Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Discussions-Psy
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Discussions-Psy Ce forum traite de santé psychique et de santé mentale. Il est ouvert à tous, et surtout aux personnes désireuses de s’informer à propos des soins psychologiques et psychiatriques.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 03/03/2006, 19h06   #26
depamide
Membre
 
Avatar de depamide
 
Date d'inscription: février 2006
Localisation: Champagne-Ardenne
Messages: 872
Re : besoin d'aide

Citation:
Posté par ctruplume
Oui, je suis obligée de l'affronter tous les jours pour aller soigner maman et je me prends des coups plein à l'âme.

Bon, donc le pervers, c'est ton père ?

Citation:
Posté par ctruplume
Maman est à un stade très évoluée de la maladie.

Dans ce cas, tu n'es probablement pas qualifiée pour t'en occuper.

Quand une personne arrive à un fort degré de dépendance, il faut envisager un placement en EHPAD. Certains arrivent à se débrouiller avec une assistante de vie pendant un moment, mais généralement pas jusqu'au bout.

Parles-en avec ton médecin, il saura t'aiguiller vers les bons contacts (la procédure comporte un dossier médical, c'est pour ça qu'il est au courant).

Dans l'absolu, ce serait à ton père de prendre cette décision là, mais s'il n'est pas en mesure de le faire, les enfants peuvent avoir leur mot à dire. Renseigne-toi aussi sur ce point.

En tous cas, personne n'exige que tu joue à la garde malade en plus de ton boulot, ni que tu y sacrifie ta vie. C'est toi et toi seule qui a pris cette décision et il n'y a que toi qui puisse t'en libérer.

Citation:
Posté par ctruplume
Je suis prise dans une immense toile d'araignée et je n'ai plus de famille.

Crois-tu ? Dans l'absolu, c'est possible, mais quand je lis ça, je m'interroge tout de même :

- Penses-tu vraiment qu'il soit agréable pour quelqu'un de voir un proche se détruire à petit feu sans pouvoir rien y faire ?
- "L'abandon" des tiens ne serait-il pas dû à leur lassitude de te voir souffrir plus qu'à un réel rejet ?
- Ne seraient-ils pas heureux de voir que tu veux t'en sortir et que tu agis en ce sens, même maladroitement ?

Citation:
Posté par ctruplume
Elle ne peut pas, elle a ses occupations et elle ne peut rien programmer.

Bien sûr. Chacun n'est responsable que de sa propre vie et c'est une tâche déjà bien assez complexe ! Alors il faut comprendre que tu ne puisses pas imposer à ta soeur la vie que tu as choisie de mener - d'autant plus que cette vie ne te convient visiblement pas !!!

Citation:
Posté par ctruplume
Bref, je n'ai pas le droit de vivre.

Ah bon ? Pourtant tu vis, actuellement. C'est donc la preuve qu'aucune loi de la nature ne t'interdit de continuer. Ce qui n'est pas interdit étant autorisé, tu as donc le droit de vivre, comme tout le monde.

Citation:
Posté par ctruplume
Mes amis je les ai abandonné par manque de temps mais surtout parce que j'ai peur des relations, des contacts. Je préfère fuir tout le monde. j'ai peur du regard de l'autre. J'ai peur que l'on me juge car je suis toujours jugée et en mal.

Bon, voilà le véritable problème !

Evidemment : on ne fait pas une dépression sans un minimum de dévalorisation abusive, d'angoisses de tout poil et autres idées fausses et préjudiciables amplifiées par l'inhibition de l'action.

Désolé de te dire ça, mais ça n'a vraiment rien d'exceptionnel. En fait, la plupart d'entre nous sommes passés par là et finalement, on arrive à s'en sortir : on apprend à se battre et on perfectionne notre art du combat au fil des victoires.

Rien, absolument rien ne t'empêche de faire comme nous, de décider que tu ne veux plus souffrir comme ça et que tu fais à partir de cet instant tout le nécessaire pour que ça ne se reproduise plus jamais.

Citation:
Posté par ctruplume
Tout ce que je fais est mal

Là, c'est toi qui te juge, pas les autres !

Citation:
Posté par ctruplume
Je suis détruite, je suis un vase brisée en mille morceaux et même si on recolle ces morceaux, jamais je pourrai avoir l'allure d'un vase normal.

Question : c'est comment, un vase normal ?

Des vases, on en trouve des ronds, des longs, des carrés, des chinois, des anciens, des contemporains, des transparents, des multicolores... Lequel est "normal" ?

Pour les gens, c'est pareil : les gens "normaux" n'existent pas. Donc tu ne pourras jamais devenir "normale". Donc autant oublier ça, tu perds ton temps.

Tout ce que tu peux faire, c'est te battre contre ta souffrance.

J'ai beaucoup aimé les mots de Paul69 dans le thread "Est-ce que je serais en dépression ?", ils sont un remède contre la prise de tête :

Citation:
Posté par Paul69
Le but c'est le chemin, et le bonheur c'est de parvenir a vivre pleinement chaque instant de ce parcours comme il se présente

Maintenant, tu sais ce que tu dois faire, puisque tu es déjà passée par là. Alors n'attend plus, va voir ton médecin, reprends rendez-vous avec ton psy, prends bien soin de toi et donne-nous des nouvelles.

Amicalement,

Depa
depamide is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/03/2006, 20h48   #27
ctruplume
 
Messages: n/a
Re : besoin d'aide

J'ai répondu entre les lignes pour rien je crois car ca ne passe pas et je n'ai pas envie de recommencer. Juste vous dire que sur beaucoup de point je ne vous rejoins pas. Ce sont toujours les mêmes que l'ont condamne.
Quant à ma soeur, je préfère ne pas en parler
Citation:
Posté par depamide
Bon, donc le pervers, c'est ton père ?

oui c'est mon père

Dans ce cas, tu n'es probablement pas qualifiée pour t'en occuper.

J'en ai à l'instant parlé avec mon médecin car j'ai été le voir tout à l'heure. Il est d'accord avec moi. Lorsque l'on a été si loin dans la maladie, on ne peut pas envisager un placement sans se culpabiliser d'autant que si on la place, il faudra l'alimenter par sonde, cad une porte ouverte aux infections. En un mot je la place et je la condamne. De toute façon le problème ne se pose pas, seul mon père a le droit de décider de ce qu'il envisage de faire avec son épouse. Je me suis renseignée.

Quand une personne arrive à un fort degré de dépendance, il faut envisager un placement en EHPAD. Certains arrivent à se débrouiller avec une assistante de vie pendant un moment, mais généralement pas jusqu'au bout.
Je sais c'est très dur, mais je ne peux que répéter ce que j'ai dit ci-dessus

Parles-en avec ton médecin, il saura t'aiguiller vers les bons contacts (la procédure comporte un dossier médical, c'est pour ça qu'il est au courant).
Le médecin de famille est au courant. Un dossier a été fait et cette fois ci j'ai réussi à faire passer maman dans le groupe 1. Malheureusement, le combat n'est pas fini. Là je viens de fuir la maison car mon père ne veut pas que l'on reprenne des heures supplémentaires. Il veut rééquilibrer le budget qu'il a largement dépassé. Nous avons mis de l'argent de côté et il ne veut pas s'en servir. Il m'a répondu qu'il fera le ménage lui même à 94 ans alors qu'il ne bouge pas du fauteuil. Et il a rajouté que ce n'était pas mon argent et que je ne pensais qu'à dépenser sur son compte. Je n'en sortirai jamais et là je suis découragée

Dans l'absolu, ce serait à ton père de prendre cette décision là, mais s'il n'est pas en mesure de le faire, les enfants peuvent avoir leur mot à dire. Renseigne-toi aussi sur ce point.
J'ai répondu

En tous cas, personne n'exige que tu joue à la garde malade en plus de ton boulot, ni que tu y sacrifie ta vie. C'est toi et toi seule qui a pris cette décision et il n'y a que toi qui puisse t'en libérer.
Pas aussi facile que ca à se libérer. Toute personne prise au piège comme moi comprendra ma réaction. C'est le genre de paroles qui me révolte surtout quand on est pas à la place des autres. Autant dire à une personne qui ne sait pas nager, tu sais c'est facile de nager jusqu'à l'autre rive, il suffit de le vouloir.


Crois-tu ? Dans l'absolu, c'est possible, mais quand je lis ça, je m'interroge tout de même :

- Penses-tu vraiment qu'il soit agréable pour quelqu'un de voir un proche se détruire à petit feu sans pouvoir rien y faire ?
- "L'abandon" des tiens ne serait-il pas dû à leur lassitude de te voir souffrir plus qu'à un réel rejet ?
- Ne seraient-ils pas heureux de voir que tu veux t'en sortir et que tu agis en ce sens, même maladroitement ?

Alors là ma soeur n'en a rien à faire de ma destruction. Elle habite à 1000 km. Elle ne me demande jamais comment je vais. Les nouvelles, elle les réclame de temps à autre directement à mon père qui n'a pas une approche réelle de l'état de maman. Ma soeur il y a qq annnées m'a mis sur le banc des accusés à l'hôpital en disant que je maltraitais maman alors qu'elle était au loin et ne connais rien de la maladie. J'ai été très choquée. J'ai été convoquée à l'hôpital en catastrophe pour vérification et maman est passée devant un psychiatre pour confrontation. Ma soeur non il ne faut plus m'en parler. Ils n'en ont rien à faire de moi et j'ai des foules d'exemple à donner qui le démontrent. Ils ont été comme mon père très loin dans leurs paroles, faits et gestes. J'ai l'impression encore que je suis à nouveau sur le banc des accusés. Tout vient de moi, c'est sur. Je suis responsable de ce qui m'arrive.

Bien sûr. Chacun n'est responsable que de sa propre vie et c'est une tâche déjà bien assez complexe ! Alors il faut comprendre que tu ne puisses pas imposer à ta soeur la vie que tu as choisie de mener - d'autant plus que cette vie ne te convient visiblement pas !!!

Je n'ai plus le courage de répondre

Ah bon ? Pourtant tu vis, actuellement. C'est donc la preuve qu'aucune loi de la nature ne t'interdit de continuer. Ce qui n'est pas interdit étant autorisé, tu as donc le droit de vivre, comme tout le monde.

Non, je n'ai pas le droit de vivre

Bon, voilà le véritable problème !

Evidemment : on ne fait pas une dépression sans un minimum de dévalorisation abusive, d'angoisses de tout poil et autres idées fausses et préjudiciables amplifiées par l'inhibition de l'action.

Depuis l'age de 12 ans, j'ai subi de la torture mentale. Je me vois encore très jeune prête à sauter de la portière de la voiture pour ne plus entendre. On m'a toujours dit que je n'étais rien et maintenant je le crois.
J'ai deux images qui me hantent, le sang et moi prostrée sous une table.
J'ai arrêté de vivre très jeune et je me suis enfoncée pour refuser la vie aujourd'hui

Désolé de te dire ça, mais ça n'a vraiment rien d'exceptionnel. En fait, la plupart d'entre nous sommes passés par là et finalement, on arrive à s'en sortir : on apprend à se battre et on perfectionne notre art du combat au fil des victoires.
Je ne sais pas si beaucoup de gens sont passés par où je suis passée, je ne pense pas et j'en suis convaincue. Je n'irai pas à raconter mon intimité mais je ne suis pas comme vous et j'ai terriblement mal et honteuse de ce que je suis devenue
Rien, absolument rien ne t'empêche de faire comme nous, de décider que tu ne veux plus souffrir comme ça et que tu fais à partir de cet instant tout le nécessaire pour que ça ne se reproduise plus jamais.
Si, un mur infranchissable qui m'empêche de faire comme vous, car je ne suis pas comme vous, je suis un cas rare sur cette planète mais moi seule peut comprendre le sens de ces mots ou toute personne qui connait à fond mon parcours, il y en a peu. Une personne un jour m'a dit que je venais de très loin mais cette personne n'est plus avec moi et elle serait triste de me revoir repartie au point de départ car elle n'est plus là pour m'aider


Là, c'est toi qui te juge, pas les autres !



Question : c'est comment, un vase normal ?
Un vase sans les traces de colle car ces traces sont indélibiles
Des vases, on en trouve des ronds, des longs, des carrés, des chinois, des anciens, des contemporains, des transparents, des multicolores... Lequel est "normal" ?

Pour les gens, c'est pareil : les gens "normaux" n'existent pas. Donc tu ne pourras jamais devenir "normale". Donc autant oublier ça, tu perds ton temps.
Une personne dans les normes, je suis hors normes

Tout ce que tu peux faire, c'est te battre contre ta souffrance.

J'ai beaucoup aimé les mots de Paul69 dans le thread "Est-ce que je serais en dépression ?", ils sont un remède contre la prise de tête :



Maintenant, tu sais ce que tu dois faire, puisque tu es déjà passée par là. Alors n'attend plus, va voir ton médecin, reprends rendez-vous avec ton psy, prends bien soin de toi et donne-nous des nouvelles.
Le rendez vous avec le psy je ne peux plus, je suis surbouquée et je n'ai plus la force ni la volonté de bouger. Je suis toute seule et personne ne viendra me prendre la main pour m'y emmener. Moi je laisse aller maintenant les choses car je n'ai plus une goutte d'énergie. Est ce que vous pouvez comprendre cela ? La lassitude . J'ai plus qu'une envie, fermer mes yeux

Amicalement,

Depa
  Réponse avec citation
Vieux 04/03/2006, 03h23   #28
Aloes
Aloès
 
Avatar de Aloes
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Québec, Canada
Messages: 2 515
Re : besoin d'aide

Bonjour chantal,

J'entends ta souffrance.

Je me dois tout de même de te diriger vers de l'aide dans le réel, hors du net. L'aide pour les difficultés que tu exprime, se trouve là, et non sur le forum.

Dans ton message tu nous as dit avoir consulté ton médecin, c'est avec lui ou un psy qu'il faut d'abord voir ce qui se passe, c'est par là que tu pourras être réellement aidée. Je t'encourage fortement à contacter l'un d'eux.

Pour mieux comprendre les possibilités et les limites du forum, je t'invite à lire la charte qui est ici :
http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=730

Cordialement,
__________________
Aloès
ex-modératrice de Santé Psy
Aloes is offline   Réponse avec citation
Vieux 04/03/2006, 09h38   #29
ctruplume
 
Messages: n/a
Re : besoin d'aide

Je me retire. Je voulais simplement une oreille attentive et je ne peux l'avoir

Chantal













Citation:
Posté par Aloes
Bonjour chantal,

J'entends ta souffrance.

Je me dois tout de même de te diriger vers de l'aide dans le réel, hors du net. L'aide pour les difficultés que tu exprime, se trouve là, et non sur le forum.

Dans ton message tu nous as dit avoir consulté ton médecin, c'est avec lui ou un psy qu'il faut d'abord voir ce qui se passe, c'est par là que tu pourras être réellement aidée. Je t'encourage fortement à contacter l'un d'eux.

Pour mieux comprendre les possibilités et les limites du forum, je t'invite à lire la charte qui est ici :
http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=730

Cordialement,
  Réponse avec citation
Vieux 04/03/2006, 13h51   #30
ctruplume
 
Messages: n/a
Re : besoin d'aide

J'ai lu d'autres posts. On y répond normalement. Pour moi, on me demande poliment d'aller voir ailleurs. Pourquoi ? j'ai été voir mon médecin. Je suis à nouveau sous antidépresseur, du Zoloft 50 que je ne connais pas. J'avais besoin de parler, d'extérioriser et je fais de travers. J'ai lu la chartre, et je ne comprends toujours pas. J'avais besoin d'une présence car je suis toute seule à affronter cette vie. C'est toujours l'indifférence qui prime, l'incompréhension. Sûr, les quelques réponses que j'ai reçues ne m'ont guère encouragé à poursuivre cette envie de tenter de m'exprimer.
Merci tout de même. J'essaye de m'en sortir et je fais ce que je peux.
Chantal


Citation:
Posté par ctruplume
Je me retire. Je voulais simplement une oreille attentive et je ne peux l'avoir

Chantal
  Réponse avec citation
Vieux 04/03/2006, 14h07   #31
Paul69
Membre
 
Date d'inscription: septembre 2005
Messages: 502
Re : besoin d'aide

Citation:
Posté par ctruplume
J'ai lu d'autres posts. On y répond normalement. Pour moi, on me demande poliment d'aller voir ailleurs. Pourquoi ? j'ai été voir mon médecin. Je suis à nouveau sous antidépresseur, du Zoloft 50 que je ne connais pas. J'avais besoin de parler, d'extérioriser et je fais de travers. J'ai lu la chartre, et je ne comprends toujours pas. J'avais besoin d'une présence car je suis toute seule à affronter cette vie. C'est toujours l'indifférence qui prime, l'incompréhension. Sûr, les quelques réponses que j'ai reçues ne m'ont guère encouragé à poursuivre cette envie de tenter de m'exprimer.
Merci tout de même. J'essaye de m'en sortir et je fais ce que je peux.
Chantal
ne vous meprenez pas, Chantal, ce que certains disent c'est que ce forum est juste un lieu de discussion et que l'aide que l'on peut en attendre est forcément limitée. Vous avez votre place ici pour echanger et exprimer ce qui vous préoccupe
Paul69 is offline   Réponse avec citation
Vieux 04/03/2006, 16h44   #32
ctruplume
 
Messages: n/a
Re : besoin d'aide

C'est très gentil Paul. J'avais un grand besoin de parler et exprimer ce que je ressentais. J'avais pris ce forum pas pour avoir un diagnostic médical mais pour trouver des personnes avec qui je pouvais dialoguer tellement je me sens seule et isolée parmi tous mes problèmes. Je sais très bien que je ne peux pas m'en sortir toute seule car je suis piégée de partout. Mais j'essayais avant tout d'aller vers les autres et d'arrêter de me renfermer sur moi même. Mon grand principe de base quand je me sens mal, est que je fuis. Et je sais que je ne dois pas le faire. Au contraire mon expérience peut servir à beaucoup car il faut beaucoup de résistance psychique pour passer au travers des mailles du filet. La sécurité pour moi bien entendu c'est de me soigner à coup d'antidépresseur et anxiolitique mais je sais que ce qui compte le plus pour moi, c'est le dialogue. Je ne dois en aucun cas me refermer sur moi même. Alors je vous remercie pour avoir tendu votre main.
Chantal

Citation:
Posté par Paul69
ne vous meprenez pas, Chantal, ce que certains disent c'est que ce forum est juste un lieu de discussion et que l'aide que l'on peut en attendre est forcément limitée. Vous avez votre place ici pour echanger et exprimer ce qui vous préoccupe
  Réponse avec citation
Vieux 04/03/2006, 18h14   #33
ctruplume
 
Messages: n/a
Re : besoin d'aide

Comment faire pour supprimer tout ce fil de discussion ?
Merci de me donner la marche à suivre ou au modérateur de le supprimer.
Chantal



Citation:
Posté par ctruplume
C'est très gentil Paul. J'avais un grand besoin de parler et exprimer ce que je ressentais. J'avais pris ce forum pas pour avoir un diagnostic médical mais pour trouver des personnes avec qui je pouvais dialoguer tellement je me sens seule et isolée parmi tous mes problèmes. Je sais très bien que je ne peux pas m'en sortir toute seule car je suis piégée de partout. Mais j'essayais avant tout d'aller vers les autres et d'arrêter de me renfermer sur moi même. Mon grand principe de base quand je me sens mal, est que je fuis. Et je sais que je ne dois pas le faire. Au contraire mon expérience peut servir à beaucoup car il faut beaucoup de résistance psychique pour passer au travers des mailles du filet. La sécurité pour moi bien entendu c'est de me soigner à coup d'antidépresseur et anxiolitique mais je sais que ce qui compte le plus pour moi, c'est le dialogue. Je ne dois en aucun cas me refermer sur moi même. Alors je vous remercie pour avoir tendu votre main.
Chantal
  Réponse avec citation
Vieux 06/03/2006, 19h38   #34
henriettecambrai
henriettecambrai
 
Avatar de henriettecambrai
 
Date d'inscription: mars 2006
Localisation: Bretagne
Messages: 22
Re : besoin d'aide

Je suis nouvelle sur atoute mais ton message me touche beaucoup.
Tu n'es pas seule puisque nous sommes là pour te répondre et te parler...
Sois certaine de cela , ça va t'apaiser et tu pourras ensuite petit à petit prendre des décisions pour ta Maman que tu ne peux pas gérer seule sans aide , envoie moi un mail si tu veux Courage






Citation:
Posté par ctruplume
Oui, je suis obligée de l'affronter tous les jours pour aller soigner maman et je me prends des coups plein à l'âme.
Maman est à un stade très évoluée de la maladie. J'ai beaucoup de difficulté pour la nourrir. Je dois faire du forcing ou lui répéter inlassablement d'avaler avant que ca devienne trop liquide et qu'elle fasse un problème de déglutition. C'est exténuant et à côté de moi je dois affronter mon père qui n'en loupe pas une. Ma famille proche cad ma soeur et mes nièces m'ont traité d'hystérique, de folle. Je ne sais plus quoi faire. Je suis prise dans une immense toile d'araignée et je n'ai plus de famille. Je me suis complètement isolée étant donnée que je suis devenue une pestiférée. Je ne comprends pas pourquoi on m'en veut à mort. Je n'ai jamais fais de mal à personne. Au contraire, j'ai tout donné, mon existence.
j'ai demandé à ma soeur de venir me remplacer juste une dizaine de jours pour que je puisse décompresser. Qu'est ce que c'est que 10 jours sur une année alors que moi je suis présente. Elle ne peut pas, elle a ses occupations et elle ne peut rien programmer. De toute façon, je n'ai rien d'autre à faire étant donné que je n'ai pas de charges, ni mari, ni enfants. Bref, je n'ai pas le droit de vivre.
Mes amis je les ai abandonné par manque de temps mais surtout parce que j'ai peur des relations, des contacts. Je préfère fuir tout le monde. j'ai peur du regard de l'autre. J'ai peur que l'on me juge car je suis toujours jugée et en mal. Tout ce que je fais est mal, je n'ai plus la force de continuer parce que je ne me sens plus du tout dans votre monde. Je suis détruite, je suis un vase brisée en mille morceaux et même si on recolle ces morceaux, jamais je pourrai avoir l'allure d'un vase normal.
Voilà ou j'en suis, je voudrai fuir et j'ai peur, je suis terrorisée.
Chantal
henriettecambrai is offline   Réponse avec citation
Vieux 06/03/2006, 21h28   #35
ctruplume
 
Messages: n/a
Re : besoin d'aide

Citation:
Posté par henriettecambrai
Je suis nouvelle sur atoute mais ton message me touche beaucoup.
Tu n'es pas seule puisque nous sommes là pour te répondre et te parler...
Sois certaine de cela , ça va t'apaiser et tu pourras ensuite petit à petit prendre des décisions pour ta Maman que tu ne peux pas gérer seule sans aide , envoie moi un mail si tu veux Courage


Je viens de prendre connaissance de ton message. Ca m'a fait du bien de te lire car je viens d'être vampirisée 3 heures consécutives. Résultat, je sens une crise d'angoisse montée, j'ai la gorge serrée et je me demande si c'est du à ces 3 heures ou au nouveau médicament que je prends depuis hier, du Zoloft 50. Alors, je peux vous dire que votre message me remonte un tout petit peu.
Chantal
  Réponse avec citation
Vieux 06/03/2006, 23h37   #36
henriettecambrai
henriettecambrai
 
Avatar de henriettecambrai
 
Date d'inscription: mars 2006
Localisation: Bretagne
Messages: 22
Re : besoin d'aide

Citation:
Posté par ctruplume
Je viens de prendre connaissance de ton message. Ca m'a fait du bien de te lire car je viens d'être vampirisée 3 heures consécutives. Résultat, je sens une crise d'angoisse montée, j'ai la gorge serrée et je me demande si c'est du à ces 3 heures ou au nouveau médicament que je prends depuis hier, du Zoloft 50. Alors, je peux vous dire que votre message me remonte un tout petit peu.
Chantal
Le début des traitements est parfois difficile , attendez quelques jours et si c'est trop dur revoyez le médecin pour ajuster la dose ou???
Je vais te dire tu , c'est plus simple. Ma mère a aussi des pb de santé(Parkinson) mon père s'en ocuppe mais il a été hospitalisé quelques jours pour un lumbago et je me suis aussi sentie vampirisée.Je comprends très bien de quoi tu parles n'hésite pas à me contacter. Courage
henriettecambrai is offline   Réponse avec citation
Vieux 06/03/2006, 23h59   #37
henriettecambrai
henriettecambrai
 
Avatar de henriettecambrai
 
Date d'inscription: mars 2006
Localisation: Bretagne
Messages: 22
Re : besoin d'aide

Citation:
Posté par ctruplume
Ca me fait plaisir de te lire, je ne pensais pas te retrouver ici. C'est vrai, ca fait un bail que l'on ne cest pas parlé.
j'ai arrêté le psy parce que je n'ai plus le temps pour moi et que je suis dans un état tel que je ne suis plus capable d'entreprendre quoi que ce soit. Je pense au suicide faute de trouver autre chose. Je n'ai jamais été dans cet état. Tout à l'heure j'ai lu un passage sur le pervers narcissique pour essayer de trouver une lueur d'espoir et je me suis trouvée sur le forum de la schizophrénie. J'ai déposé un message car je ne sais plus ce que je dois faire. J'ai stoppé msn aussi car je n'arrive plus à parler. Je suis à l'arrêt et je reprends lundi mon travail tant bien que mal car là aussi ca s'écroule. Bref, je suis en pleine tempête, sous l'eau et je veux m'en aller.
j'ai déposé ce message, peut être une bouée à la mer mais j'ai perdu confiance à l'avenir. Je ne crois plus en rien

C'est encore moi ,à bientôt sur MSN si tu veux
henriettecambrai is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/03/2006, 08h04   #38
ctruplume
 
Messages: n/a
Re : besoin d'aide

Citation:
Posté par henriettecambrai
Le début des traitements est parfois difficile , attendez quelques jours et si c'est trop dur revoyez le médecin pour ajuster la dose ou???
Je vais te dire tu , c'est plus simple. Ma mère a aussi des pb de santé(Parkinson) mon père s'en ocuppe mais il a été hospitalisé quelques jours pour un lumbago et je me suis aussi sentie vampirisée.Je comprends très bien de quoi tu parles n'hésite pas à me contacter. Courage


Bonjour Henriette,

Tu sais je ne me suis pas sentie vampirisée par les soins que je dois apporter à ma mère mais par le lavage de cerveau que j'ai subi hier soir trois heures de suite. Je suis rentrée chez moi sans une goutte d'énergie.
Plus le traitement, c'est un peu beaucoup.
Je te donne mon adresse msn : , cela m'évitera de chercher la tienne.
mERCI
Chantal

Dernière modification par ctruplume 07/03/2006 à 17h54.
  Réponse avec citation
Vieux 07/03/2006, 14h14   #39
Katleen
Vice, Vertue et viceversa
 
Avatar de Katleen
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 5 655
Re : besoin d'aide

Bonjour Chantal,
tu devrais envoyer ton adresse a Henrietta par message privee au lieu de la mettre ainsi au vu et au su de tout le monde qui passe ici.
__________________
Kat - Scientifique à la recherche


Katleen is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/03/2006, 17h55   #40
ctruplume
 
Messages: n/a
Re : besoin d'aide

Citation:
Posté par Katleen
Bonjour Chantal,
tu devrais envoyer ton adresse a Henrietta par message privee au lieu de la mettre ainsi au vu et au su de tout le monde qui passe ici.

Merci Kat
Chantal
  Réponse avec citation
Vieux 07/03/2006, 18h49   #41
Pandore
Pandore
 
Avatar de Pandore
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Paris
Messages: 10 067
Re : besoin d'aide - Manipulation mentale, pervers narcissique

Bonsoir,
Citation:
Posté par ctruplume
J'ai été suivi ces derniers temps par un psychiatre qui m'a fait comprendre que je vivais avec un pervers narcissique et je me suis retrouvée ici, car je vais très mal.
Bonjour,

Je trouve intéressant de mettre ici les critères du discours manipulateur.

Le manipulateur :

- change les propos de son interlocuteur, les interprète à sa façon,

- se pose en victime,

- ment,

- culpabilise l'autre,

- a des exigences illégitimes,

- utilise des intermédiaires,

- flatte,

- prêche le faux pour savoir le vrai,

- se cache sous un masque sympathique,

- en "impose",

- fait des demandes non claires,

- se cache derrière un raisonnement logique pour déguiser son besoin ou son désir,

- a un discours compatissant une fois que son but est atteint,

- ne tient pas compte des besoins ou des désirs des autres,

- fait du chantage,

- généralise,

- a un discours flou,

- exagère les problèmes, crée de faux problèmes,

- fait des demandes sans en préciser les buts,

- crée le malaise,

- sème la zizanie,

- prend l'espace d'autrui, s'accapare tout l'espace,

- décide de ce qui est bon pour l'autre...

(liste établie à partir du livre d'Isabelle Nazare-Aga "Les manipulateurs sont parmi nous" éditions de l'Homme)

A vous de trouver d'autres critères de la manipulation mentale
__________________
Pandore

« Les mots sont des planches jetées sur des abîmes, avec lesquelles nous traversons l’espace d’une pensée...»
Paul Valéry



Pandore is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/03/2006, 19h04   #42
orion
Dyslexique
 
Avatar de orion
 
Date d'inscription: décembre 2005
Localisation: lyon
Messages: 10 662
Re : besoin d'aide

c'est tres subjectif
je croie que c'est dur de dire qu'une personne est un perver narcissique en s'apuyant sur une simple liste...
__________________
attention chercheur tatillons !
orion is online now   Réponse avec citation
Vieux 07/03/2006, 21h11   #43
depamide
Membre
 
Avatar de depamide
 
Date d'inscription: février 2006
Localisation: Champagne-Ardenne
Messages: 872
Re : besoin d'aide

Bonsoir Orion,

Citation:
Posté par orion
c'est tres subjectif
je croie que c'est dur de dire qu'une personne est un perver narcissique en s'apuyant sur une simple liste...


Je te jure que ça marche, j'en sais quelque chose...

Mais c'est vrai qu'à la lecture du livre, on comprend mieux comment chaque critère peut se décliner dans les faits. Ca aide aussi à faire la différence entre les petites "manipulationettes" de tout un chacun et le fonctionnement du véritable pervers narcissique, qui est tellement destructeur qu'il arrive à te faire croire que c'est toi le "méchant" alors que c'est lui qui te vampirise...

Amicalement,

Depa
depamide is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/03/2006, 21h42   #44
ctruplume
 
Messages: n/a
Re : besoin d'aide

[quote=depamide]

C'est bien ce que je ressens sans cesse et je trouve que pour le "pervers" ca en devient un jeu mais j'ai l'impression que son jeu m'entraîne à ma perte, voir jusqu'à ma mort. Je n'exagère pas dans les termes. Il arrive à me culpabiliser sans cesse et quelque fois je me demande si ce n'est pas moi le dragon. Je me pose la question quand il retourne la situation et se met à pleurer où à faire semblant de pleurer. Je me suis enfuie mille fois de la maison avec l'envie de mettre un terme à tout ça, c'est à dire en me hôtant la vie. Il me contredit sans cesse en répétant la meme phrase que je dis à l'instant mais en rajoutant un mot "le non". Et les cadeaux empoisonnés que je reçois. A ces instants, je pense qu'il a du coeur et que je me trompe et très vite, la situation s'inverse. Bref c'est à tout instant, à toutes minutes que l'on se fait piéger en beauté. Je ne peux pas expliquer jusqu'où ca peut aller. Quand je n'avais pas de chez moi car il avait réussi à m'ôter l'idée d'en avoir un par coup de représailles ou autre, combien de fois je me suis retrouvée dans la rue comme le jour de Noêl. Je l'ai passé dans les champs. Et malgré tout ce que j'ai pu endurer, je n'arrive pas mais vraiment pas à le haïr car je suis persuadée qu'il ne se rend pas compte de ce qu'll fait et de ce qu'il dit.
C'est horrible de vivre avec une personne perverse car on a l'impression que nous n'avons plus une goutte d'énergie. Je me sens vampirisée. ET j'ai remarqué aussi qu'après une vampirisation, il change de comportement. Je luis fais à nouveau confiance car il se montre sous un autre visage, et peu de temps après quand j'ai redonné à nouveau ma confiance, ca repart aussi sec pour une autre séance de vampirisation qui peut durer plusieurs heures en suivant comme hier soir.
Voilà ma vie et j'en suis arrivée à fuir tt le monde mais personne me retira mon envie maintenant de parler et de sortir tout ce que j'ai en moi, alors qu'avant je me taisais parce que j'ignorais ce qui se passait
Chantal

Dernière modification par ctruplume 07/03/2006 à 21h59.
  Réponse avec citation
Vieux 07/03/2006, 22h38   #45
orion
Dyslexique
 
Avatar de orion
 
Date d'inscription: décembre 2005
Localisation: lyon
Messages: 10 662
Re : besoin d'aide

[quote=depamide]Bonsoir Orion,



Je te jure que ça marche, j'en sais quelque chose...

Mais c'est vrai qu'à la lecture du livre, on comprend mieux comment chaque critère peut se décliner dans les faits. Ca aide aussi à faire la différence entre les petites "manipulationettes" de tout un chacun et le fonctionnement du véritable pervers narcissique, qui est tellement destructeur qu'il arrive à te faire croire que c'est toi le "méchant" alors que c'est lui qui te vampirise...

Amicalement


Salut depamide
Donc si j'ai bien compris le perver narcissique a besoin pour fonctioner de
creer chez l'autre de la culpabiliter
Pour se faire il utilise toute les arme a sa disposition chantage afectif, mensonge ect...
Une question me viens a l'esprit
le mensonge et une chose tres courante dans certaine patologie servant generalement a proteger l'affectif du menteur
c'est pas deja une forme de perversion ?
De plus bien des patologie comme la depression peuvent aussie donner l'impression au autre qu'on les vampirise
Comen faire la diference...
En plus se pose la question de savoir se que cherche en realiter le perver narcissique en faisant cela
a prouver sa superioriter?
A se rassurer en manipulant sont entourage(sa arrive souvent chez les eta limitte)?
A essayer de palier a une deficiensse (une forme d'autoerotisme)?
Courage Orion
__________________
attention chercheur tatillons !
orion is online now   Réponse avec citation
Vieux 07/03/2006, 23h23   #46
henriettecambrai
henriettecambrai
 
Avatar de henriettecambrai
 
Date d'inscription: mars 2006
Localisation: Bretagne
Messages: 22
Re : besoin d'aide

C'est important que tu puisses t'exprimer donc tu vois tu avances
Courage

[quote=ctruplume]
Citation:
Posté par depamide

C'est bien ce que je ressens sans cesse et je trouve que pour le "pervers" ca en devient un jeu mais j'ai l'impression que son jeu m'entraîne à ma perte, voir jusqu'à ma mort. Je n'exagère pas dans les termes. Il arrive à me culpabiliser sans cesse et quelque fois je me demande si ce n'est pas moi le dragon. Je me pose la question quand il retourne la situation et se met à pleurer où à faire semblant de pleurer. Je me suis enfuie mille fois de la maison avec l'envie de mettre un terme à tout ça, c'est à dire en me hôtant la vie. Il me contredit sans cesse en répétant la meme phrase que je dis à l'instant mais en rajoutant un mot "le non". Et les cadeaux empoisonnés que je reçois. A ces instants, je pense qu'il a du coeur et que je me trompe et très vite, la situation s'inverse. Bref c'est à tout instant, à toutes minutes que l'on se fait piéger en beauté. Je ne peux pas expliquer jusqu'où ca peut aller. Quand je n'avais pas de chez moi car il avait réussi à m'ôter l'idée d'en avoir un par coup de représailles ou autre, combien de fois je me suis retrouvée dans la rue comme le jour de Noêl. Je l'ai passé dans les champs. Et malgré tout ce que j'ai pu endurer, je n'arrive pas mais vraiment pas à le haïr car je suis persuadée qu'il ne se rend pas compte de ce qu'll fait et de ce qu'il dit.
C'est horrible de vivre avec une personne perverse car on a l'impression que nous n'avons plus une goutte d'énergie. Je me sens vampirisée. ET j'ai remarqué aussi qu'après une vampirisation, il change de comportement. Je luis fais à nouveau confiance car il se montre sous un autre visage, et peu de temps après quand j'ai redonné à nouveau ma confiance, ca repart aussi sec pour une autre séance de vampirisation qui peut durer plusieurs heures en suivant comme hier soir.
Voilà ma vie et j'en suis arrivée à fuir tt le monde mais personne me retira mon envie maintenant de parler et de sortir tout ce que j'ai en moi, alors qu'avant je me taisais parce que j'ignorais ce qui se passait
Chantal
henriettecambrai is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/03/2006, 23h25   #47
Winnie
 
Messages: n/a
Re : besoin d'aide

Bonsoir Orion,

Citation:
Posté par orion
le mensonge et une chose tres courante dans certaine patologie servant generalement a proteger l'affectif du menteur, c'est pas deja une forme de perversion ?
De plus bien des patologie comme la depression peuvent aussie donner l'impression au autre qu'on les vampirise, Comen faire la diference...
Il y a quand même une grande différence entre une personne que l'on peut étiqueter comme "pervers narcissique" et une personne qui utilise le mensonge, l'affabulation, l'intrusion, la manipulation, etc., comme mécanismes de défense inadaptés.
Je crois (il y a d'autres modes de différenciation plus théoriques ), qu'on s'en rend vraiment compte à la façon dont se sentent ceux qui font partie de l'entourage.
Je sais, car c'est ce que j'ai vécu, qu'une personne très malade et qui peut se servir de ces modes de défense, vous fait souffrir, vous culpabilise, vous déprime, vous met durablement en situation de précarité et d'instabilité, etc.
Ce que j'ai connu, et lu, des personnes qui avaient subi au long cours une coexistence avec un pervers narcissique, est très différent. Les proches vivent, au quotidien, une attaque de ce qu'ils sont en tant qu'êtres humains, une négation de leur identité profonde. C'est la mort psychique de l'autre que visent les pervers narcissiques (je ne le dis pas en les condamnant, ils ne sont pas comme ça par hasard), et on le remarque tout de suite: la personne visée dans l'entourage est anéantie, littéralement vidée de toute vie psychique.
Ce sont essentiellement des prédateurs, qui survivent en "pompant" chez les autres ce qu'ils ont d'élan vital. Encore une fois, ce n'est pas un jugement moral, ces personnes sont profondément carencées, mais elles font aussi beaucoup de dégats, et il faut apprendre à s'en protéger...

Cordialement
  Réponse avec citation
Vieux 08/03/2006, 07h56   #48
ctruplume
 
Messages: n/a
Re : besoin d'aide

Citation:
Posté par Winnie
Bonsoir Orion,


Il y a quand même une grande différence entre une personne que l'on peut étiqueter comme "pervers narcissique" et une personne qui utilise le mensonge, l'affabulation, l'intrusion, la manipulation, etc., comme mécanismes de défense inadaptés.
Je crois (il y a d'autres modes de différenciation plus théoriques ), qu'on s'en rend vraiment compte à la façon dont se sentent ceux qui font partie de l'entourage.
Je sais, car c'est ce que j'ai vécu, qu'une personne très malade et qui peut se servir de ces modes de défense, vous fait souffrir, vous culpabilise, vous déprime, vous met durablement en situation de précarité et d'instabilité, etc.
Ce que j'ai connu, et lu, des personnes qui avaient subi au long cours une coexistence avec un pervers narcissique, est très différent. Les proches vivent, au quotidien, une attaque de ce qu'ils sont en tant qu'êtres humains, une négation de leur identité profonde. C'est la mort psychique de l'autre que visent les pervers narcissiques (je ne le dis pas en les condamnant, ils ne sont pas comme ça par hasard), et on le remarque tout de suite: la personne visée dans l'entourage est anéantie, littéralement vidée de toute vie psychique.
Ce sont essentiellement des prédateurs, qui survivent en "pompant" chez les autres ce qu'ils ont d'élan vital. Encore une fois, ce n'est pas un jugement moral, ces personnes sont profondément carencées, mais elles font aussi beaucoup de dégats, et il faut apprendre à s'en protéger...

Cordialement

J'ai l'impression d'arriver comme un cheveu sur la soupe et d'intervenir dans votre discussion, mais je rejoins ce que dit Winnie parce que je suis devenue consciente de la situation, parce que le psy m'a ouvert les yeux il y a un an alors que je me suis jamais rendue compte pendant mes 53 ans que je vivais avec un pervers. Et j'ai toujours du mal à croire que mon père est un pervers. Je doute de moi, je me sens ou me rends responsable, je culpabilise. Bref, je mène une vie d'enfer. Je sais que je suis détruite car j'ai perdu toutes références, je ne peux plus aller vers les autres car je ne suis plus comme vous. Le psy m'a dit que j'avais d'énormes ressources mais je ne les vois pas. Le plus grave et j'ose le dire maintenant c'est que je fuis tous les hommes et rien qu'à cause de ça, je suis foutue. Je n'aurais jamais une vie de femme, une vie de mère, une vie d'épouse et j'en suis malade. Tout mon désespoir est là maintenant car je me sens complètement paralysée.
Chantal
  Réponse avec citation
Vieux 08/03/2006, 08h17   #49
depamide
Membre
 
Avatar de depamide
 
Date d'inscription: février 2006
Localisation: Champagne-Ardenne
Messages: 872
Re : besoin d'aide

Bonjour,

Pour avoir une idée de ce qu'un pervers narcissique a dans la tête :
[lien supprimé par la modératrice]

Il est absolument incapable de se remettre en question. Si quelque chose ne va pas, c'est par définition de la faute des autres. Il est prêt à toutes les manipulations et réécritures de la réalité pour reporter la faute sur l'autre et se poser en victime.

Bref, il est impossible d'avoir une conversation objective et constructive avec un pervers narcissique. Il est aussi totalement illusoire d'espérer pouvoir l'aider. N'oubliez pas : il se considère comme parfait, comme le centre du monde, le seul digne d'intérêt, ce sont les autres qui ont des problèmes, pas lui.

Amitiés,

Depa

Dernière modification par Pandore 08/03/2006 à 09h05. Motif: Suppression du lien
depamide is offline   Réponse avec citation
Vieux 08/03/2006, 12h12   #50
orion
Dyslexique
 
Avatar de orion
 
Date d'inscription: décembre 2005
Localisation: lyon
Messages: 10 662
Re : besoin d'aide

C'est efrayant...
Un vampire sociale ni plus ni moin
__________________
attention chercheur tatillons !
orion is online now   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.