Afficher un message
Vieux 06/12/2017, 12h37   #7
tierset
Membre
 
Avatar de tierset
 
Date d'inscription: mai 2005
Localisation: tourcoing
Messages: 7 987
Re : Je ne sais pas ou écrire

Citation:
Posté par Rapsody
Je ne sais pas Tierset.
Je n'ai jamais été capable d'identifier de la "souffrance". Je suis trop dissociée pour cela.
Les gens sur les forums en parlent aisément, mais moi jamais je n'en ai parlé.
Comme si je n'avais pas de seuil d'alerte "naturel" pour utiliser la souffrance comme détecteur.

Ma peur de perdre le concret, c'est par rapport à d'une part mon relationnel, quand je vais pas bien je me fais beaucoup de paranos et ca se ressens, de ce fait les gens sont beaucoup plus durs.
Et d'autre part au niveau cognitif: mon intellect me semble être des milliers de tirroirs que je peine à orchestrer alors. Parfois je n'ai pas accès naturellement dans des scenes de vie à certains tirroirs. Je perds alors la maitrise d'ensemble des éléments qui composent mon cerveau, en terme de connaissances.
Mais j'attends 9h pour reprendre RDV avec mon psy prescripteur, qui m'avait proposé la derniere fois, en plus d'un neuro, un regulateur d'humeur, car j'alterne des phases ou ca va, ou je suis productive, avec d'autres ou je suis morcelée, parano, avec des troubles cognitifs. Et c'est problématique pour le travail.
Voilà.
Salut,
si tu es sans traitement évidemment que la souffrance n'est pas le curseur .Pourtant le fait que tes états soient problématiques pour le boulot en générent .
Tu m'obliges à faire un exercice de mémoire un peu particulier en sachant que le morcellement est chez moi une constante très pénible quand je ne vais pas bien et qu'il va jusqu'à faire que des parties de mon corps(cerveau) quittent ma boite craniene .je deviens hors-charte peut-être.Ce pour te dire que je prends ça très au sérieux et je ne vois pas comment avec la dissociation et le morcellement ,tu puisses travailler.
Pour ma part ,je ressens fort dans ma chair ces états ,et ça m'handicape dans ma relation à l'autre .
Je sais que chacun ressens les choses avec ses particularités et ce que je ressens en "crise" n'est pas à généraliser .
Pourtant ,je trouve que tu dois être dans une situation difficile ne pouvant vivre ton état actuel "tranquillement" si tant est qu'il puisse l'être .
Je te souhaite une bonne séance avec ton psy et une avancée probante
tierset is online now   Réponse avec citation