Vaccinations, articles du Dr Dupagne ? - Forum
Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Maladies, traitements, médicaments
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Maladies, traitements, médicaments Sur ce forum, vous pouvez parler des maladies et de leurs traitements. Ne venez jamais chercher un diagnostic ou une réponse personnalisée en exposant vos symptômes, ce forum ne remplace pas une consultation médicale et votre message serait effacé.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 13/01/2011, 12h31   #1
laluce
Membre
 
Date d'inscription: novembre 2006
Messages: 9
Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Bonjour,

Je m'interroge sur le rapport bénéfices/risques de différentes vaccinations, et notamment :
- celle contre l'hépatite B
- celle contre les infections invasives à pneumocoque
- celle contre la rougeole, les oreillons, la rubéole.

Je m'adresse plus particulièrement à vous, Docteur Dupagne, du fait de formations en études statistiques que vous avez suivies et du fait de l'excellent article sur la vaccination anti-grippale que vous avez réalisé et qui m'a permis l'an dernier de ne pas céder à la psychose et de prendre une décision mûrement réfléchie.

Avez-vous réalisé ce même travail de synthèse concernant les vaccinations susvisées ?

Aussi, en ce qui concerne la vaccination contre l'hépatite B, existe t-il des statistiques de suivi des nourrissons qui ont été vaccinés il y a plusieurs années du fait que la mère était elle-même porteuse du virus ? (statistiques concernant l'effet protecteur de la vaccination dans le temps, et sur les effets secondaires de la vaccination)

Pour ma part, j'ai tendance à penser (à tort ?) que c'est davantage les conservateurs des vaccins que les vaccins en eux-même qui occasionnent des effets négatifs sur la santé...les vaccins sous forme combinés sont -ils donc moins générateurs d'effets secondaires ?

Merci d'avance,
laluce is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/01/2011, 06h31   #2
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 813
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Citation:
Posté par laluce
Bonjour,

Je m'interroge sur le rapport bénéfices/risques de différentes vaccinations, et notamment :
- celle contre l'hépatite B
- celle contre les infections invasives à pneumocoque
- celle contre la rougeole, les oreillons, la rubéole.

Bonjour

Pour répondre à votre question, il faut que je développe quelques notions générales.

Historiquement, le principe de la vaccination consiste à inoculer un maladie bénigne, une véritable infection, pour que l'organisme fabrique des anticorps qui protègeront aussi contre une maladie grave qui est très proche de la maladie bénigne.

La vaccine, maladie de la vache bénigne chez l'homme, protégeait contre la terrible variole. C'est une découverte faite par hasard. Elle a fondé le concept de la vaccination.

Comme il n'existe pas de "vaccine" pour toutes les maladies, on copie le concept : On prend le germe dangereux, on lui fait subir des mauvais traitements sans le tuer, et on l'inocule à des patients sains. C'est un vaccin vivant atténué.

Vaccins vivants atténués

Le premier succès de masse a été le vaccin contre la polio, qui était à l'origine un virus vivant que l'on avalait sur un sucre. L'avantage était que le vacciné était contagieux, c'est à dire qu'il vaccinait aussi l'entourage qui attrapait la fausse poliomyélite du vaccin ! Il vaccinait ainsi involontairement les copains de classe. Grand succès de cette vaccination qui a fait disparaître cette terrible maladie chez les vaccinés. Seul effet indésirable : une fois sur un million, pour des raisons mal connues, le virus atténué du vaccin PROVOQUAIT une vraie polio. C'est pourquoi il a été abandonné pour un vaccin inactivé, j'y reviendrai. En revanche, l'immunité conférée était forte, car l'organisme était vraiment infecté et développait une immunité solide et durable.

D'autres vaccins vivants sont bien connus comme le ROR : vaccin vivant atténué triple contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. L'immunité est forte là aussi, bien que l'on fasse une deuxième injection par sécurité. Il n'y a pas de raison solide de penser que ce vaccin expose à un danger significatif. Notamment, le risque d'autisme un temps associé au vaccin ROR reposait sur des études falsifiées et n'est plus considéré comme crédible. Le ROR protège contre des maladies fréquentes aux conséquences parfois graves. Ne pas vacciner ses enfants est vraiment déraisonnable, quoique je fasse partie d'une génération où nous n'étions pas vaccinés.

Un vaccin vivant particulier est assez dangereux, c'est le BCG. Le germe atténué peut être encore virulent et provoquer des infections localisées ou exceptionnellement généralisées. Le BCG n'a aucune place dans la stratégie mondiale de l'OMS contre la tuberculose. Il n'est heureusement plus obligatoire en France. Je ne pense pas que son rapport bénéfice/risque soit favorable.

Vaccins inactivés

Après avoir conçu des vaccins vivants atténués, les scientifiques se sont lancés dans les vaccins inactivés, notamment pour la polio. Le but est d'éviter que le virus atténué redevienne méchant lors d'un "repiquage" (multiplication) comme on le soupçonnait pour la polio.

On ne cherche plus à provoquer une infection par un virus affaibli, mais simplement à stimuler l'organisme pour qu'il réagisse contre des protéines caractéristiques de l'agent infectieux et fabrique des anticorps spécifiques. Ces protéines sont des antigènes, c'est à dire des cartes d'identité portées par le virus ou la bactérie.

C'est là que les problèmes ont vraiment commencé. Je me permets d'employer des expressions imagées pour que ça soit plus clair :

Il s'agit d'injecter des "bouts" de virus sous la peau ou dans un muscle et d'espérer qu'une sentinelle (macrophage) va passer par là, l'avaler, et appeler la garde (les lymphocytes) "Eh, les gars, j'ai chopé un truc bizarre, venez voir". Au contact de ces fragments inconnus, les lymphocytes vont fabriquer des anticorps et les garder en mémoire. Si le vrai virus se pointe plus tard, les lymphocytes seront prêts pour le repousser immédiatement en fabriquant très vite une grande quantité d'anticorps spécifiques.

Ça c'est la théorie. En pratique, l'organisme n'est pas si xénophobe que ça et il est économe de ses moyens. Il ne perd pas son temps et son énergie à fabriquer en masse et en permanence des anticorps contre tout ce qu'il rencontre et ne connaît pas. Un tel comportement caractérise au contraire l'allergique qui confond les pollens avec des aliens menaçants et se fatigue pour rien à lutter contre un ennemi qui n'en est pas un.

Donc, notre organisme, pas trop raciste et économe, oublie rapidement ces bouts de virus croisés au décours d'une injection de vaccin inactivé. La vaccination par simple injection d'antigènes (protéines du virus) est donc peu efficace.

Les biologistes ont alors eu une idée : tromper l'organisme en lui faisant croire que ces antigènes étaient responsables d'une véritable infection. Pour cela, il ont ajouté au vaccin des adjuvants qui provoquent une inflammation locale. En biologie, inflammation = champ de bataille. C'est le cas de l'aluminium ou du squalène présent dans certains vaccins. Et la réaction est encore plus forte si on injecte le vaccin dans un muscle (intramusculaire) plutôt que sous la peau (sous-cutanée)

Après l'injection du vaccin (antigène + adjuvants pro-inflammatoire), nous n'avons plus une simple sentinelle de passage qui appelle la garde, nous avons la garde qui appelle l'armée. Cette guerre simulée impressionne notre système immunitaire qui va réagir de façon plus franche, fabriquer plus de lymphocytes spécialisés et les garder plus longtemps. L'immunité est plus forte et les rappels peuvent être plus espacés. Tous les dix ans généralement.

Pour aller au bout de ma comparaison, pour rendre un groupe raciste et méfiant, il ne suffit pas de lui montrer un gars avec une tête bizarre, il vaut mieux faire lui faire croire que ce gars bizarre est en train de le cambrioler !

Une stimulation potentiellement dangereuse

Mais tout le danger de la vaccination inactivée repose sur cette stimulation. Car on ne peut pas du tout être certain que l'on stimule uniquement la réaction contre l'antigène injecté.

Si vous simulez des cambriolages partout, les habitants d'un quartier risquent de devenir paranoïaques et de tirer sur tout ce qui bouge, y compris sur leurs voisins (on appelle ça une allergie) ou sur leur famille (on appelle ça une maladie auto-immune).

Le pari qui est fait par les vaccinateurs "intensifs" actuels est que ces stimulations répétées de l'immunité sont sans danger, ou en tout cas moins dangereuses que les maladies que l'on veut prévenir.

Je trouve personnellement que c'est probable pour le vaccin combiné Diphtérie Tétanos Polio Coqueluche, mais que c'est beaucoup plus discutable pour d'autres vaccins.

Notamment, pour l'hépatite B, le risque de contracter la maladie est très faible. Une vaccination pour les personnes à risque élevé (soignants, cuisiniers, hyperactifs sexuels etc.) pourrait suffire. Idem pour les vaccinations contre les pneumocoques, les méningites, et autres maladies rares. Et je ne vous parle pas du vaccin contre le cancer du col de l'utérus qui en plus doit toujours prouver qu'il protège vraiment du cancer du col...

Donc, en résumé, je pense qu'il faut vacciner contre la rougeole, oreillons, rubéole. Le risque est insignifiant pour ce vaccin qui ne contient pas de stimulants de l'immunité. Ces maladies parfois graves et fréquentes sont combattues efficacement par le vaccin qui est quasiment sans danger.

Idem pour le DTCP, car les maladies évitées sont fréquentes et graves, malgré la présence d'un stimulant de l'immunité. J'aimerais bien un jour que l'on me prouve que les rappels sont indispensables à l'âge adulte.

Bof bof pour le pneumocoque, la grippe, l'hépatite B, l'hépatite A, le BCG.

Vous me parlez de conservateurs. Il me paraissent beaucoup moins préoccupants que les adjuvants stimulants de l'immunité. Idem pour les traces d'antibiotiques et autres produits de la chaîne de fabrication.

Dernière modification par d_dupagne 07/05/2011 à 05h43.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/01/2011, 09h12   #3
Odalisque
 
Messages: n/a
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Merci Dr Dupagne pour cet éclairage

(je me pose les même questions que Luce)
  Réponse avec citation
Vieux 20/01/2011, 10h22   #4
piel
Membre
 
Avatar de piel
 
Date d'inscription: juin 2006
Messages: 7 453
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Bonjour
Bonne copie
Très pédagogique
10/10 Docteur
piel is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/01/2011, 12h59   #5
laluce
Membre
 
Date d'inscription: novembre 2006
Messages: 9
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Bonjour Docteur,

je vous remercie infiniment pour cette synthèse claire, précise et rédigée avec des mots et des exemples permettant à des personnes comme moi qui ne sont pas du milieu médical de comprendre sans ambiguïté les dispositifs de vaccination.
En ce qui me concerne, le choix est d'autant plus difficile à faire que ma fille aînée a été vaccinée de tout sur les conseils du pédiatre. Depuis l'épisode de la vaccination anti-grippale, j'ai donc été amenée à m'interroger sur les vaccinations recommandées. Il n'en demeure pas moins que la difficulté en terme de choix est d'autant plus présente qu'il est particulièrement délicat de faire des vaccins à son premier enfant et de ne pas les faire au deuxième. Une mère cherche toujours à traiter ses enfants pareillement...
Encore merci à vous.
laluce is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/01/2011, 22h12   #6
spondyleux
Membre
 
Date d'inscription: janvier 2008
Messages: 480
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Merci Dr Dupagne pour ce clair exposé. Cependant pouvez-vous préciser ce point :

Si vous simulez des cambriolages partout, les habitants d'un quartier risquent de devenir paranoïaques et de tirer sur tout ce qui bouge, y compris sur leurs voisins (on appelle ça une allergie) ou sur leur famille (on appelle ça une maladie auto-immune).

Vous estimez qu'une vaccination peut déclencher une maladie auto-immune ? à ma connaissance l'origine d'une SEP ou PR suite à une vaccination aurait été écarté par la communauté médicale.

(Si vous préférez ce peut être l'objet d'une autre discussion pour ne pas diverger de la discussion intiale)

Merci
spondyleux is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/01/2011, 09h27   #7
spondyleux
Membre
 
Date d'inscription: janvier 2008
Messages: 480
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Bonjour,

Merci de laisser l'analyse psychiatrique aux personnes compétentes.

Ma question s'adressait au Dr Dupagne.
spondyleux is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/01/2011, 13h46   #8
spondyleux
Membre
 
Date d'inscription: janvier 2008
Messages: 480
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Pardon, j'ai dû prendre la comparaison avec les paranoïaques pour une réponse concernant les personnes s'interrogeant sur les bienfaits ou risques de la vaccination.

à la relecture, je me rends compte que ce n'était certainement pas votre intention. Mes excuses donc pour cette réponse un peu sèche.
spondyleux is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/01/2011, 15h32   #9
Autresoir
Membre
 
Avatar de Autresoir
 
Date d'inscription: mai 2007
Localisation: Maine
Messages: 3 659
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Bonjour,

Je n'interviens que pour que ce topic soit marqué d'une flèche, chez moi ; parce que je le trouve particulièrement didactique.
Dont acte.
Autresoir is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/01/2011, 16h37   #10
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 813
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Citation:
Posté par spondyleux
Merci Dr Dupagne pour ce clair exposé. Cependant pouvez-vous préciser ce point :

Si vous simulez des cambriolages partout, les habitants d'un quartier risquent de devenir paranoïaques et de tirer sur tout ce qui bouge, y compris sur leurs voisins (on appelle ça une allergie) ou sur leur famille (on appelle ça une maladie auto-immune).

Vous estimez qu'une vaccination peut déclencher une maladie auto-immune ? à ma connaissance l'origine d'une SEP ou PR suite à une vaccination aurait été écarté par la communauté médicale.

Bonjour, ce qui est écarté, c'est une augmentation significative des maladies auto-immunes liées à la vaccination. En fait, il semble que la vaccination puisse déclencher, mais non créer des maladies auto-immunes qui seraient survenues de toute façon plus tard.

Même sans étude, il est clair qu'en injectant un stimulant puissant de l'immunité (squalène par exemple) on a toutes les chances d'introduire la goutte d'eau qui fait déborder le vase.

D'ailleurs, étant comme vous atteint d'une SPA (minuscule dans mon cas) il est hors que question que je fasse des vaccins avec adjuvant.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/01/2011, 22h28   #11
spondyleux
Membre
 
Date d'inscription: janvier 2008
Messages: 480
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Bonsoir et merci.

Si vous trouvez que ce message s'éloigne trop du sujet je l'effacerai ou le transférerai. C'est un témoignage personnel

Ma fille de 7 ans vient il y a peu de développer une oligo-arthrite juvénile.

Les premiers symptômes sont apparus quinze jours après un rappel de Revaxis.

Quand je l'ai dit à la rhumatologue qui la suit désormais j'ai eu droit à un grand sourire que je préfère ne pas interpréter. Bref elle est catégorique : pour elle, coïncidence absolue.

Le médecin qui a fait l'injection est le médecin de famille qui est aussi mon médecin référent. Il connaît par conséquent parfaitement mon état (SPA).

Lui également ne voit aucun lien.

Dans le vaccin Revaxis il y a tout ça :

Phénoxyéthanol, Formaldéhyde, Acétique acide (E260), Sodium hydroxyde (E524), Milieu 199 de Hanks, Acides aminés, Sels minéraux, Vitamines, Eau pour préparations injectables, Adsorbant : Aluminium hydroxyde, Résidus du procédé de fabrication : Néomycine, Polymyxine B, Streptomycine

Peut-être que ce vaccin lui sauvera la vie, mais c'est vrai que le moins qu'on puisse dire c'est que je n'ai pas vraiment été mis en garde ou informé.

Je ne sais pas si le médecin n'aurait pas dû par prudence, avant de lui administrer ce rappel, vérifier son taux d'anticorps, en raison du contexte familial.

Cela fait-il partie des bonnes pratiques médicales ?
spondyleux is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/01/2011, 00h06   #12
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 813
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Bonsoir Spondyleux,

Personne ne peut affirmer que c'est une coïncidence. C'est "peut-être" une coïncidence. Reste qu'il était nécessaire de faire ce vaccin. Au moins n'avez vous pas le regret de voir une maladie se développer après un vaccin "optionnel".
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/01/2011, 11h18   #13
Odalisque
 
Messages: n/a
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Oui mais où trouver des vaccins sans adjuvants ?

le dernier vaccin DTP qui etait sans alu a été retiré du marché en France (il me semble)

et pour nos bébés, il me semble donc que nous n'avons en France à disposition aucun DTP ou DTP+C sans aluminium.
  Réponse avec citation
Vieux 22/01/2011, 12h01   #14
Odalisque
 
Messages: n/a
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

a défaut aurait-on une source fiable (article scientifique ?) pour savoir quel vaccin DTP contient la plus faible quantité d'adjuvants ?
  Réponse avec citation
Vieux 22/01/2011, 19h50   #15
spondyleux
Membre
 
Date d'inscription: janvier 2008
Messages: 480
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Citation:
Posté par d_dupagne
Bonsoir Spondyleux,

Personne ne peut affirmer que c'est une coïncidence. C'est "peut-être" une coïncidence. Reste qu'il était nécessaire de faire ce vaccin. Au moins n'avez vous pas le regret de voir une maladie se développer après un vaccin "optionnel".

Bonsoir Dr Dupagne,

Je ne regrette pas le vaccin en lui-même, en tout cas dans son principe. J'admets parfaitement que cette technique a sauvé préventivement des millions d'individus. Pour ma fille, après tout, peut-être est-ce une coïncidence, sans doute même. Et puis cela reste quelque chose de bénin, Dieu merci.

Mais je regrette de devoir lutter pour avoir des information nuancées
Je regrette que la "médecine officielle" qui ne peut pas m'expliquer l'étiologie d'un simple rhumatisme, ni son évolution, m'affirme avec applomb qu'un vaccin ne peut pas en avoir été la cause.
Ma fille, à 7 ans, a déjà reçu 10 vaccins et on n'a jamais tenu compte de son terrain.
On me dit ensuite qu'il faudra mettre ma fille sous methothrexate alors que j'apprends par moi-même que c'est un médicament tératogène. A t-on 50 ans de recul pour affirmer que donner un traitement de fond à une jeune enfant de 7 ans lui sera plus bénéfique que de ne pas en prendre ?

Conclusion pour en revenir au vaccin : maintenant en tous cas je vais être beaucoup plus vigilant et prendre en tant que parent les décisions en conscience.

En tous cas merci de votre liberté de ton sur ce sujet comme sur d'autres d'ailleurs.
spondyleux is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/01/2011, 20h56   #16
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 813
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Citation:
Posté par Odalisque
a défaut aurait-on une source fiable (article scientifique ?) pour savoir quel vaccin DTP contient la plus faible quantité d'adjuvants ?

Non, et d'ailleurs, je ne suis pas sûr que cela change grand-chose.

En fait, l'idéal serait de trouver un nouveau procédé de vaccination, par exemple avec des bactéries vivantes génétiquement modifiées pour provoquer une vraie infection bénigne tout en portant des antigènes d'autres maladies. J'imagine que du monde est dessus, et qu'il y aura des réactions violentes si on propose cette voie...
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/01/2011, 20h58   #17
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 813
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Citation:
Posté par spondyleux
B
Mais je regrette de devoir lutter pour avoir des information nuancées
Je regrette que la "médecine officielle" qui ne peut pas m'expliquer l'étiologie d'un simple rhumatisme, ni son évolution, m'affirme avec aplomb qu'un vaccin ne peut pas en avoir été la cause.
Ma fille, à 7 ans, a déjà reçu 10 vaccins et on n'a jamais tenu compte de son terrain.
On me dit ensuite qu'il faudra mettre ma fille sous methothrexate alors que j'apprends par moi-même que c'est un médicament tératogène. A t-on 50 ans de recul pour affirmer que donner un traitement de fond à une jeune enfant de 7 ans lui sera plus bénéfique que de ne pas en prendre ?

Conclusion pour en revenir au vaccin : maintenant en tous cas je vais être beaucoup plus vigilant et prendre en tant que parent les décisions en conscience.

En tous cas merci de votre liberté de ton sur ce sujet comme sur d'autres d'ailleurs.

C'est tout le problème de l'information sanitaire en France, comme je l'ai développé au Sénat pour la grippe : "On ne définit pas une politique sanitaire en fonction des données scientifiques disponibles, on fabrique l'information qui appuie la politique sanitaire prônée par les "experts"
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/01/2011, 21h41   #18
piel
Membre
 
Avatar de piel
 
Date d'inscription: juin 2006
Messages: 7 453
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Citation:
Posté par d_dupagne
C'est tout le problème de l'information sanitaire en France, comme je l'ai développé au Sénat pour la grippe : "On ne définit pas une politique sanitaire en fonction des données scientifiques disponibles, on fabrique l'information qui appuie la politique sanitaire prônée par les "experts"
Bonsoir,
Je crois aussi que la vaccination est un dogme qui inhibe l'esprit critique de nombreux médecins souvent honnêtes par ailleurs.
Ce qui n'empèche pas qu'il y en ait de franchement malhonnêtes dans cette histoire.
Merci pour votre travail.

Dernière modification par piel 22/01/2011 à 21h53.
piel is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/01/2011, 00h16   #19
laluce
Membre
 
Date d'inscription: novembre 2006
Messages: 9
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Bonjour,
Comme vous, la composition des vaccins m'inquiète ...et ce depuis que je m'y suis intéressée à l'occasion de la campagne de vaccination anti-grippale. Bien que je reconnaisse le grand bénéfice de certains vaccins, je n'imaginais pas qu'ils contenaient autant de produits toxiques.

Ces dernières années, nous, jeunes parents inquiets pour la santé et l'avenir de nos enfants, nous apprenons avec consternation la toxicité de composants et leur impact sur l'organisme (sous la forme de perturbateur endocrinien ou favorisant certains cancers) : BPA dans les biberons et les conserves, phtalates dans les jouets et vêtements pour enfants, aluminium chlorhydrate dans les déodorants, parabens dans les produits cosmétiques, formaldéhyde dans un nombre inimaginable d'objets qui nous entourent...Néanmoins, nous constatons que l'industrie (sous la pression de l'opinion publique) réussit parfaitement à faire sans avec un peu de volonté !

Alors, je garde espoir qu'un jour nous produirons des vaccins tout aussi efficaces mais sans ses composants toxiques...
En attendant et pour ma part, je préfèrerais que les vaccins recommandés le soient parce qu'ils sont vraiment nécessaires...
laluce is offline   Réponse avec citation
Vieux 24/01/2011, 06h39   #20
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 813
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Citation:
Posté par laluce
Ces dernières années, nous, jeunes parents inquiets pour la santé et l'avenir de nos enfants, nous apprenons avec consternation la toxicité de composants et leur impact sur l'organisme (sous la forme de perturbateur endocrinien ou favorisant certains cancers) : BPA dans les biberons et les conserves, phtalates dans les jouets et vêtements pour enfants, aluminium chlorhydrate dans les déodorants, parabens dans les produits cosmétiques, formaldéhyde dans un nombre inimaginable d'objets qui nous entourent...Néanmoins, nous constatons que l'industrie (sous la pression de l'opinion publique) réussit parfaitement à faire sans avec un peu de volonté

On exagère beaucoup la toxicité de nombreux produits. Nous sommes environnés de produits "naturels" cancérigènes :
- Le soleil, et ses différentes rayonnements.
- Le grillé (viande surtout), cancérigène du côlon
- La radioactivité naturelle

On est plus sensible au risque chimique, mais il est souvent inférieur au risque naturel. Donc, pas de panique, ce qui compte surtout, c'est de ne pas fumer, et par sécurité, de peler les fruits du commerce.

Si le vin était un nouveau produit, il serait immédiatement retiré du marché pour grave cancérogénicité.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 24/01/2011, 09h01   #21
spondyleux
Membre
 
Date d'inscription: janvier 2008
Messages: 480
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Oui mais on peut éviter les coups de soleil, le barbecue horizontal ainsi que la viande grillée, aérer le radon de sa maison en granit, boire modérément du vin bio, ne pas fumer, changer sa voiture diesel pour la marche etc.

Le vaccin en revanche il est imposé pour ses enfants, et on n'en sait presque rien.
spondyleux is offline   Réponse avec citation
Vieux 24/01/2011, 09h11   #22
coldman
Membre
 
Date d'inscription: août 2010
Messages: 358
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

...

Dernière modification par coldman 30/03/2011 à 20h39.
coldman is offline   Réponse avec citation
Vieux 24/01/2011, 10h07   #23
laluce
Membre
 
Date d'inscription: novembre 2006
Messages: 9
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Citation:
Posté par d_dupagne
On exagère beaucoup la toxicité de nombreux produits. Nous sommes environnés de produits "naturels" cancérigènes :
- Le soleil, et ses différentes rayonnements.
- Le grillé (viande surtout), cancérigène du côlon
- La radioactivité naturelle

On est plus sensible au risque chimique, mais il est souvent inférieur au risque naturel. Donc, pas de panique, ce qui compte surtout, c'est de ne pas fumer, et par sécurité, de peler les fruits du commerce.

Si le vin était un nouveau produit, il serait immédiatement retiré du marché pour grave cancérogénicité.

Ce que vous dites est sûrement vrai pour un sujet adulte.

Par contre, pour ma part, je ne pense pas qu'on exagère la toxicité des produits quand il s'agit de la santé de nos enfants... un nourrisson n'est pas particulièrement exposé aux rayons de soleil, ne consomme pas de viande grillée, ne boit pas de vin (enfin je l'espère !), et s'il a la chance de ne pas avoir des parents fumeurs, il est en définitive davantage exposé au risque chimique ! Et ce risque chimique est d'autant plus important que les sources sont multipliées : rien que la chambre de l'enfant fraîchement repeinte avec des peintures conventionnelles, meublés avec lit et commande en contreplaqué peints et vernis, équipée d'un babyphone dect émetteur de vilaines ondes et garnie de jouets en plastique ou en bois traité et peint est un oasis de toxicité chimique qui ne doit pas être très bonne pour la santé de l'enfant ! Heureusement à ce niveau là, les parents peuvent encore éviter ou limiter cette pollution, par contre, ils ne peuvent intervenir quand il s'agit de vaccin sauf à ne pas vacciner... mais ce choix n'est pas acceptable au regard de l'utilité vitale des vaccins (du moins pour certains).

Au passage, il me semble que ce qui nocif dans le vin est sa teneur en pesticides et sulfites...heureusement, il existe des vins bio sans sulfite ...mais ce ne sont peut-être pas les meilleurs !
laluce is offline   Réponse avec citation
Vieux 25/01/2011, 08h54   #24
Maricha
Membre
 
Avatar de Maricha
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Arcachon
Messages: 791
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Bonjour,

Je viens de lire ce post absolument passionnant merci Docteur pour votre exposé qui est vraiment très pédagogue.
Ca rejoins ce que je pense des vaccins, un peu aidée par ma maman il faut dire (elle était médecin scolaire).
Quand je me suis posée la question de l'utilité du ROR, mon aîné était tout petit, elle m'a fortement conseillé (c'est peu de le dire) de faire ce vaccin en disant que la rougeole n'était pas une maladie bénigne (les complications peuvent être dramatiques) et que vacciner mon bonhomme c'était aussi un devoir envers les autres si on voulait éradiquer cette maladie. Le DTP je ne me suis même pas posé la question (ils ont même eu le pentacoq).
Pour le reste je suis plus dubitative, mes enfants n'ont pas été vaccinés contre l'hépatite B (alors que moi je le suis). Toute la famille a pourtant été vaccinée contre La Grippe l'an dernier.
Par contre j'ai une fille de 10 ans et je ne suis pas prête à faire celui contre le cancer du col de l'utérus, je trouve qu'on manque de recul.
__________________
Est-ce de ma faute à moi si j'aime le café et l'odeur du tabac...
Maricha is offline   Réponse avec citation
Vieux 25/01/2011, 14h56   #25
gégé74
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2008
Localisation: Haute Savoie
Messages: 62
Re : Vaccinations, articles du Dr Dupagne ?

Citation:
Posté par laluce
...
Au passage, il me semble que ce qui nocif dans le vin est sa teneur en pesticides et sulfites...heureusement, il existe des vins bio sans sulfite ...mais ce ne sont peut-être pas les meilleurs !

Faux : Seule seul le raisin est "bio"(encore que le sulfate de cuivre est autorisé en "agriculture bio"). La vinification est généralement traditionnelle.

Cordialement,
Gérard
gégé74 is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.