Forum médical Atoute.org

Recherche :
Derniers articles publiés :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Humour médical
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Humour médical L'humour en blanc, et uniquement celui-là.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 12/12/2011, 13h09   #1
castor
 
Messages: n/a
La souris autiste et le psychiatre

Il était une fois un psychiatre qui étudiait la propagation de toxines chez une souris de laboratoire (ce qui n’est pas si incongru vu qu’un psychiatre est aussi un médecin).


La particularité de cette souris, outre le fait qu’elle était sujet d’expérience, est qu’elle était supposé savoir parler grâce à sa spécificité de souris de laboratoire côtoyant des psychiatres, mais ces derniers parlant une langue incompréhensible du reste de l’espèce humaine, c’était sans succès vu que leur langage usuel n’a aucune valeur de communication et que ces gens ne parlent qu’à eux même d’eux-même.


Depuis longtemps , de nombreuses expériences avaient été tentées afin de la faire parler. Après une période de tranquillité ou elle avait d’ailleurs l’occasion de temps à autre d’observer et écouter des humains normaux , la souris tomba de nouveau entre les mains du psychiatre d’obédience psychanalytique qui entrepris de lui injecter une toxine.


Il commence par la patte avant droite de la souris, attend un peu, note les réactions apparentes. La souris après tout ce qu’elle a enduré est néanmoins coriace. Le pauvre animal cependant, luttait avec opiniâtreté et courage pour se dégager du dispositif qui la maintenant fixée sur place.
Puis le même procédé est répété avec l’autre patte avant, puis les pattes arrières et même les oreilles pour faire passer la toxine plus vite dans le cerveau de la pauvre souris.



Enfin il fait une dernière piqûre dans l’appendice caudal du pauvre animal mais à peine la moitié de la dose injectée, un bruit retenti, ou plutôt un cri : "Là…là…là… Merde ! Maintenant ça suffit , j’en ai plein le cul !"


Le psychiatre reste un moment stupéfait, puis note :
"L’expérience a eu un effet inattendu, la souris autiste s’est, suite à l’injection, mise à parler avec un langage coprolalique dont j’ai toutefois pu saisir quelque bribes. je crois qu’elle a voulu m’aider en me signalant que la toxine est entrain de se concentrer dans le colon."
  Réponse avec citation
Vieux 13/12/2011, 13h18   #2
anya
Monde cruel
 
Avatar de anya
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 10 870
Re : La souris autiste et le psychiatre

beuh, c'est une loutre, pas un castor !
__________________
«libsz xeyzk »

anya is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/12/2011, 13h57   #3
castor
 
Messages: n/a
Re : La souris autiste et le psychiatre

Citation:
Posté par anya
beuh, c'est une loutre, pas un castor !

Ben merde ! On ne me l'a jamais dit.

Comment tu vois ça ?

Moi je ne vois pas la différence. Et cette photo je l'ai trouvée dans google images
  Réponse avec citation
Vieux 15/12/2011, 16h00   #4
Canonichou
109
 
Avatar de Canonichou
 
Date d'inscription: octobre 2011
Localisation: Groland
Messages: 116
Les trois malades mentaux condamnés à mort.

Ce jour-là, dans un pays dont nous tairons le nom, trois condamnés à mort sont sur le point de passer sur la chaise électrique.

Le premier est un pervers manipulateur narcissique sadique qui a poussé volontairement, méthodiquement, quatorze personnes au suicide. Il s'avance sans faire de difficultés et déclare froidement : « Me traiter de sadique et me faire passer à la chaise électrique, c'est l'hôpital qui se moque de la charité ! »
Le bourreau enclenche le commutateur et… rien en se passe. Le bourreau, glacial, déclare : « En vertu de nos lois, cette panne matérielle vous vaut la grâce. »

Le bourreau cherche la panne et rebranche un câble.

Le deuxième est un schizophrène paranoïaque. Il a tué sauvagement quatre personnes qui, selon les voix qu'il entendait, en voulaient à sa vie. Il avance vers la chaise le sourire aux lèvres, visiblement confiant. Il déclare « Dieu vient de me parler. Il m'a dit qu'aujourd'hui la Divine Providence a décidé de nous gracier tous les trois. »
Le bourreau enclenche le commutateur et… pssschiiit… un peu de fumée… et c'est tout. Le bourreau, irrité, déclare « Vous êtes gracié. »

Le bourreau cherche la panne, répare un court-circuit et remplace un fusible.

Le troisième est un autiste asperger. Particulièrement intéressé par la cardiologie, sept des cœurs de sa collection ont été prélevé par ses soins sur des personnes vivantes. Il est terrorisé. Les gardiens le traînent de force vers la chaise. Il se débat de toutes ses forces en hurlant : « Non ! Non ! Arrêtez ! Je refuse catégoriquement de monter sur une machine mal faite qui n'arrête pas de tomber en panne ! »
__________________
« Les parents en ont trop peur, les enfants pas assez. » Dr J. Barsony.
Canonichou is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/12/2011, 22h30   #5
dd23
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2011
Localisation: Rians var
Messages: 1
devinette, jeu de mot

Bonsoir,

pourquoi nous sommes constipés ?

Réponse :parce que la matière fait cale ( fécale)
dd23 is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/01/2012, 18h07   #6
castor
 
Messages: n/a
Re: devinette, jeu de mot

Une psy lacanienne nommée chef d’un service pavillonnaire dont les unités avaient des noms d’arbres. L’une d’elle s’appeleait “les peupliers”. Branle bas de combat pour débaptiser l’endroit dont le nom était une offense humiliante pour les patients: “les peux pliés” !
  Réponse avec citation
Vieux 16/01/2012, 00h44   #7
Eugénia
Membre
 
Avatar de Eugénia
 
Date d'inscription: juillet 2011
Messages: 16 500
Re : Re: devinette, jeu de mot

Citation:
Posté par castor
Une psy lacanienne nommée chef d’un service pavillonnaire dont les unités avaient des noms d’arbres. L’une d’elle s’appeleait “les peupliers”. Branle bas de combat pour débaptiser l’endroit dont le nom était une offense humiliante pour les patients: “les peux pliés” !
Et les chênes (chaîne) ?
Et les frênes (freine) ?

Bon, j'arrête là, mais je pourrais aussi me paumer dans les pommiers ou m'isoler dans les saulaies ou me castagner parmi les châtaigniers...

Tant qu'on ne se pine pas dans les pinèdes, l'honneur est sauf !
Et tu me fais toujours marrer, Castor

Tu es mon sycomore à cause des samares
Eugénia is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/01/2012, 10h27   #8
oda
 
Messages: n/a
Re : La souris autiste et le psychiatre

Qu'à ce



???
  Réponse avec citation
Vieux 16/01/2012, 10h45   #9
castor
 
Messages: n/a
Re : La souris autiste et le psychiatre

Citation:
Posté par oda
Qu'à ce



???

Un tore.

C'est la structure d'un névrosé selon Lacan.
  Réponse avec citation
Vieux 16/01/2012, 10h47   #10
castor
 
Messages: n/a
Re : La souris autiste et le psychiatre

Le sexe féminin a un caractère d’absence, de vide, de trou qui fait qu’il se trouve être moins désirable que le sexe masculin …

Lacan
  Réponse avec citation
Vieux 16/01/2012, 18h42   #11
renais-sance
détabalcoolisé 7ème dan
 
Avatar de renais-sance
 
Date d'inscription: novembre 2006
Localisation: sur la voie de la détabalcoobésitance
Messages: 5 976
Re : La souris autiste et le psychiatre

Citation:
Posté par castor
Le sexe féminin a un caractère d’absence, de vide, de trou qui fait qu’il se trouve être moins désirable que le sexe masculin …

Lacan

Je pense qu'il n'a pas tore. Bon, c'est pas tout ça, au bouleau !

Anne O., Nîmes

Dernière modification par renais-sance 16/01/2012 à 18h55.
renais-sance is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/01/2012, 21h14   #12
luc
chti ' zonaute - 50 ans
 
Avatar de luc
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Région lilloise
Messages: 4 140
Re : Re: devinette, jeu de mot

Citation:
Posté par castor
Une psy lacanienne nommée chef d’un service pavillonnaire dont les unités avaient des noms d’arbres. L’une d’elle s’appeleait “les peupliers”. Branle bas de combat pour débaptiser l’endroit dont le nom était une offense humiliante pour les patients: “les peux pliés” !
Pendant mes troubles interprétatifs en arrivant à la clinique Jérôme Bosh dans une ville du nord, je délirais forcément sur l'allemagne nazi. j'y pouvais rien n'y faire, j'ignorais qui était véritablement le peintre Jérôme Bosh. ça doit être fait exprés, une sorte de test Rorschach en réel.

Luc
luc is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/01/2012, 21h25   #13
castor
 
Messages: n/a
Re: Re : La souris autiste et le psychiatre

Citation:
Posté par renais-sance
Je pense qu'il n'a pas tore. Bon, c'est pas tout ça, au bouleau !

Anne O., Nîmes


Combien d'années de divan pour en arriver là ?
  Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide





Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 02h37.


Le forum Atoute utilise le script de forums VBulletin
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.



Ce forum n'est pas un chat

Cliquez pour en savoir plus sur le Retour des zappeurs-TDAH !