Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Discussions-Psy
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Discussions-Psy Ce forum traite de santé psychique et de santé mentale. Il est ouvert à tous, et surtout aux personnes désireuses de s’informer à propos des soins psychologiques et psychiatriques.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 16/09/2007, 09h52   #1
lalipuna
 
Messages: n/a
Médicaments + alcool

Voilà, je prends du valium et un antidépresseur.

L'alcool est déconseillé, mais voila, se matter un match de rugby à plusieurs en buvant 2 demis (50 cl) pensez vous que c'est une grave erreur et quelle en son les conséquences. (cela c'est produit l'autre soir)

Je veux dire, ça fait parti de ce genre de petits moments de détentes, sans excès, entre potes, je peux m'en passer mais bon, c'est convivial de temps en temps.

Pouvez vous me dire ce que vous en savez à ce sujet.

P.S. : je sais me contrôler, je n'en ai pas encore parlé à mon médecin, mais par exemple ce midi, lors d'un repas, je pense boire une bière (sincèrement, je n'irai pas au dela, je veux faire mon traitement dans les règles)

Merci !
  Réponse avec citation
Vieux 16/09/2007, 10h01   #2
aidyl
Membre
 
Avatar de aidyl
 
Date d'inscription: mai 2007
Localisation: belgique
Messages: 1 265
Re : Médicaments + alcool

bonjour tu ne dois pas prendre de l'alcool avec valium vraiment pas conseillé tu dois t'abstenir pendant ton traitement car la tête ne va pas suivre un moment ou a un autre tu vas boire une en plus une peut être de trop et tu vas délirer ou bien autre chose un bon conseil a+
aidyl is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/09/2007, 12h09   #3
lalipuna
 
Messages: n/a
Re : Médicaments + alcool

Merci pour ta réponse,

Il est vrai que l'autre soir, j'avais bu une bière en soirée, mais je n'ai pas déliré.

Par contre, physiquement, je ne marchais pas droit par moment.

Voilà, j'ai toujours été amateur d'une bonne bière fraîche de temps en temps et ne pas pouvoir concilier les 2 m'embête.

Bonne journée à vous,

++
  Réponse avec citation
Vieux 16/09/2007, 17h27   #4
Castor
 
Messages: n/a
Re : Médicaments + alcool

Citation:
Posté par lalipuna
Merci pour ta réponse,

Il est vrai que l'autre soir, j'avais bu une bière en soirée, mais je n'ai pas déliré.

Par contre, physiquement, je ne marchais pas droit par moment.

Voilà, j'ai toujours été amateur d'une bonne bière fraîche de temps en temps et ne pas pouvoir concilier les 2 m'embête.

Bonne journée à vous,

++

Bonjour,

Valium et alcool, tu ne vas peut-être pas délirer, mais c'est sûr c'est l'équivallent d'une "bonne" cuite avec une ou deux bières. Donc le risque que tu perdes le sens de la mesure et que tu boives plus encore !

Ce qui m'interpelle, c'est ton insistance à expliquer que tu sais te passer de bière. Bon, alors pourquoi avoir besoin d'en boire ?
Castor
  Réponse avec citation
Vieux 16/09/2007, 19h34   #5
ImmerZone
Respiration
 
Avatar de ImmerZone
 
Date d'inscription: mars 2007
Localisation: Le Midi
Messages: 845
Re : Médicaments + alcool

Bonjour vous,

Récemment je suis allée à une "soirée filles", ce qui implique un resto. Sachant que je n'ai pas droit à l'alcool (AD+benzo maouse costaud), je n'ai pris qu'un kir royal en entrée pour faire vraiment plaisir en me disant qu'un verre.. bon... pas grave.
Ben j'avais l'air bien moi!!!! Elles se sont moquées de moi toute la soirée parce que j'étais saoule avec ce ridicule petit verre. Sans compter que je n'étais pas fière de moi... De plus j'avais sous ma responsabilité des personnes que je devais ramener, j'ai donc attendu 5 heures aprés consommation pour prendre le volant, et ce n'était pas du luxe.
Une bonne leçon !! Plus jamais je ne tenterai le cornu à queue fourchue.

Bien à vous, et avec modération extrême,

Immer.
__________________
Avoir la foi, indéfectible, vivante et inébranlable, en la VIE, en soi, et en l'énergie, pour qu'à chaque pas, l'un aprés l'autre, le monde prenne couleur et mouvement
ImmerZone is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/09/2007, 19h40   #6
Castor
 
Messages: n/a
Re : Médicaments + alcool

Citation:
Posté par ImmerZone
Bonjour vous,

Récemment je suis allée à une "soirée filles", ce qui implique un resto. Sachant que je n'ai pas droit à l'alcool (AD+benzo maouse costaud), je n'ai pris qu'un kir royal en entrée pour faire vraiment plaisir en me disant qu'un verre.. bon... pas grave.
Ben j'avais l'air bien moi!!!! Elles se sont moquées de moi toute la soirée parce que j'étais saoule avec ce ridicule petit verre. Sans compter que je n'étais pas fière de moi... De plus j'avais sous ma responsabilité des personnes que je devais ramener, j'ai donc attendu 5 heures aprés consommation pour prendre le volant, et ce n'était pas du luxe.
Une bonne leçon !! Plus jamais je ne tenterai le cornu à queue fourchue.

Bien à vous, et avec modération extrême,

Immer.

Pareil pour moi, mais je n'oserais même pas expliquer mon état après deux petits verres sur des benzos.

De toute façon, je ne me rapelle même plus.
  Réponse avec citation
Vieux 16/09/2007, 23h08   #7
Prima
Membre
 
Avatar de Prima
 
Date d'inscription: août 2007
Messages: 2 991
Re : Médicaments + alcool

Vous me faites flipper !!!

Je sais ce qu'il me reste à faire pendant mon traitement : "Un Perrier rondelle s'il vous plait" !

Pfff...qu'est ce qu'il ne faut pas faire
__________________
La peur n'évite pas le danger.









Dernière modification par Prima 16/09/2007 à 23h19.
Prima is offline   Réponse avec citation
Vieux 17/09/2007, 07h28   #8
Aiguemorte
 
Messages: n/a
Re : Médicaments + alcool

Citation:
Posté par Prima
Vous me faites flipper !!!

Je sais ce qu'il me reste à faire pendant mon traitement : "Un Perrier rondelle s'il vous plait" !

Pfff...qu'est ce qu'il ne faut pas faire

Bonjour lalipuna, bonjour à vous,

Par principe le corps médical déconseille plus ou moins formellement la consommation simultanée de médicaments, quels qu'ils soient, et d'alcool. Ce principe est justifié par le fait que la consommation d'alcool augmente souvent et parfois très fortement la vitesse d'absorption des médicaments par le système digestif, ce qui peut conduire à un surdosage médicamenteux.

Et il y a des médicaments pour lesquels le simple dépassement de la posologie maximale, sans consommation d'alcool, c'est-à-dire avec absorption à vitesse normale, engendre rapidement des effets physiologiques graves au fur et à mesure qu'on augmente la dose, avec une issue fatale possible. Il y a une certaine sous-classe de médicaments que je ne nommerai pas qui est responsable d'environ 2/3 des suicides médicamenteux réussis, l'alcool étant évidemment un facteur aggravant, mais seulement aggravant. Les médicaments en question sont néanmoins toujours commercialisés en raison de leur grand bénéfice thérapeutique.

Même si on ne s'en aperçoit pas, il y a la plupart du temps interaction entre l'élimination du médicament et de l'alcool, la plupart des médicaments étant métabolisés, avant élimination, par le foie et l'alcool est métabolisé par le foie. Or les études faites sur les médicaments en vue de leur mise sur le marché ne sont évidemment jamais pratiquées avec consommation simultanée d'alcool, avec toutes les incertitudes que cela implique.

Pour ce qui est des anxiolytiques et somnifères, qui sont aujourd'hui essentiellement des benzodiazépines, non seulement il y a interaction au niveau de la métabolisation par le foie (ce qui passe inaperçu jusqu'au jour où...), mais benzodiazépines et alcool ont des effets pharmacologiques communs. De plus leurs effets ne sont pas additifs, il y a synergie: ça par contre ceux qui ont tenté s'en sont aperçu.

Une anecdote: une personne (c'était une femme), sans doute présentant une anomalie cardiaque depuis toujours (ce qui n'est pas forcément détectable), a consommé régulièrement et pendant des années une surdose de benzodiazépine en même temps que de l'alcool. Ca c'est terminé un beau jour, sans prévenir, par une mort subite, sans qu'il y ait a priori danger pour une personne "moyenne".

Les benzodiazépines et l'alcool sont donc tous les deux anxiolytiques et de plus considérés comme des dépresseurs du SNC (Système Nerveux Central, le cerveau en gros). Une explication de l'alcool triste? Ceci étant benzodiazépines et alcool sont sédatifs voire anesthésiants du SNC, l'effet global étant souvent plutôt "antidépresseur", sur le moment au moins, et gare aux lendemains pour ceux qui ne tolèrent pas bien l'alcool...

Il y a une foule (no comment) d'anxio-dépressifs qui s'ignorent et se "soignent" à l'alcool. Et contrairement à ce qu'on pourrait imaginer, l'alcool est plus toxique que le tabac, ce qui veut dire que l'alcool est une cause plus importante de mauvaise santé que le tabac, sans trop spéculer sur les chiffres de mortalité qui résultent des deux toxicomanies: il y a en effet un lobby évident de l'alcool et une chasse aux sorcières toute aussi évidente contre le tabac, donc les statistiques...

Une explication est que les substances les plus toxiques du tabac, les goudrons, restent définitivement piégés dans les poumons, tandis que l'alcool envahit la totalité de l'organisme: il passe très facilement et passivement à travers les membranes de toutes les cellules du corps. Il est vrai cependant que la nicotine entre autre, causant artériosclérose et cancers divers, en fait de même. Mais quand on fume un paquet de cigarette on absorbe mettons 0,01 g de nicotine et environ 100 g d'alcool pur lorsqu'on boit un litre de vin 12°, soit une masse 10 000 fois plus grande. Cependant les effets à masse égale ne sont évidemment pas les mêmes.

Pour finir, il vaut mieux éviter l'alcool (comme le tabac) et en tout cas lorsqu'on s'est vu prescrire un anxiolytique (ou un somnifère), il faut faire un choix au moins momentané entre anxiolytique et alcool, c'est-à-dire au moins supprimer les prises d'anxiolytique le jour où on compte boire de l'alcool, et avoir en tête que certains anxiolytiques ont une demi-vie très longue. Exemple: le VALIUM, à cause de son principal métabolite qui est actif, a une demi-vie effective qui peut aller jusqu'à 150 h (au bout d'une demi-vie, la quantité de médicament présente dans le corps est divisée par deux, par quatre au bout de deux demi-vies, par huit au bout de trois demi-vies,...). Alcooliques invétérés, se renseigner. Pour information, le XANAX, très à la mode apparemement, a une demi-vie de 12 à 15 h: il y en a même qui se retrouvent en manque entre deux prises...

Bien à toi et à vous.
  Réponse avec citation
Vieux 17/09/2007, 09h22   #9
ardi06
Membre
 
Avatar de ardi06
 
Date d'inscription: novembre 2006
Localisation: Nice
Messages: 277
Re : Médicaments + alcool

Citation:
Posté par lalipuna
Voilà, je prends du valium et un antidépresseur.

L'alcool est déconseillé, mais voila, se matter un match de rugby à plusieurs en buvant 2 demis (50 cl) pensez vous que c'est une grave erreur et quelle en son les conséquences. (cela c'est produit l'autre soir)

Je veux dire, ça fait parti de ce genre de petits moments de détentes, sans excès, entre potes, je peux m'en passer mais bon, c'est convivial de temps en temps.

Pouvez vous me dire ce que vous en savez à ce sujet.

P.S. : je sais me contrôler, je n'en ai pas encore parlé à mon médecin, mais par exemple ce midi, lors d'un repas, je pense boire une bière (sincèrement, je n'irai pas au dela, je veux faire mon traitement dans les règles)

Merci !

Tu peux essayer la bierre sans alcool ou le vin sans alcool de marque Uccoar bonne nouvelle 0 degres , c'est pas le top mais apres tu t'abitues .
Moi ça fait 2 ans que je ne bois plus une goutte , tu as meme l'apero sans alcool.

a+
__________________
Jean Louis
ardi06 is offline   Réponse avec citation
Vieux 17/02/2016, 13h44   #10
tierset
Membre
 
Date d'inscription: mai 2005
Localisation: tourcoing
Messages: 7 306
Re : Médicaments + alcool

Citation:
Posté par Lise Sarah Aziz
Besoin de ne PLUS JAMAIS me réveiller
Salut Lise,que se passe t'il?Je n'apprécie pas que tu casses les efforts d'autres pour participer et aider l'auteur de la discussion.Si ça ne va pas ,dis le mais ne lance pas des bombes pareilles.Solidairement .Thierry
tierset is online now   Réponse avec citation
Vieux 18/02/2016, 01h32   #11
Nr6
prisonnier dans ma tête
 
Date d'inscription: mars 2010
Messages: 799
Re : Médicaments + alcool

Un demi sans problème, ça va maximiser les effets du Valium et tu vas planer encore plus haut que les transformations. Une pinte ça commence à faire beaucoup mais ça dépend de ce que tu prends : Val2 ou Val5 ?

Et très important aussi : ta corpulence. Quand je pense que la majorité des toubibs rédige les mêmes ordonnances qu'ils aient affaire à un petit instituteur ou à un pilier de rugby, à se demander ce qu'on apprend vraiment en fac de Médecine
Nr6 is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/02/2016, 01h35   #12
Nr6
prisonnier dans ma tête
 
Date d'inscription: mars 2010
Messages: 799
Re : Médicaments + alcool

Alcool et Valium à forte dose ? Tu plaisantes, auquel cas c'est de très mauvais goût. Tu auras tout vomi avant même de tomber dans le coma alors te fais pas trop de films avec ça
Nr6 is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/02/2016, 01h42   #13
Nr6
prisonnier dans ma tête
 
Date d'inscription: mars 2010
Messages: 799
Re : Médicaments + alcool

Et je trouve la comparaison entre tabac et alcool très spécieuse. L'alcool s'il est de qualité a des effets bénéfiques à faibles doses (c'est la dose qui fait le poison dit le proverbe) et à très faibles doses si on prend des médicaments. Le tabac en revanche est nocif dès la première bouffée, oblige le voisin à en profiter même s'il n'aime pas et n'a strictement RIEN de bon à apporter sauf peut-être s'il est chiqué à condition d'être bio parce que le tabac conventionnel est bourré de pesticides car fragile et non soumis à des règles aussi strictes que les cultures alimentaires.

Le tabac reste dans les poumons, c'est sûr. Il s'y fixe et y reste pour longtemps, très longtemps.
Nr6 is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.