Forum

Forum (http://www.atoute.org/n/forum/index.php)
-   Maladies, traitements, médicaments (http://www.atoute.org/n/forum/forumdisplay.php?f=24)
-   -   Syndrome d'Arnold Chiari (http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=12209)

VIVE LE VENT 08/04/2008 14h06

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
[quote=APC][quote=gillou86]:diable:[quote=VIVE LE VENT]
Citation:

Posté par traineur
Hello, Je suis d'accord avec toi, bien qu'opérée réussie, je déguste avec ces trois semaines de pluie et de froid. "P....n" de névralgies à la "C.n".
Gros bisous, pleins de courage. Et que le soleil arrive vite !. Coco


courage belle enfant - tu es l'espoir pour tous ceux qui
attendent une OP.
tu es une lumière pour nous tous -


JE RELIS ET RELIS
SUPER LES INFOS CES DERNIERS JOURS
J'AI COLLECTE UN MAX D'informations
on pourra faire un bouquin pour permettre à tous ceux qui cherchent le financement d'aller voir mon gentil et doux Dr ROYO ou un neuro sur l'hexagone qui a enfin envie de nous soulager...

J'ai repensé ces derniers jours à un super toubib
le Dr Chesnel -DIJON - il m'a évité le pire il y a 4 ans
encore une hernie - ailleurs mais encore un problème de structure...
SUIS-JE DAMNEE ? je vous dois bcq mon cher docteur, je n'ai jamais souffert de l'estomac depuis que vous m'avez reconstruit cette partie...
OU ETES VOUS ? je vous imagine avec plein de mômes - ah ce coeur - que vous aviez - Le Pr RAT et vous..... Qu'elle équipe !!!!

DR OU PR !!

reconnaissance par ses pairs ? DR - PR ou est la limite ?
ras le bol de ces différences!!!!
on s'en fout quand on est concerné, on croit à celui qui réussit à nous enlever nos souffrances.

Je reviens sur Luc Montagnier

je repense à une citation - c'est gilles qui m'a impressionné avec son savoir !
moi aussi, j'en ai quelque une - cartesienne - ok
mais je les teste avant de les dire...


J'aime beaucoup l’assertion de Claude Bernard :
"c’est ce que nous savons déjà qui souvent nous empêche d’apprendre "


donc pour en revenir à MONTAGNIER L. - je suis persuadée qu'il trouvera la solution pour le sida !!!
IL DOIT repenser à ces 4 chats
- quelqu'un peut-il lui dire - !!!!
qu'il ne pique pas au bon endroit !
à la bonne température ! au bon moment !
chaque être humain a son rythme biologique !
un africain et un russe n'ont pas la même réaction - pourquoi ?

Il va trouvé quand il aura méditer l'assertion de claude Bernard.
Son prénom est plein de bon sens - piquer mais piquer au bon endroit au bon moment et quand il faut !!!
les réservoirs d'hormones pour les femmes peuvent aussi être des réservoirs d'anticorps !!! Luc M. cherche !!!! LA SOLUTION EST POUR TOI ET RIEN QUE POUR TOI

Allez je délire - c'est mon cerveau qui écrit ce n'est plus moi...

QUI PEUT ME DONNER DES INFOS SUR MYELOPATHIE DE TRACTION MEDULLAIRE ?

je peine à synthéthiser - MERCI a tous

kiss à tous

APC 08/04/2008 14h21

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
[quote=VIVE LE VENT][quote=APC][quote=gillou86]:diable:
Citation:

Posté par VIVE LE VENT
tu es l'espoir pour tous ceux qui attendent une OP. tu es une lumière pour nous tous - = STOP, faut pas trop m'en faire après j'attrape la grosse tête !

Quelle "tcatch" Rire lol. Enore un truc que je viens de trouver....
http://www.chu-sainte-justine.org/do...pdf/Chiari.pdf
"Le chiari pour les infirmières"
:-* Tout le monde

APC 08/04/2008 14h22

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par sheba
:star: :star: bonjour a tous la difference entre un docteur et un professeur est : on lui donne le titre de professeur quand ils donnent des cours en facultes , c est pourquoi un docteur est parfois aussi bon et parfois meilleur . avec tous les professeurs que j avais c est un rhumatologue qui a decouvert ma maladie pour les autres c etait dans la tete . :-* a bientot :-* :-* :-* :-*

Mdr lol

Belle rose 08/04/2008 15h37

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
[quote=m-i-m-i][quote=gillou86][quote=COCO33]
Citation:

Posté par VIVE LE VENT

Salut gillou et tout le monde

Cette malformation est bien congénital avec laquelle on peut vivre sans le savoir sans aucun symptome ou peu mais on ne sait pas qu on a cette malformation. Par contre c'est vrai que souvaent elle est décelé suite à un accident ou un coup ou vraiment à force d'examen. Mais on l'avait déjà avant sauf qu on ne le savait pas. Ca m'a été confirmé par les neurologues et chir que j'ai vu puisque moi c'est suite à un accident de voiture que je l'ai découvert.
Bisous a tous


Coucou !
c bien vrai se que tu dit !
je le sais depuis le debut ! moi c ma grossése qui a déclencher les premier gros symptome comme le trouble de la marche du coter droit, et les maux de téte ! et mon neuro m'avait expliquer que sa arriver chez les femme porteuse de cette malformation suite a leur grossése tous se déclenche car une grossése demande beaucoup défor au corps !! en tous cas pour moi je suis née avec la malformation d'arnold chiari et la syringomyélie !
bisous a tous !

APC 08/04/2008 16h02

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Coucou : Pour notre future maman
http://www.docteurclic.com/encyclope..._Id_Sujet=4149

VIVE LE VENT 08/04/2008 18h57

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par sheba
:star: :star: bonjour à tous
bonne nouvelle
il s agit d un prix plafond pour ce genre d intervention .:-*:-*




BRAVO SHEBA - toutes les routes menent à ROME
merci pour ce vent d'espoir...
et cette victoire .... POUR NOUS TOUS...
c'est un soulagement - merci infiniment de cette bonne nouvelle :)
le soleil est là et il n'est pas prêt de repartir....:star:

gillou86 08/04/2008 19h14

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par sheba
:star: :star: bonjours a tous bonne nouvelle j ai le remboursement de la securite sociale il s agit d un prix plafond pour ce genre d intervention . j attend le remboursement de la mutuelle .et je vous communiquerais le montant exact dans quelques jours :-* a bientot :-*:-*


HOOOAAAAAA !!

super nouvelle Sheba ! !

vraiment content pour toi, merci d'avoir effectué ces démarches et très heureux pour nous tous qui pourront en profiter !!

CA MERITE D'ENORMES BISOUSSSSSSSSS !!...:-*:-*:-*:-*

APC 09/04/2008 08h47

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par sheba
:star: :star: bonjours a tous bonne nouvelle j ai le remboursement de la securite sociale il s agit d un prix plafond pour ce genre d intervention . j attend le remboursement de la mutuelle .et je vous communiquerais le montant exact dans quelques jours :-* a bientot :-*:-*

Merci Sheba, t'es SUPER ! Quel Espoir pour tous ceux qui n'auraient pas pu allez jusqu'à Barcelone à cause des sousous ! Merci encore à toi, pour nos amis. Coco:-*

VIVE LE VENT 09/04/2008 14h36

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par sheba
:star: :star: bonjour a tous ,vive le vent et traineur j espere que vous avez reçue mes messages en ce moment j ai un petit probleme d ordinateur , à bientot :-* bisous :-* :-* :-* :-*


BJR SHEBA - merci pour info ;)

cela suit - Sheba - j'ai fait le facteur


on réfléchit tous - posément - individuellement
sagement - tranquillement - assurément....


"il faut éviter ce que j'appelle la cumulation des petites molécules oxydantes qui vont finalement nous placés en stress oxydant majeur..."
JL C page 159 - eh oui, je l'écoute ce brave...
ça nous tue ce truc aussi...
DONC !
pas de stress - il faut avoir le recul nécessaire pour prendre sa propre décision...

Ce matin, je ne peux plus tourner la tête - crampe, clin d'oeil de temps en temps... lol
heureusement il n'y a personne en face de moi!!!

je flipperai sinon - lol
ça c'est le petit sourire de la journée...
essayez de faire des clins d'oeils les minous - !!!comment réagissent les femmes en face ?
Et bien c'est pareil pour une meuf -
je vous dis pas comme je suis gênée....
LOL ....condamnée lunette sombre....

alors je reste bien au chaud...
je m'instruis et ne perds pas de vue


MIEUX QUE GUERIR - PREVENIR


UN PETIT COUCOU A MES PTITS LOUPS
Je pense à vous tous - Et le chemin ne fait que commencer -
ne soyez pas des moutons de panurges - les plus faibles se feront croquer.... lol


Belle rose 09/04/2008 17h15

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Je passe vous faire un petit coucou rapide !
car aujourd'hui ma fille a décider de bondir partous alors pour moi sa va étre l'ataque cardiaque en plus de tous les symptome que g déja ! lol elle n'arréte pas ont dirai qu'a l'hopital il lui ont recharger les piles a font les ballons lol
g telment peur kel nous face une éventration avec c fils ! le doc lui a dit de rester bien sage pendant 8 jour minimome !! mais bon aller dire sa a miss tonnerre !!! lol
enfin elle est pleine de vie mais moi g vraiment du mal a suivre !
mal de crane horible, le dos alert enfin c terrible mais il faut tenir le cours ! et c pas fini car aprés il y a les vacances scolaire ! aie aie aie !! je me plein deja ! lol

bon aller j'arréte de pleurer sur mon sort je suis heureuse que ma fille péte la forme !! je suis juste triste que moi je ne la péte pas la forme !! comme nous tous je supose !!

aller je fonce elle me refait des bétise la chipie !! bisous a tous et a bientot entre deux siéte ! lol

bisous les garçon !! méme pour les vieux !! lol :-* :-* :-*

traineur 09/04/2008 23h28

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
salut la compagnie
j'espere que vous allez bien, et que le moral est au beau fixe, de toute façons on a pas le choix.
c'est vrais que la nouvelle de sheba est deja une bataille de ganer, mais la guerre ne fait que commencer
1) faut-il etre opérable
2) cobien la sécu rembourse?
3) avancer la somme
4) s'endetté pour rembourser la diférence

mais ou vas-t-on trouver los dineros ?
persone ne connais de riche rentier qui voudrais faire leurs B.A de l'anée:star: :star: :star: :star:
mème une riche et veuve héritiere qui chercherais a se faire soulager de quelque $$$$$:-P :-P :-P
madame ne dia rien c'est pour la bonne cause
sinon la seul solution on se réunis et on demane un prix de groupe:rigolo:

bon pas trop la péche ce soir alors que la santé n'est pas trop mal
R.D.V vendredi a bicètre avec mes IRM de controle et le 21 on vois royo
j'appréhende peut étre?:??: je sais pas
une grande pensée a vous tous
je vous big biz tres TENDREMENT ET AMICALEMENT :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-*

gillou86 10/04/2008 10h31

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
bon pas trop la péche ce soir alors que la santé n'est pas trop mal
R.D.V vendredi a bicètre avec mes IRM de controle et le 21 on vois royo

Bonjour cher Ismaël et à toutes les copines !

Oui tu as raison, il faudrait se grouper ou trouver un mécène !! lol !

Bon, ça va bouger pour toi maintenant assez vite avec ton rv et Royo le 21, j'espère de tout coeur que tout va aller pour le mieux !

Ma Belle rose, merci pour tes bisous et heureux de voir que Justine pête le feu.. il vaut mieux la voir comme ça en pleine forme !!

Bon pour moi, c'est un peu "le flou artistique" car j'ai revu mon neuro-chir lundi et il confirme que pour lui pas AC opérable !

Je lui ai dit en plaisantant que " je ne sortitai pas de son bureau tant qu'il ne m'aurait pas trouver ce que j'avais ...... même une petite grippe " ! lol !! ... et ba !.. il n'a rien trouvé, "on sait pas" ! perdu lui aussi ..!!
Alors, je vous dit pas pour moi, je ne sais plus si j'ai AC ou pas, ou quoi d'autre !!...
En attendant, mes bras et torse, jambes.... se "paralysent" doucement !!!!.... pas grave docteur !... "prenez donc de l'aspirine" !! lol !!!

Allez keep cool !!
Bonne journée à tous et plein de gros gros bisous


APC 10/04/2008 10h52

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par gillou86
Bon pour moi, c'est un peu "le flou artistique" car j'ai revu mon neuro-chir lundi et il confirme que pour lui pas AC opérable !et ba !.. il n'a rien trouvé, "on sait pas" ! perdu lui aussi ..!!
Alors, je vous dit pas pour moi, je ne sais plus si j'ai AC ou pas, ou quoi d'autre !!...

Bonjour petit Gillou au grand Coeur et aux autres ami(es),
Bas et alors, c'est pas la forme. Faut te reprendre mon biquet.... Est-ce que tu as envoyé ton cd d'irm à Barcelone ? Allez, reprends vite le moral, on va pas te laisser comme ça ! Fais nous un grand sourire ! Mille :-*

gillou86 10/04/2008 11h40

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par APC
Bonjour petit Gillou au grand Coeur et aux autres ami(es),
Bas et alors, c'est pas la forme. Faut te reprendre mon biquet.... Est-ce que tu as envoyé ton cd d'irm à Barcelone ? Allez, reprends vite le moral, on va pas te laisser comme ça ! Fais nous un grand sourire ! Mille :-*


" Salut ma poule "!! .. comme disait Coluche !!

Merci de ton message, ne t'inquiètes pas , je garde toujours le moral même si de temps en temps, l'incertitude donne p'tits coups de blues!... mais ça dure 5 mn chez moi ! lol !

Tu ne sais peut être pas mais je susi allé à Barcelone voir le Dr Royo avec Estelle (Vive le vent).. assisté à sa consultation, posé plein de questions..etc
Mais, il m'a demandé de prendre RV car ne pouvait faire diagnostic rapidemment... !

Comme de toutes façons, je n'aurai pas les sous pour opération.. je cherche ailleurs en attendant !
Mon neuro chir m'a dit d'aller voir un neuro..... qui me dira d'aller voir un psy.. etc etc ! lol !! ils se rejettent " la bête " quand ils ne trouvent pas !! lol ! alors démerdes toi vieux !! lol !

Et toi, comment vas tu ? j'espère que tu es en pleine forme ?

Allez plein de gros :-*:-*:-*:-*:-* et merci encore ma puce ! lol !!

VIVE LE VENT 10/04/2008 13h33

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
[quote=gillou86]"
Tu ne sais peut être pas mais je susi allé à Barcelone voir le Dr Royo avec (Vive le vent)..
Comme de toute façon, je n'aurai pas les sous pour opération.. je cherche ailleurs en attendant !


ben alors Gentleman - pas de défaite - !!!!
la victoire ne peut pas se faire sans vous !!!!


croyez moi- je CREUSE ET JE CREUSE
- TJRS LA MEME idée qui revient -

tjrs
la musique me revient - Vous connaissez aussi :


A QUI LE TOUR ? DING DING!!!!

donc je propose de mettre en application - calculez votre chiffre clé, allez je vous fais passer un mode d'emploi sur votre messagerie pour ceux qui sont partant.
avis à la population :
5 Personnes PLEIN DE BONNE VOLONTE -
pour CALCULER son chiffre PORTE BONHEUR -
pas besoin d'être mathématicien - seulement des candidats plein d'espoir, d'énergie LOL -

- je fais un loto abonnement -

pour tous - et on patiente ! 6 numéros -
allez c'est parti

si on perd c'est pas grave - on n'a plus rien à perdre contre CHIARI - myélopathie - hernies....!!!!
je vous attends - attention vendredi c'est demain....
KISS A TOUS

vive le vent - vive l'espoir - vive MONTAGNIER - mon élu

traineur 11/04/2008 00h50

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
:-* :-*
Citation:

Posté par sheba
:star: :star: bonjour traineur tous les messages que je t envoie me revienent si tu as une autre adresse e mail sans hotmail envoie sinon je ne peu plus te contacter :-* a bientot:-* :-* :-*



salut la cavalerie

jéspère que vous allez bien et qu le moral est au beau fixe,pour certain la semaine n'étais pas top..... je vous souhaite plein de courage:-* :-* :-* :-* :-*

plein de papouille a mon fan club de france et de belgique;) (kikou babou:-* )

et bien sur on n'oubli pas notre chef d'équipe
qui s'en est allé dans la péninsule ibérique
nous remonter avec estelle , la belle
plein d'ésperance ,qui pour certain :bof: est la dernier chance
donc rien que pour ceci; laisse moi te merci
a gillou

demain je vois mon neurochir mais j'y vais sans attendre de miracle il vas juste intéprèté une IRM et un scanner cranio-cerebral que j'ai fait il y 15 jours; moi c'est les symptomes qui me dirigerons ou non a barcelone ..... mais la c'est parti pour.........
grace a ma femme jai fais une IRM de toute la colone mardi et j'ai déja les clichés,le C.D, et le conte rendus qui dit les mémes resultats qu' avant l'opération, amydales descendus de 10 mm (chiari) et une syringo au niveau de C2-C3 de 10 mm de large et 30 mm de long avec
donc le bon coté= ça n'as pas évolué négativement
et le mauvais coté= ça nas pas évolé positivement
et malheureusement en france apres l'opération s'il ya degradation ou agravation de symptome qui entrainerais un handicape il reste :
la transaction médullaire, l'aspiration du contenu liquide, une syringostomie locale avec drainage du syrinx, soit syringo-sous-arachnoïdien par des tubes en T. ou en Y, ou soit syringo-péritonéal avec ou sans valve. Il est difficile de dire quelle technique serait la meilleure.

alors tout se bordel c'est niete, on m'a deja traficoté le crane j'ai mis 1 ans pour m'en remetre moralement alors allez me faire trifouillé la moelle......je n'y pense mème pas

shebba je n'ais pas d'autre adresse mail ce week end mon neuveu passe a la maison il m'aideras a créer une adresse tout sauf hotmai c'est ça?


je vous souhaite de passer ou d'avoir passé une douce nuit:-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-*

cricrijo 11/04/2008 04h45

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
bonsoir, j ai 38 ans et j ai été operé d un syndrome d arnold Chiari à l age de 9 ans.mes soucis de santé se sont surtout traduits ensuite par des crises de migraines accompagnées, une grande irritabilité et trés vite fatiguée.je découvre ce site ce soir car je suis actuellement en arret maladie pour dépression depuis 5 mois.je suis fatiguée +++ mais je ne me sens pas dépressive!!:mad: j ai déja perdu mon boulot il y a 3 ans pour" absences fréquentes"et traité de "canard boiteux" par ma chef car j empéchais la bonne marche du service, vu que j avais des petits arrets maladie répétes!! c est très agréable surtout que je suis infirmière.ce qui m inquiète c est la fatigue certes mais aussi les pertes de mémoires, j échappe et je renverse un tas de chose..de + j ai un adorable fils de 3 ans (pas eu de césarienne; le neuro a dit pas besoin" votre état est stable"!!:mad: )qui prend toute mon énérgie et je suis douloureuse ds mon corps en permanence: mon cou, mon thorax, ma jambe gauche qui traine, je ne peux pas lever les bras ça fait trop mal...mon homme supporte de _ en _ cette situation!!
pour les crises de migraines j ai vu 1 neurologue super qui a instauré 15 gouttes de Laroxyl tous les soirs et anti inflammatoires + un peu de valium en cas de crise.ça peut faire.:-*
mes crises se sont espacées( en mois) mais je suis extrèmement anxieuse et de + en + au fil des années, c est le coté empirique qui m inquiètes.j ai mal aux doigts , j arrète d écrire il est tard.
bonne nuit à tous

cricrijo 11/04/2008 04h49

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
[quote=cricrijo]bonsoir, j ai 38 ans et j ai été operé d un syndrome d arnold Chiari à l age de 9 ans.mes soucis de santé se sont surtout traduits ensuite par des crises de migraines accompagnées, une grande irritabilité et trés vite fatiguée.je découvre ce site ce soir car je suis actuellement en arret maladie pour dépression depuis 5 mois.je suis fatiguée +++ mais je ne me sens pas dépressive!!:mad: j ai déja perdu mon boulot il y a 3 ans pour" absences fréquentes"et traité de "canard boiteux" par ma chef car j empéchais la bonne marche du service, vu que j avais des petits arrets maladie répétes!! c est très agréable surtout que je suis infirmière.ce qui m inquiète c est la fatigue certes mais aussi les pertes de mémoires, j échappe et je renverse un tas de chose..de + j ai un adorable fils de 3 ans (pas eu de césarienne; le neuro a dit pas besoin" votre état est stable"!!:mad: )qui prend toute mon énérgie et je suis douloureuse ds mon corps en permanence: mon cou, mon thorax, ma jambe gauche qui traine, je ne peux pas lever les bras ça fait trop mal...mon homme supporte de _ en _ cette situation!!
pour les crises de migraines j ai vu 1 neurologue super qui a instauré 15 gouttes de Laroxyl tous les soirs et anti inflammatoires + un peu de valium en cas de crise.ça peut faire.:-*
mes crises se sont espacées( en mois) mais je suis extrèmement anxieuse et de + en + au fil des années, c est le coté empirique qui m inquiètes.j ai mal aux doigts , j arrète d écrire il est tard.
bonne nuit à tous et j éspère que mon fils ne l aura pas car pour moi c était génétique et non héréditaire!!

APC 11/04/2008 08h36

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par traineur
:-* :-* salut la cavalerie

Bonjour,
Je suis désolée pour toi ! "ça daille" ! Je n'avais pas compris que tes amygdales cerebelleuses n'étaient pas remontées. Ni que tu avais la syringo... !!! Pauvre Poulet ! Allez du niaque ! Du courage !:-* :-*

VIVE LE VENT 11/04/2008 08h38

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
[quote=cricrijo][quote=cricrijo]bonsoir, j ai 38 ans et j ai été operé d un syndrome d arnold Chiari à l age de 9 ans.mes soucis de santé se sont surtout traduits ensuite par des crises de migraines accompagnées, une grande irritabilité et trés vite fatiguée.je découvre ce site ce soir car je suis actuellement en arret maladie pour dépression depuis 5 mois.je suis fatiguée +++ mais je ne me sens pas dépressive!!:mad: quote]


bonjour CRICRIJO

Bienvenue au club
Nullement surprise sur ton récit - c'est le profil type
d'une majorité de témoignage...
Cela confirme ce que je pensai - opération pas tjrs
salvatrice - lourde - et symptômes récurrents..

si tu veux un espoir - réagis !
une adresse -
institut chiari et syrigomelia et escoliosis de barcelona VOIR Dr royo salvador , paseo manuel girona no 16 barcelona 08034 / tel. 0034 93 280 08 36 / 0034 902 350 320 e mail icb@institutchiaribcn.com .
demande un R.V. à gioia.lue@institutneurologicbcn.com elle te répondra
rapidement - je pense que c'est une bonne piste pour toi.
Voir Apaiser pour tous les infos techniques, médicales
toi tu as la capacité de bien les comprendre.
Le jargon médical n'est pas tjrs facile à assimiler..

n'hésite pas - joins shéba - gillou et moi même si besoin info - on est à ta disposition pour info complémentaires.

Ne reste pas seule - la communication permet de
garder confiance - de s'entretenir moralement
de rester alerte -
pour ton fils - mes enfants sont en pleine forme -
courage minette - la vie est belle et cela vaut le coup de s'accrocher. Please
prends ton destin en main. On est avec toi de tout coeur....
KISS DE VIVE LE VENT

APC 11/04/2008 08h41

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
[quote=cricrijo]
Citation:

Posté par cricrijo
bonsoir, j ai 38 ans...
bonne nuit à tous et j éspère que mon fils ne l aura pas car pour moi c était génétique et non héréditaire!!

Bonjour Cricrijo. Désolée pour tes souffrances... Ce n'est pas facile surtout quand on a des petits qui demandent beaucoup d'Energie. Belle Rose sera d'accord avec moi sur ce sujet. Je ne crois pas avoir lu de témoignage sur des gens opéré il y a une trentaine d'année et pour qui les symptomes recommencent au bout de temps de temps. D'autre-part, tu m'inquiètes en me disant que c'est génétique. Mon neuro m'a affirmé que ça ne l'était pas et encore moins héréditaire. Je lui avais posé la question car moi aussi j'ai un fils et j'avais peur pour lui.
Je te souhaite beaucoup de courage !:-* Coco

VIVE LE VENT 11/04/2008 08h47

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par traineur
:-* :-*


salut la cavalerie

jéspère que vous allez bien et que le moral est au beau fixe,plein de papouille a mon fan club de france et de belgique;) (kikou babou:-* )

et bien sur on n'oubli pas notre chef d'équipe
qui s'en est allé dans la péninsule ibérique

on m'a deja traficoté le crane j'ai mis 1 an pour m'en remettre moralement alors allez me faire trifouiller la moelle......je n'y pense même pas

:-*


Hello TRAINEUR,

Traficoté - Trifouillé !!!!!!:D

eh ben dis donc quel enthousiasme l'opération Chiari et syringomélie.!!!
T'en as de la chance de te faire
traf. et trif.!!!!!

Baby - il y en qui paye pour avoir cette prestation....

bon courage - baby - on est avec toi - ton jour approche -
et pas de câlin avec le gentil médecin - il faut le partager...;)

moi je me suis retenue de le prendre dans mes bras - alors - réfrène !!!
contrôle !!!
KISS BABY

Belle rose 11/04/2008 10h10

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par cricrijo
bonsoir, j ai 38 ans et j ai été operé d un syndrome d arnold Chiari à l age de 9 ans.mes soucis de santé se sont surtout traduits ensuite par des crises de migraines accompagnées, une grande irritabilité et trés vite fatiguée.je découvre ce site ce soir car je suis actuellement en arret maladie pour dépression depuis 5 mois.je suis fatiguée +++ mais je ne me sens pas dépressive!!:mad: j ai déja perdu mon boulot il y a 3 ans pour" absences fréquentes"et traité de "canard boiteux" par ma chef car j empéchais la bonne marche du service, vu que j avais des petits arrets maladie répétes!! c est très agréable surtout que je suis infirmière.ce qui m inquiète c est la fatigue certes mais aussi les pertes de mémoires, j échappe et je renverse un tas de chose..de + j ai un adorable fils de 3 ans (pas eu de césarienne; le neuro a dit pas besoin" votre état est stable"!!:mad: )qui prend toute mon énérgie et je suis douloureuse ds mon corps en permanence: mon cou, mon thorax, ma jambe gauche qui traine, je ne peux pas lever les bras ça fait trop mal...mon homme supporte de _ en _ cette situation!!
pour les crises de migraines j ai vu 1 neurologue super qui a instauré 15 gouttes de Laroxyl tous les soirs et anti inflammatoires + un peu de valium en cas de crise.ça peut faire.:-*
mes crises se sont espacées( en mois) mais je suis extrèmement anxieuse et de + en + au fil des années, c est le coté empirique qui m inquiètes.j ai mal aux doigts , j arrète d écrire il est tard.
bonne nuit à tous


Bonjour cricrijo !
J'ai 23 ans et tous comme toi je porte les méme symptomes ! sauf que moi c du coté droit que sa flanche ! je te conprend que tu dit que c difficile qand ont a un petit bou j'ai moi méme une fille de 3 ans pas toujour facile avec la grande fatiguabiliter que nous avons chaque jour !
pour mes maux de téte térrible mon neuro ma donner de l'épitomax c vraiment efficasse !! et je suis comme toi au laroxyl mais j'ai aussi du rivotril et de l'apranax 550 !
vue se que je lit tes symptome son arriver aprés l'opération que tu a subit de chiari ? je pense que tu devrait demander a ton neurochirurgien de regarder si tes amydal cérébeleuse non pas subis des lésion ? je vais vous faire passer des info que g trouver dans une ecyclopédie trés trés intéréssente sur le cervelet et sur se qui se produit quand il est lésé et je pense que beaucoups d'entre vous allez retrouver leur symptomes !!
cricrijo courage ne baisse pas les bras et surtout nésite pas a venir sur le forum dire tes peines,tes douleur et meme si tu a envie de hurler vient ! nous somme la et ont te conprend !! ici nous somme une grand famille préte a tous pour nous aider comme nous le pouvons !! on se mobilise tous pour chercher des solutions !!
vient nous rejoindre et sache que tu n'est pas seul !!!
gros bisous !!

Belle rose 11/04/2008 10h43

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 

Prière à Sainte Rita


Sainte Rita, toi qui as connu tant de difficultés,
toi qui es appelée la sainte des causes impossibles
et des cas désespérés,
donne-nous le courage d'espérer
et délivre-nous du mal et des peines qui nous
accablent.

Toi, la sainte de la famille,
Aide-nous à croire que tout est possible à Dieu
et accorde-nous ton soutien chaque fois que nous
en avons besoin.

Toi qui as tant aimé Dieu,
apprends-nous à regarder la croix
et à rencontrer Jésus, le Ressucité.

Avec toi, nous confions à notre père et à son fils
Jésus, nos épreuves, nos peines et nos espoirs.
Que l'Esprit nous éclaire toujours.

Sainte Rita, avec toi, avec Marie et tous les
saints, nous remercions le Dieu Eternel
dont la miséricorde est sans mesure et la bonté
infinie.
Nous rendons grâce pour les dons qu'il nous
accorde.

Avec Sainte Rita et tous nos frères et soeurs,
nous nous trournons vers celui qui nous dit:
" Je suis avec vous, tous les jours jusqu'à la fin
des temps" .

AMEN



Une belle prière qui ma été offerte par une amie chére a mon coeur !! merci !! si sa peut redonner du courage a ceux et celle qui en ont besoin !

MAPOULE 11/04/2008 14h55

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par cricrijo
bonsoir, j ai 38 ans et j ai été operé d un syndrome d arnold Chiari à l age de 9 ans.mes soucis de santé se sont surtout traduits ensuite par des crises de migraines accompagnées, une grande irritabilité et trés vite fatiguée.je découvre ce site ce soir car je suis actuellement en arret maladie pour dépression depuis 5 mois.je suis fatiguée +++ mais je ne me sens pas dépressive!!:mad: j ai déja perdu mon boulot il y a 3 ans pour" absences fréquentes"et traité de "canard boiteux" par ma chef car j empéchais la bonne marche du service, vu que j avais des petits arrets maladie répétes!! c est très agréable surtout que je suis infirmière.ce qui m inquiète c est la fatigue certes mais aussi les pertes de mémoires, j échappe et je renverse un tas de chose..de + j ai un adorable fils de 3 ans (pas eu de césarienne; le neuro a dit pas besoin" votre état est stable"!!:mad: )qui prend toute mon énérgie et je suis douloureuse ds mon corps en permanence: mon cou, mon thorax, ma jambe gauche qui traine, je ne peux pas lever les bras ça fait trop mal...mon homme supporte de _ en _ cette situation!!
pour les crises de migraines j ai vu 1 neurologue super qui a instauré 15 gouttes de Laroxyl tous les soirs et anti inflammatoires + un peu de valium en cas de crise.ça peut faire.:-*
mes crises se sont espacées( en mois) mais je suis extrèmement anxieuse et de + en + au fil des années, c est le coté empirique qui m inquiètes.j ai mal aux doigts , j arrète d écrire il est tard.
bonne nuit à tous



bonjour cricrijo et tout les autres qui m'ont gentiment repondu,j'ai eu vos messages mais j'ai un probleme d'ordi en ce moment.
cricrijo,je suis dans la meme situation que toi si tu veux revenir un peu en arriere sur le site ,je me suis inscrite ce mois ci. j'ai arrete de travailler pour les memes cause que toi.j'ai ete opere d'une arnold chiari il y a 27 ans a l'age de 13 ans.les symptomes que je n'avais pas avant l'operation sont apparus depuis environ 5 ans mais tres lentement.
est ce que tes symptomes se sont aggraves apres ton accouchement? ma fille a aujourd'hui 13 ans et en tres bonne sante , j'ai ete suivi par un bon gyneco lors de ma grossesse qui s'est renseigne sur la maladie et avait contacter l'hopital ou j'ai ete opere qui lui a "imposer" de me faire une cesarienne sous anesthesie generale + amniocentese.cherche la definition d'amniocentese dans google(doctissimo) tu sauras pourquoi.

pour mes soupcons au sujet de la genetique je pense que j'avais raison j'ai rencontre le geneticien hier et on va demarrer la recherche dans la famille. je vous tient au courrant pou la suite.

gillou86 11/04/2008 15h37

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
[quote=traineur]:-* :-*




alors tout se bordel c'est niete, on m'a deja traficoté le crane j'ai mis 1 ans pour m'en remetre moralement alors allez me faire trifouillé la moelle......je n'y pense mème pas

Salut mon ami et à toutes bien sûr !!

Quelle saloperie mon pauvre Ismaël, je comprends ta galère, ton ras le bol etc !!
Alors, quoi te dire, je n'en sais rien sinon mêmes banalités, de gardez courage et espoir, tu verras avec Royo, il est compétent et opére aussi le syringomiélies, donc tout n'est pas perdu !
Je susi très heureux de voir que ta petite femme te soutient et proche de toi, c'est super important d'être
compris, réconforté quand on a le blues.. etc !!

Bon ,.. en plus ,içi, avec tout ton fan club, tes admiratrices ...ça va te bouster mon p'tit loup ça non ??....he sympa, garde un peu pour le daddy !! lol !!

Allez mon pot' et cher supporter, embrasse tes merveilles ...

BON COURAGE !!.. GARDE ET LA PËCHE OK MON GARSSSSSSS ??..

...et please.. laissez nous Emana !!..lol !


bon..vraiment pour toi !!... PSG ! PSG ! PSG !! psg ! PSG !

gillou86 11/04/2008 15h51

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
[quote=cricrijo][quote=cricrijo]bonsoir, j ai 38 ans et j ai été operé d un syndrome d arnold Chiari à l age de 9 ans.mes soucis de santé se sont surtout traduits ensuite par des crises de migraines accompagnées, une grande irritabilité et trés vite fatiguée.je découvre ce site ce soir car je suis actuellement en arret maladie pour dépression depuis 5 mois.je suis fatiguée

Bonjour et "bienvenue" hélas !!

Pas grand chose à rajouter aux messages de Vive le vent, Sheba,Belle rose APc...tu sais maintenant que nous sosmemes peu nombreux sur ce forum mais très solidaires ! lol !

Alors, on va tout faire pour te soutenir, ne t'inquiètes pas !!

Sheba est très bien placée pour te parler de l'opération " miraculeuse" à Barcelone.
Nous sommes allés très récemment avec Estelle (vive le vent) rencontrezr le dr Royo et sa chamrmante équipe !! lol !

Tu peux, je crois, avoir confiance dans cette technique indolore, rapide, efficace.. mai spas encore bien remboursée. c'est le hic !!

Sheba peut mieux te répondre évidememnt, mais si tu veux , ,no problèmes ok ?

Allez gros bisous de "bienvenue", bisous à ton petit amour !

a bientôt,
amicalement,

cathery 49 11/04/2008 19h50

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Bonsoir à vous tous,

Et oui me revoilà c'est vrai j'ai cessé de venir car je suis repartie en clinique pour la deuxième fois pour me reposer, puisque mon spécialiste ne veux pas m'opérer. Maintenant je suis en Alsace, en plus la sécu va me mettre en invalidié car cela fait plus d'un an que je suis en arrêt à cause d'arnold, je lui en veux, mais je suis décidée d'aller voir un neurochirugien sur lyon puisque dans mon ancien département ils ne veulent pas, pour eux, ils attendent que je sois au stade 2 pour la faire, car vu qu'ils ne connaîssent pas trop cette maladie.
Les douleurs reviennent trop à mon goût, malgré un traitement lourd rien n'y fait hélaset avec le temps fait ça n'arrange pas les choses.

Je vous quittes en vous souhaitant à vous tous une bonne soirée.
:-*

VIVE LE VENT 12/04/2008 00h32

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
[quote=cathery 49]Bonsoir à vous tous,

Et oui me revoilà c'est vrai j'ai cessé de venir car je suis repartie en clinique pour la deuxième fois pour me reposer, puisque mon spécialiste ne veux pas m'opérer. Maintenant je suis en Alsace, en plus la sécu va me mettre en invalidié car cela fait plus d'un an que je suis en arrêt à cause d'arnold, je lui en veux, mais je suis décidée d'aller voir un neurochirugien sur lyon


super cathery
C'est bien de réagir
j'espère que tu auras un R.V.

VIVE LE VENT 12/04/2008 00h37

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
[quote=VIVE LE VENT][quote=cathery 49]Bonsoir à vous tous,

Et oui me revoilà c'est vrai j'ai cessé de venir car je suis repartie en clinique pour la deuxième fois pour me reposer, puisque mon spécialiste ne veux pas m'opérer. Maintenant je suis en Alsace, en plus la sécu va me mettre en invalidié car cela fait plus d'un an que je suis en arrêt à cause d'arnold, je lui en veux, mais je suis décidée d'aller voir un neurochirugien sur lyon


super cathery
C'est bien de réagir
j'espère que tu auras un R.V.
rapidement - tiens nous au courant S.T.P.
et rejoins nous -
UNIS comme je disais
à coup de vent (QUE NOUS ATTENDONS TOUS AVEC PLAISIR)
on est plus fort... on va bientôt faire une équipe complète de foot - les gars...
on tire à pile ou face les postes ?


VIVE LE VENT 12/04/2008 14h09

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
[quote=gillou86][quote=cricrijo][quote=cricrijo]bonsoir, j ai 38 ans et j ai été operé d un syndrome d arnold Chiari à l age de 9 ans.

Pas grand chose à rajouter aux messages de Vive le vent, Sheba,Belle rose APc...tu sais maintenant QUE NOUS SOMMES très solidaires ! lol !

Alors, on va tout faire pour te soutenir, ne t'inquiètes pas !!



bonjour,
seule avec mes neurones, je vous fais encore un petit coucou
OK LES LOULOUS - je pense à nous mais aussi -
à une super femme que personne ne parle dans la presse !!!
ELLE AUSSI ELLE DEGOMME !

QUI A ENTENDU PARLER ! de AIDA - flutes ! elle appelle au secours et personne ne l'entend !!!!

> Depuis plus de trois ans, la France est mobilisée pour obtenir la
> libération ING. B. , mais ce n'est que récemment rappelée
> qu'une autre franco-colombienne, Aïda Duvaltier, 71 ans, est aussi détenue depuis 2001 par un groupe de guérilleros.
>
> La famille de Aïda Duvaltier déclare ceci : « Nous avons tout essayé, de
> contacter les médias, les autorités, de distribuer des tracts avec la
> photo de maman, d'ouvrir une ligne gratuite pour avoir de ses nouvelles,
> d'implorer l'aide de différentes communautés, mais en vain. C'est un
> calvaire »


LES MALADIES ORPHELINES vous êtes comme cette brave AIDA -
quelle prénom préméditoire ? courage AIDA - il faut espérer des autorites !
eh qNICO -
pourquoi t'entends rien - ELLE T'APPELLE TOUS LES JOURS
ET VOUS est ce que vous entendez son appel !

JE SOUHAITE VRAIMENT QU' ENFIN LE MESSAGE DE SA FAMILLE SOIT ENTENDU - ALLEZ nico ! écoute ! aida !


- OUI nous les CHIARI, nous pensons souvent à tous ceux qui souffrent.... parce qu'on est dans le même cas... NICO...

AlleZ je suis pas folle - je crie à ma manière mes révoltes - mes sentiments
et si nico n'entend rien - alors vous -
please penser à AIDA
elle souffre aussi et surtout
à sa famille - qui souffre aussi

CHIARI - AIDA - meme cause - en finalité - tous les combats se valent.
bon week end - ouf que cela fait du bien de dire les choses


cricrijo 12/04/2008 17h17

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
[quote=APC]
Citation:

Posté par cricrijo
Bonjour Cricrijo. Désolée pour tes souffrances... Ce n'est pas facile surtout quand on a des petits qui demandent beaucoup d'Energie. Belle Rose sera d'accord avec moi sur ce sujet. Je ne crois pas avoir lu de témoignage sur des gens opéré il y a une trentaine d'année et pour qui les symptomes recommencent au bout de temps de temps. D'autre-part, tu m'inquiètes en me disant que c'est génétique. Mon neuro m'a affirmé que ça ne l'était pas et encore moins héréditaire. Je lui avais posé la question car moi aussi j'ai un fils et j'avais peur pour lui.
Je te souhaite beaucoup de courage !:-* Coco

effectivement c est congénital et non génétique comme je l avais écris!!!DE + j ai été operé en 1979 et j ai toujours eu des soucis de santé : le neurologue que je voyais me faisait passer des scanners ou irm tous les 3 ou 5 ans et disait systématiquement que tout allait bien !!!!!!!!!!!!La période dépression etc... a commencé en 2001 et donc depuis j avale des médocs!! Le chir qui m avait operé en 1979 est dédedé depuis longtemps mais je veux obtenir mon dossier médical de Lyon car mon nouveau médecin traitant ( suite déménagement( est intrigué par AC et souhaite en savoir davantage.N ayant jamais soupçonné que mes soucis de santé pouvaient venir de là, je n ai jamais cherché à me renseigner d aucune façon!!tout le monde voulant dissocier AC du reste.
merci pour l adresse en Espagne mais il n y a personne de "compétent" en France???
merci pour vos messages:-*

cricrijo 12/04/2008 17h58

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par MAPOULE
bonjour cricrijo et tout les autres qui m'ont gentiment repondu,j'ai eu vos messages mais j'ai un probleme d'ordi en ce moment.
cricrijo,je suis dans la meme situation que toi si tu veux revenir un peu en arriere sur le site ,je me suis inscrite ce mois ci. j'ai arrete de travailler pour les memes cause que toi.j'ai ete opere d'une arnold chiari il y a 27 ans a l'age de 13 ans.les symptomes que je n'avais pas avant l'operation sont apparus depuis environ 5 ans mais tres lentement.
est ce que tes symptomes se sont aggraves apres ton accouchement? ma fille a aujourd'hui 13 ans et en tres bonne sante , j'ai ete suivi par un bon gyneco lors de ma grossesse qui s'est renseigne sur la maladie et avait contacter l'hopital ou j'ai ete opere qui lui a "imposer" de me faire une cesarienne sous anesthesie generale + amniocentese.cherche la definition d'amniocentese dans google(doctissimo) tu sauras pourquoi.

pour mes soupcons au sujet de la genetique je pense que j'avais raison j'ai rencontre le geneticien hier et on va demarrer la recherche dans la famille. je vous tient au courrant pou la suite.

oui, dis nous ce qu il en résulte!!! mais symptomes ont démarrés avant ma grossesse l accouchement par voies naturelles s est bien passé !!et n a rien changé ( me semble t il ).
ce qui m intrigue c est COMMENT ETRE SUR QUE MES SOUCIS VIENNENT D ARNOLD ????QUI PEUT FAIRE LE DIAGNOSTIC??:??: ? POURQUOI PERSONNE DS LE MILIEU MEDICAL A VOULU PRENDRE EN CONSIDERATION LE CHIARI:??: ????ET POURQUOI ça FAIT "TILT" QUE DEPUIS QUE JE SAIS QUE VOUS EXISTEZ?:??: ??j ai fait l autruche ou j ai bien sagement acquiesé !! c est pareil.Bref la decouverte de ce forum me fait me poser pleins de questions!!! bye et à plus

Belle rose 12/04/2008 19h08

Quelque Info Sur Le Cervelet !
 
LE CERVELET

Anatomie

Le Cervelet est la portion de l’encéphale placée derrière le tronc cérébral sous le cerveau, et située dans la partie postéro inférieure de la boîte crânienne.

Le Cervelet existe chez tous les vertébrés, mais est réduit chez les poissons et les reptiles, et atteint un développement maximum chez les primates (singes) et chez l’Homme.

Configuration externe

Le Cervelet répond en arrière aux fosses cérébelleuses de l’occipital ; sa partie supérieure est recouverte d’une lamelle fibreuse, la tente du cervelet, qui dépend de la dure mère et qui le sépare des lobes occipitaux du cerveau ; en avant, il est relié au tronc cérébral par trois paires de cordons blancs, les pédoncules cérébelleux supérieurs, moyens et inférieurs qui rejoignent respectivement le mésencéphale, la protubérance annulaire et le bulbe.
Il a la forme d’une ellipse aplatie dans le sans vertical ; son diamètre transversal mesure 9 cm environ, son diamètre antéropostérieur 6cm, son diamètre vertical 5cm ; son poids moyen est de 130 à 150 g. Il se divise en trois partis essentielles : une partie médiane, le lobe moyen ou vermis, et deux parties latérales, les lobes latéraux ou hémisphères cérébelleux.
Sur la face intérieur du cervelet, le vermis présente, dans sa partie extérieure, une saillie appelée nodule ou luette. Pour pouvoir observer la face inférieure du vermis en entier, il faut écarter les deux hémisphères cérébelleux (appelés amygdales) qui lui sont accolés et le cachent à moitié. En avant des amygdales, on trouve deux petits lobes appelés flocculus.
La face externe de cervelet n’est pas lisse mais creusée de nombreux sillons ; certains d’entre eux sont plus profonds et décomposent chaque lobe en de nombreux lobules (lobule de l’amygdale, du flocculus, lobule quadrangulaire, etc.) ; d’autres plus nombreux et moins profonds forment de fines lamelles qui donnent à la surface un aspect strié.

Coupe d’une lame du cervelet, colorée et observée au microscope ; cette disposition en arborisation de la substance blanche lui a value le non d’ « arbre de vie ».



ARCHITECTURE

Comme les autres parties du névraxe, le cervelet se compose de substance blanche et de substance grise.

La substance blanche.

Elle est composée de faisceaux de fibres amyéliniques. Située au centre de l’organe, elle constitue le corps ou centre médullaire et envoie vers la périphérie d’innombrables prolongements qui constituent l’axe de chaque lobule, des lames et des lamelles. Sa disposition arborescente caractéristique lui a valu le nom d’arbre de vie.

La substance grise.

Formée des cellules nerveuses et de leur prolongement dépourvu du revêtement de myéline, elle est surtout disposée à la périphérie, ou elle forme l’écorce cérébelleuse ; mais on la trouve aussi dans le centre médullaire, ou elle constitue ce que l’on appelle les noyaux gris centraux ; il en existe quatre de chaque côté ; ce sont les noyaux du toit.
De ces noyaux partent les fibres qui sortent du cervelet par les pédoncules (surtout les supérieurs) pour se rendre dans d’autres parties du névraxe.

Structure de l’écorce cérébelleuse

L’écorce cérébelleuse ne dépasse pas 1 mm d’épaisseur ; on y distingue deux couches bien distinctes ; l’une externe, de couleur gris clair, appelée couche moléculaire, l’autre interne d’un jaune rougeâtre, la couche granuleuse ; entre les deux s’intercale une couche très mince faite de grosses cellules nerveuses caractéristiques, les cellules de purkinje.
La couche moléculaire, qui renferme un très grand nombre de fibres, est caractérisée par la présence de cellules à forme étoilée, les cellules à corbeilles ; leur axone prend une direction horizontale et donne des ramifications collatérales qui descendent vers les cellules de purkinje et se rassemblent autour d’elles, forment une espèce de nid ou de corbeille. A travers la substance blanche, de nombreuses fibres, qui proviennent d’autres parties du névraxe et dont la terminaison adhère intimement aux dendrites des cellules de Purkinje, arrivent aussi à la couche moléculaire.
La couche médiane, celle des cellules de Purkinje, est caractérisée par les dimensions et l’aspect de ses cellules en forme de poire, dont le pôle le plus gros est tourné vers la couche granuleuse. Du pôle extérieur partent deux ou trois gros dentrites qui se ramifient et donnent une riche arborisation, dont les branches sont toutes disposées sur un méme plan. Du pôle interne part un axone, revêtu de la gaine de myéline, descend dans la substance blanche et rejoint les noyaux centraux de cervelet.
La couche granuleuse se compose de petits éléments très nombreux appelés grains ; ils sont pourvus de quatre ou cinq courts dendrites, et d’un axone qui se dirige vers la couche externe, ou il se divise en T : les ramifications entrent en contact avec les arborisations dendritiques des nombreuses cellules de Purkinje.
D’autres fibres, provenant d’autres parties du névraxe, arrivent à la couche granuleuse en passant par la substance blanche ; on les appelle fibres moussues car elles sont terminées par une sorte de touffe.

Fibres nerveuses du cervelet

La substance blanche est formée principalement de fibres myéliniques qui peuvent être des fibres d’association, d’assemblage ou de projection.
Les fibres d’association relient des zones d’écorce localisées dans le même hémisphère cérébelleux.
Les fibres d’assemblage relient les deux hémisphères cérébelleux.
Les fibres de projection sont de deux sortes : les fibres afférentes qui proviennent d’autres parties du névraxe et pénètrent dans le cervelet par les pédoncules cérébelleux, et les fibres efférentes qui apportent les impulsions venant du cervelet aux autres parties du névraxe.



Lorsque le cervelet est lésé, les mouvements volontaires sont gravement perturbés et deviennent incohérents, privés de mesure et d’harmonie.


FONCTION DU CERVELET

Le rôle fonctionnel très important du cervelet est particulièrement mis en évidence par l’observation des troubles qu’entraînent ses lésions (lésions cérébelleuses). Le cervelet assure essentiellement une fonction de régulation et de contrôle sur le tonus musculaire (état de tension ou de contraction légère des muscles même au repos) et sur les mouvements volontaires. C’est ce qui explique les symptômes les plus caractéristiques des lésions cérébelleuses : troubles de l’équilibre entraînant une instabilité typique avec des oscillations continuelles dans la station debout et durant la marche ; troubles des mouvements volontaires qui perdent leur coordination, devenant démesurés et sans harmonie.
Le cervelet assure cette fonction de contrôle grâce aux multiples liaisons avec les autres parties du système nerveux. Rappelons qu’il reçoit, par l’intermédiaire de divers systèmes de fibres, des influx du cortex cérébral et de la périphérie. Dans ce dernier cas, les fibres proviennent de récepteurs situés dans les muscles, les articulations et les tendons (sensibles, à l’état de tension musculaire, aux mouvements que nos membres accomplissent et à leur position dans l’espace), ainsi que récepteurs, situés dans le labyrinthe de l’oreille interne et en rapport avec les nerf vestibulaire, qui sont à la fois sensibles aux mouvements de la tête et à sa position. Les uns et les autres transmettent continuellement au cervelet des informations concernant la position, l’état du tonus musculaire et la manière dont s’effectuent les mouvements.
En réponse aux messages qu’il reçoit, le cervelet transmet des influx dirigés d’une part vers l’écorce cérébrale, et de l’autre vers la moelle épinière. Ces influx sont destinés à modifier l’activité motrice dans son ensemble (tonus et contraction musculaires) pour l’adapter aux changements de position, d’équilibre et de mouvement qui se produisent.
La destruction du cervelet ne provoque ni paralysie, ni trouble de la sensibilité. Elle se traduit par des troubles moteurs qui signalent la perte d’une fonction régulatrice, coordinatrice et modulatrice.

LES SYMPTÔMES

Les anomalies de la motricité qu’entraînent les lésions di cervelet peuvent être de différents types.

Dysmétrie
Les mouvements volontaires sont tous possibles et peuvent être effectués avec une force normale, mais ils manquent de coordination et de mesure. Ainsi, pour prendre un verre d’eau, une personne atteinte d’une lésion du cervelet ouvre la main de façon excessive puis, après avoir hésité un peu au-dessus du verre, le saisit avec une telle brusquerie qu’une partie de l’eau se renverse ; elle le serre ensuite avec une énergie tout à fait disproportionnée.
Si on demande à cette même personne de poser l’extrémité de l’index sur le bout de son nez, le bras étant au départ étendu loin du corps en abduction (c’est-à-dire écarté de la ligne médiane du corps), on observe que le mouvement, bien qu’ayant une direction correcte, est trop ample, dépasse le but, et que le doigt va heurter la joue ; en essayant de corriger son geste, le sujet ramène ensuite l’index trop en arrière, jusqu’au moment ou il atteint enfin le nez après une longue série d’essais successifs. Le même phénomène se produit au niveau des membres inférieurs, lorsqu’on ordonne au malade de poser son talon sur le genou de l’autre jambe ; dans ce cas également, le mouvement est trop ample et le talon va toucher non pas le genou mais la cuisse.
Une autre épreuve qui met en évidence la dysmétrie des mouvement volontaires, consiste à faire tracer au sujet sur une feuille de papier des lignes horizontales devant rejoindre deux lignes verticales préalablement dessinées, écartées l’une de l’autre de 10 cm environ. On constate que les lignes dessinées sont trop longues.

Ataxie

Les mouvements sont non seulement démesurés, comme nous l’avons vu ci-dessus, mais aussi dépourvus de coordination et d’harmonie.
Pour bien comprendre se trouble, il faut se souvenir que chacun de nos actes résulte de l’association de plusieurs mouvements élémentaires qui, par leur coordination, concourent à sa réalisation. Par exemple, pour gravir un escalier, nous accomplissons à chaque marche un acte complexe comportant la flexion de la cuisse sur le bassin, celle de la jambe sur la cuisse et, enfin l’abaissement du pied ; mais tous ces mouvements se succèdent harmonieusement, de manière continue, si bien que nous ne les dissocions pas les uns des autres. En définitive, le fait de gravir une marche nous paraît se dérouler en un seul temps.
Chez l’individu souffrant d’une lésion de cervelet (un tel malade est dit cérébelleux), la situation est complètement différente. L’acte volontaire se décompose pour former les divers mouvements, mais le cérébelleux perd la faculté de les coordonner en une succession harmonieuse. Ainsi pour gravir un escalier, le mouvement se décomposera en trois temps marqués : flexion de la cuisse sur le bassin, flexion de la jambe sur la cuisse, abaissement du pied. De même lorsqu’on invite une personne normal, debout, à se plier le plus possible en arrière, elle associe à la rétroversion de la tête et du tronc une flexion des genoux et parvient ainsi à maintenir son équilibre. Par contre, le cérébelleux ne plie pas les genoux et a, par conséquent tendance à tomber : il a perdu la faculté de coordonner ses mouvements pour exécuter correctement son acte. Le phénomène d’incoordination apparaît également dans la marche. Là, on peut assister, en effet, à une décomposition des mouvements des membres inférieurs et du tronc, c’est-à-dire que le tronc ne suit pas assez vite la progression des jambes ; la conséquence est que le malade risque facilement de tomber en arrière. En outre, le cérébelleux marche jambes écartées, avec de continuelles oscillations du tronc ; ou bien pour essayer de garder son équilibre, il écarte les bras. Ses pas sont mal évalués (jambe exagérément levée, pied retombant lourdement sur le sol) ; ils comportent souvent des déviations irrégulières, dans un sens ou dans l’autre, qui donnent à la démarche une allure titubante, en zigzag, analogue à celle des ivrognes.

Tremblements

Absents au repos, les tremblements apparaissent au cours des mouvements volontaires. Il s’agit d’oscillations irrégulières et arythmiques qui se manifestent au début et à la fin du mouvement. Par exemple, si on demande au sujet de porter un verre plein d’eau à sa bouche, sa main se met à osciller pendant qu’il exécute ce geste ; les oscillations deviennent de plus en plus amples au fur et à mesure que la main se rapproche du visage, si bien que le verre va cogner le menton, le nez ou les dents et que l’eau se renverse.
On observe également des tremblements à chaque changement de position du corps : en passant de la station couchée à la station assise ou bien de la station assise à la station debout, le sujet présente des oscillations du tronc. En outre, l’émotion ou effort entretiennent visiblement le tremblement chez le cérébelleux.


Hypotonie

Le tonus musculaire est toujours diminué ; on l’apprécie d’une part en imprimant aux membres des mouvements passifs et, d’autre part, en mesurant la résistance rencontrée. Les membres se comportent comme des corps sans vie lorsqu’on leur imprime des secousses. Si l’on secoue l’avant-bras d’un cérébelleux, sa main présente des oscillations plus amples et plus durables que chez le sujet normal. De même si l’on assied le malade sur une table de telle sorte que ses jambes pendent dans le vide, et si on leur imprime des oscillations, celles-ci seront plus marquées et plus longues que chez un sujet sain.
Il existe une épreuve facile à réaliser pour mettre en évidence cette hypotonie : faire plier l’avant-bras du malade sur le bras et lui demander de maintenir le bras contracté ; puis, tenter de tirer son avant-bras vers soi très fort ; lâcher brutalement : le malade se frappe alors violemment le visage, ce qui montre la déficience de son tonus.

Troubles de l’équilibre

Ils sont très visibles à l’observation. Un cérébelleux qui essaie de conserver la station debout présente des oscillations continues du tronc (de côté, en avant, en arrière) et perdrait l’équilibre s’il ne faisait pas appel à l’artifice qui consiste à écarter les jambes, élargissant ainsi la base d’appui du corps ; en effet, en position normale, les pointes des pieds réunies, il vacille et finit par tomber. Même lorsqu’il semble l’avoir trouvé, son équilibre est précaire et il suffit d’une légère poussée pour le compromettre.

Troubles de l’écriture et de la parole

Ils proviennent de l’absence de mesure et de coordination de différents mouvements élémentaires qui composent ces activités motrices complexes ; l’écriture est fragmentaire, le tracé est irrégulier, tremblé, imprécis, mal mesuré, trop large ou trop court (au lieu des points sur les «i » par exemple, le cérébelleux place souvent des virgules). Il en est de même pour la parole : chez le sujet normal elle est harmonieuse, modulée en une riche gamme d’inflexions, alors que, chez le cérébelleux, elle apparaît ralentie, hésitante, monocorde, parfois hachée et explosive. Il est intéressant de noter que cette dysarthrie (difficulté de prononcer les mots) n’apparaît qu’en cas de lésions bilatérales du cervelet.

Le nystagmus

Ce trouble, fréquent chez les cérébelleux, consiste en un mouvement involontaire des deux globes oculaires.
Bien entendu, tous les symptômes ne sont pas toujours présents en même temps ; parfois certains seulement sont bien évidents tandis que d’autres font défaut ou ne se manifestent que sous une forme atténuée. Il faut se rappeler à ce propos qu’il n’y a souvent pas de rapport direct entre la gravité des troubles et celle des lésions ; des destructions même importantes du cervelet peuvent, en effet, entraîner une symptomatologie légère ; ceci dépend essentiellement de la capacité de compensation que possèdent les territoires de l’organe restés indemnes, ainsi que les autres centres nerveux anatomiquement distincts.
Lorsqu’un hémisphère du cervelet est lésé (par exemple le côté droit) les symptômes intéressent la moitié du corps qui correspond à ce même côté ; par contre lorsque c’est le vermis qui est atteint, les troubles se manifestent surtout au niveau du tronc et sont essentiellement des troubles de l’équilibre et de la marche.

L’ORIGINE DES LESIONS

Le cervelet peut être atteint d’affections de nature différente. Nous examinerons rapidement les plus importantes d’entre elles.

Malformations et atrophies

Il s’agit de formes rares, à caractère parfois familial et héréditaire. Les malformations sont dues à des anomalies du développement ; les atrophies à un processus pathologique de nature dégénérative, dévolution lente et progressive, qui frappe l’organe alors qu’il est déjà développé. L’atrophie du cervelet s’accompagne quelquefois de celle de certaines parties du cerveau et de la moelle épinière.

Troubles circulatoires

L’hémorragie et le ramollissement du cervelet relèvent des mêmes causes (rupture, obstruction, spasme des artères) que les affections analogues du cerveau, mais elles sont plus rares. Les premiers symptômes sont souvent des vertiges intenses, avec vomissements répétés, céphalées localisées à la nuque, nystagmus ; le malade présente parfois des troubles de la conscience. S’il survit à ce stade de la maladie, on voit apparaître généralement, au bout de quelques jours, les premiers symptômes d’atteinte du cervelet ; ceux-ci tendent ensuite à régresser lentement et peuvent même disparaître tout à fait, ce qui n’est pas exceptionnel. Parfois, la lésion cérébelleuse s’accompagne d’hémorragies localisées ou d’un ramollissement partiel du cerveau ou du tronc cérébral ; dans ce cas, l’aspect clinique est plus complexe, car il découle de l’association des symptômes provoqués par la lésion des divers territoires nerveux.

Les maladies infectieuses et inflammatoires

Le cervelet est fréquemment lésé au cours de certaines encéphalites ; dans ces cas, les troubles cérébelleux représentent seulement quelques- uns des symptômes.
Mais l’organe peut aussi être atteint isolément et on observe alors un syndrome cérébelleux pur : c’est ce qui se produit dans les cérébellites malariennes, dans les cérébellites consécutives à une varicelle et dans ce que l’on appelle l’ataxie aiguë dont la cause est inconnue et qui se caractérise par son apparition soudaine et sa possibilité de guérison total.
Rappelons encore les abcès du cervelet, qui proviennent souvent de la propagation d’un phénomène suppuratif chronique de l’oreille moyenne.

Autre affections

Certaines intoxications (par l’alcool, l’oxyde de carbone, le mercure, etc.) peuvent être la cause de troubles cérébelleux. Le cervelet, enfin, peut être le siège de traumatismes et de tumeurs ; les tumeurs se développent surtout chez les sujets jeunes et provoquent généralement l’apparition d’un grave syndrome d’hypertension intracrânienne (céphalées, vomissements et stase papillaire).
Il faut enfin citer les troubles cérébelleux au cours de la sclérose en plaques.


Belle rose 12/04/2008 19h08




COUCOU JE VOUS DONNE DES INFO QUE G TROUVER SUR LE CERVELET ! SI SA PEUT VOUS AIDER A Y VOIRE PLUS CLAIR SUR CERTAINE CHOSES !

GROS BISOUS A VOUS TOUS !!!

MAPOULE 13/04/2008 14h33

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Notre maladie est elle vraiment ORPHELINE ?
Sur un site j'ai lu qu'elle touchait environ 1% des naissances.
Combien de personnes l'ont sans le savoir,vivant avec les symptomes puisque pas grave ou pas encore grave pour eux ou pour les medecins donc pas diagnostiques,decedes sans etre diagnostique,.......???
Certains sont diriges vers des psychologues, rhumatologues,...etc,ou rien, d'autres sont decouverts par hasard.
Je me pose simplement des questions sur ma maladie.

PNCE907 13/04/2008 16h24

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par traineur
salut la compagnie
:-* :-* :-*

COUCOU TRAINEUR ,
je te devance , pour BARCELONE ? j y vais le 16 avril .
JE TE DONNERAI DES NOUVELLES ;
cET sheba ? QUI MA DONNER LE SUPER TUYAU ? CAR NOUS SOMMES VOISINES DE departement .
BONNE JOURNEE SOUS LE SOLEIL DU MIDI

PNCE907 13/04/2008 17h27

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par MAPOULE
Notre maladie est elle vraiment ORPHELINE ?
Sur un site j'ai lu qu'elle touchait environ 1% des naissances.
Combien de personnes l'ont sans le savoir,vivant avec les symptomes puisque pas grave ou pas encore grave pour eux ou pour les medecins donc pas diagnostiques,decedes sans etre diagnostique,.......???
Certains sont diriges vers des psychologues, rhumatologues,...etc,ou rien, d'autres sont decouverts par hasard.
Je me pose simplement des questions sur ma maladie.

BONJOUR ? tu as raison , notre maladie est vraiment orpheline .
Beaucoup de personnes l on , mais tu n es pas obliger d avoir les symtomes .
EH , oui , ,c est la que tout change justement .
SI TU AS LES SYMTOMES , TU SAIS QUE TU ES MALADE .
SI tu as une syringomyelie , sans les douleurs , tu n es pas malade .
A BIENTOT

surgele 13/04/2008 19h30

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Amis d’Arnold Chiari
ARNOLD CHIARI
DÉFINITION: La malformation de Chiari consiste par un déplacement vers le bas de la portion caudale du cervelet, et quelquefois du tronc cérébral, qui sont situés en dessous du foramen magnum (3mm en dessous de ce foramen d’après l’examen de résonance magnétique IRM).
Chiari les a classifiées par 4 types:
- Type I.- Seulement les cérébelleuses.
- Type II.- Les amygdales sont descendues ainsi que la partie inférieure du IV ventricule. On l’associe toujours avec le spina bifida ouvert et l’hydrocéphalie. Cela apparaît chez les enfants.
- Type III.- Tout le cervelet est descendu et il y a un encéphalocèle occipital.
- Type IV.- Hypoplasie du cervelet.

Actuellement on distingue seulement ces 2 types:
- Chiari type I.- Cliniquement il apparaît à l’âge adulte.
- Chiari type II.- Il apparaît chez les enfants associé au spina bifida et hydrocéphalie.
ÉTIOLOGIE: La causeexacte de la malformation de Chiari est méconnue. On pense que la malformation se produit durant les premiers développements de l’embryon. L’étiopathogénie n’est pas claire étant donné qu’il existe des théories différentes. Historiquement, elles ont été considérées comme étant des pathologies purement congénitales, mais pendant les dernières années de très fréquentes publications décrivent une origine secondaire.
Aucune théorie ne peut, par elle-même, expliquer toutes les altérations qui, cliniquement, apparaissent; c’est la raison pour laquelle il existe la possibilité de liens entre les différentes théories.
En général, quatre théories possibles sont acceptées pour expliquer les formations congénitales:
1. Théorie de la traction: dans le type II la malformation lombaire exercerait une traction sur les structures de la fosse postérieure, en causant la descente des structures de la fosse postérieure.
2.- Théorie de l’altération de la dynamique de flux: la présence d’hydrocéphalie exercerait une pression sur le cervelet et le tronc dans le sens de la portion caudale, causant un déplacement de ces structures à travers le foramen magnum.
3.- Malformation primaire du tronc cérébral (peu probable).
4.- Développement insuffisant de la fosse postérieure: selon cette théorie, qui semble être la plus plausible, le cervelet ne subirait pas de traction et ne serait pas poussé, mais au contraire, il se sentirait obligé à grandir dans le sens du canal rachidien étant donné le peu de volume de la fosse postérieure.
La hernie congénitale se développe pendant la vie foetale étant donné la croissance du cervelet dans une petite fosse postérieure. Donc le degré de herniation dépendrait de l’asymétrie entre continent et contenu et l’immaturité des ligaments dentelés qui permettent une plus grande mobilité des structures, c’est à dire une plus grande descente de celles-ci.

En résumé, l’existence d’une petite fosse postérieure peut être due, selon cette théorie, à un défaut de la genèse de l’os occipital ou à une implantation trop basse du sinus transverse. Ces deux altérations sont communes chez les patients avec cette pathologie.
Un autre chapitre représente les cas de malformation de Chiari type I acquises. En général, on croit que le facteur déclenchant est la création d’un gradient de pression du LCR crânio-spinal. Des cas de syringomyélie sont apparus liés aux formes acquises de cette pathologie, donc possiblement, la majorité de ces formes acquises dériveraient en syringomyélie si on leur donnait le temps nécessaire.

Sumeer Sathi a rapporté un cas où la herniation des amygdales cérébelleuses a été observée postérieurement à de multiples ponctions lombaires. Suite à la fermeture du défaut dural produit, on a pu observer par l’IRM le repositionnement des structures du cerveau postérieur. En rapport avec la physiopathologie, la théorie relève une importance vitale: théorie de «dissociation des pressions du LCR crânio-spinal», ce qui produirait une descente des amygdales cérébelleuses.
Il y a eu également des cas associés au rachitisme résistant à la vitamine D et à des fistules spontanées du LCR.
GÉNÉTIQUE:Dans certaines familles, plus d’une personne sont atteintes de Chiari type I et de syringomyélie. Ce phénomène est connu en tant qu’agrégation familiale. Les efforts actuels de la recherche sont concentrés sur la démonstration que l’agrégation familiale est due à une cause génétique. Des études sont faites sur les IRM faits à tous les membres de la famille qui ont plus d’un patient avec le diagnostic de Chiari et syringomyélie; ces IRM sont également faits à certains membres qui n’ont pas de symptômes. Actuellement, cette étude est en train de se faire aux USA.
Chaque région de chaque chromosome est soigneusement étudiée pour trouver une région qui contribue à Chiari type I et syringomyélie. C’est alors que ces régions sont étudiées en détail. L'étape suivante dans la progression est de commencer à chercher les gènes impliqués. L’espoir existe que, dans les années à venir, les chercheurs qui travaillent ensemble pourront expliquer quels sont les changements qui s’effectuent dans ces chromosomes pour causer certains cas de Chiari type I et syringomyélie.
ANATOMIE: Quel est le problème anatomique d’Arnold Chiari?
La malformation de Chiari consiste en un déplacement vers le bas de la portion caudale du cervelet, et quelquefois du tronc cérébral, qui sont situés en dessous du foramen magnum (3mm en dessous de ce foramen d’après l’examen de résonance magnétique IRM).
Plusieurs auteurs sont en accord avec le fait que, fréquemment, on associe les malformations osseuses de la charnière occipito-cervicale (invagination basilaire, fosse postérieure petite, platibasie, assimilation de C1, Síndrome de Klippelfield et clivus court).
Photo qui montre les structures anatomiques impliquées dans la production et le flux du liquide cérébro-spinal avec le système ventriculaire, le cerveau et la moelle épinière, et finalement l’absorption dans la circulation sanguine. Vous-même pourrez voir la différence entre un cerveau “normal” et un cerveau d’un patient de ACM avec les amygdales cérébelleuses qui ressortent avec le foramen magnum.
Imagerie de Arnold Chiari et Syringomyélie par résonance.
CLINIQUE: Les symptômes perçus par les personnes avec la malformation de Chiari peuvent être très variés.
Les symptômes initiaux peuvent être vagues et variables. Il existe beaucoup de symptômes qui sont vagues. C’est pourquoi, souvent les patients sont dirigés vers les psychologues ou psychiatres étant donné l'étendue du sujet et le manque d'évidences.
La majorité des symptômes sont liés à la compression des nerfs crâniens plus bas ou aux structures du tronc cérébral.
Bien qu’elles soient rarement symptômatiques, les hernies supérieures à 12 mm sont invariablement symptômatiques, mais 30% de celles qui mesurent entre 5-10 mm sont symptômatiques. Leur importance réside dans l’existence d’un indice d’association à syringomyélie/hydromyélie qui, selon les auteurs, varie entre 20 et 40% jusqu’à 50 à 76% des cas. Cependant, si nous prenons seulement en considération les patients symptômatiques, la présence de syringo-hydromyélie augmente à 60-90%.
Tous les symptômes peuvent être intermittents et peuvent s’améliorer avec le décubitus.
Les patients avec le type I vont consulter avec les symptômes qui ont comme origine certaines de ces causes:
- Compression du tronc au niveau du foramen magnum encéphalique
- Hydrocéphalie
- Syringomyélie
Douleur occipito-cervicale:
C’est le plus commun des symptômes, spécialement la céphalée qui généralement seréfère à la région suboccipitale. Elle peut constituer le symptôme initial car c’est dû à l’impact des structures du cerveau postérieur dans le foramen magnum. Normalement, elle s’accentue avec la toux, les mouvements du cou et l’exercice. Quelquefois elle peut irradier les bras. Aussi bien la toux que l’exercice peuvent déclencher une syncope due à l’augmentation brusque de la pression intracrânienne, ce qui doit être considéré comme un signal d’alarme.
Syndrome syringomyélique
La syringomyélie qui se produit est de type communiquant (ou hydromyélie). Le syndrome se caractérise par des paresthésies et par une anesthésie thermoalgique suspendue (cuir chevelu, cou, épaules, bras et région supérieure du thorax) qui peut commencer de manière unilatérale et qui est due à une interruption des fibres de la sensibilité thermoalgique dans le croisement de la commissure blanche antérieure et avant qu’elle n’atteigne le faisceau spinothalamique latéral, atrophie et déficit moteur des muscles de la main et du bras avec annulation des réflexes myotatiques (par la lésion de la seconde neurone) et signes de compromis des voies longues (par la croissance du kyste intramédullaire, ou bien par les malformations de la charnière occipito-cervicale associées). Le compromis sensitif et moteur (ou syndrome périépendymaire) se limite aux niveaux ou aux dermatomes correspondant au kyste médullaire, et il est responsable de la présence fréquente de cicatrices de brûlures chez ces patients.
Le cadre clinique ne recule jamais. Compromis de paires crâniennes. La diplopie, la neuralgie trigéminale, les étourdissements ou vertiges, la dysphasie ou dysphonie, parésie de l’hypoglosse sont communs. Généralement, l’affectation du tronc cérébral se traduit par une sorte de nystagmus horizontal, giratoire ou diagonal, dissociation des mouvements oculaires et oscilloscopie (le patient est conscient du mouvement ordinaire nystagmique des yeux). Le faisceau longitudinal médial peut s’interrompre, ce qui provoque un nystagmus horizontal se limitant à l’oeil vers le côté où se dirige le regard (ce signe est spécialement suggestif de la sclérose multiple avec laquelle nous devons faire le diagnostic différenciel).
Syndrome cérébelleux:
On l’observe dans 11% des cas (3). La présence du nystagmus est notoire, généralement il est vertical et va vers le bas, ce qui chez certains patients produit des vertiges en regardant par terre. Il peut également présenter une ataxie du tronc et des extrémités, et une dysartrie.
Autres signaux et symptômes
On peut également trouver: le signe de Lhermitte (sensation de décharge électrique qui va de la nuque au dos, ou les extrémités lors de la flexion de la tête, également observée dans la sclérose multiple), faiblesse dans certains membres et les membres inférieurs généralement avec spaticité.
Les symptômes les plus communs généralement se développent chez l’adulte vers l’âge de 40 ans, et plus fréquemment chez la femme que chez l’homme. Dans certains cas, ces symptômes peuvent apparaître avant, tels que accidents de voiture, accoucher, avoir des tractions au cou, etc.
Symptômes Proportion du symptôme Symptômes Proportion du symptôme
Maux de tête 90% Sommeil Apnée 55%
Fatigue 90% Ton musculaire diminué 55%
Perte de vision 81% Pression dans les oreilles 52%
Déséquilibre général 77% Nausées 52%
Maladresse générale 77% Difficulté a lire un texte 52%
Perte de mémoire 77% Difficultés à développer
une argumentation52%
Intolérance à la luminosité 74% Brûlures intenses dans les extrémités 52%
Vertige en changeant de position 74% Problèmes de menstruation 49%
Difficulté à marcher sur des Manque de libido 48%
terrains dénivelés 74%
Disfonction dans les activités Douleur qui tire dans le cou 45%
motrices
Pression dans le cou 71% Etoiles dans la vision 45%
Douleur de pression derrière 71% Crises de panique 45%
les yeux
Douleur dans le dos Vertige de la nervosité 42%
(lésion dorsale antérieure 35%) 71%
Spasmes dans le cou 68% Douleur de tiraillement à la tête 42%
Points dans la vision 68% Tension dans la poitrine 39%
Imsomnies 61% Perte de contrôle de la vessie 35%
Son dans les oreilles 61% Pression dans la poitrine 35%
Douleur en changeant de position 61% Déshydratation 35%
Nystagmus 58% Pied goutteux 32%
Sensations de bourdonnement Sensations ardentes comme
dans la tête 58% électriques 26%
Intolérance aux sons 58% Grandeur inégale de la pupille 26%
Vision double 55% Perte de goût 26%
Difficulté à avaler 55% Perte d’odorat 10%
Vertige spontané 55% Peau et lèvres sèches 10%
Tremblements des mains 55%
Circulation pauvre du sang 55%

Diagnostic différentiel
La malformation d’Arnold Chiari type I peut être confondue par une lésion expansive ou une malformation vasculaire de la région du trou occipital ou de la moelle cervicale haute.
Cliniquement, il peut être difficile de la différencier d’une sclérose multiple, spécialement quand la malformation du tissu cérébral est présentée en l’absence de changements ossseux significatifs. La méthode idéale pour éclaircir ces doutes de diagnostic est l’imagerie par la résonance magnétique.
Traitement
Le traitement est complexe. L’hydrocéphalie progressive requiert une dérivation ventriculaire. Les symptômes et signes de compromis des structures de la fosse postérieure et de la moelle épinière haute peuvent s’améliorer avec la décompression suboccipitale et la laminectomie cervicale supérieure.
Parmi les facteurs négatifs qui influencent dans l’évolution post-opératoire, nous pouvons citer la présence d’atrophie, ataxie et scoliose dans l’examen pré-chirurgical. Un autre paramètre à tenir en compte entre le début des symptômes et la chirurgie est, qu’en général, on observe de meilleurs résultats parmi les patients opérés deux ans avant le début du cadre clinique.
Indications
La majorité des auteurs recommande le traitement chirurgical précoce de cette pathologie.
Le traitement chirurgical du type I (cadre dominant syringomyélique) est recommandé quand le cadre clinique progresse ou l’IRM montre une augmentation de la croissance du kyste. Les patients asymptomatiques doivent être suivis et opérés quand ils commencent avec la symptomatologie. Les patients symptomatiques mais stables pendant des années doivent être suivis et opérés seulement quand des signes de détérioration apparaissent.
La malformation du type II requiert un traitement chirurgical quand les symptômes respiratoires mentionnés apparaissent ou quand apparaît un cadre de voies longues chez des patients d’âge avancé.
Le procédé à réaliser est la décompression de la fosse postérieure (qui finalement est nécessaire pour 18,7% des patients avec une myéloméningocèle), mais en tenant toujours compte que, tout d’abord, il faut mettre au patient un shunt de LCR.
Technique
Chiari type I
Les objectifs à atteindre avec le traitement chirurgical de cette pathologie sont:
1) Eliminer le gradient de pression crânio-spinal du LCR
2) Rétablir l’espace subarachnoïdien
3) Eliminer la syringomiélie dans les cas où elle existe
4) Eliminer la compression du tronc encéphalique
Le traitement de la syringomiélie associée au type I correspond au traitement de cette dernière, ainsi que celui de la myéloméningocèle et de l’hydrocéphalie.
Les procédés proposés sont:
- Décompression de la fosse postérieure
- Shunt au quatrième ventricule
- Shunt syringo-subarachnoïdien
- Reconstruction de la fosse postérieure (RFP)
- Résection transorale de l’odontoide
- Décompression de la fosse postérieure
Exclusivement la décompression de la fosse postérieure ou combinée avec d’autres procédés est la technique chirurgicale la plus utilisée en ce moment.
Ce procédé consiste à réaliser une craniectomie suboccipitale associée à une laminectomie de toutes les vertèbres cervicales nécessaires pour décompresser les amygdales et le vermis dans toute son extension, étant donné que la descente de ces structures nerveuses est très importante.
D’autres auteurs comme Gregg et col. conseillent, avec la décompression de la fosse postérieure, de faire un implant de la duremère avec l’oblitération de l’obex (avec un muscle ou teflon) et un shunt du quatrième ventricule.
Cependant, ces deux derniers procédés ont été remis en question.
En général, on réalise une petite craniectomie suboccipitale et une laminectomie de l’atlas et, quelquefois du C2, avec une incision de la duremère et une révision de l’entrée du quatrième ventricule. Si une membrane empêche la sortie du LCR, ce qui est peu fréquent, elle doit être perforée.
Etant donné que les adhérences peuvent être une des causes de l’hydromyélie, due à l’interruption des voies de drainage du LCR, on doit essayer de manipuler le moins possible le tissu cérébelleux , pour ne pas stimuler la formation de fibroses.
Un concept à tenir compte est que chez ces patients, l’implantation du sinus transverse doit être extrêmement basse, c’est pourquoi il faut faire très attention au moment d’ouvrir la duremère. De plus, il est conseillé de ne pas exagérer la taille de la résection occipitale (3 sur 3 cm.) pour que la compression ne se produise pas dans la fosse postérieure mais dans le foramen magnum et, par contre, cela favorise la herniation des hémisphères cérébelleux.
Certains auteurs insistent sur le fait de ne pas essayer de bouger les adhérences qui maintiennent unies les amygdales pour éviter l’éventuelle extention des structures nobles telle que la lésion vasculaire (P.I.C.A.), etc. Cependant, d’autres conseillent de soigneusement les séparer et de produire leur rétraction par une coagulation bipolaire.
Selon l’expérience de Kazutoshi H. et col. le shunt syringo-subarachnoïdien est supérieur à la décompression du foramen magnum en tant que traitement initial pour la syringomyélie dans la malformation de Chiari type I, spécialement chez les patients avec de grandes cavités et une évaluation rapide des symptômes. Avec ce procédé, une plus grande amélioration neuralgique a été atteinte (97% contre 82%), un plus grand soulagement de la douleur et une fermeture plus rapide de la cavité (en moyenne, 1,8 semaines contre 6,3 semaines). Kazutoshi considère également comme possibilité thérapeutique le shunt.
La reconstruction de la fosse postérieure décrite par E. Rubio et col. en 1994 (Hôpital Vall d’Hebron, Barcelone) consiste en une décompression classique avec une totale conservation du plan arachnoïdien, à laquelle s’ajoute un implant synthétique de la duremère et ensuite à la fixation de celui-ci par trois points au plan musculaire superficiel. Ainsi, la dure-mère se présente sous forme de tente pour prévenir les adhérences et elle développe une citerne artificielle, comme le montrent les imageries de l’IRM. Dans tous les cas présentés dans cet article on a pu constater la remise en place des amygdales.
Quand les études démontrent des signes de compression ventrale du tronc encéphalique, certains auteurs recommandent la résection transorale de l’odontoïde, étant donné qu’ils soutiennent que l’état de ces patients peut s’aggraver avec une compression de la fosse postérieure. Par contre, leur état s’améliore dans tous les cas. Il semble également raisonnable de réaliser ce procédé chez les patients où les IRM de contrôle montrent des signes d’aggravation de l’impression basilaire après la décompression postérieure.
Parmi les complications post-opératoires, la dépression respiratoire est la plus fréquente, par conséquent, le monitoring de cette fonction est importante. Généralement, cela se passe durant les 5 premiers jours et pendant la nuit. Les autres risques sont: une fistule du LCR, une herniation des hémisphères cérébelleux et des lésions vasculaires (P.I.C.A.).

Chiari typ2 II
Son traitement chirurgical est superposable à celui de l’hydrocéphalie (mettre une valve de sécurité de dérivation du LCR) et de la myéloméningocèle.
Généralement, il a été argumenté qu’une partie des résultats pauvres de la décompression chez les enfants avec cette pathologie, se devait à ce que les troubles neurologiques étaient produits par des anomalies intrinsèques du tronc et que ce procédé ne pouvait pas le résoudre. Un point de vue dissident soutient que les lésions histologiques sont dues à la compression chronique du tronc et à son ischémie concomitante, par conséquent la décompression du tronc encéphalique doit se faire avant le dévoloppement d’un de ces signaux d’alarme: dysphagie neurogénique, bruit strident et pauses apnéiques. Pollack et col. soutient également qu’un important composant de la dysfonction du tronc est produite par des phénomènes acquis; il est donc conseillé que la décompression doit se faire de manière urgente chez les enfants avec le Chiari type II et avec des symptômes de dysfonction du tronc.
Le procédé normalement utilisé est la décompression de la fosse postérieure avec le placement d’un emplâtre de la dure-mère. En générale on applique les mêmes soins que ceux de la chirurgie du type I.
Il est important de ne pas séparer les amygdales de la moelle subjacente. Il est recommandé de faire une trachéostomie, souvent transitoire, chez les enfants qui ont dans le pré-opératoire des bruits stridents et une paralysie de l’abducteur laryngé. Le contrôle de la respiration dans le post-opératoire est fondamental étant donné le risque élevé d’obstruction et de diminution de la fréquence respiratoire.
Résultats
Chiari type I
La documentation littéraire au sujet de l’évolution de ces patients est très confuse. Combien de patients vont récupérer le déficit et combien ne vont pas le récupérer: ce n’est pas encore clairement défini.
Rhoton soutient que le plus grand bénéfice de la chirurgie est de stopper la progression de la pathologie.
La morbilité et la mortalité opératoire actuelle est très basse.
En général, il est admis que les symptômes dûs à la compression du tronc cérébral (spécialement la céphalalgie cervicale), sont ceux qui réagissent favorablement à la chirurgie, et dans certains cas ils parviennent à disparaître. Egalement, le syndrome cérébelleux réagit favorablement.
Il ne réagit pas ainsi avec le cadre clinique en rapport avecla syringomyélie.
D’après la description de William Bell et col., aussi bien les enfants que les adolescents et adultes réagissent favorablement à la chirurgie décompressive; par contre, la réaction des bébés de moins d’un an est, généralement, moins favorable. Cela pourrait être du à ce que la compression, durant la première année de vie, peut provoquer une lésion ischémique dans le tronc cérébral ou bien que ces enfants présenteraient une cytoarchitecture neurologique antérieurement altérée. L’amélioration clinique post-chirurgicale de la faiblesse musculaire s’observe seulement chez 16-50% des patients. On observe de pires résultats quand il y a una atrophie musculaire, étant donné qu'on a rarement pu observer une amélioration après la chirurgie.
Avec le traitement du syndrome syringomyélique, les malades, qui n’ont pas un déficit moteur important et qui s’opèrent tôt, ont une amélioration importante, cependant certains symptômes peuvent subsister, spécialement ceux qui affectent les mains. Par rapport à cela Rubio et col. (32) ont obtenu de bons résultas avec la RFP, mais sans trouver une différence statistiquement importante entre cette technique et la décompression de la fosse postérieure classique.
En ce qui concerne les voies longues, l’amélioration est plus grande du point de vue subjectif par rapport à l’objectivité de l’examen clinique.
Il n’y a pas de corrélation exacte entre l’évolution clinique et l’imagerie logique post-opératoire. Dans certains cas d’améliorations, le kyste a à peine varié de dimension, et au contraire, chez certains patients on peut observer un collapsus total des cavités après l’intervention, sans une corrélation clinique claire.
Chiari type II
Pour Pollack et col. la décompression urgente des enfants avec Chiari type II et les symptômes de dysfonction du tronc donne de très bons résultats. Dans son étude, 10 des 13 enfants traités avec cette méthodologie ont présenté une amélioration claire et rapide des symptômes après la chirurgie.
68% atteint une résolution totale ou quasi totale des symptômes, 12% a comme séquelle un certain déficit modéré et 20% ne présente aucune amélioration. L’arrêt respiratoire est la première cause de mortalité, suivi de la méningite/ventriculitis et la broncho-aspiration).
Selon certaines études avec un suivi allant de 7 mois à 6 ans, la mortalité post-opératoire fut de 37,8%.
L’état pré-opératoire et la dérérioration rapide des symptômes sont les facteurs prédictifs les plus importants. La paralysie des cordes vocales bilatérale est un facteur prédictif négatif très important en réponse à la chirurgie.

gillou86 13/04/2008 20h23

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par PNCE907
COUCOU TRAINEUR ,
je te devance , pour BARCELONE ? j y vais le 16 avril .
JE TE DONNERAI DES NOUVELLES ;
cET sheba ? QUI MA DONNER LE SUPER TUYAU ? CAR NOUS SOMMES VOISINES DE departement .
BONNE JOURNEE SOUS LE SOLEIL DU MIDI


Bonsoir et bienvenue au club !! lol !

Alors comme ça on va à Barcelone, ??.. lol ! consultation, rv pour opération ?

C'est bien que Sheba puisse te guider, j'y suis allé également avec Estelle ("Vive le vent" ) très récemment, n'hésites pas si tu veux en parler.

Bonne soirée,

sylv571 13/04/2008 20h23

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par surgele
Amis d’Arnold Chiari



ARNOLD CHIARI


DÉFINITION: La malformation de Chiari consiste par un déplacement vers le bas de la portion caudale du cervelet, et quelquefois du tronc cérébral, qui sont situés en dessous du foramen magnum (3mm en dessous de ce foramen d’après l’examen de résonance magnétique IRM).
Chiari les a classifiées par 4 types:
- Type I.- Seulement les cérébelleuses.
- Type II.- Les amygdales sont descendues ainsi que la partie inférieure du IV ventricule. On l’associe toujours avec le spina bifida ouvert et l’hydrocéphalie. Cela apparaît chez les enfants.
- Type III.- Tout le cervelet est descendu et il y a un encéphalocèle occipital.
- Type IV.- Hypoplasie du cervelet.

Actuellement on distingue seulement ces 2 types:
- Chiari type I.- Cliniquement il apparaît à l’âge adulte.
- Chiari type II.- Il apparaît chez les enfants associé au spina bifida et hydrocéphalie.
ÉTIOLOGIE: La causeexacte de la malformation de Chiari est méconnue. On pense que la malformation se produit durant les premiers développements de l’embryon. L’étiopathogénie n’est pas claire étant donné qu’il existe des théories différentes. Historiquement, elles ont été considérées comme étant des pathologies purement congénitales, mais pendant les dernières années de très fréquentes publications décrivent une origine secondaire.
Aucune théorie ne peut, par elle-même, expliquer toutes les altérations qui, cliniquement, apparaissent; c’est la raison pour laquelle il existe la possibilité de liens entre les différentes théories.
En général, quatre théories possibles sont acceptées pour expliquer les formations congénitales:
1. Théorie de la traction: dans le type II la malformation lombaire exercerait une traction sur les structures de la fosse postérieure, en causant la descente des structures de la fosse postérieure.
2.- Théorie de l’altération de la dynamique de flux: la présence d’hydrocéphalie exercerait une pression sur le cervelet et le tronc dans le sens de la portion caudale, causant un déplacement de ces structures à travers le foramen magnum.
3.- Malformation primaire du tronc cérébral (peu probable).
4.- Développement insuffisant de la fosse postérieure: selon cette théorie, qui semble être la plus plausible, le cervelet ne subirait pas de traction et ne serait pas poussé, mais au contraire, il se sentirait obligé à grandir dans le sens du canal rachidien étant donné le peu de volume de la fosse postérieure.
La hernie congénitale se développe pendant la vie foetale étant donné la croissance du cervelet dans une petite fosse postérieure. Donc le degré de herniation dépendrait de l’asymétrie entre continent et contenu et l’immaturité des ligaments dentelés qui permettent une plus grande mobilité des structures, c’est à dire une plus grande descente de celles-ci.

En résumé, l’existence d’une petite fosse postérieure peut être due, selon cette théorie, à un défaut de la genèse de l’os occipital ou à une implantation trop basse du sinus transverse. Ces deux altérations sont communes chez les patients avec cette pathologie.
Un autre chapitre représente les cas de malformation de Chiari type I acquises. En général, on croit que le facteur déclenchant est la création d’un gradient de pression du LCR crânio-spinal. Des cas de syringomyélie sont apparus liés aux formes acquises de cette pathologie, donc possiblement, la majorité de ces formes acquises dériveraient en syringomyélie si on leur donnait le temps nécessaire.

Sumeer Sathi a rapporté un cas où la herniation des amygdales cérébelleuses a été observée postérieurement à de multiples ponctions lombaires. Suite à la fermeture du défaut dural produit, on a pu observer par l’IRM le repositionnement des structures du cerveau postérieur. En rapport avec la physiopathologie, la théorie relève une importance vitale: théorie de «dissociation des pressions du LCR crânio-spinal», ce qui produirait une descente des amygdales cérébelleuses.
Il y a eu également des cas associés au rachitisme résistant à la vitamine D et à des fistules spontanées du LCR.
GÉNÉTIQUE:Dans certaines familles, plus d’une personne sont atteintes de Chiari type I et de syringomyélie. Ce phénomène est connu en tant qu’agrégation familiale. Les efforts actuels de la recherche sont concentrés sur la démonstration que l’agrégation familiale est due à une cause génétique. Des études sont faites sur les IRM faits à tous les membres de la famille qui ont plus d’un patient avec le diagnostic de Chiari et syringomyélie; ces IRM sont également faits à certains membres qui n’ont pas de symptômes. Actuellement, cette étude est en train de se faire aux USA.
Chaque région de chaque chromosome est soigneusement étudiée pour trouver une région qui contribue à Chiari type I et syringomyélie. C’est alors que ces régions sont étudiées en détail. L'étape suivante dans la progression est de commencer à chercher les gènes impliqués. L’espoir existe que, dans les années à venir, les chercheurs qui travaillent ensemble pourront expliquer quels sont les changements qui s’effectuent dans ces chromosomes pour causer certains cas de Chiari type I et syringomyélie.
ANATOMIE: Quel est le problème anatomique d’Arnold Chiari?
La malformation de Chiari consiste en un déplacement vers le bas de la portion caudale du cervelet, et quelquefois du tronc cérébral, qui sont situés en dessous du foramen magnum (3mm en dessous de ce foramen d’après l’examen de résonance magnétique IRM).
Plusieurs auteurs sont en accord avec le fait que, fréquemment, on associe les malformations osseuses de la charnière occipito-cervicale (invagination basilaire, fosse postérieure petite, platibasie, assimilation de C1, Síndrome de Klippelfield et clivus court).
Photo qui montre les structures anatomiques impliquées dans la production et le flux du liquide cérébro-spinal avec le système ventriculaire, le cerveau et la moelle épinière, et finalement l’absorption dans la circulation sanguine. Vous-même pourrez voir la différence entre un cerveau “normal” et un cerveau d’un patient de ACM avec les amygdales cérébelleuses qui ressortent avec le foramen magnum.
Imagerie de Arnold Chiari et Syringomyélie par résonance.
CLINIQUE: Les symptômes perçus par les personnes avec la malformation de Chiari peuvent être très variés.
Les symptômes initiaux peuvent être vagues et variables. Il existe beaucoup de symptômes qui sont vagues. C’est pourquoi, souvent les patients sont dirigés vers les psychologues ou psychiatres étant donné l'étendue du sujet et le manque d'évidences.
La majorité des symptômes sont liés à la compression des nerfs crâniens plus bas ou aux structures du tronc cérébral.
Bien qu’elles soient rarement symptômatiques, les hernies supérieures à 12 mm sont invariablement symptômatiques, mais 30% de celles qui mesurent entre 5-10 mm sont symptômatiques. Leur importance réside dans l’existence d’un indice d’association à syringomyélie/hydromyélie qui, selon les auteurs, varie entre 20 et 40% jusqu’à 50 à 76% des cas. Cependant, si nous prenons seulement en considération les patients symptômatiques, la présence de syringo-hydromyélie augmente à 60-90%.
Tous les symptômes peuvent être intermittents et peuvent s’améliorer avec le décubitus.
Les patients avec le type I vont consulter avec les symptômes qui ont comme origine certaines de ces causes:
- Compression du tronc au niveau du foramen magnum encéphalique
- Hydrocéphalie
- Syringomyélie
Douleur occipito-cervicale:
C’est le plus commun des symptômes, spécialement la céphalée qui généralement seréfère à la région suboccipitale. Elle peut constituer le symptôme initial car c’est dû à l’impact des structures du cerveau postérieur dans le foramen magnum. Normalement, elle s’accentue avec la toux, les mouvements du cou et l’exercice. Quelquefois elle peut irradier les bras. Aussi bien la toux que l’exercice peuvent déclencher une syncope due à l’augmentation brusque de la pression intracrânienne, ce qui doit être considéré comme un signal d’alarme.
Syndrome syringomyélique
La syringomyélie qui se produit est de type communiquant (ou hydromyélie). Le syndrome se caractérise par des paresthésies et par une anesthésie thermoalgique suspendue (cuir chevelu, cou, épaules, bras et région supérieure du thorax) qui peut commencer de manière unilatérale et qui est due à une interruption des fibres de la sensibilité thermoalgique dans le croisement de la commissure blanche antérieure et avant qu’elle n’atteigne le faisceau spinothalamique latéral, atrophie et déficit moteur des muscles de la main et du bras avec annulation des réflexes myotatiques (par la lésion de la seconde neurone) et signes de compromis des voies longues (par la croissance du kyste intramédullaire, ou bien par les malformations de la charnière occipito-cervicale associées). Le compromis sensitif et moteur (ou syndrome périépendymaire) se limite aux niveaux ou aux dermatomes correspondant au kyste médullaire, et il est responsable de la présence fréquente de cicatrices de brûlures chez ces patients.
Le cadre clinique ne recule jamais. Compromis de paires crâniennes. La diplopie, la neuralgie trigéminale, les étourdissements ou vertiges, la dysphasie ou dysphonie, parésie de l’hypoglosse sont communs. Généralement, l’affectation du tronc cérébral se traduit par une sorte de nystagmus horizontal, giratoire ou diagonal, dissociation des mouvements oculaires et oscilloscopie (le patient est conscient du mouvement ordinaire nystagmique des yeux). Le faisceau longitudinal médial peut s’interrompre, ce qui provoque un nystagmus horizontal se limitant à l’oeil vers le côté où se dirige le regard (ce signe est spécialement suggestif de la sclérose multiple avec laquelle nous devons faire le diagnostic différenciel).
Syndrome cérébelleux:
On l’observe dans 11% des cas (3). La présence du nystagmus est notoire, généralement il est vertical et va vers le bas, ce qui chez certains patients produit des vertiges en regardant par terre. Il peut également présenter une ataxie du tronc et des extrémités, et une dysartrie.
Autres signaux et symptômes
On peut également trouver: le signe de Lhermitte (sensation de décharge électrique qui va de la nuque au dos, ou les extrémités lors de la flexion de la tête, également observée dans la sclérose multiple), faiblesse dans certains membres et les membres inférieurs généralement avec spaticité.
Les symptômes les plus communs généralement se développent chez l’adulte vers l’âge de 40 ans, et plus fréquemment chez la femme que chez l’homme. Dans certains cas, ces symptômes peuvent apparaître avant, tels que accidents de voiture, accoucher, avoir des tractions au cou, etc.
Symptômes Proportion du symptôme Symptômes Proportion du symptôme
Maux de tête 90% Sommeil Apnée 55%
Fatigue 90% Ton musculaire diminué 55%
Perte de vision 81% Pression dans les oreilles 52%
Déséquilibre général 77% Nausées 52%
Maladresse générale 77% Difficulté a lire un texte 52%
Perte de mémoire 77% Difficultés à développer
une argumentation52%
Intolérance à la luminosité 74% Brûlures intenses dans les extrémités 52%
Vertige en changeant de position 74% Problèmes de menstruation 49%
Difficulté à marcher sur des Manque de libido 48%
terrains dénivelés 74%
Disfonction dans les activités Douleur qui tire dans le cou 45%
motrices
Pression dans le cou 71% Etoiles dans la vision 45%
Douleur de pression derrière 71% Crises de panique 45%
les yeux
Douleur dans le dos Vertige de la nervosité 42%
(lésion dorsale antérieure 35%) 71%
Spasmes dans le cou 68% Douleur de tiraillement à la tête 42%
Points dans la vision 68% Tension dans la poitrine 39%
Imsomnies 61% Perte de contrôle de la vessie 35%
Son dans les oreilles 61% Pression dans la poitrine 35%
Douleur en changeant de position 61% Déshydratation 35%
Nystagmus 58% Pied goutteux 32%
Sensations de bourdonnement Sensations ardentes comme
dans la tête 58% électriques 26%
Intolérance aux sons 58% Grandeur inégale de la pupille 26%
Vision double 55% Perte de goût 26%
Difficulté à avaler 55% Perte d’odorat 10%
Vertige spontané 55% Peau et lèvres sèches 10%
Tremblements des mains 55%
Circulation pauvre du sang 55%

Diagnostic différentiel
La malformation d’Arnold Chiari type I peut être confondue par une lésion expansive ou une malformation vasculaire de la région du trou occipital ou de la moelle cervicale haute.
Cliniquement, il peut être difficile de la différencier d’une sclérose multiple, spécialement quand la malformation du tissu cérébral est présentée en l’absence de changements ossseux significatifs. La méthode idéale pour éclaircir ces doutes de diagnostic est l’imagerie par la résonance magnétique.
Traitement
Le traitement est complexe. L’hydrocéphalie progressive requiert une dérivation ventriculaire. Les symptômes et signes de compromis des structures de la fosse postérieure et de la moelle épinière haute peuvent s’améliorer avec la décompression suboccipitale et la laminectomie cervicale supérieure.
Parmi les facteurs négatifs qui influencent dans l’évolution post-opératoire, nous pouvons citer la présence d’atrophie, ataxie et scoliose dans l’examen pré-chirurgical. Un autre paramètre à tenir en compte entre le début des symptômes et la chirurgie est, qu’en général, on observe de meilleurs résultats parmi les patients opérés deux ans avant le début du cadre clinique.
Indications
La majorité des auteurs recommande le traitement chirurgical précoce de cette pathologie.
Le traitement chirurgical du type I (cadre dominant syringomyélique) est recommandé quand le cadre clinique progresse ou l’IRM montre une augmentation de la croissance du kyste. Les patients asymptomatiques doivent être suivis et opérés quand ils commencent avec la symptomatologie. Les patients symptomatiques mais stables pendant des années doivent être suivis et opérés seulement quand des signes de détérioration apparaissent.
La malformation du type II requiert un traitement chirurgical quand les symptômes respiratoires mentionnés apparaissent ou quand apparaît un cadre de voies longues chez des patients d’âge avancé.
Le procédé à réaliser est la décompression de la fosse postérieure (qui finalement est nécessaire pour 18,7% des patients avec une myéloméningocèle), mais en tenant toujours compte que, tout d’abord, il faut mettre au patient un shunt de LCR.
Technique
Chiari type I
Les objectifs à atteindre avec le traitement chirurgical de cette pathologie sont:
1) Eliminer le gradient de pression crânio-spinal du LCR
2) Rétablir l’espace subarachnoïdien
3) Eliminer la syringomiélie dans les cas où elle existe
4) Eliminer la compression du tronc encéphalique
Le traitement de la syringomiélie associée au type I correspond au traitement de cette dernière, ainsi que celui de la myéloméningocèle et de l’hydrocéphalie.
Les procédés proposés sont:
- Décompression de la fosse postérieure
- Shunt au quatrième ventricule
- Shunt syringo-subarachnoïdien
- Reconstruction de la fosse postérieure (RFP)
- Résection transorale de l’odontoide
- Décompression de la fosse postérieure
Exclusivement la décompression de la fosse postérieure ou combinée avec d’autres procédés est la technique chirurgicale la plus utilisée en ce moment.
Ce procédé consiste à réaliser une craniectomie suboccipitale associée à une laminectomie de toutes les vertèbres cervicales nécessaires pour décompresser les amygdales et le vermis dans toute son extension, étant donné que la descente de ces structures nerveuses est très importante.
D’autres auteurs comme Gregg et col. conseillent, avec la décompression de la fosse postérieure, de faire un implant de la duremère avec l’oblitération de l’obex (avec un muscle ou teflon) et un shunt du quatrième ventricule.
Cependant, ces deux derniers procédés ont été remis en question.
En général, on réalise une petite craniectomie suboccipitale et une laminectomie de l’atlas et, quelquefois du C2, avec une incision de la duremère et une révision de l’entrée du quatrième ventricule. Si une membrane empêche la sortie du LCR, ce qui est peu fréquent, elle doit être perforée.
Etant donné que les adhérences peuvent être une des causes de l’hydromyélie, due à l’interruption des voies de drainage du LCR, on doit essayer de manipuler le moins possible le tissu cérébelleux , pour ne pas stimuler la formation de fibroses.
Un concept à tenir compte est que chez ces patients, l’implantation du sinus transverse doit être extrêmement basse, c’est pourquoi il faut faire très attention au moment d’ouvrir la duremère. De plus, il est conseillé de ne pas exagérer la taille de la résection occipitale (3 sur 3 cm.) pour que la compression ne se produise pas dans la fosse postérieure mais dans le foramen magnum et, par contre, cela favorise la herniation des hémisphères cérébelleux.
Certains auteurs insistent sur le fait de ne pas essayer de bouger les adhérences qui maintiennent unies les amygdales pour éviter l’éventuelle extention des structures nobles telle que la lésion vasculaire (P.I.C.A.), etc. Cependant, d’autres conseillent de soigneusement les séparer et de produire leur rétraction par une coagulation bipolaire.
Selon l’expérience de Kazutoshi H. et col. le shunt syringo-subarachnoïdien est supérieur à la décompression du foramen magnum en tant que traitement initial pour la syringomyélie dans la malformation de Chiari type I, spécialement chez les patients avec de grandes cavités et une évaluation rapide des symptômes. Avec ce procédé, une plus grande amélioration neuralgique a été atteinte (97% contre 82%), un plus grand soulagement de la douleur et une fermeture plus rapide de la cavité (en moyenne, 1,8 semaines contre 6,3 semaines). Kazutoshi considère également comme possibilité thérapeutique le shunt.
La reconstruction de la fosse postérieure décrite par E. Rubio et col. en 1994 (Hôpital Vall d’Hebron, Barcelone) consiste en une décompression classique avec une totale conservation du plan arachnoïdien, à laquelle s’ajoute un implant synthétique de la duremère et ensuite à la fixation de celui-ci par trois points au plan musculaire superficiel. Ainsi, la dure-mère se présente sous forme de tente pour prévenir les adhérences et elle développe une citerne artificielle, comme le montrent les imageries de l’IRM. Dans tous les cas présentés dans cet article on a pu constater la remise en place des amygdales.
Quand les études démontrent des signes de compression ventrale du tronc encéphalique, certains auteurs recommandent la résection transorale de l’odontoïde, étant donné qu’ils soutiennent que l’état de ces patients peut s’aggraver avec une compression de la fosse postérieure. Par contre, leur état s’améliore dans tous les cas. Il semble également raisonnable de réaliser ce procédé chez les patients où les IRM de contrôle montrent des signes d’aggravation de l’impression basilaire après la décompression postérieure.
Parmi les complications post-opératoires, la dépression respiratoire est la plus fréquente, par conséquent, le monitoring de cette fonction est importante. Généralement, cela se passe durant les 5 premiers jours et pendant la nuit. Les autres risques sont: une fistule du LCR, une herniation des hémisphères cérébelleux et des lésions vasculaires (P.I.C.A.).

Chiari typ2 II
Son traitement chirurgical est superposable à celui de l’hydrocéphalie (mettre une valve de sécurité de dérivation du LCR) et de la myéloméningocèle.
Généralement, il a été argumenté qu’une partie des résultats pauvres de la décompression chez les enfants avec cette pathologie, se devait à ce que les troubles neurologiques étaient produits par des anomalies intrinsèques du tronc et que ce procédé ne pouvait pas le résoudre. Un point de vue dissident soutient que les lésions histologiques sont dues à la compression chronique du tronc et à son ischémie concomitante, par conséquent la décompression du tronc encéphalique doit se faire avant le dévoloppement d’un de ces signaux d’alarme: dysphagie neurogénique, bruit strident et pauses apnéiques. Pollack et col. soutient également qu’un important composant de la dysfonction du tronc est produite par des phénomènes acquis; il est donc conseillé que la décompression doit se faire de manière urgente chez les enfants avec le Chiari type II et avec des symptômes de dysfonction du tronc.
Le procédé normalement utilisé est la décompression de la fosse postérieure avec le placement d’un emplâtre de la dure-mère. En générale on applique les mêmes soins que ceux de la chirurgie du type I.
Il est important de ne pas séparer les amygdales de la moelle subjacente. Il est recommandé de faire une trachéostomie, souvent transitoire, chez les enfants qui ont dans le pré-opératoire des bruits stridents et une paralysie de l’abducteur laryngé. Le contrôle de la respiration dans le post-opératoire est fondamental étant donné le risque élevé d’obstruction et de diminution de la fréquence respiratoire.
Résultats
Chiari type I
La documentation littéraire au sujet de l’évolution de ces patients est très confuse. Combien de patients vont récupérer le déficit et combien ne vont pas le récupérer: ce n’est pas encore clairement défini.
Rhoton soutient que le plus grand bénéfice de la chirurgie est de stopper la progression de la pathologie.
La morbilité et la mortalité opératoire actuelle est très basse.
En général, il est admis que les symptômes dûs à la compression du tronc cérébral (spécialement la céphalalgie cervicale), sont ceux qui réagissent favorablement à la chirurgie, et dans certains cas ils parviennent à disparaître. Egalement, le syndrome cérébelleux réagit favorablement.
Il ne réagit pas ainsi avec le cadre clinique en rapport avecla syringomyélie.
D’après la description de William Bell et col., aussi bien les enfants que les adolescents et adultes réagissent favorablement à la chirurgie décompressive; par contre, la réaction des bébés de moins d’un an est, généralement, moins favorable. Cela pourrait être du à ce que la compression, durant la première année de vie, peut provoquer une lésion ischémique dans le tronc cérébral ou bien que ces enfants présenteraient une cytoarchitecture neurologique antérieurement altérée. L’amélioration clinique post-chirurgicale de la faiblesse musculaire s’observe seulement chez 16-50% des patients. On observe de pires résultats quand il y a una atrophie musculaire, étant donné qu'on a rarement pu observer une amélioration après la chirurgie.
Avec le traitement du syndrome syringomyélique, les malades, qui n’ont pas un déficit moteur important et qui s’opèrent tôt, ont une amélioration importante, cependant certains symptômes peuvent subsister, spécialement ceux qui affectent les mains. Par rapport à cela Rubio et col. (32) ont obtenu de bons résultas avec la RFP, mais sans trouver une différence statistiquement importante entre cette technique et la décompression de la fosse postérieure classique.
En ce qui concerne les voies longues, l’amélioration est plus grande du point de vue subjectif par rapport à l’objectivité de l’examen clinique.
Il n’y a pas de corrélation exacte entre l’évolution clinique et l’imagerie logique post-opératoire. Dans certains cas d’améliorations, le kyste a à peine varié de dimension, et au contraire, chez certains patients on peut observer un collapsus total des cavités après l’intervention, sans une corrélation clinique claire.
Chiari type II
Pour Pollack et col. la décompression urgente des enfants avec Chiari type II et les symptômes de dysfonction du tronc donne de très bons résultats. Dans son étude, 10 des 13 enfants traités avec cette méthodologie ont présenté une amélioration claire et rapide des symptômes après la chirurgie.
68% atteint une résolution totale ou quasi totale des symptômes, 12% a comme séquelle un certain déficit modéré et 20% ne présente aucune amélioration. L’arrêt respiratoire est la première cause de mortalité, suivi de la méningite/ventriculitis et la broncho-aspiration).
Selon certaines études avec un suivi allant de 7 mois à 6 ans, la mortalité post-opératoire fut de 37,8%.
L’état pré-opératoire et la dérérioration rapide des symptômes sont les facteurs prédictifs les plus importants. La paralysie des cordes vocales bilatérale est un facteur prédictif négatif très important en réponse à la chirurgie.


coucou surgele sais sylv comment va tu ,moi saispas la joie sa fais 1bout de temps que je ne suispasvenue sur le sitecar chiari me fais des méchanter et je vaispas bien je vais voire mon médecin mercredi car je ne peus plus me servire de ma main droite ,heureusement j'ai la gauche mais elle aussi me fais des miserre je ne sais pas se qui se passe mes les symtobes revienne a grande vitesse , je voulais juste parlée 1 peus je pence bien a vous tous (es) je ne vais pas vous embèter avec mes soucis , je vous fais des :-* :-* :-* , a toi ,belle rose, sheba, vive le vent ,traineur ,gillous, coco,et je dois en oublier surment je m'en excuse a l'avance , je ne sais pas si je vis revenir pour l'intant , je suis en :mad: ,tous me tombe sur la figure en se moment plus de moral . a bientot peus hètre amicalement sulv.

PNCE907 13/04/2008 20h37

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par gillou86
Bonsoir et bienvenue au club !! lol !

Alors comme ça on va à Barcelone, ??.. lol ! consultation, rv pour opération ?

C'est bien que Sheba puisse te guider, j'y suis allé également avec Estelle ("Vive le vent" ) très récemment, n'hésites pas si tu veux en parler.

Bonne soirée,

bonsoir ,
merci , j habite a 200 km de BARCELONE , alors avec sheba cet pratique car nous sommes voisine. ELLE est du 34 et moi du 66 .J ai aussi une syringomyelie , comme elle , sauf que moi ces mon cote droit qui est atteint . MECI ENCORE A PLUS

gillou86 13/04/2008 21h56

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par PNCE907
bonsoir ,
merci , j habite a 200 km de BARCELONE , alors avec sheba cet pratique car nous sommes voisine. ELLE est du 34 et moi du 66 .J ai aussi une syringomyelie , comme elle , sauf que moi ces mon cote droit qui est atteint . MECI ENCORE A PLUS


Ha les veinardes !!!! lol !

Je suis natif de Poitiers (j'y suis de retour actuellement) mais j'ai vécu de 2001 à 2007 en Provence, surtout Les Saintes Maries de la mer !... juste à 20 m de la plage ! le pied !
Je conais bien sûr toute votre belle région,...restez bien au chaud !! lol !
je vous envie et me "languis" d'y retourner !
Allez bonne fin de soirée, merci

traineur 13/04/2008 23h26

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par PNCE907
COUCOU TRAINEUR ,
je te devance , pour BARCELONE ? j y vais le 16 avril .
JE TE DONNERAI DES NOUVELLES ;
cET sheba ? QUI MA DONNER LE SUPER TUYAU ? CAR NOUS SOMMES VOISINES DE departement .
BONNE JOURNEE SOUS LE SOLEIL DU MIDI



kikou mdame
bonne décision en plus t'es a coté sa mange pas de pain d'aller a la peche aux infos et si tu le sent et que tu saute le pas tant mieux ce seras ra décision a toi et toi seul et quand tu vois sheba ça donne envis c'est sur on attends tes news le 16 au soir tu te doute bien histoire de conforter nos idées
bon courage

traineur 13/04/2008 23h41

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par gillou86
Ha les veinardes !!!! lol !

Je suis natif de Poitiers (j'y suis de retour actuellement) mais j'ai vécu de 2001 à 2007 en Provence, surtout Les Saintes Maries de la mer !... juste à 20 m de la plage ! le pied !
Je conais bien sûr toute votre belle région,...restez bien au chaud !! lol !
je vous envie et me "languis" d'y retourner !
Allez bonne fin de soirée, merci



salut papy t'a vus sheba
elle a rameuté les troupes avec pnce 907
les pom pom girls sont de retour lol :oO: :oO: :oO: :oO: :oO: :oO: :oO:
ç'a y est on sais ou on vas passer :star: les vacances d'été :star: 66-34 ou 34-66 c'est du kif kif "le soleil brille pour ton le monde"
sérieu normalement je serais a ste marie du 12 au 19 juillet, en famlle et la maman et la grande soeur et niece et le neuveu wahou le tsunami arrive au camping de ste marie de la mer lolllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll

psg tu m'en parle plus :mad: :'( :'( :'( :'( :'(


le 20 mon neuveu joue contre le PSG en 18 ans nationaux( son ancien club) la on sera contre paris hihihi j'éspere avoir un train de nuit pour barcelone pour ne pas raté la rencontre car en plus il auras la pression il seras supervisé dans l'éspoir de le faire integrer un cfa de club pro,......
enfin .....
c'est pas la peine de te demander si ça vas bien, tu dis jamais quand ça vas pas ha si seulement j'avais ta force de caractère et ton humilité.....bon j'arète avec les compliment , l'année prochaine tu vas te tapé le real et moi guegnon sur eurosport :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:
a plus papy:-*

surgele 14/04/2008 10h31

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
salut syl et a tous je vois que ca va pas fort et be moi non plus j ai beaucoup de vertige tres mal au cou et quan je marche je ne suis pas a l aise j ai eu un nouveau traitement pour les vertiges c est betaserc mais ca a empire je l ai arrete depuis vendredi j ai regarde sur internet c est un medicament qui ne soigne pas les vertiges du au systeme nerveux central dons pour ac il ne sert a rien j ai egalement remis ma minerve et je me repose j espere que pour toi ca va aller mieux ca fait longtemps que je n etais pas venu sur le site mais c est vrai que y a des moments c est dur et long j etais convoque le 16 a la secu j ai annule avec certificat de mon medecin en plus quand j ai apele a la secu il n ont pas notion que je sui arrete pour ac mais pour douleur aux cervicales ils se sont bases a mon premier arret de travail avant que l on sache esperon que le medcin conseil sera conciliant je lui laisse ma place volontier je souhaite beaucoup de courage a tous grosses bises:-* ;)

PNCE907 14/04/2008 13h57

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par traineur
salut papy t'a vus sheba
elle a rameuté les troupes avec pnce 907
les pom pom girls sont de retour lol :oO: :oO: :oO: :oO: :oO: :oO: :oO:
ç'a y est on sais ou on vas passer :star: les vacances d'été :star: 66-34 ou 34-66 c'est du kif kif "le soleil brille pour ton le monde"
sérieu normalement je serais a ste marie du 12 au 19 juillet, en famlle et la maman et la grande soeur et niece et le neuveu wahou le tsunami arrive au camping de ste marie de la mer lolllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll

psg tu m'en parle plus :mad: :'( :'( :'( :'( :'(


le 20 mon neuveu joue contre le PSG en 18 ans nationaux( son ancien club) la on sera contre paris hihihi j'éspere avoir un train de nuit pour barcelone pour ne pas raté la rencontre car en plus il auras la pression il seras supervisé dans l'éspoir de le faire integrer un cfa de club pro,......
enfin .....
c'est pas la peine de te demander si ça vas bien, tu dis jamais quand ça vas pas ha si seulement j'avais ta force de caractère et ton humilité.....bon j'arète avec les compliment , l'année prochaine tu vas te tapé le real et moi guegnon sur eurosport :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:
a plus papy:-*

BOJOUR TRAINEUR ? GILLOU ET LES AUTRE ,
si jamais tu as un probleme , en revenant ou en allabt a BARCELONE , tel .
Je suis dans le botin .
JE peut tu laisser un message sur APAISER ;
a mercredi pour les nouvelles , ne nous enballons pas car tous le monde est un cas , et ne serons pas operable .
BONNE JOURNEE SOUS LE SOLEIL .
Il a neige un peu plus haut , FONT ROMEU ;
a bientot

PNCE907 14/04/2008 19h45

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par sheba
:star: :star: bonjour traineur ,tu t est fait doubler aux poteaux ,tu aurras des nouvelles d une autre personnes , tu te sentiras plus rassure .j espere quelle seras aussi contente que vive le vent .gillou le soleil te manque pas apres tous ce temps passe au bord de la mer.je vous envoie un peu de notre soleil :-* a bientot :-* :-* :-*

coucou sheba
j espere que la forme est toujours la .
JE pense souvent a toi car j ai les doitgs mains gauche qui commence a me faire mal .
Je pense a ceux que tu ma dit : evolution rapide en 3mois .
Je flippe un peu .
GROS BISOUS

Belle rose 14/04/2008 20h02

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Bonsoir a tous !

Je voie que beaucoups d'entre vous avez de la chance d'avoir des nouvelles du dr royo et des rv !!
moi j'attend toujour avec impatience !!
mais bon en attendent je me fait bichoner par mon neurochirurgient français qui a transmie mon dossier a un grand spésialiste de la syringomyélie en allemagne ! j'espére qu'il vont me trouver une solution !!
et oui g peut étre que 23 ans mais mon état se dégrade trop vite a mon gout !! et non je ne fait pas du chichi !!!

bon aller courage tous le monde !! et bonne route !!!

PNCE907 14/04/2008 20h14

Re : Syndrome d'Arnold Chiari
 
Citation:

Posté par Belle rose
Bonsoir a tous !

Je voie que beaucoups d'entre vous avez de la chance d'avoir des nouvelles du dr royo et des rv !!
moi j'attend toujour avec impatience !!
mais bon en attendent je me fait bichoner par mon neurochirurgient français qui a transmie mon dossier a un grand spésialiste de la syringomyélie en allemagne ! j'espére qu'il vont me trouver une solution !!
et oui g peut étre que 23 ans mais mon état se dégrade trop vite a mon gout !! et non je ne fait pas du chichi !!!

bon aller courage tous le monde !! et bonne route !!!

bonsoir ,
pourquoi dit ut que tu fait du chichi , tu sais chacun a sa croix est la tienne et aussi dure a porter que n importe lequels t entre nous .
J en connait aussi un rayon cores douleurs .
Donne nous des nouvelles d allemagne , sa peut nous aider aussi .
Chacun d entre nous trouve des pistes et les testes pour les autres .
BONNE SOIREE


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 23h55.

Édité par : vBulletin version 3.5.6
Copyright © 2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #7 par l'association vBulletin francophone
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.