Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Forums dédiés à une maladie > Luxation congénitale de la hanche
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Luxation congénitale de la hanche Le forum des luxés et leurs parents.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 29/06/2008, 10h11   #1
arthrodèse 1
Membre
 
Date d'inscription: juin 2008
Messages: 4
désarthrodèse de hanche

Bonjour,

J'ai 49 ans et je vis avec une arthrodèse de hanche depuis l'âge de 17 ans. L'arthrodèse a été réalisée après une épiphysiolyse de la hanche survenue à 14 ans et opérée sans succès. Je songe de plus en plus à me faire poser une prothèse de hanche, d'autant plus que je souffre d'une hernie inguinale récidivante aggravée par l'immobilisation de mon articulation. Certains médecins me conseillent d'attendre le plus longtemps possible (65 ans) , d'autres sont prèts à m'opérer.

Je crains cette opération que je sais être délicate et pleine d'incertitudes quant aux possibilités de récupération d'une mobilité et d'une autonomie satisfaisantes.

Merci de me faire partager vos connaissances où votre expérience sur ce point.

A bientôt j'espère,
arthrodèse 1 is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/07/2008, 11h22   #2
Syl69
Membre
 
Date d'inscription: mai 2007
Messages: 31
Re : désarthrodèse de hanche

Bonjour,
ça fait un moment que je n'ai pas posté sur le forum, mais là... je me sens obligée ! Car nous ne sommes pas nombreuses à vivre ce processus de désarthrodèse de hanche/PTH. Pour l'instant, ici, je n'ai vu que Pamina, et il y a déjà longtemps. Et moi, maintenant.
Pur résumer mon histoire, je suis née avec une luxation des 2 hanches, multi-traitée et opérée depuis l'âge de la marche. J'ai 56 ans. Mon arthrodèse , personne ne sait à quand elle remonte. C'est peut-être lors d'une opération que j'ai eue à l'âge de 10 ans, peut-être avant. On ne sait pas vraiment non plus pour quelles raisons elle a été faite, chirurgicalement.
Toujours est-il que ça fait au moins 45 ans que cette hanche droite était bloquée. Conséquences de l'arthrodèse : un genou très abîmé et des problèmes de colonne vertébrale. Et mes muscles se sont donc largement atrophiés, mais je marchais quand même sans cannes, compensant beaucoup avec le bassin et la jambe gauche. Ça ne m'a pas empêché de vivre une vie professionnelle très pleine.
Mais voilà, de plus en plus de douleurs au genou, au dos. Les chirurgiens que j'ai consultés me conseillait la pose de prothèse totale, pour éviter que mon genou se détruise plus, en me disant que c'était à moi de décider du moment de le faire. Et en effet, sans rien garantir du côté de la récupération musculaire.
J'ai été opérée le 24 octobre 2007. PTH + greffe osseuse pour consolider le fémur. Quelles drôles de sensation, quand on se met debout pour la 1ère fois, avec une hanche qui bouge. J'en ai déjà parlé ici en décembre ou janvier.
Sortie de l'hôpital (une petite semaine), j'ai passé deux mois en centre de réadaptation fonctionnelle car 1) je n'avais pas droit à l'appui pendant 45 jours 2) il me fallait faire de la kiné intensive. Ensuite, retour la maison : kiné tout doux 3 fois par semaine. Je suis retournée deux semaines en février au même centre de réadaptation, puis 3 semaines en juin. Je dois même y retourner en octobre. Au centre, je fais jusqu'à 5 ou 6 heures de kiné par jour : travail contre poids, poulies, kinetec et maintenant stepper. Je viens même d'en acheter un pour chez moi. Médecins et kinés m'affirment que je dois essayer de regagner le maximum le plus vite possible, car tout ce qui ne sera pas revenu un an et demi ou deux ans après l'opération ne reviendra plus. Pour l'heure, j'ai repris quelques muscles mais malgré ces efforts, il m'en manque encore beaucoup surtout les fessiers. Je marche avec deux cannes à l'extérieur et, à la demande du chirurgien, je m'oblige à n'en prendre qu'une seule à l'intérieur (mais c'est encore très fatigant). Et quand je n'en prends aucune, je marche très mal.
J'ai été autorisée à conduire (sur une voiture non aménagée) en février, après avoir fait une heure de conduite avec une auto-école spécialisée. Mais je n'ai recommencé vraiment que maintenant, car j'ai repris hier mon travail, en mi-temps thérapeutique.
Dernière info : j'ai fait en janvier une demande de reconnaissance en affection longue durée (100%) hors liste, statut qui m'a été accordé par le médecin conseil de la sécu.
Voilà, tu sais tout, ou presque. Je dois dire aussi que je n'ai quasiment pas de douleurs, et que mon genou va mieux. Mais huit mois après l'opération, le chemin est encore long...
Si tu as d'autres questions, je veux essayer d'y répondre sur la base de mon expérience, sachant que nous ne sommes que des cas uniques.http://www.atoute.org/n/forum/images/smilies/mouai.png
Syl
Syl69 is offline   Réponse avec citation
Vieux 04/07/2008, 19h25   #3
pozjibe
Membre
 
Date d'inscription: février 2008
Messages: 24
Re : désarthrodèse de hanche

Citation:
Posté par arthrodèse 1
Bonjour,

J'ai 49 ans et je vis avec une arthrodèse de hanche depuis l'âge de 17 ans. L'arthrodèse a été réalisée après une épiphysiolyse de la hanche survenue à 14 ans et opérée sans succès. Je songe de plus en plus à me faire poser une prothèse de hanche, d'autant plus que je souffre d'une hernie inguinale récidivante aggravée par l'immobilisation de mon articulation. Certains médecins me conseillent d'attendre le plus longtemps possible (65 ans) , d'autres sont prèts à m'opérer.

Je crains cette opération que je sais être délicate et pleine d'incertitudes quant aux possibilités de récupération d'une mobilité et d'une autonomie satisfaisantes.

Merci de me faire partager vos connaissances où votre expérience sur ce point.

A bientôt j'espère,

Bonjour,

La desarthrodèse-prothèse est pour moi, l'intervention la plus gratifiante et la plus spectaculaire en orthopèdie, mais un certain nombre de conditions sont nécessaires pour avoir ce résultat:
1/ il est indispensable de connaitre l'activité du moyen fessier par un electromyogramme, avant de poser l'indication. Ce muscle n'ayant pas effectué son travail de bras de levier depuis plus de 30 ans, il faut être sûr qu'il pourra être rééduqué.
2/ Le type de PTH/: l'indication rêvée d'une tige sur mesure qui va prendre en compte la géomètrie de la hanche, mais également le retentissement sur les autres articulations. Ceci est important sur le plan fonctionnel, mais aussi sur la durée (pourquoi attendre 65 ans ?) J'ai créé un site prothesedehanche.fr qui aborde dans le chapitre "chirurgie - planification d'une PTH"ce sujet de desarthrodese et de pth sur mesure, vous y trouverez peut etre quelques éléments de réponse, bien que ce soit plus destiné aux chirurgiens. Pour reprendre l'expression , très juste de SLY 69, vous êtes des cas uniques, et le sur mesure peut être une solution...
3/ la rééducation est extremement importante, dans la façon de l'aborder, et de la façon dont elle est réalisée. C'est dire qu'il est primordial d'être motivé, et de ne pas avoir de zones d'ombre entre patient, chirurgien et kiné.

Voilà pour moi, 3 des principales conditions pour le succès de cette intervention.

@+POZJIBE
pozjibe is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/10/2008, 19h25   #4
arthrodèse 1
Membre
 
Date d'inscription: juin 2008
Messages: 4
Re : désarthrodèse de hanche

Citation:
Posté par Syl69
Bonjour,
ça fait un moment que je n'ai pas posté sur le forum, mais là... je me sens obligée ! Car nous ne sommes pas nombreuses à vivre ce processus de désarthrodèse de hanche/PTH. Pour l'instant, ici, je n'ai vu que Pamina, et il y a déjà longtemps. Et moi, maintenant.
Pur résumer mon histoire, je suis née avec une luxation des 2 hanches, multi-traitée et opérée depuis l'âge de la marche. J'ai 56 ans. Mon arthrodèse , personne ne sait à quand elle remonte. C'est peut-être lors d'une opération que j'ai eue à l'âge de 10 ans, peut-être avant. On ne sait pas vraiment non plus pour quelles raisons elle a été faite, chirurgicalement.
Toujours est-il que ça fait au moins 45 ans que cette hanche droite était bloquée. Conséquences de l'arthrodèse : un genou très abîmé et des problèmes de colonne vertébrale. Et mes muscles se sont donc largement atrophiés, mais je marchais quand même sans cannes, compensant beaucoup avec le bassin et la jambe gauche. Ça ne m'a pas empêché de vivre une vie professionnelle très pleine.
Mais voilà, de plus en plus de douleurs au genou, au dos. Les chirurgiens que j'ai consultés me conseillait la pose de prothèse totale, pour éviter que mon genou se détruise plus, en me disant que c'était à moi de décider du moment de le faire. Et en effet, sans rien garantir du côté de la récupération musculaire.
J'ai été opérée le 24 octobre 2007. PTH + greffe osseuse pour consolider le fémur. Quelles drôles de sensation, quand on se met debout pour la 1ère fois, avec une hanche qui bouge. J'en ai déjà parlé ici en décembre ou janvier.
Sortie de l'hôpital (une petite semaine), j'ai passé deux mois en centre de réadaptation fonctionnelle car 1) je n'avais pas droit à l'appui pendant 45 jours 2) il me fallait faire de la kiné intensive. Ensuite, retour la maison : kiné tout doux 3 fois par semaine. Je suis retournée deux semaines en février au même centre de réadaptation, puis 3 semaines en juin. Je dois même y retourner en octobre. Au centre, je fais jusqu'à 5 ou 6 heures de kiné par jour : travail contre poids, poulies, kinetec et maintenant stepper. Je viens même d'en acheter un pour chez moi. Médecins et kinés m'affirment que je dois essayer de regagner le maximum le plus vite possible, car tout ce qui ne sera pas revenu un an et demi ou deux ans après l'opération ne reviendra plus. Pour l'heure, j'ai repris quelques muscles mais malgré ces efforts, il m'en manque encore beaucoup surtout les fessiers. Je marche avec deux cannes à l'extérieur et, à la demande du chirurgien, je m'oblige à n'en prendre qu'une seule à l'intérieur (mais c'est encore très fatigant). Et quand je n'en prends aucune, je marche très mal.
J'ai été autorisée à conduire (sur une voiture non aménagée) en février, après avoir fait une heure de conduite avec une auto-école spécialisée. Mais je n'ai recommencé vraiment que maintenant, car j'ai repris hier mon travail, en mi-temps thérapeutique.
Dernière info : j'ai fait en janvier une demande de reconnaissance en affection longue durée (100%) hors liste, statut qui m'a été accordé par le médecin conseil de la sécu.
Voilà, tu sais tout, ou presque. Je dois dire aussi que je n'ai quasiment pas de douleurs, et que mon genou va mieux. Mais huit mois après l'opération, le chemin est encore long...
Si tu as d'autres questions, je veux essayer d'y répondre sur la base de mon expérience, sachant que nous ne sommes que des cas uniques.http://www.atoute.org/n/forum/images/smilies/mouai.png
Syl


Bonjour,

Merci de tout coeur pour ta réponse.

J'ai mis longtemps à te répondre, mais saches combien ton témoignage m'est précieux et j'ai souvent pensé à toi. J'admire ton courage et ta force, et je voudrais tant avoir ces qualités. L'opération me fait peur, j'ai peur de souffrir, et il y a tant d'incertitudes...J'y réfléchis sans cesse. Mais je sais qu'il y a peut-être au bout l'espoir d'être libre, de retrouver l'énergie bloquée dans cette articulation ankylosée. Il est vrai aussi que pour l'instant je ne souffre pas trop du dos et des autres articulations (je fais de la natation et de la marche). Alors peut-être est-il plus sage d'attendre, car la prothèse n'est pas éternelle.

Où en es-tu à présent de ta rééducation, après presque une année de l'intervention ? Comment te sens-tu par rapport à avant l'opération ? As-tu retrouvé une marche sans douleurs et sans cannes ?.

Tous mes vœux t'accompagnent.

A bientôt j'espère
Francis
arthrodèse 1 is offline   Réponse avec citation
Vieux 11/10/2008, 09h42   #5
Syl69
Membre
 
Date d'inscription: mai 2007
Messages: 31
Re : désarthrodèse de hanche

Mais non, je ne suis pas courageuse. Il m'a fallu des années avant de me décider à me faire désarthrodéser, car j'avais toujours des raisons très, très valables, pour repousser l'opération : familiales, professionnelles. Un jour, les raisons t'apparaissent moins valables. Tu te dis : faudrait peut-être bien que je prépare l'avenir si je ne veux pas me retrouver dépendante à 75 ans (ou avant). Et tu y vas. Ce n'est pas du courage, ça !
Un an après l'opération, je me déplace avec une béquille. Parfois aucune dans la maison (mais je marche très mal) et parfois deux, quand je vais dans un lieu que je ne connais pas, ou si je dois beaucoup marcher. Je ne souffre quasiment pas et j'ai d'ailleurs peu souffert. Les douleurs que j'ai parfois cèdent en général avec du Doliprane, ou des myorelaxants.
Je dois être réhospitalisée fin novembre, pour faire de la rééducation intensive en centre spécialisé, probablement pendant 2 semaines. J'ai repris mon travail à temps plein depuis un mois, après 3 mois de mi-temps thérapeutique. Je conduis, je fais mes courses, j'ai repris une vie assez indépendante mais à petits pas. Voilà, tu sais tout !
Je crois que tu as raison d'attendre, pour te faire opérer, d'être prêt dans ta tête. Mais peut-être aussi devrais-tu demander aux médecins si l'âge intervient dans les chances de réveil des muscles. En clair, je me demande souvent si j'aurais mieux récupéré si je m'étais faite opérer il y a 10 ou 15 ans. Mais je ne suis pas sûre qu'ils aient la réponse.
Allez, on les aura un jour (ces muscles) !
Syl
Syl69 is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/10/2008, 03h58   #6
arthrodèse 1
Membre
 
Date d'inscription: juin 2008
Messages: 4
Re : désarthrodèse de hanche

Citation:
Posté par pozjibe
Bonjour,

La desarthrodèse-prothèse est pour moi, l'intervention la plus gratifiante et la plus spectaculaire en orthopèdie, mais un certain nombre de conditions sont nécessaires pour avoir ce résultat:
1/ il est indispensable de connaitre l'activité du moyen fessier par un electromyogramme, avant de poser l'indication. Ce muscle n'ayant pas effectué son travail de bras de levier depuis plus de 30 ans, il faut être sûr qu'il pourra être rééduqué.
2/ Le type de PTH/: l'indication rêvée d'une tige sur mesure qui va prendre en compte la géomètrie de la hanche, mais également le retentissement sur les autres articulations. Ceci est important sur le plan fonctionnel, mais aussi sur la durée (pourquoi attendre 65 ans ?) J'ai créé un site prothesedehanche.fr qui aborde dans le chapitre "chirurgie - planification d'une PTH"ce sujet de desarthrodese et de pth sur mesure, vous y trouverez peut etre quelques éléments de réponse, bien que ce soit plus destiné aux chirurgiens. Pour reprendre l'expression , très juste de SLY 69, vous êtes des cas uniques, et le sur mesure peut être une solution...
3/ la rééducation est extremement importante, dans la façon de l'aborder, et de la façon dont elle est réalisée. C'est dire qu'il est primordial d'être motivé, et de ne pas avoir de zones d'ombre entre patient, chirurgien et kiné.

Voilà pour moi, 3 des principales conditions pour le succès de cette intervention.

@+POZJIBE



Bonjour,

Merci pour ces précisions. J'ai 49 ans et je songe à me faire désarthrodèser (arthrodèse réalisée depuis l'âge de 17 ans, après une épiphysiolyse de la hanche gauche, suivie d'une nécrose de la tête fémorale). Les possibilités de récupération musculaires seraient-elles alors meilleures aujourd'hui que dans le cas d'une intervention différée (à 60 ans ou 65 ans par exemple) ? Que me conseillez-vous ?
arthrodèse 1 is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/12/2008, 19h47   #7
somoza
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2008
Messages: 1
Re : désarthrodèse de hanche

Bonjour, J'ai un arthorodèse depuis l'âpge de 17ans actuellement j'ai l'âge de 59ans. cette arthrodèse de la hanche ma causé une arthrose du genoux. pour celà j'ai voulu me faire une prothèse du genoux, ce que les médecins m'en suggérer qu'il falait me faire une désarthodèse de la hanche ensuite, une prothèse du genoux. actuellement, j'ai fait des examens du moyen fessier et je voudré savoir est-ce que cette opération de désarthrodèse me serra utils et sans inconvénient de marcher sans canne. et je voudré savoir aussi combien de temps vous avez mit pour marcher et combien de temps de réeducation????? j'attent votre réponse. merci

Dernière modification par somoza 12/12/2008 à 19h50.
somoza is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/12/2008, 20h01   #8
pozjibe
Membre
 
Date d'inscription: février 2008
Messages: 24
Re : désarthrodèse de hanche

Citation:
Posté par arthrodèse 1
Bonjour,

Merci pour ces précisions. J'ai 49 ans et je songe à me faire désarthrodèser (arthrodèse réalisée depuis l'âge de 17 ans, après une épiphysiolyse de la hanche gauche, suivie d'une nécrose de la tête fémorale). Les possibilités de récupération musculaires seraient-elles alors meilleures aujourd'hui que dans le cas d'une intervention différée (à 60 ans ou 65 ans par exemple) ? Que me conseillez-vous ?
Avant tout, c'est vous qui devez en ressentir le besoin. Avez vous des douleurs du dos, ou des genoux, voire de l'autre hanche, car ce sont les effets du temps d'une arthrodèse de hanche, en plus de la perte de la fonction. Ce n'est pas une question d'age, même si la récupération est d'autant meilleure que l'on est plus jeune. Mais pourquoi maintenant, plutôt qu'il y a 5 ou 10 ans, et pourquoi vous infligez un "rab" de 15 ans si vous en ressentez le besoin maintenant ?
atoute, POZJIBE
pozjibe is offline   Réponse avec citation
Vieux 17/06/2009, 16h44   #9
arthrodèse 1
Membre
 
Date d'inscription: juin 2008
Messages: 4
Re : désarthrodèse de hanche

Citation:
Posté par Syl69
Mais non, je ne suis pas courageuse. Il m'a fallu des années avant de me décider à me faire désarthrodéser, car j'avais toujours des raisons très, très valables, pour repousser l'opération : familiales, professionnelles. Un jour, les raisons t'apparaissent moins valables. Tu te dis : faudrait peut-être bien que je prépare l'avenir si je ne veux pas me retrouver dépendante à 75 ans (ou avant). Et tu y vas. Ce n'est pas du courage, ça !
Un an après l'opération, je me déplace avec une béquille. Parfois aucune dans la maison (mais je marche très mal) et parfois deux, quand je vais dans un lieu que je ne connais pas, ou si je dois beaucoup marcher. Je ne souffre quasiment pas et j'ai d'ailleurs peu souffert. Les douleurs que j'ai parfois cèdent en général avec du Doliprane, ou des myorelaxants.
Je dois être réhospitalisée fin novembre, pour faire de la rééducation intensive en centre spécialisé, probablement pendant 2 semaines. J'ai repris mon travail à temps plein depuis un mois, après 3 mois de mi-temps thérapeutique. Je conduis, je fais mes courses, j'ai repris une vie assez indépendante mais à petits pas. Voilà, tu sais tout !
Je crois que tu as raison d'attendre, pour te faire opérer, d'être prêt dans ta tête. Mais peut-être aussi devrais-tu demander aux médecins si l'âge intervient dans les chances de réveil des muscles. En clair, je me demande souvent si j'aurais mieux récupéré si je m'étais faite opérer il y a 10 ou 15 ans. Mais je ne suis pas sûre qu'ils aient la réponse.
Allez, on les aura un jour (ces muscles) !
Syl

Bonjour Syl,

Comment vas-tu ? Où en es-tu de ta rééducation ? Quel bilan tires-tu de ton opération de désarthrodèse ?
arthrodèse 1 is offline   Réponse avec citation
Vieux 24/06/2009, 11h18   #10
Syl69
Membre
 
Date d'inscription: mai 2007
Messages: 31
Re : désarthrodèse de hanche

Citation:
Posté par arthrodèse 1
Bonjour Syl,

Comment vas-tu ? Où en es-tu de ta rééducation ? Quel bilan tires-tu de ton opération de désarthrodèse ?


Voilà des questions qui m'embarrassent. Je vais... à trois pattes. Depuis octobre 2007, il m'est impossible de marcher sans au moins une canne. Et dès qu'il faut que je marche un peu longtemps, c'est très fatigant et je voudrais bien aller chercher la 2e pour me soulager. Cette marche avec nécessité d'appui m'a déclenché des douleurs assez fortes dans les épaules, et les mains.
Ma rééducation, je l'ai arrêtée depuis ce début d'année. Marre du kiné de ville qui me faisait faire 3 petits exercices ridicules et inutiles. Je devais revoir en mai le médecin du centre de rééduc où je suis allée plusieurs fois après l'opération mais j'ai dû annuler ce RV pour cause de boulot et je n'en ai pas repris d'autre pour l'instant. Est-ce que cela me servirait à quelque chose, alors que j'approche les 2 ans post opératoires ? Est-ce que je peux encore espérer progresser ?? Je me pose la question mais n'ai pas la réponse. Il est vrai que je ne suis pas médecin, seulement patient. Et la patience me fuit un peu.
Ma rééducation, je me dis que je la fais tous les jours, en conduisant ma voiture, en allant travailler, en montant de nombreuses fois l'étage qui me sépare de mon appart et de mon bureau, en poussant d'une main le chariot au supermarché, en passant l'aspirateur !
Tu vois, je suis un peu découragée car je n'ai pas l'impression d'avoir beaucoup progressé. A l'automne 2010, je dois me faire poser l'autre prothèse, à gauche, qui devrait notamment rattraper le bon décalage de hauteur que j'ai entre les 2 jambes. Et je me demande comment je vais vivre dans les premiers temps avec une hanche droite très instable et une gauche nouvellement opérée. Je me dis que j'aurais peut-être dû suivre le seul et unique chirurgien qui voulait commencer par opérer à gauche, alors que tous les autres répétaient : l'urgence est à droite. Peut-être que ce chir là avait poussé la réflexion plus loin que les autres.
C'est vrai que la libération à droite fait que j'ai moins mal au genou, mais dès que j'en fais trop (et c'est tous les jours) j'ai mal ailleurs.
Je me rends bien compte que je ne t'encourage pas à y aller. Mais ma vérité est celle-là. Je suis sûre que la tienne sera bien meilleure. Tiens moi au courant.
Bon été
Syl
Syl69 is offline   Réponse avec citation
Vieux 08/07/2015, 09h24   #11
Pleasingpurple
Membre
 
Date d'inscription: juillet 2015
Messages: 1
Re : désarthrodèse de hanche

Bonjour,

J'ai 46 ans. Je suis atteint d'une exstrophie vésicale congénitale et au bout de 45 interventions chirurgicales, j'ai fait l'objet d'une désarthrodèse de hanche gauche en octobre 2012.

En 1993, suite à une nécrose de la tête fémorale gauche, mon équipe chirurgicale décide de bloquer l'articulation.

Au bout de 19 ans Les douleurs lombaires devenant insupportables, on me propose une désarthodèse et donc, le placement d'une prothèse totale de la hanche gauche (PTH).

Après le placement de la PTH, je n'ai plus marché pendant 5 mois. Tout au plus quelques pas lors de mes séances de kinésithérapie.
Cette intervention a été une renaissance. Bien que handicapé par ma pathologie initiale (je suis porteur d'une urostomie), le placement de la PTH m'a fait redevenir une personnes avec un handicap invisible. Libéré et sans cannes pendant plus de 2 ans, j'ai tiré beaucoup de positif de cette nouvelle intervention. Je ne boitais plus et je me réappropriais les gestes du quotidien : M'habiller seul, faire mes lacets, utiliser des chaussures sans compensation, m'assoir normalement sur une chaise, aller dans un parc d'attractions avec ma fille, faire du vélo ...

Hélas, 2 ans et demi après le placement de la PTH, des douleurs musculaires sont apparues. D'après l'orthopédiste, il s'agit là de douleurs liées à la faiblesse des muscles fessiers. Rebelote pour des séances de kiné trois fois par semaine. Je dois avouer souffrir pas mal. Comme je n'ai plus qu'un seul rein, les anti-inflammatoires me sont interdits. Comme les antidouleurs d'ailleurs. La lourdeur de mes traitements passés me rend trop vite accros à la codéine et aux autres types d'antidouleurs. J'ai d'ailleurs eu beaucoup de mal à stopper le traitement antidouleurs post-opératoire. A force de volonté, j'y suis arrivé.

Mes cannes trônes à nouveau dans l'entrée de mon appartement. Hyper actif et entrepreneur, il m'est impossible de me résoudre à lever le pied pour me reposer. Je viens de passer 46 ans à surpasser ma situation physique et je ne suis pas prêt à perdre ce que j'ai mis 25 ans à construire (je parle de mon insertion professionnelle). Je fais donc avec mes douleurs et je me bats jours après jours pour me prouver que mon handicap n'est pas un frein.

Décider d'accepter la désarthrodèse n'est pas une décision simple. Plus l'arthrodèse est restée longtemps, plus la rééducation est difficile. Je crois pourtant que cela vaut la peine.
Pleasingpurple is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/04/2016, 21h10   #12
elnooby
Membre
 
Date d'inscription: avril 2016
Messages: 1
Re : désarthrodèse de hanche

Bonsoir,

J ai une arthrosède de hanche depuis l âge de 16 ans suite à un accident de 2 roues. Aujourd hui j ai 35 ans. Je pense sérieusement à me faire opérer pour une prothèse de hanche mais je veux être confiant ... c est particulier et tous les chirurgiens ortho ne sont pas prêts à se lancer dans ce type d opération ... avez vous des noms de chirurgiens à me conseiller ? je suis preneur ? C est délicat vu le complexité de l opération, il y a un amas osseux à détruire et une articulation à reconstruire ... et surtout une vie à reprendre en main ! Merci pour vos réponses !!
elnooby is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/04/2017, 15h06   #13
hurra63
Membre
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 4
Re : désarthrodèse de hanche

Citation:
Posté par elnooby
Bonsoir,

J ai une arthrosède de hanche depuis l âge de 16 ans suite à un accident de 2 roues. Aujourd hui j ai 35 ans. Je pense sérieusement à me faire opérer pour une prothèse de hanche mais je veux être confiant ... c est particulier et tous les chirurgiens ortho ne sont pas prêts à se lancer dans ce type d opération ... avez vous des noms de chirurgiens à me conseiller ? je suis preneur ? C est délicat vu le complexité de l opération, il y a un amas osseux à détruire et une articulation à reconstruire ... et surtout une vie à reprendre en main ! Merci pour vos réponses !!

Bonjour, j'ai vécu 30 ans avec une arthrodèse de hanche et je suis actuellement en cour de rééducation. je ne sais pas si vous avez fait votre opération en tout cas votre expérience m'intéresse beaucoup.
cordialement.
hurra63 is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/04/2017, 15h06   #14
hurra63
Membre
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 4
Re : désarthrodèse de hanche

Citation:
Posté par elnooby
Bonsoir,

J ai une arthrosède de hanche depuis l âge de 16 ans suite à un accident de 2 roues. Aujourd hui j ai 35 ans. Je pense sérieusement à me faire opérer pour une prothèse de hanche mais je veux être confiant ... c est particulier et tous les chirurgiens ortho ne sont pas prêts à se lancer dans ce type d opération ... avez vous des noms de chirurgiens à me conseiller ? je suis preneur ? C est délicat vu le complexité de l opération, il y a un amas osseux à détruire et une articulation à reconstruire ... et surtout une vie à reprendre en main ! Merci pour vos réponses !!

Bonjour, j'ai vécu 30 ans avec une arthrodèse de hanche et je suis actuellement en cour de rééducation. je ne sais pas si vous avez fait votre opération en tout cas votre expérience m'intéresse beaucoup.
cordialement.
hurra63 is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/04/2017, 15h07   #15
hurra63
Membre
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 4
Re : désarthrodèse de hanche

Citation:
Posté par elnooby
Bonsoir,

J ai une arthrosède de hanche depuis l âge de 16 ans suite à un accident de 2 roues. Aujourd hui j ai 35 ans. Je pense sérieusement à me faire opérer pour une prothèse de hanche mais je veux être confiant ... c est particulier et tous les chirurgiens ortho ne sont pas prêts à se lancer dans ce type d opération ... avez vous des noms de chirurgiens à me conseiller ? je suis preneur ? C est délicat vu le complexité de l opération, il y a un amas osseux à détruire et une articulation à reconstruire ... et surtout une vie à reprendre en main ! Merci pour vos réponses !!

Bonjour, j'ai vécu 30 ans avec une arthrodèse de hanche et je suis actuellement en cour de rééducation. je ne sais pas si vous avez fait votre opération en tout cas votre expérience m'intéresse beaucoup.
cordialement.
hurra63 is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/04/2017, 15h11   #16
hurra63
Membre
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 4
Re : désarthrodèse de hanche

Citation:
Posté par elnooby
Bonsoir,

J ai une arthrosède de hanche depuis l âge de 16 ans suite à un accident de 2 roues. Aujourd hui j ai 35 ans. Je pense sérieusement à me faire opérer pour une prothèse de hanche mais je veux être confiant ... c est particulier et tous les chirurgiens ortho ne sont pas prêts à se lancer dans ce type d opération ... avez vous des noms de chirurgiens à me conseiller ? je suis preneur ? C est délicat vu le complexité de l opération, il y a un amas osseux à détruire et une articulation à reconstruire ... et surtout une vie à reprendre en main ! Merci pour vos réponses !!

Bonjour, j'ai vécu 30 ans avec une arthrodèse de hanche et je suis actuellement en cour de rééducation. je ne sais pas si vous avez fait votre opération en tout cas votre expérience m'intéresse beaucoup.
cordialement.
hurra63 is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.