Discussion: Besoin d'aide
Afficher un message
Vieux 15/08/2017, 14h07   #19
vik
Membre
 
Avatar de vik
 
Date d'inscription: juin 2016
Localisation: Bzh
Messages: 311
Re : Besoin d'aide

Salut la bestiole,

Tout d'abord bravo pour ces quinze jours de plus .
Je sais bien que ça compte, l'image qu'on a de nous même, mais je te conseillerais de ne pas trop te poser de questions pour la bouffe pour le moment. De mon côté, c'est évident, que j'ai eu tendance à me venger sur la bouffe, notamment sur le sucre, dès que j'avais à faire face à certaines contrariétés ou émotions. Je me suis aperçu que j'avais exactement les mêmes comportements avec la bouffe qu'avec l'alcool (jusqu'à ressentir même une certaine ivresse liée à l'overdose… certes surtout proche de la nausée). Tout ce que je peux te dire c'est que ce que j'ai appris de l'abstinence me permet de travailler maintenant véritablement plus efficacement mon rapport à l'alimentation.
Donc… chaque chose en son temps (et, sur le long terme, j'ai quand même perdu une douzaine de kgs depuis que j'ai arrêté l'alcool).

Je ne fréquente pas vraiment les bars donc je ne saurais te dire trop précisément. Par contre une anecdote toute fraiche : hier, j'étais chez un couple d'amis. Ils ont refusé de trinquer avec moi (tchin), parce que j'avais de l'eau dans mon verre. C'était fait avec le sourire et l'appel aux traditions…. Je leur ai quand même glissé que ce qui m'importait, c'est pas ce qu'on avait dans le verre, mais avec qui on trinquait…

Ce que je veux dire, dans ces contextes de soirées, je me pose bien plus souvent la question de savoir si je me fais ch… avec les gens avec qui je suis ou pas. L'alcool n'est plus là pour brouiller les cartes. Je suis intimement persuadé que le couple d'amis dont je parle, ne m'invite que pour avoir prétexte pour ouvrir une bouteille ou deux… ou trois. En fait, ils s'en fichent de ce que je raconte, ça ne leur rend pas service que je ne picole plus. Donc, je me suis vite ennuyé avec mon eau parfumée…
Bref, la question, c'est effectivement, est-ce que tu passes un bon moment avec les gens avec qui tu es ?… Si oui, où que tu sois, le temps devrait normalement passer trop vite, même avec un perrier . Est-ce que c'est de l'eau pétillante dont tu lasses ou des personnes avec qui tu la bois ? Il n'y a effectivement aucune bonne raison à rester bien longtemps dans un bar… Pour y faire quoi exactement ?
L'autre jour, je suis resté 3 heures devant un thé avec une amie. C'était encore trop court pour ce qu'on avait à se dire…

Je n'ai plus vraiment de scrupules en soirée… si j'ai l'impression de perdre mon temps, si je pense que je serais mieux seul, ben quand je le sens, je pars, en y mettant les formes minimales, mais je pars. C'est pas une punition pour moi, c'est juste que je me rend compte qu'il y a effectivement des gens pour qui ce qu'on dans le verre est plus important que la personne avec qui on trinque.

Je ne dis bien sûr pas que c'est le cas de tes amies. Mais ce que j'ai du mal à saisir, c'est pourquoi cette soirée t'apparaît comme une contrainte, une corvée ?
J'imagine que l'objectif de tes amies, en allant dans un bar, ce n'est pas de boire verre après verre, c'est de parler, de rencontrer d'autres personnes etc.

Si pour toi, passer un bon moment avec des gens, c'est pas rester assis à blablater, mais bouger, voir des trucs, faire des machins (enfin ce que tu veux, quoi), ben, tu peux leur proposer aussi… C'est pas toujours à toi de faire avec les envies des autres, tu peux leur suggérer ton programme à toi… Tu peux estimer que ces "soirées de décompression entre copines" centrée autour de l'alcool ne sont plus pour toi. Il s'agit de trouver d'autres occasions, d'autres choses à faire ensemble avec tes amies qui permettent de passer un bon moment ensemble. Parce que excuse-moi, mais aller tout le temps au bistrot boire des coups avec les copines pour évacuer, la cuite-du-samedi-soir tous les vendredis et samedis… c'est finalement aussi très plan-plan.

Tout ce que je peux te dire, c'est que cela me paraît évident que l'arrêt de l'alcool amène à un moment une reconstruction de sa vie sociale… avec des choix à remettre en question et même certaines relations…
Ça passe pour moi, par expérimenter d'autres choses, rencontrer de nouvelles personnes et faire de nouvelles activités… je rebats un peu les cartes quoi… mais ça m'a pris du temps quand même.

Bonne continuation la bestiole
__________________
Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi, ni à personne, voilà je crois, toute la morale.Chamfort
vik is offline   Réponse avec citation