Forum "Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"

Page d'accueil du site

Recherche :

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Arrêter l'alcool (Public)
Message d'origine

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 17:40  (GMT)
"Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Modifié le 28-04-04 à 17:48  (GMT)

Bonjour à tous

Je pose la question car pour moi c'est pas très clair. J'ai lu quelque part que la rechute, c'était replonger dans l'alcool après une abstinence d'une durée significative, je ne sais plus si c'est quelques mois ou 1 an ou plus et dans des conditions qui ne sont pas brutales. On ne rechute pas du jour au lendemain mais suite à un processus assez long.

Quand on craque au bout de quelques jours d'abstinence, ce n'est pas une rechute mais la dépendance psychologique encore très présente.

On utilise facilement ce terme alors que peut-être que le problème n'est pas la rechute mais un craquage au cours d'un processus vers l'indépendance psychologique. Pour moi, craquer, c'est une information qui me dit que je ne suis pas sortie de ma dépendance et que je suis encore dans les effets lourds de l'alcoolisme. Je ne m'exprime pas très limpidement mais c'est par manque de connaissance d'où mon post.

Je dis peut-être des bêtises, pas tres tres clair tout ça. Est ce que quelqu'un a des info claires la dessus?

Merci beaucoup

Elsa

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? iseulta 28-04-04 1
   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 28-04-04 3
       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Jusdekiwi 28-04-04 4
 RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 28-04-04 2
   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 28-04-04 5
       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 28-04-04 6
           RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 28-04-04 9
       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Jusdekiwi 28-04-04 7
           RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? thierry02 29-04-04 25
 RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? cello 28-04-04 8
   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 28-04-04 10
       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Jusdekiwi 28-04-04 11
           RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 28-04-04 12
 RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Mustang 29-04-04 13
   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw (VNI) 29-04-04 14
       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? elsafaraw (VNI) 29-04-04 15
       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Mustang 29-04-04 19
           RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw (VNI) 29-04-04 21
               RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Mustang 29-04-04 22
                   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 29-04-04 27
                       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Mustang 29-04-04 28
                           RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 29-04-04 29
                               RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 29-04-04 30
                               RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Mustang 29-04-04 31
                                   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 29-04-04 32
               RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? elsafaraw (VNI) 29-04-04 23
                   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw (VNI) 29-04-04 24
                   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 29-04-04 33
                       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? cello (VNI) 29-04-04 34
                           RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 29-04-04 35
                               RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? cello 29-04-04 36
                       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 30-04-04 37
 RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? NOA 29-04-04 16
   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Kristiansen 29-04-04 17
       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? NOA 29-04-04 18
           RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Kristiansen 29-04-04 20
               RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? thierry02 29-04-04 26
 RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 30-04-04 38
   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? arcenciel 30-04-04 39
       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 30-04-04 40
   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Mustang 30-04-04 41
   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 30-04-04 42
       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 30-04-04 43
           RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 30-04-04 45
           RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? iseulta 30-04-04 50
               RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 01-05-04 60
                   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Rantanplan59 01-05-04 61
                   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Mustang 01-05-04 62
                       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 01-05-04 63
                           RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? yanou51 01-05-04 64
                               RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 01-05-04 66
                           RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Mustang 01-05-04 65
                               RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 01-05-04 68
                   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? D_Dupagne 01-05-04 67
                       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 01-05-04 69
       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 30-04-04 44
           RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? iseulta 30-04-04 46
               RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 30-04-04 48
                   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Poulou (VNI) 30-04-04 49
                       Autocensure? niceday 30-04-04 52
                           RE: Autocensure? Elsafaraw 30-04-04 53
                   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 30-04-04 51
           RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 30-04-04 47
       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Mustang 30-04-04 54
           RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? RVCat 30-04-04 55
               RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 30-04-04 56
                   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Elsafaraw 30-04-04 58
                       RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Mustang 01-05-04 59
               RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Mustang 30-04-04 57
 RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? Al coolo anodin (VNI) 30-08-04 70
 RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? fidjie 30-11-04 71
   RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on? kerouer (VNI) 30-11-04 72

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

iseulta (2345 messages) Envoyer message email à: iseulta Envoyer message privé à: iseulta Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 17:49  (GMT)
1. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Bonsoir Elsa

Pourquoi compliquer une chose qui pour une fois est simple dans l'alcool! Pour moi la rechute c'est reboire , après un temps d'arret, d'abstinence, peu importe,plus ou moins important. Avant d'etre totalement abstinente j'ai du rechuté 10 fois, sur l'espace de 6 ans environ, avec des périodes d'arrets allant de 8 jours a plusieurs mois. Ca fera 5 ans en juillet que je n'aurai pas bu une seule gouttte d'alcool.

Amicalement

Iseulta


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 18:05  (GMT)
3. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Modifié le 28-04-04 à 18:06  (GMT)

Bonjour Iseulta

Pourquoi? parce que je rencontre des personnes qui jouent au yoyo et qui pour moi sont dans les effets lourds de l'alcoolisme, leur abstinence étant trop jeune. Elles pensent en être sorties alors qu'elles ne le sont pas, c'est la désillusion et celle ci est telle qu'elles repicolent ou le vivent très mal, voila. Je crois que si je repicole, c'est ce qui se passera pour moi. Je ne cherche pas à être rassurée, mais à savoir pourquoi.

Mais bon sang, c'est fou de toujours vouloir toujours faire dans le simplisme ! nous ne sommes pas des cons qui avalons tout, même si c'est pertinent, sans chercher à comprendre comment ça se passe! didiou ...lol

T'inquiète, je parle en général et non contre toi , je précise.

Bien amicalement
Elsa


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Jusdekiwi (475 messages) Envoyer message email à: Jusdekiwi Envoyer message privé à: Jusdekiwi Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 18:23  (GMT)
4. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Je ne crois pas forcément faire partie des "cons", mais je crois qu'il ne faut pas chercher "midi à quatorze heures". J'ai un peu plus de 9 mois d'abstinence et je n'ai pas encore gagné, gagnerais-je un jour ? je n'en sais rien....

En ce qui me concerne, si je prends un seul verre, alors là je sais, et je l'affirme, je vais rechuter.... Cela me parait clair...

Certains des propos qui sont tenus sur ce forum, je préfére les réserver à mon psy....car, il me semble qu'ils s'adressent plus à des professionnels de la santé..

Bon courage à toutes les deux, j'ai toujours beaucoup de plaisir à vous lire

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 17:57  (GMT)
2. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Je viens de te donner un exemple dans le post "rechute et déprime" d'Arcenciel, Elsa.

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 18:42  (GMT)
5. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Merci pour ton témoignage Poulou. Je l'ai lu avec intérêt. Ton ami a rechuté après une longue abstinence et non au début et ce que je comprends, c'est que sa prépararion de rechute est venue "à son insue" n'ayant pas vu ou pas voulu voir les clignotants. Enfin peut-être, je sais pas.

Jusdekiwi, tu as sans doute raison (rigolo ton pseudo). J'irai coupé les cheveux en 4 avec un alcoologue et un psy, ce sera plus sage pour moi.
Je suis comme toi, je sais comment je fonctionne avec l'alcool et un verre me serait trop dangereux car je vais réactiver une autopermission, celle qui m'est fatale : boire seule.

A +
Amicalement
Elsa

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 19:14  (GMT)
6. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
sa prépararion
>de rechute est venue "à son insue" n'ayant pas vu
>ou pas voulu voir les clignotants
>Elsa

Re

Je ne pense pas qu'une préparation de rechute se fasse à notre insu :

Pour mon ami, il y avait des clignotants qui clignotaient de plus en plus fort; Je lui ai même dit ouvertement qu'à ce rythme, à ne pas vouloir se remettre en question comme il le faisait, à continuer de vouloir se tromper et tromper son monde malgré les avertissements de la Vie, de son entourage, de son for intérieur, il allait droit vers la rechute.
Je n'ai pas pu être plus claire.

Mais non, il n'a pas VOULU entendre ou voir ce qu'il avait à voir.
En fait, je comprends que même aprés 10 ans d'abstinence, il n'avait pas assez bu...
Je ne sais pas s'il sortira de sa rechute, mais s'il en sort, je pense que s'il veut conserver son abstinence, il devra sûrement changer radicalement sa façon d'appréhender les choses de sa vie et apprendre à s'écouter et à se regarder vivre, enfin...Un jour à la fois...Et surtout à poser sa volonté déchaînée et son amour propre à ses pieds.
Il avait un énorme problème avec la Foi, je me souviens...Il criait à qui voulait l'entendre qu'il était athée ET agnostique; On aurait dit qu'il ne voulait pas croire qu'on puisse l'aimer tel qu'il était tout simplement, qu'il devait en faire des tonnes pour qu'on l'aime...

C'est comme ça...
Je pense à lui en cet instant. Que ma pensée lui profite...

Amitié

Poulou


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 19:44  (GMT)
9. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>Je ne pense pas qu'une préparation de rechute se fasse à
>notre insu :
>
Je ne dis pas que c'est général à tout le monde, je te parlais de ton ami, j'ai employé "à son insu" dans le contexte particulier de ton témoignage.

Je crois en effet qu'on s'en sort beaucoup mieux et plus efficacement en étant informé. Je tiens beaucoup à la précision du sens dans les mots car différent selon le contexte. Pour moi une rechute après une longue abstinence ne se prépare pas de la même façon qu'un "craquage" en début d'abstinence, ne serait ce que par la durée qui sépare le dernier verre et le suivant puis le degré de connaissance "neutre" qu'on a. Enfin bon, je coupe peut-être les cheveux en 4. Tu as raison Iseulta, pourquoi compliquer les choses ?. 'Scuses moi (raclement de gorge embarrassée)


Elsa

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Jusdekiwi (475 messages) Envoyer message email à: Jusdekiwi Envoyer message privé à: Jusdekiwi Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 19:23  (GMT)
7. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Un psy est tout à fait à même d'écouter, alors quand j'y vais, je déverse...et j'avoue que je me "fais plaisir", après je suis crevée. Mais ça soulage.

Mon fonctionnement avec l'alcool : c'est la première fois que j'en parle sur un forum : toujours seule, ... et chez moi ; on ne peut s'imaginer toutes les cachettes que j'ai pu trouver, même les gamins ne sont pas plus malins.

Maintenant j'en souris (y compris avec mon mari), mais sur le moment c'était très dur pour tout le monde. Quand on est "alcoolo", on est vraiment tordu. Pendant ma cure, mes amis m'ont raconté leurs expériences en ce domaine, et j'avoue que nous avons bien ri... On a pu ainsi évacuer... et ça fait du bien après toutes ces années.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

thierry02 (3 messages) Envoyer message email à: thierry02 Envoyer message privé à: thierry02 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 13:10  (GMT)
25. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
bonjour a tous

tu dis "tordu" moi je dirai vicieux, les planques j'en avait des dizaines toujours a porte de mains bien sur. Je buvais en solitaire, jamais dans un bistrot. par contre, maintenant que je ne bois plus, les bistrots je connais.Les nombreuses rechutes que j'ai fait ça était surtout de "l'impusif" : une envie de boire et courrir acheter ma dose (trois litres de pastis bu sec en 2 heures. Mais je ne croit pas qu'on prémédite son coup.

Amitiés

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cello (0 messages) Envoyer message email à: cello Envoyer message privé à: cello Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 19:23  (GMT)
8. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>Bonjour à tous

Bonjour Elsa
>
>Je pose la question car pour moi c'est pas très clair.
>J'ai lu quelque part que la rechute, c'était replonger dans
>l'alcool après une abstinence d'une durée significative, je ne sais
>plus si c'est quelques mois ou 1 an ou plus
>et dans des conditions qui ne sont pas brutales. On
>ne rechute pas du jour au lendemain mais suite à
>un processus assez long.
>
>Quand on craque au bout de quelques jours d'abstinence, ce n'est
>pas une rechute mais la dépendance psychologique encore très présente.

Ou c'est se berner soi-même, essayer encore d'avoir le dessus sur le produit. Ce genre de "rechute" au début de ma prise de conscience de mon problème, je les ai faites plus d'une fois. Je ne les appelle plus rechute, mais "recherches" sur mon état. Et négation de ma faiblesse vis a vis du produit. Le temps, la vie, m'a bien donné de bonnes leçons.

Plus tard, on est resté abstinent assez longtemps pour qu'il en sorte quelque chose, on est amené a se reposer les questionns du début... et pour certains a essayer encore une fois. On s'en sort ... ou pas.

Puis une fois cela passé, il y a un truc qui se met en place. Une confiance en soi, en la vie a sec. alors on a plus soif. je croyais pour toujours, mais...

Puis aussi il y a les coups de la vie. des tournants qui écoeure, des questions plus profondes qui surgissent. Alors ?

Perso, il y a quelques jours, je me suis posé cette question: G 61 ans, pas mal abimé physique et aussi dép. Il me reste environ 10 15 ans a vivre. vivre au ralenti, vivre un peu a la retirette. et d'un autre coté, si je me paye une belle fête, une fête a donf... je vais claquer en quelques petites années mais me serai éclaté. Alors ???
alors, je sais que si je replonge, cela se passera pas comme j'imagine. que mon estomac est au bout, et que la fête va faire très mal.
Puis je sais que si me sens un peu démotivé, c'est parce que je flemme beaucoup. alord j'ai pris le parti de faire des choses bien, comme apprendre la restauration de meubles, un peu de peinture aussi, de la musique. des spectacles. c'est parti tout ça depuis 2 semaines.
passé un super week avec mon fils, le dernier, spectacle puis l'équitation. Super contact avec les gens.
L'idée de reboire est loin... loin... en ais-je eu une un jour ???

Etre bon avec soi, vivre, chercher a se plaire... et de la volonté pour se créer sa vie dans le bon sens...
A bientôt Elsa, et merci de cette discussion.
Amicalement.
cello


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 20:04  (GMT)
10. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Salut cello

>Ou c'est se berner soi-même, essayer encore d'avoir le dessus sur
>le produit. >

je le ressens comme ça en effet : essayer d'avoir le dessus sur le produit et je pense à ça lorsque je me projette dans des réunions familiales où on est tous contents de se réunir parce qu' assez loin les uns des autres. En plus, il y a toujours des bons vins...alors un verre c'est tentant et je me surprends à penser que bah, ce sera faisable...oui, ça se commence tôt la rechute et avec la disposition d'esprit dans laquelle je me mets : je contôlerai alors que....pfff, les foins oui, petite peur et incertitude : je ne contrôle pas vraiment l'alcool, ce serait plutôt l'inverse.
Yes, je préfère l'oublier et le perdre cet alien comme dit Brune !

Merci de ton témoignage cello

Amicalement

Elsa

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Jusdekiwi (475 messages) Envoyer message email à: Jusdekiwi Envoyer message privé à: Jusdekiwi Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 20:55  (GMT)
11. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Tu sais, on ne se prépare pas à une rechute. L'envie vient tout d'un coup, une envie qu'on a du mal à maitriser.... alors il vaut mieux avoir prévu un "paraver.." : des notes, des numéros de téléphone...

Bien sur je ne parle qu'en ce qui me concerne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-04-04, 21:34  (GMT)
12. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Modifié le 28-04-04 à 21:37  (GMT)

Modifié le 28-04-04 à 21:36  (GMT)

oui Jusdekiwi, je n'ai pas l'impression de préparer mon envie non plus, elle me surprend et je me prends les pieds dans les cordes alors je réagis et vite pour ne pas être piegée. ceci n'empêche pas que si je n'y fait pas gaffe, je me prends à rêver parfois que c'est possible de prendre un verre pour le plaisir ( qui n'en est pas un si je reste honnête car je ne suis pas une fan du goût et de la saveur del'alcool mais de l'ivresse) . Bref je peux me passer d'un verre de vin (mais pas de 3 ou 4) ou de porto et preferer un jus de tomate, j'y prends presque plus de plaisir. Si le jus de tomate était un alcool, ce serait encore plus dangereux pour moi je crois.

Pour en revenir à cette rêverie de verre de vin dans son contexte festif, si je n'y prête pas attention, elle court elle court la vilaine et paf, le jour J, j'en suis sûre je m'autorise sa réalisation...je connais la suite.

Alors , autant vivre tout de suite bien sans alcool et être à l'écoute de ses pensees fugitives mais traitres sinon, je laisse se poursuivre un rêve tout à fait réalisable mais qui se finit en cauchemard tout aussi réel, non merci, je ne veux plus revivre ça.

Pour moi, l'envie ne vient pas toute seule ou par le saint esprit, on a l'esprit un peu tordu et pervers, alcoolique ou pas d'ailleurs.

Bonne soirée, jusdekiwi, je quitte internet
Au plaisir de te lire bientôt
Bises et merci pour tes encouragements
Elsa (encore très bavarde)

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Mustang (767 messages) Envoyer message email à: Mustang Envoyer message privé à: Mustang Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 07:51  (GMT)
13. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Elsa Bonjour

Tu te débrouille très bien. Satisfait des réponse que tu as reçu?

Je tiens à complêter encore un petit peu.

Réalcoolisation: Désigne le fait de s'alcooliser à nouveau chez une personne qui avait décidé de devenir abstinente. Il remplace de plus en plus le terme de rechute qui a une connotation préjorative et pessimiste.

Référence: Graziani/Eraldi: Comment arrêter l'alcool - Editions Odile Jacob

L'expression "Rechute" est utilisée pour agir sur l'émotion peur/angoisse.

Bonne journée

Hermann

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (VNI) (60 messages) Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 09:30  (GMT)
14. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Bonjour Hermann et tous

Décidemment, tu as une bibliothèque bien fournie et que j'aime bien. J'ai déjà entendu parler de ce bouquin et on me l'a conseillé, merci de me rappeler à son bon souvenir .

Les mots ont une charge émotionnelle, c'est clair, sinon il n'y aurait pas de discorde entre soi et soi et avec ses semblabes.

C'est comme le mot "abstention". Il me chiffonne car il induit une contrainte, un renoncement à quelque chose qu'on aime bien. Ca a une connotation de sacrifice. "je renonce au chocolat" mais je maintiens l'idée que c'est bon et ça me frustre.

Je préfère le mot "abandon". J'abandonne l'alcool. En abandonnant, j'agis par mon propre choix, je ne subis pas donc je ne me frustre pas.

Pareil pour rechute. Je me réalcoolise, j'agis, je choisis. Si je rechute, je subis l'action...subir est un truc bien subtil : ça nous arrange "c'est pas de ma faute" et en même temps ça nourrit la perte de confiance et la dépendance à l'autre, on se laisse gouverné en remettant le pouvoir (contre son gré mais en le voulant aussi : ambivalence) entre d'autres mains que les siennes, un pouvoir qu'on aime pas vraiment, peut-être au début mais ça ne dure pas et, les conflits arrivent.

C'est mon point de vue.

Toutes les réponses me sont satisfont dans le sens où elles me font réfléchir, Hermann.

Je vous remercie beaucoup. Ce forum est un vrai bonheur et au passage, j'ai un petit mot pour toi Iseulta : je te suis très reconnaissante car sans ton initiative, je n'en serai pas là aujourd'hui. Ne plus boire.

Bises à tous
Elsa

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

elsafaraw (VNI) (12 messages) Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 09:47  (GMT)
15. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
PS :
J'ai employé "abstention" mais je voulais dire abstinence, excusez moi, c'est pas pareil..lol
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Mustang (767 messages) Envoyer message email à: Mustang Envoyer message privé à: Mustang Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 11:31  (GMT)
19. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>Les mots ont une charge émotionnelle

Pour être bien dans ma peau, je trouve et je le fais ainsi, j'écoute les émotions, je ressens les émotions.

Abstention - abstinence - je ne veux pas sortir le Dico, mais je pense c'est la même famille comme "abstenir". S'abstenir n'est pas une obligation, mais un choix.

>Je me réalcoolise, j'agis, je choisis. Si je rechute, je subis >l'action...subir est un truc bien subtil : ça nous arrange "c'est pas de >ma faute" et en même temps ça nourrit la perte de confiance et la >dépendance à l'autre, on se laisse gouverné en remettant le pouvoir (contre son gré mais en le voulant aussi : ambivalence) entre d'autres >mains que les siennes, un pouvoir qu'on aime pas vraiment, peut-être au >début mais ça ne dure pas et, les conflits arrivent.

C'est tout à fait ça. En te parlant de "maladie", on te fais sentir "Tu es malade", pire - "Tu es faible" et faible jusqu'à la fin de ta vie. Faible et incapable de choisir, incapable de prendre la responsabilité de vivre sainement. Pour "écouter" son corps il ne faut pas tellement de spiritualité.

J'aime bien des textes Elsa. Ca change des textes copier/coller d'une association. Je ressens de l'air frais

Amitiés

Hermann

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (VNI) (60 messages) Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 12:11  (GMT)
21. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Merci Hermann, ça fait du bien le feed back, je ne suis pas de bois, teigne mais réceptrice d'émotions.

Bonjour NOA et Christiansen, bienvenue à vous et à vos interventions dans cette discussion et sur le forum. Moi, ça m’aide beaucoup et ce sujet m’intéresse même si je suis sobre depuis peu - 3 mois et des brouettes -sans réalcoolisation passagère (j’emploie ces termes parce qu’ils me conviennent vraiment bien).

Quand j’ai une idée qui m’accroche, il faut que je la poursuive quitte à me planter, mais bon, je n’avance que comme ça. Donc je reviens sur ce que j’ai écrit plus haut :

…« Pareil pour rechute. Je me réalcoolise, j'agis, je choisis. Si je rechute, je subis l'action...subir est un truc bien subtil : ça nous arrange "c'est pas de ma faute" etc...

Voila je rajoute quelque chose à ma citation parce que j'ai oublié la notion de culpabilité. je reprends :

Ca nous arrange : « c’est pas de ma faute » et surgit une autre pensée qui est liée « c’est de ma faute » …aie ça se complique, je ne sais plus où j’en suis, tout est confus dans ma tête…la culpabilité arrive, prend le dessus et ça c’est terrible de se juger et de se sentir jugé par son semblable alors que ce dernier ne le fait pas forcément.

Si j’emploie le terme j’abandonne l’alcool ou je me réalcoolise, je retrouve mes droits et reconnais mes capacités. Je ne suis pas abstinente - qui suppose une durée avec un terme - c’est quasi impossible à moins d’entrer dans un couvent - mais sobre dans le sens où je ne bois pas d’alcool, c’est un fait, un statut. ( sobre : qui boit peu ou ne boit pas d’alcool – Le petit Robert)

A suivre ou peut-être pas, mais je ne pense pas dénier quoique ce soit en pensant de cette manière.

Amicalement
Elsa

PS : je me mets en VNI, pour apprendre à envoyer un post sans revenir dessus

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Mustang (767 messages) Envoyer message email à: Mustang Envoyer message privé à: Mustang Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 12:59  (GMT)
22. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>Voila je rajoute quelque chose à ma citation parce que j'ai
>oublié la notion de culpabilité.

La culpabilité!! Par mon expérience je me suis rendu compte, dès le moment où j'ai commencé à prendre la responsabilité de ma vie, la culpabilité ne fonctionne plus. Il n'y a plus de culpabilité.

C'est de ma faute, où est le problème. Je me suis planté et quoi? J'ai fait une expérience de plus dans ma vie. Ainsi j'ai fait l'expérience "alcool" dans ma vie. Je me suis planté et quoi?

>Je ne suis pas abstinente - qui suppose une durée avec un terme - c’est >quasi impossible à moins d’entrer dans un couvent - mais sobre dans le >sens où je ne bois pas d’alcool, c’est un fait, un statut. ( sobre : qui >boit peu ou ne boit pas d’alcool – Le petit Robert)

Excellent, mais .... couvent pourquoi? Dans un couvent on ne rencontre pas le diable, penses donc, le mal est partout (je frisonne )

Pour moi j'ai fixé une durée avec un terme jusqu'à mes 65 ans, maintenant j'ai 62 ans. Ce terme j'avais fixé après une année d'abstinence. Sur un autre forum nous avons discuté de la durée avec un terme et j'ai bien aimé la conclusion d'un bon Français du Sud (je ne donne pas le nom): "Quand je sens le fin de ma vie se rapprocher de moi, j'aimerai bien encore un Pastis pour finir en beauté". Un vrai abstinent heureux. Mais je crois il n'a pas écrit "fini en beauté".

Je ne sais pas si tu es "Chansons françaises". Daniel Guichard (Mon vieux c'est ma chanson préféré de lui) a dit chez Mireille Dumas dans une émission qui traitait l'alcoolisme (c'était en Novembre 2002 - je me rappelle c'était mon anniversaire, le vrai - pas l'autre, l'anniversaire du début de mon abstinence) qu'il est abstinent, mais il ne se fixe pas une durée avec un terme. J'ai trouvé ça bien, j'ai trouvé ça raisonable ou responsable, pour revenir au début de mon texte.

Amitiés

Hermann

PS: Un petit clin d'oeil à ton PS, encore une dépendance à travailler, est-ce que tu veux qu'on commence toute suite

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 14:59  (GMT)
27. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Re Hermann

Je te lis depuis plusieurs jours et j'ai le sentiment que tu te laisses la possibilité de prendre un verre un jour ou l'autre par choix, verre que tu prendras avec plaisir. Tu construis toute ta méthode ou système D la dessus. Pourquoi pas! ça peut peut-être fonctionner avec toi et je te le souhaite sincèrement. En fait, tu définis ta propre liberté de cette façon.

Mon choix, c'est que l'alcool ne fasse plus partie de ma vie parce que je le veux comme ça. C'est mon choix de vie d'où le fait que j'abandonne l'alcool. Je ne me dis pas que je le reprendrai un jour ou l'inverse, ce n'est pas mon problème. Je prends l'option de ne pas le convoîter car je réalise qu'il ne m'est pas nécessaire, c'est tout. C'est même pas zen, c'est un libre arbitre.

Mais, tu dis des choses qui rejoignent ma façon de penser pour ce qui est de procéder - comment s'y prendre. De plus, les références que tu proposes me sont loin d'être inintéressantes. Finalement, on peut s'entendre sur une manière de "comment faire" bien que les objectifs choisis soient différents. Je peux me tromper sur ce que tu recherches dans ton rapport à l'alcool.

Amicalement
Elsa

"PS: Un petit clin d'oeil à ton PS, encore une dépendance à travailler, est-ce que tu veux qu'on commence toute suite "- Hermann

Voilà c'est fait, j'ai plongé dans la piscine et espère ne pas avoir fait de plat qui en l'occurence sont pas bien graves - re

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Mustang (767 messages) Envoyer message email à: Mustang Envoyer message privé à: Mustang Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 15:54  (GMT)
28. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
S'il te plaît Elsa, va à ton rythme.

Nous avons choisi pratiquement la même manière pour se mettre hors alcool. J'ai fait "ma propre cure" dans un châlet en montagne, seul, 1 h à pied pour faire les achats, une heure pour aller, une heure pour le retour. Transporter tout sur le dos. Dans le châlet de l'eau de source. De l'eau à volonté. J'ai passé 10 jours. Après le retour "dans la civilisation", il fallait apprendre à dire "NON". C'était quand-même une année de travail - le travail de faire le deuil sur quelque chose. Les pièges je les connais. C'est tout noté dans un petit carnet. Analyser les situations.

Je ne recherche strictement plus rien dans mon rapport avec l'alcool. C'est un produit qui existe, ma femme bois de temps à autre avec plaisir. Quand nous avons des invités, l'alcool à table n'est pas interdit. Après la répétition du choeur mixte ou je chante, ils font la "troisième mi-temps", j'y vais aller, tout le monde est au courant que je ne bois plus. Durant une année je vivais un petit peu "retirer". Je dû retrouver "ma dignité" que j'avais complêtement perdu quand j'étais dans l'alcool.

Quand je te réponds, prends ce qui te va actuellement. Vas à ton rythme.

Bonne soirée

Hermann

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 16:08  (GMT)
29. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Hermann

C'est exactement ce que je fais, aller à mon rythme. Mais bon, je remarque quand même que tu ne poursuis pas la conversation, celle des objectifs tout aussi respectables les uns que les autres et tu pars dans :

"Va à ton rythme"...pourquoi? parce que tu en sais plus en référence à ton vécu et ton expérience? ça veut dire quoi ça? je respecte l'âge et l'expérience non pas parce que c'est moral mais parce que j'ai une personne en face de moi.

"Va à ton rythme" échappatoire? pourquoi? y'a pas de honte à vouloir reboire un jour. Je peux penser en esquivant (toi) le dialogue par cette phrase que j'ai raison de penser que tu as cet objectif qui pour moi est complètement neutre.

Pourquoi bonne soirée? on est en plein après midi?

Elsa

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 16:24  (GMT)
30. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
PS

Reboire un jour = se laisser cette possibilité

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Mustang (767 messages) Envoyer message email à: Mustang Envoyer message privé à: Mustang Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 17:24  (GMT)
31. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>Pourquoi bonne soirée? on est en plein après midi?


Parceque j'ai une vie "hors alcool". 17 h. je ferme la boutique (j'arrête mon travail) - Je vais prendre l'air, je reviens dans la même boutique (je travaille à la maison), et je n'allume pas l'ordinateur en principe jusqu'à 22 ou 23 heures et la nuit je mets qu'un coup d'oeil, en principe je n'écris plus.

Il y avait une conversation sur les objectifs? Les tiens, les miens? Pour toi c'est si j'ai bien compris "Plus d'alcool". Pour moi aussi. Je respecte le produit et je n'aurai pas la moindre honte de reboire un jour. Ce n'est pas pour demain, pour l'année prochaine non plus. Aussi longtemps que je travaillerai encore et je me trouve en face de mes clients, c'est non. Je respecte mes clients et je me respecte.

Si je te dis "Vas à ton rythme" c'est ton abstinence qui m'intéresse et d'être là quand il y a des doutes.

Il fait trop beau, maintenant je boucle l'ordinateur

Hermann

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 17:34  (GMT)
32. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Modifié le 29-04-04 à 17:39  (GMT)

j'ai apprécié cette discussion et tes éclairages merci beaucoup Hermann,

Bonne soirée

Elsa

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

elsafaraw (VNI) (12 messages) Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 13:04  (GMT)
23. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Mon petite liste de vocabulaire très perso:

"Je suis sobre" au lieu de "je suis abstinente"
"J'abandonne l'alcool" au lieu de "je m'abstiens"
"je me réalcoolise" au lieu de "je rechute" (j'agis, je ne subis pas)

Cette façon de parler me semble plus valorisante, mais bon, ça n'engage que moi et pour communiquer, c'est vrai que ce n'est pas très simple à moins d'explications et de réajustements, mais je maintiens quitte à rencontrer des désaccords (suis pas trop utopique à ce sujet).

Elsa

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (VNI) (60 messages) Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 13:09  (GMT)
24. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
J'ai envoyé mon post avant d'avoir lu le tien.

Elsa

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 20:45  (GMT)
33. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"

>"Je suis sobre" au lieu de "je suis abstinente"
>Elsa

Bonsoir

Parfois, même si je suis abstinente d'alcool depuis 12 ans, je ne suis pas du tout sobre dans ma tête, et je me réveille le lendemain avec un semblant de cuite sèche.
Pourquoi ? : Parce que j'ai voulu contrôler une situation incontrôlable de ma vie, ou parce que j'ai agi ou parlé par habitude comme lorsque j'étais dans l'alcool, parce que je ne me suis pas écoutée avant de faire ou de dire quelque chose et que je suis partie tête en avant, etc etc...

Pour moi, être abstinente et être sobre ne signifie pas du tout la même chose.

Je me sens bien lorsque je suis abstinente d'alcool et sobre dans ma tête; Là je me sens moi même et à ma juste place.
Sinon, je peux trés bien ne pas boire d'alcool et dysfonctionner complètement comme lorsque j'étais dans l'alcool : On pourrait même croire que je suis saoule alors que je n'ai rien bu tellement je peux partir dans ma tête, si je ne reste pas vigilante, et m'oublier complètement, oublier complètement mon environnement et le monde qui m'entoure, oublier ma réalité...Et dans ces moments là, je ne suis pas du tout sobre, même si je ne suis pas alcoolisée; C'est comme si je partais dans un tourbillon...

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cello (VNI) (83 messages) Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 20:52  (GMT)
34. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>
>>"Je suis sobre" au lieu de "je suis abstinente"
>>Elsa
>
>Bonsoir
>
>Parfois, même si je suis abstinente d'alcool depuis 12 ans, je
>ne suis pas du tout sobre dans ma tête, et
>je me réveille le lendemain avec un semblant de cuite
>sèche.
>Pourquoi ? : Parce que j'ai voulu contrôler une situation incontrôlable
>de ma vie, ou parce que j'ai agi ou parlé
>par habitude comme lorsque j'étais dans l'alcool, parce que je
>ne me suis pas écoutée avant de faire ou de
>dire quelque chose et que je suis partie tête en
>avant, etc etc...
>
>Pour moi, être abstinente et être sobre ne signifie pas du
>tout la même chose.
>
>Je me sens bien lorsque je suis abstinente d'alcool et sobre
>dans ma tête; Là je me sens moi même et
>à ma juste place.
>Sinon, je peux trés bien ne pas boire d'alcool et dysfonctionner
>complètement comme lorsque j'étais dans l'alcool : On pourrait même
>croire que je suis saoule alors que je n'ai rien
>bu tellement je peux partir dans ma tête, si je
>ne reste pas vigilante, et m'oublier complètement, oublier complètement mon
>environnement et le monde qui m'entoure, oublier ma réalité...Et dans
>ces moments là, je ne suis pas du tout sobre,
>même si je ne suis pas alcoolisée; C'est comme si
>je partais dans un tourbillon...
>
Bonsoir, je ressens la même chosre, parfois pour les mêmes motifs, et d'autres fois juste a cause du mauvais vent... le vent fou qu'on l'appelle parfois dans certains pays. (il parait que lorsqu'il souffle celui là, dans certains pays toujours, les gens qui font même de grosses bêtises sont pardonnés, jugés ireseponsable, que c'est la faute du vent..., enfin dans le temps parce qu'avec la mondialisation et la pensée unique....) et aussi ça m'arrive si j'ai mal digéré. C'est pas tout mental ou péché quand même.

cello

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 21:34  (GMT)
35. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>Bonsoir, je ressens la même chosre, parfois pour les mêmes motifs,
>et d'autres fois juste a cause du mauvais vent... le
>vent fou qu'on l'appelle parfois dans certains pays. (il parait
>que lorsqu'il souffle celui là, dans certains pays toujours, les
>gens qui font même de grosses bêtises sont pardonnés, jugés
>ireseponsable, que c'est la faute du vent..., enfin dans le
>temps parce qu'avec la mondialisation et la pensée unique....) et
>aussi ça m'arrive si j'ai mal digéré. C'est pas tout
>mental ou péché quand même.
>
>cello

Bonsoir

Un exemple de ce qui pourrait m'empêcher de rester sobre dans ma tête :
Vouloir tenter de comprendre ce que vient d'écrire Cello qui me paraît être peut être abstinent d'alcool mais pas du tout sobre dans sa tête.

Pour rester abstinente ET sobre, je dois aussi apprendre à ne pas attacher d'importance à ce type de comportements.

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cello (0 messages) Envoyer message email à: cello Envoyer message privé à: cello Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 22:47  (GMT)
36. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>>Bonsoir, je ressens la même chosre, parfois pour les mêmes motifs,
>>et d'autres fois juste a cause du mauvais vent... le
>>vent fou qu'on l'appelle parfois dans certains pays. (il parait
>>que lorsqu'il souffle celui là, dans certains pays toujours, les
>>gens qui font même de grosses bêtises sont pardonnés, jugés
>>ireseponsable, que c'est la faute du vent..., enfin dans le
>>temps parce qu'avec la mondialisation et la pensée unique....) et
>>aussi ça m'arrive si j'ai mal digéré. C'est pas tout
>>mental ou péché quand même.
>>
>>cello
>
>Bonsoir
>
>Un exemple de ce qui pourrait m'empêcher de rester sobre dans
>ma tête :
>Vouloir tenter de comprendre ce que vient d'écrire Cello qui me
>paraît être peut être abstinent d'alcool mais pas du tout
>sobre dans sa tête.
>
>Pour rester abstinente ET sobre, je dois aussi apprendre à ne
>pas attacher d'importance à ce type de comportements.
>
>Poulou
Le Phosphore ca aide a la comprenette

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 11:48  (GMT)
37. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Modifié le 30-04-04 à 11:53  (GMT)

Bonjour Poulou

J'ai dévié un peu du sujet avec ma liste de vocabulaire perso, mais je ne regette pas puisque je m'enrichis par la lecture des différents points de vue dont le tien.

J'ai mon système D qui me convient bien pour le moment : je n'ai pas du tout envie de boire. C'est tellement sympa de ne pas avoir "l'Envie" que j'ai envie de partager comment je m'y prends. Peut-être qu'une personne, quelque part, sur le forum ou pas, fonctionne un peu comme moi, c'est juste une supposition.

Pour l'instant, dans mon cheminement vers l'indépendance psychologique, j'utilise le mot "sobriété" au lieu "d'abstinence" parce que ce dernier me renvoie trop de choses intérieures conflictuelles : je suis d'éduc catho, non pratiquante, n'adhérant plus depuis longtemps au "Vatican". Par contre, même si j'ai pris de la distance avec les dogmes de cette religion (je ne dis pas qu'elle n'est que ça, elle exprime fondamentalement une spiritualité) et ceux déistes ou non, je reste très marquée par cet enseignement. C'est pourquoi je ne suis pas à l'aise avec le mot "abstinence". Il m'évoque trop la notion de "sacrifice", "privation volontaire" (dans un but louable), par exemple le "carême", période très fructueuse de mes "pechés" à avouer au confessional pour obtenir le pardon de Dieu avec la peur d'aller au purgatoire et en enfer (je vais à l'essentiel, car c'était plus complexe que ça bien sûr). A moi de dépasser ce sens à connotation religieuse, pour communiquer avec tout le monde. Abstinence veut dire pour moi : "privation parce que j'ai fauté"...je schématise volontairement...pfff, culpabilité?. En attendant de me dégager de ce sens tres perso, le mot "sobriété" me convient.

Tu me fais part de ta façon de fonctionner, elle m'aidera peut-être à me déconditionner du signifiant qu'a pour moi le mot "abstinence" mais tu sais, je crois que je suis marquée à vie par mon éducation. Ce n'est pas traumatisant, loin de là mais conditionné . Je n'en veux pas non plus à mes éducateurs religieux que je respecte, c'était des personnes d'une grande valeur ni - et surtout pas - à mes parents que j'aime profondemment, ils ont fait pour le mieux avec leur croyance, que je respecte. Ca, au moins je l'ai résolu.

Pour l'instant je ne m'occupe que de ma sobriété (celle de ne pas boire) mes autres comportements se tempèrent simultanément, c'est un constat. (sauf avec intenet que j'utilise trop à mon goût). Et puis, je pense aussi que se lâcher de temps en temps hors alcool et si ça ne fait de mal à personne ni à soi même, ce n'est pas mauvais, je peux être exaltée dans plusieurs domaines et j'aime bien ne pas être sage en permanence , le suis trop, c'est peut-être un des "actionneurs" de mes alcoolisations excessives.

Tu es dans une démarche globale alors que je suis dans une démarche plus ciblée (ne pas boire), 2 cultures comme la médecine orientale ou occidentale mais qui finalement se complètent. Je vais à mon rythme et au système D pour l'instant et ça marche, alors...si ça me fait pas de bien, ça me fait pas de mal

Bien amicalement
Très très bonne journée
Une pensée à tous

Bises
Elsa


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

NOA (41 messages) Envoyer message email à: NOA Envoyer message privé à: NOA Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 09:58  (GMT)
16. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Bonjour a vous tous
Je viens de m'inscrire sur ce forum aprés justement bien des rechutes.
Suis je enfin assez forte pour y arriver
je n'ai jamais dialoguer ainsi
ce sera sans doute le soutien dont j'ai besoin
soutien quotidien et fort
j'espère encore
Aidez moi
Merçi
NOA
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Kristiansen (39 messages) Envoyer message email à: Kristiansen Envoyer message privé à: Kristiansen Voir profil de ce membre CLiquez pour envoyer message ICQ à ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 10:10  (GMT)
17. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Bonjour

Tout comme toi Noa, je viens de m'inscrire à ce forum,
il y a moins d'une heure.
Bon courage à toi et à tous ceux qui sont présents ici.

N'oublions pas, non plus tous les alcooliques de la planète.

Christian

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

NOA (41 messages) Envoyer message email à: NOA Envoyer message privé à: NOA Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 10:28  (GMT)
18. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
bravo
mais que comptes tu faire?

Noa

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Kristiansen (39 messages) Envoyer message email à: Kristiansen Envoyer message privé à: Kristiansen Voir profil de ce membre CLiquez pour envoyer message ICQ à ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 11:42  (GMT)
20. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Je connais bien les souffrances et la détresse quand on décide d'arrêter de boire mais il faut s'accrocher pour pouvoir à nouveau se regarder dans une glace et pouvoir se dire à soi même : je t'aime comme tu es là.
La démarche d'abstinence est une démarche égoïste mais c'est seulement à cette condition que cela peut marcher.

Prends tout ce qu'il y a de bon sur ce forum et ça devrait marcher. Enfin moi j'y crois.
N'hésite pas à poster : c'est vital. Et il y aura tjrs quelqu'un pour te soutenir ou te relever.

Bises
Christian

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

thierry02 (3 messages) Envoyer message email à: thierry02 Envoyer message privé à: thierry02 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-04-04, 13:21  (GMT)
26. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
bonjours,

tout à fait d'accord avec christian,prend ce qu'il y a de meilleurs, soit égoiste, parle avec des personnes lorsque tu sens que tu vas "craquer" ne reste pas seul dans ton coin, il existe le forum pour cela sinon plusieurs associations existent . Fait les toutes et choisis celle où tu te sent le mieux par exemple : vie libre, les aa, la croix d'or, joie et santé et j'en oublie surement. Si tu n'as pas les adresses demande sur ce forum l'association qui est proche de chez toi. Je suis certains que quelqu'un te donnera les renseignents.

amitiées

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 13:09  (GMT)
38. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Bonjour Elsa

J'aime bien ta façon de te questionner, de chercher "le mot juste" pour toi, afin de te sentir mieux dans ta nouvelle vie :
Je fonctionne exactement comme toi dans ce domaine lié aux mots, et je me suis longtemps fourvoyée bêtement et été handicapée par des mots qui ne me convenaient pas et que j'utilisais, alors que lorsque j'ai trouvé par quoi les remplacer ou remplacer leur signification, je me suis sentie libérée.
Je comprends trés bien ton histoire d'héritage religieux qui enchaîne et emprisonne, nous empéchant d'être libres, et la connotation de l'abstinence dans ce domaine, je déteste moi aussi !

Tu m'as fait du bien en trouvant le mot "abandonner" au lieu d'être abstinent, "s'alcooliser" au lieu de rechuter...
Je me suis longtemps sentie ficelée par les mots moi aussi.
Je pense par exemple à la "confiance", "se sentir en confiance" :
Pour mes parents, celà signifiait que mon père pouvait se promener en slip kangourou dont la poche était béante, devant ses enfants (si je choque, on me le dira...Je ne peux pas me censurer sur tout, excusez moi), éructer et flatuler à table, dire des grossièretés, ma mère me confier son intimité...
Je mettais une grande barrière entre moi et les autres pour ne pas qu'ils se sentent trop en confiance avec moi, et lorsque je me laissais être "en confiance" avec eux, je les laissais franchir mes limites, car je les avais toutes abattues, afin d'être ce que j'appelais comme mes parents "en confiance" avec eux.
Depuis que j'ai arrêté l'alcool et que je vais vers ce qui me va, j'ai compris qu'être en confiance avec mes proches n'avait pas du tout la même signification que chez mes parents, et que l'on pouvait avoir une certaine retenue en vivant ensembles, sans pour autant ne pas se sentir en confiance, que la confiance ne se situait pas là et était quelque chose de beaucoup plus précieux qu'un simple laisser aller.
J'ai compris que je pouvais maintenir certaines limites même si j'aimais les gens, que ces limites sont saines, parce qu'elles me définissent...Et qu'il était normal et naturel que les gens que j'aime aient aussi leurs limites face à moi.

Pour ce qui est de l'impact de la religion, j'ai vécu moi aussi pas mal de choses face à cet impact, et notemment une difficulté profonde à me laisser aller au plaisir dans les bras de mon homme (vous me direz là aussi si j'ai choqué, hein, je fais attention, mais bon...Il y a une connotation sexuelle derrière...), qui disait plaisir sexuel disait péché, c'était bien ancré dans mon inconscient depuis des générations et des générations de femmes m'ayant précédée;
Le fameux "mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa" a également fait des ravages ! Comme si on était fautifs de nos actes : On n'est pas fautif, seulement responsables, et qui n'a pas fait d'erreur ?!, on est tous en chemin; Quel orgueil religieux dans cette connotation de faute !
Le fameux "oubli de soi" aussi : Ah celui là ! J'ai mis trés longtemps à comprendre qu'on ne pouvait pas s'oublier si l'on ne s'était pas trouvé soi même, d'abord ! Il m'a longtemps empêchée de ne penser qu'à moi; Je me sentais fautive à chaque fois que je pensais un peu à moi et me remettais aussitôt à penser aux autres pour être bien comme il fallait.
La "compassion" : Pfff aussi ! Comment compatir avec les autres, leurs souffrances et leurs malheurs, si avant celà je ne me suis pas pleinement autorisé le bonheur et le plaisir ?! Foutaise : Je fais du martyrisme et de l'outre croix rouge jusque là, en compatissant, mais je n'éprouve pas de la compassion.

Et tant de choses à dire encore, que je vais m'arrêter là

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

arcenciel (634 messages) Envoyer message email à: arcenciel Envoyer message privé à: arcenciel Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 13:15  (GMT)
39. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Bonjour Poulou,

"Et tant de choses à dire encore, que je vais m'arrêter
là "


dommage de ce genre de post.

arcenciel

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 13:22  (GMT)
40. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>dommage
>arcenciel

Lol Gourmande !
Et tu as bien raison !
Bisou Arcenciel

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Mustang (767 messages) Envoyer message email à: Mustang Envoyer message privé à: Mustang Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 14:04  (GMT)
41. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>Pour mes parents, celà signifiait que mon père pouvait se promener
. bip, bip, bip, bip, bip, bip - le monteur de la piste audio va demander un supplément pour mettre des bips

Chère Poulou

Toute suite tester les limites, n'est pas - et l'auto-censure? Il ne faut pas oublier que même les jeunes enfants peuvent nous lire. Quelque fois il y des jeunes (12-13 ans) qui écrivent ici.

Hermann

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 14:17  (GMT)
42. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Modifié le 30-04-04 à 15:07  (GMT)

Re Poulou

Ton message m'a émue, que c'est bon de se sentir comprise ! merci Poulou.

Heu..comment dire, tes confidences intimes continuent à me gêner, elles me font un effet assez violent mais ça tu le sais . je ne m'en suis jamais cachée.

***Par contre lorsque que tu évoques ton homme et vos rapports, sexualité induite, ça ne m'inconforte pas, tu l'as exprimé de façon neutre et puis la sexualité n'a rien de choquant, elle est dans les programmes scolaires.

Tu parles aussi "d'oubli de soi" et de "compassion" au sens religieux et je suis bien d'accord car ça entraîne une attitude sacrificielle et d'élimination de soi, toujours dans la peur du rejet d'un dieu super puissant et ayant ses propres critères pour filtrer ses fidèles... des comportements manipulatoires en découlent, l'oubli de soi qui culpabilise l'autre : on ne sait plus qui est victime et bourreau re ah! que c'est pervers!.

je veux bien être une brebis, non pas égarée mais libre. Une femme, c'est mieux, lol. En fait, c'est pareil avec l'alcool et abandonner ce produit au lieu de m'en abstenir me semble être ma solution. Ca a un effet presque magique sur moi, je ne sais pas comment le dire autrement. Et puis si j'utilise ceci : "j'ai envie de me réalcooliser" au lieu de "j'ai envie de boire", magique aussi : l'envie tombe tout de suite. Hipipip.....yaaah . Bon, je me calme. Je te dirai si ça fonctionne dans les prochains jours et dans des contextes différents et variés.

Merci à Hermann : c'est grâce à ton message sur le livre "comment arrêter l'alcool", donc à toi, que j'ai pu faire mien de "réalcoolisation au lieu de rechute"

Bises à tous les deux mais aussi à vous tous. Il y a des jours comme ça, j'ai envie de crier au monde entier (je radote) : "ma plus belle histoire d'amour, c'est vous", je vais mettre cette citation en guise de signature, je crois.


Elsa


*** : grosse modif, j'ai changé car ce que j'ai dit ne correspondait pas à ma pensée dans le contexte. La vie n'est pas une sinécure, et surtout le vécu des personnes participant au forum. Ceci dit, je maintiens que le sexe amour est pour moi la plus belle aventure de l'homme


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 15:06  (GMT)
43. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Aïe Aïe Aïe...Le non dit alcoolique...Aïe Aïe AÏe...

J'espère qu'un jour vous oserez appeler un chat qui vous a griffé un chat qui vous a griffé et pas seulement "coquin petit minet tout gentil et tout joli qui a osé faire bobo à son maître".

Des enfants son prostitués aux Philippines et dans le monde entier; D'autres subissent l'inceste parfois même dans la même rue que vous.

Vous pensez qu'on leur demande de quelle façon il faut leur parler pour leur enlever leur culotte ou baisser son pantalon devant eux ?

Et quand bien même certains enfants de 12 ans viendraient faire un tour sur ce forum sans avoir été victimes d'inceste de la part de leur parent alcoolique, vous ne pensez pas que ces enfants en ont vu et entendu d'autres dans leur vie avec un parent alcoolique et un autre parent co dépendant ?!!
Vous pensez que ces enfants vont être choqués parce qu'ils auront lu que le papa d'une petite fille se promenait devant elle avec un slip poche kangourou dont la poche était trop grande ?!!

Bien entendu que c'est choquant ! Bien entendu que moi aussi, petite, j'étais choquée lorsque mon père alcoolique se balladait ainsi devant mon frère et moi !!!
Mais c'est la Vie, ça ! C'est ce qui est !
Et j'ai bien fait attention de ne pas entrer dans les détails !
Si à la place j'avais écrit des "bips" comme le suggère Mustang, ma phrase n'aurait rien voulu dire !
J'aurais dû écrire quoi pour expliquer ce que j'avais à expliquer ?!

La vie n'est pas un long fleuve tranquille; Bien entendu qu'on a vécu des choses choquantes, sinon on n'aurait pas plongé dans l'alcool pour ne pas les voir !
Mais si vous voulez en sortir, par pitié, n'essayez pas de vivre comme si vous etiez sous l'effet de l'alcool, c'est à dire sans émotions, sans chocs, sans douleurs :
La Vie contient des douleurs, des chocs, des obstacles et des choses pas belles à voir ou à entendre, tout comme elle en contient des belles.

Comme le disait le Docteur Dupagne, si quelqu'un entre dans le détail du sordide comme en décrivant une auto mutilation, je comprends qu'il vaille mieux parler de celà en privé.

Mis parler de ce qui a été avec des mots simples et respectueux, je ne vois pas où est le mal !

"Rechute, comment s'y prépare t on ?" : En ne voulant pas regarder la réalité en face, j'ai envie de répondre.

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 15:17  (GMT)
45. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Attends Poulou, je crois que tu surestimes les capacités de certains à digérer tes confidences hard. Le forum n'est pas un divan, mais constitué de personnes à sensibilité différente...pourquoi n'en tiens tu pas compte? Dire la vérité oui, mais avec précaution. Combien de reportages d'info sont traumatisants pour "les âmes sensibles" comme disent les présentateurs TV. Ils préviennent, toi tu ne préviens pas..pouf, ça sort sans qu'on puisse faire ouf, comme ça, direct...please, laisses aussi la possibilité aux autres d'aller à leur rythme.

Je te dis ça gentiment

Elsa

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

iseulta (2345 messages) Envoyer message email à: iseulta Envoyer message privé à: iseulta Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 15:45  (GMT)
50. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"

>
>Bien entendu que c'est choquant ! Bien entendu que moi aussi,
>petite, j'étais choquée lorsque mon père alcoolique se balladait ainsi
>devant mon frère et moi !!!
>Mais c'est la Vie, ça ! C'est ce qui est !
>
>Et j'ai bien fait attention de ne pas entrer dans les
>détails !
.
>


>!
>
>"Rechute, comment s'y prépare t on ?" : En ne voulant
>pas regarder la réalité en face, j'ai envie de répondre.
>
>
>Poulou


Jepense que ce post ne parle pas de confiance!! et c'est pour çà que je me permets de de demander d'essayer d'oublier ce cauchemar de petite fille, et de parler aux autres de ton vécu vers l'abstinence..........en oubliant un peu ton passé!!


Iseulta


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
01-05-04, 13:05  (GMT)
60. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
et c'est
>pour çà que je me permets de de demander d'essayer
>d'oublier ce cauchemar de petite fille, et de parler aux
>autres de ton vécu vers l'abstinence..........en oubliant un peu ton
>passé!!

Je suis choquée. Choquée et agressée.
Choquée qu'aucun des médecins modérant ce forum ne soit intervenu pour modérer tes propos envers moi, Iseulta.
Parce que même si tu es modératrice, il me semble que lorsqu'un modérateur commet une erreur, un autre modérateur peut lui en faire la remarque, ce qui ne semble pas se passer sur ce forum, à mon grand regret.

J'ai apprécié ton intervention pour que ce forum ouvre, mais je n'apprécie pas du tout ta manière de vouloir y régenter la vie des autres, la mienne en l'occurence.
Je n'apprécie pas du tout que tu me demandes d'oublier mon passé alors que je ne peux que faire avec lui, que je m'appuie justement sur lui pour corroborer ce que je veux dire au moment présent.
Parler aux autres de mon vécu dans l'abstinence, c'est AUSSI leur parler de mon passé, sinon je vais leur raconter ma recette de la soupe aux choux, mes promenades au bord de la rivière, le dernier film que j'ai vu...
Grâce à mon abstinence, j'ai appris à transformer mon passé morbide et glauque en quelque chose de positif, quelque chose qui peut servir aux autres, qui leur montre que si difficile ait pû être ce qu'on a vécu, on s'en sort.

Sans parler de ce que j'ai vécu dans mon passé, je ne peux pas imager mon présent sur un forum traitant de l'alcoolisme puisque je ne bois plus, puisque l'alcool FAIT PARTIE DE MON PASSE.
Parler de mon alcoolisme, C'EST parler de mon passé.
Si j'oublie mon passé, je n'ai rien à faire ici.

Et sache que si je dois tenir compte que tu n'es pas seulement modératrice mais aussi un être humain, je me permets de te préciser que moi aussi, je ne suis pas seulement une "ancienne" qui a 12 ans d'abstinence, mais aussi un être humain et non un robot, et lorsque tu me demandes de faire sans mon passé, de parler d'autre chose, tu me demandes d'être autrement que ce que je suis, donc de quitter ce forum de manière détournée, puisque je ne peux pas me changer à moins de retourner à l'alcool et c'est trés blessant et choquant pour moi.

Seul Niceday qui a sû en tenir compte et je l'en remercie.

Mais pour les autres modérateurs, ça me fait drôlement bizarre qu'ils ne soient pas intervenus pour te modérer dans ta demande présente, Iseulta...Et j'en suis attristée, déçue, je me sens un peu trahie dans ce sens que je suis venue sur ce forum pensant qu'il était ouvert pour "partager notre vécu dans l'alcool" (avec ses bons mais aussi mauvais côtés) alors que ce que je ressens à présent est un goût de mascarade.

J'aurais trouvé plus honnête de ta part (et de la part des autres modérateurs puisqu'ils te soutiennent) que vous me demandiez simplement de partir, en toute franchise...C'est peut être pour ça que je suis revenue, d'ailleurs, pour vous entendre me dire ça bien en face et non de façon détournée comme "ne sois pas comme tu es, et tout ira bien sur ce forum".

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Rantanplan59 (449 messages) Envoyer message email à: Rantanplan59 Envoyer message privé à: Rantanplan59 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-05-04, 13:30  (GMT)
61. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Bonjour Poulou,

Je profites de ton intervention sur les modérateurs pour rebondir à leur sujet, car il me semble qu'ils auraient pu intervenir à propos de certaines autres personnes qui balancent des inepties sur le forum, et provoquent des joutes écrites stériles et qui, plus est, insistent grossièrement, au point de mettre mal à l'aise d'autres personnes qui en viennent à se demander si elles ne feraient pas mieux de quitter le forum!!!
Dommage!

Rantanplan

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Mustang (767 messages) Envoyer message email à: Mustang Envoyer message privé à: Mustang Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-05-04, 14:46  (GMT)
62. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
> sinon je vais leur raconter ma
>recette de la soupe aux choux, mes promenades au bord
>de la rivière, le dernier film que j'ai vu...

Mais pourquoi pas?

Une proposition, non éventuellement une idée. Tu écris très bien Poulou. Ton passé, je commence à le connaître. Il y a des histoires que tu n'as pas encore écrit ici, je pense. Je n'ai pas tout lu. Je suis arrivé depuis un mois environ.

Nous étions où? Ah oui, tu écris bien. A ta place je préparerai un manuscrit de ton passé. Ce que j'ai lu de toi est bien meilleur que beaucoup qui est édité actuellement sur le marché des livres. Tu as un vrai talent d'écriture. Je l'ai remarqué dès le premier jour où nos chemins se sont croisés sur un forum.

Une fois un livre sorti, avec ce que tu as raconté, je suis sur tu pourras te faire un nom. Je ne sais pas si je vais de proposer de faire ton manager. Et ce n'est pas une blague. Je te vois déjà (je me voyais déjà en haut de l'affiche - Charles Aznavour) dans l'émission de Mireille Dumas. J'ai quelques contacts et ce n'est pas une blague non-plus.

Amitiés

Hermann

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
01-05-04, 15:20  (GMT)
63. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
A ta place
>je préparerai un manuscrit de ton passé. Ce que j'ai
>lu de toi est bien meilleur que beaucoup qui est
>édité actuellement sur le marché des livres. Tu as un
>vrai talent d'écriture. Je l'ai remarqué dès le premier jour
>où nos chemins se sont croisés sur un forum.
>
>Une fois un livre sorti, avec ce que tu as raconté,
>je suis sur tu pourras te faire un nom. Je
>ne sais pas si je vais de proposer de faire
>ton manager. Et ce n'est pas une blague. Je
>te vois déjà (je me voyais déjà en haut de
>l'affiche - Charles Aznavour) dans l'émission de Mireille Dumas. J'ai
>quelques contacts et ce n'est pas une blague non-plus.
>
>Amitiés
>
>Hermann

Je te remercie de ta sollicitude, Hermann, mais le problème d'un livre sera le même que sur ce forum : Certaines choses de mon passé sont choquantes, des personnes risquent de ne pas apprécier cette réalité et s'en sentir agressés.
La différence, c'est qu'au lieu de recevoir des baffes et des claquements de porte sur le nez de la part de trois ou quatre personnes, je les recevrai de la part de centaines...Mais bon...Ce n'est pas ça qui m'effraie, c'est normal d'être critiqué lorsqu'on offre son histoire à n'importe qui...

Mon problème à écrire un livre sur mon passé (en tout anonymat, je n'aimerais pas être dérangée par des journalistes ni que ma famille le soit), vient surtout du fait que je ne parviens pas à écrire lorsque je ne parle pas à des gens directement, lorsque j'écris "pour" écrire.

Alors qu'offrir des bouts de ma vie en liaison avec l'alcool à d'autres personnes dont les souffrances sont aussi liées à l'alcool, me fait me sentir vivante, utile...Celà donne un sens à mon passé douloureux, ça le transforme en positif car grâce à ce que j'ai vécu je peux aider d'autres personnes qui ont vécu des souffrances similaires ou presque.

Vous savez, je ne suis pas dupe :
Je sais trés bien que ce qui dérange tellement certaines personnes sur ce forum par rapport à ce que j'y écris a trait à leurs propres souffrances, mais qu'ils ne veulent pas les regarder en face et préfèrent me demander de me taire plutôt que d'essayer de regarder où le bât blesse en eux.

Je sais que je suis l'empêcheuse de tourner en rond, la choqueuse, l'enquiquineuse, celle qui appelle un chat un chat mais avec respect, et que ce qui fait tellement peur à certains n'est lié qu'aux jugements et aux images qu'ils projettent sur mon vécu.

Sortir de l'alcool c'est aussi apprendre à ne pas se mettre à la place des autres; A les laisser se dire sans vivre ce qu'ils disent, à les laisser vivre et à vivre soi même.

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

yanou51 (660 messages) Envoyer message email à: yanou51 Envoyer message privé à: yanou51 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-05-04, 15:32  (GMT)
64. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Bonjour Poulou

En ce qui me concerne ton vécu ne ressemble pas du tout au mien.

Je sais regarder mes souffrances en face et les tiennes, désolée de dire ça, ne m'interpellent pas, car je n'ai pas eu ce vécu. Le mien est complétement différent. Et peut être que d'autres personnes sont dans mon cas.

Si moi sur ce forum, je devais décrire la mort de mes enfants, leurs souffrances, qu'en penserais tu. Je ne sais pas non plus si ça interresserait aussi beaucoup de monde. C'est morbide non ?

Enfin c'est ce que je pense. J'essaie de me reconstruire jour après jour. Et ce n'est pas en revivant cette période particulièrement horrible pour une mère que ma reconstruction va se faire. Maintenant j'essaie de passer à autre chose.

Voilà Poulou, c'est juste mon avis.

Amicalement
Yanou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
01-05-04, 15:56  (GMT)
66. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>Si moi sur ce forum, je devais décrire la mort de
>mes enfants, leurs souffrances, qu'en penserais tu. Je ne sais
>pas non plus si ça interresserait aussi beaucoup de monde.
>C'est morbide non ?

>Yanou

Bonjour Yanou

Si TU avais besoin de parler de la mort de tes enfants parce que c'est quelques chose qui TE pèserait, ou qui aurait un lien avec TON alcoolisation, je ne trouverais pas celà morbide du tout, mais je lirais ce que tu écris avec tout le respect que je te devrais et que je devrais à tes enfants décédés.

Mais JAMAIS lorsque je parle de certains épisodes douloureux ou pas vraiment jolis de mon passé et LIES A L ALCOOL, je ne le fais avec un esprit tordu ou pervers.

JE ne suis ni tordue ni perverse.

Je te ferai remarquer, en outre, Yanou, que je ne parle pas de certaines souffrances ou deuils vécus avec des personnes qui m'étaient trés chères mais qui n'ont aucun liens avec mon alcoolisme.

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Mustang (767 messages) Envoyer message email à: Mustang Envoyer message privé à: Mustang Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-05-04, 15:40  (GMT)
65. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Je suis pérsuadé que ton livre se vendra bien. Tu iras vers les gens. Ton livre ira vers les gens qui s'intéresse à ton histoire.

Sur les forums, c'est gratuit et, je le ressens ainsi, tu obliges à lire ton histoire.

Ton histoire n'a pas beaucoup à faire avec l'alcool, je trouve. L'intérêt de l'histoire est ailleurs. Eventuellement encore à chercher.

Beaucoup de personnes écrivent leur histoire, c'est une sorte de thérapie. Il y a des livres qui sortent, ton histoire pourra sortir. Ton histoire trouveras son publique.

Mais qu'est-ce que tu veux que je te dise, sur un forum, comme ici, tu "obliges" à lire ton histoire. C'est gratuit. Tu offres tes tranches de vie.

Dès le moment que ton histoire sortira de la presse, je te promets, je vais l'acheter. Ton histoire m'intéresse. Je vais aller l'acheter dans une librairie. Je vais mettre le prix. Tu vas répondre, mais je ne veux pas l'argent du livre. Tu peux dédier ton livre "Aux enfants de Manille".

Ici sur un forum, ton histoire ne m'intéresse pas. C'est décousu, il manque de rythme et ce que est grave, tu obliges les gens. Ca c'est grave. Je trouve que c'est de la manipulation.

Poulou s'il te plaît avises-moi quand ton manuscrit est terminé.

Hermann


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
01-05-04, 16:27  (GMT)
68. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>Ton histoire n'a pas beaucoup à faire avec l'alcool, je trouve.

>obliges les gens. Ca c'est grave. Je trouve que c'est
>de la manipulation.
>Hermann


Mais Hermann (On ne fait que "discuter", hein ? Je ne polémique pas, j'aimerais qu'on se comprenne avant tout), bien sûr que mon histoire et que tout ce dont je parle sur ce forum a TOUJOURS trait à mon alcoolisme !
Bien entendu ! Sinon je n'en parlerais pas.
Je ne parle pas des chagrins que j'ai vécu et qui ne m'ont pas donné envie de boire ou qui ne m'ont pas inhibée ou maintenue dans l'alcool.

Tous les exemples ou tout ce que j'utilise de mon passé pour attayer ce que je dis lié à l'alcoolisme, a à faire avec l'alcool.

Dernier exemple en date : La confiance (d'où toute cette discussion est partie).
Mon père était alcoolique et pour lui et ma mère, être en confiance en famille signifiait accepter que mon père se promène à moitié nu (ce qui vous a choqués lorsque j'ai écrit ça). Mais le fait que mon père se promène a moitié nu devant moi, le fait que ça me dégoûte depuis mon enfance, le fait que j'aie eu peur du manque de pudeur des hommes lorsqu'ils "se sentaient en confiance", le fait que moi même, pour montrer que j'aimais un homme, je le laisse me faire tout ce qu'il voulait, a contribué à mon alcoolisation, bien entendu !

Tu crois quoi, Hermann ? :
Que j'ai bu parce que j'aimais l'alcool ?
Je n'aimais pas l'alcool, mais par contre j'avais besoin du courage et de la force qu'il me donnait pour me sentir désinhibée, pour me laisser abuser aussi, et faire ainsi plaisir et être un peu aimée en laissant ceux que j'aimais m'utiliser comme ils en avaient envie; Là, oui, je manipulais et on me manipulait.

Mais je ne souffre plus de tout ça, je suis en paix avec tout celà à présent, je ne vis plus des choses comme ça maintenant, mais j'AI vécu ça, comme plein d'autres alcooliques comme je l'étais peuvent le vivre encore et se reconnaître à travers ce que j'ai vécu.

Yanou, Iseulta et d'autres, dont tu fais peut être partie, Hermann, n'ont pas le même vécu que le mien, comme je n'ai pas le même que le vôtre; Qu'à celà ne tienne, laissez moi parler et écrire pour ceux qui se reconnaîtront à travers mon vécu alors, et parlez pour ceux qui se reconnaissent à travers le vôtre, je ne suis jamais venue vous dire que ce que vous disiez me choquait et pourtant, certains de vos propos me choquent aussi !

Si, là, je viens vous le dire parce que trop c'est trop; Je me suis même permise de dire que je baillais sur le dernier post de Yanou car je trouvais son post superflu et saoulant.
Mais jamais, lorsque vous parlez de vous à d'autres alcooliques, je ne vous dis que votre vécu m'agresse ! C'est votre vécu, pourquoi m'agresserait il ?!

Je me sens souvent choquée et j'ai parfois les larmes aux yeux lorsque des proches d'alcooliques viennent sur ce forum dire leur desarroi, leurs souffrances, lorsqu'ils racontent les violences dont ils sont les victimes avec leurs enfants parfois, mais je ne vais pas leur demander de modérer leurs propos ! Ils sont là pour ça ! Ils ne sont pas sur ce forum pour parler de la pluie et du beau temps dans l'alcool !!!
Je suis souvent choquée également lorsqu'un alcoolique parle de son alcoolisation alors qu'il a la garde de son enfant en bas âge; Mais je ne vais pas lui faire du rentre dedans ou le juger ! Je vais lui parler en tenant compte de son enfant, mais je ne vais pas lui dire qu'il (elle) me choque, et pourtant, s'alcooliser lorsqu'on a la garde d'un enfant en bas âge, celà me choque énormément, je pense à l'enfant, j'ai une pensée d'affection pour lui, à chaque fois, mais je ne juge pas, je suis moi aussi passée par là; Je ne veux pas jeter la pierre, je n'en ai pas le droit !

J'arrête là, j'espère que j'ai pu me faire un peu comprendre.

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-05-04, 16:22  (GMT)
67. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Bonjour Poulou,

Je comprends votre ressentiment, mais il faut vous faire à l'idée qu'un forum est un groupe, un groupe possède sa propre dynamique largement influencée par son créateur (initiateur, président, modérateur...).

Or ce groupe semble majoritairement ne pas apprécier les descriptions que vous faites de votre passé. L'explication est peut-être dans votre phrase : je suis venue sur ce forum pensant qu'il était ouvert pour "partager notre vécu dans l'alcool"

Et bien j'ai l'impression que le groupe préfère partager son vécu hors de l'alcool !

Je suis tenté de faire un raccourci audacieux avec le forum sur la schizophrénie : les descriptions de délires ou les allusions mystiques y sont interdites, parce qu'elles générent une souffrance communicative. Les alcooliques ne sont pas schizophrènes, mais ils n'ont pas forcément envie que l'on reveille leurs démons (comme vous l'avez analysé), où ils n'ont tous simplement pas envie de lire des choses glauques alors qu'ils essayent de se "tourner vers le soleil".

Si l'expression sans entrave ce votre passé douloureux et indispensable à votre bien être, alors en effet pour pourrez vous sentir rejetée de ce forum si vous persistez à vouloir l'exprimer au gré des discussions.

Comme je l'avais écrit précédemment, il faudra peut-être un jour créer un autre forum, plus dur, plus dans la souffrance. Un tel forum sera certainement utile à certain(e)s. Mais je vois une solution intermédiaire qui pourrait vous convenir. Elle se rapproche de la proposition d'Hermann (écrire un livre) :

Vous pourriez créer une discussion qui s'appellerait "Poulou et l'alcool", dans laquelle vous nous raconteriez votre vie avec l'alcool (personnel ou familial), épisodes par épisodes. Vous auriez certainement des lecteurs, et peut-être des commentaires. Chaque épisode ferait suite au message initial. Ainsi, personne ne serait forcé de lire votre passé. Et dans les autres discussions, vous nous réserveriez la Poulou d'après l'alcool, avec la possibilité parfois de faire un lien vers votre histoire pour les nouveaux qui ne vous connaîtraient pas.
Vous pouvez bien sûr aussi créer un site perso ou un Blog pour héberger votre passé.

Ainsi, les deux versants de "Poulou" seraient présents et personne ne pourrait s'en plaindre.

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
01-05-04, 16:48  (GMT)
69. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Bonjour Docteur...

Bien...Un site, un livre, un blog, un post spécial Poulou...

Entendu Docteur...

Je comprends à vous lire que je ne peux donc plus naviguer librement avec mes "deux versants" sur ce forum et y répondre ou y parler en toute liberté et en toute simplicité avec la personne que je suis toute entière...?

Que je dois me "canaliser" afin de ne pas réveiller les vieux démons des alcooliques désireux de se tourner vers le soleil, c'est bien celà, docteur...?
- Juste une parenthèse : les exemples que je prends parfois et qui sont tirés de mon vécu passé, n'ont rien à voir avec des chimères, des délires, ou des allusions mystiques, hein, Docteur, mes exemples sont tirés de la réalité et j'essaye d'en parler sans entrer dans des descriptions trop choquantes, depuis l'avertissemnt que m'avait fait Elsa sur le mal au ventre qu'elle avait ressenti en me lisant...Je ne parlais qu'avec des mots que je pensais respectueux, mais tirés d'un passé réel; Je conçois qu'on interdise des descriptions chimériques -
Mais soit : Je pense avoir enfin compris ce que vous vouliez me dire :
Que ce forum n'est pas pour moi à moins de m'y cantonner dans un post spécial à mon effigie (Lol)

Merci de votre réponse Docteur Dupagne. Je vous aime bien et vous n'avez pas une position facile

Vous m'avez faite sourire, tiens...C'est au moins ça de gagné

Amitié

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 15:16  (GMT)
44. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"

>Re Poulou
>
>Ton message m'a émue, que c'est bon de se sentir comprise
>! merci Poulou.
>
>Heu..comment dire, tes confidences intimes continuent à me gêner, elles me
>font un effet assez violent mais ça tu le sais
>. >Elsa

re Elsa

Je suis contente que mon message t'ait fait du bien

Concernant mes confidences, c'est normal que tu aies été choquée, elles sont choquantes; Moi aussi j'ai été choquée par ces attitudes.
Heureusement, c'est du passé, et je ne fréquente plus des personnes ayant ces comportements tout comme je n'ai plus de comportement similaires, et c'est le principal.

Poulou

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

iseulta (2345 messages) Envoyer message email à: iseulta Envoyer message privé à: iseulta Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 15:29  (GMT)
46. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Bonjour Poulou

Tu oublies peut-etre que tout le monde ne boit pas pour les mêmes raisons que toi, le parcours de chacun est si différent, il n'y a pas que l'inceste, le viol......!

"Concernant mes confidences, c'est normal que tu aies été choquée, elles sont choquantes; Moi aussi j'ai été choquée par ces attitudes."Pourquoi n'essaies tu pas de ne plus y penser, tu peux répondre aux nouveaux avec tes mots , tes expériences de l'arret et met un peu le passé au placard!
çà peut aussi te faire du bien!


Iseulta


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 15:34  (GMT)
48. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
il n'y a pas que l'inceste, le viol......!
par ces attitudes."Pourquoi
>n'essaies tu pas de ne plus y penser

Mais,Iseulta; je ne parlais pas d'inceste ni de viol, là...Je parlais de la confiance...
*Se sent perdue*

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Poulou (VNI) (1195 messages) Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 15:44  (GMT)
49. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Je ne connais plus ma place à part celle auprés de mon mari et de mes enfants à l'heure qu'il est...

Je suis un tout; Même si je suis en paix avec mon passé, je ne veux pas l'oublier, il fait partie de mon histoire.
C'est comme si l'on devait oublier l'Histoire avec Hitler et tout çà sous prétexte que ça n'était pas joli...

Je ne peux pas faire abstraction d'une partie de moi lorsque je parle, je ne comprends pas ce que vous attendez de moi...Ou du moins je comprends trop bien je crois, mais je ne voulais pas l'entendre...:
Vous ne m'aimez pas telle que je suis et vous voulez que je change.
Mais je ne PEUX pas changer : C'est MOI celle que vous lisez...

Je me sens trés triste là...:

Je ne connais plus ma place dans la société en dehors de ma famille et de tout ce qui relève d'elle.

Ca me fait souffrir.

C'est peut être ça grandir...?
C'est dur en tout cas...

Bonne vie à tous, je vous embrasse, même si vous avez peur que je vous mette un peu de bave sur la joue, ce ne sera pas grave, vous vous essuirez ensuite...Je me permets ce dernier dérangement
*Embrasse tout le monde sur la joue*

Sylvie

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

niceday (251 messages) Envoyer message email à: niceday Envoyer message privé à: niceday Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 16:47  (GMT)
52. "Autocensure?"
Bonjour Poulou et tout le monde,

Personnellement, je n'ai pas été choqué ou agressé par les mots de Poulou. Je ne crois pas à l'autocensure (en tous cas pas à outrance). Suffit de naviguer quelques minutes sur le net pour voir ou lire des choses autrement plus choquantes.

Pour moi, le témoignage de Poulou est profond et humain, dur mais digne. Il me donne à réfléchir sur les relations, sur ma manière d'être en relation avec les autres, sur la manière dont l'alcool peut altérer la qualité des relations, l'attention à ceux qui nous entourent, le respect de nous-mêmes. Il me permet aussi de mieux comprendre Poulou dans ce qu'elle est aujourd'hui.

Je ne vois vraiment pas pourquoi on se priverait ou on s'interdirait ce genre de témoignage. Ce qui me choque le plus finalement, c'est qu'on trouve choquant un témoignage comme celui-la. ça revient à dire "ton témoignage poulou, ta vie, ton histoire, on ne veut pas l'entendre" et ça c'est choquant et blessant

Niceday


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 17:22  (GMT)
53. "RE: Autocensure?"
Modifié le 30-04-04 à 17:28  (GMT)

Bonjour Niceday

>Bonjour Poulou et tout le monde,
>
>Personnellement, je n'ai pas été choqué ou agressé par les mots
>de Poulou.

Nous n'avons pas eu le même vécu et j'aimerai bien être comme toi mais je ne le suis pas. cependant je comprends que le mot autocensure est délicat et peut être perçu douloureusement lorqu'il vient de quelqu'un d'autre que soi.


>Pour moi, le témoignage de Poulou est profond et humain, dur
>mais digne.

Tout à fait d'accord, mais il me renvoie un truc destabilisant, je reflechirai au pourquoi et il n'y a que moi qui peut y répondre.

>Il me donne à réfléchir sur les relations,

Moi aussi

Ce qui me choque le
>plus finalement, c'est qu'on trouve choquant un témoignage comme celui-la.

La forme m'agresse psychologiquement et pour être honnête sur le fond aussi, je n'ai pas ton recul et à moi de découvrir pourquoi. Je ne comprends pas pourquoi il a un tel impact sur moi, sur mes émotions et physiquement...je m'interroge.


>ça revient à dire "ton témoignage poulou, ta vie, ton
>histoire, on ne veut pas l'entendre" et ça c'est choquant
>et blessant

Pour ce qui me concerne, pas du tout et Poulou le sait très bien pour en avoir parlé ensemble.


>
>Niceday

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 15:48  (GMT)
51. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
> il n'y a pas que l'inceste, le viol......!
>par ces attitudes."Pourquoi
>>n'essaies tu pas de ne plus y penser
>
>Mais,Iseulta; je ne parlais pas d'inceste ni de viol, là...Je parlais
>de la confiance...
>*Se sent perdue*

Poulou

N'userais tu pas un peu de la dialectique à la jesuite ?

Tu évoques ta motivation " la confiance" mais aussi son illustration, celle-ci qui est hard...aller, pas de mauvaise foi hein? re

Elsa, âme sensible

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 15:29  (GMT)
47. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>Concernant mes confidences, c'est normal que tu aies été choquée, elles
>sont choquantes; Moi aussi j'ai été choquée par ces attitudes.
>

Je ne suis pas choquées, elles m'agressent, c'est différent et je n'ai pas envie de l'être. Ce n'est pas parce que tu l'as vécu, que je dois le vivre aussi, ça ne me fera pas plus te comprendre.

Elsa

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Mustang (767 messages) Envoyer message email à: Mustang Envoyer message privé à: Mustang Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 17:28  (GMT)
54. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>Ceci dit, je maintiens que le
>sexe amour est pour moi la plus belle aventure de
>l'homme

Toute à fait d'accord chère Elsa, mais ....

et je pense que le sujet vaut la peine d'être traiter séparément. Ce sujet là commence être un petit peu long.

mais ... je continue, ça doit rester la plus belle aventure de l'homme et ne pas donner la possibilité de marchandage. Dès le moment où il y a marchandage, il y a souvent frustrations - frustrations ... et l'alcool n'est pas loin.

Ecoutes Elsa si tu sens le sujet, un petit peu de réflexion, ce sujet m'intéresse et je pense qu'il peut être traiter sans choquer quelqu'un.

Amitiés

Hermann

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

RVCat (1444 messages) Envoyer message email à: RVCat Envoyer message privé à: RVCat Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 17:34  (GMT)
55. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Salut,

choqués ou pas choqués (fascinés peut être ?), ça a l'air de vous plaire en tous cas ...

RVCat perplexe

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 17:39  (GMT)
56. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
RV, tu peux zapper tu sais . Personne n'oblige personne re

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elsafaraw (244 messages) Envoyer message email à: Elsafaraw Envoyer message privé à: Elsafaraw Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 18:37  (GMT)
58. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Modifié le 30-04-04 à 19:33  (GMT)

Modifié le 30-04-04 à 19:17  (GMT)

Modifié le 30-04-04 à 18:41  (GMT)

Hervé

Je reviens à ta petite phrase ( les phrases qui sapent et qui n'identifient personne - cf un livre de Salomé, je ne me rappelle plus le titre) pour aller au bout de ce qui me dérange et conclure sur cette conversation.

Poulou m'a parlé directement, je lui réponds, point barre...Mince alors, ON (je ne sais pas qui) se tait, ça fout un mauvais climat. ON (je ne sais pas qui...si si je sais, c'est Poulou,Iseulta, Mustang, Niceday et moi) dit ce qu'on pense, ON (je ne sais pas qui) se fait alpaguer par quelqu'un (c'est toi) avec des insinuations malsaines.

ON et QUELQU'UN : qui estce ? , moi pas savoir.

***Je n'attends pas de réponse re - j'applique la méthode SAPE - je t'influence pour que tu ne puisses pas me répondre - manipulation de ma part - pourquoi? parce que je suppose que tu réagiras comme ci comme ça alors que je n'en sais strictement rien, mais je résouds mon problème. J'ai sapé le dialogue.


Cordialement (distance polie)

Elsa

*** modif longue, j'ai continué sur ma pensée, après la prise de conscience de ma petite phrase de sape : "Je n'attends pas de réponse".

Voilà, j'arrête les modif pour aujourd'hui.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Mustang (767 messages) Envoyer message email à: Mustang Envoyer message privé à: Mustang Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-05-04, 07:46  (GMT)
59. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Bonjour Elsa

En voici encore un autre sujet. Presque aussi important que l'amour, le sexe.

Etre responsable, se faire une idée, avoir une opinion - c'est un engagement. Pour se sortir de l'alcool, nous devons apprendre à dire "NON". Des réponses claires, "NON" pour l'alcool. "OUI" pour ton texte, Elsa. Ce texte me plaît. Je suis d'accord - et sur un forum comme le notre - avoir une opinion est important. Les "caméléons" ont de difficulté de dire "NON".


Avoir une opinion est important pas seulement sur un forum, dans la vie également. Ce qui est bien avec les forums, nous pouvons expérimenter la vie. Apprendre par exemple d'avoir une opinion.

Qu'est-ce que ça veut dire: avoir une opinion. Exemple - Poulou vient de le donner ici dans ce sujet. Elle fait part de son opinion "Je suis révolté en voyant les jeunes enfants abusés sexuellement en Malaysie, en Philippines" (je cite de mémoire). C'est comme l'opinion "Quelle bêtise la gueurre". Des phrases, oui ce sont des opinions - avoir ces opinions, est-ce que ça nous fait du bien? "Quelle bêtise la gueurre" - Qu'est-ce que je ressens en disant ces quelques mots? Vous ressentez peut-être quelque chose, moi rien. Pour moi une opinion c'est un engagement.

Se faire une opinion c'est bien. Est-ce que ça me donne une satisfaction? Satisfaction c'est une sorte de feedback. Il faut se "battre" pour une opinion.

En France, en Suisse et je pense aussi dans d'autres pays - ça va mal, tout le monde râle sur les Gouvernements, sur les banquiers, sur les ... n'importe quoi. Qu'est-ce que nous ressentons en râlant? Moi rien.

Se faire une opinion et ensuite se "battre" pour cette opinion. Se battre est une action. Nous ne "gagnons" pas toujours, mais nous nous sommes battus. Nous avons agi. L'action est important, l'action donne une satisfaction. Nous avons besoins des satisfactions. L'action apporte satisfaction. Agir et non subir. Les satisfactions nous éloignent d'éventuelles dépressions - l'antidote contre la dépression. Satisfaction un produit 100 % naturel

Elsa qu'est-ce que tu penses, ça donnera certainement aussi un joli sujet?

Hermann

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Mustang (767 messages) Envoyer message email à: Mustang Envoyer message privé à: Mustang Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-04, 17:40  (GMT)
57. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
>choqués ou pas choqués (fascinés peut être ?), ça a l'air
>de vous plaire en tous cas ...
>
>RVCat perplexe


Parler de l'amour, le donner et recevoir en parfait équilibre oui Hervé, ça m'intéresse

Amicalement

Hermann


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Al coolo anodin (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
30-08-04, 16:33  (GMT)
70. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Bonjour

Faux la rechute c'est le jour même. Après le verre tant désiré, c'est la cuite assurée. J'en ai fait la trste expérience et j'ai été témoin de la rechute de mon frère qui est décédé à cause de l'alcool(dans d'horribles souffrances, on peut le dire).Il n'y a pas d'alternatives quand tu es alcoolo.L'abstinence ou la mort à plus ou moins longues échéances..
La vie ne fait pas de cadeau mais on s'y fait..Bon courage

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

fidjie (4 messages) Envoyer message email à: fidjie Envoyer message privé à: fidjie Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-11-04, 05:48  (GMT)
71. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Modifié le 30-11-04 à 05:54  (GMT)

la rechute beaucoup de chose:
la moindre contrarieté
le boulot
le surmenage
le tress
et si on ai pas assez bien plouf
on y retoune
j'en ai fais l'espérience
j'ai 6 jours d'arrêt
et des que je veux boire
je boie de l'eau a la bouteille
cela coupe tous
enfin pour moi
bonnechance

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

kerouer (VNI) (4 messages) Voir addresse IP de cet auteur
30-11-04, 12:18  (GMT)
72. "RE: Rechute : définition et comment s'y prépare t-on?"
Bonjour

Meme boire a la bouteille peut etre dangeureux!, cela nous rapelle, pour ceux qui ont beaucoup bu en cachette, certaines situations! vite et beaucoup a la fois! C'est une bonne solution de boire de l'eau, mais au verre. Meme plutot de l'eau minerale que des jus de fruit, a cause de sa neutralite de gout.

Pascal

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante



Ce forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur le nouveau forum


Le forum médical Atoute.org contient des millions de messages, affinez votre recherche :
Recherche sur Atoute :