Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > La médecine, les soignants et les soignés
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

La médecine, les soignants et les soignés Ethique médicale, bonnes ou mauvaises relations entre patients et médecins, coups de coeur ou coups de gueule médicaux, exercice professionnel : c'est ici.

Réponse
 
Outils de la discussion Rechercher dans cette discussion Modes d'affichage
Vieux 02/11/2011, 10h39   #976
CoccinelleVole
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?




...

Dernière modification par CoccinelleVole 05/11/2011 à 18h11.
  Réponse avec citation
Vieux 02/11/2011, 11h07   #977
Aie!Socrate
 
Avatar de Aie!Socrate
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 129
Re : amoureuse de son medecin?

Ah bé voilà, sans le savoir j'avais raison !!!!

Coccinelle va flâner parmi les fleurs automnales aujourd'hui !! hihi

Oui c'est moi qui a un enfant qui fait mon bonheur c'est pour çà que je dis que je ne suis pas seule !

Y'a lui et moi

Oui voilà, tu comprends, on a pas les même manières, je comprend que t'avais besoin de l'entendre de sa part même s'il t'as répondu par un "je vais être papa", les hommes, lorsqu'ils s'agit d'être franc devant leurs responsabilités ou lorsqu'on les met au pied du mur, y'a souvent plus personne !!

Je choisis une autre façon de lui dire qui me correspond mieux et que j'ai jugé plus appropriée au contexte. Et celle qui limitera les dégâts, hors contexte médical, j'ignore tout de lui. J'agis aussi en fonction de mes expériences passées, confronter un homme ainsi, on n'obtiens pas toujours le comportement que l'on attendait, c'est à dire aussi franc et transparent que le nôtre et du coup on demeure encore plus dans le flou.

Dans le mot, je prévois à la fin de lui laisser mon numéro personnel, ce ne sera pas une lettre d'amour, oh que non, c'est pas mon truc (d'ailleurs je n'en ai jamais écrite en y réfléchissant bien), je profiterai de ce mot pour m'adresser à l'homme et lui avouer en quelque sorte de manière subtile que je suis tombée sous le charme.
Je laisserai mon numéro de tel et peut être en plus un mail, il aura ainsi le choix de saisir la perche, de répondre ou de ne pas répondre, libre arbitre.
il sera ainsi moins mal à l'aise, certes je ne verrai pas sa réaction en live à chaud mais je ne préfère pas.
Je respecte sa déontologie, j'ai les même principes professionnellement. Au dernier rdv, nous serons libérés de ce serment, je ne serai plus sa patiente. J'aurai le droit de m'adresser à l'homme. Surtout qu'il découvrira le mot après mon départ.
Et y'a pas plus simple qu'un homme qui ne répond pas et ne donne pas signe de vie. S'il a envie il se manifestera. S'il a pas envie, je me serai trompée et ce sera comme çà et ce sera pas la première fois que je serai confrontée à une relation impossible, c'est la vie çà voudra dire que c'est pas lui et voilà, on passera à autre chose et je m'efforcerai de l'oublier, en tout cas de ne plus y penser et si cette tâche devient trop difficile, je me ferai aider.

Voili voilou !!!
Et au pire des cas il aura passé un bon moment à déguster mes petites friandises en se moquant de moi avec sa secrétaire et son confrère !!

et moi, çà me fera une belle anecdote à raconter plus tard, il faudra en rire !!

M'enfin, c'est plus un gamin ce chirurgien, je ne pense pas qu'il soit du genre à révéler çà au grand public, s'il est à la hauteur de l'image qu'il rayonne, il gardera çà pour lui et jouera de la discrétion si c'est un homme de tact, un homme classe, voilà !!

Moi aussi, je veux jouer la carte de la discrétion parce que c'est ce que je suis, qu'il est difficile d'aborder un homme que l'on ne connait pas, qui n'est pas de la même génération que nous (donc qui ne pense pas pareil, sans doute d'autres valeurs, etc) et qui plus est s'agit de notre chirurgien !!

Je connais les hommes de cette génération (45 / 50 ans), en règle générale, ils aiment bien faire le 1er pas, avoir l'impression que çà vient d'eux, ils aiment la subtilité et le raffinement, ils n'aiment pas les femmes trop avenantes et aguicheuses, pour eux cela ne se fait pas et je les rejoins (sauf lorsqu'on veut un plan sans lendemain mais là ce n'est pas le cas).

Pour toutes ces raisons, je veux prendre le moins de risques possibles, et j'ai aussi ma fierté, se dévoiler ainsi c'est pas évident, surtout lorsqu'on sait qu'à 99% on se prend une bâche !! et je n'aime pas me prendre des bâches non par prétention mais parce que c'est blessant, venant de quelqu'un qui nous plait.
Mais j'accepte, la réciprocité en amour est rarement présente !

Bisous et bon jardinage !!

je dois filer, le temps passe vite
Aie!Socrate is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/11/2011, 19h55   #978
Elbazie
Membre
 
Date d'inscription: novembre 2011
Messages: 4
Re : amoureuse de son medecin?

Bonsoir,

Je n'ai pas encore lu toutes les pages de ce sujet, seulement les premières et les dernières, et certains témoignages me touchent particulièrement.

J'ai 38 ans,je suis mariée et j'ai deux enfants d'âge scolaire. En 2010, j'ai subi deux interventions esthétiques (ventre et seins). J'avais déjà rencontré le chirurgien 3 ans auparavant, je l'avais trouvé froid et pas très sympathique, mais il m'avait inspiré confiance et je suis donc retournée le voir début 2010. Rien de spécial au début de la consultation, puis à un moment, il a souri et j'ai senti que quelque chose se passait au moment ou j'ai vu les rides au coin de ses yeux.

Et depuis, je suis perdue. J'ai toujours été distante, voir froide comme lui lors des consultations, mais je pense qu'il s'est rendu compte de quelque chose avant la deuxième opération. Autant il était attentif et rassurant la première froid, autant il s'est montré froid et cassant juste avant que je ne passe sur le billard la deuxième fois. Il a été relativement aimable et courtois lors de la visite avant ma sortie (mon mari était présent, ce qui m'a surement aidée), mais j'ai principalement été suivie par son infirmière pour les visites post-opératoires, et quand je l'ai vu, ça a été rapide et froid. Il ne m'a même pas reçue dans son cabinet après la deuxième op tellement il devait craindre que je me jette à son cou! J'ai décidé de ne pas faire les autres visites prévues jusqu'à un an après l'opération parce que je me dis que je me torture si je retourne "dans ses murs"... Parfois, je me rends compte que je cherche des petits prétextes pour appeler le cabinet, y retourner, mais je me suis toujours ravisée à temps.

J'ai pris rendez-vous chez un psy ce matin. Non seulement il m'obsède, mais je me rends compte que je suis en train d'emmagasiner trop de frustration en raison de mon impuissance face à la situation, et je l'évacue sur mon mari, mes enfants, voir les enfants de ma classe, et ça ne peut plus durer.

Cette situation dure depuis 20 mois. Combien de temps encore? Quelles issues possibles?
Elbazie is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/11/2011, 21h35   #979
Elbazie
Membre
 
Date d'inscription: novembre 2011
Messages: 4
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par CoccinelleVole
Mais c'est tout, il m'a mis des limites, ça fait mal, mais il le fallait! Pour moi, c'était ce qu'il fallait pour qu'il sorte de ma tête, ce qui est chose faite.
Quand je vois le besoin que vous avez de vous exprimer sur ce sujet, je crois que vous devriez leur en parler et ne pas "tourner autour du pot".
Maintenant, si vous voulez écrire, faites-le, mais soyez claires, sinon, ils pourront "passer à côté" de la réponse que vous cherchez (les hommes sont très fuyants, ça on le sait!) et vous ne serez pas aidées.
Il me semble que vous devez jouer franc-jeu, mais ce n'est que mon avis ...
Je n'aime pas donner de conseils, mais c'est clair que vous avez besoin de savoir.
le regardant droit dans les yeux, je le répète, pas pour le séduire, mais d'humain à humain.

J'ai pensé à aller le voir pour en parler, mais me prendre un rateau, c'est au dessus de mes forces! Là, je ne le vois plus, je me cache tellement je suis mortifiée du fait qu'il ait pu deviner (et plus je repense à des petits détails, plus je suis sûre que c'est le cas) Et puis il y a cette ambivalence: oui, j'ai envie de le séduire, mais il est plus "politiquement correct" de jouer la fille qui veut sortir de cette situation (pour garder un minimum de dignité quand même) plutôt que celle qui ne demande qu'à tomber dans ses bras...
Elbazie is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/11/2011, 22h08   #980
CoccinelleVole
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

...

Dernière modification par CoccinelleVole 05/11/2011 à 18h12.
  Réponse avec citation
Vieux 04/11/2011, 08h34   #981
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 895
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par CoccinelleVole
Bonsoir Docteur,
Voici la question que je vous avais adressée cet été et où je n'ai pas reçu beaucoup de réponse.

http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=47904&page=42

Comme la question le laissait comprendre, cette question était destinée à vous, professionnels de la santé (physique et psychologique).
Comment expliquer une attirance énorme envers son chirurgien esthétique suite à une opération des seins? Seconde question : sait-on si ce phénomène est fréquent?
Je n'ai pas reçu de réponse de professionnels, ce que j'ai trouvé regrettable
. Eugénia m'a répondu, je ne sais pas si elle est professionnelle ou non, mais je l'en remercie, son message confirmait l'hypothèse que je faisais face à cette question.
Me renseignant dans mon entourage (je suis assistante sociale et travaille dans une équipe pluridisciplinaire avec psychologues, sociologue et sexologue), je n'ai reçu aucun éclairage précis par rapport à ma question.

Voici quelques jours, je reçois le témoignage de Socrate et puis de Lina.
Elles sont plus jeunes que moi et s'expriment avec "fougue", leurs messages sont longs et je ne peux pas tout lire (je le leur ai dit), mais je me retrouve complètement au moment où cette "attirance" m'est tombée dessus.
Je suppose que vous n'avez pas lu le tout, mais, s'il vous plaît, ne vous arrêtez pas aux messages "musicaux", digressions, certes, mais peut-être pour s' évader de ces "prises de tête", difficiles à vivre.
Je comprends que si vous avez, subitement, découvert les dernières discussions musicales,sans avoir lu le début de chaque histoire, vous avez cru que nous n'étions pas sérieuses, ce qui est tout-à-fait faux.
Comme je leur ai dit aussi, je sens par la longueur de leur messages à quel point elles se sentent seules face à cela. Moi aussi, j'ai apprécié de les rencontrer , ainsi que nos échanges.
Bizarre, de tels points communs...
Je réitère : un professionnels peut-il nous informer, nous éclairer sur le pourquoi de cette attirance?

Je précise que pour ma part, l'exprimer de vive voix à mon chirurgien m'a permis de tourner la page, heureusement!

Une réaction de votre part à ce message serait la bienvenue.
Merci!

Bonjour

Je n'ai pas répondu car je n'ai aucune idée sur la question. Il faudrait qu'un psychiatre de passage puisse nous éclairer.

J'ai déplacé les messages sur blabla http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=142168
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 04/11/2011, 19h35   #982
CoccinelleVole
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par Elbazie
J'ai pensé à aller le voir pour en parler, mais me prendre un rateau, c'est au dessus de mes forces! Là, je ne le vois plus, je me cache tellement je suis mortifiée du fait qu'il ait pu deviner (et plus je repense à des petits détails, plus je suis sûre que c'est le cas) Et puis il y a cette ambivalence: oui, j'ai envie de le séduire, mais il est plus "politiquement correct" de jouer la fille qui veut sortir de cette situation (pour garder un minimum de dignité quand même) plutôt que celle qui ne demande qu'à tomber dans ses bras...

Bonsoir,

Vous n'êtes pas la seule dans ce cas-là, mais peu de femmes en parlent, apparemment, car les médecins et spécialistes ne fournissent aucune explication...
Je pense qu'ils ne comprennent pas non plus à quel point cette situation peut être douloureuse : nous n'avons rien cherché et si nous sommes en couple, ce n'est pas facile à vivre.
Qui se penchera sur ce "phénomène"?
Un étudiant, peut-être, pour un sujet de TFE en psycho?

De tout coeur avec vous!

(ps : restez sérieuse car ici, on ne rigole pas)
  Réponse avec citation
Vieux 04/11/2011, 20h48   #983
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par CoccinelleVole
Bonsoir Docteur,
Voici la question que je vous avais adressée cet été et où je n'ai pas reçu beaucoup de réponse.

http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=47904&page=42

Comme la question le laissait comprendre, cette question était destinée à vous, professionnels de la santé (physique et psychologique).
Comment expliquer une attirance énorme envers son chirurgien esthétique suite à une opération des seins? Seconde question : sait-on si ce phénomène est fréquent?
Je n'ai pas reçu de réponse de professionnels, ce que j'ai trouvé regrettable
. Eugénia m'a répondu, je ne sais pas si elle est professionnelle ou non, mais je l'en remercie, son message confirmait l'hypothèse que je faisais face à cette question.
Me renseignant dans mon entourage (je suis assistante sociale et travaille dans une équipe pluridisciplinaire avec psychologues, sociologue et sexologue), je n'ai reçu aucun éclairage précis par rapport à ma question.

Voici quelques jours, je reçois le témoignage de Socrate et puis de Lina.
Elles sont plus jeunes que moi et s'expriment avec "fougue", leurs messages sont longs et je ne peux pas tout lire (je le leur ai dit), mais je me retrouve complètement au moment où cette "attirance" m'est tombée dessus.
Je suppose que vous n'avez pas lu le tout, mais, s'il vous plaît, ne vous arrêtez pas aux messages "musicaux", digressions, certes, mais peut-être pour s' évader de ces "prises de tête", difficiles à vivre.
Je comprends que si vous avez, subitement, découvert les dernières discussions musicales,sans avoir lu le début de chaque histoire, vous avez cru que nous n'étions pas sérieuses, ce qui est tout-à-fait faux.
Comme je leur ai dit aussi, je sens par la longueur de leur messages à quel point elles se sentent seules face à cela. Moi aussi, j'ai apprécié de les rencontrer , ainsi que nos échanges.
Bizarre, de tels points communs...
Je réitère : un professionnels peut-il nous informer, nous éclairer sur le pourquoi de cette attirance?

Je précise que pour ma part, l'exprimer de vive voix à mon chirurgien m'a permis de tourner la page, heureusement!

Une réaction de votre part à ce message serait la bienvenue.
Merci!


Bonjour
Je ne comprends pas ce que vous cherchez
Vous avez toutes les réponses à vos questions.
Votre chirurgien vous a expliqué: il était en position de domination, vous en rajouter une autre d'explication: il était votre sauveur. Encore une autre: vous avez donc fait un transfert.
Et là vous demandez à DD avec insistance en tant que soignant qu'il vous apporte encore une autre réponse.
Vous avez toutes les réponses entre vos mains, mais vous recherchez avec cet insistant appel aux soignants, encore un regard de domination, de prise en charge, de maternage.
Vous voudriez tomber amoureuse de DD peut être aussi ?
Allez chercher des hommes là ou ils cherchent une femme, les soignants c'est une relation biaisée, car ils sont payés pour vous faire du bien, mais ça vous l'oubliez.
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 00h38   #984
CoccinelleVole
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par Rapsody
Bonjour
Je ne comprends pas ce que vous cherchez
Vous avez toutes les réponses à vos questions.
Votre chirurgien vous a expliqué: il était en position de domination, vous en rajouter une autre d'explication: il était votre sauveur. Encore une autre: vous avez donc fait un transfert.
Et là vous demandez à DD avec insistance en tant que soignant qu'il vous apporte encore une autre réponse.
Vous avez toutes les réponses entre vos mains, mais vous recherchez avec cet insistant appel aux soignants, encore un regard de domination, de prise en charge, de maternage.
Vous voudriez tomber amoureuse de DD peut être aussi ?
Allez chercher des hommes là ou ils cherchent une femme, les soignants c'est une relation biaisée, car ils sont payés pour vous faire du bien, mais ça vous l'oubliez.

Bonsoir,

J'avais posté ma question il y a plusieurs mois et ne comptais pas insister pour obtenir une réponse, le..."phénomène" (transfert ..) étant pour une bonne part "classé" pour moi...

Les témoignages de Socrate et Lina m'ont interpellée et fait réagir, tant les points communs étaient nombreux!
Cela m'a incitée à reposer ma question, avec plus d'insistance, tout simplement pour comprendre.
Cet appel insistant ne s'adressait pas uniquement à DD, mais à d'autres soignants qui auraient pu lire te me répondre.
Je pensais que ce forum était géré par plusieurs médecins, mais il semble que non. Ce n'est pas une critique, juste un constat.

Après lecture de votre message, je me demande ce que je cherchais, ce que je cherche, ce que ces témoignages ont sans doute réactivé chez moi. Il me semble que j'aimerais qu'un professionnel me dise que c'est normal, que ça arrive à d'autres femmes, mettre des mots qui ne sont pas seulement les miens... Par exemple le transfert, bien sûr, que j'en ai des notions (je suis assistante sociale, pas psychologue) mais ne dit-on pas que "ce sont les cordonniers les plus mal chaussés"?

Lorsque vous parlez du fait que je recherche "un regard de domination, de prise en charge, de maternage", c'est très parlant pour moi, bien sûr, d'ailleurs, je suis en larmes là, je sais très bien d'où vient cette douleur...
Merci de m'avoir fait part de votre avis, croyez-moi, vous m'aidez à approfondir et à éclairer ma réflexion.

Permettez-moi, cependant, de regretter le ton "ironique", lorsque vous écrivez :"Vous voudriez tomber amoureuse de DD peut être aussi ?
Allez chercher des hommes là ou ils cherchent une femme (...)"
Cela me blesse, parce qu'il ne s'agit pas du tout de cela.
Je ne cherche pas d'homme, je suis en couple depuis très longtemps et n'ai pas l'intention de changer de conjoint.

Bien à vous.
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 00h58   #985
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par CoccinelleVole
Permettez-moi, cependant, de regretter le ton "ironique", lorsque vous écrivez :"Vous voudriez tomber amoureuse de DD peut être aussi ?
Allez chercher des hommes là ou ils cherchent une femme (...)"
Cela me blesse, parce qu'il ne s'agit pas du tout de cela.
Je ne cherche pas d'homme, je suis en couple depuis très longtemps et n'ai pas l'intention de changer de conjoint.

Bien à vous.

Hum vous parliez de ce chirurgien comme d e l homme idéal, d ou ma pensée. Mes excuses pour l ironie.
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 02h50   #986
Odalisque
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par d_dupagne
Bonjour

Je n'ai pas répondu car je n'ai aucune idée sur la question. Il faudrait qu'un psychiatre de passage puisse nous éclairer.

J'ai déplacé les messages sur blabla http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=142168

Citation:
Posté par Coccinelle
...
...

J'avais posté ma question il y a plusieurs mois et ne comptais pas insister pour obtenir une réponse, le..."phénomène" (transfert ..) étant pour une bonne part "classé" pour moi...

Cet appel insistant ne s'adressait pas uniquement à DD, mais à d'autres soignants qui auraient pu lire te me répondre.
Je pensais que ce forum était géré par plusieurs médecins, mais il semble que non. Ce n'est pas une critique, juste un constat.

Après lecture de votre message, je me demande ce que je cherchais, ce que je cherche, ce que ces témoignages ont sans doute réactivé chez moi. Il me semble que j'aimerais qu'un professionnel me dise que c'est normal, que ça arrive à d'autres femmes, mettre des mots qui ne sont pas seulement les miens...

Par exemple le transfert, bien sûr, que j'en ai des notions (je suis assistante sociale, pas psychologue) mais ne dit-on pas que "ce sont les cordonniers les plus mal chaussés"?



Effectivement il ne faudrait pas en rajouter une couche niveau culpabilité, merci de l'avoir pointé Rapsody.

Il y a eu "appel à l'aide" ... et c'est une très bonne chose plutôt que d'essayer de se débrouiller seul (y compris pour les cordonniers "mal chaussés" donc).

Néanmoins, il reste la notion de responsabilité ... un aidant ... "sauveteur" ... professionnel est responsable ...

Je reste donc étonnée qu'une personne en position d'aidante professionnelle comme Coccinelle puisse avoir un discours aussi ambigu (même si sa difficulté ne s'exprime pas ici sur le plan professionnelle mais dans sa position de patiente ...)

Dernière modification par Odalisque 05/11/2011 à 10h52.
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 03h03   #987
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par Odalisque
de plus très étonnée qu'une personne en position d'aidante professionnelle puisse avoir un discours aussi ambigü

Je ne vois pas le rapport.
Cette personne se livre dépassée. Inutile de la juger en tant qu'assistante sociale et de rajouter une couche de culpabilisation il me semble.
Je regrette d être intervenue dans cette discussion, car n'étant pas concernée moi meme par le problème, je n'ai rien à en dire, et en tous cas pas juger quelqu'un qui a le courage de venir s'exposer ainsi comme Coccquivole fait.
Je me suis excusée et le refais.
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 06h04   #988
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 895
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par CoccinelleVole
Bonsoir,

J'avais posté ma question il y a plusieurs mois et ne comptais pas insister pour obtenir une réponse, le..."phénomène" (transfert ..) étant pour une bonne part "classé" pour moi...

Les témoignages de Socrate et Lina m'ont interpellée et fait réagir, tant les points communs étaient nombreux!
Cela m'a incitée à reposer ma question, avec plus d'insistance, tout simplement pour comprendre.
Cet appel insistant ne s'adressait pas uniquement à DD, mais à d'autres soignants qui auraient pu lire te me répondre.
Je pensais que ce forum était géré par plusieurs médecins, mais il semble que non. Ce n'est pas une critique, juste un constat.

Après lecture de votre message, je me demande ce que je cherchais, ce que je cherche, ce que ces témoignages ont sans doute réactivé chez moi. Il me semble que j'aimerais qu'un professionnel me dise que c'est normal, que ça arrive à d'autres femmes, mettre des mots qui ne sont pas seulement les miens... Par exemple le transfert, bien sûr, que j'en ai des notions (je suis assistante sociale, pas psychologue) mais ne dit-on pas que "ce sont les cordonniers les plus mal chaussés"?

Lorsque vous parlez du fait que je recherche "un regard de domination, de prise en charge, de maternage", c'est très parlant pour moi, bien sûr, d'ailleurs, je suis en larmes là, je sais très bien d'où vient cette douleur...
Merci de m'avoir fait part de votre avis, croyez-moi, vous m'aidez à approfondir et à éclairer ma réflexion.

Permettez-moi, cependant, de regretter le ton "ironique", lorsque vous écrivez :"Vous voudriez tomber amoureuse de DD peut être aussi ?
Allez chercher des hommes là ou ils cherchent une femme (...)"
Cela me blesse, parce qu'il ne s'agit pas du tout de cela.
Je ne cherche pas d'homme, je suis en couple depuis très longtemps et n'ai pas l'intention de changer de conjoint.

Bien à vous.

Bonjour Coccinelle,

Je me demandais comment vous alliez réagir au message agressif de Rapsody. Vous avez fait une bien belle réponse.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 08h47   #989
Gus
Za Dude ronron
 
Avatar de Gus
 
Date d'inscription: novembre 2011
Localisation: océan de bonheur (avec des bêtes au fond)
Messages: 2 093
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par CoccinelleVole
Cet appel insistant ne s'adressait pas uniquement à DD, mais à d'autres soignants qui auraient pu lire te me répondre.
Je pensais que ce forum était géré par plusieurs médecins, mais il semble que non. Ce n'est pas une critique, juste un constat.



Bien à vous.
Mais il y a nombre de médecins qui fréquentent ce forum et ce site, Coccinelle. Il y a même des psychiatres, puisque tu me donnes l'occasion de me présenter là. Simplement, les médecins de ce site n'y sont pas pour faire des consultations à distance, bien sûr.

Je vais lire ce que tu as écrit, en tout cas, et moi aussi je tacherai de te répondre simplement et non professionnellement si c'est possible.

Excellente journée, en tout cas.
Gus is offline   Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 09h52   #990
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par d_dupagne
Bonjour Coccinelle,

Je me demandais comment vous alliez réagir au message agressif de Rapsody. Vous avez fait une bien belle réponse.

Oui et je suis vraiment désolée encore une fois.
Tiens j'ai même des larmes qui me montent aux yeux coccinelle devant ce que vous présentez. Ce sont des belles choses avant tout:

des sentiments d'amour

d'ou mon agressivité.

Ces sentiments, c'est du beau. Apres tout, pourquoi devriez en souffrir ? Pourquoi devriez vous les parler comme une souffrance ? Mettez de coté le manque de cette personne, et retenez le beau que ça a éveillé en vous
(si cela vous est possible...).
Si ça n'est pas le cas, et que ça reste une souffrance, faites vous aider en effet
pour apprendre à ne retenir que le positif de ces sentiments.
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 10h33   #991
Odalisque
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Rapsody,

Tes (vos) réponses sont éclairantes ... même si effectivement, comme tu le soulignes bien, il ne faudrait pas en rajouter une couche niveau culpabilité.

Il y a eu "appel à l'aide" ... et c'est une très bonne chose plutôt que d'essayer de se débrouiller seul (y compris pour les cordonniers "mal chaussés" donc).

J'ai omis de souligner l'ambiguïté qui celle de certains médecins, mais Lina en avait donné un bon exemple en soulignant le comportement curieux de son chirurgien sur ce fil :

http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=140948


Il y a beaucoup de flou ... toutes les histoires ne se ressemblent pas.

Pour les patientes qui se sentent perdues en état de confusion amoureuse à l'égard de leur chirurgien-esthétique, d'un dentiste, ou d'un kinésithérapeute, il sera bon de trouver comment prendre du recul par rapport à une telle situation.

Cela vaut pour les patients au masculin et au féminin d'ailleurs ...

Et relire les premières réponses du Dr Dupagne également car il y a un cas ou une patiente a été séduite avec un comportement très déplacé du médecin, ce même médecin l'envoyant comme cliente à une psychothérapeute qui a complètement infantilisée la patiente (laquelle était venue demander de l'aide sur le début de ce fil)

http://www.atoute.org/n/forum/showpo...2&postcount=40


Il reste encore la question de la maturité psycho-affective à envisager et les stéréotypes de attitudes "féminines" ...

Dernière modification par Odalisque 05/11/2011 à 10h56.
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 11h11   #992
gabrielle elise
Cool
 
Avatar de gabrielle elise
 
Date d'inscription: décembre 2008
Localisation: Ici depuis 2005
Messages: 30 826
Re : amoureuse de son medecin?

Bonjour,


"et les stéréotypes de attitudes "féminines" ..."

Cette phrase est très réductrice pour les femmes, reporter sur qui vous apporte de l'aide dans un moment difficile de la vie, appelons le "transfert",
ne me semble pas spécifiquement une attitude féminine, mais partagée par tous ceux qui sont contraints de confier leur âme, leur corps, bien malgré eux à qui peut soulager leur douleur, leur pathologie.
__________________


Bien faire et laisser dire.

Gaby!

Dernière modification par gabrielle elise 05/11/2011 à 11h24.
gabrielle elise is offline   Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 13h33   #993
CoccinelleVole
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Merci pour vos réponses.

Ne vous inquiétez pas, Rapsody, j'ai bien compris et votre réaction m'a permis de réfléchir d'une autre manière.
Mon parcours de vie m'a permis de toujours chercher le positif dans tout et surtout dans les difficultés.

Pour moi, la situation est dépassée, grâce à la parole et grâce au professionnalisme du chirurgien.
J'ai senti que la seule solution pour m'enlever de la tête cet "état d'amour" était d'en parler avec lui, ce que j'ai fait, le plus honnêtement possible et sans chercher aucune séduction.
Je lui ai tout simplement dit que "je voulais lui parler pour exorciser quelque chose : que je pensais à lui 24 heures sur 24". La discussion a démarré comme ça.
En tant qu'assistante sociale, j'ai voulu élargir la discussion avec lui sur les autres femmes. Je lui ai demandé s'il avait conscience de l'impact de ce genre d'opération (mastectomie bilatérale prophylactique car je suis porteuse du BRCA et on venait de me découvrir un cancer débutant).
Il semblait démuni, maladroit (sa réaction immédiate étant "je suis marié"), ne savait pas quoi répondre. Après être "retombé sur ses pieds", son discours a été qu'en tant que soignant-soigné, la relation devait rester professionnelle, que si je gardais cet état d'esprit, il m'enverrait chez un confrère, qu'une patiente reste toujours une patiente, que la relation n'est pas égalitaire, etc.
J'ai terminé en le remerciant pour son écoute.
Franchement, je pensais qu'il allait se protéger en me "remballant" gentiment mais non, il a fait face.
Il s'agissait d'une discussion d'humain à humain, vraiment.
Et exorcisée, je l'ai été.
La preuve : je l'ai revu 3 fois en consultation depuis lors, et tout va bien : j'entre et ressors calme et souriante.
Mon regard sur lui a changé, ce n'est plus Le Prince Charmant qui m'a sauvée, mais un homme, excellent chirurgien, capable d'empathie, même s'il ne l'a pas appris durant ses études.
Oui, par rapport à ça, je me demande si la formation médicale comprend assez de cours de psychologie. C'est une question, je ne me suis jamais penchée sur le programme...
La fois d'après, il m'a demandé si ça allait mieux avec mon mari, j'ai répondu que ça a toujours été avec mon mari, que la question n'était pas là, que c'est un état dans lequel je me suis mise, mais que le lui dire m'a vraiment aidée, ainsi que son écoute.
Je pense qu'il a été interpellé, qu'il a pu mener une réflexion, enfin, je l'espère...
C'est le but aussi de mon témoignage ici, si ça peut aider les soignants à se dire que, parfois, leurs gestes peuvent être mal interprétés et/ou que le transfert existe bel et bien, ce n'est pas qu'une simple notion de psychanalyse.

Je vous souhaite aussi une belle journée.


PS : concernant l'humour avec Lina et Socrate, je suis sur le forum tabac, qui est très décontracté et où le rire est de mise.

Re PS : j'ai arrêté de fumer : le comble aurait été que je continue malgré la MBP et en "étant BRCA"
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 13h48   #994
Fedaykin
La peur tue l'esprit
 
Avatar de Fedaykin
 
Date d'inscription: avril 2011
Messages: 3 508
Re : amoureuse de son medecin?

Message agressif....



Je suis découragé par la nature humaine. Ce besoin systématique de tout étiqueter, de tout ranger dans les petites cases. L'humain qui contre attaque en qualifiant "d'agressif ou de violent" des propos qui le dépassent ou qui plutôt, désolé je me suis mal exprimé, disent la vérité. Oui c'est bien ça, cette vérité qui fâche et qui blesse. Celle qui fait réagir car elle étonne toujours. En somme, cette vérité à laquelle on ne s'attend pas. Bref celle qu'on ne veux pas entendre.
Mais c'est humain.
__________________
Voué à un brillant avenir.

"prends garde à ne pas te perdre toi-même en étreignant des ombres";Esope.
étreins ton amie!!
Fedaykin is offline   Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 14h41   #995
Elbazie
Membre
 
Date d'inscription: novembre 2011
Messages: 4
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par CoccinelleVole
C'est le but aussi de mon témoignage ici, si ça peut aider les soignants à se dire que, parfois, leurs gestes peuvent être mal interprétés et/ou que le transfert existe bel et bien, ce n'est pas qu'une simple notion de psychanalyse.

Parfois, et c'est le cas dans ma situation, il n'y a aucun comportement ambivalent de la part du soignant, aucun geste pouvant prêter à confusion. Mon chirurgien a toujours été extrêmement professionnel, et je pense que la distance et la froideur qu'il affiche sont des façons d'éviter ce genre d'"écueils"...

La notion de transfert me semblait tout à fait abracadabrante avant que je ne la connaisse, à un moment ou tout allait bien dans mon couple. Je n'ai pas non plus l'intention de changer de partenaire. Je voudrais juste comprendre pourquoi et arriver à passer à autre chose.

Est-ce un transfert dans le sens ou cet homme allait être mon "sauveur", celui qui allait me transformer et me libérer de gros complexes? Est-ce que, juste parce que nous avons une relation soignant-soigné, il est impossible que ce soit simplement l'homme qui m'est troublé? Est-ce que ça n'aurait pas pu se passer comme ça avec n'importe qui?

J'ai toujours gardé des sentiments forts pour les hommes qui ont compté dans ma vie. En fait, pour la plupart d'entre eux, les choses sont restées platoniques. Quelque chose qu'il est peut-être temps d'explorer...
Elbazie is offline   Réponse avec citation
Vieux 05/11/2011, 15h26   #996
Gus
Za Dude ronron
 
Avatar de Gus
 
Date d'inscription: novembre 2011
Localisation: océan de bonheur (avec des bêtes au fond)
Messages: 2 093
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par Fedaykin
Message agressif....



Je suis découragé par la nature humaine. Ce besoin systématique de tout étiqueter, de tout ranger dans les petites cases. L'humain qui contre attaque en qualifiant "d'agressif ou de violent" des propos qui le dépassent ou qui plutôt, désolé je me suis mal exprimé, disent la vérité. Oui c'est bien ça, cette vérité qui fâche et qui blesse. Celle qui fait réagir car elle étonne toujours. En somme, cette vérité à laquelle on ne s'attend pas. Bref celle qu'on ne veux pas entendre.
Mais c'est humain.
Ce sera également ma conclusion à la lecture interminable de toutes ces impressionnantes et inassouvissables demandes d'amour absolu et fantasmatique, demandes aussi sincères qu'exaltées et impossibles, ce qui ne leur vaut aucun qualificatif pathologique particulier pour autant.

Bonjour chez vous, dames trop émotives et retenez-vous d'idéaliser trop l'humain le pauvre humain, même en blouse blanche.
Gus is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/11/2011, 19h58   #997
popolaricot
Membre
 
Date d'inscription: novembre 2011
Messages: 4
Re : amoureuse de son medecin?


Dernière modification par popolaricot 21/11/2011 à 23h53.
popolaricot is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/11/2011, 23h49   #998
popolaricot
Membre
 
Date d'inscription: novembre 2011
Messages: 4
Re : amoureuse de son medecin?

Bonsoir , voila je suis dans la meme situation que toi . Sauf que moi c'est mon médecin traitant et que j'en n'est 22et lui 52 . dit moi tu crois que je devrais lui dire que je le connait depuis 12ans et que je l'aime depuis 1ans . merci par avance
popolaricot is offline   Réponse avec citation
Vieux 24/11/2011, 21h28   #999
Buldo
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par Gus
Ce sera également ma conclusion à la lecture interminable de toutes ces impressionnantes et inassouvissables demandes d'amour absolu et fantasmatique, demandes aussi sincères qu'exaltées et impossibles, ce qui ne leur vaut aucun qualificatif pathologique particulier pour autant.

Bonjour chez vous, dames trop émotives et retenez-vous d'idéaliser trop l'humain le pauvre humain, même en blouse blanche.

Quel verbe poétique...
  Réponse avec citation
Vieux 24/11/2011, 23h22   #1000
ambre69
Membre
 
Date d'inscription: avril 2009
Messages: 1 368
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par buldo
Quel verbe poétique...

Poétique, un peu.... mais surtout tellement vrai.
ambre69 is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion Rechercher dans cette discussion
Rechercher dans cette discussion:

Recherche avancée
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.