Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Discussions-Psy
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Discussions-Psy Ce forum traite de santé psychique et de santé mentale. Il est ouvert à tous, et surtout aux personnes désireuses de s’informer à propos des soins psychologiques et psychiatriques.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 18/10/2006, 22h25   #1
libelulle
 
Messages: n/a
Exclamation Dépression post partum

Bonjour a tous,
J ai 30 ans et je suis maman d un petit garçon qui aura 4 ans dans une semaine. Il y a exactement 3 ans et 4 mois que je suis declaree comme malade psy à la secu. Qu est que la depression du post partum ? Vous savez? moi j ignorais tout sur cette maladie atroce... pour resumer ça à commencé par des angoisses, toujours en rapport avec mon fils. Est ce que je m en occupe bien? Est ce que je suis une bonne mere ? Est ce que je l aime ? Puis, s en sont suivies des crises de paniques accompagnees de phobbies d impulsions. Pour ceux qui ne savent pas ce que c est, en gros c est avoir peur de passer a l acte, de tuer !!! Alors voila, je me voyais ettoufer mon fils , lui donner des coups de couteaux... Je n arrivais plus à me concentrer sur autre chose, j avais peur de passer à l acte meme si je ne voulais absolument pas faire ça. Je ne mangeais, plus ne dormais plus, et par dessus tout j avais honte !!! Un matin alors qu il m etait impossible de sortir pour affronter la realite j ai appelé ma soeur. A ce moment la je n avais confiance qu en elle...J habitais en espagne tres loin de ma famille qui se trouvait sur Paris. Elle m a soulagé m a donné confiance en me disant de revenir qu on allait s occupé de moi. Des le lendemain je suis partie avec mon fils chez mes parents a qui bien sur je n ai rien dit sur le moment toujours aussi rongee par la honte et la culpabilite ( mes parents n etaient pas trés ouverts a l époque ) Ma première nuit chez eux fut le déclechement de tout, peut etre que je me sentais en confiance...Voila j ai fais une crise et je suis partie direct à l hopital. Des psy se sont occupes de moi et m ont demande de leur expliquer. La j avais plus rien a perdre, pour moi j étais folle et monstrueuse il fallait qu on m interne que je ne puisse plus m occuper de mon fils. J ai tout raconte dans les moindres details meme les plus atroces, j ai tout dit....c etait horrible, insupportable je voulais mourrir je me degoutais. Ils m ont prise en charge et se sont occupés de moi et de ma famille, à qui bien sur il fallait expliquer ce qui se passait. Ils m ont sauvé la vie et peut etre meme celle de mon fils..., car dans 1/100 des cas la mère passe a l acte. J ai crié au secours avant, et heureusement!!! Je passe sur tous les traitements qui ont été durs ,et sur toutes les pertes d espoirs qui m accompagnaient malgrés toute ma volonte. Aujourd hui je suis plus malade mais je suis toujours en psychoterapie, je ne prends plus aucuns medicaments. j aime mon fils par dessus tout et je me suis pardonnee toutes ces pensées immondes et douloureuses. Si j ai voulu m adresser à vous c est que je sais que pleins de mamans souffrent de cette maladie mais n en parlent pas ou sont mals suivient et parfois il y a des drames. N ayez pas honte, parlez en et meme si autour de vous personne n est capable d entendre vos cris sachez que les cmp sont ouverts nuits jours et des gens tres biens sont la pour vous aidez. Tout comme moi qui reste a votre disposition pour les moindres petites questions. Pour finir je remercie tout particulierement ma soeur, docteur Simart et M elle pelletier qui m ont sauvé la vie ....Merci

Dernière modification par libelulle 19/10/2006 à 18h12.
  Réponse avec citation
Vieux 19/10/2006, 13h48   #2
linkaia
Membre
 
Date d'inscription: septembre 2006
Messages: 81
Re : depression post partum

Bonjour Libellule


Ce qui est fabuleux, c'est que tu aies eu le courage de demander de l'aide et de l'avoir trouvée au bon moment.
Je me suis retrouvée dans un état similaire à la naissance de mon fils. Mais chez moi, c'est la honte et la culpabilité face à tous ces sentiments mauvais et toutes ces pulsions qui m'assaillaient, qui l'ont emporté. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait et comme cet enfant, je l'avais voulu, c'était d'autant plus culpabilisant et incompréhensible. Comme je n'ai jamais su demander de l'aide et que j'étais habituée à fonctionner de cette manière, (conserver à tout prix une facade adaptée ), je n'en ai jamais parlé à personne. (seulement maintenant en thérapie, et mon fils a 24 ans...) Et il va plutôt bien, (même si je ne peux pas présumer de la stabilité de son équilibre actuel, dans le temps.)

Je gérais comme je pouvais, parfois plus mal que bien et trop souvent difficilement. Parfois ça me dépassait, mais il me restait toujours une petite lueur de conscience, et quand je sentais que ça pouvait déraper, je m'arrangeais pour trouver une aide ponctuelle auprès de ma mère (toujours sans dire pourquoi), et qu'elle le garde ne serait-ce qu'une nuit. Rien que ce temps court d'éloignement était salutaire. Ca a durer bien trop longtemps, et je nous aurais éviter bien des souffrances si j'avais été capable d'en parler à un professionnel...(ma famille ne se rendait compte de rien, et aurait minimiser)

C'est pourquoi je te rejoins complètement dans ce que tu dis là :

Si j ai voulu m adresser à vous c est que je sais que pleins de mamans souffrent de cette maladie mais n en parlent pas ou sont mals suivient et parfois il y a des drames. N ayez pas honte, parlez en et meme si autour de vous personne n est capable d entendre vos cris sachez que les cmp sont ouverts nuits jours et des gens tres biens sont la pour vous aidez.

Il y a quand même des degrés dans cette "dépression du post partum" qui va du simple baby blues que beaucoup de mères connaissent, à la psychose puerpérale, dont les signes d'alerte sont de mieux en mieux détectés actuellement, dans les maternités.

Amicalement,
linkaia is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/10/2006, 21h51   #3
donaflore
 
Messages: n/a
Re : depression post partum

Bonsoir,

je vous lis depuis quelques semaines sur les différents forums ...

j'attendais...j'attendais que quelqu'une aborde ce sujet...8 ans après, je suis toujours bloquée sur ce qui s'est passé dans l'immédiate après naissance de ma fille...8 ans de psychothérapie ( les 2 premières années à pleurer, d'ailleurs...), traitements, HP et tellement d'autres choses...


Sur un de mes dossiers médicaux, j'ai trouvé le terme " psychose puerpérale secondaire importante ", pourquoi "secondaire" puisque dès le lendemain de l'accouchement ( chose la plus violente et la plus choquante que j'ai vécue) j'étais étrangère à mon bébé ?...

Merci beaucoup pour ce forum etpour la gentillesse , la compassion et l'humanité de ceux qui y participent...

Et si j'en parlais maintenant sans colère, sans haine, sans horreur?...


Bien à vous...
  Réponse avec citation
Vieux 20/10/2006, 11h44   #4
clairobscur
 
Messages: n/a
Re : depression post partum

Citation:
Posté par donaflore
Bonsoir,

je vous lis depuis quelques semaines sur les différents forums ...

j'attendais...j'attendais que quelqu'une aborde ce sujet...8 ans après, je suis toujours bloquée sur ce qui s'est passé dans l'immédiate après naissance de ma fille...8 ans de psychothérapie ( les 2 premières années à pleurer, d'ailleurs...), traitements, HP et tellement d'autres choses...


Sur un de mes dossiers médicaux, j'ai trouvé le terme " psychose puerpérale secondaire importante ", pourquoi "secondaire" puisque dès le lendemain de l'accouchement ( chose la plus violente et la plus choquante que j'ai vécue) j'étais étrangère à mon bébé ?...

Merci beaucoup pour ce forum etpour la gentillesse , la compassion et l'humanité de ceux qui y participent...

Et si j'en parlais maintenant sans colère, sans haine, sans horreur?...


Bien à vous...
je pense que secondaire signifie suite à
mais je ne suis pas spécialiste de la question
  Réponse avec citation
Vieux 20/10/2006, 12h50   #5
Winnie
 
Messages: n/a
Re : depression post partum

Bonjour Donaflore (joli nom),

Citation:
Posté par clairobscur
je pense que secondaire signifie suite à
mais je ne suis pas spécialiste de la question
Je crois aussi que c'est une façon de marquer que votre psychose puerpérale est consécutive à un accouchement que vous avez visiblement vécu de façon très traumatique. La baisse actuelle de ces problèmes est d'ailleurs en partie liée aux meilleures conditions d'accouchement pour les femmes.

C'est assez différent d'une décompensation, très fréquente dans le post-partum, pour une femme qui a déjà des troubles psychiques importants.
Les deux peuvent aussi se rejoindre bien sûr, ma mère a vécu une psychose puerpérale liée à ses troubles psychiques, ceux-ci ayant contribué à rendre son accouchement absolument cauchemardesque.

Comme le disait Linkaia, il me semble qu'actuellement les problèmes liés à la grossesse, l'accouchement, la relation précoce mère-bébé sont beaucoup mieux connus dans les maternités et que les équipes sont beaucoup plus attentives à la santé psychique des femmes.

J'espère que vous surmonterez rapidement ces difficultés et retrouverez du plaisir à être mère.

Bon courage
  Réponse avec citation
Vieux 20/10/2006, 15h11   #6
donaflore
 
Messages: n/a
Re : depression post partum

Bonjour,

merci pour ces éclaircissements...

je repense souvent, avec douleur et culpabilité, à ce beau gachis dès le départ de notre relation...

tant de froideur et d'évitement de ma part, je me demande souvent comment elle a pu survivre à une telle relation affective déficiente...Quelle force en elle, en ce nouveau-né pourtant si fragile...

peut etre que l'allaitement a sauvé le lien entre nous deux, qu'elle y a puisé tout ce qu'elle pouvait ?...

A bientot.
  Réponse avec citation
Vieux 18/09/2007, 16h16   #7
lili19
 
Messages: n/a
dépression post partum

bonjour à tous, je traverse une période délicate et complexe, je fais une dpp suite à un accouchement en Avril dernier. J'adore ma petite fille, mon conjoint est génial avec moi, mais je me sens vide, des idées sombres traversent ma tête sans cesse... je suis sous antidepresseur fluoxétine je n'arrive pas à faire surface... si je m'écoutais je dormirais toute la journée... Si vous pouvez m'aider merci d'avance....
  Réponse avec citation
Vieux 18/09/2007, 19h03   #8
donaflore
 
Messages: n/a
Re : Dépression post partum

Pauvre Lili...


Je ne sais pas quoi te dire,vraiment, c'est tellement difficile d'etre au fond du trou et de n'avoir aucune energie pour en sortir.

Je ne sais pas où commence le repos nécessaire pour récupérer de toute cette fatigue mentale à broyer du noir et quand s'agrave la lente descente vers le vide de la dépression...

Y a-t-il autour de toi des activités que tu pourrais faire avec ta fille (éveil,motricité,musique...) et etre en contact en meme temps avec d'autres mamans?

Une sortie,parfois, suffit à soulager ce poids si lourd à porter, au moins momentanément!

Je te souhaite beaucoup de courage, j'espère que tu trouveras quelqu'un de disponible autour de toi pour t'écouter sans te juger...

Bien à toi

Donaflore
  Réponse avec citation
Vieux 06/06/2008, 12h07   #9
souffrante
 
Messages: n/a
je ne ressens plus d'affection, pourquoi?

bonjour,

je voudrais trouver des reponses a ce qui m'arrive?
j'ai eu ma fille par cesarienne il y a 3ans ( c'est ma première).Je suis resté une semaine a l'hopital.A ma sortie je me sentais bizarre, je me voyais dans un autre monde et surtout le pire je ne ressentais plus d'amour pour mon mari et mes proches et ma fille.j'ai consulté un psy qui m'as dit que je faisais une depression du post partum, il m'as prescrit des AD et de lexomil mais rien n'allait, je ne ressentais toujours pas d'amour.Aujourd'hui je suis toujours sur AD et j'en suis a mon 5e psy mais toujours aucun sentiment affectif.J'étais dernièrement voir mon psy et lui même ne comprend pas ce qui m'arrive et m'as dit carrément qu'il est impuissant face à mon problème.Je suis déjà très mal dans ma peau, le fait que je ne ressens rien et le psy qui me claque ça comme ça c'est pire.Le fait de ne pas ressentir d'affection m'empêche de vivre ma vie au quotidien, je suis mal quand je me lève le matin et tout au long de la journée, le fait que je ne ressens rien, m'obsède, je ne sais plus quoi faire.Des rapports j'en ai de moins en moins, car quand j'en ai je me sens encore plus mal après car le fait que je ne ressens pas d'amour pour mon mari, m'empêche d'avoir des rapports.Je ne sais vraiment plus quoi faire?est ce que le fait que je n'ai pas d'amour serait du au AD,( je prend du stablon, 2 matin et 2 soir) mais maintenant mon psy ne veut plus me suivre, il ne m'as pas redonné de rdv et ni d'ordonnance.J'ai rdv chez un neurologue bientôt car c'est peut être un prob de neurone, qu'en pensez vous?je suis perdue, je ne sais plus quoi penser.J'ai l'impression d'être seule au monde, je ne comprend pas pourquoi je ne ressens plus d'amour pour personne?c'est dur a croire mais c'est vrai!!!c'est affreux, je pleure sans arrêt, ma fille me voit pleurer et pleure avec moi.je ne veux pas la faire souffrir car elle ne merite pas ça.J'ai envie d'être comme avant, heureuse, croquant la vie a pleine dent, pouvoir dire je t'aime....Les AD ne m'en servi a rien jusque là, il m'aide a rester debout c'est tout.ca fait 3 ans que j'en prend,j'avais arreter un mois mais je vous dit pas dans l'état ou j'étais...J'en ai marre de les prendre ça ne m'aide a rien, mais si je les arrête c'est pire...y a t il quelqu'un qui est deja passer par la?merci....
  Réponse avec citation
Vieux 06/06/2008, 12h10   #10
Pandore
Pandore
 
Avatar de Pandore
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Paris
Messages: 10 067
Re : je ne ressens plus d'affection, pourquoi?

Bonjour,

Est-ce que tu as fait une psychothérapie ?
__________________
Pandore

« Les mots sont des planches jetées sur des abîmes, avec lesquelles nous traversons l’espace d’une pensée...»
Paul Valéry



Pandore is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/07/2012, 13h51   #11
gobelin
Membre
 
Date d'inscription: juillet 2012
Messages: 1
Re : Depression Et Anti-depresseur

bonjour tous le monde moi j'ai accouché le 27 mars 2012 d'une petite fille mais rien ne s'est passer comme prevue j'ai eu des problemes de santes en fin de grossesse subitement on m'a parler de tensin trop elever toul les jours et aux echographies de diabete gestationnel, de bebe de petite taille... bref j'ai accoucher a 35 semaines en cesarienne d'urgence annoncer le matin meme par 5 medecins a 10 h j'etais pas preparer a tout ca , on m'a imposer la cesarienne et a 15h ma fille est sortit de mon ventre premature 1,8kg sur le coup j'ai pas realiser tout ca... on m'a parler apres de pre eclampsy et cette grossesse m'a donne beaucoup de problemes de sante je me suis beaucoup occuper de ma fille et maintenant qu'elle va mieux je deprime car je repense a mon accouchement, ma peridurale qui a dure 45 min car le chirurgien ne trouvait pas ou me mettre l'aiguille ls m'ont mis dans toutes les position pour me piquer dans le dos j'ai ete hospitaliser 15 jours mais apres ca allait bien maintenant que m afille va mieux je deprime car je repense a tout ca je me suis beaucoup occuper d'elle et je suis tres fatigué car je n'ais pas ete accompagner sur le plan psychologique en sortant de l'hopital. ni pour ma fille ne prema voila bisou
gobelin is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/06/2013, 17h26   #12
shauna
Membre
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 1
Re : Dépression post partum

Citation:
Posté par libelulle
Bonjour a tous,
car dans 1/100 des cas la mère passe a l acte.
Bon, on va reprendre ce commentaire, qui peut être extrêmement angoissant pour les mamans.
Alors premièrement, tu as subit une dépression post partum avec ce que l'on appelle des "phobies d'impulsions" (très classique en post partum, anxiété profonde causée par les déséqulibres hormonaux, et la nouvelle étiquette de "maman").
IL N'Y A AUCUN PASSAGE A L'ACTE DANS LA PHOBIE D'IMPULSION!
AUCUN-AUCUN-AUCUN-AUCUN-AUCUN!

Il n'y a que dans les rares cas de psychoses puépérales mais ce n'est pas ton cas car tu étais consciente de tes pensées qui "te faisaient peur (et c'est le serpent qui se mord la queue, plus elles te font peur, plus tu y penses....) et la psychose puerpérales touche 1/1000 femmes, et c'est souvent des femmes déjà emprise avec des troubles bipolaires costauds, donc ARRÊTONS de dire des choses fausses! le problème des forums, c'est ça. Contente que ça aille mieux pour toi maintenant, tu as bhien fait de te faire suivre, mais je te rassure tout de suite, aucun passage à l'acte n'est recensé dans la phobie d'impulsion (ou obsession phobique).
Cordialement
shauna is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.