Forum "salarié ou a l'acte"

Page d'accueil du site

Recherche :

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Coups de gueule, coups de coeur (Public)
Message d'origine

drdutreize (VNI) (3 messages) Voir addresse IP de cet auteur
20-10-03, 19:45  (GMT)
"salarié ou a l'acte"
etant jeune médecin nous sommes de plus en plus a penser que les médecins devraient etre salarié par la secu (indexé sur le salaire et evolution du salaire du PH) pour diminuer le trou .

divers avantage en cela , congées payées, protection sociale digne de ce nom, ne plus faire 70 heures/semaines , meilleure prise en charge des gardes , maitrise des cout des salaires des medecins ( toujours presence d'un ticket modérateur donc plus de consultation + de sous pour la secu et le patient ne debourserait plus que ce ticket modérateur).

on pourrait garder quelques actes comme les sutures , les platres , les soins d'urgences , ECG etc ( comme ça ceux qui veulent augmenter leur salaire feront ces actes qui se perdent en cabinet et on libére les urgences d'un peu de leur fardeau).
POUR les frais du cabinets les donner aux collectivités locales ( quelque part c'est du service public).
Selon le lieu d'installation rural ou pas des primes supplémentaires. création dans chaque departement d'un véritable pool de medecins remplaçants salarié eux aussi.
ET ENFIN une véritable reconnaissance des gardes ( je considére que les gardes font parties de nos devoirs mais pas n'importe comment)comme un vehicule de fonction ( qui peut etre un vehicule municipal preté pour la nuit cout pour la collectivité pas grand chose) , un minimun de materiel ,un telephone referent pour le samu et regulation des appels par lui meme.
JE SAIS que cela est un sujet a polémique , mais je voudrais avoir vos avis

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: salarié ou a l'acte Cafe_Sante 20-10-03 1
   RE: salarié ou a l'acte drdutreize (VNI) 21-10-03 2
       RE: salarié ou a l'acte Cafe_Sante 21-10-03 3
           RE: salarié ou a l'acte drdutreize (VNI) 21-10-03 4
               RE: salarié ou a l'acte Cafe_Sante 21-10-03 5

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
20-10-03, 22:29  (GMT)
1. "RE: salarié ou a l'acte"
Bonjour,
Mon avis sur la question se trouve là : http://www.atoute.org/cgi-bin/dcforum/dcboard.cgi?az=show_thread&om=133&forum=DCForumID4&omm=22

Le problème du salariat est la dépendance envers celui qui vous paye. Je travaille régulièrement avec la Sécu et je n'aimerais pas dépendre d'eux et qu'ils m'imposent leur logique, qui est incroyablement différente de la notre.

La capitation me parait être d'avantage intéressante. Il y a une dépendance vis à vis des caisses qui fixent le forfait, mais aussi vis à vis des patients qui vous choisissent comme médecin.

Il faut garder quelques paiements à l'acte pour les urgences ou le soins non programmés.

L'important est la formation initiale et la formation continue des médecins. Il faut que notre profession accepte d'être remise en question régulièrement, de "subir" des évaluations régulières et de se dégager de l'emprise néfaste des laboratoires (et donc de payer leur formation, au moins en partie). Des médecins bien formés prescrivent moins d'examens complémentaires, moins de médicaments et moins de médicaments nouveaux.


Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

drdutreize (VNI) (3 messages) Voir addresse IP de cet auteur
21-10-03, 09:35  (GMT)
2. "RE: salarié ou a l'acte"
je ne remet pas en cause le travail du medecin et pas le libre choix du praticien.
cette dépendence à l'égard des caisses ( argument bien souvent avancer) peut se discuter en creant une caisse indépendante de la secu pour les rémunurations ( sous le controle des medecins)pour permettre une dependance vis à vis du patient on peut prévoir un nombre d'acte minimun qui doit etre pratiqué par an si le praticien ne veut pas etre considéré comme un mi temps , un tiers temps ou un quart temps.
mais le mode de rémueration à l 'acte ne rend pas indépendant vis à vis des caisses indirectement c'est meme pire car dans un contexte de déficit actuel nous sommes dépendant des caisses et elles vont bientot nous fliquer comme jamais.
de plus la vie n'est pas un long fleuve tranquille , je connais quelque praticien qui par les hasards de la vie malheureusement sont atteint affection . quand vous regardez la protection sociale pour les professions de santé elle est RIDICULE en regard des salariés (et pourtant qui participe grandement à ce systéme?)
"Il faut garder quelques paiements à l'acte pour les urgences ou le soins non programmés" je ne dis pas le contraire meme je le souhaite.
qui dit salaria dit congé payé , arret de travail remuneré ( baisse de notre superbe mutuelle), accident de travail, dépendance d'un employeur ( ici l'etat)donc(baisse des couts de l assurance responsabilité civiles), prise en charge organisé des cabinets par les collectivités ( baisse des charges), par extension véritable prise en charge des gardes ( tableau comme a l hopital mais moyen matériel mis a disposition). cela permettra une meilleure répartition géographique etc etc

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-03, 11:31  (GMT)
3. "RE: salarié ou a l'acte"

>cette dépendence à l'égard des caisses ( argument bien souvent avancer)
>peut se discuter en creant une caisse indépendante de la
>secu pour les rémunurations ( sous le controle des medecins)

Vous rêvez complètement. La collectivité ne va pas nous donner carte blanche pour nous rémunérer. Et il faudra bien que la caisse soit alimentée par quelque chose et quoi d'autre que la CSG ou les cotisations sociales.

>pour
>permettre une dependance vis à vis du patient on peut
>prévoir un nombre d'acte minimun qui doit etre pratiqué par
>an si le praticien ne veut pas etre considéré comme
>un mi temps , un tiers temps ou un quart
>temps.

Vous revenez alors indirectement au paiement à l'acte. L'acte ne veut rien dire dans notre métier. Nous suivons des gens dans la durée, nous tenons les dossiers médicaux, nous faisons la coordination des soins pour un patient (contacts avec les spé, l'hôpital, l'infirmière et autres personnels de santé), nous nous occupons aussi du contexte social (obtention de l'APA et autres aides, participations au réseaux divers). Nous avons aussi un rôle de service public (permance de soins, urgences). Sans compter les rôles administratifs divers (hôpitaux locaux, maison de retraite, syndicats, commissions conventionnelles, etc.).

Alors, s'il vous plait, plus de référence à l'acte.

>mais le mode de rémueration à l 'acte ne rend pas
>indépendant vis à vis des caisses indirectement c'est meme pire
>car dans un contexte de déficit actuel nous sommes dépendant
>des caisses et elles vont bientot nous fliquer comme jamais.

Le "fliquage" des caisses est largement un fantasme de la profession. Pour participer aux commissions conventionnelles, je peux vous dire que les sanctions sont souvent symbôliques et très rares. Ce qui explique d'ailleurs la pétaudière actuelle avec tout le monde qui fait n'importe quoi (médecins et usagers compris).

>de plus la vie n'est pas un long fleuve tranquille ,
>je connais quelque praticien qui par les hasards de la
>vie malheureusement sont atteint affection . quand vous regardez la
>protection sociale pour les professions de santé elle est RIDICULE
>en regard des salariés (et pourtant qui participe grandement à
>ce systéme?)

Il suffit de se payer des assurances complémentaires. C'est sûr que c'est moins fun que le 4X4.
Votre système coûtera beaucoup trop cher à la collectivité pour le service rendu. Il n'y a plus assez de médecins pour ça.

Le fait de préférer le libéral au salariat est aussi une philosophie de vie. Je gère mon entreprise comme je l'entends et je n'ai de comptes à rendre à personne. J'en accepte les inconvénients.

Mais qu'avez vous contre la capitation ?

Cordialement.
Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

drdutreize (VNI) (3 messages) Voir addresse IP de cet auteur
21-10-03, 13:07  (GMT)
4. "RE: salarié ou a l'acte"
je ne vois pas pourquoi en tant que jeune medecin je devrais payer une mutuelle pour etre bien remboursé et avoir des speudo indemnités en arret de travail alors que par exemple les salariés de la scnf sont à 100% et n'ont meme de jour de carence.
Le fait de préferer le liberal je le respecte
par contre je n'ai jamais dit que nous aurions carte blanche pour nous remunerer seulement la gestion de la caisse de rémuneration.

le remuneration serait encadré par la loi et les textes reglementaires.
J'en reviens a l'acte je n'en suis pas fan mais c'est le systéme actuel de rémuneration dans sa grande majorité pour les médecins.

de plus le cout pour les caisses publiques ne seraient au pire que celle qui existe aujourd'hui pour la secu.
mais pour une commune fournir un local , l'electricité ne lui changerais pas grand chose pour son budget , fournir un véhicule pour une garde non plus ( puisque le véhicule est deja utilisé hors des gardes par la mairie)
meilleure organisation sanitaire sur la commune etc.
Je n ai pas dit non plus que nous étions fliquer mais çae va le devenir et pas qu'un petit peu ( mais il est plus facile de taper sur 100.000 medecins que sur 60 millions de français).
POUR notre role de service public eh bien l'etat nous le rend bien mal, je veux seulement une reconnaissance a travers une organisation de soins , des moyens etc pourquoi le SAMU ou les pompiers seraient bien encadrés et le pauvre petit généraliste avec son petit stetho c'est "fait ta garde et demerde toi". de toute façon on la bien vu les mort de cet été les morts c'est un peu notre faute ...
ALORS NON je ne suis pas prés a me faire prendre pour un couillon avec le libéral
note je n ai pas de 4x4 seulement une vielle rover 2OO de 10 ans d'age et un bras qui me fait mal depuis un accident il y a trois ans alors la précarité de notre boulot je connais tellement que je prefere donner mon temps en consultation gratuite a medecin du monde. je pense faire carrément autre chose pour gagner ma vie.
nb LA CAPITATION quesaquo ?

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-10-03, 15:17  (GMT)
5. "RE: salarié ou a l'acte"

>nb LA CAPITATION quesaquo ?

Avec la capitation, nous ne sommes pas payés à l'acte, nous sommes payés en fonction du nombre de personnes suivies. Il est facile d'imaginer que la rémunération du suivi pourra être proportionnelle à l'âge et aux pathologies du sujet. Pour tel patient, vous touchez tant par an et avec ça vous faites son suivi.

C'est tout à fait compatible avec un salariat ou avec un mode libéral.

Il faut aussi que ce soit mâtiné d'un paiement à l'acte pour les urgences et les soins non programmés.

Ce système à l'avantage de motiver les "travailleurs", tout en évitant la multiplication comme avec les actes.

Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante



Ce forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur le nouveau forum


Le forum médical Atoute.org contient des millions de messages, affinez votre recherche :
Recherche sur Atoute :