Forum médical Atoute.org Lisez le document rédigé collectivement par les membres du forum Alcool : L'alcool, c'est pas un problème...

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Arrêter l'alcool
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Arrêter l'alcool Ce forum est destiné aux personnes ayant un problème avec l'alcool. Son objet est l'entraide et les échanges.

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 26/02/2011, 01h38   #126
gompat
 
Messages: n/a
Re : surdouance intellectuelle et alcoolisme

salut les mecs, ce que vous écrivez est très bien mais ne lâchez pas le fait que c'est le fil d'obsession
 
Vieux 26/02/2011, 01h48   #127
valldavi
Mon corps est un jardin..
 
Avatar de valldavi
 
Date d'inscription: février 2010
Localisation: boulogne sur mer
Messages: 156
Re : surdouance intellectuelle et alcoolisme

Citation:
Posté par gompat
salut les mecs, ce que vous écrivez est très bien mais ne lâchez pas le fait que c'est le fil d'obsession
oups!!! merci de le rappeler... très juste... sorry Obsession
__________________
le chagrin n'est pas soluble dans l'alcool
valldavi is offline  
Vieux 26/02/2011, 02h01   #128
gompat
 
Messages: n/a
Re : surdouance intellectuelle et alcoolisme

Citation:
Posté par valldavi
oups!!! merci de le rappeler... très juste... sorry Obsession

ben non, vall, pas sorry, vous lui répondez à elle ...

je me suis fait rappelé à l'ordre il n'y a pas longtemps sur le forum, que comme de quoi la personne qui avait ouvert un fil pouvait s'en sentir totalement désorientée lorsqu'elle y revenait après un moment d'absence et ne plus s'y retrouver

c'est vrai lorsqu'on s'écarte du sujet qui en était les sur-doués ... vous devriez vous ouvrir un post tous les deux ... tout en sachant que même ceux-ci sont des personnes en souffrance de ne jamais se sentir à leur place, c'est malheureusement celle qui ouvre la porte à l'alcool
 
Vieux 26/02/2011, 04h50   #129
Backbonekiller
Membre
 
Date d'inscription: février 2011
Localisation: Suisse
Messages: 69
Re : surdouance intellectuelle et alcoolisme

Je crois que je vais me permettre d'ouvrir un fil perso, on verra bien ce qu'il deviendra.
Backbonekiller is offline  
Vieux 26/02/2011, 04h52   #130
valldavi
Mon corps est un jardin..
 
Avatar de valldavi
 
Date d'inscription: février 2010
Localisation: boulogne sur mer
Messages: 156
Re : surdouance intellectuelle et alcoolisme

Citation:
Posté par Backbonekiller
Je crois que je vais me permettre d'ouvrir un fil perso, on verra bien ce qu'il deviendra.
j'irai voir...
__________________
le chagrin n'est pas soluble dans l'alcool
valldavi is offline  
Vieux 26/02/2011, 05h33   #131
Backbonekiller
Membre
 
Date d'inscription: février 2011
Localisation: Suisse
Messages: 69
Re : surdouance intellectuelle et alcoolisme

alors c'est par ici que ca se passe
http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=132015
Backbonekiller is offline  
Vieux 24/03/2012, 05h18   #132
FLO2027
Membre
 
Date d'inscription: mars 2012
Messages: 2
Re : surdouance intellectuelle et alcoolisme

Citation:
Posté par Christoph
Salut à toutes et tous,

Les mouvements étaient rares ce matin sur les fils que je suis habituellement; je me suis donc mis en quête de nouveautés sur le forum.

Le hasard n'existe vraiment pas, parce que l'idée de la "surdouance" est apparue dans ma vie il y a peu et voilà que surgit cette discussion!!

En effet, au cours d'une récente séance avec ma psy, celle-ci a rapproché mon parcours à celui des enfants précoces dont elle s'est fait une spécialité de la détection.

Ca alors!!!! Je découvre à 40 ans que j'aurais été un enfant précoce non détecté.

Là, les choses commencent à s'emboîter dans mon esprit:
enfant précoce/parents toxiques ( Merci Obssession pour l'indication du livre de Susan Forward!!!)/Ennuis scolaires ( dans les 2 sens du terme)/dévalorisation/comportements autodestructeurs...Alcoolisme.

C'est sans doute un peu raccourci, mais cette révélation - somme toute tardive - m'a apportée un éclairage nouveau sur la génèse de ma maladie.

Par conséquent, mon expèrience pourrait corroborer, s'il est avéré que j'entre effectivement dans ce cadre, le lien entre la précocité et l'alcoolisme.

Bien à vous

Christophe

Bonjour,

Je viens de m'inscrire car je me suis posé la question du lien entre la précocité intellectuelle et les addictions en général (l'alcoolisme en particulier) et j'ai découvert ce forum.
Je régis en particulier au message de Christoph car mon parcours est identique.
Je suis alccolique depuis longtemps ; dirais-je l'enfance, tellement j'ai été imprégnée très tôt de "beuveries", d'un grand-père bouilleur de cru...
Mariée 2 fois, mes 2 maris sont (ou ont été) alcooliques. Qui de l'un ou de l'autre du couple a entraîné l'autre, mystère ?
La question n'est pas là. Mon alcoolisme me servait à faire ce que j'appelle la vidange. Il n'y avait que quand j'avais trop bu que je pouvais exprimer mon mal-être perpétuel, ma sensation d'être une extraterreste.
J'ai fait plusieurs démarches pour arrêter mais elles ont toutes échoué. L'avant-dernière se passait dans un centre d'addictologie et j'ai clairement exprimé le besoin de voir un psy avant de tenter l'abstinence. Mais le médecin m'a conseillé le contraire => echec.
Ce n'est que lorsque je me suis rapprochée d'un psy pour mon fils (détecté précoce) et que celui-ci m'a affirmé ma précocité que j'ai compris le mécanisme de mon alcoolisme. J'ai arrêté net (depuis 2 ans) et sans plus aucune attirance pour l'alcool.
Il me semble donc qu'il est primordial de trouver le rôle de l'alcoolisme avant d'envisager un arrêt (ou conjointement peut-être).
L'alcool est bien l'expression d'une souffrance et remplit un rôle (fuite, vidange, remplissage, oubli...).
Je suis encline à dire que le lien est plutôt alccol/ hypersensibilité que alcool/surdouance mais les surdoués (surtout ignorés) cumulent hyper-émotivité / dévalorisation ou négation de soi / différence /et souvent colère.
Dans le cas d'une découverte de précocité tardive, l'arrêt de l'alcool n'est pas simple car une fois comprise l'origine du malaise, il faut apprendre à réorganiser son fonctionnement en fonction de nouveaux paramètres et le travail est long, souvent décourageant.
Bon, j'arrête là ma complainte et vous souhaite à tous (surdoués ou non) bon courage.
Florence
FLO2027 is offline  
Vieux 24/03/2012, 10h31   #133
COMOCO
Exclu définitivement pour comportement inacceptable
 
Avatar de COMOCO
 
Date d'inscription: février 2012
Localisation: Sûrement Là-Bas Mon Ange
Messages: 556
Re : surdouance intellectuelle et alcoolisme

Citation:
Posté par FLO2027
Bonjour,


Je suis encline à dire que le lien est plutôt alccol/ hypersensibilité que alcool/surdouance mais les surdoués (surtout ignorés) cumulent hyper-émotivité / dévalorisation ou négation de soi / différence /et souvent colère.
Florence


Salut Flo,

Ton analyse est interessante.
En toute humilité , je m'y retrouve, bien que je n'aime pas le terme de surdoué.. j'en ai pas d'autre à dispose, passons .

J'ai grassé ce qui me parle, vraiment.
Bien à toi
COMOCO is offline  
Vieux 24/03/2012, 21h40   #134
asies
Membre
 
Date d'inscription: mai 2009
Localisation: A l'ouest, pas trop loin des vagues.
Messages: 280
Re : surdouance intellectuelle et alcoolisme

Bonsoir,
Comme vous j'ai trouvé dans mes recherches avec les psys un lien très fort entre l'alcoolisme et un fonctionnement cognitif différent.
Ayant en plus la malchance d'être dys-graphique et dys-orthographique, j'ai longtemps été considérée à la limite de la débilité... dans le meilleur des cas j'avais droit à des baffes parce que je "ne travaillais pas".
Dans un milieu social fragile, pas question d'orthophoniste.
Bref, en 5ème c'est pas 2 ans d'avance mais 2 de retard que j'avais!
Vient le moment de choisir une orientation, le prof me dit: avec vos notes, vous n'irez pas loin, qu'est ce que vous voulez faire?
Je lui réponds:"Chauffeur routier international", il a même pas rigoler juste dit que c'était pas pour les filles...
Bref, les services sociaux finissent par m'envoyer en pension (pour d'autres raisons) et je réussi à raccrocher au collège... pour finir en Khâgne!
Mais dès les années collège, j'ai utiliser l'alcool pour étouffer ma différence, ravaler ma rage et ma frustration.
Apprendre à me taire pour me faire accepter, gérer seule un QI de 150 et l'incapacité de mémorisé par exemple les accents grave et aigus (je savais quel son je devais écrire mais j'étais dans l'incapacité de dire si l'accent penchait à droite ou à gauche).
Voilà, maintenant je suis enseignante et en toute modestie je suis une bonne enseignante car j'ai été une très mauvaise élève.
Je travaille toujours à équilibrer cette construction boiteuse qui dans les mauvais jours me place à la frontière de l'autisme, je n'ai plus besoin de l'alcool car j'assume ma différence alors qu'avant je la niais (à 3gr, pas plus futée qu'une autre, ça repose!).
Je n'utilise jamais pour moi le terme de "surdouée" car ses connotations positives sont à l'opposé de ce que j'ai toujours vécu comme un handicap.
Mes enfants sont à des degrés divers, comme moi.
Mais eux sont suivis, aidés, acceptés. Ils peuvent exprimer ce qu'ils ressentent et je leur parle de mon vécu (en édulcorant quand même).
Quand ma fille, après un travail énorme pour surmonter sa dys-orthographie, revient avec 2 points en moins sur une copie de MATHS, je n'ai pas eu le courage d'aller voir l'imbécile de prof, preuve que malgré toutes mes réussites la blessure est encore à vif... Je n'aurai pas été capable de lui expliquer l'absurdité de sa note sans pleurer.
Ben en voilà un pavé, comme vous pouvez le constater, le thème de ce fil est au centre même de mon histoire avec l'alcool.
Bonne soirée, Asies.
__________________
Caminante no hay camino
Se hace camino al andar.
asies is offline  
Vieux 25/03/2012, 01h35   #135
Backbonekiller
Membre
 
Date d'inscription: février 2011
Localisation: Suisse
Messages: 69
Re : surdouance intellectuelle et alcoolisme

Bonsoir,

En fait pour citer un livre que j'ai lu :
"Je pense trop : Comment canaliser ce mental envahissant"

L'auteur fait une distinction entre un surdoué et une personne intelligente. Pour elle une personne intelligente est caractérisé par score de qi plus ou moins haut, une personne surdouée est caractérisée par un schéma de raisonnement différent, donc on peut être surdoué avec un qi de 60 ou une personne "normale" avec un qi de 180. Pour moi la surdouance (schéma mental différent) est la principale source de frustration, donc de potentiel à aller vers l'alcool. Ce n'est pas le fait de comprendre un peu plus vite ce que les autres comprennent aussi (intelligence) mais le fait de comprendre des choses que les autres ne comprennent pas du tout et n'entrevoient même pas (surdouance) qui est frustrant.


Pour moi une journée frustrante au travail c'est pas quand je constate que je peux faire le même job que mon collègue en 2 minutes de moins (intelligence) mais c'est bien de constater que les 4 dernières heures que mon collègue à passé a faire quelque chose, s'il m'avait demandé avant j'aurais pu lui dire de ne pas le faire parce qu'on arrive au même résultat par un autre moyen en 5 minutes. Le gros problème c'est que quand on est surdoué, on entrevoit toutes les issues avant de les essayer et on se dirige directement vers la bonne alors que le système (scolaire, professionnel, associatif ...) se donne les moyens de structurer et de formaliser toutes les pistes inutiles et surtout nous donne l'obligation de les explorer. C'est ca qui est frustrant.


Personellement je n'ai pas de dys-quelque-chose à part peut-être une très légère dyslexie mais sans conséquences. J'ai un master en informatique, obtenu un peu à la limite mais quand même. Durant ma scolarité, mes principales difficultés étaient que je n'arrivait pas à m’intéresser aux choses qui ne me faisaient pas aller vers mon but mais qui étaient sensées "m'ouvrir l'esprit". C'est bête à dire mais l'esprit des gens surdoués est déjà trop ouvert, c'est un véritable manoir truffé de courants d'airs, des fois on aimerait bien un peu plus d'isolation et pas des ouvertures supplémentaires !


J'ai eu des expériences similaires, avec une rédaction en francais, noté entre 1 et 6, 1 étant un échec total et 6 la perfection, le prof m'a mit la note de 4.8 pour l'idée, à laquelle il s'est empressé de soustraire 4 points pour l'aurtograffe


C'est effectivement frustrant parce que dans sa tête à lui il était persuadé de corriger mon manque d'attention à l'orthographe et devait surement se faire plein de soucis pour mon avenir professionnel alors que ce n'était absolument pas un problème. C'est pas lui ou moi qui avait raison, on vit simplement dans un monde différent, c'est ça la source de frustration.
__________________
Si pour Einstein tout est relatif, pour Gainsbourg, la vodka est Absolute.
Backbonekiller is offline  
Vieux 25/03/2012, 03h15   #136
FLO2027
Membre
 
Date d'inscription: mars 2012
Messages: 2
Re : surdouance intellectuelle et alcoolisme

Citation:
Posté par COMOCO
Salut Flo,

Ton analyse est interessante.
En toute humilité , je m'y retrouve, bien que je n'aime pas le terme de surdoué.. j'en ai pas d'autre à dispose, passons .

J'ai grassé ce qui me parle, vraiment.
Bien à toi

Salut,
Question de terminologie, tu peux choisir ce que tu veux veux : surdoué, précoce, intellectellement précoce, haut potentiel, EIP, HP, surefficient, zèbre ou guépard...Chacun choisit le terme qui lui convient le mieux.
Par contre, je pense que tant que l'on n'a posé le mot "alcoolique" sur sa maladie, c'est qu'on ne l'a pas encore acceptée.
Au passage, il est tout aussi difficile à dire à quelqu'un "je suis surdoué" que "je suis alcoolique". Et si l'on n'annonce les 2 en même temps, l'incompréhension est encore plus visible. Il y a fort à parier que ceux qui sont compréhensifs après une telle révélation sont (ou connaissent de façon proche) soit l'un, soit l'autre.
Bien à toi, bien à vous.
FLO2027 is offline  
Vieux 16/06/2013, 20h56   #137
dcomme david
Membre
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 1
Re : surdouance intellectuelle et alcoolisme

Citation:
Posté par obsession
Je me demandais si la surdouance intellectuelle (caractérisée par un QI-Quotient Intellectuel-supérieur à 130) ne se mèle pas trop facilement à l'alcoolisme. Les surdoués ont souvent du mal à gérer leurs émotions et à trouver leur place dans le monde "normal". Alors un echappatoire vers l'alcool est tentant pour "éteindre son cerveau".
Etes-vous dans ce cas? Si vous ne souhaitez pas en parler sur le forum, vous pouvez m'envoyer un MP.
Merci - bisous

bonjour, répondre à cette question qui date de 2010 et qui ne répondra peut etre pas à notre abonné mais à ceux qui se pose la question... Oui pour ma part, je considère qu'il y a un lien. comme beaucoup d'autre, je SOUFFRE d'un QI trop élevé à la moyenne (rapport à de prétendus stats). a l'école ou je m'ennutais ferme, je faisais mes devoirs ou apprennais mes leçons dans le bus qui m'y conduisait à la dernière minute. J’étais souvent le meilleur de la classe mais aussi souvent le plus "rebelle"... Pour faire court, mon souhait était d'en finir avec le système scolaire juste bon pour abrutir une foule de futur on ne sait quoi.
J'ai choisi de faire un honorable BEP/CAP en system d'usinage. Je l'ai eu avec un glorieux 20/20 (super youhou mais rien a f....) j'ai tout de meme poursuivi avec un bac pro (trop jeune pour entrer dans la vie active!)Sauf que convocation des parents etc car d'après les spécialistes que sont les enseignants je devais me réorienter pour faire math sup car j'en étais "largement capable" (j'en sais rien et c'est eux qu'ils le disent du coup, je me les suis mis à dos). bac en poche et après avoir eu le privilège de choisir mon entreprise (on s'arrachait la chemise pour m'avoir et c'est plus qu'une expression lol) j'ai intégré une entreprise ou je programmais des machines et faisais les réglages nécessaires pour respecter une productivité de série. Les soit disant pro avec 15 ou 20 ans d'experiences de la branche de l'entreprise ou j'étais (et j'ai du respect pour eux) étaient dépassé ou pas si bons.. (du fait de mon jeune age j'etais plus rapide et faisait mieus d'après les chefs),Du coup, je me les suis mis à dos... Il en va de même pour le suivi de ma petite carrière.. chaque fois des problèmes d’intégration car je remets toujours tout en question ou en cause (pas moi mais mon cerveau alors que je lui demande rien bordel!)
aujourd’hui j'ai prés de 40 ans, j'ai une vie perso chaotique mais une vie pro plutôt correct (pas réussi à entré cher lafarge et hermès car in finé trop jeune!! et merde alors l'age compte?? J'avais réussi tout les entretiens et les tests (4 pour hermes quand même et meme pas payé!! . Je suis entré dans une entreprise artisanal de 5 personnes qui aujourd'hui est un leader du net dans son domaine 'peut être qu'on m 'a laisser faire deux ou trois chose ? A voir) aujourd'hui on est plus de 80 et on doit construire une usine! sans me demander mon avis, je suis responsable du projet. Par chance ça me plait
il n’empêche qu'aujourd'hui pour arrêter de réfléchir a un pb posé, car je vous assure que c'est pénible je me suis mis a picoler. C'est con mais n’empêche que du fait je m’endors au lieu de réfléchir.. et que c'est bon. une petite nuance que je fait entre un alcolique ou un drogé (cigarette par ex. ) quand je décide de m'investir car j'en ai envie, je ne n’eprouve aucun besoin de fumer ou de boire en revanche, j'en oublie tout de ce qui est de la vie "normal" . En résumé, je suis une machine qu'il faut programmer...et attention mais s'il vous plait ne vous vexez pas ou ne le prenez pas pour vous mais j'ai du dégout pour la race humaine... Nous sommes de façon général trop egoiste pour meriter de survivre....Voici mes conclusions
dcomme david is offline  
Vieux 16/06/2013, 21h47   #138
thara
Membre
 
Avatar de thara
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 2 743
Re : surdouance intellectuelle et alcoolisme

j'ai du dégout pour la race humaine... Nous sommes de façon général trop egoiste pour meriter de survivre..

Bonsoir David..D comme dégout
Je fais partie de la race humaine....en quoi je te dégoute?
Je ne suis ni égoïste....ni en train de survivre.....je vis
et toi? Que pourrais tu faire pour que ta vie perso soit moins chaotique?
thara is online now  
Vieux 17/06/2013, 01h17   #139
dinedoun2
Membre
 
Avatar de dinedoun2
 
Date d'inscription: juin 2010
Messages: 834
Re : surdouance intellectuelle et alcoolisme

Citation:
Posté par dcomme david
ne le prenez pas pour vous mais j'ai du dégout pour la race humaine... Nous sommes de façon général trop egoiste pour meriter de survivre....Voici mes conclusions
Bienvenue ici mais...

Es-tu venu ici pour nous vanter ton parcours ou pour nous parler de ton problème d'alcool?
Si le sujet lien entre HP et alcool t'intéresse, pour moi c'est une discussion qui se règle en quelques mots (qu'un QI au dessus de 130 devrait comprendre):
les hypersensibles sont plus enclins à l'alcoolisme, les HP sont, par nature, plus sensible que la moyenne donc plus facilement addict...

Par contre tous les précoces ne deviennent pas alcooliques. Il y a donc d'autres raisons. Et c'est là que la discussion devient vraiment intéressante...

La race humaine qui traine sur ce forum essaie de se soigner et d'aider les autres à le faire.
Si ça ne te dégoute pas trop tu peux parler de ton problème avec l'alcool.
__________________
A ton étoile NOIR DESIR

http://www.lacave.net/~fred/lyrics/noirdez/etoile.rhtml
dinedoun2 is offline  
Discussion fermée


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 01h35.


Édité par : vBulletin version 3.5.6
Copyright © 2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #7 par l'association vBulletin francophone
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.

Ce forum n'est pas un chat



Rechercher uniquement sur le forum "maladies" du nouveau forum :