Discussion: Témoignages
Afficher un message
Vieux 16/08/2007, 01h48   #32
poetikvers
Membre
 
Date d'inscription: août 2007
Messages: 4
Re : Témoignages

J'écris maintenant ce message afin de partager mon expérience d'abandon au tabac.Je commence mon septième mois d'abstinence et j'apprends à respirer enfin.Quelques mois avant l'abandon,j'ai commencé à me sentir vraiment incomodée par les effets indésirables de la cigarette.Je l'étais bien avant,mais je ne m'en faisais pas trop avec ça.Je trouvais d'autres raisons pour expliquer mes malhaises.J'avais décidé de vivre avec quoi.Mais à ce moment de ma vie,j'ai commencé à détester la cigarette pour ces points aux poumons,ce souffle court,la toux qui n'arrêtait plus et surtout ma voix que j'ai pratiquement complètement perdue,moi qui a toujours adoré chanter.J'en étais rendue à être dégoutée aux dernières bouffées de chaque cigarettes que je fumais mais j'étais très intoxiquée.Je fumais près de deux paquets par jours et je ne croyais pas finir par y arriver,moi qui fumais déjà depuis plus de 12 ans.Un jour où je rageais comme à l'habitude sur cette cigarette qui me pourrissait la vie m'étouffant rouge en l'éteingnant chez ma voisine,cette dernière m'a proposé de l'accompagner à un groupe de soutient pour cessez de fumer pour de bon.Sur le coup,je lui ai dit oui sans vraiment réfléchir et j'avoue que je ne croyais pas vraiment y arriver.Elle aussi décidait d'arrêter,donc je me suis dis que je me sentirai moins seule d'arrêter à ce moment précis plutôt que plus tard.J'ai été au deux premières rencontres mais étant quelqu'un d'assez timide je n'y suis pas retourné mais ce groupe m'a quand même apporté beaucoup.Ma voisine m'apportait les dépliants qu'ils distribuaient donc je participais quand même.Je me suis préparé mentalement avec les dépliants et tout ce que j'avais sur le l'arrêt du tabagisme pour la journée fatidique que moi et le groupe nous étions fixés.Je suivais les étapes d'un livre ainsi que d'un dépliant qui m'a beaucoup aidée qui m'ont été donner par le groupe de soutient.La première journée sans tabac fut très difficile.En fait,la première semaine fut un enfer!!!!
J'étais très fatiguée et j'avais un humeur plutôt dépressive,ce qui augmente encore plus le goût de fumer mais je n'ai pas succomber.Je m'étais départie de toutes cigarettes ou tabac dans mon appartement donc je devais absolument sortir si je voulais m'en procurer.L'humeur dépressive était directement associé au manque de nicotine.Certaines personne peuvent souffrir de ces symptômes pour un temps et j'en ai fait partie.
Mais le fait que ma voisine avait arrêté en même temps que moi me motivait énormément à ne pas replonger.Je le voyais comme un défi et non comme quelque chose que je ferai à vie.La certitude que j'avais de me sentir entièrement libre de toutes actions me rassurait et m'aidait à poursuivre.À chaque soir,pendant les deux premiers mois,je lisait mes dépliants avant de dormir même si je les avait déjà lu ainsi qu'un livre de Francine Marsan (Libérez-vous de la cigarette)qui a engendré en moin un dégout encore plus grand du tabac.Je le conseille à tous bien que je n'ai pas utilisé sa méthode.(la méthode marsan).Je me suis mis à mâcher de la gomme en quantité industrielle avec l'utilisation des gommes à la nicotine ainsi qu'à l'inhalateur qui fut pour moi une vraie merveille!!!
Je le conseille à tous voulant cessez de fumer.Rien n'égale son efficacité.Il reproduit l'action de porter un objet à sa bouche et offre de la nicotine au désir.Je trouve encore ce concept géniale.Il a grandement participé à ma petite réussite.Petite car nous ne somme jamais tout à fait guérit mais tout va toujours en s'améliorant.Il faut simplement apprendre au cerveau à revivre sans cigarette.Faire toutes les activitées que l'on faisait à plusieurs reprises afin qu'il enregistre qu'elles peuvent très bien se faire sans fumer.Le processus est long mais efficace.Je me suis étonnée moi même ainsi que ceux qui m'entourent car j'étais une fumeuse très (ancrée)dans cette habitude qui me grugeait la vie.Je sais maintant que je ne fumerai plus jamais.J'en suis absolument convaincue.

Il suffit souvent que de 6 semaines pour en finir avec ce problème qui nous essouffle.

Je n'ai plus touché à la cigarette et ma voisine non plus.

Je vous souhaite à tous et à toutes la meilleure des chances.

Nous méritons tous une vie sans tabac.

Merci de votre lecture.
poetikvers is offline   Réponse avec citation