Forum "La recherche genetique"

Page d'accueil du site

Recherche :

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Schizophrénie (Protected)
Message d'origine

phil (60 messages) Envoyer message email à: phil Envoyer message privé à: phil Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-07-02, 09:38  (GMT)
"La recherche genetique"
voici le tout dernier message de Decode Genetics à propos de la
schizophrenie.
Le texte est en anglais, mais il existe cependant un service de traduction gratuit sur altavista.com

-----------------------------------------

deCODE Publishes Landmark Study Linking the Neuregulin 1 Gene to
Schizophrenia
Research yields promising drug targets impacting underlying biology of
the disease; findings form the basis of deCODE's most advanced drug
discovery program

Reykjavik, ICELAND, July 24, 2002 ? deCODE genetics (Nasdaq/Nasdaq
EuropeCGN) today announced the publication of a paper by a deCODE-led
team of scientists describing the company's pioneering work on the
genetics of schizophrenia.The paper presents data from deCODE's
pathbreaking population genetics research linking Neuregulin 1 to
schizophrenia, as well as the results of subsequent functional studies
underscoring the role of this gene in the pathology of the disease. The
Neuregulin pathway has yielded druggable targets which deCODE is
employing in its collaboration with Roche to discover new and more
effective treatments for schizophrenia. The paper, entitled "Neuregulin
1 and susceptibility to schizophrenia," is published in the online
edition of the American Journal of Human Genetics, accessible at
www.ajhg.org.

Schizophrenia is a chronic and progressive mental illness affecting
between 0.5 and 1.0 percent of the adult population worldwide. Patients
frequently suffer from delusions, hallucinations, and blunted emotions,
and current treatments are effective only in alleviating some of these
symptoms. The causes of schizophrenia are unknown, but the disease tends
to run in certain families and is thus known to have a significant
genetic component.

deCODE scientists succeeded in establishing the link between
schizophrenia and the Neuregulin 1 gene, located on the short arm of
chromosome 8, by leveraging the company's unique resources for
pinpointing key genes involved in common diseases. These include a
genealogical database covering the entire Icelandic population;
unrivalled genotyping capacity and know-how; and the company's
high-density genetic map of the human genome. deCODE's research brought
together genome-wide and detailed genotypic data from more than 800
volunteer patients and unaffected relatives from across Iceland. Company
scientists used this data to home in on a particular haplotype ? a small
segment of DNA that is inherited as a unit ? within Neuregulin 1 that
appears to confer more than twice the average risk for developing
schizophrenia. Preliminary data from association studies in Western
European and Asian cohorts suggest that this haplotype is also
significantly linked to the disease in broader populations. The findings
reported today are further supported by at least five previous studies
that offered suggestive linkage between schizophrenia and a region on
the short arm of chromosome 8 containing the Neuregulin 1 gene.

deCODE's functional studies in mice offer compelling additional evidence
for the involvement of the Neuregulin 1 pathway in some of the major
biological dysfunctions in schizophrenia. Although no previous research
has established a link between Neuregulin 1 and schizophrenia, it is
critical to neuronal development and to the proper transmission of
messages within the central nervous system (CNS). The deCODE team
analyzed mice in which certain segments of the Neuregulin 1 or of one of
its key receptors, ERB4, were knocked out, and found that the knockout
mice exhibited behaviors and disruptions in normal neurotransmission
similar to those seen in schizophrenics. deCODE has already performed a
high-throughput screen against a promising target within the neuregulin
pathway and is continuing its drug discovery work at its Chicago-based
pharmaceuticals group. Later-stage drug development work in
schizophrenia will be conducted under deCODE's therapeutics alliance
with Roche.

"The exciting results we report today suggest that the Neuregulin 1
pathway provides promising points of intervention for the development of
effective new treatments for schizophrenia," said Dr. Kari Stefansson,
CEO of deCODE. "These findings demonstrate our ability to identify key
genes in the most complex diseases, establish the function of the genes
in the pathology of the disease, and bring druggable targets into
development. We look forward to announcing further progress in our work
to develop new diagnostics and therapeutics using the targets we have
identified, products which we hope will mark an important advance in the
diagnosis, treatment and prevention of this terrible illness."

About deCODE
deCODE genetics is using population genomics to create a new paradigm
for healthcare. With its uniquely comprehensive population data, deCODE
is turning research on the genetic causes of common diseases into a
growing range of products and services ? in gene discovery,
pharmaceuticals, DNA-based diagnostics, pharmacogenomics, in silico
discovery tools, bioinformatics and medical decision support systems.
deCODE's pharmaceuticals group, based in Chicago, and deCODE's
biostructures group, based in Seattle, conduct downstream development
work on targets derived from deCODE's proprietary research in human
genetics as well as contract service work for pharmaceutical and
biotechnology companies. deCODE is delivering on the promise of the new
genetics.SM Visit us on the web at www.decode.com

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: La recherche genetique D_Dupagne 24-07-02 1
 RE: La recherche genetique Daniel 24-07-02 2
   RE: La recherche genetique phil 24-07-02 3
       RE: La recherche genetique phil 24-07-02 4
       RE: La recherche genetique Daniel 25-07-02 5
           precisions sur la decouverte americano-irlandaise phil 26-07-02 6
               encore du nouveau... phil 18-08-02 7
                   A Piece of the Schizophrenia Puzzle phil 14-09-02 8
                       Deux liens interessants phil 20-09-02 9
                           un nouveau gene decouvert (israel) phil 29-10-02 10
                               RE: un nouveau gene decouvert (israel) Daniel 30-10-02 11
                                   RE: un nouveau gene decouvert (israel) D_Dupagne 30-10-02 12
                                       à propos de decode genetics phil 30-10-02 13
                                           RE: à propos de decode genetics Daniel 31-10-02 14
                                               theorie sur la schizophrenie phil 01-11-02 15
                                                   RE: theorie sur la schizophrenie Daniel 01-11-02 16

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-07-02, 13:07  (GMT)
1. "RE: La recherche genetique"
Qui nous fait une traduction ?

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Daniel (761 messages) Envoyer message email à: Daniel Envoyer message privé à: Daniel Voir profil de ce membre CLiquez pour envoyer message ICQ à ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-07-02, 17:06  (GMT)
2. "RE: La recherche genetique"
Voilà ce que je peux faire, avec un tradicteur bien sur.

Décodez Publie l'Étude de Référence Liant le Neuregulin 1 Gène aux rendements de Recherche de Schizophrénie promettant l'impact de cibles de drogue(médicament) étant à la base de la biologie de la maladie; les découvertes forment la base du programme de découverte de drogue(médicament) le plus avancé de deCODE's

Le Reykjavik, l'ISLANDE, le 24 juillet 2002 ? Décodez la génétique (le Nasdaq/Nasdaq EuropeCGN) aujourd'hui a annoncé la publication d'un papier par une équipe menée se décodant de scientifiques décrivant le travail innovateur de la société sur la génétique de schizophrénie. Le papier présente des données de la recherche de génétique de population novatrice du deCODE's liant Neuregulin 1 à la schizophrénie, aussi bien que les résultats d'études fonctionnelles suivantes soulignant le rôle de ce gène dans la pathologie de la maladie. Le sentier Neuregulin a rapporté les cibles druggable qui décodent emploient dans sa collaboration avec Roche pour découvrir des traitements nouveaux et plus efficaces pour la schizophrénie. Le papier, ayant droit "Neuregulin 1 et la sensibilité à la schizophrénie," est publié dans l'édition en ligne du Journal américain de Génétique Humaine, accessible à www.ajhg.org.

La schizophrénie est une affectation de maladie mentale chronique et progressive entre 0.5 et 1.0 pour cent de la population adulte dans le monde entier. Les patients souffrent fréquemment des illusions, des hallucinations et des émotions émoussées et des traitements actuels sont efficaces seulement dans le soulagement de certains de ces symptômes. Les causes de schizophrénie sont inconnues, mais la maladie a tendance à courir dans de certaines familles et connaît ainsi pour avoir un composant génétique significatif.

Décodez des scientifiques a succédé dans l'établissement de la liaison entre la schizophrénie et le Neuregulin à 1 gène, placé sur le bras court de chromosome 8, en démultipliant les ressources uniques de la société pour définir exactement des gènes clefs impliqués dans des maladies communes. Ceux-ci incluent une base de données généalogique couvrant la population Islandaise entière; sans égal genotyping capacité et savoir-faire; et la carte génétique haute densité de la société du génome humain. La recherche du deCODE's a réconcilié large de génome et a détaillé des données genotypic de plus de 800 patients de volontaire et des parents inchangés d'à travers l'Islande. Les scientifiques de société ont employé ces données à la maison dans sur haplotype particulier ? Un petit segment d'ADN qui est hérité comme une unité ? Dans Neuregulin 1 qui semble conférer plus que deux fois le risque moyen pour développer la schizophrénie. Des données préliminaires d'études d'association dans des cohortes de l'Europe occidentale et asiatiques suggèrent que ce haplotype soit aussi significativement lié avec la maladie dans des populations plus larges. Les découvertes annoncées sont aujourd'hui nouvelles soutenues par au moins cinq études précédentes qui ont offert le lien suggestif entre la schizophrénie et une région sur le bras court de chromosome 8 contenant le Neuregulin 1 gène..

Les études fonctionnelles de deCODE's dans offre de souris contraignant preuve(évidence) complémentaire pour la participation(engagement) du Neuregulin 1 sentier dans certains des dysfonctionnements biologiques principaux dans schizophrénie. Bien qu'aucune recherche précédente n'ait établi une liaison entre Neuregulin 1 et la schizophrénie, c'est critique au développement neuronal et à la transmission appropriée de messages dans le système nerveux central (CNS). L'équipe se décodant a analysé des souris dans lequel les certains segments du Neuregulin 1 ou d'un de ses récepteurs clefs, ERB4, a été abasourdi et trouvé que les souris de knock-out des comportements exposés et des ruptures dans normal neurotransmission semblables à ceux vus dans des schizophrènes. Décodez a déjà exécuté un écran de sortie haut contre une cible prometteuse dans le sentier neuregulin et continuent son travail de découverte de drogue(médicament) à son groupe pharmaceutique Basé à Chicago. Le travail de développement de drogue(médicament) d'étape(scène) postérieur dans la schizophrénie sera conduit sous l'alliance de thérapie du deCODE's avec Roche.

"Les résultats passionnants que nous annonçons aujourd'hui suggèrent que le Neuregulin que 1 sentier fournit aux points prometteurs d'intervention pour le développement de nouveaux traitements efficaces pour la schizophrénie," a dit docteur Kari Stefansson, le PDG de décode. "Ces découvertes démontrent notre capacité d'identifier des gènes clefs dans les maladies les plus complexes, établir la fonction des gènes dans la pathologie de la maladie et apporter des cibles druggable dans le développement. Nous attendons avec impatience d'annoncer plus loin le progrès dans notre travail pour développer le nouveau diagnostic et la thérapie employant les cibles que nous avons identifiées, les produits que nous espérons marqueront une avance importante dans le diagnostic, le traitement et la prévention de cette maladie épouvantable."


De décodent décodent la génétique emploient la population genomics pour créer un nouveau paradigme pour des soins. Avec ses données de population uniquement complètes(compréhensives), décodez tournent la recherche sur les causes génétiques de maladies communes dans une gamme de produits en croissance et des services ? Dans découverte de gène, produits pharmaceutiques, diagnostic à base d'ADN, pharmacogenomics, dans outils de découverte silico, bio-informatique et systèmes d'aide à la décision médicaux. Le groupe pharmaceutique du deCODE's, basé à Chicago et le groupe biostructures du deCODE's, basé à Seattle, conduit le travail de développement aval sur des cibles tirées de la recherche de marque déposée du deCODE's dans la génétique humaine aussi bien que le travail de service de contrat pour pharmaceutique et des sociétés de biotechnologie. Décodez livrent sur la promesse de la nouvelle génétique. SM Nous visitent sur le tissu(web) à www.decode.com

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

phil (60 messages) Envoyer message email à: phil Envoyer message privé à: phil Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-07-02, 18:45  (GMT)
3. "RE: La recherche genetique"
voici un (court) article qui vient des etat unis daté du 4 juillet 2002.
il semblerait que deux instituts irlandais et une université en virginie
aient trouvés aussi un gène lié à la schizophrenie.
Mais l'accès à l'article sur le site du New York Times est payant,
je n'ai pris que l'intro.


NATIONAL DESK | July 4, 2002, Thursday
Schizophrenia May Be Tied To 2 Genes, Research Finds

By NICHOLAS WADE (NYT) 1067 words
Late Edition - Final, Section A, Page 11, Column 5


LEAD PARAGRAPH - Despite years of false leads, setbacks
and unsustained claims, researchers hope they are now
starting to close in on some of the genes that go awry
in schizophrenia, a devastating mental disease that affects
two million Americans. Discovery of such genes would
illuminate the fundamental mechanisms of the disease and
might lead to new treatments.

From analyzing the genetics of 270 Irish families, each
with several schizophrenic members, researchers at Virginia
Commonwealth University in Richmond and two Irish institutes

say they have found clues that point to a specific gene as
a possible cause of schizophrenia. The gene, recently discovered
in another context, is known as dysbindin and lies on the sixth
of the 23 pairs of human chromosomes.

You can purchase this article:

As a single article for $2.95
As part of an Article 4 Pack for $ 7.95 - A 33% savings.
As part of an Article 10 Pack for $15.95 - A 46% savings.
As part of an Article 25 Pack for $25.95 - A 65% savings.


Click here to purchase article if you already own an archive article pack.

Premium Archive articles do not currently include photos, charts, or graphics of any kind.

--------------------------------------------------------------------------------

Expect the World every morning with home delivery of The New York Times newspaper.
Click Herefor 50% off.

Copyright 2002 The New York Times Company | Privacy Information

$2.95 pour 2 genes....trop cher !

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

phil (60 messages) Envoyer message email à: phil Envoyer message privé à: phil Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-07-02, 18:52  (GMT)
4. "RE: La recherche genetique"
Et voici une decouverte FRANCAISE de la société Genset qui travaille
deja depuis un moment sur le genome de la schizophrenie.....

mercredi 24 avril 2002, 9h49

Genset : nouveau brevet aux Etats-Unis
La société de biotechnologie Genset (Paris: GENX.LN - actualité - forum) a reçu la délivrance d'un brevet aux Etats-Unis sur une technique de découverte de gène et sur le gène g72, qui représente un point d'entrée sur le traitement de la schizophrénie.

La découverte de ce gène a été rendue possible en appliquant la technique de découverte mentionnée ci-dessus et les travaux réalisés ont été effectués en collaboration avec le groupe Janssen Pharmaceutica, filiale de Johnson & Johnson (JNJ - actualité) , qui possède une licence exclusive sur ce gène.

Le titre Genset gagne 5,04% sur cette annonce, à 5,63 euros. Nous restons à l'écart en attendant.
Plus de commentaires avec Firstinvest.com

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Daniel (761 messages) Envoyer message email à: Daniel Envoyer message privé à: Daniel Voir profil de ce membre CLiquez pour envoyer message ICQ à ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-07-02, 17:38  (GMT)
5. "RE: La recherche genetique"
Triste de devoir payer pour lire quelques commentaires sur leur recherche, en attendant de voir l'application...voilà qui va emballer les concernés.

"Dites qu'ils ont trouvé des indices qui indiquent à un gène spécifique comme une cause possible de schizophrénie. On connaît le gène, récemment découvert dans un autre contexte, comme dysbindin et se trouve sur le sixième des 23 paires de chromosomes humains."

Il sont encore aux début de leur recherche.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

phil (60 messages) Envoyer message email à: phil Envoyer message privé à: phil Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-07-02, 13:32  (GMT)
6. "precisions sur la decouverte americano-irlandaise"
LES CHERCHEURS DE VCU IDENTIFIENT UN GÈNE LIé A LA SCHIZOPHRÉNIE

RICHMOND, la Virginie - une équipe internationale de chercheurs menés par l'université de Commonwealth de la Virginie a identifié un gène situé au milieu du bras court du chromosome 6 qui semble être fortement associé à la schizophrénie et aux troubles mentaux reliés.

La découverte, rapportée aujourd'hui dans l'édition en ligne du journal américain de la génétique humaine, www.journals.uchicago.edu/AJHG/journal / est la conclusion la plus significative à émerger jusqu'ici dans l'etude qui
dure depuis 20-year pour les causes moléculaires de cette maladie, pourtant peu comprise, de la maladie qui affecte 1% de la population d'adulte avec des hallucinations, des delusions et d'autres symptômes et est considérée fortement dont on peut hériter. Environ 24 millions de personnes dans le monde entier ont la schizophrénie, selon l'organisation mondiale de la santé.

" nous sommes potentiellement à un tournant et pourrions avoir un résultat qui est important en ouvrant certains des secrets de cette maladie importante, " ledit Dr. psychiatrique Kenneth S. Kendler, Co-directeur de généticien de l'institut de la Virginie pour la génétique psychiatrique et comportementale à VCU et fondateur et coordonnateur de l'étude globale. " beaucoup plus de travail est nécessaire pour confirmer et prolonger nos résultats, mais nous sommes avec précaution optimistes qu'une ou plusieurs variantes dans le gène de dysbindin influencent la susceptibilité à la schizophrénie. Ce gène mérite plus d'étude."

L'équipe de collaboration s'est réunie par Dr. Kendler, que les psychiatres et les généticiens de VCU, l'université des Reines à Belfast l'Irlande du Nord incluse, et le conseil de recherches de santé à Dublin, Irlande, étudiée 270 familles en Irlande avec au moins deux membres schizophrènes chacune et genotyped 1.425 individus. L'étude, qui a été placée par des concessions de l'institut national de la santé mentale (NIMH), a trouvé des associations fortes entre la schizophrénie et a relié des désordres et les repères génétiques dans un gène ont appelé le dysbindin, qui est situé sur le " p, " ou le bras court, du chromosome 6.

" Dysbindin est le premier gène de schizophrénie à identifier en utilisant seulement le clonage de position, ou déséquilibre de tringlerie, approche. Probablement situé dans des zones synaptiques du cerveau probable, on peut facilement imaginer comment les défauts dans le dysbindin pourraient affecter l'efficacité des neurotransmetteur (les neuroleptiques agissent
au niveau des neurotransmetteurs), " a dit Dr. Richard E. Straub, un ancien chercheur de VCU qui a mené l'équipe moléculaire qui a produit la conclusion de dysbindin. Dr. Straub est maintenant avec la branche clinique de désordres de cerveau du NIMH dans Bethesda, MD.

Tandis que des facteurs génétiques multiples ont été longtemps considérés importants dans la cause de la schizophrénie, les chercheurs n'ont pas pu toujours jusqu'ici identifier les gènes spécifiques qui causent la maladie. Quelques études ont produit l'évidence que des gènes spécifiques liés à la maladie, mais pas tous ces résultats ont été uniformément confirmés. Aussi récemment qu'avril, un international, effort d'multi-recherche-institut auxquels Kendler et collègues contribués a rapporté qu'il n'ont pas pu confirmer des résultats d'une étude faite au Canada dans 2000 qui avait trouvé l'évidence prometteuse d'un gène de schizophrénie sur le " q, " ou le long bras, du chromosome 1.

Au moins une équipe internationale est déjà au travail pour confirmer les résultats de VCU au sujet du gène de dysbindin sur le chromosome 6. L'équipe d'investigateurs à l'institut de la Virginie pour la génétique psychiatrique et comportementale continuent sa recherche sur ce gène, recherchant d'autres mutations qui pourraient directement contribuer à la schizophrénie.

Au sujet De Vcu: L'université de Commonwealth de la Virginie est rangée par la base de Carnegie en tant qu'un des universités supérieures des recherches de la nation. Placé sur deux campus à Richmond, la Virginie, VCU s'inscrit environ 25.000 étudiants dans plus de des programmes de 160 étudiant préparant une licence de diplômé, de professionnel, doctoraux et universitaires supérieurs de certificat de degré à 11 écoles et à une université. Des programmes gradués et professionnels de seize ont été rangés par des nouvelles des ETATS-UNIS et des rapports du monde comme parmi le meilleur de leur sorte dans la nation. Le système de santé de VCU est un des principaux centres médicaux scolaires dans le pays. Les sciences de vie récemment lancées de VCU VCU, un étudiant préparant une licence complet et le diplômé programment faire participer le corps enseignant scolaire et médical. En outre, l'université développe le parc de recherche de biotechnologie de la Virginie en collaboration avec les chefs d'affaires, civiques et de gouvernement. Pour plus, voir le http://www.vcu.edu / L'institut de la Virginie pour la génétique psychiatrique et comportementale est situé au parc de Biotech. L'institut est un programme de recherche multi-discipliné et intégré des départements de VCU's de la psychiatrie et une génétique humaine, concentrés sur identifier les gènes et les environnements qui causent les maladies psychiatriques et des différences comportementales. Pour plus, voir le http://www.vipbg.vcu.edu /

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

phil (60 messages) Envoyer message email à: phil Envoyer message privé à: phil Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-08-02, 08:02  (GMT)
7. "encore du nouveau..."
je ne suis pas qualifié pour dire si cette decouverte peut apporter
quelquechose en ce qui concerne la schizophrenie,mais en tout cas
cela laisse entrevoir l'importance de ces recherches.
-----------------------------------------------------------------------
lundi 12 aout 2002, 17h21

Une découverte génétique pourrait révolutionner la médecine
LONDRES/PARIS (AP) - La biologie entre dans une nouvelle ère avec la découverte, publiée ce week-end par le quotidien anglais "The Independent", d'un mécanisme appelé "interférence de l'ARN" permettant de mettre en sommeil des gènes précis, notamment pathogènes. Cette avancée pourrait déboucher sur de nouveaux traitements contre des maladies virales comme le sida et certains cancers.

Tout a commencé en 1990 avec des pétunias. Le professeur Richard Jorgensen, de l'Université d'Arizona, a tenté de rendre la couleur pourpre de la plante encore plus intense en injectant le gène responsable de la coloration. A sa grande surprise, des fleurs blanches sont apparues. Il s'est avéré que le fait de greffer un gène dont la fonction était déjà assurée par un gène du pétunia inhibait le processus de coloration.

L'étape suivante a eu lieu en 1998 lorsque le biologiste Andrew Fire, de la Carnegie Institution de Washington, a découvert que l'acide ribonucléique (ARN), un proche cousin de l'ADN (acide désoxyribonucléique), pouvait "éteindre" les gènes.

Le Dr Fire a inventé l'expression "interférence de l'ARN" et l'a expliquée en soulignant que les gènes pouvaient être mis en sommeil de manière ciblée. Cela signifierait théoriquement que les gènes défectueux qui causent les tumeurs ou permettent à un virus de se reproduire dans une cellule pourraient être neutralisés.

Une nouvelle percée a été réalisée cette année grâce à des tests menés sur des cellules humaines. Auparavant, les expérimentations n'avaient porté que sur un ver et une mouche (la drosophile). Des études réalisées aux Etats-Unis et en Europe ont montré le mois dernier que des cellules humaines in vitro pouvaient ainsi être immunisées contre le virus du sida et celui de la poliomyélite. Les chercheurs pensent que le mécanisme de l'interférence de l'ARN pourrait aussi être efficace contre d'autres affections virales, certains cancers et pourrait même aider à supprimer le phénomène de rejet après une greffe.

Gordon Carmichael, biologiste de l'niversité du Connecticut et conseiller auprès de la revue britannique "Nature", évoque une "révolution" dans le domaine de la biologie. "Cela change même la manière dont nous concevons les expériences", souligne-t-il dans "The Independent". "Au cours de l'année écoulée, nous nous sommes rendu compte que le mécanisme de l'interférence de l'ARN marche tout aussi bien dans les cellules humaines. Cela a conduit à une explosion de l'intérêt (porté au phénomène)."

Certains chercheurs comparent cette avancée aux premiers pas des antibiotiques, qui ont changé radicalement la manière de soigner les maladies causées par les bactéries à la fin du XXe siècle.

Cette découverte "nous offre une méthode de loin la plus simple, la plus commode, pour inhiber l'action d'un gène dans l'ensemble des organismes vivants", commente le généticien français Axel Kahn dans les colonnes du "Monde". "On peut d'ores et déjà estimer que le fait de pouvoir, à volonté, inhiber l'expression de n'importe quel gène est un événement de toute première importance."

Si le Pr Khan juge prématuré de parler de révolution thérapeutique, il estime cependant que "nous sommes face à un nouveau continent de la biologie". "La fin du séquençage du génome humain n'est pas la fin de l'histoire de la compréhension du vivant", conclut-il. AP


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

phil (60 messages) Envoyer message email à: phil Envoyer message privé à: phil Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
14-09-02, 19:36  (GMT)
8. "A Piece of the Schizophrenia Puzzle"
Une etude americaine met en evidence le fait que les schizophrenes
ont un taux plus bas que la normale d'une proteine (DARPP-32) qui joue un role
important au niveau des synapses d'une zone precise du cerveau
(dorsolateral prefrontal cortex)
-------------------------------


A Piece of the Schizophrenia Puzzle
Fri Aug 30,11:51 PM ET

FRIDAY, Aug. 30 -- People with schizophrenia have lower levels of an important chemical signal processor in the brain, says a study in the August issue of the Archives of General Psychiatry.

This processor, called DARPP-32, helps regulate key neurotransmitters in an area of the brain linked to schizophrenia(dorsolateral prefrontal cortex). The finding that people with schizophrenia have reduced levels of DARPP-32 may help lead to ways to reverse brain dysfunctions associated with schizophrenia.

"DARPP-32 is a key regulatory protein, involved in controlling receptors, ion channels and other neurotransmitters that are implicated in the development of schizophrenia," says study co-author Dr. Paul Greengard, a professor of neuroscience at Rockefeller University.

"A reduction of DARPP-32 required for functions in the brain could contribute to the cognitive dysfunction seen in the disease," he says.

"This is the first study to show reduced levels of this important regulatory molecule in schizophrenia. If DARPP-32 plays such a key role in controlling physiological activity in this part of the brain, perhaps there could be methods we could use to eventually maintain normal levels of the molecule," says study co-author Dr. William Bunney, a UCI psychiatry professor

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

phil (60 messages) Envoyer message email à: phil Envoyer message privé à: phil Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
20-09-02, 12:08  (GMT)
9. "Deux liens interessants"
voici le lien du site de la societe de Arvid Carlsson.
c'est le prix nobel 2000 de medecine;son groupe de recherche
a mis au point deux molecules de regulation de la dopamine

http://www.carlssonresearch.com/index2.asp

et voici un site internet qui propose des news sur la
schizophrenie (site en anglais):

http://www.y.addr.com/cgi-bin/mn/msrch.pl

les sites étant en anglais je vous donne l'adresse d'un autre
site qui permet de traduire avec une tres bonne qualité:

http://www.reverso.net/textonly/default.asp

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

phil (60 messages) Envoyer message email à: phil Envoyer message privé à: phil Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-10-02, 11:26  (GMT)
10. "un nouveau gene decouvert (israel)"
lundi 28 octobre 2002, 18h08


Des chercheurs israéliens ont identifié un gène lié à la schizophrénie

JERUSALEM (AP) - Un laboratoire israélien a annoncé lundi que ses chercheurs avaient identifié un gène qu'ils pensent associé à la schizophrénie. La découverte sera publiée dans le numéro de décembre de la revue "The American Journal of Human Genetics".

Ce gène est le troisième à être identifié par des chercheurs cette année. Les chercheurs estiment entre cinq et dix le nombre de gènes associés à cette maladie. La schizophrénie est une maladie psychiatrique qui provoque des troubles de la pensée ou de la perception, des modifications émotionnelles, des idées délirantes.

L'étude israélienne, supervisée par les laboratoires IDgene Pharmaceuticals, a examiné quelque 1.000 juifs d'origine européenne, a expliqué le chercheur en charge de l'enquête, Ariel Darvasi. Selon lui, le gène identifié (COMT) peut être la cause de la schizophrénie chez plus de 20% des personnes qui souffrent de la maladie.

"Il y a un lien très significatif entre ce gène et la schizophrénie", a déclaré Darvasi à l'Associated Press. "Nous sommes certains qu'il s'agit là d'une véritable découverte".

Les chercheurs tentent depuis une dizaine d'années d'isoler les gènes qui peuvent causer la schizophrénie. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime à 24 millions le nombre de personnes atteintes de la maladie dans le monde.

Une équipe islandaise et une autre regroupant des chercheurs irlandais et américains ont annoncé en début d'année avoir identifié deux gènes différents apparemment liés à la schizophrénie. En France, une équipe de chercheurs de l'INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) a observé chez plusieurs patients schizophrènes des altérations d'un gène particulier du chromosome 22. AP


http://fr.news.yahoo.com/021028/5/2tnyi.html

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Daniel (761 messages) Envoyer message email à: Daniel Envoyer message privé à: Daniel Voir profil de ce membre CLiquez pour envoyer message ICQ à ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-10-02, 08:34  (GMT)
11. "RE: un nouveau gene decouvert (israel)"
Bonjour Phil,

Merci de ces nouvelles mais à la lecture de ce message je n'ai pas compris pourquoi les études concernaient 1000 juifs d'orignine européenne.
Enfin je suppose que ce gène est le même chez tous les sz.

Amitiés

Daniel

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-10-02, 09:00  (GMT)
12. "RE: un nouveau gene decouvert (israel)"
Bonjour Daniel,

Les recherches actuelles montre qu'il n'y a pas LE gène de la schizophrénie, mais un ensemble de déterminants génétiques d'expression variable.
Pour tenter d'isoler un de ces déterminants génétiques, il est préférable de travailler sur un groupe relativement homogène génétiquement, pour éviter justement la dispersion du ou des gènes recherchés.


Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

phil (60 messages) Envoyer message email à: phil Envoyer message privé à: phil Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-10-02, 13:52  (GMT)
13. "à propos de decode genetics"
Fri oct. 18, 5:34


WASHINGTON (Reuters) - en utilisant une base de données unique
d'information génétique de la petite (et genetiquement proche)
population de l'Islande, les chercheurs ont
dit vendredi qu' ils avaient découvert
des indices génétiques au sujet de la schizophrénie, asthme, et
même crise cardiaque et anxiété.


Ils ont commencé des travaux pour développer de meilleurs médicaments
pour traiter l'asthme et la schizophrénie,travaux basés sur leurs
résultats, et disent que les recherches montrent a quel
point les gènes sont importants dans la maladie.

" je crois que la majorité de destins humains ont un composant
génétique, " dira Dr. Kari Stefansson, directeur de DecODE Genetics
,entreprise basée en islande, dans une interview téléphonique.


Depuis la découverte de la génétique humaine, la question est
de savoir quelle est la part du biologique -- les
gènes -- et quelle est la part de l'environnemental
-- education..etc--.

Stefansson dit que ses recherches revelent que les gens ont des tendances
innées même pour les maladies de la pensée mises en
evidence par le style de vie et l'environnement -- tel que
l'anxiété .

-----------------
Gène de l'anxiété
-----------------

" L'anxiété -- était une maladie ou j'étais un petit peu sceptique
au commencement, " Stefansson dit. " j'ai toujours pensé que
l'anxiété était inséparable de la condition humaine. "

DecODE possede une base de données peu commune d'informations
génétiques fabriquée en Islande après que la population ait voté
pour permettre à l'ADN d'être mise en commun pour l'étude
scientifique.

Les chercheurs ont examiné l'ADN de 26 familles etendues, chacune
avec au moins un membre diagnostiqué avec le trouble panique,et ont trouvés
des changements génétiques communs sur le chromosome 9.

Ceux-ci peuvent par la suite aider à expliquer des tendances vers
des maladies mentales liées à l'anxiété, telles que le trouble
panique, phobies et l'anxiété généralisée;les chercheurs
de DecODE's ont rapportés ceci lors d'une réunion de la société
américaine de la génétique humaine à Baltimore,dans le Maryland.

-----------------------
GÈNE DE crise cardiaque
-----------------------

L'équipe de Stefansson, travaillant avec l'hôpital national
d'université dans Reykjavik, a également trouvé un gène associé
à la crise cardiaque, qu'elles ont appelée STRK 1. Elle commande une enzyme
trouvée dans les paroies d'artère et peut aider à prédisposer
certains à l'agglomeration de produits dans des vaisseaux sanguins qui
peuvent se detacher et causer une crise cardiaque.

"Ce n'est pas une des maladies ou vous auriez pensé
que la génétique joue un rôle important, "dit Stefansson
" mais si vous reflechissez,pour la génétique votre génome
est un modèle. Vous héritez d'une predisposition. "

D'autres chercheurs avaient longtemps recherché un gène associé à
la crise cardiaque. Une équipe au centre médical de JFK dans Edison, New
Jersey a dit lors de la même réunion qu'ils avaient dépisté un lien avec
des mutations dans un gène appelé NOS3, qui commande une enzyme
appelée le synthase nitrique d'oxyde.

Beaucoup d'équipes ont pensé que ce gène, qui est différent de STRK 1,
pourraient être un suspect et une étude de 400 résidants du New
Jersey suggère qu'il pourrait effectivement être suspect,disent les chercheurs.

-------------------------
Gènes de la schizophrenie
-------------------------

Beaucoup d'équipes ont également trouvé des gènes associés à la
schizophrénie mais Stefansson dit que son équipe a trouvé un gène
appelé le neuregulin 1 qui a été associé à la schizophrénie pour
tous les patients schizophrenes islandais.

"Dans notre population, le gène neuregulin 1 est le gène
principal, " Stefansson a indiqué. " il y aura toujours
d'autres gènes pour influencer la maladie. "

Il dit aussi que d'autres chercheurs aux Etats-Unis
et en Allemagne ont confirmés leur resultat
et sa compagnie (decode genetics) travaillait pour trouver un
medicament qui pourrait modifier cette fonction génétique particulière,et donc
peut-être fournir un meilleur traitement pour la schizophrénie.
Les médicaments courants peuvent avoir des effets secondaires désagréables
et beaucoup de patients n'aiment pas les prendre.

-----------------
genes de l'asthme
-----------------

Plusieurs équipes de chercheurs, y compris l'équipe de DecODE,
ont également dit a la réunion qu'elles
avaient trouvé des gènes
associés à l'asthme, et cherchaient a comprendre comment
comment certaines categories de
patients de l'asthme répondraient mieux à certaines variété de médicaments pour l'asthme.


http://story.news.yahoo.com/news?tmpl=story&u=/nm/20021018/hl_nm/iceland_genes_dc_1

Ce que je trouve interessant, c'est d'une part que tous les patients islandais possedaient le gene et d'autre part que des travaux
americains et allemand aient confirmé leurs travaux.
Mais ça voudrais dire quoi ?
qu'ils ont trouvé un gene "obligatoire" de la schizophrenie ?


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Daniel (761 messages) Envoyer message email à: Daniel Envoyer message privé à: Daniel Voir profil de ce membre CLiquez pour envoyer message ICQ à ce membre Voir addresse IP de cet auteur
31-10-02, 09:49  (GMT)
14. "RE: à propos de decode genetics"
Bonjour,

Un gène associé à la maladie c'est très intéressant. Il faut etendre cette recherche à une population plus variée.
Les recherches vont bon train et il est heureux que les découvertes se suivent dans beaucoup de pays.

Amitiés

Daniel

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

phil (60 messages) Envoyer message email à: phil Envoyer message privé à: phil Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-11-02, 11:23  (GMT)
15. "theorie sur la schizophrenie"
j'ai entendu dans une emission TV la theorie d'un chercheur
a propos du coté "universel" de la maladie:
la schizophrenie se retrouve partout dans le monde avec a peu pres
les memes taux.

Ce chercheur disait que la maladie devait etre apparue a l'aube de
l'humanité, ce qui explique (pour le coté genetique) la repartition
geographique de la maladie.
Et donc la maladie existerait depuis toujours contrairement à certaines
theories.
Qu'en pensez vous ?

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Daniel (761 messages) Envoyer message email à: Daniel Envoyer message privé à: Daniel Voir profil de ce membre CLiquez pour envoyer message ICQ à ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-11-02, 15:00  (GMT)
16. "RE: theorie sur la schizophrenie"
Bonjour Phil,

Très interessant votre sujet.
Il mériterait d'avoir toute l'attention du forum. Vous devriez le poster dans un nouveau message.

Amitiés

Daniel

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante



Ce forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur le nouveau forum


Le forum médical Atoute.org contient des millions de messages, affinez votre recherche :
Recherche sur Atoute :