Sevrage difficile - Forum
Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Arrêter de fumer
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Arrêter de fumer Echanges et soutien dans le cadre du sevrage tabagique

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 30/12/2016, 05h19   #1
Borette
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2016
Messages: 8
Sevrage difficile

Bonjour à tous,

Je ne suis pas (plus) très portée sur les discussions via les forums, veuillez m'en excuser.
Mais dans l'immédiat je ne vois aucune autre solution pour échanger sur ma situation et je sens que j'ai besoin de parler.

Je suis en sevrage tabagique depuis le 19/10/16, en m'aidant de patchs (21 mg). Au début je n'en mettais qu'un par jour.
Puis suite aux conseils d'un infirmier tabacologue je suis passée à deux quotidiens.

Le premier mois s'est passé sans difficulté, à mon grand étonnement, vu ma dépendance au tabac (2 paquets/jour depuis une dizaine d'années).
J'ai un peu flanché en décembre, en fumant entre 5 et 10 cigarettes par semaine.
Mais je ressentais une honte et une gêne atroce quand j'en allumais une. J'ai donc stoppé ces quelques unes qui revenaient.

Le souci, c'est que j'ai un terrain dépressif et depuis l'arrêt du tabac je suis au fond du trou.
Mon doc ne gère plus, mon psy me dit qu'il faut que je remette à fumer !

J'ai RDV pour un suivi avec des spécialistes de l'arrêt tabagique, mais seulement au mois d'avril.

J'ai également un passé d'addiction à l'alcool, qui a été assez grave (j'en ai une RQTH), mais je suis soignée et ne bois plus une goutte d'alcool depuis février 2015.
Cet arrêt d'alcoolisation s'est fait sans mal (avec une hospitalisation), je n'ai eu aucune difficulté à arrêter et n'en éprouve toujours pas.
Pour info, cet arrêt inattendu est intervenu suite à un changement radical de traitement.

Je ne veux absolument pas me remettre à fumer. Je pense que ça ne me satisferait plus d'ailleurs.
Mais je suis démunie face à l'état dans lequel me met ce sevrage.
Borette is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/12/2016, 07h21   #2
gabrielle elise
Cool
 
Avatar de gabrielle elise
 
Date d'inscription: décembre 2008
Localisation: Ici depuis 2005
Messages: 29 911
Re : Sevrage difficile

Bonjour et bienvenue Borette

L'état depressif à l'arrêt du tabac est souvent présent.

Tu prends deux patches /jour ce qui me semble énorme.

J'espère qu'au moins la nuit tu ne les conserves pas.

Pourquoi ne pas consulter ton généraliste qui pourra provisoirement te soulager par un traitement léger de la déprime.

Cela te permettrait de t'enfoncer dans la défume et de bien t'ancrer, ensuite tu pourrais abandonner cette béquille provisoire.

Je suis admirative tu as réussi à te sevrer de l'alcool, je te félicite.

Nous avons tous souffert au commecement de la défume

J'étais à 3paquets/jour lors de celle-ci après 38 ans de clopes, ça n'a pas été simple.

D'autres comme moi ont réussi; pourquoi pas toi!

Accroche-toi, viens hurler sur le forum quand cela ne va pas, ne lâche oas!


La vie est plus belle sans ce poison!

Courage tu vas y arriver!
__________________
Plus t'avances moins vite, moins t'avances plus vite!

Gaby!
gabrielle elise is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/12/2016, 08h26   #3
Bulle*
Membre
 
Avatar de Bulle*
 
Date d'inscription: juillet 2009
Localisation: Montpellier
Messages: 1 297
Re : Sevrage difficile

Bonjour Borette, oui l'arrêt du tabac peut engendrer une petite dépression, mais d'après ce que j'ai cru comprendre tu souffrais déjà d'une dépression avant l'arrêt non?

Plutôt que d'augmenter les patch (déjà 1 21 mg c'est beaucoup) pourquoi ne pas essayer un médicament style champix ou zyban? Beaucoup ont eu ce traitement et on obtenu de bons résultats et ce relativement facilement. Ton généraliste pourrait te le prescrire, tu n'aurais pas besoin d'attendre fa consultation tabaco du mois d'Avril

Tu as aussi un traitement homéopathique qui pourrait bien t'aider Si ça t'intéresse je te dirais ce qu'il faut acheter

Bravo pour ton arrêt alcool, je suis aussi passée par là il y a 11 ans. Je me suis sevrée grâce à Atoute et je trouve que l'arrêt de l'alcool est plus facile que celui du tabac

Tu verras en pratiquant que le forum est une aide précieuse. Continue de venir nous parler de toi et de ta défume ça va faire 3 mois pour toi?

Au plaisir de te lire

PS: Tu devrais changer de psy
__________________
Défume le 1er Décembre 2016 à 13 heures


Dernière modification par Bulle* 30/12/2016 à 08h39.
Bulle* is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/12/2016, 08h52   #4
D●J● *
 
Messages: n/a
Re : Sevrage difficile

Bonjour,
pour le champix, j emets un bemol, a l epoque ou j avais arrete avec le champix ( tentative d arret) , il n y a pas tres longtemps qu il avait ete commercialise et ils avaient constate une vague de suicide chez les usages de ce medicament. Etant de nature depressive j ai prefere arrete le champix. A dire vrai je n ai pas attendu l avis du medecin je l avoue...il faut dire que les medias en avaient fait grand bruit.

bravo borette pour ton courage, tu as bien raison de ne pas vouloir refumer, n ecoutes pas ton psy!!...et ne peut il pas plutot t aider provisoirement avec un anti depresseur?
Dans le cas contraire, comme te l a dit bulle, tu peux te tourner aussi vers l homeopathie.
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2016, 09h21   #5
babiole de babette
 
Messages: n/a
Re : Sevrage difficile

continue en diminuant tes patchs changer pour autre chose ne sert a rien, vu que ton sevrage est bon avec les patchs
la dépression oui est accentuée, là c'est ton médecin qui est le seul a pouvoir t'aider et te prescrire

je pense que le meilleur serait d'en parler en groupe , la discussion avec d'autres aide beaucoup
n'hésite pas a le faire ici, tu laches tout ce qui te passes par la tête
tu veras cela aidera
et il y aura toujours quelqu'un, n'hesite pas à aller sur d'autres discussions
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2016, 10h54   #6
gabrielle elise
Cool
 
Avatar de gabrielle elise
 
Date d'inscription: décembre 2008
Localisation: Ici depuis 2005
Messages: 29 911
Re : Sevrage difficile

Le ZYBAN et le *CHAMPIX ne sont délivrés que sur prescription médicale.

Si tu prends déjà des AD je doute qu'on te les prescrive.

Perso j'ai mal supporté le ZYBAN, mais d'autres ont réussi avec cette molécule.

Ton médecin de famille sera de bon conseil.

__________________
Plus t'avances moins vite, moins t'avances plus vite!

Gaby!
gabrielle elise is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/12/2016, 11h07   #7
arganoma
Arrêt tabac le 01/11/2009
 
Avatar de arganoma
 
Date d'inscription: octobre 2009
Localisation: Belgique
Messages: 15 489
Re : Sevrage difficile

J'ai aussi fait une (pas une petite) dépression à partir du 2ème mois de sevrage. Il est vrai que j'avais pris le Champix (qui peut provoquer de graves dépression). Je ne saurais jamais si ma dépression est survenue suite au médicament ou au sevrage ou ?
Je ne trouve pas le conseil de ton psy (refumer) très malin. Tu as l'air tellement déterminée, tiens bon et prends les aides qu'on te propose. L'infirmier tabacologue est certainement le mieux placé pour t'aider. Ton médecin pourrait probablement te prescrire un antidépresseur qui t'aiderait. Tu es la bienvenue sur ce forum, nous t'aiderons mais tout le mérite de l'arrêt te revient. N'hésite pas à poster autant que tu veux (ici on te comprend). Bravo pour ta décision.
__________________
Défumée depuis le 1er novembre 2009.
Il n'est jamais trop tard pour bien faire.
Merci à tout le forum pour le soutien.
arganoma is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/01/2017, 11h20   #8
Borette
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2016
Messages: 8
Re : Sevrage difficile

Merci pour vos messages et vos conseils.

J'ai déjà un traitement avec AD et régulateur d'humeur. Mon psy l'a modifié suite à notre dernier RDV où j'étais vraiment mal.

Sinon j'ai rappelé le service d'addicto fin de semaine dernière (j'étais en vacances, le pire pour moi, l'inactivité...) et un tabacologue va me recevoir jeudi am.

Le Zyban, Champix, etc... N'est pas indiqué dans ma situation. J'ai effectivement un terrain déjà dépressif et un traitement qui ne va pas avec.

Les patchs ont l'air d'être une alternative pas mal pour moi.
Je ne me sens absolument pas prête à les baisser.
Je ferai le point jeudi, sérieusement.

Je suis bien investie dans ma démarche d'arrêt, même si je craque encore de temps en temps (5 à 10 cigarettes en une seule journée parfois, rarement).
Je trouve, moi aussi, que c'est bien plus difficile de stopper le tabac que l'alcool !

Mais quand je vois les bénéfices, il n'y a pas à tergiverser.
Borette is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/01/2017, 11h35   #9
Bulle*
Membre
 
Avatar de Bulle*
 
Date d'inscription: juillet 2009
Localisation: Montpellier
Messages: 1 297
Re : Sevrage difficile

Coucou Borette

Oui des avantages à l'arrêt de la y'en a beaucoup

Si les patchs marchent bien continue comme ça, tu commenceras à les diminuer quand tu le sentiras.

ça devrait aller mieux moralement si ton psy t'a changé de traitement.

Ce serait mieux si tu faisais 0 tabac car ta consommation, même minime, entretient ton corps dans la dépendance

Tu devrais monter dans le train 2017 c'est là qu'il fait bon poser ces valises cette année Tu pourras discuter de tout et de rien, de choses importantes comme de futilités. C'est là:

http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=213652

Il est déjà parti mais va faire des arrêts fréquents, tu pourras sauter dedans
__________________
Défume le 1er Décembre 2016 à 13 heures

Bulle* is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/01/2017, 13h07   #10
Balzy
Membre
 
Avatar de Balzy
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Rochefort
Messages: 14 746
Re : Sevrage difficile

Bonjour Borette,

Citation:
Posté par Bulle*
Ce serait mieux si tu faisais 0 tabac car ta consommation, même minime, entretient ton corps dans la dépendance
Ce n'est pas qu'une question de dépendance physique à la nicotine, je crois... De toutes façons, les patchs en délivrent à l'organisme.
Si je me permets d'intervenir, c'est parce que j'ai passé l'été dans un état psy assez lamentable : sous AD et anxyos - au départ pour insomnies persistantes - j'ai "yoyoté" entre smoking et no smoking pendant deux mois.
Et puis, le jour de mon premier RDV en centre d'addictologie, j'ai écrasé la dernière et arrêté peu de temps après tous les médicaments que je prenais, alors que j'étais arrivée au plus lourd que j'avais pris de ma vie.

Il me semble que, lorsqu'on a un fond dépressif, il est important d'avoir une aide spécifique par rapport à l'addiction, distincte de celle que l'on peut obtenir auprès du médecin traitant ou du psy qui nous suit. D'ailleurs, tu dis bien que ton sevrage alcool a débuté par une hospitalisation. C'est bien que tu aies pu avoir un RDV en urgence et je te souhaite qu'il constitue un déclencheur aussi puissant pour toi qu'il le fut pour moi.
__________________

Balzy is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/01/2017, 17h55   #11
Bulle*
Membre
 
Avatar de Bulle*
 
Date d'inscription: juillet 2009
Localisation: Montpellier
Messages: 1 297
Re : Sevrage difficile

Citation:
Posté par Balzy
Bonjour Borette,Ce n'est pas qu'une question de dépendance physique à la nicotine, je crois... De toutes façons, les patchs en délivrent à l'organisme.

Oui c'est vrai Balzy, c'est idiot ce que j'ai dit ça ne marche que pour la dépendance psychologique. car ça entretient la gestuelle
__________________
Défume le 1er Décembre 2016 à 13 heures

Bulle* is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/01/2017, 18h18   #12
Balzy
Membre
 
Avatar de Balzy
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Rochefort
Messages: 14 746
Re : Sevrage difficile

Citation:
Posté par Bulle*
Oui c'est vrai Balzy, c'est idiot ce que j'ai dit ça ne marche que pour la dépendance psychologique. car ça entretient la gestuelle
Ah mais non, c'est pas idiot !
J'ai dit "pas que", car tu as raison dans ce sens que la nicotine délivrée par les patchs ne procure pas ce flash rapide que l'organisme trouve dans le fait de fumer (ou de vapoter avec nicotine, ou de consommer inhalateur, pastilles, chewing-gums, etc...).

Le Professeur Molimard explique cela très bien dans La Fume :
Citation:
Le secret de la dépendance, qu'il s'agisse d'alcool, d'héroïne ou de tabac, c'est que l'on a ENSEIGNÉ à son ROBOT qu'il devait se charger de l'approvisionnement en produit. Dès lors, dès que diminue le stock de nicotine, et de bien d'autres substances contenues dans le tabac, on perçoit une véritable FAIM de cigarette, un besoin irrépressible de fumer. Il peut vous sortir du lit à minuit pour fouiller dans votre poubelle y chercher un mégot encore consommable. On l'a trouvé! La première bouffée déclenche une intense sensation de plaisir, "Aah!...". Elle est immédiate, bien avant que la nicotine ait atteint le cerveau. Car la nicotine, même quand on avale la fumée, met environ 7 secondes pour arriver au cerveau. Or le soulagement du manque est immédiat. Votre cerveau a perçu la présence du fumée dans la bouche, les nerfs le lui ont dit. Il sait que la nicotine va arriver, que vous avez fait le bon geste pour l'obtenir, vous êtes à l'avance récompensé. Mais la cigarette devient de moins en moins agréable à mesure qu'elle est fumée. Le rassasiement arrive, on écrase le mégot dans le cendrier sans regret, avec même un sentiment de culpabilité. On se dit que ce serait bien si c'était la dernière. On peut même prendre la ferme résolution qu'il en soit ainsi…. Une demi-heure, une heure après, la période de satiété touche à sa fin, le besoin réapparaît.
__________________

Balzy is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/01/2017, 18h24   #13
Bulle*
Membre
 
Avatar de Bulle*
 
Date d'inscription: juillet 2009
Localisation: Montpellier
Messages: 1 297
Re : Sevrage difficile

Merci Balzy pour cet extrait de Molimard

Rien que le fait de lire ça: " on perçoit une véritable FAIM de cigarette, un besoin irrépressible de fumer. Il peut vous sortir du lit à minuit pour fouiller dans votre poubelle y chercher un mégot encore consommable. On l'a trouvé! La première bouffée déclenche une intense sensation de plaisir, "Aah!...". Elle est immédiate, bien avant que la nicotine ait atteint le cerveau"

Et j'ai ressenti un immense besoin de fumer
__________________
Défume le 1er Décembre 2016 à 13 heures

Bulle* is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/01/2017, 18h28   #14
gOuLpEtH
Vraie enflure
 
Avatar de gOuLpEtH
 
Date d'inscription: avril 2012
Localisation: Bretzel and shookroot
Messages: 25 443
Re : Sevrage difficile

Citation:
Posté par gabrielle elise
Le ZYBAN et le *CHAMPIX ne sont délivrés que sur prescription médicale.
ça rime avec bacchanale

Citation:
Posté par gabrielle elise
Si tu prends déjà des AD je doute qu'on te les prescrive.

ça rime avec solive

Citation:
Posté par gabrielle elise
Perso j'ai mal supporté le ZYBAN, mais d'autres ont réussi avec cette molécule.
ça rime avec .......


opercule
__________________
Versailles, Chambord et Chenonceau se trouvent sur un même cercle .
Plus fort : le centre de ce cercle est à la même distance de ces 3 châteaux
gOuLpEtH is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/01/2017, 23h41   #15
Bulle*
Membre
 
Avatar de Bulle*
 
Date d'inscription: juillet 2009
Localisation: Montpellier
Messages: 1 297
Re : Sevrage difficile

Tu dis que tu as déjà des AD, ça fait longtemps que tu les prends? Parce que si c'est le cas, peut-être te faut-il changer de molécule tout simplement

Ou augmenter un peu le dosage le temps que la dépression liée au tabac passe. A voir avec ton généraliste (ou ton psy)

J'espère sincèrement que tu remontes la pente.T'es au fond du trou, il te faut juste donner un bon coup de pieds dans le fond pour remonter à la surface

Je souhaite que tu le fasses
__________________
Défume le 1er Décembre 2016 à 13 heures

Bulle* is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/01/2017, 03h37   #16
Borette
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2016
Messages: 8
Re : Sevrage difficile

Craquage.
Complet.
Fin de mission (période pratique) hier am, réponse négative à un entretien dans la foulée, examens à passer dans 10 jours et encore énormément de travail, départ de chez mon compagnon...

Bref c'est la cata ! Me voilà une cigarette au bec (et ce n'est pas la première de ce "petit matin"). Avec un sentiment de malaise, la nausée, un mauvais goût dans la bouche et un mal de tête qui commence à pointer.
Borette is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/01/2017, 05h24   #17
Bulle*
Membre
 
Avatar de Bulle*
 
Date d'inscription: juillet 2009
Localisation: Montpellier
Messages: 1 297
Re : Sevrage difficile

Oh! Désolée Borette au bout de 3 mois, c'est dommage

Mais les problèmes de ta vie ont été les plus forts et t'ont mit sur la voie de la

Mais c'est juste une défaillance ressaisis toi avant qu'elle ne se change en rechute

Allez tu as fumé quelques cigarettes, remets toi en selle le plus vite possible, ne laisse pas une rechute s'installer.

Et dis toi que tu ne repartiras pas au point où tu t'es arrêté mais au point où tu as recommencé. Tout ça pour dire qu'une défume, même si elle n'est pas très longue, te sert à quelque chose. Tu en as tiré des bénéfices, tu sais comment t'arrêter et tu connais maintenant les mécanismes de la rechute

Allez Borette, courage, écrase cette dernière clope. Rien n'est trop tard
__________________
Défume le 1er Décembre 2016 à 13 heures

Bulle* is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/01/2017, 11h02   #18
krakow
Membre
 
Avatar de krakow
 
Date d'inscription: janvier 2017
Messages: 301
Re : Sevrage difficile

Complétement d'accord avec Bulle, reprends aussi vite que possible ton arrêt, ce sera plus facile maintenant que dans quelques jours.

En plus, garde bien en tête tout le bien que tu t'es déja fait en arrêtant. Ton organisme a déja certainement beaucoup récupéré au cours de ces 3 mois, tu peux déja en être très fier(e).

Bisous
krakow is offline   Réponse avec citation
Vieux 17/01/2017, 06h02   #19
Bulle*
Membre
 
Avatar de Bulle*
 
Date d'inscription: juillet 2009
Localisation: Montpellier
Messages: 1 297
Re : Sevrage difficile

Des nouvelles Borette?

Après toutes les catastrophes qu'il t'es arrivé, j'aimerais bien savoir comment tu vas

Des Borette
__________________
Défume le 1er Décembre 2016 à 13 heures

Bulle* is offline   Réponse avec citation
Vieux 17/01/2017, 11h14   #20
motivation
Membre
 
Avatar de motivation
 
Date d'inscription: octobre 2016
Messages: 699
Re : Sevrage difficile

Citation:
Posté par Borette
Craquage.
Complet.
Fin de mission (période pratique) hier am, réponse négative à un entretien dans la foulée, examens à passer dans 10 jours et encore énormément de travail, départ de chez mon compagnon...

Bref c'est la cata ! Me voilà une cigarette au bec (et ce n'est pas la première de ce "petit matin"). Avec un sentiment de malaise, la nausée, un mauvais goût dans la bouche et un mal de tête qui commence à pointer.

Bonjour Borette, je vois que pour toi la situation n'est pas facile, mais si je peux me permettre la cigarette n'arrangera rien à tes problèmes, au contraire elle rajoute du négatif à ta vie, tu serai tellement fière de continuer ta défume, tu auras l'impression de réussir qq chose.
Moi j'ai trébuché au bout de 26 jours et fumé 27 cigarettes, et voila je reviens, il ne faut pas laisser passer trop de jours en fumant, et ce sera plus facile de repartir

Tiens nous au courant
__________________
Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal :
c'est le courage de continuer qui compte.
Winston Churchill
motivation is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/01/2017, 02h30   #21
Borette
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2016
Messages: 8
Re : Sevrage difficile

Semaine d'enfer de mon côté.
J'ai quitté mon compagnon, j'ai passé mon Titre (j'en ai validé la moitié seulement), j'ai récupéré mon chat.
J'étais pire que stressée. Benzos + somnifères, pipi au lit, du bonheur !
On rajoute les deux paquets de cigarettes quotidiens et le mélange est bon.

Je ne me laisse pas couler pour autant, j'ai repris le dessus. Je sais faire, j'ai appris à force.

Allez go, j'ai remis mes deux patchs 21 mg hier matin. J'ai quand même fumé 6 ou 7 cigarettes.
J'ai appelé Tabac Info Service, eu quelques conseils.
Vendredi am je vois le doc addictologue, je compte bien y aller avec 0 cigarette dans les naseaux.


Je me permets un aparté : j'ai beaucoup traîné sur les forums. J'ai été modératrice sur un forum de discussions généralistes, c'était la belle époque.
Je ne me connecte pas souvent parce que je sais combien ça peut devenir chronophage.
Du coup vous ne me connaissez pas beaucoup.

Mais là, je vais vraiment avoir besoin de soutien. Entre l'inactivité, la solitude, le sevrage, je ne suis pas loin de vous faire une belle dépression comme je sais si bien les faire.
Et je sais combien ça fait mal.

Je suis suivie, psychiatre et psychologue, mais les échanges ne sont pas les mêmes.
Alors si vous voulez bien me faire une chtite place...
Borette is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/01/2017, 07h28   #22
Balzy
Membre
 
Avatar de Balzy
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Rochefort
Messages: 14 746
Re : Sevrage difficile

Bonjour Borette,

De la place, tu en trouveras ici autant que tu voudras. Mais ce n'est pas à toi que je vais apprendre que les échanges sur internet ne peuvent être que " la cerise sur le gâteau" et que c'est tout ce que tu mets en œuvre par ailleurs qui resteront la colonne vertébrale de ton aide au sevrage dans ces circonstances difficiles.
Je trouve cela chouette que tu ne renonces pas au sevrage tabac pour autant : il n'y a jamais de meilleur moment pour arrêter de fumer que celui où TOI tu as décidé de le faire.
__________________

Balzy is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/01/2017, 22h12   #23
motivation
Membre
 
Avatar de motivation
 
Date d'inscription: octobre 2016
Messages: 699
Re : Sevrage difficile

Citation:
Posté par Borette
Semaine d'enfer de mon côté.
J'ai quitté mon compagnon, j'ai passé mon Titre (j'en ai validé la moitié seulement), j'ai récupéré mon chat.
J'étais pire que stressée. Benzos + somnifères, pipi au lit, du bonheur !
On rajoute les deux paquets de cigarettes quotidiens et le mélange est bon.

Je ne me laisse pas couler pour autant, j'ai repris le dessus. Je sais faire, j'ai appris à force.

Allez go, j'ai remis mes deux patchs 21 mg hier matin. J'ai quand même fumé 6 ou 7 cigarettes.
J'ai appelé Tabac Info Service, eu quelques conseils.
Vendredi am je vois le doc addictologue, je compte bien y aller avec 0 cigarette dans les naseaux.


Je me permets un aparté : j'ai beaucoup traîné sur les forums. J'ai été modératrice sur un forum de discussions généralistes, c'était la belle époque.
Je ne me connecte pas souvent parce que je sais combien ça peut devenir chronophage.
Du coup vous ne me connaissez pas beaucoup.

Mais là, je vais vraiment avoir besoin de soutien. Entre l'inactivité, la solitude, le sevrage, je ne suis pas loin de vous faire une belle dépression comme je sais si bien les faire.
Et je sais combien ça fait mal.

Je suis suivie, psychiatre et psychologue, mais les échanges ne sont pas les mêmes.
Alors si vous voulez bien me faire une chtite place...


Bienvenue borette tu peux compter sur moi pour T aider

Moi aussi j ai des casseroles que je traînent on pourra s aider des bisous
__________________
Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal :
c'est le courage de continuer qui compte.
Winston Churchill
motivation is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/01/2017, 22h55   #24
Bulle*
Membre
 
Avatar de Bulle*
 
Date d'inscription: juillet 2009
Localisation: Montpellier
Messages: 1 297
Re : Sevrage difficile

Bienvenue Borette, en effet pas simple ce que tu vis...J'espère que tous ce tracas vont s'arranger et que tu ne feras pas une dépression. Essaie de te raccrocher à la fierté d'avoir lâché tes 40 cigarettes

Et pour ce qui est de la chtite place, c'est avec plaisir, y'a un train qui t'attend

Bon courage Borette et donne des nouvelles
__________________
Défume le 1er Décembre 2016 à 13 heures

Bulle* is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/01/2017, 05h56   #25
Borette
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2016
Messages: 8
Re : Sevrage difficile

Bon, ça s'avère plus difficile que prévu.
Période trouble, vous l'avez compris.
Du coup j'ai réduit, de 40 quotidiennes suis passée à maxi une dizaine.
Mais ça ne passe plus niveau digestif. Ce qui avait été ma motivation première : une heure passée pliée en deux aux toilettes tous les petits matins, ça fait son œuvre !

Un mal pour un bien, ça me fait réfléchir et me dégoûte. Le doc et le gastro ont beau dire qu'il n'y a pas de cause à effet, je n'en démords pas et je constate.
Avec cigarettes : vomissements et diarrhées ++++ (excusez-moi du glamour).
Sans : légère nausée, selles pas tout à fait o.k mais rien à voir.

Je ne suis pas médecin, d'accord, mais enfin, je remarque bien la différence avec et sans cigarettes sur mon fonctionnement intestinal.

Désolée pour ces détails matinaux pas très ragoutants...

Là, mon état nécessite un arrêt net, c'est clair.
Vendredi am addicto, ça va le faire !
Borette is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.