Forum médical Atoute.org Lisez le document rédigé collectivement par les membres du forum Alcool : L'alcool, c'est pas un problème...

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Arrêter l'alcool
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Arrêter l'alcool Ce forum est destiné aux personnes ayant un problème avec l'alcool. Son objet est l'entraide et les échanges.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 10/09/2012, 00h43   #1
Lilix
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2008
Messages: 4
J'avais envie de partager mon histoire...

Bonjour à tous,

Alors voilà, j'ai vingt-deux ans sous peu, je ne suis pas alcoolique mais j'avais envie de partager un peu mon histoire. Car ailleurs, si je la raconte, on me juge, on me critique. Mais ici, jusqu'ici, jusqu'à vendredi, cette histoire d'alcool m'a vraiment fait du mal.

Alors voilà... Comme tous les adolescents, j'ai commencé de sortir vers l'âge de 14 ans, avec les copains, tout ça, et évidemment nous buvions. Rien de très extraordinaire n'est-ce pas. Evidemment, nous avions souvent une cuite, mais nous étions joyeux. Encore rien de très extraordinaire.

Je ne buvais pas spécialement beaucoup, ou plutôt souvent, uniquement lorsque je sortais.

Mais, voici quelques mois, à cause de certains événements pas très chouettes dans ma vie depuis l'année passée, je sors assez souvent. Dès que je le peux, que quelqu'un est prêt, même ne serait-ce qu'à aller boire un verre en terrasse, comme avec ma marraine par exemple. Nous buvons notre petite Leffe tranquilles. Un verre, puis deux, puis trois... Bref, rien d'extraordinaire jusqu'ici non plus.

Mais depuis quelques années, j'ai l'alcool triste, souvent accompagné d'agressivité (je tape mes mains dans les bouteilles ou dans un mur et je me retrouve avec des bleus ou avec les mains ensanglantées). Pourtant, j'allais très bien, mais il faut croire que l'alcool fait ressortir des choses d'où on ne sait trop...

Ici, les événements datant d'il y a un an, mais qui continuent encore sous d'autres aspects (certes moins tristes et moins "violents" pour mon pauvre petit coeur, étant une personne très sensible de nature), me sont plus ou moins passés. Je vais bien et les vacances m'ont fait grand bien. Je suis vraiment en forme en fait.

Je suis quelqu'un de très calme même si je suis dynamique, et je ne suis absolument pas violente. Mais avec l'alcool, tout devient pire. Vraiment pire. Voilà plus d'un mois que je me suis dit qu'il était temps de calmer ma consommation, même lorsque je vais bien, puisqu'à chaque fois c'est la même histoire, tout me revient dans la tronche sans que je m'y attende. Et je ne bois que de la bière... aucun autre alcool, j'aime pas.

Donc je n'avais plus bu. Oh si, peut-être deux verres, mais pas plus. Mais vendredi, j'étais vraiment de très bonne humeur. Soirée de village, ça faisait longtemps que je n'y étais plus allée. Donc j'y suis allée avec ma marraine, un copain et un ami qui nous a rejoint en voiture.

J'arrive et je me prends une première déception dans la figure de la part d'une amie (j'ai été horriblement déçue de mes amis cette dernière année). Alors je me suis dit que boh, tapons-nous une petite cuite, de toute façon plus rien ne me touche ! Mais non, ça ne s'est pas passé comme ça. J'ai tenu bon, j'ai gardé ma bonne humeur mais j'étais tourmentée. Je n'ai pas bu tant que ça, mais assez pour que toutes mes émotions se multiplient. Et là j'ai craqué.

J'ai commencé à pleurer, à revenir sur les événements précédents. J'ai commencé à m'énerver, j'ai même donné un coup de pied dans une porte alors que j'entendais un garçon mal parler des filles. Juste ça.

Puis nous avons rejoint la voiture de mon ami. Nous avons commencé à faire le chemin vers la maison, nous devions redéposer ma marraine et notre copain et je devais dormir chez elle. Mais tout a dérapé, je ne sais plus trop comment d'ailleurs (quand je bois et que je suis de bonne humeur, je me souviens, mais lorsque je pète une case comme ce soir-là, tous mes sens sont troublés et j'ai des trous noirs). Il me semble que ma marraine rigolait et je n'étais pas bien, je l'ai mal pris, je lui ai fait une réflexion et à son tour elle l'a mal pris aussi (elle avait bu également). Et là, elle a commencé à me crier dessus, a demandé à mon ami d'arrêter la voiture. Nous nous sommes arrêtés, nous sommes descendues de la voiture et tout est parti en vrille. On ne m'avait jamais parlé comme ça... Elle m'a aussi empoignée. J'ai des petits bleus sur le bras. Bref, aujourd'hui je ne lui en veux pas, l'alcool je sais comment ça fait devenir les gens, mais j'avoue être assez choquée... et vraiment très triste. Ce soir-là, je n'étais vraiment pas bien. En larmes, je ne bougeais plus, c'était assez spécial en fait... Mais j'ai dérapé encore, mon ami m'a engueulée, je ne me sentais pas soutenue alors que j'étais mal après ce qu'il s'est passé, et j'ai donné un coup de pied dans son pare-brise. Il y a des coups dedans.

Ma marraine est tout pour moi. C'est la soeur de mon père, je l'aime énormément, elle a toujours été présente pour moi. Cette dernière année, nous l'avons passée ensemble plus que jamais en 20 ans. J'avais des soucis, elle était là. Cette année c'est elle qui en a eu, j'ai été là pour elle. Et ça continuera comme ça pour toujours. Mais j'ai l'impression qu'un pas a été franchi.

Je me sens mal, honteuse et "incomprise"... Avoir vécu ça, alors que je me sentais bien à nouveau, me laisse aussi perplexe sur mes problèmes. Je ne sais pas s'ils sont toujours présents à l'intérieur de mon esprit, si inconsciemment ils m'affectent toujours, ou s'il me faut simplement du temps, sans ces substances à la con, substances nocives pour tout.

Je déteste l'alcool, je n'en veux plus, même plus un verre. Parce que même lorsqu'on en boit qu'un, il nous en faut toujours un de plus. On se dit qu'on ne sera pas saoule, qu'il n'arrivera rien, mais c'est faux et archi-faux. J'ai vraiment été dégueulasse cette année à cause de ça, à cracher sur tout le monde, j'ai vraiment été haineuse et méchante. Ca m'a complètement embrouillé l'esprit. Je n'en veux plus, plus jamais. Et j'espère grandement y arriver, mais j'y arriverai.

Je me passe très bien de l'alcool, mais lorsque je ne vais pas bien, j'ai besoin de me changer les idées, donc je sors et je bois un verre. Toujours en pensant que ça ira, que je serai joyeuse. Mais ce n'est plus le cas depuis longtemps, j'aurais dû ouvrir les yeux bien avant cette année-ci. Ca n'a fait qu'aggraver mon état d'esprit, c'était mal pensé de ma part.

C'est arrangé avec ma marraine, il faut encore que je règle cette histoire de pare-brise et que je sauve mon amitié avec cet ami qui, lui aussi, a été le seul à avoir été présent.

Bref, j'avais simplement envie de vous raconter ça car je n'avais personne d'autre à qui le raconter, et depuis vendredi ça me dépite. Je sais que je ne boirai plus en soirée, mais c'est en pensant à tout le mal qu'il y a derrière que, à moi aussi, ça me fait mal. Et le dire, raconter tout ça m'enlève déjà un poids.
Lilix is offline   Réponse avec citation
Vieux 10/09/2012, 01h14   #2
Atala
Membre
 
Avatar de Atala
 
Date d'inscription: novembre 2010
Messages: 838
Re : J'avais envie de partager mon histoire...

Bonsoir Lilix,

C'est déjà bien d'avoir réussi à écrire tout ça. Tu es très jeune (pas beaucoup plus que moi ) mais tu prends déjà ton problème à bras le corps et avec une lucidité que beaucoup mettent bien plus de temps à avoir. Tu as compris que tu avais un soucis avec l'alcool. Mais que c'était pas que ça le problème.Ta fragilité, le soucis à gérer les émotions, le sentiment d'être incomprises...et peut-être d'autres choses que tu sais pas encore.
Est-ce que tu penses, toi être dépendante de l'alcool? Est-ce que tu veux cesser de boire? Si c'est le cas il y a des outils qui existent, des accompagnements, et le forum peut être très utile.
"Tes problèmes" comme tu les appelles , il y en a qui disparaîtront, d'autres que tu découvriras parce que tu auras les idées plus claires.
Ta marraine, c'est ta vraie marraine? Parce qu'une marraine normalement, c'est sensé accompagner, guider....on dirait qu'elle ne t'a pas guidé sur la meilleure voie.

Bienvenue ici en tout cas
Atala is offline   Réponse avec citation
Vieux 10/09/2012, 01h40   #3
Lilix
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2008
Messages: 4
Re : J'avais envie de partager mon histoire...

Merci beaucoup. Ne serait-ce que d'avoir pris le temps de lire, mais en plus de répondre...

Je ne pense pas être dépendante de l'alcool. C'est simplement cette bonne humeur lorsque vous sortez, voyez vos amis, savez que vous allez vous amuser et vous changer les idées. L'empressement de boire un verre juste pour se sentir un peu dans l'ambiance, pour le plaisir de boire un verre entre amis. Non, mon souci est que lorsque j'en bois un, il m'en faut souvent un deuxième et ainsi de suite. Mais lorsque je ne bois pas, je n'y pense même pas. C'est peut-être une forme d'alcoolisme sur le moment, j'en sais rien, je n'espère pas. Mais je vais m'en soigner, j'ai beaucoup de volonté, je sais que je vais y arriver. Premier test samedi prochain, mon papa fait de la musique, nous allons le voir jouer.

Ma marraine est ma véritable marraine, oui. Elle avait bu, j'avais bu, comme moi elle a été agressive, je ne lui en veux pas. Elle a vraiment beaucoup de valeurs et de mérites, ça ne changera pas mon opinion.

Merci pour l'accueil.
Lilix is offline   Réponse avec citation
Vieux 10/09/2012, 01h51   #4
Atala
Membre
 
Avatar de Atala
 
Date d'inscription: novembre 2010
Messages: 838
Re : J'avais envie de partager mon histoire...

Pour ta marraine, je ne voulais pas dire que c'était une mauvaise personne, seulement qu'elle t'avait accompagné dans tes premiers pas vers l'alcool.

En général, le fait de ne pas pouvoir se modérer est un signe de dépendance. Il y a des alcooliques qui boivent que le soir, d'autres qui arrivent à tenir jusqu'au week-end...Le fait que tu continues à boire alors que ça te rend si mal est également problématique. Si tu bois quand même c'est que l'alcool te procure malgré tout quelque chose qui fait que tu bois quand même. Sinon tu le ferais pas à priori.

Le mieux serait peut-être de rencontrer un pro pour en parler. Si tu es France, il existe des structures gratuites avec des pro pour cela. Ce serait peut-être le meilleur moyen pour faire le point et savoir où tu en es. Qu'est-ce que tu en penses?
Atala is offline   Réponse avec citation
Vieux 10/09/2012, 08h39   #5
Gwenlan
9 ans... le temps passe
 
Avatar de Gwenlan
 
Date d'inscription: mars 2011
Localisation: Château de Ker Eol
Messages: 5 754
Re : J'avais envie de partager mon histoire...

Citation:
Posté par Lilix
Parce que même lorsqu'on en boit qu'un, il nous en faut toujours un de plus. On se dit qu'on ne sera pas saoule, qu'il n'arrivera rien, mais c'est faux et archi-faux. J'ai vraiment été dégueulasse cette année à cause de ça, à cracher sur tout le monde, j'ai vraiment été haineuse et méchante. Ca m'a complètement embrouillé l'esprit. Je n'en veux plus, plus jamais. Et j'espère grandement y arriver, mais j'y arriverai.
Il y a des alcooliques qui utilisent l'alcool comme solution à leurs problèmes.
Lorsqu'ils boivent un verre pour aller mieux ils ne peuvent plus s'arrêter: ils perdent le contrôle.
Beaucoup ne boivent pas tous les jours ni même toutes les semaines.

Mais on les reconnais à 2 choses:
- l'alcool utilisé comme solution
- la perte de contrôle sur leur consommation.

Il y a des solutions lorsqu'on se reconnait là-dedans:
http://www.atoute.org/n/article/l-al...-probleme.html < - - document à lire.
Gwenlan is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 08h36.


Édité par : vBulletin version 3.5.6
Copyright © 2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #7 par l'association vBulletin francophone
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.

Ce forum n'est pas un chat



Rechercher uniquement sur le forum "maladies" du nouveau forum :