Forum médical Atoute.org

Recherche :
Derniers articles publiés :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Médecine 2.0
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Médecine 2.0 Par analogie avec le Web 2.0, je lance ici un forum sur l'évolution de la médecine, ou plutôt le bouleversement qu'annonce la révolution 2.0 dans le monde médical. Attention à ne pas poster de questions médicales sur ce forum.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 03/03/2012, 08h49   #1
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 13 518
Sécuriser l'innovation thérapeutique et informer les médecins des nouveautés ?

Sur Twitter, @ThuetF m'interpelle après ma critique du financement des sociétés savantes par l'industrie pharmaceutique et des cadeaux aux médecins :

Comment sécuriser l' innovation thérapeutique et informer les medecins des supposées nouveautés ?

La réponse étant un peu longue et liée au Web 2.0, je la fais ici.

Tout d'abord, "sécuriser l'innovation thérapeutique".

Je suppose que mon confrère veut dire : permettre aux médecins et aux laboratoires d'innover ensemble pour améliorer la santé des patients".

Ce besoin essentiel n'est pas lié au financement des sociétés savantes ni à la possibilité de faire des cadeaux aux médecins. Je n'ai pas connaissance que les sociétés savantes produisent des innovations thérapeutiques. Disons que c'est suffisamment rare pour qu'aucun exemple ne soit parvenu à mes oreilles depuis 20 ans.

Le rôle de l'industrie pharmaceutique est de faire de la recherche, d'innover avec des médicaments utiles, et d'en tirer des revenus qui lui permettent de poursuivre cette activité en rémunérant ses actionnaires.

Le rôle des médecins universitaires est de faire avancer la science pour mieux soigner les patients et de former les étudiants.

le rôle des médecins praticiens est de soigner au mieux leurs patients en s'informant notamment des dernières innovations utiles.

Le rôle des sociétés savantes est de faciliter la réflexion scientifique au sein des communautés de même spécialité, de faciliter la formation de leurs membres, d'éditer des revues et de faire circuler l'information utile concernant leur spécialité.

Le rôle de l'Etat est de fournir aux universitaires et aux chercheurs en général des moyens et des budgets permettant la mise en oeuvre de projets de recherche libérés d'impératifs économiques et de retour sur investissement.

Certaines collaborations sont envisageables

Des médecins praticiens ou universitaires peuvent souhaiter faire étudier leurs idées, hypothèses ou découvertes par un groupe industriel. C'est ainsi que l'essentiel des médicaments majeurs que nous connaissons ont été découverts et développés au XXe siècle. Ce type de collaboration ne pose aucun problème, surtout si le médecin à l'origine du produit se présente bien comme son géniteur lorsqu'il en fait la promotion et que cette dernière est bien identifiée comme telle.

Des industriels peuvent souhaiter faire tester une découverte issue de leur recherche par des médecins universitaires et/ou praticiens. C'est bien sûr indispensable. L'adhésion de ces médecins à ces projets de recherche devrait être liée à l'intérêt potentiel du produit et non à la rémunération proposée, ce qui n'est pas toujours évident.

Ces médecins expérimentateurs prestataires ne devraient en aucun cas être impliqués dans la promotion du produit ni dans les communications le concernant dans les congrès. Les biais intellectuels (investissement personnel affectif) et financiers s'ajoutent pour assurer l'absence d'objectivité de ces communications. Un confrère neutre et non rémunéré devraient prendre connaissance de ces travaux auprès de leur auteur et les présenter, s'il les juge pertinents.

Il devrait bien sûr être interdit à l'industrie de financer d'une quelconque façon :
- Le congrès hébergeant les communications sur son produit
- L'orateur présentant les travaux concernant le médicament
- Les médecins auditeurs présents à ce congrès (voyage, hôtel, frais d'inscription).
- La publication d'articles promotionnels dans la presse spécialisée.
- La formation des médecins, notamment en ce qui concerne l'innovation thérapeutique.

Un tel bouleversement diviserait par 10 le nombre de congrès et l'effectif des participants. Je suis de ceux qui pensent que ce serait une très bonne chose. Il n'est pas normal que la France se vide de la quasi totalité de ses cancérologues lors des grandes kermesses annuelles. Paradoxalement, plus les congrès sont nombreux et géants, moins l'innovation progresse.

L'essentiel des bouleversements thérapeutiques du XXe siècle ont été présentés dans des congrès aux moyens limités ou dans des journaux. L'indispensable convivialité de couloir des congrès peut être hébergée dans un faculté mise à disposition pour un congrès à petit budget.

J'en viens au 2ème sujet connexe : Comment informer les médecins des vraies nouveautés ?

La question est fréquente et toujours étrange. Elle suppose que le médecin ne soit pas capable d'identifier sans l'aide de budgets industriels les innovations thérapeutiques utiles qui concernent ses patients. Ce médecin est donc incapable de lire, de voir des vidéos ou et de communiquer avec ses confrères malgré l'existence du réseau Internet.

Soyons lucides. Comme son nom semble l'indiquer, l'évènementiel est une technique de communication qui consiste à fabriquer un évènement avec du vent. Les énormes budgets que l'industrie consacre aux congrès et au sociétés savantes sont destinés à assurer du battage médiatique et induire des prescriptions de produits dénués d'intérêt intrinsèque. Lorsque l'industrie découvre le premier bêta bloquant ou le Tagamet, l'évènementiel est inutile.

Le problème est que le bruit assourdissant produit par cet évènementiel empêche d'entendre le murmure spontané qui évoque la véritable innovation. Les congrès géants et sponsorisés étouffent les réunions scientifiques de qualité et en détournent les participants. La presse professionnelle sponsorisée et gratuite a ruiné et fait disparaître les supports d'information indépendants à quelques exceptions près.

Cette masse d'argent déversée par l'industrie sur les médias thérapeutique est justement responsable de la disparition d'une information de qualité parlant d'innovation aux médecins. Et je ne parle pas de la visite médicale.

Heureusement, la communication pair-à-pair, encore balbutiante chez les médecins, va permettre de vaincre cette gigantesque entreprise de désinformation sur l'innovation thérapeutique, encouragée par les pouvoirs publics. Ce sont ces derniers qui ont coupé les crédits aux chercheurs, les ont poussé vers les industriels, sans se rendre compte que cette économie à court terme leur coûterait bien plus cher en remboursements de médicaments. Ce sont encore eux qui veillent à ce que l'industrie pharmaceutique ne connaissent pas d'entrave légale significative dans son entreprise de contrôle des prescriptions. Nous savons pourquoi, tant les liens entre les politiques et l'industrie pharmaceutique sont étroits.

Voila donc pourquoi je considère que la loi anticadeaux est une tartuferie, et pourquoi je sais que la Loi dite "sur la sécurité du médicament" de Xavier Bertrand (ministre de la santé sous lequel la loi anticadeaux a été dénaturée) continuera d'être vidée de sa substance par des décrets scélérats jusqu'à ce que les petites ententes entre amis soient de nouveau totalement libres.

Ce qui me rend optimiste, c'est de savoir qu'à moyen terme, la Médecine 2.0 balayera ces compromissions au sein de "L'oligarchie des incapables".

La Médecine 2.0 est non violente, puissante comme une marée, peu manipulable. Elle suit les étapes de Gandhi :

"D'abord ils vous ignorent, puis ils vous raillent, puis ils vous combattent, puis vous gagnez".

Il suffit juste d'un peu de patience, de faire le dos rond en attendant l'écroulement du château de carte, de sauver les quelques patients qui nous font confiance en les protégeant de pseudo-innovations dangereuses.

Dernière modification par d_dupagne 03/03/2012 à 10h37.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide





Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 17h07.


Le forum Atoute utilise le script de forums VBulletin
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.



Ce forum n'est pas un chat

Cliquez pour en savoir plus sur le Retour des zappeurs-TDAH !