Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Discussions-Psy
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Discussions-Psy Ce forum traite de santé psychique et de santé mentale. Il est ouvert à tous, et surtout aux personnes désireuses de s’informer à propos des soins psychologiques et psychiatriques.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 01/06/2006, 06h03   #26
rapsody
 
Messages: n/a
Re : addiction sexuelle

[quote=fleur camée]fleur camee votre m essage me bouleverse
J ai eu de attouchements enfants mais ai réagi sna plus de vie sexuelle.
J espere que vous aurez des reponses et que ce site vous aidera comme Sulpiride. bonne nuit
Bon courgae salut
Rapsoy
Mais une psychotherapie peut etre tre utile
  Réponse avec citation
Vieux 27/09/2006, 05h08   #27
Stéphan31
 
Messages: n/a
Dependance au sexe(sexe addiction)

Bonjour à tous,


Ne sachant plus à qui m'adresser, et étant aujourd'hui au bout du rouleau, j'ai sans grand espoir pianoter quelques mots sur un moteur de recherche, et suis tombé par hasard sur ce forum de discussion, où s'exprimaient certains membres, sur l'épineux problème de l'addiction sexuelle.Tigrotto et Toof m'ont particulièrement touché, car je vis aujourd'hui la même chose qu'eux, et suis totalement perdu(...)
Je vis depuis 2 ans 1/2 avec un homme, qui était alors marié à une femme lors de notre rencontre, et après quelques mois d'un bonheur que je croyais parfait et enfin exceptionnel, j'ai découvert que celui que j'aimais plus que tout portait un masque, et menait de multiples vies en parallèle.
Depuis 2 ans, je vis donc un enfer: il ne peut s'empêcher d'aller sur internet, sur des sites de rencontres gays, et de discutter avec des garcons, de les rencontrer, et d'aller bien plus loin à mon grand désespoir.
Après une première réaction de colère, dégout et humiliation, aboutissant à une rupture de ma part, je n'ai pu résister à mes sentiments et ses appels au pardon, et ai accepté de lui pardonner et lu iredonner une nouvelle chance.
Tout a été rose et bien joli un temps, mais j'ai depuis découvert à de multiples reprises, qu'il continuait régulièrement à aller sur le net, à voir des garcons,etc...
Il passe son temps à me mentir, à inventer des prétextes à des retards ou absences, à me dissimuler certaines choses, mais je finis toujours par découvrir la vérité et comprendre certaines choses.
Après une énième rupture,je lui ai demandé, en échange d'une nouvelle tentative, de ne plus avoir internet à la maison, de consulter un psy, et bien d'autres choses afin de lui éviter d'être tenté et de passer à l'acte, mais j'ai récemment découvert qu'il avait accès à internet sur son lieux de travail(enseignant en collège) et qu'il continuait à inviter des garcons à la maison en mon absence.
Le pire, c'est qu'il nie toujours les faits, en retournant même la situation contre moi, devenant agressif et méchant, jusqu'à que je trouve une preuve indéniable qui le fasse avouer.
Il est allé jusqu'à avoir des rapports sexuels avec un garcon séropositif, sans préservatif, et à en avoir avec moi peu de temps après, sans aucun état d'âme.
Je vais passer les détails et multiples histoires scabreuses et blessantes, mais je ne sais plus où j'en suis, et j'ai peur...
J'ai 31 ans, suis quelqu'un de très équilibré, stable, qui a toujours su faire face aux épreuves de la vie, mais là, j'ai l'impression de vivre un cauchemar: j'ai quitté mon ami il y a une semaine, mais j'ai peur de lui repardonner à nouveau et de ne pas être assez fort pour lui résister.Je l'aime tant, et ne parviens pas à m'expliquer cet Amour, car lui ne m'en apportait que très peu, et était loin d'être le compagnon rêvé...
Pourra t il un jour se sortir de cette addiction au sexe et à cet état d'esprit de séduction?(étant un peu plus agé que moi, il ne supporte pas le fait de vieillir et ne plus plaire,alors que je passe mon temps à le mettre en valeur et lui faire reprendre confiance en lui).
J'ai également peur des sequelles que tout cela va bien pouvoir m'occasionner; je n'ai pas envie de rester méfiant si un jour je parviensà refaire ma vie(que ce soit avec un homme ou une femme).
Je n'arrête pas de tomber en larmes à la moindre émotion, au moindre souvenir de certains évènements, ou à la simple vision d'un couple heureux ou aimant...(et je peux vous assurer que je suis pourtant bien loin du cliché de l'homo éfféminé ou rose bonbon lol).
J'ai bien tenté de suivre une psychothérapie avec un psychiatre(car pris en partie en charge par la secu), mais je n'en trouve aucun, sauf sur PAris, prêt à entamer un suivi.
Depuis presque 14 mois, je faisais le nécessaire pour louer ma maison, et monter ma propre affaire dans sa région, sur Troyes, et me trouve aujourd'hui le bec dans l'eau, et tout seul.
Je ne sais même pas pourquoi j'écris tout cela sur ce forum: il est 4h00 du matin, mais je me dis que ca me fera peut être du bien d'en parler à quelqu'un, de partager le vécu et l'expèrience de certains, enfin, je ne sais plus trop quoi en penser et que faire(...)
Désolé pour la confusion de mes propos, mais tout est si flou, et je me sens si mal!!!!!
Je vais m'arrêter là, car les larmes m'empêchent de continuer, et ressasser tout cela me fait encore terriblement mal :-(
Aurevoir, et merci à ceux qui auront eu le courage de me lire jusqu'au bout, et peut être à ceux qui pourront m'apporter conseil et peut être espoir.

Stéphan
  Réponse avec citation
Vieux 27/09/2006, 06h45   #28
linkaia
Membre
 
Date d'inscription: septembre 2006
Messages: 81
Re : Dependance au sexe(sexe addiction)

Bonjour Stéphan,

Je t'ai lu jusqu'au bout et ce qui ressort de ce que tu dis, est une grande souffrance.
Je ne te serai pas vraiment d'un grand secours, et le seul conseil que je puisse te donner, est de faire le bilan de ce que t'as amené cette relation, ce qu'elle t'apporte aujourd'hui, ce que tu en attends encore ?
Si tu l'estimes plus destructrice ( et c'est le sentiment que j'en ai ), que porteuse, ne te laisse pas démolir plus. Ton compagnon a probablement des problèmes que tu ne pourras pas résoudre à toi tout seul s'il ne s'engage pas lui dans le soin, et selon tes dires, il n'est pas du tout dans cette démarche.
Tu te décris comme très équilibré, stable, et aujourd'hui, suite à cette relation, c'est toi qui est en recherche d'un psy pour toi. Y'a maldonne non ?
Tu auras sûrement d'autres réponses à ton mail, mais toi seul pourras prendre une décision.

A très bientôt,
Clau
linkaia is offline   Réponse avec citation
Vieux 27/09/2006, 09h49   #29
serpolette
 
Messages: n/a
Re : Dependance au sexe(sexe addiction)

Stephan, qu'on soit hétéro ou homo, je pense que la blessure amoureuse est tout aussi douloureuse car les sentiments ne font pas la différence.

Comme linkaia, je ne peut que te lire et comprendre ta souffrance sans avoir malheureusement de baguette magique, mais c'est déjà un pas, un grand que tu fais là vers ta "guérison" car le fait d'en parler (ou de l'écrire) t'aidera à y voir plus clair dans tes pensées.

Donc n'hésites surtout pas à écrire aussi souvent que tu le désires, il y a beaucoup de monde à mon avis qui va te lire.

Concernant ta relation, hé bien, moi ce que j'entreprendrais c'est soit accepter ce qu'il se passe et l'assumer (dur, voire impossible me diras-tu surtout si il a des rapports à risque sans protection !), soit de quitter cette situation qui est dangereuse et pour ta santé physique et pour ta santé mentale. C'est dur au début, mais tu te relèveras, à 31 ans (ah le meme age que moi !) on a encore la possibilité de vivre de belles aventures amoureuses.

Ah pis aussi, réflechir aux vraies raisons de "pourquoi il te plait tant alors qu'il te donne si peu"..... si un jour tu vas consulter, c'est peut-etre une piste intéressante que tu pourrais suivre.

De tout coeur avec toi
  Réponse avec citation
Vieux 27/09/2006, 10h18   #30
Ondine
Modératrice
 
Avatar de Ondine
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Normandie
Messages: 5 620
Re : Dependance au sexe(sexe addiction)

Cou²,

L'amour fait parfois souffrir, je connais aussi ; ta raison te dirait de laisser tomber mais ton coeur, comme souvent en amour te dit le contraire et je le comprends parfaitement..
Néanmoins, je te conseille de résister à cet homme, cela ne fait qu'une semaine que tu l'as quitté, il faut pluss de temps pour faire le deuil d'une "histoire", donc prends sur toi, pleure bcp, laisse toi aller et avec le temps, ça "passera" :s

Bon courage,
__________________
Ondine,
Modératrice "très patiente" de Santé-Psy.

"Science sans conscience n'est que ruine de l' âme."
Ondine is offline   Réponse avec citation
Vieux 27/09/2006, 14h52   #31
Dooo
 
Messages: n/a
Re : Dependance au sexe(sexe addiction)

Salut Stéphan,

Je ne vois pas trop pourquoi ton ex-copain aurait une addiction au sexe, cette addiction étant une vraie maladie; et relativement rare!... Je crois plutôt que c'est un coureur de jupons (ou de caleçons, peu importe).
Ceci dit, je comprends parfaitement que tu puisses aimer sincèrement quelqu'un qui te fait plus de mal que de bien. Ça arrive malheureusement. L'amour est souvent déraisonnable.
Reste que, tu peux choisir de mettre fin à n'importe-quelle relation, avec l'espoir d'en retrouver une qui te conviendra mieux. Dans la situation actuelle, sache que ton ex-copain ne changera sûrement jamais, que les gens en général ont beaucoup de difficulté à changer. Quelqu'un qui a peu d'émotions et de valeurs n'en aura pas davantage dans une semaine ou dans un an. Le miracle est possible, mais ne l'attend pas, c'est tout ce que je peux dire.
Comme disait quelqu'un sur le forum, il te reste à accepter la réalité ou couper les ponts définitivement. Tu me sembles être quelqu'un qui recherche totalement autre chose que ce que ton copain peut t'offir, tu sembles croire en l'amour et en la fidélité; je te conseille donc de partir à la recherche de ce qui va te rendre heureux, plutôt que de te complaire dans la souffrance et l'humiliation.
Ce ne sera pas facile, tu auras beaucoup de peine pendant un certain temps, mais rappelle-toi que, aussi étonnant que cela puisse parraître, tout passe... Après la pluie le beau temps, toujours. D'autant plus dans les affaires de coeur. Bonne chance.
  Réponse avec citation
Vieux 29/09/2006, 23h39   #32
nhamsternain
 
Messages: n/a
Re : Addiction sexuelle

En ce qui concerne les dépendances au porno, je pense qu'il faut bien examiner la question du seuil à partir duquel on se considère dépendant.
En effet j'ai lu qu'on parlai d'excès de fréquence mais je penses que le principal n'est pas là.
Qui dit dépendance dit surtout incapacité à s'en passer et je crois qu'il faudrait se borner à cette définition.
Déjà sur le site orroz il est question de 11 h par semaine comme seuil : c'est déjà moins que ce qu'on voyait avant ça.

En fonction de mon cas personnel et de témoignages, je pense que la dépendance peut exister pour seulement 1 fois tous les 15 jours.
Même dans ce cas l'estime de soi est altérée. Quand on passe 6 h devant son PC et qu'on a des photos et films de près de 500 filles sur son disque dur, et que le plaisir durant ces 8 h est 10 fois supérieur à celui de faire l'amour. Je crois qu'on est dans la dépendance ! l'alienation .

Dernière modification par nhamsternain 30/09/2006 à 12h17.
  Réponse avec citation
Vieux 24/10/2006, 17h49   #33
bleusaille
 
Messages: n/a
Libido debordante

Bonjour à tous.
Je me présente :
Bleusaille, 29 ans, marié depuis 7 ans, 1 enfant de 4 ans, j'habite l'ile de la Réunion.

Voila mon probleme :
J'ai une libido debordante, cela se traduit par l'envie fréquent de faire l'amour, et j'en souffre énormément (ne riez pas, c'est vrai). A un point que 80% de nos disputes au sein du couple sont liées au sexe. Aujourd'hui, ma femme veut divorcer, et j'en souffre enormément.
J'en suis à un point où je me masturbe 4 à 5 fois par jour. C'est horrible.
Je ferais tout pour reconquérir ma femme, et cela passe par ma guérison. Help.
  Réponse avec citation
Vieux 03/06/2007, 18h15   #34
cloclo35
 
Messages: n/a
Re : Addiction sexuelle

bonjour,
en cherchant des informations sur le sujet je suis tombé sur votre forum...
je ne sais pas si l'addiction sexuelle fait parti de la situation que j'ai vécue récemment et c'est un peu pour cela que j'écris.
je serais peut-etre un peu maladroite ou peu compréhensible peut-être cra c'est la première fois que je participe a un forum...
il y a un an, je plaisait beaucoup a l'ami d'une copine et réciproquement.
mais pendant cette année, nous avons eu du mal a nous comprendre et avons donc vécu notre vie chacun de notre côté, en parlant quelques fois cependant de cette relation un peu "ambigüe" .
il y a 15 jours, tous les deux célibataires nous avons décidés de nous revoir, et ce qui devait arriver arriva !!
mais jeudi soir il me prévien (par sms) qu'il va faire une bétise. Il fini par m'appeler et me dit qu'il ne peut pas continuer car il sait qu'il fera une bétise, et que si ce n'est pas cette semine, ce sera un jour forcément.
il me dit alors honnetement qu'il préfère arréter car il me respecte et ne veux pas que je subise ca... comme il l'avait fait subir a d'autres personnes auparavant. je n'ai alors pas compris pourquoi il disait que cette situation était presque quasi certaine..et pourquoi il me disai qu'il ne pouvai pas changer. Je me suis alors renseigner et me demande alors si il souffre d'addiction ou si ce n'est qu'un prétexte tous ce qu'il ma dit...
si vous pouvez m'aider a y voir plus clair, je vous en serait reconnaissante... car je tiens à lui car j'ai attendu ca toute une année, et je veux que ce soit possible entre nous, même si il faut du temps...
je vous remercie, et espère ne pas'être mal exprimée ni ridiculisée...
  Réponse avec citation
Vieux 08/09/2007, 01h38   #35
HolyMan
 
Messages: n/a
Besoin de sex tout les jours

Bonsoir,

J'ai besoin de renseignement concernant mon cas. Enfin je sais pas si c'est tout à fait naturel ou est-ce bien un cas ^^

Je m'explique, je suis tout simplement un acro du sexe.
Je préfère vous parler ouvertement, ceci pourrait peut être vous aidé à répondre.

Bon mon problème c'est que j'ai besoin de sexe chaque jour, le besoin du matin de l'après midi de la soirée... ( y'a pas d'heures en vrai. )

Moi ca ne me dérange pas trop mais ca inquiète plutôt mes petites amies... elles n'en peut plus, déjà le faite de faire l'amour tout les jours aux même heures qu'un repas bien dégustative... Ca prend au moins 1h avant d'avoir mon plaisir.

Et une chose aussi c'est que quand je me trouve avec une jolie demoiselle j'ai un réel envie de lui faire l'amour...

Pourtant je ne prend aucun médicament excitant comme le viagra ou autre substance. J'ai une erection au moins toute les heures et le grand matin j'ai l'impression d'avoir une enclume entre les jambes...

Ce qui m'inquiete le plus, même si je suis avec quelqu'un j'ai envie de faire l'amour à d'autre filles même si je suis conscient que c'est mal, le besoin prend le dessus.

Pourtant je ne suis pas quelqu'un d'exciter, je suis plutôt cool et calme, mais quand le sex prend le dessus je suis un vrai Hulk :/

Je voulais savoir si c'était possible de soigner ca ? et Comment ?
C'est important pour moi car, je ne voudrais pas me marier et de tromper ma femme pour une simple envie de sex...

Ps: Je sais je ne suis pas correct envers les filles, mais j'ai vraiment besoin d'aide.
  Réponse avec citation
Vieux 08/09/2007, 01h47   #36
totophe
 
Messages: n/a
Re : Besoin de sex tout les jours

Citation:
Posté par HolyMan
Bonsoir,

J'ai besoin de renseignement concernant mon cas. Enfin je sais pas si c'est tout à fait naturel ou est-ce bien un cas ^^

Je m'explique, je suis tout simplement un acro du sexe.
Je préfère vous parler ouvertement, ceci pourrait peut être vous aidé à répondre.

Bon mon problème c'est que j'ai besoin de sexe chaque jour, le besoin du matin de l'après midi de la soirée... ( y'a pas d'heures en vrai. )

Moi ca ne me dérange pas trop mais ca inquiète plutôt mes petites amies... elles n'en peut plus, déjà le faite de faire l'amour tout les jours aux même heures qu'un repas bien dégustative... Ca prend au moins 1h avant d'avoir mon plaisir.

Et une chose aussi c'est que quand je me trouve avec une jolie demoiselle j'ai un réel envie de lui faire l'amour...

Pourtant je ne prend aucun médicament excitant comme le viagra ou autre substance. J'ai une erection au moins toute les heures et le grand matin j'ai l'impression d'avoir une enclume entre les jambes...

Ce qui m'inquiete le plus, même si je suis avec quelqu'un j'ai envie de faire l'amour à d'autre filles même si je suis conscient que c'est mal, le besoin prend le dessus.

Pourtant je ne suis pas quelqu'un d'exciter, je suis plutôt cool et calme, mais quand le sex prend le dessus je suis un vrai Hulk :/

Je voulais savoir si c'était possible de soigner ca ? et Comment ?
C'est important pour moi car, je ne voudrais pas me marier et de tromper ma femme pour une simple envie de sex...

Ps: Je sais je ne suis pas correct envers les filles, mais j'ai vraiment besoin d'aide.

ça se passera va

tombe sur une nympho qui t'use un peu, ça devrais te calmer

sinon, il y a des spécialistes pour ça parle en à ton médecin, il va te rediriger
  Réponse avec citation
Vieux 08/09/2007, 05h05   #37
Aiguemorte
 
Messages: n/a
Re : Besoin de sex tout les jours

Citation:
Posté par HolyMan
Bonsoir,

J'ai besoin de renseignement concernant mon cas. Enfin je sais pas si c'est tout à fait naturel ou est-ce bien un cas ^^

Je m'explique, je suis tout simplement un acro du sexe.
Je préfère vous parler ouvertement, ceci pourrait peut être vous aidé à répondre.

Bon mon problème c'est que j'ai besoin de sexe chaque jour, le besoin du matin de l'après midi de la soirée... ( y'a pas d'heures en vrai. )

Moi ca ne me dérange pas trop mais ca inquiète plutôt mes petites amies... elles n'en peut plus, déjà le faite de faire l'amour tout les jours aux même heures qu'un repas bien dégustative... Ca prend au moins 1h avant d'avoir mon plaisir.

Et une chose aussi c'est que quand je me trouve avec une jolie demoiselle j'ai un réel envie de lui faire l'amour...

Pourtant je ne prend aucun médicament excitant comme le viagra ou autre substance. J'ai une erection au moins toute les heures et le grand matin j'ai l'impression d'avoir une enclume entre les jambes...

Ce qui m'inquiete le plus, même si je suis avec quelqu'un j'ai envie de faire l'amour à d'autre filles même si je suis conscient que c'est mal, le besoin prend le dessus.

Pourtant je ne suis pas quelqu'un d'exciter, je suis plutôt cool et calme, mais quand le sex prend le dessus je suis un vrai Hulk :/

Je voulais savoir si c'était possible de soigner ca ? et Comment ?
C'est important pour moi car, je ne voudrais pas me marier et de tromper ma femme pour une simple envie de sex...

Ps: Je sais je ne suis pas correct envers les filles, mais j'ai vraiment besoin d'aide.

Bonjour,

L'addiction sexuelle est une pathologie reconnue. Pas difficile à comprendre pourquoi elle a été reconnue comme pathologie: sans compter la nuit, certains ne peuvent s'empêcher d'avoir en plus des relations sexuelles toute la journée sans interruption, au détriment de leur famille, de leur travail,...

Fais une recherche sur internet: "addiction sexuelle" en français, "sex" ou "sexual addiction" en anglais, ne serait-ce que pour savoir quel professionnel de santé il vaut mieux consulter (psychologue, sexologue,...) car je n'ai pas idée.

Bien à toi.
  Réponse avec citation
Vieux 22/09/2007, 11h18   #38
wolfgang
 
Messages: n/a
addiction sexuel

bonjour

voila je suis un homme de 45 ans et je suis tres attiré par le sexe et les images que me procurent des scenes pornographique et ce depuis tres longtemps. cela revet un caractère obssessionnel.

Pourtant j essaie de comprendre ce qui se passe et je suis par ailleurs en analyse. Le sex m'envahit la tête et j'en arrive a oublier le reste. Je cherche une solution a ce probleme m^me si je sais qu'il faut travailler sur les causes. Je regarde souvent des films pornographiques et passe parfois mon temps a exhiber mon sex devant une cam. cela me provoque des remords profond et je tente d'arreter mais c'est plus fort que moi. ça correspond a des pulsions internes.

j'ai vecu en concubinage avec une personne durant 7 ans avec laquelle j'ai fait 2 enfants. Depuis 7 ans je vis des aventures et je n'arrive pas a me stabiliser vraiment avec une femme.


Je souhaiterais rencontrer une personne ayant ou ayant eu les mêmes symptomes ou types de problematique pour discuter plus longuement de ce probleme et trouver des remedes.

Merci
  Réponse avec citation
Vieux 22/09/2007, 15h08   #39
Colombe d'Orient
s'envoler, et.....vivre!
 
Avatar de Colombe d'Orient
 
Date d'inscription: avril 2006
Localisation: Région Parisienne
Messages: 1 843
Re : Addiction sexuelle

Bonjour,

Allez voir ici http://www.dependance-sexuelle.info/modules/newbb/

vous y trouverez des réponses, et des questions aussi..........

Colombe,
__________________
Des Mots.......... pour des Maux
Colombe d'Orient is offline   Réponse avec citation
Vieux 05/11/2007, 13h08   #40
LAMIEL
 
Messages: n/a
Addiction Au Sexe

Bonjour
je suis addicte au sexe, mais d une maniere bien particuliere.

je rencontre regulierement des escortes (prostituées). depuis de nombreuses années.
j ai mis tres longtemps a constater que cetait une maladie et non une "perversion" que je pourrais stopper quand je le voudrais; En realité je ne peux m areter

j ai commencer une psychanalyse, puis au bout de 20 seances, quand j ai compris que ca pouvait durer des années, jai arrete

j ai aujourd hui besoin d une solution rapide
1. je suis marié
2. cest risqué
3 cest ruineux !

je me dit d ailleurs que dans mon malheur jai de la chance, car je pourrais eter addicte aux petits garcons....au moins moi cest "legal" et pas un crime. Je ne justifie pas ces comportements, j ai des enfants, mais je pense quelque fois que si j etais dans ce cas ca serait encore plus terrible...(on se console comme on peut!!)

y a til des gens dans le meme cas que moi? et qui dois je aller voir ?
  Réponse avec citation
Vieux 21/11/2007, 13h47   #41
etienne39
 
Messages: n/a
Re : Addiction sexuelle

salut a tous..etienne...35 ans ..4 enfants..une femme que j aime et qui m aime depuis 13 ans ....une enfance difficile ..une adolescence encore plus difficile..un debut de vie adulte pas geniale....mais beaucoup d amour avec ma femme..............je suis accro au sexe depuis mes 15 ans....une addiction s installe pour combler un probleme psychologique.....puis au fure et a mesure ..au fil des annees elle s installe et l addiction devient la reponse a tout...jusqu a remplire toute une vie....elle est tres difficilement controlable...l addiction l emporte sur la raison ...au dela de toute logique..........je me soigne...psy depuis un an.......l addiction est comme un mur que j ai construit depuis 20 ans....petit a petit....je la demolis.....j ai beaucoup de volonte car je ne supporte plus de tromper ma femme....mais c est tres dure....c est un desordre psychologique qu il me faut reparer!!!!!!!!!!!!!les dificultes subies ds monn efance mon rendues addict au sexe....j aurai pu devenir violent..alcolique...drogue...!!!!!!c est l amour pour ma femme qui me tient la tete hors de l eau....si j etait seul...je n aurai pas eu la volonter de me battre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!bisous a tous les conjoints qui souffrent!!!!!!!!!!!!!!!
  Réponse avec citation
Vieux 22/11/2007, 02h06   #42
benParis
Membre
 
Date d'inscription: septembre 2005
Messages: 226
Re : Addiction sexuelle

Bonjour,

Je viens de lire tous ces messages et j'aimerais faire part de mon expérience.
Entre 1998 et 2006, j'ai eu environ en moyenne 3 partenaires par semaine.
Pour moi, le sexe était anxiolytique. Quand je n'avais pas de rendez-vous, j'étais angoissé par le silence dans mon appartement.

J'ai fini par agir pour m'en sortir. Une psychanalyste m'a conseillé de lire le chapitre "Narcisse en quête d'une souce" dans "Plaidoyer pour une certaine anormalité" de Joyce Mc Dougall, spécialiste des addictions.
J'ai compris bcp de choses en lisant ce chapitre, notamment l'existence d'une faille narcissique - le sentiment de n'avoir pas été aimé, de ne pas valoir grand chose- faille qui demande sans cesse à être comblée à travers des rencontres. Plus que du sexe - ou à travers le sexe-, je cherchais en fait
à capter le regard de l'autre mais quand la faille narcissique est un gouffre, il faut sans arrêt chercher de quoi la combler, de quoi se rassurer, de quoi combler le manque et la quête devient vertigineuse.

Curieusement, ce que mon esprit refusait de voir, c'est que les gens que je rencontrais n'en avaient rien à foutre de ma gueule, ils étaient même prêts à mettre ma vie en danger pour leur bon plaisir. A partir du moment où j'ai pris conscience que le regard de ces partenaires n'avait rien de valorisant puisque je n'existais pas à leurs yeux mais n'étais qu'un objet sexuel, j'ai arrêté de quêter ces regards et me suis même senti humilié par le fait que ces partenaires n'éprouvaient rien pour moi. Je pense que la clé pour en sortir est de retrouver un minimum d'amour-propre mais ce n'est pas facile.

Pour faire bref:
je suis allé voir un psychiatre car je sentais que cette libido déréglée cachait un état dépressif, avec un sentiment profond de dévalorisation de soi. Il m'a prescrit un antidépresseur (Séroplex) et depuis, je n'ai parfois même pas 1 partenaire par mois. Je pense que le problème (la dépression sous-jacente) n'est pas résolu mais je peux à nouveau mener une vie normale et je trouve que la piste médicamenteuse est vraiment à explorer. Je ne m'en serais pas sorti sans. L'addiction sexuelle est une dépendance physique dans laquelle le sexe a un effet antidépresseur... qui ne dure que le temps de la relation sexuelle ou activité sexuelle. l'antidépresseur médicamenteux, lui, calme le manque dans la durée.

Je suis allé faire un tour chez DASA (Dépendants affectifs et sexuels anonymes) mais je n'ai pas "accroché". Ils sont très gentils mais je refuse de dire chaque fois que je prends la parole: "je m'appelle X, je suis Dépendant affectif et sexuel". Je trouve ça tellement réducteur.
Je trouve aussi plutôt éprouvant que réconfortant d'entendre des dizaines de personnes monologuer sur leur souffrance - puisqu'on n'a pas le droit d'intervenir. En plus, le programme de "désintoxication" est très rapide, il faut rapidement s'engager à ne plus faire ceci ni cela. Cela me semblait infaisable et dictatorial. Pas le droit à l'erreur ! Et la réunion se terminait par une espèce de chaîne où l'on l'on se prenait par la main et invoquait quelque chose dont j'ai oublié le nom ("être supérieur" ? "être suprême" ?).
Malgré tout, je pense que ces gens sont sincères, humains, à l'écoute. C'est sans doute moi qui n'aime pas me fondre dans un groupe.

Au cours de mes recherches, je me suis aperçu que certains médecins (parfois généralistes ) demandaient des honoraires exorbitants en se prétendant spécialistes de l'addiction sexuelle. Je m'en souviens d'un qui m'avait distribué un questionnaire... destiné aux alcooliques. Donc prudence.

Je me tiens à la disposition des gens qui ont des questions puisque j'ai réussi - j'espère - à m'en sortir.


Benoît

Dernière modification par benParis 23/11/2007 à 01h29.
benParis is offline   Réponse avec citation
Vieux 26/11/2007, 15h17   #43
davidbeau
Membre
 
Date d'inscription: février 2006
Messages: 8
Re : Addiction Au Sexe

Citation:
Posté par LAMIEL
Bonjour
je suis addicte au sexe, mais d une maniere bien particuliere.

je rencontre regulierement des escortes (prostituées). depuis de nombreuses années.
j ai mis tres longtemps a constater que cetait une maladie et non une "perversion" que je pourrais stopper quand je le voudrais; En realité je ne peux m areter

j ai commencer une psychanalyse, puis au bout de 20 seances, quand j ai compris que ca pouvait durer des années, jai arrete

j ai aujourd hui besoin d une solution rapide
1. je suis marié
2. cest risqué
3 cest ruineux !

je me dit d ailleurs que dans mon malheur jai de la chance, car je pourrais eter addicte aux petits garcons....au moins moi cest "legal" et pas un crime. Je ne justifie pas ces comportements, j ai des enfants, mais je pense quelque fois que si j etais dans ce cas ca serait encore plus terrible...(on se console comme on peut!!)

y a til des gens dans le meme cas que moi? et qui dois je aller voir ?
jE SUIS dans le même cas que toi, est ce que tu as commençé à trouver des solutions ?
davidbeau is offline   Réponse avec citation
Vieux 04/04/2008, 15h57   #44
lorelisa
 
Messages: n/a
Re : Addiction sexuelle

Bonjour à tous,

Comme certains(es), d'entre vous, je suis mariée à un "hypersexuel", compulsif, qui présente des phases que j'appelle des "crises" où son activité devient obsessionnelle.

Nous sommes mariés depuis 1994, avons 3 enfants et une petite entreprise artisanale.

L'addiction de mon mari ne s'est pas révélée rapidement. J'ai juste découvert une aventure extra-conjugale en 2002 et ai pensé que les "accidents" peuvent arriver. J'ai réussi à gérer ma peine à l'époque. Et il m'a laissé croire que c'était l'unique fois où il m'avait trompée.

Depuis presque 1 an, tout a changé car mon mari m'a avoué ses multiples infidélités. Ceci dure, en fin de compte, depuis plus de 12 ans.

Au delà de l'infidélité (déjà difficilement supportable), il faut ajouter les conséquences de sa "maladie" : mensonges (sur d'autres sujets que ses infidélités), disparitions (jusqu'à plusieurs jours), très grosses difficultés à travailler pendant les crises, utilisation frénétique de son portable professionnel pour appeler plusieurs fois par jour la conquête du moment (durée de vie de la relation : environ 4 semaines, avec ou sans relation sexuelle), difficultés pour s'occuper de ses enfants (en particulier de la petite dernière - 4 ans). Pour la première fois, il a pris sur la trésorerie de son entreprise pour financer un "week-end" (restaurant, hôtel, club échangiste).

Je vis dans un autre département en semaine pour des raisons professionnelles. Mon mari me reproche mon absence de la maison, même s'il était d'accord au début. Je suis d'ailleurs en formation pour retrouver un autre emploi dans mon département et rentrer à la maison. J'ai pourtant un bon poste et ai fait des études supérieures qui cadrent avec mon emploi actuel.

Il me culpabilise sur ce qu'il qualifie de manque d'appétit sexuel de ma part. J'avoue que je n'ai pas besoin de 3 rapports par jour, même si j'aime aussi ces journées là. Je pense pratiquer plein de choses et avoir envie d'une sexualité épanouie, sans avoir besoin de tromper mon mari.

Les conséquences de ses actes, au delà des problèmes familiaux et financiers (qui s'annoncent), est que je n'arrive plus à avoir confiance en lui. Il était autrefois charmant, très amoureux et totalement discret sur ses aventures. Maintenant que je suis au courant, il se laisse aller à ses penchants sans trop de gêne.

A quand la prochaine crise, sa prochaine disparition, et son agressivité verbale à mon égard. En crise, il rejette toute sa haine sur ma personne.

Entre deux crises, il me demande de ne pas le quitter et assure qu'il va aller voir un psychiatre.

A ceux qui sont comme mon mari, pouvez-vous m'aider à comprendre quel mécanisme vous incite à la compulsion, si vous savez quand et pourquoi la phase compulsive commence, et si vous avez appris à gérer ces moments.

Mon mari lit avec moi les sites traitant des "addictions sexuelles".
Tous les témoignages de ceux qui sont comme lui et qui ont avancé dans la connaissance de leur personnalité seront une aide précieuse pour nous.

Sachez que j'aime mon mari, et que je le crois quand il dit qu'il m'aime et que contrairement à ses conquêtes, je ne suis pas "sale" à l'intérieur. Il n'a pas envie de nous quitter, même s'il dit que ce serait une libération pour moi s'il arrivait à partir définitivement.

Alors, on lutte mais jusqu'à quand vais-je tenir le coup ?

Merci à tous ceux qui nous aideront.
  Réponse avec citation
Vieux 04/04/2008, 17h03   #45
Ondine
Modératrice
 
Avatar de Ondine
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Normandie
Messages: 5 620
Re : Addiction sexuelle

Citation:
Posté par lorelisa
Il n'a pas envie de nous quitter, même s'il dit que ce serait une libération pour moi s'il arrivait à partir définitivement.


Cou²,

Pourquoi voudrait-il vous quitter ?

Tu es exemplaire de rester avec lui, tu essaies de l'aider, pourquoi voudrait-il quitter une femme aussi compréhensive que toi ?

Bon courage !
__________________
Ondine,
Modératrice "très patiente" de Santé-Psy.

"Science sans conscience n'est que ruine de l' âme."
Ondine is offline   Réponse avec citation
Vieux 04/04/2008, 17h35   #46
lorelisa
 
Messages: n/a
Re : Addiction sexuelle

Bonjour Ondine,

Merci pour votre réponse. Je ne suis pas exemplaire. J'essaie juste de nous sauver tous ensemble. Ma mère n'a pas réussi à nous sauver de l'alcoolisme et de la violence physique et morale de mon père mais elle l'a aimé, parfois même au détriment de ses enfants. Mon frère et moi sommes restés marqués et plus fragiles que d'autres. Mais on a aussi appris à se battre pour améliorer les choses.

Mais je ne peux pas prédire si mon courage sera suffisant pour tenir le temps nécessaire à une hypothétique amélioration de la situation.

Je dois aussi tenir compte de l'impact de toutes ces révélations sur mes enfants, de la peur quand nous sommes seuls à la maison sans savoir où il se trouve et quand il reviendra (et s'il ne commettra pas une "bêtise" au cours d'une de ses absences - il en parle parfois).

De plus, il a des phases dépressives mais ne se soigne pas. Il reconnait pourtant qu'il est malade et qu'il souffre. Mais la compulsion est pour l'instant la plus forte.

J'ai de mon côté avancé en entamant une psychothérapie (je vous passe les détails de l'histoire), j'ai passé le cap des médicaments, donc je m'en sors bien. J'ai le soutien du peu de famille qui me reste et des précieux amis qui sont au courant.

Pour l'entreprise, je gère le retard (comptabilité, paie, factures, ...) le week-end. Mes deux aînés gèrent la maison du mieux qu'ils peuvent quand je suis au travail. On gère au mieux ses dérapages pour ne pas perdre, en plus de la joie de vivre, tout ce qu'on a construit avec lui.

Et j'essaie de faire comprendre à mes enfants que leur père est malade, qu'il souffre aussi, en plus de nous. J'envoie mes enfants chez des copains pour leur laisser le temps de souffler ou dans la famille.

Par contre, je dois lutter contre ma belle-famille (les 8 soeurs de mon mari) qui trouvent que je suis trop possessive. Inutile d'aborder avec elles, le problème de la maladie (il faudrait évoquer les cas d'inceste déjà anciens dans leur famille, les enfants "adultérins", les tromperies, le suicide récent d'un neveu de 24 ans). Difficile d'assumer les problèmes très anciens d'une famille qui n'est pas vraiment la mienne. De plus, il faut intégrer les différences culturelles, car mon mari est antillais. Là-bas, c'est presque normal de tromper sa femme.

Alors pourquoi cela ne le rend il pas heureux ?
Des tas d'hommes trompent leur femme (ou l'inverse) dans la plus grande discrétion et ne semblent pas s'en porter plus mal. Ils ne disparaissent pas, font fructifier leur entreprise ou avancent dans leur carrière sans problème.

Je n'ai rien contre les personnes qui choisissent de vivre leur infidélité dans la discrétion. Mais au moins, qu'ils ne martyrisent pas celles qu'ils ont épousées et donc choisies librement. Et surtout, qu'ils ne fassent pas supporter ça à leurs enfants. Ils n'ont pas choisi de souffrir et cela ne leur apporte rien de positif.

Certains penseront que j'ai tort de rester.
Je suis de nature optimiste et persévérante, alors je continue de lutter.
Mais s'il faut un jour abandonner la lutte, je trouverai le moyen de le faire, même si cela signifie abandonner un être humain que l'on aime, au delà de tous ses défauts.

Merci encore pour votre soutien.
  Réponse avec citation
Vieux 04/04/2008, 18h12   #47
Ondine
Modératrice
 
Avatar de Ondine
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Normandie
Messages: 5 620
Re : Addiction sexuelle

Malheureusement tant qu'il ne se soignera pas, il continuera ses infidélités et tout le reste ; il calme son agoisse pas ses compulsions et son addiction donc c'est chez un professionnel qu'il peut être aidé.

AS-tu conscience que, toit seule, tu ne pourras le guérir et le changer ?

Ne compare l'addiction de ton mari, que tu n'as jamais privé de sexe, avec les autres hommes qui trompent leur femmes souvent parce qu'ils ne sont pas satisfaits sexuellement.

Tu pourrais faire l'amour trois fois par jour avec ton mari qu'il te tromperait quand même !

Tu n' es en rien responsable des problèmes psy de ton mari ; il les avaient avant de te connaitre, mais c'est normal aussi qu'il essaie parfois de te culpabiliser, il est dans le déni de la maladie.

Et si ton mari refuse tout soin, tu vas sérieusement "péter les plombs" et là que deviendront tes enfants ?

Fais attention à bien te protèger et te préserver.

L'amour ne suffit pas à tout "sauver".

Oblige le à s'occuper de lui.

L'as-tu déjà menacé de partir avec les enfants dans le cas contraire ?

Il faut qu'il se responsabilise dans la maladie ; tant que tu le "coocooneras", il ne fera pas d'efforts.

N'oublie pas qu'il n'est pas le seul à souffrir !

Bises !
__________________
Ondine,
Modératrice "très patiente" de Santé-Psy.

"Science sans conscience n'est que ruine de l' âme."
Ondine is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/04/2008, 10h13   #48
lorelisa
 
Messages: n/a
Re : Addiction sexuelle

Bonjour Ondine,

Le déni de la maladie va assez loin. Pour lui, ses "aventures" ou "escapades" sont en dehors de notre vie. Il dit en avoir besoin.

Au milieu de ses mensonges, il a parfois de moments de calme et voici comment il voit la situation : pour lui, il a des "jouets", en l'occurence des femmes, qu'il "reçoit" et qu'il délaisse quand un autre "jouet" passe. De temps en temps, il se souvient qu'il a un vieux jouet (certainement moi) qu'il aime bien et il veut le reprendre.

Ayant perdu sa mère à 17 ans, il a perdu par la même occasion une relation extrêmement possessive. Il était le centre du monde pour sa mère, le petit dernier et le seul garçon. Elle le voulait à ses côtés en permanence, quitte à ce qu'il ne puisse même pas jouer. Pour partir, il fuyait avec les enfants des voisins, ne répondait pas quand elle l'appelait et lui mentait très souvent.

Sa mère avait des amants et mon mari l'a trouvée avec certains d'entre eux quand il était enfant. Il me dit que ces hommes se servaient de sa mère et que lui fait de même avec les femmes qu'il rencontre aujourd'hui.

Pour lui, il donne à ses conquêtes ce qu'elles veulent, donc il n'y a pas de mal dans ce qu'il fait. De plus, il dit les utiliser à des fins sexuelles et qu'il n'a donc aucun sentiment envers elle. Par contre, il veut qu'elles en aient pour lui. En général, il choisit des femmes seules, ou séparées, le plus souvent dans un moment de grande solitude.

Elevé dans une famille uniquement composée de filles, il ne connait que le monde féminin. Il n'a aucun ami, aucun homme plus âgé à qui parler. Et il a peur d'être jugé.

Il dit ne plus avoir de place dans notre famille. Il est incapable de faire le lien de cause à effet entre ses comportements et le rejet que les enfants ont pour lui (colère pour les aînés, panique pour la plus petite). Ses histoires sont des histoires de couples, les enfants ne devraient rien en penser, ni surtout, rien ressentir. Alors que les enfants n'attendent qu'une chose, retrouver le papa qu'ils connaissaient et aimaient, et sur lequel ils pouvaient compter.

J'ai aussi compris une chose. Mon mari recherche le même amour exclusif que celui de sa mère et comme un petit enfant ne peut se préoccuper du bien être de celle-ci. Elle doit tout lui donner, tout lui pardonner, sans rien attendre en retour.

Il me veut comme cela.

A bientôt Ondine.
Merci de vos conseils
  Réponse avec citation
Vieux 07/04/2008, 11h47   #49
Ondine
Modératrice
 
Avatar de Ondine
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Normandie
Messages: 5 620
Re : Addiction sexuelle

Cou²,

Ceci explique cela en effet..

Une bonne thérapie ferait bcp de bien à ton mari !

Bises !
__________________
Ondine,
Modératrice "très patiente" de Santé-Psy.

"Science sans conscience n'est que ruine de l' âme."
Ondine is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/04/2008, 15h21   #50
lorelisa
 
Messages: n/a
Re : Addiction sexuelle

Bonjour Ondine,

Merci du temps que vous passez avec moi.

J'espère que des hommes sex-addicts participeront à la discussion et me donneront leur point de vue. Il est hors de question de juger qui que ce soit, juste de comprendre.

Certains pourront peut-être expliquer l'origine de leur comportement, la gestion qu'ils en ont ou pas et les conséquences que cela a sur leur entourage, leur état personnel, leurs finances.

A bientôt.
  Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.