Forum médical Atoute.org Lisez le document rédigé collectivement par les membres du forum Alcool : L'alcool, c'est pas un problème...

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Arrêter l'alcool
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Arrêter l'alcool Ce forum est destiné aux personnes ayant un problème avec l'alcool. Son objet est l'entraide et les échanges.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 15/01/2012, 04h29   #101
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 180
Re : La peur de l'anéantissement

Hello Dexter 77
Merci de ta participation et bien vu ces 2 titres des Beatles...
Connais-tu la compilation "Love" qui dépoussière bien et permet de bien faire découvrir?
Et la musique inspirée du film -ou même le film, quoique- "I'am Sam"? Des ré-interprétations de grands titres des p'tits gars de Liverpool dont certaines sont pas dégueux!

A quand tu veux pour parler de zic, de tout et de rien.

Bises jaunes et sous-marines.
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/01/2012, 04h51   #102
gompat
Membre
 
Avatar de gompat
 
Date d'inscription: mai 2011
Localisation: Aquae Sextiae
Messages: 750
Re : La peur de l'anéantissement

http://www.youtube.com/watch?v=krIus0i9xn8



une musique pour tous et chacun
__________________

gompat is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/01/2012, 04h53   #103
gompat
Membre
 
Avatar de gompat
 
Date d'inscription: mai 2011
Localisation: Aquae Sextiae
Messages: 750
Re : La peur de l'anéantissement

il y a aussi le post en musique qui permet de partager au quotidien toutes ces musiques sans rien que personne n'ait rien à y redire


http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=144533
__________________


Dernière modification par gompat 15/01/2012 à 06h07.
gompat is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/01/2012, 07h36   #104
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 449
Re : La peur de l'anéantissement

Bon-jour India,

Citation:
Evidemment qu'avec l'abstinence, "on" change, mais pas forcément notre environnement pas malade, lui, et je trouve dans certaines circonstances le temps un peu long et les rapports humains futils et superficiels.

dans le cas des relations interpersonnelles ; ne faudrait-il pas être au moins deux ?
si tu trouves que c'est super fils ciel ; causes de trucs qui t'branchent, nan ?
et si t'as pas du tout envie d'causer ben... n'existe-t-il pas des phrases polies pour se retirer (de tout pitits pitits mensonges qoua )

et pis... parfois, la météo, le p'tit chat de la voisine, la dernière crevaison du tonton du cousin de l'avant dernier p'tit n'veu de Jocelyne, j'dirais que ça m'soulage les neurones et parfois si j'ai envie ça permet de "creuser" un peu '"l'autre" et de découvrir que tout le monde à une vie intérieure. nan ?

Citation:
Et puis, en "grand comité", j'aime de moins en moins..

j'étais étonnée de moi même me souviens.
Moi qu'aimais la fête, les gens, les groupes...
ben là, je n'avais qu'une envie ; limite être seule entre moi et moi (et pourtant j'étais pas en super compagnie m'fin bon... )
et pis... doucement mais sûrement... parfois... je constate que je peux aller vers des groupes (la foule ne m'fait pas kiffer par contre), que j'ai même besoin de cela.
Pour autant pas tout l'temps. Je crois que je suis "normale" maintenant ( )

Citation:
Bon, l'essentiel, c'est de ne pas trop ressasser, malgré tout.

Je lisais sur le post de Bouj', Siné qui parlait du présent.
quand je commence à ressasser ; je lutte pour être dans mon présent (oui, oui, j'ai parlé de lutte (c'est ma période de vie qui veut "ça" actuellement).
Je dis pas que c'est facile.
Je dis que lorsque "ça" commence ; j'essais de stopper mes pensées z'inutiles qui décortiquent sur du gros rien (passé) et qui s'élastiquent vers de l'improbable (futur).
En fait... je me demande si ce n'est pas une histoire de concentration... ???

serait-ce alors une histoire de confiance en soi... ou/et une confiance en la vie ?
lâcher la/sa volonté de maîtrise sur les évènements ou personnes dont bien entendu nous n'avons aucune prise ? ou !

bisous,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
Sevrage physique
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/01/2012, 08h52   #105
napolinaris
napolinaris
 
Avatar de napolinaris
 
Date d'inscription: avril 2011
Localisation: en Belgique, Bruxelles
Messages: 314
Re : La peur de l'anéantissement

Bonjour, ça fait quelques semaines que j'étais pas venu. Et ce que je lis là ne m'étonne pas et en même temps m'étonne aussi.

Alors, comme ça, ce ne serait qu’aller d 'un anéantissement à l'autre? On cesserait de s'anéantir avec les degrés d'alcool pour se frotter à un anéantissement singulier, existentiel, pas moins réel que le précédent, pas moins douloureux, sauf à considérer qu'il n'abime plus les tissus du foie et d'autres tissus logés ça et là dans le corps? Et des gouffres on peut tous causer, qu'on ait été violenté ou non, la question n'est pas là.

Qu'on ait été ou non saisi dans l'huile de friture ou dans le coton des silences, on a tous une histoire de souffrance sur les bras.

Et ça colle au corps, justement, et ça résiste à la dilution dans les meilleures vodkas, voire même que ça résite aux meilleurs auteurs, au plus vaillants psychologue et psychaputes de tout poil, vu que ça manque pas non plus, les machins tapins de la consolation.

Les béances de l'âme, de l'émotion, les cailloux dans les godasses, alors qu'il reste encore les derniers 10.000 kilomètres à parcourir avant de chausser des ailes. Les tessons dans les muscles qui se réveillent, les scories de ce qui avait été remisé là, dans la poche muette et sombre de l'ombre de notre ombre. Là, ça se réveille.

Et que faire avec ça! De l'art, du courage, de la vie, une manière d'être, une acceptation de sa carlingue amochée.

Pour ma part, j'ai cessé de croire que je pourrais être comme les autres et je sais que ça ne joue pas en ma faveur. Et alors, avant, c'était pas mieux, l'adaptation avec alcool ne m'était pas des plus favorables. Je plais moins, maintenant, et comme vous toutes et vous tous, je me prends mes paradoxes et mes incohérences en pleine poire, sans filtre.

Je disais à une psychapute longtemps rencontrée que j'avais du mal à m'habituer aux éléphants gris après avoir si longtemps tutoyé les éléphants roses. Et je me suis mis à les barioler de ce que j'en pensais.

Nos pertes sont irrémédiables. Avec ça, il faut s'arranger. Nos sensibilités se sont frottées à des acides, et l'alcool a pu adoucir cela un temps. On peut même remercier ce temps, cet adoucissement, sans lequel, peut-être, nous ne serions pas là.

Je dis merci à l'alcool pour m’avoir sauvé la vie durant un temps, avant de commencer à la détruire autrement, voir en pire, ce qui n'est pas certain.

Puis, là, puis toi, puis elle et nous, avec des airs de rien, hagards des fois en fin de nuit sans sommeil, hallucinés par nos sens émoussés, on déguste des vues pas terribles sur des falaises bien escarpées.

Il faut bien se voir comme on est et cesser de supposer que les autres ont le velours. Y a pas que les alcooliques à fréquenter les psychaputes, il y a tant de gens normaux dont on ignore tout en espérant vivre leur bonheur supposé.

Ta femme te quitte, ton frère te méprise, ton bosse te raille. Et alors? Tu es, tu as le droit de vivre ce que tu veux car justement tu en as payé le prix.

Nous avons gardé la facture et on peut l'exhiber devant n'importe qui.

Puis-je te dire: aime tes gouffres et tes éclats, aime tes manques, tes imperfections, tes seins taillés par la douleur, ton ventre, tes yeux et ce qu'ils voient.

Lâcher prise, ouaip, ou pas, qui dit que la recette est de sophrologie ou de la randonnée infinie dans les greniers de la littérature, hein? Qui dit, qui sait, qui aurait le droit de nous dire? et nous, qui nous autorise à supposer que la vérité, UNE FOIS DE PLUS !! serait ailleurs que dans notre chair.

T'es comme un avion sans aile. Et d'oiseau, je me suis fait baleine, et je chante mes effrois qui s'entendent à 4.000 kilomètres de distance.

J'aime chaque millimètres de rouille qui tache ma peau. Oh, pas tous les jours, n'est-ce pas.

Et puis, j'ai aimé ce que vous toutes et tous avez balancé là.

Bonne journée et j'ai rien avancé de merveilleux, pas de solution, pas d'onguent, pas de pansement.

Juste la dignité, de la dignité et de l'aplomb.

Oncques ne m'emmerde, disait Rabelais.

LOVE

Napo
__________________
napolinaris,
Arrêt alcool 05 janvier 2000.
Fitzgerald : "First you take a drink, then the drink takes a drink and then the drink takes you"
napolinaris is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/01/2012, 10h03   #106
abricot
 
Messages: n/a
Re : La peur de l'anéantissement

Bonjour,

Merci Napolinaris pour ce texte.

Je sais maintenant pourquoi je suis irremediablement (alors même que .....) attachée à ce forum, pour ces rares, trés rares, trop rares moments de pur plaisir de lecture.

Bonne journée.

Abricot.
  Réponse avec citation
Vieux 19/01/2012, 10h57   #107
PYRITE
 
Messages: n/a
Re : La peur de l'anéantissement

Citation:
Posté par abricot
Bonjour,

Merci Napolinaris pour ce texte.

Je sais maintenant pourquoi je suis irremediablement (alors même que .....) attachée à ce forum, pour ces rares, trés rares, trop rares moments de pur plaisir de lecture.

Bonne journée.

Abricot.


Oui Napo, merci

( Coucou Abricot)


PS : certains ici sont dans cette "mouvance"... où même l'alcool ne peut plus rien, reste à faire ce qu'il peut encore être fait.
Sauver les meubles ou l'essentiel ??

Dernière modification par PYRITE 19/01/2012 à 11h02.
  Réponse avec citation
Vieux 20/01/2012, 00h38   #108
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 180
Re : La peur de l'anéantissement

Hello napolinaris
Citation:
Qu'on ait été ou non saisi dans l'huile de friture ou dans le coton des silences, on a tous une histoire de souffrance sur les bras.

et comme vous toutes et vous tous, je me prends mes paradoxes et mes incohérences en pleine poire, sans filtre.

On peut même remercier ce temps, cet adoucissement, sans lequel, peut-être, nous ne serions pas là.

Je dis merci à l'alcool pour m’avoir sauvé la vie durant un temps, avant de commencer à la détruire autrement, voir en pire, ce qui n'est pas certain.

et nous, qui nous autorise à supposer que la vérité, UNE FOIS DE PLUS !! serait ailleurs que dans notre chair.

Merci le virtuel, merci, pa'c' qu'aucune des conversations réelles que j'ai pu avoir,-et j'en ai eu à essayer de savoir si "ma" pauvre tête ne tournait pas dans le sens inverse de la rotation du monde-, bref donc, ces conversations de surface, dépoussiérrées, lustrées, luisantes qui me confondaient un peu davantage entre chloro-conformisme et convoito-jalousies n'ont pu me décomplexé comme cette "allégorie" remarquablement saisie de napolinaris.

Reste...reste qu'il me, qu'il nous (pour les aficionados de cette "mouvance" comme le soulignera ensuite Pyrite) reste à accéder à ce degré de puissante indépendance, d'intime revendication de son acceptation, dans toutes ses compulsives faiblesses et ses insoupçonnables ressources, par notre "chair" -rendue depuis si peu à ce qu'elle nous a de chère-, nos larmes, notre travail, notre sueur, notre sang, sans forcément effectivement tous "les machins tapins de la consolation".

Mais bon dieu que cette ambition est enivrante, oui,oui, mais anxiogène pour l'incorrigible béta-projeteur de ces "élucubrations fantasmagorico-destructrices" pour citer Svaincra.

Citation:
Bonne journée et j'ai rien avancé de merveilleux, pas de solution, pas d'onguent, pas de pansement.

Juste la dignité, de la dignité et de l'aplomb.
Bises équerre et bulle-à-niveau.
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/01/2012, 01h24   #109
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 180
Re : La peur de l'anéantissement

Hello Svaincra,

Y décoiffe napolinaris -avec ou sans fixation XXL à l'aloès vera et laitance de saumon-, faut reconnaître, c'est du brutal, j'ai même connu une polonaise qu'en prenait au p'tit déjeuné.
T'inquiète, c'est vach'ment sain, digeste, naturel, et pas polyphosphaté.
Rien que du bon 98%, sel 2%!

Et toi, tu dors en babygros et en mouffles ou t'as pu t'aménager une oasis vivrière autour du lavabo, du camping-gaz et du hamac?
T'as qu'en même pas demandé à c'qui assurent le chauffage par simple animalité et conduction capillaire de leur chaleur corporelle pendant travaux!

Citation:
ne faudrait-il pas être au moins deux ?
Et peut-être passé pour peine-à-jouir, casse-noisettes, ennuyeux polémiste et para-jouisseur.

Citation:
causes de trucs qui t'branchent, nan ?
Et toi tu t'y connaîs en tectonique des corps?
http://www.musicme.com/#/Tanger/titr...55801620-01_12

Faut que j'me simplifie, p'is le peu qu'j'ai gouté m'a bien plu.

Citation:
Je dis que lorsque "ça" commence ; j'essais de stopper mes pensées z'inutiles qui décortiquent sur du gros rien (passé) et qui s'élastiquent vers de l'improbable (futur).
En fait... je me demande si ce n'est pas une histoire de concentration... ???

Joliment dit et pas con.
Mais j'avoue que j'ai de plus en plus de mal à me concentrer longtemps.
Y'a p'têt' une hygiène de vie à reprendre, ou une décrispation à envisager, un relâchement dans la conduite à négocier. Là, comme ça, c'est clair, mais au pied du mur, entre maçons et israëliens, j'décrocche souvent.

On s'enrhume pas, on oublie pas le pébroque sur la patère du porte-manteau, et quand, faut y aller, ben, on y va.

Bises cuillère de miel dans tasse de thé Earl grey.
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/01/2012, 01h29   #110
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 180
Re : La peur de l'anéantissement

Citation:
Posté par gompat
il y a aussi le post en musique qui permet de partager au quotidien toutes ces musiques sans rien que personne n'ait rien à y redire


http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=144533

Hello Gompat
et merci pour la suggestion.
C'est souvent pour illustrer et rendre appétissantes mes réponses que je mets des liens musicaux.
Mais il est vrai, qu'il faut que je pense à faire un tour de "JAR", qui a dit:"Jean-Michel"?
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/01/2012, 01h35   #111
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 180
Re : La peur de l'anéantissement

Hello Abricot,
Hello Pyrite,
Bienvenue sur ce fil, pas toujours évident à suivre, mais après tout, qu'on peut jouer de volée. -jeu, set et match Yannick Mac Federnadal!-
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/01/2012, 07h55   #112
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 449
Re : La peur de l'anéantissement

bon-jour India,

Citation:
Et peut-être passé pour peine-à-jouir, casse-noisettes, ennuyeux polémiste et para-jouisseur.

bah... t'as écrit "peut-être" nan ?
et pis au pire du pire ; keskon s'en fou ???
c'est celui qui dit qu'y est d'abord
perso je sais que je suis pas une peine à jouir (quoi que ), j'peux être pète-couillette, polémiste, adorable, forte, fragile, drôle, pas drôle, triste, gaie etc.
bon et alors ????
mis à part dans la relation amoureuse je reste moi (avec mes travers, mes points d'appuis etc... ). Moi c'est ki ? un tout, un ensemble (comme tout l'monde nan ?).

fais ce que t'as envie de faire, dis ce que t'as envie de dire et ? si ça défrise ben.... z'ont qu'à s'acheter un lisseur ou s'faire une permanente picétou

Citation:
Y décoiffe napolinaris

hihihihihii ; vi
nous restons donc dans le domaine capillaire
m'en fou d'être décoiffée j'aime d'ailleurs bcp sentir les rafales ravager ma mise en pli que je ne fais pas

dignité ? vi
j'me souviens qu'avec la picole ; j'étais pas super belle à voir et la dignité ché pas où elle était mais l'avait dû s'barrer vers d'autres cieux.
par contre, sans picole (et même lorsque je picolais mais que j'étais à jeun) ; je ne suis pas du genre à m'humilier toute seule comme une grande. Je suis pas prête à tout pour garder coûte que coûte et vaille que vaille.
une sorte de chance d'avoir ce truc là ; en toute occaz, il me reste au moins cela p'tete une histoire d'orgueil va savoir ???
ça me serre et me dessert j'pense m'fin bon...

l'aplomb ?
suis pas effrontée (j'pense pas du moins). de l'audace encore de l'audace ? ça peut ... tout dépend de l'objectif que je me suis fixée.
si j'veux un truc (surtout professionnel) ; là, c'est clair que faut pas prendre le chou et j'vais tenter d'aller là, où on m'attends pas forcément

ah flûte encore !!!
rv chez l'dentiste à 8h00 c'matin.
faut qu'y go mon chou

bisous,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
Sevrage physique
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/01/2012, 08h45   #113
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 449
Re : La peur de l'anéantissement

j'ai encore 5 mn donc ;

Citation:
Et toi tu t'y connaîs en tectonique des corps?
http://www.musicme.com/#/Tanger/titr...55801620-01_12

les corps sont écartés et non écartelés donc ? y a d'l'espoir et comme c'est lui qui fait vivre y paraît = ouf !

et pis "la longue nuit des remords" ; j'prends pô !
pour re-monter me faut pas "ça" ; me faut du lourd !!! http://www.youtube.com/watch?v=np3FX...eature=related ---

allez là, mainan suis à la bourre,
bisous,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
Sevrage physique
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/01/2012, 01h54   #114
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 180
Re : La peur de l'anéantissement

Hello Svaincra,

Si je puis me permettre...
http://perlbal.hi-pi.com/blog-images...la-calobra.jpg

C'est limite "bigaresque" et l'hébergement de l'image n'est même pas de mon fait: le vrai mauvais goût du leecher.

Citation:
p'tete une histoire d'orgueil va savoir ???

Orgueil, fierté, égoïsme, narcissisme... quoi qu'est bien, quoi qu'est mal vu?
Perso, j'suis englué, empétrer, paumé dans ces concepts des arcanes sinueuses de l'âme humaine.

Ce que je crois en savoir, c'est qu'il est préférable d'en parler à mots couverts, façon hypocrite langue de vip, dire qu'on en a pour ne pas passer pour une fiotte, mais pas trop, pour faire plaisir à la marionette de Jospin, hein, mais qu'est-ce que j'barjotte moi...

...point trop donc, pour ne pas effrayer,ne pas passer pour un monstre infréquentable, pour dépasser the stade bébé pervers polymorphe et montrer comme on a bien grandi, compris, assagi, vieilli, râter-sa-vie (bon Indianamou, là, va't'faire victimer chez les grecs, entre réputation hermaphrodite et crise économique ou avoue qu't'as voulu pousser un peu loin dans la forme la rime en "i", allé crache ta valda!)

Si on veut bien me faire un topo, why not.

Citation:
tout dépend de l'objectif que je me suis fixée.
Je sais pas "vraiment" pourquoi, mais c'est le genre de "conviction" qui me glace les sangs et même les deux cents.

Pourquoi?

Trop habituer à subir, p't'êt', sempiternel manque de confiance en moi qui ne m'a conduit qu'à servir -même si j'ai beaucoup aimé, j'aime, et sans doute, j'aimerai servir et que sa douloureuse perte ne fait que trop souligner ma vaine inutilité bien encombrante-, jalousie maladive de la quête inassouvie de bonnes certitudes bien sécurisantes, envie de dogmes, dogmes allemands ou dogmes "Bergman".

Ç(touche "Alt"+128 au pavé numérique ou comment parfaire sa culture informatique en renforçant son abstinence alcoolique, bandes de petites et petits galopins, va... Merci tonton Indi!)


Ça me coupe la confiance, l'envie de l'autre en me paranoïant que cet(te) autre est un(e) vil(e) calculateur(trice) prêt(e) à me sacrifier sur l'autel de son "objectif".

Indianamou ne serait-il pas un obsédé fusionnel, un éternel aspirateur à reconnaissance, encouragements, rassurage et sécuritage -p'is d'abord, y'a des "vrais" mots autre que sécurité et confiance pour ces deux là, pa'c'que, même si j'les adore comme ça, pour en parler en dehors du forum, si, y'a pas le contexte, t'es pas toujours bien compris-

Ou, ne serait-ce pas là , la projection sur les autres de mon propre égotisme, prêt à tous les extrêmes pour se satisfaire et jouïr à tous prix...ça fout les j'tons, non?

En tous cas, j'aime quand, dans le grand vent la bourrasque et la pluie cinglante, je ne me torture plus à savoir si je suis le plus tendre altruiste des hommes ou le plus sombre tyran démoniaque et sournois de la création... Juste le gardien des clés pour le seigneur Zool, alors et pour mettre Sigourney en lévitation!

Citation:
faut qu'y go mon chou
C'est typée comme expression surtout précédée de l'incontournable "tu montes", limite suffisant voire méprisant, attention pas dans le méchant ni le narquois, plutôt dans l'ordinaire, le commun, comme lorsqu'on dit d'une fille qu'elle est "gentille", mais ça me fait tout drôle de penser qu'on pourrait m'appeler "mon chou".

Je prends donc ça comme une marque de ménagement, d'attention et même, de respectueuse tendresse.

Citation:
les corps sont écartés et non écartelés donc ? y a d'l'espoir et comme c'est lui qui fait vivre y paraît = ouf !
Ou des corps inexorablement s'écartent des uns tandis qu'ils se rapprochent
inéluctablement des autres.

Non, non, n'insiste pas... j'ai beau être curieux de tout, et même si tout ce qui ne tue pas renforce, je ne t'accompagne pas au live...
... surtout qu'à partir à la bourre qu'on va encore se r'trouver su'l'côté, juste sous l'enceinte droite, p'is, déjà qu'j'ai pu qu'mon oreille droite vu qu'la gauche , elle a rendu son marteau et son enclume au concert de Manu Chao à la fête de l'huma, c'est un comble!

Nan, j'déconne... mais j'irai pas quand même ou alors attaché... mais là, c'est une autre histoire.

Bises doux zéphyr et rouleaux de printemps.

Dernière modification par Indianamou 21/01/2012 à 02h16.
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/01/2012, 02h32   #115
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 180
Re : La peur de l'anéantissement

Y'a de curieux bugs en ce moment sur Atoute, non?
(Les premiers signes de la réalisation de la prévision astèque (comme les couteaux du même nom -j'allais pas m'en priver d'celle-là-) de fin du mooooonnnnnde!

Ou plus simplement, qui c'est'y qu'a touché à la grosse prise rouge?

P.S./ Suite à l'envoi d'un post, y'a eu un "Gateway" machin-chose puis mon post est réapparu et que ça sent le souffre et la machiavélique conspiration "Illuminati".
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 24/01/2012, 06h29   #116
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 449
Re : La peur de l'anéantissement

Bon-jour India,

Citation:
Orgueil, fierté, égoïsme, narcissisme... quoi qu'est bien, quoi qu'est mal vu?
Perso, j'suis englué, empétrer, paumé dans ces concepts des arcanes sinueuses de l'âme humaine.

Ce que je crois en savoir, c'est qu'il est préférable d'en parler à mots couverts, façon hypocrite langue de vip, dire qu'on en a pour ne pas passer pour une fiotte, mais pas trop, pour faire plaisir à la marionette de Jospin, hein, mais qu'est-ce que j'barjotte moi...

...point trop donc, pour ne pas effrayer,ne pas passer pour un monstre infréquentable, pour dépasser the stade bébé pervers polymorphe et montrer comme on a bien grandi, compris, assagi, vieilli, râter-sa-vie (bon Indianamou, là, va't'faire victimer chez les grecs, entre réputation hermaphrodite et crise économique ou avoue qu't'as voulu pousser un peu loin dans la forme la rime en "i", allé crache ta valda!)

Si on veut bien me faire un topo, why not.

Le mot "monstre" est peut-être un tantinet exagéré m'fin bon
quoi que...

Un jour ou l’autre, il faut affronter son dragon. Chacun de nous a dans sa vie un monstre différent. Ce qui semble terrible aux uns n’est pour les autres qu’une gêne passagère. Mais pour tous il existe une «grande peur», un Minotaure au centre de son labyrinthe intérieur, une bête immonde qui arbore notre visage. Un jour, il faut se battre pour soi, pour sa propre cause, non pour quelque finalité élevée, sociale, politique, humanitaire, spirituelle ou autre. Décides-toi à affronter ce qui t'empêche de vivre pleinement. Guerroie pour ta vie. Bats-toi contre ta grande peur. Aujourd’hui est un bon jour pour accepter le combat, cesser de fuir, lutter avec ce qui te terrifie le plus. Comprends-tu que les gens et les situations qui font ton malheur sont les déguisements de cette peur, les masques du dragon qui t'habite ? Toute vie contient une descente en enfer. Le labyrinthe est une représentation classique du monde infernal (le roi Minos était juge des enfers), mais aussi de la matrice. Comment sortir du Labyrinthe ?

Comment revenir du pays des morts ? Comment ressusciter ? Comment renaître ? Comment naître ?


Perso, m'en fou de savoir que P. Levy est critiqué pour çi ou ça ; l'important est que lorsque je glane une phrase ou plusieurs ; ça m'parle ... le reste m'en contre fou (ou presque).
bref...

J'ai pas une définition précise (et j'ai surtout la grosse glue de chercher) alors vais tenter de l'dire avec comment je vois ces choses-là...
j'dirais que...
Il est HORS DE QUESTION ( ) de flancher.
souffrir seul(e) dans son coin ; ça, je sais faire (et encore ... qu'est ce que précisément souffrir hein ?).
par contre --- montrer, exprimer ; plutôt niet !
ou alors ... façon "je suis si mal, tellement mal que... personne ne peut rien faire pour moi, même po toi, tout l'monde s'en fou de toute façon, je ne suis qu'une merde mais je demanderais à personne de me démontrer le contraire !
Je ne veux rien, je ne peux rien mais donnez moi tout !!!
au pire du pire ou au mieux du mieux ; je ferais de l'énorme pour montrer à quel point je suis si mal !!!! = Je suis en représentation, nan ?

Je ne changerais pas fierté contre orgueil. Pas la même chose.
la fierté ? m'en fou
l'orgueil par contre me permet et m'a permis de "surmonter" certains passages de vie.
Il me sert comme me dessert.

Comme nous disions l'autre jour avec Bougie ; nous faut-il aller au bout du bout pour ensuite nous booster pour remonter encore plus haut, encore plus fort ??? histoire d'apprendre à respirer ? Avaler cette énorme bouffée d'air frais ?
Comme le p'tit up du talon lorsque t'es au fond de l'eau et que t'es en train de caner ?
ché pô... pas la réponse...

Citation:
Ça me coupe la confiance, l'envie de l'autre en me paranoïant que cet(te) autre est un(e) vil(e) calculateur(trice) prêt(e) à me sacrifier sur l'autel de son "objectif".

Pas mieux
pt1 que c'est chiant (j'aurais dû pousser au doctorat moua ; j'le savais ) de s'faire tout en boucle, se repasser chaque scène histoire de bien vérifier qu'il est très important de s'auto flageller...
et le pire du pire ? zéro réponse.
aucune assurance que...
pas la moindre certitude donc ? faut encore gratter, et sivouplè jusqu'au sang sinon ça compte pour du beurre...
et comme "on" peut pas (...) poser la question (tout simplement ! ou ?) ; et ça continue encore et encore ; c'est que le début d'accoreuh d'accord !!


manque de confiance en soi ou en l'autre pasque ...
et si c'était tout bêtement un peu des deux ?
ah vi !!! trèèèèèèèèèèèès bonne réponse s. !!!
et ?
et ???
hihihihihihihii

Citation:
Ou, ne serait-ce pas là , la projection sur les autres de mon propre égotisme, prêt à tous les extrêmes pour se satisfaire et jouïr à tous prix...ça fout les j'tons, non?

je capte à mort aussi !
arfff.... si c'est ça alors ???
j'ai encore plus peur...
Bon... une fois que nous avons avoué (à nous même cela va d'soi ) ; il se passe quoi après ?
ah oufff ; un gros rien !
je vais pouvoir et toi aussi continuer à nous massacrer l'bidon !
yes nan ?

Citation:
En tous cas, j'aime quand, dans le grand vent la bourrasque et la pluie cinglante, je ne me torture plus à savoir si je suis le plus tendre altruiste des hommes ou le plus sombre tyran démoniaque et sournois de la création... Juste le gardien des clés pour le seigneur Zool, alors et pour mettre Sigourney en lévitation!

Ne suis-je pas capable du pire comme du meilleur en gros ché cha ?
j'ai constaté que...
je ne sais pas faire à moitié (sans dec ??? )
parfois même "l'autre" n'a rien fait mais moi (moi, moi, moi, moi !!! )) je ne veux pas donc ? hop hop hop nan méhèèèèèèèoooooooo !!! il suffit donc ? je deviens abject... limite cruelle... m'fin... surtout partie sur une défense alors que... suis même pas attaquée = l'entourage ne comprends pas alors que moi ; je sais
et puis... dîtes un mot et je serais guérie (alalallalalalala.... ).

Citation:
C'est typée comme expression surtout précédée de l'incontournable "tu montes", limite suffisant voire méprisant, attention pas dans le méchant ni le narquois, plutôt dans l'ordinaire, le commun, comme lorsqu'on dit d'une fille qu'elle est "gentille", mais ça me fait tout drôle de penser qu'on pourrait m'appeler "mon chou".

Je prends donc ça comme une marque de ménagement, d'attention et même, de respectueuse tendresse.

tu fais bien de l'prendre ça com
faut pas croire hein !
spa parce que je viens d'écrire que je peux être cruelle que ...
c'est juste histoire de m'protéger...
(de qui ? pour quoi ? l'Apocalypse étant proche spour ça... je fais des stocks de sucre dans mon bunker)

Citation:
Ou des corps inexorablement s'écartent des uns tandis qu'ils se rapprochent inéluctablement des autres.

pas forcément inéluctablement et ? c'est là ou je rame ...


Citation:
même si tout ce qui ne tue pas renforce,

quelle phrase crétine, tu trouves pô ?
ché pas si un tétra s'rait d'acc avec c'tte phrase ...
(peut-on rire de tout ? hihihihihihihi ; vi, vi ; c'est même mes préf )


Citation:
Bises doux zéphyr et rouleaux de printemps.

lorsque "on" me prend par les sentiments ; ça fonctionne plutôt pas mal...
ou alors ...
Citation:
Ça me coupe la confiance, l'envie de l'autre en me paranoïant que cet(te) autre est un(e) vil(e) calculateur(trice) prêt(e) à me sacrifier sur l'autel de son "objectif".
bis...

mais... là, dans l'virtuel ; je sais que nan et je dirais un grand et énorme ; oufff !

ns sommes mardi et ? c'est chouette nan ?
tiens une de mes chansons préf ;
('ptete je te l'ai djà dit r'marque... http://www.youtube.com/watch?v=y6gyB...deo&playnext=1

bisous,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
Sevrage physique
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 25/01/2012, 01h47   #117
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 180
Re : La peur de l'anéantissement

Hello Svaincra,

Beaucoup s'inquiètent de ta forme, ton moral, ta santé sur ton nouveau fil "La souffrance", (Comme titre, c'est rassurant, tu me diras!).

D'après c'que tu m'en as touché, tes travaux d'isolation devraient, si ce n'est déjà le cas, toucher à leur fin et tu pourras bientôt t'esbaudir dans la barbouille des murs, plafonds, portes, fenêtres, radiateurs, plinthes, lames de parquet, conduits de cheminée... et comme tu m'as confié que tu t'en faisais une joie, je suis de tout coeur avec toi. Accroche-toi au pinceau, j'enlève l'échelle, disait Gotlib!

Donc, du câillon (ouppps pardon, ça veut dire bordel, mais en lorrain pas vulgaire!) plein la carrée, du boulot et des frais en prévision, un temps pisseux et humide, si c'est pareil que chez moi dans l'est, à supposer, ta gamine, qui joue au yoyo avec ses humeurs et avec tes nerfs -j'ai la version maxi-toys à la maison-, un affect qui se la pète "Alien versus Prédator au royaume des Dents de la mer" (Picon, évidemment, -euh, là encore, c'est p't'ête une nouvelle fois trop typé alcoolo lorrain -quoique comme Pernod-Ricard, les meilleures menottes sont nationales voire internationales-)... bref, la vie, la vraie chère à "Herta" et "Amora" (huuuuummm, le plaisir du knacki froid trempé dans la mayonnaise, si, si, j'vous r'commande!)... et Paf, le chien...

...Une réponse à l'Indianamou, du tonnerre!

Est-c'que j'le mérite seul'ment? ("Hein, j'te jure m'dame, c'est pas mes doigts qu'ont tapé ça au clavier, c'est la webcam qu'est tombée d'l'écran, promis!")

Oui, puisque tu l'as fait! (Ça, c'est envoyé, pour un peu, j'y croirais!)

Une magnum réponse à l'Indianamou, et plein d'indicateurs de compréhension du mode de fonctionnement de la môme Svaincra par dessus le marché.
Citation:
j'dirais que...
Il est HORS DE QUESTION ( ) de flancher.
souffrir seul(e) dans son coin ; ça, je sais faire (et encore ... qu'est ce que précisément souffrir hein ?).
par contre --- montrer, exprimer ; plutôt niet !
ou alors ... façon "je suis si mal, tellement mal que... personne ne peut rien faire pour moi, même po toi, tout l'monde s'en fou de toute façon, je ne suis qu'une merde mais je demanderais à personne de me démontrer le contraire !
Je ne veux rien, je ne peux rien mais donnez moi tout !!!
au pire du pire ou au mieux du mieux ; je ferais de l'énorme pour montrer à quel point je suis si mal !!!! = Je suis en représentation, nan ?

Et que comme une bille, j'me dis que j'suis pareil, et qu'ça arrange pas les affaires à mon bonheur!

Un genou à terre, p'têt'e même les deux, les pommettes et les arcades éclatées, le blair réduit façon presse-purée, les yeux dans l'vague j's'rai capab'e de dire "rien à déclarer" d'vant Dieu le père pour donner le change et continuer à assurer!
Pourtant...

L'orgueil, va également me permettre de franchir certaines étapes de ma vie... dans quelles circonstances et à quel prix, on verra bien!

Citation:
pas la moindre certitude donc ? faut encore gratter, et sivouplè jusqu'au sang sinon ça compte pour du beurre
T'as essayé l'eau salée pour apaiser?

P'is, c'est pas les soucis domestiques de mes derniers mois, qui vont m'encourager à me laisser m'offrir sans entraves ni arrières pensées.
Suspiciuos, l'Indianamou, on the "Qui vive", tous les sens en éveil et les muscles bandés, telle la gazelle ayant cru flairé le soupçon d'un atome de l'odeur d'un pet de panthère!

Citation:
je vais pouvoir et toi aussi continuer à nous massacrer l'bidon !
Belles perspectives, vous en conviendrez.

Citation:
parfois même "l'autre" n'a rien fait mais moi (moi, moi, moi, moi !!! )) je ne veux pas donc ? hop hop hop nan méhèèèèèèèoooooooo !!! il suffit donc ? je deviens abject... limite cruelle... m'fin... surtout partie sur une défense alors que... suis même pas attaquée = l'entourage ne comprends pas alors que moi ; je sais
et puis... dîtes un mot et je serais guérie (alalallalalalala.... ).
Et tu t'retrouves en un rien divorcé! CQFD.
Mes aïeuls auraient-ils été maudits à l'époque des Templiers?
J'aurais dit du mal d'Elisabeth Tessier?
C'est ma (notre) croix et faut accepter d'la porter?
Hervé Villard enregistrerait un nouveau CD?

Citation:
pas forcément inéluctablement et ? c'est là ou je rame ...
25 ans d'interdits, la pression de la "performance", la castration narcissique du "je n't'aime plus", une "hélépathie" débutante (ben oui, "hélépathie", ta jeunesse!)... C'est vrai que t'as beau avoir fait tes avirons à Oxford, pour le rameur, c'est pas gagné!

Citation:
ché pas si un tétra s'rait d'acc avec c'tte phrase ...
Ch'sais pas...
Quand j'ai visité le père Lachaise, j'avais cru entendre Desproges et Pétrucciani en parler de chaque côté de leur allée.


Citation:
ns sommes mardi et ? c'est chouette nan ?
tiens une de mes chansons préf ;
('ptete je te l'ai djà dit r'marque... http://www.youtube.com/watch?v=y6gyB...deo&playnext=1

Mercredi depuis quelques instants...
Le moins que l'on puisse dire, c'est que tu es éclectique, et pas uniquement parc'que tu te souviens en avoir fait au collége ... de l'éclectisme!
Sans doute curieuse, également.
Et qui aime bien comprendre les tenants et les aboutissants.
Et puis, pleine de ressources et de références comme le prouve l'extrait littéraire du début de ta réponse.

J'en ai connu une, un peu comme ça... Elle, c'était "Cabaret" avec Liza Minnelli... Jolie plante à laquelle on s'accroche un brin, mais pas toujours facile à entrenir (qui à dit à arroser!) et qui s'est prise à refleurir, toute seule, en cette nouvelle année.

Faut garder les pouces verts pour ce genres d'orchidées et il restera donc les mauvaises herbes aux mauvais jardiniers!

Bises coquelicot, rose et réséda.
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 26/01/2012, 06h58   #118
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 449
Re : La peur de l'anéantissement

bon-jour India,

pu de temps pour t'écrire mais juste j'voulais dire...
et pis dire encore
alors bon

à bientôt,
bisous,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
Sevrage physique
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/01/2012, 00h22   #119
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 180
Re : La peur de l'anéantissement

J'apprends dans l'abstinence à être patient, à savoir savourer lorsque je reçois, à savoir donner où on ne m'attend pas, à trouver également les ressources inconnues qui sont au fond de moi.

Ça fait un rien évangile suivant Saint India, mais y'a du vrai dans tout ça.
Et j'peux vous garantir, qu'j'ai pas toujours été comme ça! Comme quoi!

On va bien voir jusqu'où qu'c'est'y qu'ça nous emmènera, n'est-il pas?

Bises "On-est-tous-des-stars-le-sam'di-soir".
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/02/2012, 08h17   #120
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 449
Re : La peur de l'anéantissement

Bon-jour India,

Citation:
Un genou à terre, p'têt'e même les deux, les pommettes et les arcades éclatées, le blair réduit façon presse-purée, les yeux dans l'vague j's'rai capab'e de dire "rien à déclarer" d'vant Dieu le père pour donner le change et continuer à assurer!
Pourtant...

Je suis très tatillonne sur la ponctuation Monsieur India ; alors, selon vous, derrière les trois petits (tout piti piti) points de pension en sus que pourrait-il bien se dire ou se taire ?

Citation:
L'orgueil, va également me permettre de franchir certaines étapes de ma vie... dans quelles circonstances et à quel prix, on verra bien!

Ce que je sais maintenant avec mes experiences de vie-à-moi-personnelle-et-pitou-et-pitou c'est que ???? (roul'ments de tambours sivouplè) ; ça passe !
le truc ? comme tu dis tout dépend "quoi", "comment" pourquoi" et le champ de l'attente derrière (ou devant).
Arggg ; je dis un truc d'une banalité affligeante
bah... pas grave parfois les fondamentaux ça a du "bon" ; nan ?
ce que j'ai constaté et qu'est hyper dur je trouve c'est ;
- le dire
- le faire

pour la causerie ; ça va
pour le "faire" ; c'est autre chose puisque dans ces cas-çi très présents, bien souvent (...), c'est surtout de faire le bigorneau, le Bernard qui ne veut pas sortir de son nid pas douillet...
mais comme je disais à une cop's hier ; faut pas que je reste seule ; chui en mauvaise compagnie actuellement...

http://www.youtube.com/watch?v=-FE1Y8TwhBY

j'ai même volé "deux jours d'arrêt" mais... même si je pouvais continuer jusqu'à la fin de la semaine ; je décide que nan ! je décide qu'il est important que je bouge, fasse, agisse ! (d'ailleurs je n'ai pas "rien" fait hier et aujourd'hui)
donc = boulot demain !

et ce week, il n'est pas question que je sois en train de ruminer ; hop hop hop ; actions !
pas bouger pour bouger (quoi que... ) mais ... point trop n'en faut me semble-t-il ...

Citation:
T'as essayé l'eau salée pour apaiser?

Bien sûûûûr ; nan mais pour quoi me prenez-vous !!! ????
certains mettent de l'alcool sur la plaie à vif ; pour moi ; il suffit !
et même si je continue parfois à balancer de l'eau-qui-pique ; ça fait de toute façon moins mal qu'avec des litres d'alcool.
ou alors, il peut arriver que je mette un pansement et que je dessine un p'tit bonhomme qui rigole dessus

Citation:
P'is, c'est pas les soucis domestiques de mes derniers mois, qui vont m'encourager à me laisser m'offrir sans entraves ni arrières pensées.
Suspiciuos, l'Indianamou, on the "Qui vive", tous les sens en éveil et les muscles bandés, telle la gazelle ayant cru flairé le soupçon d'un atome de l'odeur d'un pet de panthère!

le truc ? j'assume mes petits soucis domestiques aussi (hein que nous sommes des gens "biens" ?!!!!
sauf que... (et ça pour un paquet de gens je suppose (ça aide à relativiser j'trouve ) ; une micro goutte d'O, un grain de sable fin et ? et ???
et quoi hein ???
ben rien ; on avance quand même
pas de grosses dettes, pas de prisons, pas d'hp, pas de trucs inormatifzzzzz (si, si ça s'dit), donc ? d’extérieur ; ça l'fait
et puis... ; http://www.youtube.com/watch?v=h_g2w...eature=related

je fais une pause, prend une gorgée de kawa, écoute M vite fait en arrière plan, étire mes bras (ben vi pô mon nez pfffffffffff ), réfléchis un quart de s'condes et me dis ; bah... qu'est ce que j'm'en fou de tout ça hein !

faut arrêter de s'prendre le m'lon et pis ?
et pis c'est tout !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
(en plus, j'dois r'descendre paske j'ai pu de kawa à faire couler dans ma gorge et ça peut pas pour mon inspir (ah ! le talent le talent )

Citation:
Belles perspectives, vous en conviendrez.

J'ai l'bide explosed ; c'est bon - j'arrête (au moins pour aujourd'hui )

Citation:
Et tu t'retrouves en un rien divorcé! CQFD.
Mes aïeuls auraient-ils été maudits à l'époque des Templiers?
J'aurais dit du mal d'Elisabeth Tessier?
C'est ma (notre) croix et faut accepter d'la porter?
Hervé Villard enregistrerait un nouveau CD?

spour ça que je suis pô mariée.
sinon, j'ai demandé l'avis du public et je dis ; réponse B JP !
à moins, à moins qu'il y ait ruse et que la réponse est dans la question (vs pouvez répéter la quessssion sivouplè )

Citation:
25 ans d'interdits, la pression de la "performance", la castration narcissique du "je n't'aime plus", une "hélépathie" débutante (ben oui, "hélépathie", ta jeunesse!)... C'est vrai que t'as beau avoir fait tes avirons à Oxford, pour le rameur, c'est pas gagné!

je dirais alors quitte à choiz ;
"Si attacher tes lacets te fait mal au dos
Mets des mocassins et prends un chausse-pied, ou bien va pieds nus!"


perso, j'ai pas 25 ans d'interdits ; je dirais même que j'ai fait un peu (beaucoup) comme je voulais.
il est interdit d'interdire et tout l'machin !
à moi la rout's, les docks et le fuck off !
et pis...
spa que les temps changent mais moi j'ai changé (-pas de points à la ligne et n'ouvrez pas les guillemets y a trop d'vent ça va les faire s'envolues).

t'ends, t'ends ; j'viens de trouver une perle
http://www.memoireonline.com/11/07/6...fetiche25.html
psychanalyse-à-deux-balles-point-com
(marrant nan ? tu crois qu'elle a eut son 3ème galop ?? )
(arrffff ; je me moque ; elle est en master quand même nan mèèèèèèhééééééhooooooooooo !!!).

Citation:
Faut garder les pouces verts pour ce genres d'orchidées et il restera donc les mauvaises herbes aux mauvais jardiniers!

je prends !
ça fait du bien

et sinon au niveau alcool ; comment c'est-y que ça s'passe pour toi ?
et pis j'te fais une scène ;
http://www.youtube.com/watch?v=Wo2Lo...eature=related

bisous,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
Sevrage physique
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/02/2012, 02h03   #121
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 180
Re : La peur de l'anéantissement

Hello Svaincra
Tu prends bien soin de toi, j'espère.
Tu te dorlotes et te câlines comme il se doit, parce que je vais avoir encore beaucoup besoin de toi!
Pourquoi je dis ça?
Ben à cause de ça, pardi...
Citation:
faut pas que je reste seule ; chui en mauvaise compagnie actuellement...
... et que je sais qu'y a que toi qui a la clef, et qu'j' peux sans doute même pas prétendre à faire le serrurier.

Pourtant...
Pourtant, à se rendre malheureux comme une pierre, si tant est qu'une agglomération minérale dure, froide et inerte puisse incarnée une image de la triste solitude, de l'isolement contraint, bref saisi d'une coupable mélancolie du "devoir-faire-pour-soi-tout-seul", je crois qu'il faut une bonne injection d'orgueil pour réussir à se dépasser, et espérer voir de nouveau s'épanouir en son sein...
http://www.youtube.com/watch?v=G9gGHF7n5gc

D'autant plus qu'une personne qui aime le cinéma de Stanley Kubrick au travers de Barry Lindon (perso, j'suis tombé tout petit dans 2001 et j'en suis pas encore tout à fait revenu et mon kid, c'est Shining, quel famille!) ne peut pas être foncièrement mauvais et inapte à la relation sociale, voire amicale, non?

Quoique...
Citation:
il est interdit d'interdire et tout l'machin !
à moi la rout's, les docks et le fuck off !
et pis...
spa que les temps changent mais moi j'ai changé

Une p'tite tranche d'utopie avec des vrais morceaux d'amertumes et de désillusions dedans, ou j'me trompe.

Citation:
(arrffff ; je me moque ; elle est en master quand même nan mèèèèèèhééééééhooooooooooo !!!).
Et dans l'irrévérencieuse cruauté au vitriol que seules les femmes de goût savent pratiquer avec panache.

Citation:
J'ai l'bide explosed ; c'est bon - j'arrête (au moins pour aujourd'hui )
Alors, on va se détendre, s'installer, poser son tricot, sa clope, son "Mode et travaux", changer sa panoplie de majorette pour un Baygros et...
http://www.youtube.com/watch?v=YS7SaAtBF8g

Citation:
et sinon au niveau alcool ; comment c'est-y que ça s'passe pour toi ?
Manqu'rait plus, j'tente la cuite pour me consoler.
C's'rait l'ponpon, c's'rait l'bouquet!
Vous trouvez pas qu'j'en chie assez comme ça, pour me r'mettre le pied à l'étrier et la gueule au gibet.

Non, là, j'fais mon kéké... Suis vach'ment content qu'ça semble bien installé et qu'le "hors alcool" soit à l'évidence mon meilleur allié.
Même la clope est restée suspendue? J'saurais pas trop expliqué, mais ça l'fait!

En plus, Mercredi, j'dois toucher les clés d'l'appart où j'vais déménager, pied sur la troisième marche, grosse apnée, accrocher la queue du Mickey, java, flon-flon, une goutte de sueur qui perlait de mon front vient de tomber sur le clavier... Bon, ben, euh... http://www.dailymotion.com/video/x1a...aaa-part-5_fun

Bises peinture acrylique et papier intissé.
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/02/2012, 07h21   #122
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 449
Re : La peur de l'anéantissement

Bon-jour India,


Citation:
D'autant plus qu'une personne qui aime le cinéma de Stanley Kubrick au travers de Barry Lindon (perso, j'suis tombé tout petit dans 2001 et j'en suis pas encore tout à fait revenu et mon kid, c'est Shining, quel famille!) ne peut pas être foncièrement mauvais et inapte à la relation sociale, voire amicale, non?

vi

Citation:
Une p'tite tranche d'utopie avec des vrais morceaux d'amertumes et de désillusions dedans, ou j'me trompe.

utopie ? nan ! je ne comprends tjrs pas pourquoi (quoi que si pisque bcp de comportements de nous z'autres les humains sont largement soumis à des hypothèses socio, psy. nan ?) il est souvent question d'utopie lorsque "on" souhaite un monde "meilleure", où la guerre des mondes, de son monde n'existerait pas ...
ou l'argent et le pouvoir ne régneraient pas en maître et ne balaieraient pas d'une loi, d'un décret les valeurs humaines (à savoir ; consommations pour paraître -valeur travail ++ pour être- l'insécurité pour rejeter - et le tout-pour-ma-gueule (se sont juste des exemples bien entendu (si, si va falloir les inscrire dans la constitution c'est dans les bacs pour avril 2012).
donc ? j'y crois encore, p'tete un peu moins, ché vraich mais... ou et... comme dit Alphonse (allais) ; quand il suffit d'un rien, on n'a pas besoin de grand chose (je savais qu'il était trop fort Alphonse (spour ça qu'on dit ; enfonce Alphonse j'pense nan ? )

amertume ? que niet !!!
zéro regret !

désillusions ; sur le p'tit monde de la zone ? mouai... graV !
mébon ; j'aime pas les gens dans des cases, j'aime pas les groupes paske dans des groupes y a des individus (nan ???????? ) et donc ? chacun est différent et donc ? j'ai rencontré des personnes vraiment chouettes dans tous les milieux sociaux et des pas gentils également...

Citation:
Et dans l'irrévérencieuse cruauté au vitriol que seules les femmes de goût savent pratiquer avec panache.

pasque un mec il dirait quoi lui ?
hihihihihiihi ; j'ai bien une blague qui m'vient mais... j'peux pas la dire ici, ça choquerait (pourtant c'est vraiment dommage je souris toute seule d'vant mon écran )


lorsque j'ai vu le titre, j'ai pensé directement à la scène finale ; si terrible...
et ; tu l'as mise (la scène donc)
Elle me fait des frissons partout, elle me remplie de "tout", elle me kidnapping le coeur...
oui, bon, quoi !!!! je suis une grande sensible picétou
http://www.youtube.com/watch?v=d3MVy3VrSr4

et pis ; http://www.youtube.com/watch?v=dzeO5...eature=related

V
Citation:
ous trouvez pas qu'j'en chie assez comme ça, pour me r'mettre le pied à l'étrier et la gueule au gibet.

je ne sais pas si vous en chier Monsieur ; vous ne me raconter que ce que vous voulez bien m'en dire, nan ? ( )

Citation:
Non, là, j'fais mon kéké...

ben c'est qu'est ce que j'dis


Citation:
Suis vach'ment content qu'ça semble bien installé et qu'le "hors alcool" soit à l'évidence mon meilleur allié.
Même la clope est restée suspendue? J'saurais pas trop expliqué, mais ça l'fait!

bah... p'tete ça s'explique ou pô ; l'important est ailleurs toute façon, si tu t'sens mieux hors qu'avec
et si ça l'fait c'est que c'est du bon et si c'est du bon ; c'est qu'ça l'fait me gourre-je ??

Citation:
En plus, Mercredi, j'dois toucher les clés d'l'appart où j'vais déménager, pied sur la troisième marche, grosse apnée, accrocher la queue du Mickey, java, flon-flon, une goutte de sueur qui perlait de mon front vient de tomber sur le clavier.

t'as les boules ?
ou t'es content ?
ou peut-être que j'devrais mettre un "et" à la place d'un "ou" ?

bisous glacé y paraît que c'est d'saison,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
Sevrage physique
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/02/2012, 21h43   #123
Bouj'
 
Messages: n/a
Re : La peur de l'anéantissement

Incroyable mais vrai !

Aaaaah ce virtuel quand même...!

Ca fusionne, émulsionne tous les types de cellules

En tout cas la peur de l'anéantissement n'a pas eu lieu (il s'était déjà produit bien avant...)...mais ça roule chaque jour mieux, au pire ça se maintient.

Merci pour la lecture et bonne suite de Vous...

Là, juste en passant... s..india...

Amitiés
  Réponse avec citation
Vieux 03/02/2012, 00h29   #124
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 180
Re : La peur de l'anéantissement

Bonsoir Bouj'

Devrais-je ajouter énigmatique Bouj'.
Tu n'avais d'ailleurs pas donné de réponses à mes premières interrogations (post #63 à la quatrième page).
Ce mystère, d'ailleurs, est source de charme et il intrigue.

Citation:
Posté par bouj'
Incroyable mais vrai !
Incroyable en quoi?

En le fait de se retrouver quelques mois plus tard dans de virtuels échanges pour "exister au travers de", trouver une étrange chaleur humaine dans les attentions bien enrichissantes, et j'espère, de plus en plus réciproques avec quelques forumeuses et forumeurs du board, sur fond de profil personnel addictif et de mieux en mieux cerné, encourageant, rassurant?

Mais vrai?
Perso, j'ai plus grand chose à dissimuler, j'me suis caché pendant trop longtemps à "piedestaliser" ou à "posséder" mon monde, fourbe sournois que j'étais, que je suis peut-être toujours, que je souhaite ne plus être, en tous cas (et comme pourrait dire Svaincra, sans picole -et, j'ajouterai avec une juste pointe d'autodérision, sans contradictrice dans ma vie-, c'est "moi" qui décide) donc sincère, oui, au moment où j'écris car en évolution, en construction, donc en marche et le mouvement créant la dynamique, la marge de mes vérités (et de mes contradictions également) serpente et louvoie en restant cependant "vraie" et évidente, parce qu'à ce moment précis donné c'est tout à fait moi.

P'tain Indianamou, ça parait clair dans ta tronche (un rien chiant, démonstratif et magistral quand même, ça manque de la légéreté du "p'tit bonheur innocent" -c'est en ça que je dis que, malgré tout, "je donne le change"-) mais j'sais pas si ça l'est dans l'écriture (c'est là qu'on regrette d'avoir fait "sciences" et d'avoir tant dénigré les "littéraires" m'enfin!)

Car pensées claires s'énoncent simplement, isn't it?

Citation:
Posté par Bouj'
Ca fusionne, émulsionne tous les types de cellules
Cellules de qui? de quoi?

Citation:
Posté par Bouj'
En tout cas la peur de l'anéantissement n'a pas eu lieu (il s'était déjà produit bien avant...)...
La peur elle est toujours... je crois avoir déjà améliorer la gestion de mes sentiments, phobies, pulsions (d'autant plus lorsque je me sens en confiance... et c'est le cas, ici).
L'anéantissement lui n'a, heureusement, jamais eu lieu, et je suis debout, blessé mais debout.
J'arrive de plus en plus souvent à me dire qu'il ne pourra jamais arrivé.
Mais il ne faut jamais dire "jamais", n'est-ce pas?

Citation:
Posté par Bouj'
mais ça roule chaque jour mieux, au pire ça se maintient.
Effectivement, au pire ça se maintient.
Et je ne saurai jamais assez remercier, toutes (le plus grand nombre, c'est bien ma veine) et tous, dans le monde virtuel comme dans la réalité, qui me permettent de bien garder la tête hors de l'eau.

Citation:
Posté par Bouj'
Merci pour la lecture et bonne suite de Vous
Au plaisir de te lire à nouveau.

Citation:
Posté par Bouj'
Là, juste en passant... s..india...
Bises glace sans tain et moucharabieh.
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/02/2012, 01h53   #125
Indianamou
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 180
Re : La peur de l'anéantissement

Bonsoir Svaincra,

Le ton est clair, le style est frais, la forme est... bonne!
J'en suis ravi.

Citation:
Posté par Svaincra
pasque un mec il dirait quoi lui ?
hihihihihiihi ; j'ai bien une blague qui m'vient mais... j'peux pas la dire ici, ça choquerait (pourtant c'est vraiment dommage je souris toute seule d'vant mon écran
Tout le charme et l'érotisme féminin: on suggère, on sugère mais on ne dévoile rien.
Bon d'un autre côté, ça s'appelle aussi...les sondages!

Citation:
Posté par Svaincra
comme dit Alphonse
Je me permets de citer un autre Alphonse:
"Tu seras bien toujours le même, mon pauvre Gringoire !

Comment ! on t'offre une place de chroniqueur dans un bon journal de Paris, et tu as l'aplomb de refuser... Mais regarde-toi, malheureux garçon ! Regarde ce pourpoint troué, ces chausses en déroute, cette face maigre qui crie la faim. Voilà pourtant où t'a conduit la passion des belles rimes ! Voilà ce que t'ont valu dix ans de loyaux services dans les pages du sire Apollo... Est-ce que tu n'as pas honte, à la fin ?

Fais-toi donc chroniqueur, imbécile ! Fais-toi chroniqueur ! Tu gagneras de beaux écus à la rose, tu auras ton couvert chez Brébant, et tu pourras te montrer les jours de première avec une plume neuve à ta barrette...

Non ? Tu ne veux pas ?... Tu prétends rester libre à ta guise jusqu'au bout...

Eh bien, écoute un peu l'histoire de la chèvre de M. Séguin. Tu verras ce que l'on gagne à vouloir vivre libre.

M. Séguin n'avait jamais eu de bonheur avec ses chèvres..."

Et puis, un p'tit Monsieur Madame (de mémoire dans la pièce "Le Noir te va si bien", un pure régal du grand, très grand boulevard:
http://www.youtube.com/watch?v=CCYHQZOnjn4 )

"Monsieur et Madame DANLTA, ont un fils..."

Citation:
Posté par Svaincra
et ; tu l'as mise (la scène donc)
Moi, pour un truc comme ça, on m'fait un procès pour harcélement sexuel et on crie à l'horrible pervers.

So shocking donc... de ne pas ou plus oser me le permettre parc'que c'est exactement cette légéreté là qui m'fait sourire et met homme et femme sur un pied de sincère égalité.

Sinon, plus sérieusement (ou maladroitement, faut voir)...
...C'était également un point fort de ma future-ex et je t'ai déjà confié combien ton "profil" lui "ressemblait". C'est peut-être aussi simplement le vecteur d'une sensibilité féminine, indépendante, libérée, romantique et de haute volée. Une trace d'universalité soulignée par la maîtrise d'un film parfait... au Jack Daniel's près!

Cependant, Franscesca, au prix d'une souffrance et d'un combat intense, ne quitte pas le jardinet où son pas est agile et assuré pour suivre l'aventureux imprévu, incontrôlable et déstabilisant.
Elle va, dans l'abnégation(beurk!), continuer à remarquablement, de manière exemplaire, s'occuper des affaires courantes de sa famille et la lecture de ce film peut donc se faire à une infinité de niveau (c'est ça le génie de Clint!) de la gougeaterie d'un mari avec "de la merde dans les yeux" à délaisser sa femme si merveilleuse(et une fois de plus, les mâles s'en prennent pour leur grade) à l'incapacité d'un être humain à "assumer", sur la longueur de sa petite vie, son intarrissable soif d'amour et de passion (à savoir renouveler, le cas échéant, ce que je n'aurais pas su faire -sic-)!

Sois cependant, convaincue, que "je ne l'ai pas mise" (la scène, évidemment!) dans le but de juste "te plaire" (au sens séduire) mais de t'offrir, à ma façon, un cataplasme tiède et bienfaisant, pour les tensions intestines "de ton bide", et si j'y suis parvenu, j'en suis ravi.

Citation:
Posté par Svaincra
et si ça l'fait c'est que c'est du bon et si c'est du bon ; c'est qu'ça l'fait me gourre-je ??
Et réciproquement, docteur.

Citation:
Posté par Svaincra
ou peut-être que j'devrais mettre un "et" à la place d'un "ou" ?
Y'a de ça!
Une émancipation inopinée, opportune, contrainte mais nécessaire, voire vitale maintenant.
Je suis convaincu que je sortirai "grandi" de cette première étape de ma nouvelle vie.
Je la subis, mais c'était peut-être un mal nécessaire, obligatoire même.
Aurait-elle été possible à deux? Je ne crois pas, le confort l'aurait emporté sur le risque, sacré Eastwood que j'en suis un!

Et essuyons les projections, quelles qu'elles soient, pour l'après et concentrons-nous sur ce présent. (Ben, ouais, quoi, j'écris à la première personne du pluriel, et alors?)

Citation:
Posté par Svaincra
bisous glacé y paraît que c'est d'saison
Dans l'est aussi, pas beaucoup de neige(yes!), mais ça caille, ça pèle, ça meule et faut pas fourrer sa langue partout au risque de rester collé. (Y'a pas, le trivial d'vait m'démanger)

Bises crêpes suzette et p'tits beignets.

Dernière modification par Indianamou 03/02/2012 à 01h59.
Indianamou is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 20h34.


Édité par : vBulletin version 3.5.6
Copyright © 2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #7 par l'association vBulletin francophone
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.

Ce forum n'est pas un chat



Rechercher uniquement sur le forum "maladies" du nouveau forum :