Afficher un message
Vieux 28/08/2007, 18h20   #3
aurelie2276
 
Messages: n/a
Re : Opération prochaine hanche gauche de notre bébé

bonjour,
Moi aussi je suis passée par là mon fils a eu une luxation congénitale de la hanche gauche détéctée à la naissance.
Une semaine après il a eu le harnais de pavlik il l'a gardé pendant 3 mois.
Mais pas d'amélioration à 7 mois traction et abduction 5 semaines d'hopital et 2 mois de platre pour rien donc dernier recours l'opération
Mon fils a subit la même opération il lui on coupé une parti du femur et lui ont posé une plaque en fer (qu'il a toujours cela fait un an qu'il a eté opéré on lui enlève en octobre) et on lui a creusé le cotyle et reformé la tête du fémur et ils ont rattaché le tout par des broches puis il a été platré pendant 2 mois ils lui ont enlevés les broches au moment de retire le platre. En effet c'est une opération tres longue et assez lourde pour les ptits lousmais fo se dire que c'est pour leur bien être futur. Maxence avait 19 mois au moment de l'opération il en a maintenant 30 et il marche tout est replacé.
Ne perdez pas espoir il n'y a pas de raison que ça ne se passe pas bien
Si vous avez d'autre question je vous répondrez sans problème
Courage c'est un mauvais moment a passé mais kan on les voit après courrir danser ça nous fait oublier tous les mauvais moments.
Les enfants sont notre force et on est la leur ...





Citation:
Posté par Souris3006
Bonjour,

A la maternité, le pédiatre a découvert chez notre puce une dysphasie congénitale des deux hanches.

A l'âge de 2 semaines, la chirurgienne orthopédiste lui a fait porter un harnais de Pavlik pendant 4 mois. Celui-ci a permis la bonne mise en place de la hanche droite. Par contre, aucune amélioration au niveau de la hanche gauche.

A l'âge de 6 mois, port d’un plâtre avec changement tous les mois environ, sous anesthésie générale, pendant 4 mois. SANS SUCCES ! A l’échographie, la hanche (gauche) est parfaitement en place mais dès que le plâtre est enlevé (pendant que notre puce est anesthésiée), cela « saute » au bout de quelques secondes. Le plâtre n’ayant pas d’utilité, il a été retiré et notre puce est libre depuis 4 mois et « se déchaîne » avant son opération prévue fin octobre.

Nous venons de revoir la chirurgienne orthopédiste qui nous a expliqué en quoi consistait exactement l’opération : 6 heures d’opération, coupure d’un morceau du fémur gauche, voire coupure d’un morceau de bassin, plaquette avec des vis (à retirer dans le futur ?), 10 jours à l’hôpital en soins intensifs. Puis plâtre pendant 3 mois (nous pensions que ce serait 2 mois) ! Le drame !!!

Bref, nous sommes vraiment désespérés, d’autant plus que nous avons appris que le problème de notre puce est le « gros cas difficile dans la carrière » de cette chirurgienne orthopédiste ! Heureusement, nous avons totalement confiance en elle vu son professionnalisme. De plus, nous en avons eu d’excellents échos.

Cependant, nous avons une peur bleue de tout ce qui va se passer à partir du jour de l’opération. L’opération sera-t-elle (enfin) une réussite ? La douleur de notre puce sera-t-elle bien traitée ? Après avoir pu goûter à la liberté pendant 6 mois, notre puce (qui aura 16 mois) réagira-t-elle bien lorsqu’elle se retrouvera à nouveau plâtrée pour 3 mois, en devant (comme par le passé) rester presque tout le temps en position couchée ? Y aura-t-il une autre opération pour enlever la plaquette et les vis (nous avons cru comprendre que oui mais n’en savons pas plus car « chaque chose en son temps »).

Nous savons que l’opération est indispensable et ferons tout pour éviter à notre enfant que nous adorons de boiter (fortement).

Y en aurait-il parmi vous dont l’enfant a dû être opéré ?

Un grand merci d’avance de vos témoignages (qui, nous l’espérons, nous rendrons espoir).

Gros bisous.


Valou
  Réponse avec citation