Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Arrêter de fumer
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Arrêter de fumer Echanges et soutien dans le cadre du sevrage tabagique

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 28/10/2011, 01h28   #251
gd86
les gants au poings
 
Avatar de gd86
 
Date d'inscription: janvier 2007
Localisation: poitiers
Messages: 35 189
Re : Témoignages

Citation:
Posté par Stopcirette
Bonjour Gd

Oui j'ai lu ton temoignage jusqu'au bout , j'en ai eu le courage
(Je n'attends pas de medaille ... lol )
Il est poignant , il sort des tripes ça se sent ....
J'ai lu d'autres choses que tu as ecrites sur differents fils .. tu es là pour les gens , à l'ecoute , un p'tit mot ... ça doit être toi ça ...
tu n'as pas du te recycler pour rien en famillle d'accueil ...
les autres sont-il là pour toi ? , je suppose que oui mais que tu n'attends rien en retour ...
Alors aujourd'hui quelqu'un à son tour tient à te dire qq chose ...
je voulais te dire bravo , BRAVO pour ton combat
On ne deviendra jamais des non fumeur , mais tout au plus des anciens fumeurs ... le combat avec la cigarette c'est une affaire à vie , ce n'est jamais gagné , BRAVO pour ces + 3 ans d'arrêt et BON COURAGE pour ta nouvelle defume .. tu as déjà vecu le plus dur COURAGE

On ne prépare pas l'avenir sans eclaircir le passé ... tu as tout compris



touchée dans mon p'tit coeur par ton message Stopcirette......Merci, tout simplement, et si mon témoignage à pu ou peut t'apporter un peu d'aide pour mieux comprendre ce que tu vis, tant mieux.......tendrouillesquement
__________________
On ne prépare pas l'avenir sans éclaircir le passé
Germaine Tillion



me faire CE cadeau de retrouver ma Liberté .......
gd86 is offline   Réponse avec citation
Vieux 09/12/2012, 03h14   #252
wayana
Membre
 
Avatar de wayana
 
Date d'inscription: septembre 2006
Messages: 253
Mini-témoignage éclair

Aujourd'hui quelqu'un m'a demandé depuis combien de temps j'ai arrêté de fumer... Et je ne savais pas lui répondre !

Comme cela me triturait un peu les méninges, je me suis souvenue du forum atoute, et je suis venue pour retrouver cette fameuse date du 23 juillet 2006. Donc la cigarette m'a lâché la grappe depuis plus de 6 ans !

Ce témoignage est là juste pour vous dire qu'un jour, même si on a fumé beaucoup et longtemps, et que le sevrage à été difficile, eh bien un jour on s'apercoit qu'on a tout oublié !
Le combat en vaut donc bien la peine, un jour il s'arrête pour laisser place à la liberté.
Bon courage à tous.
__________________
"Au cours de ma vie j'ai suivi de nombreux chemins et aujourd'hui je peux dire que je ne suis nulle part"(Castaneda)
wayana is offline   Réponse avec citation
Vieux 09/12/2012, 10h47   #253
arganoma
Arrêt tabac le 01/11/2009
 
Avatar de arganoma
 
Date d'inscription: octobre 2009
Localisation: Belgique
Messages: 15 688
Re : Mini-témoignage éclair

Citation:
Posté par wayana
Aujourd'hui quelqu'un m'a demandé depuis combien de temps j'ai arrêté de fumer... Et je ne savais pas lui répondre !

Comme cela me triturait un peu les méninges, je me suis souvenue du forum atoute, et je suis venue pour retrouver cette fameuse date du 23 juillet 2006. Donc la cigarette m'a lâché la grappe depuis plus de 6 ans !

Ce témoignage est là juste pour vous dire qu'un jour, même si on a fumé beaucoup et longtemps, et que le sevrage à été difficile, eh bien un jour on s'apercoit qu'on a tout oublié !
Le combat en vaut donc bien la peine, un jour il s'arrête pour laisser place à la liberté.
Bon courage à tous.

Très juste et merci pour ton témoignage
__________________
Défumée depuis le 1er novembre 2009.
Il n'est jamais trop tard pour bien faire.
Merci à tout le forum pour le soutien.
arganoma is offline   Réponse avec citation
Vieux 09/12/2012, 21h42   #254
grisette*
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2012
Messages: 3 419
Re : Témoignages


Posté par gd86
Il faut que je vous avoue combien il m'est difficile de faire mon témoignage.........j'ai peur d'oublier des choses, j'ai l'impression que pour moi, l'écrire c'est un peu tourner la page définitivement, bizarre comme impression, le témoignage de ma première année de défume, j'ai eu plaisir à le rédiger..........

le voici pour rappel ..........

ma défume.........ma plus belle victoire !!!!..........ma merveilleuse galère !!!!!.........

j'espères pouvoir me souvenir de tout !!! c'est pas gagné !!! mais je suis certaine d'une chose..............j'ai trouvé dans ce forum, la force et la persévérance, la chaleur de l'amitié......

alors voilà.......

après un nombre incalculable de tentatives toutes avortées plus ou moins rapidement, avec ou sans substituts en tous genre (sauf produits tels que le zyban ou le champix).......me vl'a de nouveau avec l'idée de m'arrêter de fumer !!!...........Pourquoi???!!! quelle question !!!! parce que !!!!!........parce que quoi??!!! ben heu..........parce que !!!! bien avancée la véro !!!! nous sommes le 18 février, je me lance dans la construction d'un post avec un ami (BC45).......et par la même occasion, j'en profite pour défumer !!!........comme d'hab ou presque, au bout de trois jours..........je craques !!! mais je prends la décision de rester sur le forum et de continuer à faire vivre le post de la bande du 18........et je commences à tourner des questions dans ma tête......pourquoi donc est ce que je n'arrive jamais à "passer les caps difficiles" alors que dans la vie réelle je suis plutot du style têtue comme une mule, avec un caractère épouvantable du genre j'ai décidé rien ne m'arrête !!!...........
les questions tournent et tournent dans ma tête, je lis beaucoup le forum, je m'y implique, je pose des questions aux anciens.......et je finis par prendre conscience qu'en fait, je me lance certes dans des tentatives de défume, mais que dès le départ, tout au fond de mon mi intérieur, je sais que je n'y arriverais pas !! et si je sais cela , c'est pour une chose toute simple, abandonner la cloper, c'est tourner le dos à 33ans de ma vie !! et ça me fouts la trouille!!! une trouille viscérale !!! rivée dans mes tripes que serais-je sans elle??.....à quoi vais-je ressembler??? et si j'étais plus capable de faire la fête?? et si je devenais intolérente???est-ce que je suis capable de vivre sans elle tout simplement??!!!!!! la voilà la faille !! j'ai la trouille de ne plus être moi !!!!!!!!.......je vais prendre quelques jours pour réfléchir à tout cela, faire connaissance (virtuelle toujours ) avec des anciens........leur poser des questions , et je continues aussi à essayer d'aider ceux de la bande du 18...........et enfin, je décides de me relancer le 12 mars2007.........

je ne vais pas revenir sur tous les moments du début de défume........ce serait trop long...... je passe par je crois toutes les phases possibles et imaginables !!! de l'envie qui vous vrille le bide, à l'envie obsétionnelle.......mais le pire , ça restera les crises demanque !! lors de précédentes défumes, j'en avais déjà subies, mais jamais avec cette violence et cette intensité !!!! .........des douleurs violentes dans l'estomac, et des tremblements impossibles à maitriser.......au bord d malaise physique parfois !!! (je me suis vue être en train de faire la vaisselle, et être contrainte d'abandonner, parce que les tremblements étaient tels, que je ne pouvais pas tenir mon éponge ! ).......au fur et à mesure des heures qui passent, la haine que j'éprouves envers la clope grandit !!! elle devient aussi viscérale que l'attachement que je lui ai porté !! je prends conscience que celle que je croyais être une amie fidèle, n'a fait que me trahir, me mentir tout au long de ma vie !!!.....dans mon esprit, ce petit tube de papier remplit de merdasse devient au fil des heures l'ennemi à abattre !!! le danger qui me menace !!........et d'un coup d'un seul, je me projettes dans une défume qui se déroulerait sur un ring!!!!........j'ai la chance à se moment précis que la bande du 18 soit en train de se construire aussi , et je croise le chemin d'un boxeur ( ) qui va "rentrer dans mon jeu"........chaque crise sera un combat !!! et il va me prodiguer non seulement des conseils, mais aussi et surtout, il va entrainer toute la bande à me soutenir avec la même rage de vaincre !!! .........une nouvelle fois, je rends hommage à cette solidarité qui s'est organisée autour de moi, j'ai ancré dans le coeur chaque moment, chaque combat .......je ne me sens pas redevable envers la bande, juste fière qu'ils aient tous cru en moi!! qu'il m'aient tous portée à bout de bras.......il en reste un magnifique sentiment de complicité !! et si j'en connais réellement deux.......j'ai hates de pouvoir rencontrer les autres .......y'a pas que le soutien de la bande......petit à petit, j'ai fais connaissance avec beaucop de membres du forum, ils sont eux aussi à mes côtés, mais avec peut-être plus de retenue, plus de pudeur........(la bande étant vraiment il faut le dire complètement déjantée !!!! )........dans les premiers mois de ma défume, je passais énormement de temps sur le pc .....( je dirais facilement 8 à 10 heures par jour !!!) mon mari a compris que je me jetais à corps perdu dans un vrai travail sur moi, et si on veut avancer dans son taf, ben faut lui consacrer du temps !!!.....j'ai la chance d'être "famille d'accueil"......du coup, je n'ai pratiquement pas de contrainte d'horaires à respecter !!! (ce qui fait que j'ai eu la chance de m'appuyer autant sur le forum).......

crises !! calme !!!.......remise en question !!!........les semaines et les jours passent, on me fête mes moisis........je ne change rien à ma façon d'accueillir les gens chez moi !! mes amis fument, mon mari fume........c'est leur problème, ce n'est plus le mien!!.........je me sens de mieux en mieux dans mon nouveau moi !!........parce qu'il faut bien le dire, j'ai un nouveau moi !!! j'ai l'impression d'être une nouvelle véro!!! moi qui était plutôt "une dure à cuire", je fond en larmes pour rien, je me tapes des crises de fou-rire comme je n'avais jamais eues au cours de toute ma vie !!( confirmation de bons nombre de personnes me connaissant depuis fort longtemps, je change au niveau de mon caractère, je "m'assouplit").....ça c'est pour le moi psychique!!.....le moi physique, je l'apprécie beaucoup moins !!! je gonffle à vue d'oeil !!!! les kilos s'entassent sur mes hanches et mon popotin au même rythme que le céléri nutell. que je m'envoies !!! tous les soirs, je manges après 20 h30 !!! non!!! je ne manges pas .........je bouffes !!! je compulses!!! je me remplis !!! je comble le vide que la clope à laissé derrière elle !!!.....(comment ne pas ressentir un vide après temps d'années en sa compangie hein??).......je vais vous donner un exemple :....alors que je suis sortie de table, ou j'ai mangé à ma faim, sans contrainte d'ordre "régime" vers 19h45/20h00......à 20h30, j'ai le ventre qui me vrille,je ne pense qu'à la nourriture !!!.....je m'octroies donc une boite de coeur de palmier...suivie d'un paquet de gateaux, je trempe des tiges de céléri branche dans le nutella ( c'est délicieux ).......je me rabat sur une ou deux batonnets glacés !!!...pour finir par une boite de haricots vert froids, que je pose à coté de mon clavier, et que je mange comme ça , en piquant direct dans la boite !!!.........alors la balance le lendemain, elle m'annonce que j'ai encore déconné !!! et que j'ai 500 grs de plus sur le popotin !!!..........j'ai fêté avant hier mon année de liberté, j'affiche 19 kilos de surpoids!!!!!!! forcément ceux qui me connaissent dans le réel me disent que c'est pas une catastrophe lorsque l'on me voit !! vu que j'étais très mince, voir maigre, puisque je m'habillais en 34/36......le fait de se loger dans un 40/42 à 47 ans après avoir eu 3 enfants n'a rien de terrible !!! sauf que c'est pas moi !! saufque ce moi là, ben j'en veux pas !!!!......donc ce sera mon prochain combat !!!..........

voilà, comme d'hab, j'ai été très longue.........je ne me relirais pas !! parce que come d'hab, je veux que ce message soit écrit avec mes "tripes".......qu'il ne soit pas réfléchit, pensé !!!........

juste terminer en disant à tous ceux qui viendront par ici lire les témoignages que je ne regrettes rien !!! que je me sens tellement mieux depuis que cette satanée clope ne fait plus partie de ma vie !!! j'aime celle que j'ai découvert derrière son écran de fumée !!!.......j'aime cette gamine de cité qui s'est tranformée en femme pleine de sentiments vrais !!! j'aime mes larmes, j'aime mon rire !!!!......je me sens enfin libre!!! .......jamais je ne dirais à quelqu'un qui se lance que c'est facile !! bien au contraire !! je dis ça va peut-être barder..........mais tu vas y arriver !!! et t'es pas seul.......on est là!!!!!.......parce que je crois que pendant encore longtemps, je tendrais la main, pour guider vers la liberté ceux qui voudront bien s'y appuyer.......que ce soit pas l'intermédiaire du forum, ou dans la vie de tous les jours, je garde la même combativité envers la clope !!!!..........

je suis libre.......et j'entends bien le rester...........

bonne route à tous............et bienvenue à tous les petits nouveaux..


tendrouillesquement votre


et me voici face à ma feuille pour le bilan de cette deuxième année de liberté .........

le 25 février dernier, j'ai pris la décision de faire la démarche de me rendre dans un centre tabacologique.........j'entends de là les "mais pourquoi ??" au bout de deux ans ...........il le fallait, j'étais en danger de recraquer !! non pas parce que j'ai envie de fumer !! loin de là !! mais parce qu'une idée semble avoir fait son chemin dans ma cervelle," si je refume, je vais maigrir !!" renseignements pris, il semblerait que non, ou alors au prix d'une rechute comme on en souhaite même pas à sa pire ennemie .........je ne peux plus rester comme ça, j'ai des douleurs dans toutes les articulations des soucis avec le dos.........que faire???........et d'un coup, le déclic !! et si je m'étais fait trop "mal" en défumant à la dure?? et si je n'avais pas écouté mon corps?? et si j'avais agit sans prendre en compte tout mon vécu, tout ce que cette saleté a masqué derrière le rideau de fumée???pourquoi ne pas réussir à m'éloigner du forum ?? pourquoi cette impossibilité à tourner la page??.........il faut l'avouer, j'ai peur , peur de soulever le rideau, peur d'aller voir derrière......faut vous dire que c'est pas joli joli derrière, ma vie n'a pas été un long fleuve tranquille, j'ai été très jeune confrontée à la violence, et à la loi du plus fort .........j'avais des parents aimants, mais trop pris par leurs boulot respectif pour avoir le temps de s'occuper d'une gamine (qui au demeurant savait se tenir parfaitement sage avec un visage d'ange pour demander l'autorisation de descendre de l'immeuble pour aller rejoindre les copines)........il est temps pour moi d'aller déméler l'écheveau de ma vie ..........

premier RDV au centre tabacologique, j'étais persuadée avoir RDV avec un Docteur dont une amie m'avait confié qu'il était vraiment super, et à l'écoute de ses patients, c'est UNE docteur qui se pointe une tite bonne femme avec qui je n'accroche pas spécialement!!.......elle me débite son blabla, me file deux brochures pub sur les méfaits du tabac, et les pastilles Nicomachin (j'suis pas sure sure qu'elle ai compris que je ne fumais plus depuis deux ans !!! ).........et une ordonnance pour des pastille à sucer, il parait que ça coupe la faim , et que cela m'aidera à lutter contre mes compulsions alimentaires !! vouais !! bien sur !!! j'ai plus de nicotine depuis deux ans dans le corps, et la tite dame veut que j'en avale ......doit pas avoir tout compris aux addictions, elle me dit tranquillement y'a pas, ou peu de risque de dépendance..........ben le mot "peu" il est en trop !!!! hors de question pour moi de ravaler quoique ce soit ayant de près ou de loin un rapport avec la clope......bref, pas génial le rencard !!!! ........deuxième RDV la diététicienne; un ti bout de jeune femme avec un joli sourire, et pas un bourrelet qui dépasse !! avec qui je passe un bon moment, avec l'impression étrange d'être écoutée.....elle prend note de mes habitudes alimentaires, et m'oriente un ti peu, mais dans l'ensemble, souhaite que je ne change rien ou pratiquement, faut juste rajouter un ti peu plus de sport, un peu de pain le matin ......et me dit calmement qu'ON (déjà j'suis plus seule ) va faire confiance à la psy pour m'aider aussi, et que dans un premier temps on ne va surtout pas essayer de maigrir mais juste de ne pas grossir plus .......miracle !!! je ressors de là apaisée, c'est con hein !! juste parce que je ne suis plus seule et parce que je ne vais pas devoir de nouveau martyriser mon corps par un régime débile............troisième RDV, la psy ;...alors là, j'ai rien compris !! ou pas grand chose !!! comment en aussi peu de temps j'ai pu arriver à lui parler de tant de choses ??? comment est-ce possible d'un coup de vider en vrac et pas dans l'ordre des choses que j'ai enfouies en moi, et qu'il me semble avoir pourtant "digérées" depuis longtemps (j'ai déjà eu un thérapeute)......comment une heure peut-elle passer en dix minutes???(j'ai vraiment eu l'impression de n'avoir passé que 10mn dans le bureau alors que nous avons dépassée l'heure)...............nous reprenons RDV pour la semaine suivante, de nouveau je jette en vrac sur la table des choses enfouies au plus profond de moi ........je voudrais que l'heure dure encore et encore.......j'ai l'impression que je n'en finirais jamais de déverser!!!!..........et autant toute ma vie j'ai entassé, autant j'ai besoin de vider ..........comme si il me fallait faire "peau neuve"...........


parce que oui, je suis neuve............je ne suis plus du tout celle que j'étais il y a deux ans, mais même plus celle que j'étais il y a an ........je grandis chaque jour j'ai l'impression de prendre vie .........j'ai toujours mes crises de larmes et mes crises de fous rires, elles me gènent l'une comme l'autre.......la psy emet l'idée qu'elles remplacent mon ancienne violence ou agressivité .......j'ai donc le droit d'afficher des sentiments???je peux utiliser le rire pour désarçonner l'adversaire??? j'suis pas obligée de serrer les poings???.......misère de misère !! mais qu'est ce que c'est que cette histoire???.........qui c'est cette véronique qui avance en jettant par dessus bord les relants de son existence???

mon surpoids fait que je me sens mal dans ma peau physiquement, mais la défume fait qu'il me faut affronter les fantomes de ma vie ........

tout ça pour vous dire que je suis intimement persuadée que mon vécu fait que je dois absolument être prise en charge par un thérapeute, parce que je ne peux plus me glisser derrière le rideau de fumée, et je pense honnêtement que je ne suis pas la seule sur le forum à devoir me remettre en question, mais que je sais très bien combien il est dur de se retrouver face au bilan de son ancienne vie de fumeuse, ça fouts la trouille je vous l'avoue, mais la peur n'évitant pas le danger, j'ai décidé de ne plus me cacher .........je veux avancer à visage découvert, rayonnante de ma liberté si chèrement gagnée..........et je souhaite à toutes celles et ceux qui sont en difficultés, sans toujours comprendre pourquoi ,d'entamer la même démarche que la mienne...........je ne regrette qu'une chose, avoir attendu d'être dans la souffrance , j'aurais mieux fait de me faire aider dès le début de ma défume..........je ne suis pas persuadée que la défume à la dure soit celle qu'il faut choisir, souffrir ne sert à rien, si je devais recommencer je choisirais une aide, quelle qu'elle soit, pas pas seule.........plus jamais seule face aux problèmes !!!! .......je veux avancer sereinement , ne plus porter les fardeaux de ma vie .......

j'ai bien conscience aussi là de suite, d'être en train de vous raconter ma vie.........je sais que certains auront cessé de lire bien avant cette ligne, mais si un ou une seule d'entre vous va jusqu'au bout, de cette page, et ce dit que finalement son ressenti ressemble au mien peut-être aura t-il (elle) pris conscience de ne pas être un extra terrestre, mais que quelqu'un d'autre à eu sa vision de la vie bouleversée par la défume, et qu'il est inutile d'en avoir honte, ou d'en être mal à l'aise !!.......

je vais terminer ce témoignage qui est à mes yeux sensé représenter mon départ du forum , en vous disant que malgré tous ces bouleversements dans ma vie, je suis heureuse d'être défumée...........pas un seul instant je n'ai regretté mon passé de fumeuse.....je regrette la façon dont je me suis fait mal ça oui, mais en aucun cas la défume elle même ...........je me sens libre, libre de pouvoir me montrer telle que je suis!! (c'est pas toujours facile, vu que je me découvre !! je ne me connais pas sous cet angle là moi !!!mais jusqu'à maitenant, je m'apprécie si !! si !!! même si ça fait un tantinet prétentieux, tant pis !!! c'est comme ça que je ressent les choses ).........

je voudrais vous dire aussi que j'ai énormement appris a votre contact, la diversité de nos origines tant culturelles que territoriales m'a fait découvrir des personnes adorables, (même si bien sur il peut aussi ne pas y avoir d'atomes crochus!! on est quand même pas obligé d'aimer tout le monde, ou de comprendre tout le monde).......j'ai eu un réel plaisir à accueillir chez moi tous ceux qui se reconnaitront .......et j'ai très envie que certains puissent venir découvrir le Poitou, ma maison reste ouverte ........(par contre ne vous faites aucune illusion, je suis dans la vie celle que je suis sur le forumune bavarde incorrigible, qui lorsqu'elle a une idée dans la tête, fait tout pour persuader l'autre que j'ai raison ) .........



et je voudrais aussi vous dire que je vais petit à petit m'éloigner du forum , certains l'ont déjà constaté, je me fait plus rare depuis quelques temps, je crois qu'il faut que j'arrive à tourner cette page du tabac...........et que pour ça, j'ai besoin de m'éloigner, j'ai déjà essayé, et je n'avais pas pu ......je refais un nouvel essai........mais sans brusquerie, je serais là demain surement, ou pas.........mais je ferais les choses comme je les sens, avec mon coeur .......Ne pensez surtout pas que je ne suis plus dispo, bien au contraire si vous avez besoin d'aide ou de soutien, il vous suffira de m'envoyer un mp ........et je serais à vos côtés......pour ceux d'entre vous qui me sont proches aucun changement, je continuerais à vous harceler en mp ou sur msn.........


vous êtes tous très chers à mon coeur, et je crois qu'il y a une chose qui de toute façon nous lie quoique la vie nous réserve, c'est notre combat contre ce satané petit tube de papier remplit de merdasse.........

tendrouillesquement à vos côtés
"




ps : celui ou celle qui aura eu le courage de lire jusqu'au bout mérite une médaille.........perso je fais comme d'hab, je ne me relis pas, histoire ne pas avoir envie de moduler ou changer les paroles directement sorties de mes "tripes"
__________________
On ne prépare pas l'avenir sans éclaircir le passé
Germaine Tillion



bonsoir Véro
nous nous sommes parfois croisées..sans plus...

ce que je que je viens de lire , effectivement me prouve que je suis tout sauf une extra terrestre et que peut être, accepter de s'aasoir sur sa fierté (simplement parce qu'on les autres ne nous connaissent pas autrement que forte , chiant/gentille, deconneuse et toujours là pour les autres) oui ça c'est vrai mais et nous, comment s'occupe t on de nous,
je me dis qu'il est peut être temps, sans attendre de franchir le ps d'aller déverser...
je ne sais pas , je te dirai, en tout cas, ce qu je viens de lire me bouleverse..dans le bon sens
oui véro, tu es tout sauf seule

je fais connaissance avec toi aujourd'hui..mieux vaut tard que jamais !

merci pour tes mots , si tu m'a sun peu lue, j'aime le VRAI...il n'est pas toujours beau, il est parfois vulgaire, il est grivois (moi j'aime bien ) mais il peut se regarder dans la glace le soir avec un brossage de rattaches !!!!

merci Véro...
merci...

leïla.

Dernière modification par grisette* 09/12/2012 à 21h45.
grisette* is offline   Réponse avec citation
Vieux 17/12/2012, 20h29   #255
GINGER2
Membre
 
Avatar de GINGER2
 
Date d'inscription: septembre 2007
Localisation: Montréal (Québec)
Messages: 4 760
Re : Témoignages

Ça y est !

28 ans de tabagisme plus tard et après un nombre incroyable de tentatives j’y arrive enfin

Le 1 an tant attendu !!!
Je respire mieux,
Je sens bon et ma maison aussi
J’ai plus de sous dans mes poches
Je dors mieux
Je me sens de plus en plus libre

Et surtout j’évite les regards de désapprobation d’une société devenue très intolérante vis-à-vis de l’usage du tabac et cela est un grand soulagement pour moi

Contrairementà plusieurs, ce n’est pas tant la recherche de liberté qui m’a poussée à vouloir arrêter. Quoique c’est un bonus qui n’est pas à négliger

Non moi ce qui me chicotais le plus c’était que je trouvais absurde de faire autant de mal à mon corps avec ce poison.

J’aime trop la vie pour accepter de nuire délibérément à ma santé, il fallait donc que j’essaie de mettre les chances de mon côté.
Aussi, j’en avais assez de me faire regarder comme une personne suicidaire et sans volonté

Honnêtement, si fumer ne nuisait pas à la santé et bien j’aurais fumer toute ma vie car j’aimais fumer et il m’arrive encore parfois de regarder quelqu’un fumer et me dire tiens ! j’en aurais bien fumer une petite mais heureusement cette pensée ne dure pas longtemps et passe rapidement

Pour cette défume je m’étais fixée comme objectif une abstinence de 1 an et demi et ensuite si je souffrais encore je refumerais car je ne voulais pas vivre en privation et en souffrance toute ma vie. Et bien à mon grand étonnement, àpartir du 10ème mois les choses se sont simplifiées , je ne souffre pas, je dirais même que cette défume est devenue confortable, oui c’est ça, je dirais que j’ai enfin trouvé mon confort dans cette défume ou peut-être même je pourrais parler d’équilibre.


Donc j’ypense peu, la bête est approvoisée et je peux vaquer à mes occupations librement sans l’obsession du tabac. Bonne nouvelle non ?
Est-ce que je suis guérie ? Et bien non, je sais qu’une seule taffe et pour moi ce serait retour à la case départ donc pas touche, jamais sinon c’est foutu

AUX JEUNES DÉFUMÉS :

Il faut rester patient et ne pas se décourager même si cela prend plusieurs tentatives car oui on finit par y arriver

Pour moi chaque nouvelle défume (et il y en a eu plusieurs croyez-moi ) m’a permis d’apprivoiser et dédramatiser un peu plus ce deuil à faire d’une partie de moi, car cette cigarette elle faisait bel et bien partie de moi depuis très longtemps et je n’arrivais pas à concevoir ma vie sans mais bonne nouvelle, on peut vivre sans tabac et très bien en plus donc il faut garder espoir car il arrive un moment ou finalement l’emprise qu’avait le tabac sur nous devient relatif, il n’a plus la même importance et ça devient tout à coup plus facile d’y renoncer

Il n’y a évidemment aucune garantie que je ne refumerai pas mais je vais continuer mon petit bonhomme de chemin un jour à la fois en espérant ne jamais perdre de vue tous les efforts investis dans cette entreprise, car moi ça fait une bonne dizaine d’années que je travaille à me libérer du tabac

Il me semble important de ne pas trop se comparer aux autres dans notre démarche car chacun est différent, pour certains c’est plus facile et pour d’autres très difficile,il y en a qui se sentent bien au bout de quelques mois et pour d’autres cela prend beaucoup plus de temps mais l’important c’est d’avancer avec confiance vers sa liberté car tôt ou tard elle va venir

Je vais terminer en disant que je suis très fière de moi. Arrêter de fumer est ce que j’ai accompli de plus difficile dans ma vie. Et oui ! Pour moi ce fut toute une aventure pour en venir à bout

J’en sors un peu plus dodue ( 9 kilos que j’essaierai de venir éventuellement perdre tout doucement en compagnie d’autres sur le forum )
et un peu plus sensible aussi sans ma doudou mais combien plus confiante en mes capacités de poursuivre mes objectifs avec succès

Bon là ça va faire la tartine, au Québec on dirait plutôt le roman

Sur ce bon courage à tous dans votre démarche

Ginger


__________________
Arrêt le 17 décembre 2011
GINGER2 is offline   Réponse avec citation
Vieux 17/12/2012, 22h48   #256
arganoma
Arrêt tabac le 01/11/2009
 
Avatar de arganoma
 
Date d'inscription: octobre 2009
Localisation: Belgique
Messages: 15 688
Re : Témoignages

Quel beau témoignage Ginger
__________________
Défumée depuis le 1er novembre 2009.
Il n'est jamais trop tard pour bien faire.
Merci à tout le forum pour le soutien.
arganoma is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/12/2012, 17h11   #257
escafit
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2012
Messages: 1
Re : Témoignages

bonjour:je viens a l'instant de m'inscrire sur le forum,pour vous dire que cela fait15jours que je ne fume plus, et bien decidée a ne plus y toucher bien sur que cela n'est pas facile mais cela en vaut la peine,car je ressent déjà les effets bénéfiques et je ne sent plus le tabac pour tenir le coup, je me fais aider par mon médecin et de mes convictions et surtout pendant le sevrage personne ne fume chez moi j'ai encore des astuces, qui voudrait partager les siennes avec moi?
escafit is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/12/2012, 21h34   #258
arganoma
Arrêt tabac le 01/11/2009
 
Avatar de arganoma
 
Date d'inscription: octobre 2009
Localisation: Belgique
Messages: 15 688
Re : Témoignages

Citation:
Posté par escafit
bonjour:je viens a l'instant de m'inscrire sur le forum,pour vous dire que cela fait15jours que je ne fume plus, et bien decidée a ne plus y toucher bien sur que cela n'est pas facile mais cela en vaut la peine,car je ressent déjà les effets bénéfiques et je ne sent plus le tabac pour tenir le coup, je me fais aider par mon médecin et de mes convictions et surtout pendant le sevrage personne ne fume chez moi j'ai encore des astuces, qui voudrait partager les siennes avec moi?

Bienvenue Escafit et bravo pour ces 15 jours. Je te conseille d'ouvrir ton propre fil, de te présenter sur le fil réservé à cet usage et/ou d'aller retrouver les défumés de décembre. Ici tu auras tout le soutien dont tu as besoin.
__________________
Défumée depuis le 1er novembre 2009.
Il n'est jamais trop tard pour bien faire.
Merci à tout le forum pour le soutien.
arganoma is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/12/2012, 22h01   #259
Elenwë
Membre
 
Avatar de Elenwë
 
Date d'inscription: décembre 2012
Messages: 103
Re : Témoignages

Citation:
Posté par GINGER2
Ça y est !

28 ans de tabagisme plus tard et après un nombre incroyable de tentatives j’y arrive enfin

Le 1 an tant attendu !!!
Je respire mieux,
Je sens bon et ma maison aussi
J’ai plus de sous dans mes poches
Je dors mieux
Je me sens de plus en plus libre

Et surtout j’évite les regards de désapprobation d’une société devenue très intolérante vis-à-vis de l’usage du tabac et cela est un grand soulagement pour moi

Contrairementà plusieurs, ce n’est pas tant la recherche de liberté qui m’a poussée à vouloir arrêter. Quoique c’est un bonus qui n’est pas à négliger

Non moi ce qui me chicotais le plus c’était que je trouvais absurde de faire autant de mal à mon corps avec ce poison.

J’aime trop la vie pour accepter de nuire délibérément à ma santé, il fallait donc que j’essaie de mettre les chances de mon côté.
Aussi, j’en avais assez de me faire regarder comme une personne suicidaire et sans volonté

Honnêtement, si fumer ne nuisait pas à la santé et bien j’aurais fumer toute ma vie car j’aimais fumer et il m’arrive encore parfois de regarder quelqu’un fumer et me dire tiens ! j’en aurais bien fumer une petite mais heureusement cette pensée ne dure pas longtemps et passe rapidement

Pour cette défume je m’étais fixée comme objectif une abstinence de 1 an et demi et ensuite si je souffrais encore je refumerais car je ne voulais pas vivre en privation et en souffrance toute ma vie. Et bien à mon grand étonnement, àpartir du 10ème mois les choses se sont simplifiées , je ne souffre pas, je dirais même que cette défume est devenue confortable, oui c’est ça, je dirais que j’ai enfin trouvé mon confort dans cette défume ou peut-être même je pourrais parler d’équilibre.


Donc j’ypense peu, la bête est approvoisée et je peux vaquer à mes occupations librement sans l’obsession du tabac. Bonne nouvelle non ?
Est-ce que je suis guérie ? Et bien non, je sais qu’une seule taffe et pour moi ce serait retour à la case départ donc pas touche, jamais sinon c’est foutu

AUX JEUNES DÉFUMÉS :

Il faut rester patient et ne pas se décourager même si cela prend plusieurs tentatives car oui on finit par y arriver

Pour moi chaque nouvelle défume (et il y en a eu plusieurs croyez-moi ) m’a permis d’apprivoiser et dédramatiser un peu plus ce deuil à faire d’une partie de moi, car cette cigarette elle faisait bel et bien partie de moi depuis très longtemps et je n’arrivais pas à concevoir ma vie sans mais bonne nouvelle, on peut vivre sans tabac et très bien en plus donc il faut garder espoir car il arrive un moment ou finalement l’emprise qu’avait le tabac sur nous devient relatif, il n’a plus la même importance et ça devient tout à coup plus facile d’y renoncer

Il n’y a évidemment aucune garantie que je ne refumerai pas mais je vais continuer mon petit bonhomme de chemin un jour à la fois en espérant ne jamais perdre de vue tous les efforts investis dans cette entreprise, car moi ça fait une bonne dizaine d’années que je travaille à me libérer du tabac

Il me semble important de ne pas trop se comparer aux autres dans notre démarche car chacun est différent, pour certains c’est plus facile et pour d’autres très difficile,il y en a qui se sentent bien au bout de quelques mois et pour d’autres cela prend beaucoup plus de temps mais l’important c’est d’avancer avec confiance vers sa liberté car tôt ou tard elle va venir

Je vais terminer en disant que je suis très fière de moi. Arrêter de fumer est ce que j’ai accompli de plus difficile dans ma vie. Et oui ! Pour moi ce fut toute une aventure pour en venir à bout

J’en sors un peu plus dodue ( 9 kilos que j’essaierai de venir éventuellement perdre tout doucement en compagnie d’autres sur le forum )
et un peu plus sensible aussi sans ma doudou mais combien plus confiante en mes capacités de poursuivre mes objectifs avec succès

Bon là ça va faire la tartine, au Québec on dirait plutôt le roman

Sur ce bon courage à tous dans votre démarche

Ginger



Merci Ginger pour ton témoignage!! Je l'ai lu deux fois et moi qui me suis inscrite dans le traîneau de décembre, et quelques jours après, rechute, je n'ose plus parler d'arrêt et même si j'en ai une forte envie, je me demande si j'y arriverai un jour. Malgré tout, j'ai décidé de refaire une autre tentative à partir d'aujourd'hui, de ce soir plus précisément (juste avant les fêtes, c'est du suicide ) mais pour moi, c'est comme un petit défi car si j'arrive à passer ce cap sans fumer, peut être que le reste de l'année 2013 sera moins difficile. Je verrai bien!!... La chance que j'ai, est que je passe la transition 2012-2013 dans ma famille et pas un est fumeur. En plus, je monte en Haute-Savoie, la montagne, l'air pur, la joie de voir ceux que j'aime, tout ça devrait m'aider. Pour Noël, je le fête chez moi et pour ceux qui le passeront avec moi, une dizaine à peut près, deux seulement fument. Donc, ça peut être jouable
sans être insupportable... Tu vois Ginger, ton témoignage n'est pas là pour rien car avant de le savoir, tu m'as soutenu par ton récit. Merci encore et bravo pour ton arrêt
__________________
Je rends grâce au Dieu quel qu'il soit,
Pour mon âme invincible et fière.
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.
Elenwë is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/01/2013, 14h45   #260
ExAalia
Membre
 
Date d'inscription: mars 2012
Messages: 39
Re : Témoignages

Citation:
Posté par Aalia
Ma fume

J’ai commencé à fumer en seconde, à l’âge de 15 ans en janvier 2000. A l’époque, beaucoup de mes camarades de classe fumaient, c’était autorisé et la clope ne coutait pas cher. Au collège, fumer donnait un coté racaille – rebelle, mais là au lycée c’était devenu différent, ça faisait adulte. J’ai passé 4 mois à regarder avec admiration les terminales qui aspiraient la fumée, parlaient, puis soufflaient ensuite. Je me demandais bien comment ils faisaient. Et puis j’ai essayé, un jour, un copine me donnant sa cigarette allumée en disant « tiens moi ça », j’ai essayé. Deux amies me voyant passer me demandant « depuis quand tu fumes », j’ai répondu « depuis deux minutes ». C’était parti.
Après deux mois de crapotage, j’ai fini par fumer pour de bon. J’ai tiré une latte et ça m’a tourné la tête pendant deux heures, mais j’étais contente : j’avais enfin compris comment ouvrir la bouche sans recracher tout de suite la fumée. J’ai acheté mon premier paquet en avril, un paquet de 20 Lucky Strike à 17 francs, je m’en souviens encore. J’ai fumé comme ça jusqu’en terminale.
En terminale, je me suis mise avec quelqu’un qui ne voulait pas que je fume, totalement anti-tabac. J’ai fumé en cachette de lui pendant le temps qu’a duré notre histoire : 3 ans. En cachette de lui, plus en cachette de mes parents, ça commençait à faire beaucoup, mais rien ne pouvait me dissuader de fumer. Pauvre lycéenne de 17 ans, je trouvai quand même le temps, l’argent et la planque pour fumer.
Après le bac, en math sup et math spé, on est tellement dans le boulot et le stress des concours que fumer ou pas fumer est le cadet de nos soucis. J’ai continué de fumer compulsivement pendant ces deux années et sans même m’en rendre compte, je crois. Je trouvais l’argent en donnant des cours de maths ! le prix du tabac avait déjà considérablement augmenté, mais je suivais, j’avais pas le choix.
En 2004, j’ai intégré une école d’ingénieur et quitté mes parents. Mes parents qui étaient un frein au tabac des l’instant que j’étais chez eux. Là, c’était terminé, je fumais quand je voulais, ou je voulais et même dans ma chambre. Etant beaucoup plus libre qu’en prépa, je donnais des cours à gogo et pouvait donc me payer des paquets à gogo aussi. J’avais peu d’argent et la clope passait avant la bouffe : je fumais, mangeait peu, et en un an j’ai perdu 15 kilos sans trop m’en rendre compte.
C’est vers ma deuxième année d’école que la cigarette a commencer à me dégouter. Mon nouveau petit ami était un fumeur, celui là, mes parents pas là, mes collocs fumeuses. N’ayant plus besoin de me cacher, n’ayant plus d’interdit à braver, j’ai commencé à me demander à quoi ça rimait. J’ai également commencé à ressentir des douleurs de type « point de coté » au réveil, suite à un stage chantier très très enfumé. Là, j’ai commencé à me dire que puisqu’il fallait que j’arrête un jour (je n’ai jamais imaginé fumer jusqu’à la fin de ma vie), autant le faire maintenant, car chaque jour passé serait plus difficile sinon.
J’avais 22 ans et je sentais déjà le tabac m’abîmer.
2006 : Dernière année d’école et je déménage. Je vais en profiter pour défumer puisque je change de vie, ce sera plus simple. Mes amis passent me voir dans mon nouvel appart parisien, on fume comme des pompiers. Rapé. Noël : je pars 10 jours en vacances avec mes parents pour la dernière fois, je ne vais donc pas fumer et au retour, je ne reprendrai pas. A mon retour, premier pote croisé = première cigarette fumée. Rapé, mais cette fois la décision est fermement ancrée dans ma tête.
De janvier 2007 à aout 2007, j’essaie 4 fois de défumer, prenant chaque fois pour prétexte un changement dans ma vie : nouveau stage, déménagement, premier emploi, etc. A chaque fois, la défume dure une semaine grand max.
Finalement, j’ai abandonné, je n’y arrive pas, ça me fatigue, mais ça me fatigue encore plus de me dire que je n’y arrive pas. Je préfère encore ne plus essayer.
D’aout à décembre, je ne savoure plus la cigarette. Je passe de l’envie de fumer à l’envie d’écraser la clope que je viens à peine d’allumer. Je me réveille le matin en me disant « eh merde, je fume », j’émerge à peine de mon sommeil que me première pensée est qu’il faut que j’arrête de fumer… Plus personne n’est là pour me dire que c’est pas bien. Comme j’ai un emploi j’ai les moyens enfin de m’acheter mes paquets. Et pourtant je m’en veux à mort, je suis mal. Quand je parle d’arrêter de fumer mes amis me disent « mais bien sûr… ». Je l’ai dit tellement de fois, j’ai raté à chaque fois…
J’apprend qu’en 2008, les bars, restaurants et boites de nuit deviennent non – fumeurs : voilà l’ultime occasion à saisir, c’est toujours dans ce genre de lieux que je replonge, et il a toujours été hors de question de devenir associable pour arrêter de fumer.

Ma défume

Plus que jamais motivée et encouragée par les collègues, je vais chercher de la motivation un peu partout : sites, tabac info, pubs anti tabac, forums (atoute !) dés le premier jour. Ma secrétaire m’aide vachement : on se fait un footing par semaine, qui finit vite en séances de natation car j’aime pas ça. Je recouvre mon souffle à vitesse grand V.
Beaucoup autour de moi ne comprennent pas pourquoi c’est dur : après tout je n’ai fumé que 8 ans c’est pas très long. Si, justement, quand on a 23 ans, 8 ans c’est plus du tiers de sa vie et la totalité de sa vie d’adulte. C’est énorme. Mes souvenirs en tant que non fumeuse datent pratiquement de l’enfance. Etre adulte sans fumer, je ne sais pas faire, j’ai jamais fait. A 15 ans je suis en seconde, à 23 ans je suis cadre en bureau d’étude. J’en ai accompli, des choses avec la clope. C’est dur. Il faut que je perde mes repères. Mais je sens que je suis sur la bonne voie.
3 semaines sont passées, et je sais déjà que cette défume est la bonne. J’ai souvent envie de fumer, mais je sais déjà que je ne le ferai pas. Mon chéri, qui vit avec moi, accepte d’aller dehors pour fumer. Puis il arrête. On se fait des petits cadeaux avec l’ « argent non dépensé » pour tenir : console de jeux, plus récemment vélo.. etc.
Mes amis, me voyant défumée et grossir à vue d’œil, sont un moment persuadés que je suis enceinte. Je me marre bien ! Il me croient incapables de tenir une défume sans une raison aussi importante. Bah, je me dis que dans 5 mois, ils verront à mon ventre que c’est faux.
Puis j’ai oublié la clope. Je continue de venir sur atoute parce que j’aime bien les gens. Mais je ne me vois plus avec une clope, je sais plus, c’était pas moi. Voir les gens fumer me fait toujours envie mais très modérément, et pas toujours.
Aujourd’hui, 7 mois après, j’ai confiance et je considère que cette confiance a été la clé de ma réussite. Je ne regrette rien et surtout pas la clope, j’ai gagné un fric monstre, je cours après le bus et récupère très vite, le seul petit souci c’est les 7 kilos de pris. Que je compte bien perdre maintenant que je n’ai plus besoin de la nourriture comme compensation.
Aujourd’hui, aout 2008, j’ai 24 ans, je viens de retrouver mon âge et j’ai une vie de défumée devant moi.

Janvier 2013, j'ai 28 ans et je n'ai rien touché depuis 5 ans.
J'ai bel et bien perdu les 7 kilos, j'en ai même perdu beaucoup plus. Je suis en forme. Je fais du sport. Je ne regrette rien.
A part mon âge de l'époque!
Il parait que mon espérance de vie est redevenue identique.. à celle que j'aurais si je n'avais jamais fumé.
Maintenent quand on me demande si je fume de ne dis plus "euh j'ai arrêté." Je dis "Non."
ExAalia is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/01/2013, 20h36   #261
B@Bette
 
Messages: n/a
Re : Témoignages

coucou Aalia
contente de te voir, je ne refume pas non plus ( cuvée 2008)et mais j'y pense encore
il ne me faudrai pas grand chose pour recommencer
mais alors, je pense au parcours difficile que j'ai eu pour arreter
et je me dis que cela ne vaut pas la peine de recommencer trop dur d'arreter
a l'année prochaine
  Réponse avec citation
Vieux 08/01/2013, 08h46   #262
ExAalia
Membre
 
Date d'inscription: mars 2012
Messages: 39
Re : Témoignages

Citation:
Posté par B@Bette
coucou Aalia
contente de te voir, je ne refume pas non plus ( cuvée 2008)et mais j'y pense encore
il ne me faudrai pas grand chose pour recommencer
mais alors, je pense au parcours difficile que j'ai eu pour arreter
et je me dis que cela ne vaut pas la peine de recommencer trop dur d'arreter
a l'année prochaine

Hello Babette!
Oui ça fait du bien de prendre du recul sur l'explot accompli.. et de ne pas perdre de vue tout ce qu'on a été et fait. La petite clope de circonstance, juste comme ça... JA-MAIS!
ExAalia is offline   Réponse avec citation
Vieux 09/01/2013, 21h24   #263
Malice31
Objectif: Dino
 
Avatar de Malice31
 
Date d'inscription: octobre 2009
Localisation: Région Toulousaine
Messages: 3 783
Re : Témoignages

Citation:
Posté par arganoma
Il y a un an j'allais écraser ma dernière cigarette. Pourtant elle avait été ma compagne depuis mes 14 ans. La première cigarette, on me l'a offerte. Je n'ai pas hésité une seconde, je l'ai prise, j'entrais dans le monde des grands. Je ne pouvais pas savoir que j'entrais surtout dans le monde de la dépendance. Quel plaisir j'ai eu à fumer durant une dizaine d'années. Pourtant, devant mon teint grisâtre, je tente un premier arrêt (vers 25 ans) qui sera suivi d'un nombre incalculable d'arrêts et de reprises (aucune méthode ne m'échappe). Parfois j'arrive même à tenir un mois ... et la clope et moi avons voyagé de cette manière durant plus de 45 ans. Elle était omniprésente dans ma vie, je vivais accrochée à elle pourtant je l'aimais de moins en moins. Elle m'avait offert comme cadeaux un emphysème sévère, une toux permanente, une mauvaise odeur et surtout elle m'avait pris ma liberté. Je me trouvais avec des paquets vides sans même avoir le souvenir de les avoir fumé, j'avais perdu tout contrôle devant elle. L'évidence m'est alors apparue "ou j'arrêtais de fumer ou je "crevais" et j'ai pris ma décision : j'allais cette fois arrêter pour de bon. Comment ? Quand ? je ne savais pas, je savais juste que je voulais sauver ma peau. Internet allait m'aider car je suis tombée sur le forum et des gens formidables qui n'ont pas douté de moi. Avec leur soutien, je suis allée voir mon médecin qui m'a prescrit un médicament qui (associé au forum) s'est révélé très efficace malgré ses nombreux effets secondaires. J'ai d'ailleurs dû l'interrompre très rapidement. Le 1er novembre à 9 h du matin, j'écrasais mon dernier mégot. Je ne vais pas mentir, mon parcours a été celui du combattant. J'ai connu l'euphorie, les portes qui claquent, les pleurs, la dépression. Heureusement le forum me portait bien souvent. Je consultais une psychologue-tabacologue qui me rassurait en me disant que j'étais perdue car je ne me connaissais pas. C'était vrai, j'avais caché derrière mon écran de fumée toutes mes émotions, toutes mes angoisses plutôt que d'oser les affronter. Le chemin n'a pas été facile mais il a été très enrichissant puisqu'il m'a apporté la fierté, la confiance, la patience.
Je ne regrette pas d'avoir fumé (à quoi ça servirait ?) car je peux maintenant regarder les choses en face. Elles sont comme elles sont et pas comme j'aurais voulu qu'elles soient. Le bilan est positif car j'ai trouvé la liberté dont on me parlait, je sais aussi qu'avec de la détermination, on peut arriver à ce qu'on veut vraiment. Je suis heureuse de ne plus fumer et ma détermination est simple : ne jamais reprendre une seule taffe. Je vais terminer ce témoignage en remerciant chaque personne du forum car un mot, une phrase peut aider énormément. Un merci particulier aux anciens et à tous ceux qui se battaient en même temps que moi. Ils se reconnaitront. Arrêter de fumer, c'est faire le bon choix.

Ma Arga ,
Merci beaucoup pour ton témoignage que je n'avais encore jamais lu ...
Et tant mieux car ce soir, il m'a vraiment fait du bien...
Merci ma belle
Et merci de ta présence,
sans les "anciens" dont tu fais aujourd'hui partis,
je n'aurrai surement pas eu le courage de revenir sur ce forum ...
mon aventure de défume de 2009 reste gravé dans ma tête grace aux personnes formidables que j'ai rencontré ici,
je n'aurais jamais cru à ce type de relations derrière un ordi...
__________________
Arrêt du 16/10/2009 au 11/07/2010...

Re - tentative le 27/11/2012
En route vers la liberté, la vraie, j'espère...
Malice31 is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/01/2013, 18h04   #264
grisette*
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2012
Messages: 3 419
Re : Témoignages

bien étrange ton témoignage !
grisette* is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/01/2013, 18h54   #265
arganoma
Arrêt tabac le 01/11/2009
 
Avatar de arganoma
 
Date d'inscription: octobre 2009
Localisation: Belgique
Messages: 15 688
Re : Témoignages

Citation:
Posté par bela67
bien étrange ton témoignage !


Je pense comme toi Bella
__________________
Défumée depuis le 1er novembre 2009.
Il n'est jamais trop tard pour bien faire.
Merci à tout le forum pour le soutien.
arganoma is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/01/2013, 18h58   #266
gabrielle elise
Cool
 
Avatar de gabrielle elise
 
Date d'inscription: décembre 2008
Localisation: Ici depuis 2005
Messages: 31 091
Re : Témoignages

C'est quoi des cigarettes sans additif?
__________________


Sois toi même, les autres sont déjà pris! O. Wilde

Gaby!
gabrielle elise is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/01/2013, 19h02   #267
arganoma
Arrêt tabac le 01/11/2009
 
Avatar de arganoma
 
Date d'inscription: octobre 2009
Localisation: Belgique
Messages: 15 688
Re : Témoignages

Citation:
Posté par gabrielle elise
C'est quoi des cigarettes sans additif?

On fume des cigarettes (petit rouleau blanc rempli de tabac). On avale goudron et nicotine et subitement on se rend compte qu'on oubie de fumer. Encore une méthode incroyable
Tout et n'importe quoi

Gaby
__________________
Défumée depuis le 1er novembre 2009.
Il n'est jamais trop tard pour bien faire.
Merci à tout le forum pour le soutien.
arganoma is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/01/2013, 19h03   #268
gabrielle elise
Cool
 
Avatar de gabrielle elise
 
Date d'inscription: décembre 2008
Localisation: Ici depuis 2005
Messages: 31 091
Re : Témoignages

Citation:
Posté par arganoma
On fume des cigarettes (petit rouleau blanc rempli de tabac). On avale goudron et nicotine et subitement on se rend compte qu'on oubie de fumer. Encore une méthode incroyable
Tout et n'importe quoi

Gaby

Arga
__________________


Sois toi même, les autres sont déjà pris! O. Wilde

Gaby!
gabrielle elise is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/02/2013, 18h44   #269
mamanendétresse
Membre
 
Date d'inscription: janvier 2008
Messages: 533
Re : Témoignages

Bonjour,

J'ai commencé à fumer très jeune et suis devenue une TRES grosse fumeuse. Je n'ai pu arrêter que le jour où les chewing gums ont été libres d'accès et j'ai décidé de mâcher autant que nécessaire, du moment que je ne fumais plus. J'ai mâché pendant six ans 3 boîtes de 105 gums (Nicorette) par semaine (oui !).
Aucun médecin, aucun pharmacien ne m'a parlé de risques, fort heureusement. Peut-être n'imaginaient-ils pas qu'on pouvait mâcher une telle quantité ? Et, si c'est cancérigène, pourquoi est-ce en vente libre ?
Dans les pays anglo saxons, souvent plus attentifs que nous aux effets secondaires et aux risques, on peut les acheter en libre, libre service !
Il y a trois mois je suis passée de 4 à 2 mg, sans aucune souffrance. J'ai compris que la clope ne me manquait plus.
Il y a quinze jours, j'ai arrêté les chewing gums, d'un coup, complètement, et tout va bien. Il y a eu des moments difficiles mais c'était différent du manque de clope (c'était surtout une envie de mâcher que j'ai pu contrôler)
En fait, mon sevrage a suivi des détours et je pense que pour arrêter de fumer, il faut vraiment intégrer le fait que fumer est une addiction, de la même force que l'alcool. Les manifestations ne sont pas les mêmes mais la force est la même. Reprendre un verre peut faire replonger, fumer une clope aussi.
On n'est pas égaux devant l'alcool; on n'est pas égaux face au tabac.
Je sais que je ne dois absolument plus toucher une seule clope, même si j'ai des amis qui ont la chance de pouvoir maîtriser leur consommation.
Par contre, je maîtrise parfaitement ma consommation d'alcool, alors que d'autres ne doivent absolument pas toucher un seul verre.

Bon courage
__________________
Tite maman
__________________
Tite maman
mamanendétresse is offline   Réponse avec citation
Vieux 24/05/2013, 17h47   #270
aGo
Membre
 
Avatar de aGo
 
Date d'inscription: mai 2013
Messages: 86
Re : Témoignages

Coucou,
J'ai déjà posté un peu de mon histoire de défume là => http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=164526

Donc ici je serai plus court !

Le retour d'un odorat amélioré, la disparition de la toux matinale, l'haleine de chacal envolée, le fait de pouvoir aborder des escaliers sans craindre l'apoplexie, la découverte de rentrer dans sa voiture sans cette odeur de cendrier froid ... Quel changement !
Même si pour certains l'usage de la e-cig n'est pas vraiment un sevrage, et bien pour moi c'est quand même une sacré différence dans ma vie !

L'essentiel est atteint, s'éloigner de cette vieille compagne dont on connait les retours de bâton !
aGo is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/09/2013, 21h47   #271
*c coule
 
Messages: n/a
Re : Témoignages

Citation:
Posté par ExAalia
Hello Babette!
Oui ça fait du bien de prendre du recul sur l'explot accompli.. et de ne pas perdre de vue tout ce qu'on a été et fait. La petite clope de circonstance, juste comme ça... JA-MAIS!

coucou toujours défumée

babette
  Réponse avec citation
Vieux 13/09/2013, 16h43   #272
ExAalia
Membre
 
Date d'inscription: mars 2012
Messages: 39
Re : Témoignages

Citation:
Posté par *c coule
coucou toujours défumée

babette

Hello, oui toujours !
Moi je n'y pense plus MAIS je me condamne à ne rien toucher, jamais, même avec un petit coup dans le nez je m'y tiens

L'ironie de l'affaire, c'est que j'ai une maladie chronique des intestins, qui s'est certainement déclarée suite à l'arrêt car le tabac semble limiter l'apparition de la maladie et éviter les crises.

Mais le médecin a été plus que formel. Fumer pour ce seul "avantage" est très loin de valoir tous les inconvénients que j'aurais par ailleurs.

Et bientôt 6 ans !
ExAalia is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/09/2013, 17h12   #273
*c coule
 
Messages: n/a
Re : Témoignages

Citation:
Posté par ExAalia
Hello, oui toujours !
Moi je n'y pense plus MAIS je me condamne à ne rien toucher, jamais, même avec un petit coup dans le nez je m'y tiens

L'ironie de l'affaire, c'est que j'ai une maladie chronique des intestins, qui s'est certainement déclarée suite à l'arrêt car le tabac semble limiter l'apparition de la maladie et éviter les crises.

Mais le médecin a été plus que formel. Fumer pour ce seul "avantage" est très loin de valoir tous les inconvénients que j'aurais par ailleurs.

Et bientôt 6 ans !
bonjour Aalia
parfois j'en ai envie, surtout quand je suis en pètard
mais je sais que cela n'arrangera rien, alors j'oublie

et bien tu n'es pas la seule a me dire que le tabac cache des maux,
la neuro-pédiatre de ma pte-fille,
m'a dit qu'elle m'a aidé a compenser certains troubles de la mémoire
c'est déroutant
6 ans oui toi janvier moi février
prend soin de toi Aalia
  Réponse avec citation
Vieux 16/09/2013, 11h39   #274
ExAalia
Membre
 
Date d'inscription: mars 2012
Messages: 39
Re : Témoignages

Citation:
Posté par *c coule
bonjour Aalia
parfois j'en ai envie, surtout quand je suis en pètard
mais je sais que cela n'arrangera rien, alors j'oublie

et bien tu n'es pas la seule a me dire que le tabac cache des maux,
la neuro-pédiatre de ma pte-fille,
m'a dit qu'elle m'a aidé a compenser certains troubles de la mémoire
c'est déroutant
6 ans oui toi janvier moi février
prend soin de toi Aalia

Et toi aussi
ExAalia is offline   Réponse avec citation
Vieux 11/12/2013, 13h53   #275
Calmopée
 
Messages: n/a
Re : Témoignages

mon récit/témoignage

http://petite-pepee.blog4ever.com/le-tabac-2

Ma première expérience du tabac fut aussi celle de l'exclusion. Mon grand- père, " Pépé ," à qui je dois mon pseudo était à mes yeux d'enfant plus victime de l'opprobe jetée sur lui que du tabac lui-même. Lorsqu'il venait à la maison, il fallait, été comme hiver, qu'il aille fumer sur le palier de l'immeuble pour ne pas nous déranger, ou sur le balcon. On me disait que fumer était mauvais pour la santé et qu'il ne fallait jamais faire comme mon pépé. J'étais triste quant-à-moi qu'on le montre ainsi du doigt pour en dire des choses négatives, et c'est ainsi que j'ai appris à l'aimer. De belles volutes bleues s'échappaient magiquement de sa bouche entrouverte et mon grand-père était le seul à pouvoir faire ça. Pour ce qui me concernait moi et mon entourage aux poumons roses, il nous fallait attendre le froid de l'hiver. Alors, en tremblant, nous étions capables de souffler de la buée.

A 68 ans, mon grand-père manqua de souffle, il cracha sa fumée pour la dernière fois et acheva une vie que tout le monde autour de lui trouva trop courte. Moi, je me souviendrai toujours de la lumière qu'il y avait dans ses yeux lorsqu'il était à l'agonie. Je crois qu'il était en paix et plein d'amour. Au moment de partir, mon grand père aimait assez la vie pour mourir en paix; il s'éteignit en disant " tu es belle" à ma grand-mère.

Le tabac, je ne peux m'empêcher de l'associer à la colère et à la déprime de mon grand-père. Aspirer ma première bouffée de fumée et la recracher c'était m'associer à sa révolte, c'était aussi choisir de m'exclure car je ne voulais exclure personne d'autre que moi. Fumer c'était me protéger de la bande exclusive, du groupe mortifère. C'était exactement le contraire de ce qu'on disait à l'époque, je ne voulais pas fumer pour faire comme tout le monde. Fumer c'était rejoindre le rang des proscrits, le rang de ceux qu'on ne désire pas à côté de soi à table parce qu'ils empestent, le rang de ceux qui incommodent les femmes enceintes.

Lorsque mon grand- père tomba malade, je décidai de prendre la relève, et je fumai ma première cigarette dans un parking avec une amie de l'école.

Le tabac est une drogue pernicieuse. Il ne ressemble pas au Mal mais il lui ressemble assez pour nous faire envie. C'est cet étouffement dans le coeur de mes poumons qui me revient en premier, le sentiment vraiment de faire quelque chose de " mauvais" pour la santé. Ensuite il était déjà trop tard, je voulais ré-essayer. Je disais à mes parents que j'avais besoin de me promener un peu, que je reviendrais, et j'allais dans un petit parc près de chez moi. J'avais acheté mon premier paquet de Marlboro la honte chevillé au corps, dans une petite librairie. La vendeuse ne m'avait fait aucune misère. Je me souviens, après être sortie mon paquet et mon briquet à la main, m'être dit que parfois la vie était trop facile...

Les premières cigarettes étaient synonymes de paradis. J'étais seule dans le parc, la tête me tournait, j'étais un peu " stone". C'est pour retrouver cet étourdissement que je continuai à fumer, mais bientôt, les vertiges s'en allèrent, ils laissèrent place à l'habitude : j'étais devenue une fumeuse. J'étais comme les autres sans l'être vraiment. J'étais une adolescente, une vrai, mais je me cachais de l'être. Je gardais ma révolte à l'intérieur de moi, et je ne la recrachais à la face du monde que seule, dans mon petit parc. A l'école j'étais encore une petite fille trop sage au physique plutôt ingrat, à la maison cela faisait déjà plusieurs années qu'on ne me connaissaient plus vraiment tout-à-fait. Avec le recul, je trouve cela bien normal, moi non plus je ne me connaissais plus tout-à-fait.
Puis vient la trahison. Mon grand-père vit un paquet de cigarettes traîner dans ma chambre lors d'une visite à la maison. Dans un premier temps, cela le fit rire. Il n'était plus tout seul à être un maudit. Je croyais que de ce partage d'un péché commun allait naître entre nous une complicité, je croyais qu'il serait content que je l'ai rejoint là où il était mais il décida de vendre la mèche à ma mère. Peut-être que pour ne plus être seul, il avait besoin de me trahir. Heureusement, ma soeur cacha le paquet de cigarettes et ma mère n'eut de preuve de rien. Cela rendit fou mon grand-père, il était sûr d'avoir vu un paquet de " Chesterfield " traîner quelque part....

Alors la cigarette devint ma seule amie, et sa fumée dans mes poumons me consolait le coeur. Le soir, après avoir rempli mon journal intime, après avoir écrit des histoires d'amour et de mort pour moi seule, j'osais m'allumer une cigarette sur le balcon. Je l'achevais en vitesse, comme on disait je " grillais" ma clope , et sa mort fulgurante nourrissait la mienne. Je rejoignait mon lit en titubant un peu.

La cigarette, je ne peux m'empêcher non plus de l'associer à mon premier amour. Parce que, comme dans tous les contes de fées urbains, mon premier amour fumait beaucoup. Bien-sûr, mon premier amour était con et macho et, comme dans tous les contes de fées urbains, il m'interdisait de fumer . Mais fumer une cigarette sur le balcon c'était le rejoindre quand il n'était pas là, c'était, puisque j'étais vierge, fusionner un peu avec lui et ressentir ce qu'il ressentait. Et puis c'était m'approprier ma liberté en me créant une dépendance bien à moi, contre laquelle ni mes parent ni mon petit ami ne pourraient rien ; c'était entre moi et moi, entre moi et mon corps.

Et puis, le temps est passé, et la fumée est restée. La cigarette, pendant des années est resté le fil conducteur de ma vie dissolue. Lorsque j'arrêterai de nourrir mon corps avec de la fumée, je découvrirai une nouvelle amie, celle qui au fond est toujours restée près de moi, et qu'on nomme " boulimie ", la petite soeur invisible du tabac !

J'ai ainsi fumé ainsi jusqu'à mes 29 ans, et puis ai pris 10 kilos
[/size]
  Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.