Discussion: Témoignages
Afficher un message
Vieux 11/01/2008, 15h58   #53
nat59300
Membre
 
Avatar de nat59300
 
Date d'inscription: janvier 2008
Localisation: nord valenciennes
Messages: 402
Re : Témoignages

Citation:
Posté par PANTHERE
Mes amis,

Je prends enfin le temps aujourd’hui d’écrire un peu, de me dévoiler aussi, et je souhaite de tout mon cœur que mon témoignage puisse aider ceux qui défument et décider ceux qui envisagent de le faire.

Voilà, je suis maman de deux merveilleux enfants, mariée à un homme adorable (fumeur), peu présent car très pris par son travail mais que j’aime énormément…

A tous ceux qui vont lire ces mots, ne m’en tenez pas rigueur, certains sont durs mais tellement vrais ….

Plusieurs mois avant de faire « le grand saut » j’ai tremblé de peur, j’ai angoissé à l’idée de me séparer de ma « fausse amie ».

Une multitude de questions m’assaillaient chaque minute, serais-je assez forte ? Vais-je pouvoir préserver ma famille de mes sauts d’humeur, vais-je pouvoir garder la ligne, enfin une multitude de questions plus ou moins importantes …………

Puis, j’ai trouvé ce forum en tapant « arrêt tabac » et ne l’ai plus quitté depuis…

J’ai entamé ma défume le 1er avril 2007, cela fait maintenant 8 mois, en me retournant sur mon parcours, je n’arrive pas à réaliser tout ce chemin parcouru !!!


Mon premier mois s’est relativement bien passé, mon second également, puis arrivèrent les grosses difficultés, je m’étais cachée jusqu’à présent derrière un rideau de fumée et je me suis soudainement retouvée confrontée à certaines réalités que je voulais ignorer …….. certaines duretés de la vie, le malheur de certains enfants battus, la maladie de certaines personnes, la guerre, tous ces malheurs et ces tragédies que j’avais sciemment décidé d’ignorer, par égoïsme me direz vous, peut-être …………… je ne le sais pas moi-même.


J’étais à ce stade de ma défume très fragile, au point où je me suis retrouvée avec une cigarette à la main ……………. en ayant le ferme désir de continuer à ignorer toutes ces souffrances et ne plus être un buvard car je souffrais énormément ………………..


Le médecin qui me suivait ne croyait absolument pas en moi, et je le sentais ………….


J’ai donc été voir un autre médecin généraliste pour essayer de comprendre ce qui m’arrive et là ………………. l’électro-choc …………….


Nous avons fait connaissance, parlé de mes enfants, de ma vie, de mon mari qui nous manque quand son travail l’assiège…


Le médecin me regarde droit dans les yeux et me dit, « ne vous comportez pas en égoïste, ouvrez-les yeux, avez-vous déjà vu ceux d’un enfant de 6 ans à qui l’on annonce que sa maman va mourir ????????????? ».


Je me suis effondrée…….. Comment avais-je pu jusque là être aussi égoïste et me cacher de ces réalités là, si dures, si douloureuses …………si insupportables….

Et pourtant, certains d’entre nous connaissent ces douleurs chaque jour……… et personne n’a le droit de souffrir de la sorte.


Je suis sortie du Cabinet de ce médecin complètement déboussolée mais face à la réalité.


Je ne veux pas que mes enfants connaissent un jour cette douleur, je veux les en préserver…. à tout prix !


Cette nuit là, j’ai fait un cauchemar indescriptible, j’étais sur un lit d’hôpital avec un cancer généralisé, mon mari et mes enfants étaient à mon chevet, je savais que j’allais mourir, mes enfants m’imploraient de rester, de ne pas les laisser, me disaient qu’ils avaient besoin de moi, mon mari était blême, mes zamours me tendaient la main et je n’avais plus la force de leur tendre la mienne, ni même de les serrer dans mes bras ou de les embrasser…. Je suis partie et les ai abandonnés …….


Je me suis réveillée en sueurs, pleurant de toutes mes forces avant de réaliser que j’étais là, qu’ils dormaient dans leur chambre et que mon mari était à mes côtés !!!


Cette nuit là, j’ai compris, j’ai appris énormément ………… et depuis, je suis différente ……..


Je n’ai jamais plus fumé, malgré certaines difficultés je vous l’avoue, mais rien à côté de la douleur que certaines personnes connaissent, celle de perdre un enfant, celle d’avoir un cancer, celle de perdre leur mari ou un enfant son papa …………………..


Depuis, je vois la réalité toute autre, je ne me cache plus, je suis un buvard et je l’assume ………………….. je suis devenue hyper sensible à tout ………… mais croyez moi, chaque jour que Dieu fait, je le vis dans le bonheur, avec un grand B, et même quand ce bonheur m’échappe, je me bats pour le rattraper, coûte que coûte.


Alors j’ai envie de dire à tous ceux qui sont dans les difficultés de s’accrocher, de vivre chaque minute, de profiter de chaque petit bonheur, de pleurer devant les éclats de rire d’un enfant, de remercier la vie chaque jour ……………..


La vie en vaut la peine …………………. après les difficultés arrive le Bonheur.


A travers ma défume, je me suis découverte, différente mais je ne regrette à aucun moment les difficultés que j’ai connues et ne peux qu’encourager les jeunes défumés à poursuivre leur route ……………… le bonheur les y attends ……


Merci à tous ceux qui m’ont soutenue, j’ai connu des moments horribles que je ne souhaite à absolument personne.


J’ai écrit ici des mots que je n’ai jamais dévoilés à quiconque, pardonnez-moi si cela est parfois dur, mais j’ai vécu ces moments comme je les ai décrits.

Mille merci ….


Nath
juste un grand merçi pour ton témoignage , il m'a touché et il m'aidera à ne pas craquer. bonne route...
__________________
l'union fait la force
nat59300 is offline   Réponse avec citation