Forum "Délai d'efficacité d'un antidépresseur"

Page d'accueil du site

Recherche :

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Recherche d'informations sur une maladie (Protected)
Message d'origine

Colargol (13 messages) Envoyer message email à: Colargol Envoyer message privé à: Colargol Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-05-04, 11:08  (GMT)
"Délai d'efficacité d'un antidépresseur"
Bonjour, je n'ai pas trouvé de fil de discussion abordant cette question.

J'aimerais connaître précisément la raison du mode d'efficacité à retardement d'un antidépresseur.

Quels facteurs influent sur celui-ci et en quoi l'organisme a besoin de plusieurs semaines pour traduire des effets bénéfiques ?

Merci de vos réponses.

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Délai d'efficacité d'un antidépresseur Cafe_Sante 24-05-04 1
   Délai d'action... exit 24-05-04 2
       RE: Délai d'action... Carlit 24-05-04 3
           RE: Délai d'action... Pandore 24-05-04 4
               RE: Délai d'action... ber 25-05-04 5
               RE: Délai d'action...et incompréhension Irleana 03-12-04 12
                   RE: Délai d'action...et incompréhension Cafe_Sante 04-12-04 14
                       RE: Délai d'action...et incompréhension Irleana 04-12-04 15
                           RE: Délai d'action...et incompréhension Cafe_Sante 04-12-04 16
                               RE: Délai d'action...et incompréhension Irleana 04-12-04 17
                           RE: Délai d'action...et incompréhension Pandore 04-12-04 18
                               RE: Délai d'action...et incompréhension Irleana 04-12-04 19
                                   RE: Délai d'action...et incompréhension Pandore 04-12-04 20
                                       RE: Délai d'action...et incompréhension Irleana 04-12-04 22
                               RE: Délai d'action...et incompréhension Cafe_Sante 04-12-04 21
                                   RE: Délai d'action...et incompréhension Irleana 04-12-04 23
           Délai d'action (suite)... exit 25-05-04 6
               RE: Délai d'action (suite)... Colargol 28-05-04 7
                   RE: Délai d'action (suite)... Pandore 28-05-04 8
                       RE: Délai d'action (suite)... Colargol 01-06-04 9
                           RE: Délai d'action (suite)... Pandore 01-06-04 10
               Ca me paraît très hasardeux, tout ça cilloux 01-06-04 11

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-05-04, 18:13  (GMT)
1. "RE: Délai d'efficacité d'un antidépresseur"
Bonjour,

>J'aimerais connaître précisément la raison du mode d'efficacité à retardement d'un
>antidépresseur.
>
>Quels facteurs influent sur celui-ci et en quoi l'organisme a besoin
>de plusieurs semaines pour traduire des effets bénéfiques ?

Je n'ai aucune idée de la raison de ce retard. Et je n'ai pas trouvé. Je suis intéressé par la réponse.
Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

exit (104 messages) Envoyer message email à: exit Envoyer message privé à: exit Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-05-04, 18:34  (GMT)
2. "Délai d'action..."
Disons qu'on touche à des équilibres très fins mais néanmoins très "lourds" entre divers neurotransmetteurs dans le cerveau...

Les nouveaux AD type inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (fluoxétine, citalopram, paroxétine etc...) ont une action pharmacologique immédiate: ils bloquent illico la recapture de la sérotonine dans la fente synaptique... Il y a donc plus de sérotonine disponible...

... et pourtant il faut attendre plusieurs semaines pour voir l'effet antidépresseur !!!

Késako ??? Ca veut dire qu'il y a une cascade d'évènements biochimiques qui vont se mettre en place dans le cerveau au fil du temps et que petit à petit l'effet AD s'installera...

Donc ayez en tête cette idée: une cascade de réactions chimiques se déroulent suite à la prise d'AD... et on ne connait pas, loin de là, toutes les phases de cette cascade à l'heure d'aujourd'hui... Mais ça prend du temps !!!

En plus, on peut déclencher le phénomène par des portes différentes: recapture de la sérotonine, action sur les monoamines oxydases(Imao), sur la noradrénaline (AD tricycliques) etc...

Bref, on ne connait pas le détail... mais ça marche et ça prend un certain temps !!!

Le cerveau est un organe difficile à manipuler !!!

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Carlit (344 messages) Envoyer message email à: Carlit Envoyer message privé à: Carlit Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-05-04, 18:54  (GMT)
3. "RE: Délai d'action..."
Bonsoir,
Comme le disait Philippe, j'étais aussi interessé par une réponse plus "scientifique". Celle que je pouvais proposer étant plus intuitive, supposant que le déprimé avait besoin de "récupérer", d'être soulagé de l'angoisse, débarrassé plus ou moins de ses troubles du sommeil, qu'il fallait "gommer les moins" avant de pouvoir "apprécier les plus", ressentir le bienfait sur l'humeur de la molécule anti-dépressive.

Carlit (médecin)

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-05-04, 20:06  (GMT)
4. "RE: Délai d'action..."
Bonsoir,

Ce que je peux dire sur l'action de l'antidépresseur (Effexor) c'est qu'il m'est prescrit surtout pour combattre l'angoisse et l'épuisement qui en découle, ainsi que l'hyperémotivité. Quand j'ai commencé à en prendre, les 2 ou 3 premiers jours je n'ai eu que des effets négatifs (recrudescence d'angoisses et vertiges). Ensuite l'action positive du médicament a commencé progressivement et s'est fait sentir complètement au bout d'une quinzaine de jours environ : plus du tout d'angoisse, humeur plus égale, impression agréable de ressentir les émotions moins fortes, augmentation de la capacité de penser. Aucune action sur le sommeil, mais je n'avais pas de problème de sommeil, pas de somnolence. Par contre : diminution nette de l'appétit et de la libido.

Actuellement, j'ai diminué très progressivement le dosage avec l'idée de finir par arrêter, mais je sens bien que les émotions en tout genre m'agressent de nouveau, et que l'angoisse réapparaît par moments : il est donc bien possible que je m'achemine vers "l'Effexor à vie".

Si ça m'évite le suicide et que ça me permet de profiter un peu de la vie, après tout, je suis preneuse. Je vais peut-être même élever un petit autel chez moi à la gloire du Laboratoire Wyeth, et y déposer chaque jour quelques offrandes...

Il faut dire que je ne suis pas toute jeune, et que j'ai bien connu, Anafranil, Laroxyl et Ludiomil, qui avaient bien plus d'effets secondaires, en particulier bouche sèche du genre la langue qui craquèle, tremblements rendant l'écriture impossible, et hypotension. Comme ils avaient moins d'effets contre l'angoisse, il fallait prendre des tranquillisants et des neuroleptiques en plus, qui vous plongeaient dans un état comateux, annulant à peu près tout le bénéfice des antidépresseurs. Chapeau bas à ceux qui réussissaient à se lever de leur lit avec tout ça. En tout cas, moi je n'y arrivais pas toujours. Eh oui, c'était comme ça dans le temps ! Merci le progrès !

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ber (915 messages) Envoyer message email à: ber Envoyer message privé à: ber Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-05-04, 20:57  (GMT)
5. "RE: Délai d'action..."
bonsoir à tous
merci pour ces témoignages, et merci à pandore car je suis sous Effexor également, mais depuis seulement 5 jours!! c'est le premier A D que je supporte car tous les autres,(seropram, atarax etc ) me rendaient malade à crever. vertiges,nausées, somnolence et donc obligé d'arrêter.
avec effexor seulement 2 jours difficiles,maintenant ca va mieux.
j'ai du mal a comprendre comment un médoc pourra me faire du bien ,comment se remettre à courir alors que l'on a meme plus envie de se relever...
voila des témoignages qui font plaisir a lire
à plus


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Irleana (1200 messages) Envoyer message email à: Irleana Envoyer message privé à: Irleana Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
03-12-04, 22:30  (GMT)
12. "RE: Délai d'action...et incompréhension"
Modifié le 04-12-04 à 10:58  (GMT)

Bonsoir,

Je me pose quelques questions en triant les antidépresseurs.
En essayant de faire le point, ce qui est loin d'être simple, lorsqu'on apprend à connaître.

Si je ne me trompe pas trois groupes existent:

->Le groupe des inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO et IRMA) : Les
plus anciens antidépresseurs et les plus difficiles à utiliser.
(intéractions bis etc...)

->Le groupe des cycliques. (Anafranil,Norpramin)
Avec leurs effets secondaires tels que somnolence,prise de poids ....

->Quel est la grande différence avec "les cycliques" et le groupe de "nouvelle génération" inhibiteurs de recaptage de la sérotonine (IRS et dérivés): Prozac, Effexor, Zoloft....?
J'ai bien du mal à comprendre..

Il paraîtrait par exemple que le zoloft ne soit pas conseillé dans les TCA.
Il paraîtrait que d'autres seraient à éviter selon le BMI de la personne.
Il paraitrait que certains A.D ne seraient pas sans intéractions sur des traitements en court.
On m'a parlé d'un groupe créant des intéractions, et l'autre non avec les stimulants cardiaques.
Quel est ce groupe, il s'agit bien des IMAO et IRMA?
Info revue et vérifiée ce matin:
<<Contre-indication 1:GUANETHIDINE MONOSULFATE qui n'a rien à voir...
Contre-indication 2: Il est contre-indiqué d'associer la midodrine et les IMAO non sélectifs, en raison du risque de survenue de crises hypertensives.
Le mécanisme de cette interaction correspond à l'inhibition du catabolisme des amines pressives.En raison de la longue demi-vie des IMAO cette interaction peut se produire 15 jours après l'arrêt de l'IMAO.<<
Source:http://www.theriaque.org/AnalyseOrdonnances/home.cfm

Plus simplement existe-t-il des AD sans intéractions avec un traitement en cours, conciliables avec un TCA et un BMI trop bas?

Merci d'avance d'essayer de m'apporter même un début de réponses

Bien cordialement
et Bonne soirée

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-12-04, 16:10  (GMT)
14. "RE: Délai d'action...et incompréhension"
Bonsoir,
>->Quel est la grande différence avec "les cycliques" et le groupe de "nouvelle génération" inhibiteurs de recaptage de la sérotonine (IRS et dérivés): Prozac, Effexor, Zoloft....?
>J'ai bien du mal à comprendre..

Il n'y a pas grand chose à comprendre. Ce sont des familles différentes qui agissent donc de façon différente et qui ont donc des effets positifs et négatifs différents.

>Il paraîtrait par exemple que le zoloft ne soit pas conseillé
>dans les TCA.
>Il paraîtrait que d'autres seraient à éviter selon le BMI de
>la personne.

Vous entrez là dans "l'art" médical et l'interprétation personnelle du médecin. Tant que les autorités n'obligeront pas les labos à faire des études comparatives entre les divers antidépresseurs, nous ne saurons pas vraiment et nous resterons dans l'hypothèse pharmacologique.





Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Irleana (1200 messages) Envoyer message email à: Irleana Envoyer message privé à: Irleana Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-12-04, 17:40  (GMT)
15. "RE: Délai d'action...et incompréhension"
Modifié le 04-12-04 à 17:43  (GMT)


>Vous entrez là dans "l'art" médical et l'interprétation personnelle du médecin.
>Tant que les autorités n'obligeront pas les labos à faire
>des études comparatives entre les divers antidépresseurs, nous ne saurons >pas vraiment et nous resterons dans l'hypothèse pharmacologique.
*****************

Bonsoir Philippe,

Merci de votre réponse qui laisse donc une large flexibilité au soignant.
Il suffit de rencontrer un praticien différent pour rencontrer une autre opinion.
Ce qui sans conteste est très rassurant pour le(s) patient(s).
Mais en ce qui concerne ces hypothèses pharmcologiques, est-il seulement possible d'en connaître quelques unes déjà bien forgées?


Merci d'avance.
Bien cordialement
Irleana

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-12-04, 18:00  (GMT)
16. "RE: Délai d'action...et incompréhension"
Bonsoir,
>Mais en ce qui concerne ces hypothèses pharmcologiques, est-il seulement possible
>d'en connaître quelques unes déjà bien forgées?
Pas par moi ! Je ne m'intéresse absolument pas à ce genre d'élucubrations qui sont perpétuellement démenties par les études cliniques.





Philippe,
médecin à la campagne
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Irleana (1200 messages) Envoyer message email à: Irleana Envoyer message privé à: Irleana Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-12-04, 18:03  (GMT)
17. "RE: Délai d'action...et incompréhension"
Modifié le 04-12-04 à 18:13  (GMT)

ReBonsoir,

Bilan:
Reste deux solutions ->on prend tout au risque de n'importe quoi
(intéractions et/ou BMI et/ou incompatibilité)
-> ou niet, c'est encore mieux.

Si je comprends bien , il n'exite pas de références, d'indications plus ou moins précises? Dans ce cas là j'avoue que je ne sais pas du tout quoi penser

Cordialement
et Merci de votre patience

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-12-04, 18:05  (GMT)
18. "RE: Délai d'action...et incompréhension"
Bonjour,

Je crois que ce n'est pas encore demain que l'on pourra dire : tel antidépresseur va faire tel effet sur vous.

Je me souviens que quand j'étais jeune et au fin fond de la dépression j'avais eu de l'Anafranil en perfusions. Eh bien, l'effet a été completement nul, absolument aucun effet. D'autres patients arrivaient comme des lavettes, prenaient quelques comprimés d'Anafranil pendant 10 jours, et hop il sautaient partout comme des zébulons. Et moi, l'Anafranil en perfusions, rien, peanuts, zombie j'étais, zombie je suis restée, les soignants en étaient complètement démoralisés. Je n'étais pas mûre pour aller mieux, la thérapie n'était pas encore assez avancée, et tout médicament me faisait l'effet d'un cautère sur une jambe de bois. Trois mois après, j'ai eu du Laroxyl qui est à peu près la même denrée, et comme à ce moment-là j'avais un peu évolué, l'effet magique a commencé à se faire sentir.

En ce qui concerne Zoloft et TCA, il arrive que ce genre d'antidépresseur coupe un peu l'appétit, ça paraîtrait donc assez logique qu'on ne le prescrive pas à des personnes qui ont des TCA.

Cordialement,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Irleana (1200 messages) Envoyer message email à: Irleana Envoyer message privé à: Irleana Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-12-04, 18:25  (GMT)
19. "RE: Délai d'action...et incompréhension"
Modifié le 04-12-04 à 18:32  (GMT)

Bonsoir Pandore,

Et merci de ta réponse.
Pas de traitement idéal, pas d'indications magiques, voici quelque chose qui s'annonce très bien pour une personne qui a toujours été un peu réticente aux médocs.
Zoloft et Effexor, il est vrai que cela commence à être connu...
Mais je ne sais plus quoi penser.

Entre les deux solutions opposées je ne sais vraiment plus quoi faire.
Juste qu'à présent sans médocs, excepté quelques grosses frayeurs, je tenais la barque...
Mais là je pense ne plus parvenir à faire face à mon hypersensibilité qui me ronge entre rires et larmes, angoisse, joie; désir de vie et non-vie.
Un petit peu trop de choses qui me mettent au pied du mur.
Bref. Pas de marcanterra ce weekend.
Il va falloir réfléchir.

Amicalement
Bien à toi

__________________________
Une dernière question: Si on commence un traitement cela peut être considéré comme le signe d'une évolution (normale-attendue-négative)du trouble, d'une étape transitoire, ou du début d'un parcours médicamenteux?

Merci d'avance.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-12-04, 18:35  (GMT)
20. "RE: Délai d'action...et incompréhension"
Eh oui, l'hypersensibilité est à la base de tout. Comment se construire une carapace qui soit assez solide pour contenir nos émotions trop fortes, assez poreuse pour ne pas nous anesthésier, assez rigide pour nous tenir debout, mais assez souple pour ne pas nous figer dans un comportement de robot...

Irleana, je n'ai pas de recette magique pour cela non plus. Je travaille, je travaille...

Je trouve toutefois que malgré ton jeune âge tu es très avancée, et que cela est donc très prometteur pour ton évolution future

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Irleana (1200 messages) Envoyer message email à: Irleana Envoyer message privé à: Irleana Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-12-04, 18:51  (GMT)
22. "RE: Délai d'action...et incompréhension"
Modifié le 04-12-04 à 18:56  (GMT)

Bonsoir,

Ma carapace était en reconstruction.
Ma vie aussi.
Mais là disons qu'il me faut affronter quelques pépins associés à des reviviscences qui auraient mieux fait de rester au placard..
Associés à un tas de trucs en supension: ça décore

Ce qui m'embête le plus c'est que le psy qui s'était trompé avec la sonde
il y a un peu plus d'un an désormais, a reconnu jeudi qu'il avait sous-estimé ma demande.
Il m'a dit« Je crois qu'il faudrait davantage faire attention à tes pressentiments qui sont loin d'être inexacts.Tu me l'avais fait comprendre il y a un an déjà et c'était vrai.... »
Bref que la décompensation, je l'avais sentie venir.
Chez Irléana, quand ça va, ça va.On avance et c'est tout.
Il m'en faut beaucoup pour tomber.
Mais là comme qui dirait ce qui m'angoisse, c'est que dans ces cas là, on est capable de tout, du pire et du meilleur.
Enfin, ça ira. C'est ce qu'il faut se dire et se répéter.


Bien à toi

Et Merci

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-12-04, 18:46  (GMT)
21. "RE: Délai d'action...et incompréhension"
Bonsoir,

>En ce qui concerne Zoloft et TCA, il arrive que ce
>genre d'antidépresseur coupe un peu l'appétit, ça paraîtrait donc assez
>logique qu'on ne le prescrive pas à des personnes qui
>ont des TCA.

Pour dire justement qu'il n'y a pas de règles. Le Zoloft a semblé avoir un effet très positif sur la dépression qui accompagnait les TCA de ma fille.

Pour les interactions médicamenteuses, il y a par contre des données assez solides. Pour les effets secondaires aussi.






Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Irleana (1200 messages) Envoyer message email à: Irleana Envoyer message privé à: Irleana Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-12-04, 19:03  (GMT)
23. "RE: Délai d'action...et incompréhension"
Rebonsoir Philippe.

Un double merci pour votre réponse et votre patience.

Je crois qu'il va falloir que j'arrête de ressasser tout ça.
Un traitement quoique que j'en entendrai ne pourra que m'être utilement bénéfique... Ce qui est exactement la même chose pour des tas de personnes qui prennent leurs traitements comme une béquille dans leur vie.
Il ne me reste plus qu'à trouver une solution pour revoir le psy avant 2005...
Ce qui est loin d'être gagné, mais il le faudra bien tout de même.

Très sincèrement
Merci à tous deux, Philippe et Pandore
Bien cordialement
Et Bonne soirée

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

exit (104 messages) Envoyer message email à: exit Envoyer message privé à: exit Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-05-04, 21:36  (GMT)
6. "Délai d'action (suite)..."
Il y a beaucoup d'hypothèses...

Disons que l'on pense que beaucoup de maladie psy, au niveau biochimique, sont des maladies de la transmission chimique dans la fente synaptique...

Prenons l'hypothèse du déficit en sérotonine...

Il y a moins de sérotonine libérée dans la fente synaptique... le neurone récepteur s'adapte et multiplie ses récepteurs à la sérotonine pour compenser le manque... Il y a donc une "souffrance" de ce neurone récepteur qui l'oblige à s'adapter...

On donne un inhibiteur de la recapture qui augmente la concentration de sérotonine dans la fente synaptique... Donc le neurone récepteur doit se réadapter et diminuer le nombre de ses récepteurs (down regulation dans la littérature anglosaxonne) pour revenir à la normale: il "souffre" de nouveau !!!

Pensez que cela est géré par des mécanismes moléculaires sous contrôle de l'expression des gènes !!! C'est pas simple...

Pensez aussi qu'un système biochimique (sérotonine par exemple) est toujours en interconnexion avec d'autres (dopamine, noradrénaline, gaba (?)...).

Vous voyez, l'action d'un antidépresseur, c'est une régulation fine du fonctionnement biochimique du cerveau, et ça prend du temps avant de se marquer...

Et tout ce processus biochimique, ben évidemment ça ne dit rien au malade et à ses symptômes...

Mais il faut le dire: ça marche, mais il faut de la patience et toutes ces considérations "chimiques" sont secondaires par rapport au vécu psychologique du patient, qui est l'essentiel: une dépression doit être acceptée comme expérience de vie marquante !

Exit

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Colargol (13 messages) Envoyer message email à: Colargol Envoyer message privé à: Colargol Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-05-04, 10:28  (GMT)
7. "RE: Délai d'action (suite)..."
Selon une étude américaine, j'ai lu que les IRS favoriseraient la formation de nouveaux neurones dans la région de l’hippocampe.

Ces cellules "neuves" assureraient ensuite la mise en place de nouvelles interconnexions cérébrales à même d'occulter les symptômes dépressifs.

Hors la création de ces neurones, en conjugaison au rééquilibrage biochimique, prend du temps, d'où un délai de plusieurs semaines.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-05-04, 10:30  (GMT)
8. "RE: Délai d'action (suite)..."
Merci pour cette info. Peux-tu nous indiquer où on peut lire cette étude ?

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Colargol (13 messages) Envoyer message email à: Colargol Envoyer message privé à: Colargol Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-06-04, 14:49  (GMT)
9. "RE: Délai d'action (suite)..."
Modifié le 01-06-04 à 14:50  (GMT)

Je n'ai pas trouvé le document complet mais la synthèse est ici : http://www.colba.net/~piermon/NouveauxNeuronessVsDepression.htm

En fait l'étude a été menée sur des souris mais on peut imaginer qu'elle soit déclinable à l'homme.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-06-04, 15:20  (GMT)
10. "RE: Délai d'action (suite)..."
Merci, je savais bien qu'on était tous des souris...

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-06-04, 16:04  (GMT)
11. "Ca me paraît très hasardeux, tout ça"
Bonjour,

j'arrive un peu par hasard ici et je tenais à mettre un bémol à tout ça : les mécanismes chimiques, c'est peut-être une explication. Il n'empêche qu'il y a quelques années, j'avais de gros soucis relationnels avec un collègue. On peut dire que ça venait de moi. Il n'empêche que cet homme était un ancien militaire, du type que j'appelle "pervers narcissique", grand, costaud, qui n'avait qu'à gueuler pour que tout le monde (même le chef !) lui obéisse au doigt et à l'oeil. Bref. J'en étais malade d'aller bosser.

Les médecins ont essayé de me mettre sous AD à l'époque mais ça ne donnait rien de concluant. Peut-être un problème de mise en route de neuro-transmetteurs... ? ! ?

N'empêche que le jour où j'ai eu ma mutation pour un poste plus près de chez moi, avec des collègues sympatiques, mes neurotransmetteurs se sont immédiatement remis en marche. Il n'a pas fallu attendre 15 jours pour me voir chanter et bondir dans la cuisine.
Mes synapses se sont reconnectées immétiatements, dans les minutes qui ont suivi la stupeur (joyeuse) du résultat des mutations.

A suivre...

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante



Ce forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur le nouveau forum


Le forum médical Atoute.org contient des millions de messages, affinez votre recherche :
Recherche sur Atoute :