Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Arrêter de fumer
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Arrêter de fumer Echanges et soutien dans le cadre du sevrage tabagique

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 08/10/2013, 10h36   #1
lolotte761
Membre
 
Avatar de lolotte761
 
Date d'inscription: mai 2007
Localisation: A côté de Rouen.
Messages: 351
Défume et dépression.

Bonjour à toutes et à tous.

Je m'appelle Laurence, j'ai 39 ans, et je suis à 15 jours d'arrêt tabac.

Je suis déjà passée par ce forum, au temps jadis. A l'époque, j'avais arrêté deux ans, avec le Champix, mais j'avais bêtement replongé. J'étais en dépression sévère, je ne gérais plus rien.

J'en suis à ma troisième tentative. Les deux premières se sont soldées par une grosse dépression (et une reprise de la tueuse).

Cette fois ci, je me sentais forte, prête à gravir des montagnes. Mais à J15, je ne peux que constater que je glisse, inlassablement, vers la même galère. J'ai beau lutter, j'ai beau essayer de voir les choses du côté positif, rien à faire.

Je n'attends pas d'être au fond du trou, j'ai RV chez le médecin en fin de matinée. Mais j'avoue que je ne comprends pas ce qui cloche chez moi.

Est-ce que quelqu'un ici a déjà connu ça ? On entend toujours parler de volonté. Moi, la volonté, je l'ai, mais à chaque fois, c'est mon moral qui me lâche. J'ai déjà consulté dans un centre spécialisé, avec tabacologue et suivi psychologique. Après une séance chez la psy durant laquelle j'avais vidé sa boîte de mouchoirs, j'avais abandonné. Elle ne semblait rien comprendre à mon désarroi (et moi non plus d'ailleurs).

En tout cas, me voilà de retour. Malgré tout, je ne lâche rien. Pas du tout envie d'abandonner. Je veux en finir avec cette cochonnerie.

Des gros bisous.

LaLolotteKéPasGlop.
__________________
Arrêt le 05/06/2014
lolotte761 is offline   Réponse avec citation
Vieux 08/10/2013, 11h42   #2
krakooz13
Membre
 
Avatar de krakooz13
 
Date d'inscription: juillet 2013
Messages: 226
Re : Défume et dépression.

Citation:
Posté par lolotte761
Bonjour à toutes et à tous.

Je m'appelle Laurence, j'ai 39 ans, et je suis à 15 jours d'arrêt tabac.

Je suis déjà passée par ce forum, au temps jadis. A l'époque, j'avais arrêté deux ans, avec le Champix, mais j'avais bêtement replongé. J'étais en dépression sévère, je ne gérais plus rien.

J'en suis à ma troisième tentative. Les deux premières se sont soldées par une grosse dépression (et une reprise de la tueuse).

Cette fois ci, je me sentais forte, prête à gravir des montagnes. Mais à J15, je ne peux que constater que je glisse, inlassablement, vers la même galère. J'ai beau lutter, j'ai beau essayer de voir les choses du côté positif, rien à faire.

Je n'attends pas d'être au fond du trou, j'ai RV chez le médecin en fin de matinée. Mais j'avoue que je ne comprends pas ce qui cloche chez moi.

Est-ce que quelqu'un ici a déjà connu ça ? On entend toujours parler de volonté. Moi, la volonté, je l'ai, mais à chaque fois, c'est mon moral qui me lâche. J'ai déjà consulté dans un centre spécialisé, avec tabacologue et suivi psychologique. Après une séance chez la psy durant laquelle j'avais vidé sa boîte de mouchoirs, j'avais abandonné. Elle ne semblait rien comprendre à mon désarroi (et moi non plus d'ailleurs).

En tout cas, me voilà de retour. Malgré tout, je ne lâche rien. Pas du tout envie d'abandonner. Je veux en finir avec cette cochonnerie.

Des gros bisous.

LaLolotteKéPasGlop.

Courage,
on est tous avec toi bien evidemment. Je ne crois pas que tu sois la seule à en passer par là, au contraire, je crois que, tel un deuil, l'arret du tabac bouleverse profondément nos mécanismes internes et celà se passe parfois très violemment.
Passe nosu voir aussi spivent que possible
COURAGE !!!
__________________
Arret le 8 Avril 2016

Les dernières nouvelles
krakooz13 is offline   Réponse avec citation
Vieux 09/10/2013, 10h46   #3
arganoma
Arrêt tabac le 01/11/2009
 
Avatar de arganoma
 
Date d'inscription: octobre 2009
Localisation: Belgique
Messages: 15 688
Re : Défume et dépression.

J'ai connu cette période de dépression après l'arrêt du tabac. Je me suis fait aider par mon médecin traitant et par une tabaco-psychologue. Tout comme toi, je me suis accrochée à ma défume et je ne le regrette vraiment pas .
Détermination - courage - patience.
De tout cœur avec toi
__________________
Défumée depuis le 1er novembre 2009.
Il n'est jamais trop tard pour bien faire.
Merci à tout le forum pour le soutien.
arganoma is offline   Réponse avec citation
Vieux 09/10/2013, 22h21   #4
desaparecida
Membre
 
Avatar de desaparecida
 
Date d'inscription: novembre 2010
Messages: 549
Re : Défume et dépression.

Courage Lolotte ! J'ai connu la même chose, j'ai dû prendre des antidépresseurs pendant plus d'un an, j'ai aussi consulté un psy, et puis maintenant c'est passé.
Plus de médicaments et plus de cigarette non plus. C'est un peu difficile d'arrêter lorsque l'on est en dépression mais c'est possible tu vois.

Il y a un lien car la fumée de cigarette contiendrait une certaine forme d'antidépresseurs chimiques et parce que le tabac est une façon de gérer certains problèmes.

Je crois qu'environ 10 ou 15% des fumeurs font une dépression à l'arrêt.
__________________
L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre. - St Exupéry

arrêt tabac: 10/11/2010
desaparecida is offline   Réponse avec citation
Vieux 11/10/2013, 02h11   #5
Vanda
 
Messages: n/a
Re : Défume et dépression.

Bonsoir lolotte,

J'ai commencé à fumer beaucoup pendant une dépression majeure, et toutes mes tentatives de fumer me replongeaient dans la dépression. D'ailleurs aucun médecin ne voulait me soutenir dans ma défume, ils le conseillaient juste de réduire.

Et pourtant je suis à 8 mois sans tabac ! J'ai eu un gros contre coup dépressif vers les 1 mois et demi d'arrêt et je suis allée voir un psychiatre. Résultat deux antidépresseurs (j'en prenais déjà un) et j'ai pu passer ce cap. Aujourd'hui je reprends mon traitement normal, même diminué.

J'en ai bavé pour ma défume mais je t'assure que ça vaut le coup, et si moi j'y suis arrivée, tu peux y arriver aussi. Comme toi ma plus grande crainte était de refaire une dépression majeure et ça ne s'est pas produit

N'hésite pas à aller consulter un psy, voire prendre un traitement ou le changer. Prendre assez longtemps des substituts nicotiniques aide aussi, je prends toujours quelques pastilles et un peu de e cigarette, le tout assez faiblement dosé en nicotine. je pense que je pourrais arrêté pour mes 1 an sans tabac.

Je t'envoie plein de pensées positives, donne-nous des nouvelles
  Réponse avec citation
Vieux 11/10/2013, 08h03   #6
melorah
Membre
 
Avatar de melorah
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Ile de France
Messages: 1 035
Re : Défume et dépression.

J'ai consulté un temps un psy dès l'âge de 21 ans car dès que je fumais je déprimais. J'en ai 37, et j'ai arrêté des dizaines de foiśet souvent repris car j'avais le moral dans les chaussettes
Bref´je crois que la clope cache nos problèmes derrière un écran de fumée.
Une amie m'a dit il y a longtemps" on fume quand on a du chagrin dans les poumons" ('est là que se cache le chagrin en medecine chinoise).
J'ai travaillé durant plusieurs années pour trouver la cause de cette affaire. Pourquoi la clope? J'ai trouvé l'hiver dernier (c'était sous mon nez pourtant).
Et aujourd'hui j'en ai fini avec cette c'est une bequille la ,un moyen on va dire naturel de se soigner. Mais bońon ne peut pas passer notre vie avec,on est bien obligé d'arrêter un jour ou l'autre.
Molinard en parle aussi dans son livre,si je l'avais lu avant,cela m'aurait bien aidėe mais c'est comme ça.
Donc on trouve soit avant la défume soit en cours de défume. Je te doushaite de surmonter vite ce dur moment,mais on le passe
Bravo pour avoir eu à nouveau le courage d'arrêter.
__________________
Arrêt de la clope le 14 février 2013
melorah is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.