Forum

Forum (http://www.atoute.org/n/forum/index.php)
-   Arrêter de fumer (http://www.atoute.org/n/forum/forumdisplay.php?f=11)
-   -   J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse (http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=147576)

Balzy 02/03/2012 15h28

J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Déjà le titre est trompeur (ça commence bien ! ) : je suis plutôt une citoyenne honnête et respectueuse des lois, donc, je l'ai achetée, et même pas en contrebande - alors que je suis sure que, là, en bas de chez moi, y'aurait moyen :siffler:

Donc, je suis en pré-défume.
Ce qui signifie pour moi que je fume autant aujourd'hui qu'hier (soit environ un paquet/jour) mais que dans une semaine, j'ai décidé que ce serait fini.
Je ne suis pas vraiment néophyte : j'ai arrêté "sérieusement" à deux reprises. Sérieusement, ça veut dire pour moi plus que quelques jours voire quelques semaines sans y croire vraiment, avec l'idée déjà présente que je recommencerai, parce que c'est trop dur, parce qu'à quoi bon, et toutes les mauvaises raisons que l'on se donne à l'avance pour échouer.

La première fois, c'était il y a très longtemps, parce que c'était ça ou ne plus pouvoir payer mon loyer et donner à manger à mes filles, alors qu'à l'époque, c'était beaucoup moins cher de fumer ; mais bon, on s'était mis dans la m... et les économies étaient à faire sur tous les fronts. Ça a duré un an, et le compte en banque n'étant plus au rouge vif...

La deuxième, c'était ici déjà - enfin sur la version précédente de ce forum il y a 8 ans de cela - et j'ai vraiment apprécié le soutien et l'aide que j'y ai trouvés, même si j'ai, au bout de deux ans, délibérément décidé de refumer.

Depuis, ça m'a effleuré l'esprit mais juste effleuré.

Il faut dire que c'était violent, ce jour de décembre 2005 où je suis allée voir mon frère en lui demandant une clope. Que dis-je ? En lui ordonnant "donne-moi une clope". Violent et morbide. Comme la décision d'un suicide à petit feu de la part de quelqu'un qui n'aurait pas eu le courage d'un acte définitif et rapide pour mettre fin à ses jours.

Depuis, beaucoup d'eau a passé sous les ponts... J'ai retrouvé un rapport plus serein à la finitude programmée de mon existence, et surtout bien davantage d'optimisme et de désir de vivre.

Mais cela n'a pas grand-chose à voir avec ma détermination à rompre pour de bon avec une si vieille compagne. J'ai encore entendu récemment que c'est complètement illusoire de s'arrêter de fumer en espérant un bénéfice futur en termes d'espérance de vie, que ça ne "tient" pas sur le long terme, et qu'il faut au contraire apprécier les fruits de cette décision ici et maintenant.

Les étapes par lesquelles je suis passée ces derniers temps furent les suivantes :
  • défi claironné haut et fort à mon entourage disant que si j'obtenais ce que je désirais depuis si longtemps au plan professionnel, je m'arrêtais de fumer. On s'est gentiment moqué de moi en me disant qu'il ne suffisait pas de le dire...
  • grande solitude, justement dans le cadre professionnel : presque tous mes collègues-copains avec lesquels je partageais ces moments privilégiés de pause-clope sont partis ou ont arrêté de fumer. Et par -12° ou quand il pleut, qu'est-ce qu'on se sent seul !!!
  • quasi-certitude que cette bonne nouvelle professionnelle devrait effectivement se confirmer dans une semaine. D'où le souvenir de ce défi public que certains sauront me rappeler.
  • trouille monumentale de tout ce que je suis quasi-sure de devoir traverser lors des premiers temps d'un sevrage : manque, insomnie, sautes d'humeur... parce que c'est ce que j'ai rencontré à chaque fois que j'ai eu la velléité d'un nouveau sevrage.
Mais je me suis dit que le meilleur moment, s'il en est un, pour traverser tout cela, serait celui où je pourrais surfer sur une vague composée d'un subtil mélange d'euphorie et de réorganisation complète de ma vie : les mois qui viennent s'annoncent remplis d'une foultitude de détails pratiques à régler, qui devraient m'occuper suffisamment l'esprit pour m'occuper. Je n'ai pas oublié la question qu'un psy m'avait posée alors que j'étais en pleine déprime post-sevrage : "par quoi avez-vous remplacé la cigarette ?"
A l'époque, j'avais un peu remplacé par une certaine net-addiction, mais avez-vous remarqué à quel point il n'est pas difficile de fumer assis devant son écran ? Juste, ça ajoute un peu de cendres aux miettes et à la confiture qui maculent mon clavier :D


Ce n'est donc pas suffisant.


J'ai eu l'idée de me faire aider par un professionnel. Exit mon adorable MG, qui m'a fait plus ou moins comprendre que ce n'était pas franchement son domaine de prédilection. Et puis je crois qu'il préfère me voir fumeuse que dépressive - d'abord, il me voit beaucoup moins souvent dans le premier cas que dans le second...


Ayant beaucoup apprécié les écrits du professeur Molimard, j'ai cherché une consultation de tabacologie dans mon coin. Pas très à jour, le site de l'OFT : celle à laquelle j'aurais pu me rendre n'existe plus depuis plus d'un an !


Alors, je me suis inscrite sur tabac info service mais je me connais : un mail par jour, ça ne me suffira pas, j'ai donc décidé de recommencer à encombrer atoute et à casser les pieds aux plus courageux d'entre vous qui auront la patience de lire mes états d'âme ;)



Bill1 02/03/2012 15h49

Re: J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Citation:

Posté par Balzy
Déjà le titre est trompeur (ça commence bien ! ) : je suis plutôt une citoyenne honnête et respectueuse des lois, donc, je l'ai achetée, et même pas en contrebande - alors que je suis sure que, là, en bas de chez moi, y'aurait moyen :siffler:

Donc, je suis en pré-défume.
Ce qui signifie pour moi que je fume autant aujourd'hui qu'hier (soit environ un paquet/jour) mais que dans une semaine, j'ai décidé que ce serait fini.
Je ne suis pas vraiment néophyte : j'ai arrêté "sérieusement" à deux reprises. Sérieusement, ça veut dire pour moi plus que quelques jours voire quelques semaines sans y croire vraiment, avec l'idée déjà présente que je recommencerai, parce que c'est trop dur, parce qu'à quoi bon, et toutes les mauvaises raisons que l'on se donne à l'avance pour échouer.

La première fois, c'était il y a très longtemps, parce que c'était ça ou ne plus pouvoir payer mon loyer et donner à manger à mes filles, alors qu'à l'époque, c'était beaucoup moins cher de fumer ; mais bon, on s'était mis dans la m... et les économies étaient à faire sur tous les fronts. Ça a duré un an, et le compte en banque n'étant plus au rouge vif...

La deuxième, c'était ici déjà - enfin sur la version précédente de ce forum il y a 8 ans de cela - et j'ai vraiment apprécié le soutien et l'aide que j'y ai trouvés, même si j'ai, au bout de deux ans, délibérément décidé de refumer.

Depuis, ça m'a effleuré l'esprit mais juste effleuré.

Il faut dire que c'était violent, ce jour de décembre 2005 où je suis allée voir mon frère en lui demandant une clope. Que dis-je ? En lui ordonnant "donne-moi une clope". Violent et morbide. Comme la décision d'un suicide à petit feu de la part de quelqu'un qui n'aurait pas eu le courage d'un acte définitif et rapide pour mettre fin à ses jours.

Depuis, beaucoup d'eau a passé sous les ponts... J'ai retrouvé un rapport plus serein à la finitude programmée de mon existence, et surtout bien davantage d'optimisme et de désir de vivre.

Mais cela n'a pas grand-chose à voir avec ma détermination à rompre pour de bon avec une si vieille compagne. J'ai encore entendu récemment que c'est complètement illusoire de s'arrêter de fumer en espérant un bénéfice futur en termes d'espérance de vie, que ça ne "tient" pas sur le long terme, et qu'il faut au contraire apprécier les fruits de cette décision ici et maintenant. Je crois que c'était là.

Les étapes par lesquelles je suis passée ces derniers temps furent les suivantes :
  • défi claironné haut et fort à mon entourage disant que si j'obtenais ce que je désirais depuis si longtemps au plan professionnel, je m'arrêtais de fumer. On s'est gentiment moqué de moi en me disant qu'il ne suffisait pas de le dire...
  • grande solitude, justement dans le cadre professionnel : presque tous mes collègues-copains avec lesquels je partageais ces moments privilégiés de pause-clope sont partis ou ont arrêté de fumer. Et par -12° ou quand il pleut, qu'est-ce qu'on se sent seul !!!
  • quasi-certitude que cette bonne nouvelle professionnelle devrait effectivement se confirmer dans une semaine. D'où le souvenir de ce défi public que certains sauront me rappeler.
  • trouille monumentale de tout ce que je suis quasi-sure de devoir traverser lors des premiers temps d'un sevrage : manque, insomnie, sautes d'humeur... parce que c'est ce que j'ai rencontré à chaque fois que j'ai eu la velléité d'un nouveau sevrage.
Mais je me suis dit que le meilleur moment, s'il en est un, pour traverser tout cela, serait celui où je pourrais surfer sur une vague composée d'un subtil mélange d'euphorie et de réorganisation complète de ma vie : les mois qui viennent s'annoncent remplis d'une foultitude de détails pratiques à régler, qui devraient m'occuper suffisamment l'esprit pour m'occuper. Je n'ai pas oublié la question qu'un psy m'avait posée alors que j'étais en pleine déprime post-sevrage : "par quoi avez-vous remplacé la cigarette ?"
A l'époque, j'avais un peu remplacé par une certaine net-addiction, mais avez-vous remarqué à quel point il n'est pas difficile de fumer assis devant son écran ? Juste, ça ajoute un peu de cendres aux miettes et à la confiture qui maculent mon clavier :D


Ce n'est donc pas suffisant.


J'ai eu l'idée de me faire aider par un professionnel. Exit mon adorable MG, qui m'a fait plus ou moins comprendre que ce n'était pas franchement son domaine de prédilection. Et puis je crois qu'il préfère me voir fumeuse que dépressive - d'abord, il me voit beaucoup moins souvent dans le premier cas que dans le second...


Ayant beaucoup apprécié les écrits du professeur Molimard, j'ai cherché une consultation de tabacologie dans mon coin. Pas très à jour, le site de l'OFT : celle à laquelle j'aurais pu me rendre n'existe plus depuis plus d'un an !


Alors, je me suis inscrite sur tabac info service mais je me connais : un mail par jour, ça ne me suffira pas, j'ai donc décidé de recommencer à encombrer atoute et à casser les pieds aux plus courageux d'entre vous qui auront la patience de lire mes états d'âme ;)



Bonjour Blazy et rebienvenue sur le Forum :)

Je te souhaite une defume definitive aussi sereine que possible.

Je voulais egalement te dire qu a "Tabac Info Service" tu peux etre appelee par un tabacologue de facon reguliere ; c est ce que je fais et c est une aide precieuse.

Courage
:-* :-* :-*

Balzy 02/03/2012 16h10

Re : Re: J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Merci pour ton (ré ;)) accueil, Bill.
Citation:

Posté par Bill1
Je voulais egalement te dire qu a "Tabac Info Service" tu peux etre appelee par un tabacologue de facon reguliere ; c est ce que je fais et c est une aide precieuse.

Tu as convenu d'un jour et d'une heure à laquelle on peut t'appeler ou c'est aléatoire ?

Bill1 02/03/2012 16h14

Re: Re : Re: J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Citation:

Posté par Balzy
Merci pour ton (ré ;)) accueil, Bill.Tu as convenu d'un jour et d'une heure à laquelle on peut t'appeler ou c'est aléatoire ?

Recoucou Blazy

Oui on convient, d un Rendez Vous sur l autre, d une date et heure precises et ils m ont toujours appele comme convenu.

:-* :-* :-*

Anthémis* 02/03/2012 17h12

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
J'aurais volontiers lu ton pavé, mais je t'ai plonkée.:bof:

Bon courage.:-P

:-*

arganoma 02/03/2012 17h27

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Allez, cette fois c'est la bonne (autant maintenant non ??? enfin dans quelques jours :D ). Courage :-*

Balzy 02/03/2012 17h59

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Citation:

Posté par Anthémis*
J'aurais volontiers lu ton pavé, mais je t'ai plonkée

Tu t'es égarée ?
Ou bien tu as commencé à fumer rien que pour avoir le privilège d'arrêter en même temps que moi ? :star::mdr:

:-* aussi pour la peine :-P

Balzy 02/03/2012 18h00

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Citation:

Posté par arganoma
Allez, cette fois c'est la bonne

Ben, un peu que c'est la bonne, sinon, je vais avoir l'air de quoi, moi ?
Merci pour tes encouragements :)

B@bette 02/03/2012 18h07

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
tu vas les souler les pauvres :siffler:

tu veux une coach sérieuse :star: euh je n'ai pas lu tout le pavé
j'en laisse pour ce soir :D

Balzy 02/03/2012 18h11

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Citation:

Posté par B@bette
tu vas les souler les pauvres :siffler:

tu veux une coach sérieuse :star: euh je n'ai pas lu tout le pavé
j'en laisse pour ce soir :D

Méfie-toi, ce soir, j'en aurai peut-être pondu un autre...
Tu es sûre de vouloir être ma coach ? :rolleyes: :mdr:

B@bette 02/03/2012 18h17

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Citation:

Posté par Balzy
Méfie-toi, ce soir, j'en aurai peut-être pondu un autre...



Tu es sûre de vouloir être ma coach ? :rolleyes: :mdr:



ca me fera de la lecture :D
mais c'est bien , une bonne idée que tu as là
il arrive un moment il est bon d'y penser
ici on est bien aidé par tous :prosterne: :prosterne:

Balzy 02/03/2012 18h25

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Je n'avais pas fait attention : je suis en vacances jusqu'à la fin de la semaine et je viens seulement de jeter un coup d’œil à mon calendrier pro : dans la semaine du 12 au 16 mars, j'ai 5 demi-journées de formation dont 4 à Paris - ce qui suppose d'ajouter environ une heure de transports en commun.

Ça va tomber à point nommé, cette affaire, pour me simplifier l'existence quand il faut rester trois ou quatre heures d'affilée assise sur une chaise :)

gd86 02/03/2012 20h18

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Bienvenue Balzy........ j'suis ravie de savoir que je ne serais plus la seule grande "verbeuse" :mdr:

Balzy 02/03/2012 21h06

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Citation:

Posté par gd86
Bienvenue Balzy........ j'suis ravie de savoir que je ne serais plus la seule grande "verbeuse" :mdr:

Mais c'est plein de copines, ici ! :)
Faut dire que je ne cherche jamais à savoir de quel forum viennent les gens que je croise sur blabla...
Bon, alors il faut que je fonce lire tes messages s'ils sont autant à rallonge que les miens ;)

Balzy 02/03/2012 21h15

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Parmi les tâches incontournables qui m'attendent, je dois absolument faire un tri draconien chez moi.
L'occasion ou jamais de fouiller dans de vieilles boîtes et d'y retrouver plein de "trucs" dont je me suis servie lors de mes précédentes défumes :
  • des pastilles nicorette 2mg : non, elles ne sont pas périmées ! j'en avais racheté il n'y a pas si longtemps car c'est le seul moyen que j'avais trouvé pour tenir plus de deux heures sans avoir une envie frénétique de baffer la première personne de mon entourage immédiat un tant soit peu contrariante.
  • une demi-douzaine de petits granulés homéopathiques aux noms plus imprononçables les uns que les autres, accompagnés d'une posologie ultra-compliquée : j'ai pas souvenir que ça m'ait beaucoup aidée, et puis, comme je ne sais pas compter, je me suis toujours emmêlé les pinceaux.
  • un libertab ainsi qu'un flacon d'huile essentielle de menthe poivrée : ça, je suis contente de l'avoir encore, car, apparemment, ça ne se vent plus en France depuis bien longtemps et j'avais trouvé ça complètement magique.
  • deux paquets entamés de grains de café : c'est pas une blague, j'avais trouvé cette idée ici, et si j'étais initialement plus que sceptique sur le message, sucer des grains de café s'est avéré au moins aussi efficace, si ce n'est plus, que les granulés cités plus haut... Le seul problème, c'est que j'avais tendance à les croquer, et là, c'est vraiment pas bon :bof:
Il y avait aussi un tube d'anticernes, mais je crois qu'il s'était un peu trompé d'adresse :mdr:


Demain, je m'attaque aux bouquins - je viens de relire la synthèse de La Fume de Molimard par DDD, ça m'a donné envie de me replonger dedans.

kweb 03/03/2012 02h06

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Salut la verbeuse ;)

Bon courage à toi pour cette pré defume

Tiens nous au courant ...


Ps perso j'aime bien les grandes bafouilles :star:

Balzy 03/03/2012 07h03

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Bonjour Kweb et merci pour tes encouragements.
J'ai lu que toi non plus tu n'en es pas à ton premier essai.

Je commence à lire un peu vos aventures, aux uns et aux autres, et c'est très curieux : il y a quinze jours de cela, je me disais que ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas arrêté de fumer qu'il ne me restait qu'un souvenir assez vague des différentes étapes que j'avais traversées.
Et puis, à picorer sur quelques fils ici et là, je m'aperçois que la mémoire me revient, et j'aurais déjà envie d'intervenir partout, en me fiant à ce que j'avais moi-même expérimenté.
Mais un peu de pudeur, quand même : je me l'interdis avant d'avoir écrasé la dernière ! Bon, d'accord, j'ai fait une exception pour Edmie, mais c'est pas pareil ;)
Parce que là, je me sens très forte, très sure de moi, mais je pense que dans une semaine, je ferai moins la maline...

gabrielle elise 03/03/2012 08h04

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Bonjour Balzy,

Voilà les pavés revenus;)re_bienvenue! il y a beaucoup de courageux prêts à te soutenir pas de souci pour ça!

Pour les grains de café; je connaissais leur pouvoir de changer l'haleine un peu encombrée de fumeuse que je fus, en croquant allègrement dedans et pour le reste pourquoi pas, j'ai machônné pendant des mois des cure-dents, ce n'est pas très élégant , j'en conviens, mais cela avait une certaine efficacité!

Bonne défume! tu as raison de t'y recoller, les mesures à venir contre le tabagisme, sont drastiques.
:mouais:

Balzy 03/03/2012 08h15

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Bonjour Gaby,

Effectivement, je me sens comme "portée" par cet accueil chaleureux.
Je n'en attendais pas moins, pour être tout à fait honnête :)

Merci de me rappeler un des premiers plaisirs de la défume : ne plus retrouver ce goût de cendrier qui empâte la bouche dès le réveil (si mes souvenirs sont bons, en deux jours, c'est une affaire réglée).
Citation:

Posté par gabrielle elise
Pour les grains de café; je connaissais leur pouvoir de changer l'haleine un peu encombrée de fumeuse que je fus, en croquant allègrement dedans


Je ne sais pas si les grains de café "compensent" le manque de nicotine, comme le disait Sijarrete, mais c'est une bonne alternative aux bonbons par rapport au manque comportemental.

Quant à les croquer, heu... chacun ses goûts, moi je préfère le boire sous forme liquide :mdr:

gd86 03/03/2012 12h26

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Citation:

Posté par Balzy
Mais c'est plein de copines, ici ! :)
Faut dire que je ne cherche jamais à savoir de quel forum viennent les gens que je croise sur blabla...
Bon, alors il faut que je fonce lire tes messages s'ils sont autant à rallonge que les miens ;)


Bonjour,

J'suis pas sure que mes messages soient aussi longs que les tiens....... mais vu la quantité, ça devrait t'occuper un moment (j'crois que mon message le plus long c'est mon témoignage (page 7 normalement ;) )

bonne continuation :-* :-*

SCHNAPS 03/03/2012 20h18

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Citation:

Posté par Balzy
un libertab ainsi qu'un flacon d'huile essentielle de menthe poivrée : ça, je suis contente de l'avoir encore, car, apparemment, ça ne se vent plus en France depuis bien longtemps et j'avais trouvé ça complètement magique.


Ho pinaise de pinaise !!!
Ce bon vieux Libertab que j'avais acheté sut tes conseils à l'époque ...:mdr:
J'en rigole encore de ce truc, je tirais dessus comme un malade et mes potes me demandaient si j'étais pas taré ... :D:D

J'ai même retrouvé une petite discussion à ce sujet, punaise c'était il y à plus de 6 ans déjà... http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=105&pa

Sinon ça va ou ça va ? :siffler:

Balzy 04/03/2012 07h38

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Citation:

Posté par SCHNAPS
Ho pinaise de pinaise !!!
Ce bon vieux Libertab que j'avais acheté sut tes conseils à l'époque ...:mdr:
J'en rigole encore de ce truc, je tirais dessus comme un malade et mes potes me demandaient si j'étais pas taré ... :D:D

J'ai même retrouvé une petite discussion à ce sujet, punaise c'était il y à plus de 6 ans déjà... http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=105&pa

Sinon ça va ou ça va ? :siffler:

Mazette ! J'ai même retrouvé un John au fin fond de mes placards :oO:
Ça fait trop plaisir :) :-*

B@bette 04/03/2012 11h27

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
l'artillerie va débarquer :siffler: pour t'aider :D

bonjour balzi :-*

Balzy 04/03/2012 13h00

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Citation:

Posté par B@bette
l'artillerie va débarquer :siffler: pour t'aider :D

bonjour balzi :-*

Je vois ça ! :)
Lourde, l'artillerie, s'il te plaît, Babette. :-*
J'ai lu ton témoignage, Véro, effectivement, j'ai encore un peu de marge, mais je ne m'avoue pas vaincue ;)

Balzy 05/03/2012 07h12

Re : J'ai tiré ma dernière cartouche ou chronique d'une défume verbeuse
 
Finalement, ça ne va pas chercher bien loin, ma bibliothèque personnelle sur le sujet : je n'ai remis la main que sur deux livres de Robert MOLIMARD : La fume et Petit manuel de défume
J'ai du bazarder tout le reste, parce que qu'est-ce que j'en ai lus, des bouquins, à l'époque.
C'est pas grave, c'est un bon début, et puis je suis sure que ma médiathèque aura d'autres titres à me proposer.

Hors de question que j'achète le moindre bouquin dans les six mois qui viennent:mad:

Quoique cette dernière résolution soit peut-être encore plus difficile à tenir pour moi que celle d'arrêter de fumer :mdr:


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 19h00.

Édité par : vBulletin version 3.5.6
Copyright © 2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #7 par l'association vBulletin francophone
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.