Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Forum Blabla
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Forum Blabla Vous vous êtes fait des ami(e)s sur d'autres forums et souhaitez discuter avec eux de tout et n'importe quoi ? C'est ici ! Inutile d'y poser des questions médicales, vous n'aurez pas de réponse, et évitez de parler politique ou religion, ça finit toujours mal...

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 21/10/2015, 12h03   #5726
gabrielle elise
Cool
 
Avatar de gabrielle elise
 
Date d'inscription: décembre 2008
Localisation: Ici depuis 2005
Messages: 31 133
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

Citation:
Posté par Pandore incognito
Merci pour ces bonnes nouvelles ça fait plaisir

Tout va bien pour moi aussi en ce moment.

Je suis grand-mère depuis 2 semaines

Le boulot va bien aussi, avec bien sûr du stress, mais c'est plutôt du "bon" stress.


Bienvenue au club!!
__________________


Sois toi même, les autres sont déjà pris! O. Wilde

Gaby!
gabrielle elise is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/10/2015, 12h26   #5727
Eugénia
Membre
 
Avatar de Eugénia
 
Date d'inscription: juillet 2011
Messages: 39 042
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

Citation:
Posté par Pandore incognito
Merci pour ces bonnes nouvelles ça fait plaisir

Tout va bien pour moi aussi en ce moment.

Je suis grand-mère depuis 2 semaines

Le boulot va bien aussi, avec bien sûr du stress, mais c'est plutôt du "bon" stress.

Félicitations, Pandore ! et bienvenue au club, comme dit Gaby !

Que la vie aille dans le bon sens pour ce bébé, pour Mab, pour vous tous
Eugénia is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/10/2015, 13h47   #5728
Cléo
Puygnasse
 
Avatar de Cléo
 
Date d'inscription: novembre 2013
Messages: 14 138
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

Pandore


Le temps passe vite !
__________________

Si le mot cul est dans une phrase, le public, fut-elle sublime, n'entendra que ce mot. Jules Renard
Cléo is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/10/2015, 14h18   #5729
mab
Membre
 
Avatar de mab
 
Date d'inscription: février 2006
Localisation: Paris
Messages: 4 040
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

Oui oui, la vraie Aspa! Gabyyyyy!

C'est marrant ce que tu dis Balzy. Cette maison elle fait partie de ma mythologie perso et familiale. J'y ai passé beaucoup de temps depuis mon enfance, du bon temps.

Cette maison, mon grand-père en est tombé amoureux la première fois qu'il l'a vue et a attendu plus de 40 ans qu'elle soit en vente pour l'acheter. Il n'en voulait aucune autre!

Personne ne reste indifférent à cet endroit. C'est un tout, la maison, la vue, les alentours, un petit quelque chose impalpable... Aspa l'a particulièrement bien ressenti et traduit. Les gens qui y viennent en gardent généralement un souvenir particulier et ému.

C'est étonnant que cet endroit fasse partie de la mythologie des zarbis, et c'est bien que ce lieu appartiennent un peu à d'autres, que la force du souvenir fasse perdurer cela jusqu'à ceux qui n'ont jamais connu ce lieu pour de vrai.

Ravel ne vient plus par ici? Vous avez des nouvelles?

Hey Pandore, ce petit enfant c'est un nouveau pan de ta vie qui commence. Je te souhaite plein de bonheur!
__________________
mab °°°


Je ne viens plus aussi souvent par ici, mais vous pouvez me contacter par message privé. Je vous répondrais le plus vite possible.

Dernière modification par mab 21/10/2015 à 15h37. Motif: Oublié un mot!!!
mab is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/10/2015, 14h19   #5730
Balzy
Membre
 
Avatar de Balzy
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Rochefort
Messages: 14 797
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

Bonjour,

Très heureuse pour toi, Pandore, mais encore un peu plus jalouse de voir encore une fois une cop' plus jeune que moi devenir grand-mère
Prêtez-moi vos petits-enfants que je m'entraîne : sinon, j'aurai vraiment tout oublié quand le jour viendra pour moi... s'il vient un jour
__________________
Les aigles atteignent des sommets, les escargots aussi mais ils en bavent
Balzy is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/10/2015, 14h28   #5731
Balzy
Membre
 
Avatar de Balzy
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Rochefort
Messages: 14 797
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

Citation:
Posté par mab
C'est étonnant que cet endroit fasse partie de la mythologie des zarbis, et c'est bien que ce lieu appartiennent un peu à d'autres, que la force du souvenir fasse perdurer cela jusqu'à ceux qui n'ont jamais connu ce lieu pour de vrai.
Tu sais, Mab, je suis entrée "chez Aspasie" par effraction et en prenant le train en marche. Mais j'ai été tellement séduite que j'ai remonté le temps et les posts depuis le début. Ce week-end fou dans ta maison chérie fait partie de ces quelques épisodes qui m'ont indéfectiblement attachée à vous tous, à cet univers très particulier qui s'était créé autour de cette belle personne que j'ai éhontément "draguée", obsédée que j'étais par l'urgence de la rencontrer. Je n'ai aucun regret de l'avoir fait, même si ce fut bien trop court.

Citation:
Posté par mab
Ravel ne vient plus par ici? Vous avez des nouvelles?
Hélas non, et j'aimerais tant aussi...
__________________
Les aigles atteignent des sommets, les escargots aussi mais ils en bavent
Balzy is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/10/2015, 16h55   #5732
Eugénia
Membre
 
Avatar de Eugénia
 
Date d'inscription: juillet 2011
Messages: 39 042
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

Je n'ai jamais rencontré Aspasie en vrai, je ne connais pas la maison aux volets bleus, mais ça m'a beaucoup émue de la revoir sur cette belle photo.

Eugénia is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/07/2016, 01h03   #5733
So, Ares!
Membre
 
Avatar de So, Ares!
 
Date d'inscription: mars 2016
Messages: 3
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

J'aurais hésité depuis le mois d'avril à revenir ici déposer tout doucement - comme je l'avais fait l'an dernier pour la dernière fois -, une trace de mon passage et du passage du temps.
Un an de plus, un peu plus, quelle importance.
Trois ans et quelques lunes de sobriété.

Selige sehnsucht / Nostalgie bienheureuse

'Ne le dites à personne, sinon au sage
Car la foule est prompte à railler :
Je veux louer le Vivant
Qui aspire à la mort dans la flamme.

Dans la fraîcheur des nuits d'amour
Où tu reçus la vie, où tu la donnas,
Te saisit un sentiment étrange

Quand luit le flambeau silencieux.

Tu ne restes plus enfermé
Dans l'ombre ténébreuse
Et un désir nouveau t'entraîne
Vers un plus haut hyménée.

Nulle distance ne te rebute,
Tu accours en volant, fasciné,
Et enfin, amant de la lumière
Te voilà, ô papillon, consumé.

Et tant que tu n'as pas compris
Ce : Meurs et deviens!
Tu n'es qu'un hôte obscur
Sur la terre ténébreuse.'

C'est ce poème de Goethe tiré du 'Divan oriental-occidental' (ou 'Le Divan', tout court) qui m'a décidé.

Non pas à remonter je-ne-sais-quel-temps, mais à prendre la mesure du chemin parcouru.
A laisser une trace, comme je le disais déjà l'an dernier, de ce qui m'a permis, aussi, peut-être et sans doute, de trouver ce chemin. D'avoir les repères et les gares. Les horaires je ne sais pas, mais d'arriver à quai.
Prendre le bon wagon, pour moi. A la lumière, peut-être et sans doute, de ces wagons lumineux. Sans doute une des aventures humaines les plus 'magnétiques' qu'il m'ait été donné de voir, de loin, trop loin, dans cette 'histoire de vie', qui a été, aussi, la mienne, comme par accident. Un bienheureux accident.

'L'infatiguable ouvreur des bals chez Aspasie' un certain jour de mars, où c'était ce 'moi' de mon ancienne vie, qui avais le même diagnostic et le même traitement qu'elle, qui allais déposer les armes enfin, un mois plus tard.
Et consentir à payer le prix du billet d'une place au soleil des vivants.

Ce qui me lie à ce fil. D'un désenchantement l'autre, une renaissance.
De tous les sacrifices revenus. Digérés. J'ai poussé certaines portes. D'autres se sont ouvertes.

Alors, du voyage 'au noir' je suis allé à la rencontre d'un inconnu ô si connu.
Sans fard, sans 'khôl'. Les révolutions du jour et de la nuit se sont succédées. Les quatre saisons. La révolution solaire d'une année. Trois fois.

Certaines années sont des année-lumière. Elles sont les marqueurs un peu abstraits de changements profonds qui ont opéré en soi. De transmutation, de toutes petites métamorphoses tout au long d'un chemin, lui, terriblement 'concret', fait des secondes, des minutes et des heures, des jours et des nuits de sa propre révolution interne.

Il n'y a que deux saisons. La vie et la mort. A l'infini. Eternel renouvellement.
Meurs et deviens.

Cela s'est fait dans une succession de deuils et de goulées d'air frais happés comme par miracle au détour d'une sente ou au bord d'une plage. Ces lieux que l'on découvre pour soi, que l'on a en soi sûrement, mais alors, sourd et aveugle. A charge de découverte.

Pour le reste, ce n'est guère 'intéressant'. C'est un peu toujours la même chose.
Toutes les étapes du parcours. Un parcours du combattant.
Un parcours d'humilité, de sacrifice, de toutes ces choses de l'ombre que l'on répare, que l'on construit, que l'on fait, enfin. En revenant. En remontant vers la surface, comme une créature de l'ombre, vers la lumière du jour. En allant vers le monde que l'on peine à voir, à découvrir.

C'était ce monde qui s'ouvrait, ici, dans les wagons, commme une expérience primitive et fondatrice d'une fraternité retrouvée. Un appel d'air prodigieux.

Je n'étais pas prêt. Pas grave. Un jour, cela s'est fait. De mettre non pas un genou à terre, mais les deux. Et consentir à vivre.
Faire ce choix. Pour aujourd'hui, chaque jour qui se lève.

Alors je dépose, une plume, en passant. Un signe, parmi tant d'autres.
Comme un petit témoignage, que, oui, toute être humain peut se sortir de sa nuit. Renouer avec son humanité. Mais pas seul. Il faut faire beaucoup d'efforts pour s'abandonner.

Une bien étrange histoire, cette histoire, où il est question de maisons bleues, de bêtes curieuses, de musiques endiablées ou langoureuses, de rires et de pleurs, et - Ô papillon, te voilà consumé! -, te voilà revenu de tes guerres car la guerre est finie. So, Ares!, what now?

L'espoir. Cette chose insubmersible. Avec la certitude absolue que l'univers nous rend ce que nous lui aurons donné.

A charge pour chacun de donner le meilleur de lui-même.

C'est ce que Aspasie aura fait, et les personnes qui ont fait vivre ce fil - comme un forum-dans-le-forum, un lieu un peu magique, et auquel je tenais à rendre hommage, ici et maintenant.

A planter des graines, elles sèment, parfois. Elles s'aiment. Meurent.
Et deviennent.

'Le mort est devenu, ce qu'en lui-même, enfin l'éternité le change.'
Quelque chose comme ça.

Zarbi, isn't it?

Have a good night y'all.







__________________
Out of the blue
So, Ares! is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/07/2016, 01h30   #5734
Eugénia
Membre
 
Avatar de Eugénia
 
Date d'inscription: juillet 2011
Messages: 39 042
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

Bonsoir, Soares, et merci pour tes mots, et ton chemin.


Je n'ai jamais fait partie de la tribu des zarbis, mais souvent de très près
Eugénia is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/07/2016, 07h59   #5735
Balzy
Membre
 
Avatar de Balzy
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Rochefort
Messages: 14 797
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

Tel qu'en Lui-même enfin l'éternité le change,
Le Poète suscite avec un glaive nu
Son siècle épouvanté de n'avoir pas connu
Que la mort triomphait dans cette voix étrange !

Eux, comme un vil sursaut d'hydre oyant jadis l'ange
Donner un sens plus pur aux mots de la tribu,
Proclamèrent très haut le sortilège bu
Dans le flot sans honneur de quelque noir mélange.

Du sol et de la nue hostiles, ô grief !
Si notre idée avec ne sculpte un bas-relief
Dont la tombe de Poe éblouissante s'orne

Calme bloc ici-bas chu d'un désastre obscur
Que ce granit du moins montre à jamais sa borne
Aux noirs vols du Blasphème épars dans le futur.

Ah ! Tu peux te vanter de m'avoir fait partir loin, comme dirait Cléo.
Loin dans le temps, dans mes jeunes années sorbonnesques, un vieux prof de sémiologie me faisait découvrir ce vieux Stéphane. J'ai jamais rien compris, et je constate que les années ne m'ont pas fait progresser, mais je ne sais pas pourquoi, j'avais grand plaisir à le réciter.


Aujourd'hui, Elle revient à son port d'attache, et c'est presque confidentiel, ici : tout passe, tout lasse, sans doute, mais je serai fidèle au poste
__________________
Les aigles atteignent des sommets, les escargots aussi mais ils en bavent
Balzy is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/07/2016, 08h49   #5736
Cléo
Puygnasse
 
Avatar de Cléo
 
Date d'inscription: novembre 2013
Messages: 14 138
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

Citation:
Posté par Balzy
Tel qu'en Lui-même enfin l'éternité le change,
Le Poète suscite avec un glaive nu
Son siècle épouvanté de n'avoir pas connu
Que la mort triomphait dans cette voix étrange !

Eux, comme un vil sursaut d'hydre oyant jadis l'ange
Donner un sens plus pur aux mots de la tribu,
Proclamèrent très haut le sortilège bu
Dans le flot sans honneur de quelque noir mélange.

Du sol et de la nue hostiles, ô grief !
Si notre idée avec ne sculpte un bas-relief
Dont la tombe de Poe éblouissante s'orne

Calme bloc ici-bas chu d'un désastre obscur
Que ce granit du moins montre à jamais sa borne
Aux noirs vols du Blasphème épars dans le futur.

Ah ! Tu peux te vanter de m'avoir fait partir loin, comme dirait Cléo.
Loin dans le temps, dans mes jeunes années sorbonnesques, un vieux prof de sémiologie me faisait découvrir ce vieux Stéphane. J'ai jamais rien compris, et je constate que les années ne m'ont pas fait progresser, mais je ne sais pas pourquoi, j'avais grand plaisir à le réciter.


Aujourd'hui, Elle revient à son port d'attache, et c'est presque confidentiel, ici : tout passe, tout lasse, sans doute, mais je serai fidèle au poste


J'aime tant et tant et tant ce texte. Tel qu'en lui-même enfin l'éternité le change...

Soares oui, consentir à vivre. C'est dingue cet acharnement que moi j'y mets, je m'en fais saigner les genoux, j'en boirais du sable, et je réussirais à griller tous les soleils de cette énergie folle et déséspérée, quand même...
__________________

Si le mot cul est dans une phrase, le public, fut-elle sublime, n'entendra que ce mot. Jules Renard
Cléo is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/08/2016, 15h25   #5737
cali*
Mimie mon Amie
 
Avatar de cali*
 
Date d'inscription: mai 2010
Localisation: Seine Maritime
Messages: 29 387
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine une réalité.
Citation sur la vie de Alfred De Musset
__________________
Fais de ta vie un rêve et de ce rêve une réalité
Mon moteur c'est mon coeur, je carbure aux sentiments et parfois ça fait vachement mal
cali* is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/11/2016, 12h41   #5738
So, Ares!
Membre
 
Avatar de So, Ares!
 
Date d'inscription: mars 2016
Messages: 3
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

http://www.atoute.org/n/forum/showpo...4&postcount=58
__________________
Out of the blue
So, Ares! is offline   Réponse avec citation
Vieux 04/11/2017, 20h44   #5739
cali*
Mimie mon Amie
 
Avatar de cali*
 
Date d'inscription: mai 2010
Localisation: Seine Maritime
Messages: 29 387
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

La vie se passe en absence, on est toujours entre le souvenir, le regret et l'espérance.
Marie du Deffand
__________________
Fais de ta vie un rêve et de ce rêve une réalité
Mon moteur c'est mon coeur, je carbure aux sentiments et parfois ça fait vachement mal
cali* is offline   Réponse avec citation
Vieux 04/11/2017, 23h17   #5740
Le Gyapète Ventru
Mi-ours mi-santhrope
 
Avatar de Le Gyapète Ventru
 
Date d'inscription: octobre 2011
Localisation: L'Alsacie, la vraie
Messages: 34 425
Re : ❍❍❍ Les Aimantés °°°°

Citation:
Posté par cali*
La vie se passe en absence, on est toujours entre le souvenir, le regret et l'espérance.
Marie du Deffand

Et vive la France
__________________

Trop honnête pour être poli.
Le Gyapète Ventru is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.