Forum médical Atoute.org Lisez le document rédigé collectivement par les membres du forum Alcool : L'alcool, c'est pas un problème...

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Arrêter l'alcool
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Arrêter l'alcool Ce forum est destiné aux personnes ayant un problème avec l'alcool. Son objet est l'entraide et les échanges.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 04/09/2013, 03h45   #1
Celtika
Membre
 
Avatar de Celtika
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 54
Besoin...de comprendre...

Je ne savais pas comment intituler mon message.
J'ai lu maintes et maintes fois des dizaines de sujets de discussions sur ce site et d'autres, depuis plusieurs années, et je n'osais jamais m'exprimer...mais aujourd'hui, cette nuit, je ne sais pas trop pourquoi, j'ai eu envie de vous parler.
Voilà, j'ai 25 ans. Celà fait bientot 10 ans que j'ai flirté avec l'acool. J'en ai abusé, surabusé. J'ai arreté, plusieurs fois...,j'ai été hospitalisé deux fois pour ça, je connais tout de l'alcool, ses dangers, ses effets, les effets qu'il a sur moi, desastreux...
.en fait, je sais très bien m'arreter, cela ne m'est pas particulièrement diffficile, mais a chaque fois,même si je sais qu'il n'est pas bon pour moi...je m'en remet une petite dose, pour je ne sais trop quel plaisir.

Cela fait pres de trois ans que j'ai pris conscience de mon probleme et que je me suis fait aidé. J'ai tenu bon...plus ou moins, mais a chaque fois, je suis obligé de tout gacher, comme ce soir....rien de très méchant, enfin, un peu, pour moi...je ne sais pour quelle raison, mais je viens de vider deux canettes de 8.6 en 1h, en en renversant une bonne partie sur les draps, alors que je suis chez mes parents...ça va sentir...ils savent que je ne dois pas boire...enfin...c'est difficle a expliquer et je ne veux pas être long....
Ma question est pourquoi ce soir...pourquoi encore???
Celtika is offline   Réponse avec citation
Vieux 04/09/2013, 06h09   #2
optima
Nature mon amie
 
Avatar de optima
 
Date d'inscription: septembre 2011
Messages: 12 138
Re : Besoin...de comprendre...

Bonjour,

Citation:
J'ai tenu bon...

C'est " le tenir" qui est le plus difficile. Tu te forces, tu serres les dents... et puis tu craques.

De quelles façon as-tu été aidé? ( sevrage physique uniquement?)

Que t'apporte l'alcool? Tu cherches à fuir quelque chose qui ne va pas dans ta vie?

Tu es suivi par un alcoologue? un psy? Tu connais les groupes de parole?

Citation:
je ne dois pas boire

Si tu remplaces par " je ne veux plus boire" ça donne quoi dans ta tête?
__________________
Danser pour oublier que le monde est cabossé
optima is offline   Réponse avec citation
Vieux 04/09/2013, 07h34   #3
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 450
Re : Besoin...de comprendre...

Bon-jour et bien-venu,

Citation:
c'est difficle a expliquer et je ne veux pas être long....

s'exprimer, faire sortir, vider, verbaliser ; sont pourtant l'une des clefs, le début du chemin pour petit à petit se détacher du besoin de boire de l'alcool.

c'est l'avantage d'un forum ; ton temps n'est pas compté, personne t'oblige

Citation:
même si je sais qu'il n'est pas bon pour moi...je m'en remet une petite dose, pour je ne sais trop quel plaisir.

Venir écrire sur un tel forum n'est pas une démarche facile je trouve.
c'est un pas.
une sortie d'un déni en tout cas.
Effectivement l'alcool m'a apporté beaucoup.
il m'a aidé à supporter un paquet de trucs.
peut-être même à me supporter tout court.

Il a calmé, apaisé, etc.
jusqu'au jour où, cela n’apaisait pu vraiment.
le produit empirait mes trucs de ma tête.
le corps suivait pu trop non plus d'ailleurs.
je parle mm pas de l'entourage....
alors ?
ben... j'ai fait comme toi.
essayer essayer et essayer encore et encore.
pt1 .... quand j'y pense c'était voué à l’échec (je peux dire ça avec le recul et tous les témoignages que je peux lire).
mébon.
quasi tous les alcoolo/tox passent par cette étape là.
Je vais y arriver tout seul - je suis pas comme les autres...
et pis ?
force est de constater que ... ben si.
une fois que t'as capté "ça" > t'arrêtes de te mentir à toi-même et aux autres.
tu vas vers le soin "pour de vrai".
- "j'en peux pu ; aidez moi s'il vous plaît (...)"
une autre étape là encore.
patience et persévérance comme dirait l'aut'

Citation:
je n'osais jamais m'exprimer...mais aujourd'hui, cette nuit, je ne sais pas trop pourquoi, j'ai eu envie de vous parler.

+

Citation:
je suis obligé de tout gacher, comme ce soir....rien de très méchant, enfin, un peu, pour moi...

ben...du coup, si, tu dois un peu savoir pourquoi/pour quoi nan ?

Mettre en place des "choses" afin d'être engueulé, rejeté, abandonné, etc.
ça permet de ?
se consoler en picolant, de se dire ; "ah... je savais de toute façon que j'étais un gros nul" etc.
ça permet des pretextes pour se mettre "minable" si jamais ô grand jamais t'en trouvais pu.
Donner à voir au monde ton mal de vivre, ton mal être...
je schématise mais en gros c'est l'idée...


au plaisir de te lire,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
Sevrage physique
svaincra is online now   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 16h55   #4
Celtika
Membre
 
Avatar de Celtika
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 54
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par svaincra
Bon-jour et bien-venu,



s'exprimer, faire sortir, vider, verbaliser ; sont pourtant l'une des clefs, le début du chemin pour petit à petit se détacher du besoin de boire de l'alcool.

c'est l'avantage d'un forum ; ton temps n'est pas compté, personne t'oblige



Venir écrire sur un tel forum n'est pas une démarche facile je trouve.
c'est un pas.
une sortie d'un déni en tout cas.
Effectivement l'alcool m'a apporté beaucoup.
il m'a aidé à supporter un paquet de trucs.
peut-être même à me supporter tout court.

Il a calmé, apaisé, etc.
jusqu'au jour où, cela n’apaisait pu vraiment.
le produit empirait mes trucs de ma tête.
le corps suivait pu trop non plus d'ailleurs.
je parle mm pas de l'entourage....
alors ?
ben... j'ai fait comme toi.
essayer essayer et essayer encore et encore.
pt1 .... quand j'y pense c'était voué à l’échec (je peux dire ça avec le recul et tous les témoignages que je peux lire).
mébon.
quasi tous les alcoolo/tox passent par cette étape là.
Je vais y arriver tout seul - je suis pas comme les autres...
et pis ?
force est de constater que ... ben si.
une fois que t'as capté "ça" > t'arrêtes de te mentir à toi-même et aux autres.
tu vas vers le soin "pour de vrai".
- "j'en peux pu ; aidez moi s'il vous plaît (...)"
une autre étape là encore.
patience et persévérance comme dirait l'aut'



+



ben...du coup, si, tu dois un peu savoir pourquoi/pour quoi nan ?

Mettre en place des "choses" afin d'être engueulé, rejeté, abandonné, etc.
ça permet de ?
se consoler en picolant, de se dire ; "ah... je savais de toute façon que j'étais un gros nul" etc.
ça permet des pretextes pour se mettre "minable" si jamais ô grand jamais t'en trouvais pu.
Donner à voir au monde ton mal de vivre, ton mal être...
je schématise mais en gros c'est l'idée...


au plaisir de te lire,
s.

Bonjour,

Je reviens vers vous....un peu honteux...j'ai bien sûr lu vos réponses dès le lendemain...mais je n'ai plus osé répondre...j'ai ré-arrêté de boire...et je pensais ne pas avoir besoin d'aide, ou ne pas avoir envie d'en parler.

Tout d'abord, merci pour l'attention que vous avez apportés à mon petit message, et merci d'avoir répondu...cela m'a fait du bien, vraiment...

Je vais reprendre tout depuis le début, en essayant de répondre à vos questions. je vais peut être être un peu long.

J'ai gouté à l'alcool pour la première fois à l'âge de 15 ans. Je sortais déjà pas mal le week end, mais je m'étais toujours refusé à boire, et à fumer, pourtant mes amis abusez déjà de l'alcool, mais moi, je me sentais en dehors de ça, je n'avais pas envie de ça, cela ,ne m'interressais pas, jusqu'à une fameuse soirée, c'était le 31 octobre 2003, Halloween. Ce soir là tout y passa, la bierre, le whisky, le soho, le pasoa...un sacré mélange, et en quantité assez importante pour quelqu'un qui n'avait jamais bu, et puis le cannabis....une très grosse cuite...j'ai adoré, même si le lendemain fut très difficile...du coup, je n'ai pas recommencé avant quelques mois, et puis les cuites ont ponctué cette année, mais avec parcimonie dirais-je, une fois tous les 3 ou 4 mois...par contre je me suis mis à fumer du cannabis, de plus en plus jusqu'à en fumer 12g par semaine, et cela jusqu'à novembre 2004, où mes parents se sont rendu compte de ma consommation, j'ai alors arrêté, difficilement(insomnies terribles, fatigues, irritabilité...) mais j'ai tenu bon...
Par contre, je me suis mis pour compenser à fumer du tabac...et à consommer de l'alcool de plus en plus régulièrement. Chaque occasion était bonne...j'ai recontré une fille, j'avais 16 ans, presque 17, le premier amour, le vrai, le seul, le grand. Cela a quelque peu calmé mais excès, pour un temps, cétait en avril 2005...et puis je me suis remis à faire la fête, tous les week end, le samedi, le vendredi...je buvais parfois des apéros en semaine, une bierre ou deux, et puis il y avait les vacances scolaires, des cuites à n'en plus finir. IL y avait aussi les moments ou je partais en voyage avec mes parents, là, je ne buvais pas, je ne fumais même pas de tabac. parfois 3 semaines durant...ma consommation de cannabis avait beaucoup nuit à mes résultats scolaire, et j'ai manqué de redoubler ma Première, je me suis accroché, et je suis passé en terminale. L'alcool rythmait mes week end, parfois ils étaient plus calmes, quand je les passais avec l'amour de ma vie.
Et la terminale s'est achevée, j'ai passé mon bac S, reçu avec mention Bien, et nous sommes, une partie de ma classe et moi même partis passer 1 semaines sur une côte, dans une maison, une semaine de folies pour fêter la fin du lycée. Mais celle que j'aimais n'est pas venu...sur le coup je n'ai pas bien compris pourquoi, mais je ne m'en suis pas fait. a mon retour, elle est venu me chercher à la gare, nous sommes parti faire une soirée sur la plage, j'ai encore bu, et la police est arrivé, amende pour tout le monde, pour un feu sur la plage, et consommation d'alcool, elle n'avait pas bu, ce qui m'a révolté, j'ai manqué d'être embarqué par les gendarmes. nous sommes rentré chez elle, et le lendemain, elle m'anonçait qu'elle me quittait, sans explication, elle ne m'aimait plus...c'était le 27 juin 2006...
L'été qui a suivi, je n'en ai que des bribes de souvenir, j'ai noyé mon chagrin dans l'alcool, les drogues de toutes sortes...bref, j'ai gâché toute un été, et je crois que c'était le début des ennuis...à la rentré, je suis parti étudier dans la même ville que celle qui 'avait quitté, nous avions prévu cela et n'avions pas changé nos plans...hasard, nous habitions a quelques centaines de metres...je l'ai revu deux ou trois fois, en amis, mais cela me faisait du mal...et j'ai continué à boire, commencé à boire tout seul...pas tous les jours, mais souvent, et je me suis remis à fumer du cannabis...cela à duré 3 mois, jusqu'à ce que je pète littéralement un cable...et que j'arrete les études tout juste commencées. Mais avec le soutient de mes parents, je suis parti en Angleterre, pour 3 mois, apprendre l'anglais et décrocher un diplome....3 mois de folies, et d'excès en tous genres....et puis je suis rentré...nouvel été de folie, premier coma éthylique...récupéré à l'hopital par mes parents....premier accident de moto, alcoolisé...mais je trouvais toujours les bonnes excuses, et celà n'a pas empeché mes parents de m'acheter un voiture...
rentrée 2007, reprise d'étude...un peu moins d'excès, et puis une soirée ou je me prend une cuite tout seule, je prend ma voiture....accident, tout seule, gendarmerie, près de 2g dans le sans...mon permis retiré sur le coup...j'ai alors pris conscience que je faisais de plus en plus n'importe quoi, j'avais 19 ans. J'ai du prendre le train pour aller à la fac, cela m'a beaaucoup calmé, et puis l'été est arrivé une énorme cuite, je me réveille dans un champs, le pied cassé, sans savoir comment...1 mois dans le platre, à ne pas boire, et à peine remis, c'est reparti, l'été se passe comme le précédents.

Rentrée 2008, je me met en colocation avec un ami...2eme année de licence...et les soirées s'enchainent, on fait le fête tout le temps, moi plus que les autres, et il m'arrive de boire seule...mais pas quotidiennement...
Et nouveau pétage de cables, j'appelle les urgences au bord du suicide, hopital, 2,5g et j'étais debout, tout à fait conscient...pour la première fois un alcoologue vient me parler, il me conseille un psychiatre..et j'ai un rdv avec l'alcoologue 3 mois plus tard..
je vois le psy....mais rien de concluant...je revois l'alcoologue et lui dis que tout va bien...et je ne les revois plus....
Entre temps j'ai récupéré mon permis, me reprend plus ou moins en mains...je termine ma licence et part faire un master...

Nous sommes en 2010, Et je me met à boire tout seul, j'ai un studio, ne voit presque personne...et tous les soirs je bois...mes week end, je les passe à boire...il y a des jours ou j'essaye d'arrêter, je tiens deux jours, trois jours, et je reprend. Je bois parfois le matin, pour le fun...et très gros pétage de cable...je me retrouve aux urgence après avoir appelé les pompiers...je suis très angoissé, en manque, on me donne du valium..je vois un premier alcoologue, et je lui dis que je pense être alcoolodépendant...il me dit qu'à 22 ans c'est impossible...on me garde en obsevation en me donnant du valium...et je vois une deuxieme alcoologue le lendemain. C'était le 31 octobre 2010....un 31 octobre...coincidence???

Je suis alors hospitalisé pendant 8 jours, je vois des psy, des alcoolgues...j'arrete de boire...3 semaines, et puis un écart et puis j'arrete à nouveau...Suivi toutes les semaines par un alcoologue...je tien un mois, deux mois, trois, quatres, cinq...et je rencontre une fille...le coup de foudre...j'ai 22 ans, elle en a 19...
Mais très vite cette relation s'avere compliquée, elle me trompe une fois...et paf....une grosse cuite, après 6 mois d'abstinence...j'arrete à nouveau, je reste avec cette fille...l'été arrive, nous devons nous eloigner mais pour quelques semaines seulement...Elle m'appelle quelques jours plus tard me dit que c'est fini...mais je tiens, je ne bois pas de l'été, et tente tout pour la récuperer. le jour de nos retrouvaille en octobre 2011, elle est completement bourré, mais je m'en fiche, je l'aime aveuglement, nous nous remetont ensemble. Cette relation est toxique pour moi, et je le sais, elle me trompe sans cesse, mais je pardonne. je me remet à boire de temps en temps, avec elle, et parfois tout seul, mais je contrôle, pas d'excès, pas tous les jours, loin de là...comme "tout le monde"..
Plusieurs fois nous manquont de nous séparer, mais je reviens toujours vers elle...
Et cette fameuse soirée du 13 janvier 2012 arrive....j'ai beaucoup trop bu...je me réveille en garde a vue...et puis au dépot du palais de justice, deux jours en prison...la pire chose qui me soit jamais arrivé....
Je me sépare de cette fille, elle revient plus sieurs fois à la charge, c'est dur...mais je ne veux plus être avec elle, mais si je l'aime...
et j'arrete de boire....à nouveau.
L'année 2012 se passe....dans l'abstinence, avec quelques "rechutes", ou plutot des cuites, entre amis...
je passe le nouvel an sans boire...Confiant dans cette année 2013 qui s'annonce...Et le 13 janvier 2013...Coincidence? je pete à nouveau un cable...Hospitalisé sous les conseils de mon alcoologue, je l'éccepte, 3 semaines, avec psy...ils me mettent sous neuroleptiques pour reguler mon humeur, en plus des anxiolitiques et des somnifères....un zombi...l'année se passe, il m'arrive de boire un peu...tout seul le plus souvent, pas a grande quantité, de toutes façons avec le traitement que j'ai...
j'arrive à me débarasser de ces médicaments progressivement pendant l'été...mais pas des anxiolitiques, même si j'ai bien diminué...
entre temps j'ai validé mon master, suis retourné chez mes parents...et j'ai poursuivi mes études, je prépare un concours...j'ai donc pris rendez vous avec un psychiatre, pour être suivi, pour me sevrer des benzos, et pour parler, pour qu"il m'aide à comprendre pourquoi parfois je tombe dans une spirale d'angoisses et de déprime qui me pousse à boire...3 mois d'attente.
J'ai vu le psy, lui ai parlé de mes soucis....pour le moment rien de neuf...

Hier soir, j'avais envie de boire, j'ai bu deux canettes de 50 cl à 8.8...ça m'a fait du bien...

aujourd'hui bizarrement je me sens bien...pas forcement envie de boire, pas de symptomes de manque...

justement, j'ai envie de voire mes amis, de faire la fête...alors que toute cette semaine j'étais très déprimé...

Voilà...j'espère ne pas avoir été trop long...j'avais envie de partager tout ça...
Celtika is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h06   #5
Arnheiður
Membre
 
Avatar de Arnheiður
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 3 192
Re : Besoin...de comprendre...

Bonjour,
Citation:
Posté par Celtika
Hier soir, j'avais envie de boire, j'ai bu deux canettes de 50 cl à 8.8...ça m'a fait du bien...

aujourd'hui bizarrement je me sens bien...pas forcement envie de boire, pas de symptomes de manque...

justement, j'ai envie de voire mes amis, de faire la fête...alors que toute cette semaine j'étais très déprimé...

Voilà...j'espère ne pas avoir été trop long...j'avais envie de partager tout ça...

L'alcool d'hier t'a fait du bien dis-tu.
Mais pour l'avenir, qu'est-ce-que tu souhaites au juste ?
Arrêter l'alcool ou boire occasionnellement ?
Arnheiður is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h10   #6
Celtika
Membre
 
Avatar de Celtika
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 54
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par Arnheiður
Bonjour,

L'alcool d'hier t'a fait du bien dis-tu.
Mais pour l'avenir, qu'est-ce-que tu souhaites au juste ?
Arrêter l'alcool ou boire occasionnellement ?

J'avoue que je ne sais pas, je ne sais plus...
Je suis partagé, j'ai l'impression que personne ne peut comprendre ce que je vis...pas même les psys, les alcoologues...
J'ai l'impression qu'il n'y a que l'alcool qui me fait du bien...je sais que c'est idiot ce que je dis...mais c'est ce que je ressens, ce que mon corps ressent...ce que mon esprit ressent....

J'ai beau essayer de regler mes problemes sans, rien ne fonctionne...
Celtika is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h12   #7
INUKSHUK
Libre et heureux
 
Avatar de INUKSHUK
 
Date d'inscription: janvier 2011
Localisation: là où le majestueux se rétrécit
Messages: 3 864
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par Celtika
J'ai beau essayer de regler mes problemes sans, rien ne fonctionne...

Et avec, ça fonctionne ?
__________________
INUKSHUK

Libéré

J'ai appris que ce qu'on croit avoir acquis n'est qu'une partie infime de ce qu'il reste à découvrir.

Georges Moustaki
INUKSHUK is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h14   #8
Celtika
Membre
 
Avatar de Celtika
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 54
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par INUKSHUK
Et avec, ça fonctionne ?

Paradoxalement, c'est des petites soupapes de securité qui me permettent de tenir...sans péter de cables comme par le passé...mais je sais que je prends des risques...j'essai juste d'avancer....sans sombrer
Celtika is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h16   #9
Arnheiður
Membre
 
Avatar de Arnheiður
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 3 192
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par Celtika
J'ai l'impression qu'il n'y a que l'alcool qui me fait du bien...

Ca, en général, c'est plutôt réservé aux non-alcooliques.
Pour les alcooliques, l'alcool a plutôt pour effet de dissimuler le mal, rien de plus. Et encore, pas toujours et pas longtemps.

Tes deux canettes d'hier soir vont en appeler d'autres et tu vas devoir augmenter la dose, je suppose que tu le sais.
A ce sujet, tu avais envie de boire hier soir, mais tu sais pourquoi ?
Arnheiður is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h20   #10
INUKSHUK
Libre et heureux
 
Avatar de INUKSHUK
 
Date d'inscription: janvier 2011
Localisation: là où le majestueux se rétrécit
Messages: 3 864
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par Celtika
Paradoxalement, c'est des petites soupapes de securité qui me permettent de tenir...sans péter de cables comme par le passé...mais je sais que je prends des risques...j'essai juste d'avancer....sans sombrer

Avec le temps, avec la consommation, les soupapes s'usent au point de ne plus fonctionner. Comme les pièces pour les réparer sont en rupture de stock, il risque d'y avoir explosion.

On ne cesse de consommer que lorsqu'on a atteint notre bas-fond personnel. Pour ma part, je croyais l'avoir atteint à 27 ans et j'ai touché le fond à 39 ans. En ceci, je ne suis pas un exemple à suivre.

La décision te revient. Et les efforts conséquents aussi. Mais le jeu en vaut la chandelle à un point tel que tu ne peux imaginer.
__________________
INUKSHUK

Libéré

J'ai appris que ce qu'on croit avoir acquis n'est qu'une partie infime de ce qu'il reste à découvrir.

Georges Moustaki
INUKSHUK is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h21   #11
Celtika
Membre
 
Avatar de Celtika
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 54
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par Arnheiður
Ca, en général, c'est plutôt réservé aux non-alcooliques.
Pour les alcooliques, l'alcool a plutôt pour effet de dissimuler le mal, rien de plus. Et encore, pas toujours et pas longtemps.

Tes deux canettes d'hier soir vont en appeler d'autres et tu vas devoir augmenter la dose, je suppose que tu le sais.
A ce sujet, tu avais envie de boire hier soir, mais tu sais pourquoi ?

Oui je sais pourquoi...je n'étais pas bien, pas bien du tout....angoissé et déprimé, et j'ai "ulisé" l'alcool comme un médicament...je sais pertinemment que c'est idiot...
Peut être que je crois pouvoir gerrer, peut être que j'ai tort, je ne sais même plus si je suis alcoolodépendant...
Celtika is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h24   #12
Celtika
Membre
 
Avatar de Celtika
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 54
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par INUKSHUK
Avec le temps, avec la consommation, les soupapes s'usent au point de ne plus fonctionner. Comme les pièces pour les réparer sont en rupture de stock, il risque d'y avoir explosion.

On ne cesse de consommer que lorsqu'on a atteint notre bas-fond personnel. Pour ma part, je croyais l'avoir atteint à 27 ans et j'ai touché le fond à 39 ans. En ceci, je ne suis pas un exemple à suivre.

La décision te revient. Et les efforts conséquents aussi. Mais le jeu en vaut la chandelle à un point tel que tu ne peux imaginer.

L'un de mes gros problème justement, c'est que je n'arrive plus à prendre de décisions...tantôt je ne veux plus boire du tout, tantôt j'essai d'avoir une consomation raisonnée...ce qui bizarrement fonctionne, même si parfois je ne me sens pas très bien le lendemain...mais je me dis que c'est un mal pour un bien...pour mon psychisme...
Celtika is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h27   #13
INUKSHUK
Libre et heureux
 
Avatar de INUKSHUK
 
Date d'inscription: janvier 2011
Localisation: là où le majestueux se rétrécit
Messages: 3 864
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par Celtika
L'un de mes gros problème justement, c'est que je n'arrive plus à prendre de décisions...tantôt je ne veux plus boire du tout, tantôt j'essai d'avoir une consomation raisonnée...ce qui bizarrement fonctionne, même si parfois je ne me sens pas très bien le lendemain...mais je me dis que c'est un mal pour un bien...pour mon psychisme...

J'ai connu ça. Boire juste assez pour ne pas être trop mal, mais boire quand même. Pour avoir l'illusion que ça va.

Question comme ça: ressens-tu l'envie de boire ou le besoin de boire (si tu vois bien la nuance) ?
__________________
INUKSHUK

Libéré

J'ai appris que ce qu'on croit avoir acquis n'est qu'une partie infime de ce qu'il reste à découvrir.

Georges Moustaki
INUKSHUK is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h34   #14
Arnheiður
Membre
 
Avatar de Arnheiður
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 3 192
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par Celtika
Oui je sais pourquoi...je n'étais pas bien, pas bien du tout....angoissé et déprimé, et j'ai "ulisé" l'alcool comme un médicament...je sais pertinemment que c'est idiot...
Non, je ne crois pas que ce soit idiot, c'est humain.
Quand on a mal, on cherche tous les moyens pour aller mieux. Tu as trouvé celui-là qui est rapide et efficace un temps.
J'ai fait la même chose.
Citation:
Peut être que je crois pouvoir gerrer, peut être que j'ai tort, je ne sais même plus si je suis alcoolodépendant...
Ca, je ne sais pas.
Mais il me semble que le seul moyen de le savoir, c'est de tenter de t'en passer, si tu y arrives sans trop de difficultés, c'est que tu n'est pas alcoolique.
Mais ça, je crois qu'au fond de toi tu dois le savoir aussi.
Si tu est alcoolique, ce n'est pas un drame, l'alcoolisme se soigne.
La mal-être sans en trouver la source, par contre, je ne crois pas que ça puisse se soigner.
Arnheiður is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h36   #15
Celtika
Membre
 
Avatar de Celtika
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 54
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par INUKSHUK
J'ai connu ça. Boire juste assez pour ne pas être trop mal, mais boire quand même. Pour avoir l'illusion que ça va.

Question comme ça: ressens-tu l'envie de boire ou le besoin de boire (si tu vois bien la nuance) ?

Oui, je vois la nuance....hier c'était plus une envie...que je n'ai pas eu envie de réfrener...

mais parfois, je ressens le besoin de boire...psychologiquement, même après une longue abstinence, et le plus souvent j'arrive à vaincre ce besoin...
J'ai l'impression que plus c'est dure, plus je suis fort, mais je me rend compte que c'est quand je suis le plus mal psychologiquement que je cède à l'envie...je ne sais pas si tu comprend ce que je veux dire
Celtika is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h38   #16
Celtika
Membre
 
Avatar de Celtika
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 54
Re : Besoin...de comprendre...

La mal-être sans en trouver la source, par contre, je ne crois pas que ça puisse se soigner.

Que faire alors?
Celtika is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h41   #17
Arnheiður
Membre
 
Avatar de Arnheiður
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 3 192
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par Celtika
Que faire alors?

Trouver la source.

Ton psychiatre a dû t'en parler, je présume.

Ou alors il peut s'agir du pathologie particulière.
Arnheiður is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h46   #18
Celtika
Membre
 
Avatar de Celtika
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 54
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par Arnheiður
Trouver la source.

Ton psychiatre a dû t'en parler, je présume.

Ou alors il peut s'agir du pathologie particulière.

Oui j'en ai parlé, j'ai parlé de ma consommation d'alcool, de mon passé...elle trouve que je suis un cas compliqué, je dois la revoir...mais seulement le 13 janvier....
en attendant, en sortant de mon RDV j'étais très mal, pire qu'en y allant...j'ai eu envie de boire, mais j'ai tenu, jusqu'à hier soir...
Lors de ma seconde hospitalisation, on m'avait mis sous neuroleptiques, assez puissant pour réguler mon humeur...alors super plus d'angoisse, plus de déprime...mais plus d'émotions du tout...j'ai réussi à me débarasser de cette camisole chimique, et je refuserai d'en reprendre...
Celtika is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h49   #19
nadebe
Membre
 
Avatar de nadebe
 
Date d'inscription: septembre 2013
Localisation: Sud
Messages: 1 014
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par Celtika
Oui j'en ai parlé, j'ai parlé de ma consommation d'alcool, de mon passé...elle trouve que je suis un cas compliqué, je dois la revoir...mais seulement le 13 janvier....
en attendant, en sortant de mon RDV j'étais très mal, pire qu'en y allant...j'ai eu envie de boire, mais j'ai tenu, jusqu'à hier soir...
Lors de ma seconde hospitalisation, on m'avait mis sous neuroleptiques, assez puissant pour réguler mon humeur...alors super plus d'angoisse, plus de déprime...mais plus d'émotions du tout...j'ai réussi à me débarasser de cette camisole chimique, et je refuserai d'en reprendre...


Bonjour,
Tu as bien fait de venir.
Penses tu que ce soit une bonne idée de te passer de médicaments?
Je pense que ce serait plus judicieux d'en parler avec ton médecin ou ton psy.
Le 13, c'est bientôt là...
En attendant, félicitations pour ton courage à être revenu poster et bon cheminement.
__________________
Le lâcher-prise? J'adhère...

A revoir, ce lâcher prise!!

Stop alcool le 06/07/2012
Stop tabac le 02/01/1999
nadebe is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 17h54   #20
Celtika
Membre
 
Avatar de Celtika
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 54
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par nadebe
Bonjour,
Tu as bien fait de venir.
Penses tu que ce soit une bonne idée de te passer de médicaments?
Je pense que ce serait plus judicieux d'en parler avec ton médecin ou ton psy.
Le 13, c'est bientôt là...
En attendant, félicitations pour ton courage à être revenu poster et bon cheminement.

Je suis encore sous anxiolitiques, et ça depuis 3 ans, j'ai réussi à diminuer...mais j'arrive à un seuil que je ne peux franchir...par contre, les neuroleptiques, plus jamais, j'ai parlé à mon psychiatre de ça...elle ne sait pas quoi faire encore...j'ai l'impression qu'elle ne mesure pas le problème, peut être qu'elle juge que je suis pas vraiment malade...elle a peut être raison...je ne sais pas...

merci en tous cas de toutes ces réponses..
Celtika is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2013, 18h10   #21
Arnheiður
Membre
 
Avatar de Arnheiður
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 3 192
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par Celtika
Lors de ma seconde hospitalisation, on m'avait mis sous neuroleptiques, assez puissant pour réguler mon humeur...alors super plus d'angoisse, plus de déprime...mais plus d'émotions du tout...j'ai réussi à me débarasser de cette camisole chimique, et je refuserai d'en reprendre...

Je pense qu'il faut apprécier le bénéfice/risque dans ce cas.
Si tu veux te passer de la chimie (ce que je comprends fort bien) mais que tu compenses avec l'alcool quand tu vas mal, le problème reste entier.
Arnheiður is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/01/2014, 16h55   #22
Celtika
Membre
 
Avatar de Celtika
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 54
Re : Besoin...de comprendre...

Et bien...je reviens donner des nouvelles...et demander votre avis...

Les "fêtes" n'ont été pour moi qu'une succession de beuveries, plus ou moins joyeuses, avec leurs lendemains, eux aussi plus ou moins joyeux...
Le 29 décembre notamment, beuverie interminable jusqu'à 9h du matin, réveillé à 15h...puis abstinence en "serrant les dents", jusqu'à un nouveau craquage le 31, et ce jusqu'au 1er janvier, 23h30, où j'ai bu ma dernière bière...depuis, rien, et là, je suis mal....
la nuit du 1er au 2 je n'ai pas trop mal dormi, mais réveillé à 7h 30, j'ai tourné au seresta pour faire passer mon mal être, pas franchement envie de boire...la nuit dernière, atroce! cauchemars, sueurs, du mal à sortir du lit ce matin...
aujourd'hui j'ai un mal fou à me concentrer, je n'arrive pas à me motiver, à rien...
Je crois que l'abstinence est vraiment la seule option qu'il me reste...mais comment faire, à quoi bon être abstinent si c'est pour être malheureux, incapable de se concentrer et de travailler.
je vois ma psy dans 10 jours...En espérant qu'elle ai des réponses.
Celtika is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/01/2014, 17h10   #23
nadebe
Membre
 
Avatar de nadebe
 
Date d'inscription: septembre 2013
Localisation: Sud
Messages: 1 014
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par Celtika
Et bien...je reviens donner des nouvelles...et demander votre avis...

Les "fêtes" n'ont été pour moi qu'une succession de beuveries, plus ou moins joyeuses, avec leurs lendemains, eux aussi plus ou moins joyeux...
Le 29 décembre notamment, beuverie interminable jusqu'à 9h du matin, réveillé à 15h...puis abstinence en "serrant les dents", jusqu'à un nouveau craquage le 31, et ce jusqu'au 1er janvier, 23h30, où j'ai bu ma dernière bière...depuis, rien, et là, je suis mal....
la nuit du 1er au 2 je n'ai pas trop mal dormi, mais réveillé à 7h 30, j'ai tourné au seresta pour faire passer mon mal être, pas franchement envie de boire...la nuit dernière, atroce! cauchemars, sueurs, du mal à sortir du lit ce matin...
aujourd'hui j'ai un mal fou à me concentrer, je n'arrive pas à me motiver, à rien...
Je crois que l'abstinence est vraiment la seule option qu'il me reste...mais comment faire, à quoi bon être abstinent si c'est pour être malheureux, incapable de se concentrer et de travailler.
je vois ma psy dans 10 jours...En espérant qu'elle ai des réponses.

Bonjour,
Durs, durs les lendemains de cuite, n'est ce pas!?
J'ai souligné en gras les questions que tu te poses et auxquelles tu devrais pouvoir répondre rien qu'en te relisant.
A te lire, je ne te trouve pas particulièrement heureux quand tu bois...
Quant à ta psy, quelles pistes veux tu qu'elle aie?
C'est à toi de déterminer ce que tu veux!
Personne ne prendra la décision à ta place.
Mais effectivement, l'abstinence totale en est une, celle que beaucoup ici ont choisi.
Allez, bouge, cesse de perdre ton temps...
__________________
Le lâcher-prise? J'adhère...

A revoir, ce lâcher prise!!

Stop alcool le 06/07/2012
Stop tabac le 02/01/1999
nadebe is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/01/2014, 17h12   #24
Celtika
Membre
 
Avatar de Celtika
 
Date d'inscription: septembre 2013
Messages: 54
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par nadebe
Bonjour,
Durs, durs les lendemains de cuite, n'est ce pas!?
J'ai souligné en gras les questions que tu te poses et auxquelles tu devrais pouvoir répondre rien qu'en te relisant.
A te lire, je ne te trouve pas particulièrement heureux quand tu bois...
Quant à ta psy, quelles pistes veux tu qu'elle aie?
C'est à toi de déterminer ce que tu veux!
Personne ne prendra la décision à ta place.
Mais effectivement, l'abstinence totale en est une, celle que beaucoup ici ont choisi.
Allez, bouge, cesse de perdre ton temps...


Merci pour ta réponse...
oui, au fond, je connais la solution, je l'a connais même depuis longtemps...le problème, c'est que depuis le 31 octobre 2010, date de ma réelle prise conscience, j'ai l'impression de ne pas voir le bout, de ne pas y arriver, même dans l'abstinence, j'ai du mal à donner du sens à ma vie...
Je vais essayer de tenir, on verra...
merci en tous cas.

Dernière modification par Celtika 03/01/2014 à 17h15.
Celtika is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/01/2014, 17h20   #25
nadebe
Membre
 
Avatar de nadebe
 
Date d'inscription: septembre 2013
Localisation: Sud
Messages: 1 014
Re : Besoin...de comprendre...

Citation:
Posté par Celtika
Merci pour ta réponse...
oui, au fond, je connais la solution, je l'a connais même depuis longtemps...le problème, c'est que depuis le 31 octobre 2010, date de ma réelle prise conscience, j'ai l'impression de ne pas voir le bout, de ne pas y arriver, même dans l'abstinence, j'ai du mal à donner du sens à ma vie...
Je vais essayer de tenir, on verra...
merci en tous cas.

Pas de tenir
Mais au contraire de lâcher prise...
__________________
Le lâcher-prise? J'adhère...

A revoir, ce lâcher prise!!

Stop alcool le 06/07/2012
Stop tabac le 02/01/1999
nadebe is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 10h17.


Édité par : vBulletin version 3.5.6
Copyright © 2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #7 par l'association vBulletin francophone
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.

Ce forum n'est pas un chat



Rechercher uniquement sur le forum "maladies" du nouveau forum :