Forum médical Atoute.org

Recherche :
Cliquez pour en savoir plus sur le Retour des zappeurs-TDAH !

Précédent   Forum > Forums dédiés à une maladie > TDAH/Zappeurs
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

TDAH/Zappeurs Forum dédiés aux discussions sur le déficit et l'attention avec ou sans hyperactivité physique, chez l'enfant comme chez l'adulte.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 26/10/2008, 16h28   #76
Arthur C. Vernes
Membre
 
Date d'inscription: février 2008
Localisation: Québec, CAnada
Messages: 13
Re : Ritaline

Bonjour,
Je suis bien désolé pour vous et votre petit bout de chou des problèmes que vous rencontrez. Ça ne doit pas être facile à vivre. Je compatis sincèrement.

La seule façon que je vois pour vous épauler un peu est de tenter de vous aider à clarifier certaines notions. Dans l'espoir que ça puisse vous donner un petit coup de main...

Citation:
Posté par ses a y penser
ma fille est traiter pour sydrome de tourette sever apres 6ans de consommation de ce medicament ritaline pour trouble de consentration et hyper activiter apres recherche par moi meme je m apersois que les dose de ritalin est largement depasser les regle du cps on parle de dose de 72 mg parjours sens relache

Je ne suis pas médecin (loin de là ), mais il me semble en effet, qu'une dose de 72 mg pour un jeune enfant soit élevée. L'avis d'un médecin ou d'un pharmacien serait le bienvenu ici.

Cependant je ne suis pas certain qu'il y ait lieu de relier le syndrome de Tourette à la consommation de Ritalin. Il existe une association dédiée à ce syndrome voici un lien vers eux, peut-être pourront-ils vous aider et mieux vous informer http://www.aqst.com/drupal/?q=node/7. Comme j'écrivais plus haut (post #71) il faut être très prudent avec les infos extraites d'Internet. Recherchez des sites reconnus et recoupez les données. N'hésitez pas à vérifier les informations avec des spécialistes.

Pourriez-vous m'expliquer ce qu'est le cps dont vous parlez ? De toute façon, si des règles ont été violées vous devriez écrire à cet organisme et voir ce qu'ils en pensent. Si infraction il y a eu, ce sera à eux de prendre les mesures nécessaire pour que ce genre d'erreur ne se reproduise plus.

Citation:
Posté par ses a y penser
au jours dhui de grand medecin de montreal et de grans je dit bien neurologue,pedopsy mavous voir un cas asser spesialle comme tique ne cherche pas a voir un peut plus loin ex scaneur cerebral ou autre et que les dose largement depasser ne son pas pris en consideration

Il est bien évident que les médecins et les neurologues ne sont pas des dieux à l'abri de l'erreur ou incapable de mauvais foi, ils ne sont que des hommes comme tout un chacun d'entre-nous. Cependant je crois qu'il faut aussi leur donner le crédit de leur expertise. Si plusieurs d'entre eux s'entendent sur un diagnostique et une méthode de traitement, il y a gros à parier qu'il s'agit là de quelque de valable.

Certains appareils de diagnostique, tels le scanneur cérébral, sont très onéreux à opérer et sont très en demande, les informations qu'ils délivrent ne conviennent pas à toutes les maladies. Par exemple une radiographie est bien utile pour révéler un os brisé, mais par contre elle ne nous apprendra rien d'utile sur une coupure.
Citation:
Posté par ses a y penser
quand je ses maintenain que de telle dose a des effait irreversible ma fille ne seras plus j amais la meme elle a maintenant 11ans
Je n'ai jamais entendu parler de tels effets attribuables au Ritalin. Ce médicament ne laisse pas de traces dans le corps, ses effets ne sont pas cumulatifs, après trois ou quatre heures le corps l'a complètement assimilé. Les effets les plus durables devraient plutôt se situer du côté comportement (social et familial) et de l'estime de soi qu'éprouve l'enfant.

Mais comme je le répète toujours (post #71), parlez-en à des gens compétents dans ce domaine, votre médecin ou votre pharmacien sont des spécialiste de ce genre de question.

=============

Une petite remarque (si vous permettez), comme je disais plus haut, les médecins sont des humains comme vous et moi, si nous les prenons de haut et contestons leur diagnostique et leurs traitements, ils risquent fort de se braquer sur leur position. Vaut mieux favoriser une approche dans le genre : "Pourriez-vous m'expliquer pourquoi ce traitement ?" ou encore "J'ai entendu parler de ce genre de traitement (ou d'examen) et je me demandais si cela ne serait pas pertinent pour…". C'est beaucoup plus efficace et il arrive même parfois que ça donne une nouvelle piste au médecin…

Il ne faut jamais perdre de vue que c'est le bien-être de nos enfants qui importe. Le médecin étant celui qui décide et applique le traitement, il ne devrait pas être considéré comme une ennemi, mais comme notre plus précieux allié. Malgré tout, si le médecin a la connaissance, nous, nous avons l'expérience; ces deux ingrédient peuvent se compléter à merveille mais il faut juste prendre garde de ne pas empiéter sur les prérogatives de l'autre…

Citation:
Posté par ses a y penser
bon bon soyont realiste en apportent au cervau les soins dont t il on de la misere eu meme a ce proquurer par leurs corps pour le parfait fonctionnement de l enfant qui bouge un peut trop vous autez l instint du corps a produire d avantage de dopamine par eu meme ........................si on apprivoise un annimal sauvage et quon le nourrie vous saver tres bien ce qu il va ce passer au bout de qu elle que annee .si on le remais en liberter .on ses tousses ce qui ce passe.mes ici ses pas des annnimaux mes des personnes vivant que moi j appele des enfants des papas des maman des humains........... qui ne peut comprendre sa.

Normalement lorsque le corps a une défaillance, il est préférable d'appliquer un traitement. Prenons l'exemple du diabète, je ne suis pas un expert de cette maladie mais je sais que on ne la traite pas, les conséquences peuvent être terribles. Lorsque le corps ne fournit pas un produit dont il a pourtant besoin, il faut le compenser voilà tout.

Une piste potentielle :
J'ai entendu parler d'un traitement de biofeedback qui réussirait à "apprendre" à un enfant comment activer les "bonnes régions du cerveau". Même s'il ne s'agit pas là du premier traitement miracle qui nous est annoncé, la piste semble néanmoins digne d'intérêt. Je sais que des études sérieuses sont en cours pour prouver ou infirmer l'efficacité réelle de ce traitement, mais à ce jour je n'ai pas encore vu le résultat de ces recherches (peut-être ne sont-elles tout simplement pas encore terminées). Bref, une bien belle approche, mais à envisager avec les plus grandes précautions (glissez-en un mot à votre neurologue).

Lorsque vous expliquez les effets négatifs qu'il peut y avoir à apprivoiser un animal sauvage, j'ai cru comprendre que vous faites référence à un phénomène d'accoutumance. Si c'est bien le cas, sachez qu'en près de cinquante ans d'utilisation et d'études, il n'y a jamais eu de preuve d'accoutumance physique au Ritalin.

Cependant il peut en être autrement pour ce qui est des comportements (personnels, familiaux et sociaux). Si quelqu'un considère le Ritalin comme étant la solution miracle sans laquelle il ne peut rien faire, un problème va survenir lors de l'arrêt de la médication, mais le problème est d'ordre psychologique et devra être réglé par la psychologie.

Le Ritalin ne résout rien, il aide, c'est tout. C'est justement ce que tente d'exprimer cette belle analogie du "cerveau qui a besoin d'une paire de lunettes". On peut se passer de lunettes, mais pourquoi se priverait-on d'un tel outil ?


Citation:
Posté par ses a y penser
si ce medicament est si merveilleux pour quoi la dose doit changer allors si les premier temps sa fonctionne tres bien la vie sociale bla bla bla .....il ne serais pas du de couper au lieux d ogmenter les dose si vous etes si bien instruit sur ce medicament pouquoi le corps est programer pour sa tisfaire a ses besoin on est concient que oui des cas on peut etre besoin de sa mes pas tousse. je crois que sa va bientot peter votre balloune

Comme je disais dans le post #72 ajuster le Ritalin consiste autant à augmenter la dose qu'à la diminuer.

Différents facteurs peuvent influer sur l'effet du Ritalin. Au fil des années le poids d'un enfant varie de façon significative, si son corps devient plus volumineux le médicament s'en trouve d'autant plus dilué. Dans le même ordre d'idée, il est possible que d'autres éléments tels le stress ou la fatigue puissent affecter l'effet du médicament. Le corps n'est pas une machine dont les besoins ne changent jamais. Cependant, dans cette tentative d'explication sur les causes possible des ajustements périodique du dosage, j'avoue m'être avancé sur un terrain pour lequel je n'ai vraiment pas les compétences requises.

Il est bien évident que le Ritalin ne convient pas à tous. C'est un outil mis à notre disposition (à nous et à notre médecin) pour aider nos enfants à cheminer plus facilement au travers de la vie. Si l'approche médicamenteuse ne convient pas à votre enfant, il faut cesser immédiatement ce genre de traitement et aborder le problème sous un autre angle. La question n'est pas d'être "pro-Ritalin" ou non, la question est plutôt : par quelle méthode pouvons-nous le plus efficacement possible aider notre enfant.

Pour finir, encore un dernier mot, vivre avec des enfants hyperactifs ce n'est pas facile, l'énergie qui nous reste à la fin d'une journée est limitée. Il faut faire bien attention de ne pas la gaspiller inutilement. Je ne dis pas que vous avez tort, je ne dis pas non plus que vous avez raison; je dis seulement qu'il est important de bien connaitre sa cible pour ne pas gaspiller cette précieuse énergie.

Lorsque notre instinct nous dit qu'un spécialiste est peut-être en train de commettre une erreur il faut vérifier cela (si possible avec un autre spécialiste). S'il s'avère qu'il fait ce qui doit être fait, passons à autre chose et cherchons ailleurs ce qui cloche Les médecins peuvent donc nous aider de deux façons, en traitant nos enfants, et en nous indiquant les fausses pistes. En un mot comme en cent, êtes-vous bien certain que le problème vient vraiment du Ritalin ? Êtes-vous certain de ne pas passer à côté de quelque chose d'important ? Au-delà d'avoir raison ou d'avoir tort, c'est du bien être de nos petits amours dont il est question ici…

Bon courage !

PS: Désolé pour la longueur du post, j'ai toujour été un peu verbeux).
__________________
Nous vivons dans le meilleur des mondes possibles d'après les optimistes, et les pessimistes craignent que ça ne soit vrai. [Ivar Ekeland]
Arthur C. Vernes is offline   Réponse avec citation
Vieux 27/10/2008, 05h55   #77
ses a y penser
 
Messages: n/a
Re : Ritaline

suite aa vos reponse founit merci apart sa vitesse et trouble de cosentration ma fille allais bien .elle avais 72mg de ritalin et eprrouvais de grave simptomme de cette dose contre note comme agitation pire hyperactivite pire de linsommeni vision brouller parfoi mes jamais cher loptometrise de tique moteur parle de suiside a tout les jours ou presquepersonnaliter psychotique on la traiter pour tout ses simptome au lieux de lui couper se medicament tout sa est arriver 2 ans apres la prise du ritalin on a traiter ses simptomme tres evidans avec strattera une capsule de 40mg par jours apo clonidine une foi jours0.1mg etrisperdale1comprimer 2 foi par jours 1 mg tous ensemble et avent du adderal xr 20 mg tous dose pendans plus de 2 ans a cette puisanse et plainne de contre note sa pris 5 h a me battre des effet segondaire avec les medecin qui on accepter delui faire sevrage complet qui ne voulait en rien pas asser de bonne raison pour eux .mes ma determination devans eux fut benefique il mon donner 2 semaine de sevrage sa fait 4 jours de sa et l ecole de l hopitale on n a que des mouvement incontroler de sa par a par sa elle na pas de misere a remplis les exigence demander des examin d ecole repon au consigne demander en millieux tres strique de l aile psyquiatrique de montreal malgrer en plus que j ai d ecouver des prescription par telephone fait par son frere plus de 38 fois et huit autre medecin on prescris tout sa sent les fait objectif pris en contre que doije faire et qu en pense tu en plus deu sevrage complet aucun appareille cardiogramme est pres de elle et lon meme pas pris de prise de sang sa sens la magouille

Dernière modification par ses a y penser 27/10/2008 à 06h00.
  Réponse avec citation
Vieux 05/11/2008, 17h58   #78
jpbl
Membre
 
Date d'inscription: novembre 2008
Messages: 2
Re : Ritaline

Concernant l'utilisation de la ritaline, il vaut mieux tester la bonne foi du psychiatre - ou pédopsychiatre ou du médecin qui la préconise - en lui demandant de mettre par écrit le fait qu'elle n'a aucun effet secondaire grave.
Il est trop facile de dire que ce ''médicament'' est sans danger.
Il y a de plus en plus de condamnations de psychiatres ( plus de 400 cette dernière année) par les tribunaux au niveau international. Ces psys se déchargent sur les laboratoires pharmaceutiques en jouant les innocents lorsque des parents ou victimes majeures portent plainte.
Parents, demandez des preuves écrites de l'inocuité ( c'est-à-dire la non-dangerosité ) de ce produit, et voyez d'autres méthodes de soins.
Il faut savoir que le laboratoire pharmaceitique Eli Lilly a plus de 30 000 plaintes contre lui, a déjà été condamné, et le sera encore suite aux dernières plaintes officielles des procureurs d'Etas d'Américains qui l'ont attaqué en justice. Ce sont bien les psychiatres qui ont servi de vendeurs de produits dangereux en fait, produits présentés comme miraculeux. Ces psys sont soit irresponsables, soit malhonnêtes, soit les deux.
Amitiés
jpbl
jpbl is offline   Réponse avec citation
Vieux 06/11/2008, 09h06   #79
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 13 433
Re : Ritaline

Citation:
Posté par jpbl
Concernant l'utilisation de la ritaline, il vaut mieux tester la bonne foi du psychiatre - ou pédopsychiatre ou du médecin qui la préconise - en lui demandant de mettre par écrit le fait qu'elle n'a aucun effet secondaire grave.

Bonjour

Un médicament sans effet secondaire grave n'existe pas. De même qu'il n'existe pas de voyage en voiture sans danger.
L'existence d'effets secondaires graves est mentionné dans les notices et sur les fiches d'information internet.

Citation:
Il est trop facile de dire que ce ''médicament'' est sans danger.

Ce n'est pas facile, c'est faux. Un médicament expose toujours à un danger. Il faut simplement savoir si ce danger potentiel (très faible pour la ritaline) est justifié par le danger de l'affection traitée (TDAH) faible également.

Citation:
Il y a de plus en plus de condamnations de psychiatres ( plus de 400 cette dernière année) par les tribunaux au niveau international. Ces psys se déchargent sur les laboratoires pharmaceutiques en jouant les innocents lorsque des parents ou victimes majeures portent plainte.

Parlez-vous de la Ritaline ou des médicaments psy en général ? Merci de citer vos sources.

Citation:
Parents, demandez des preuves écrites de l'inocuité ( c'est-à-dire la non-dangerosité ) de ce produit, et voyez d'autres méthodes de soins.

Encore une fois, une telle demande n'a pas de sens.

Citation:
Il faut savoir que le laboratoire pharmaceitique Eli Lilly a plus de 30 000 plaintes contre lui, a déjà été condamné, et le sera encore suite aux dernières plaintes officielles des procureurs d'Etas d'Américains qui l'ont attaqué en justice.

Encore une fois, merci de préciser de quoi vous parlez et vous sources.

Citation:
Ce sont bien les psychiatres qui ont servi de vendeurs de produits dangereux en fait, produits présentés comme miraculeux. Ces psys sont soit irresponsables, soit malhonnêtes, soit les deux.


Les psychiatres sont dramatiquement influencés par l'industrie pharmaceutique, comme les autres médecins d'ailleurs :
http://www.atoute.org/n/article95.html

Pour autant, il faut raison garder.

La Ritaline est employée à tort et à travers aux USA. Je pense qu'elle est sous-employée en France.
d_dupagne is online now   Réponse avec citation
Vieux 06/11/2008, 17h54   #80
jpbl
Membre
 
Date d'inscription: novembre 2008
Messages: 2
Re : Ritaline

Bonjour,
(En réponse aux questions concernant mes sources d'information)
Voici un rapport officiel de la dangerosité de la Ritaline. Je cite les effets secondaires : '' vertiges, insomnies, pulsions suicidaires, nausées, dépression, crises cardiaques, pleurs, psychose, confusion mentale, anorexie, obsessions "", officiellement déclarés par le docteur Breggin au Congrès américain en Septembre 2000 et par le docteur Baughman à l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe en Novembre 2001.
Je n'ai pas le pourcentage.
jpbl
jpbl is offline   Réponse avec citation
Vieux 06/11/2008, 18h58   #81
Arthur C. Vernes
Membre
 
Date d'inscription: février 2008
Localisation: Québec, CAnada
Messages: 13
Re : Ritaline

Bonjour,
Désolé pour le délai de la réponse.
Citation:
Posté par ses a y penser
[…] sa pris 5 h a me battre des effet segondaire avec les medecin qui on accepter delui faire sevrage complet qui ne voulait en rien pas asser de bonne raison pour eux .mes ma determination devans eux fut benefique il mon donner 2 semaine de sevrage sa fait 4 jours de sa et l ecole de l hopitale on n a que des mouvement incontroler de sa par a par sa elle na pas de misere a remplis les exigence demander des examin d ecole repon au consigne demander en millieux tres strique de l aile psyquiatrique de montreal […]
Eh bien, finalement les médecins de votre enfant ne semblent pas si fermés que ça. Bien sûr, ça a demandé bien des efforts de votre part mais ils ont fini par vous écouter. Les progrès de votre enfant que vous nous décrivez semblent impressionnants, toutefois restez vigilant(e), les effets les plus spectaculaires (par exemple : la bougeotte) ne sont pas nécessairement les plus importants (par exemple : tendances suicidaires). N'oublions pas que généralement, un enfant est un grand spécialiste dans l'art de la manipulation de ses parents, il sait quoi dire et quoi faire pour faire réagir ses parents. Encore une fois la plus grande vigilance s'impose, une bonne méthode pour contrer ce phénomène est de confronter vos interprétations avec les autres intervenants.
Citation:
Posté par ses a y penser
[…] malgrer en plus que j ai d ecouver des prescription par telephone fait par son frere plus de 38 fois et huit autre medecin on prescris tout sa sent les fait objectif pris en contre […]
Je suis désolé mais je n'ai aucune idée de ce que vous essayez de me dire. Je n'arrive pas à déchiffrer cette phrase.
Citation:
Posté par ses a y penser
[…]en plus deu sevrage complet aucun appareille cardiogramme est pres de elle et lon meme pas pris de prise de sang sa sens la magouille […]
Comme je le disais plus haut (post #76), la qualité des traitements que reçoit votre enfant ne peut pas s'évaluer d'après le nombre d'appareils près d'elle ou par le nombre de prises de sang qu'on lui fait.

En ce qui concerne cette idée de magouille de la part des médecins, que faut-il en penser ? Il ne faut pas perdre de vue que vous et les médecins avez le même but final : le bien être de votre enfant. N'oublions pas que le but de cette éventuelle magouille n'aurait pas pour but de vous voler ou de vous ifaire acheter une quelconque bébelle, cette magouille aurait comme but final d'aider votre enfant. Il faut garder les yeux ouverts mais avec discernement.
Citation:
Posté par ses a y penser
[…]que doije faire et qu en pense tu […]
Le meilleur conseil que je puis vous donner est de vous trouver un médecin en qui vous savez confiance (peut-être votre médecin de famille). Seul un médecin est à même d'évaluer si une prescription ou un traitement est approprié ou non au cas de votre enfant. Ce médecin saura aussi vous expliquer et vous faire comprendre le pourquoi et le comment des traitements, il pourra aussi vous aider à mieux interpréter les résultats obtenus.

Parfois il peut aussi arriver que plusieurs médecins prescrivent des traitements ou médicaments qui s'annulent les uns des autres; en général il ne s'agit pas de mauvaise volonté, mais cela arrive parce que chacun d'entre eux ne traite que d'un seul des problèmes de votre enfant. Encore une fois, si vous indiquez à votre médecin de confiance tous les traitements et médicaments que votre enfant reçoit, il pourra remarquer ces incompatibilités et les faire corriger.

Trouver une telle perle rare (un médecin en qui vous aurez confiance) peut s'avérer difficile : regardez dans votre famille, parlez-en autours de vous, parlez-en à vos amis et à vos proches, ils connaissent peut-être quelqu'un qui pourra vous aider. Idéalement ce médecin devrait demeurer près de chez vous mais ce n'est pas si important que cela, il pourrait vous conseiller efficacement par téléphone.

Un dernier petit conseil, le but de la recherche d'un médecin de confiance n'est pas de prendre en défaut les médecins traitants de votre enfant, son rôle est de vous aider à travailler le mieux possible au bien être de votre enfant.

Lorsqu'il y a conflit avec les parents et les médecins c'est presque toujours l'enfant qui se retrouve le grand perdant.

Bonne chance !
__________________
Nous vivons dans le meilleur des mondes possibles d'après les optimistes, et les pessimistes craignent que ça ne soit vrai. [Ivar Ekeland]
Arthur C. Vernes is offline   Réponse avec citation
Vieux 06/11/2008, 21h32   #82
Giulia
 
Messages: n/a
Re : Ritaline

Bonjour Docteur Dupagne
De toute façon, ce n'est pas Eli Lilly qui commercialise la Ritaline, mais Novartis.


Bien à toi
  Réponse avec citation
Vieux 07/11/2008, 13h29   #83
Arthur C. Vernes
Membre
 
Date d'inscription: février 2008
Localisation: Québec, CAnada
Messages: 13
Re : Ritaline

Bonjour,
Citation:
Posté par d_dupagne
Un médicament expose toujours à un danger. Il faut simplement savoir si ce danger potentiel (très faible pour la ritaline) est justifié par le danger de l'affection traitée (TDAH) faible également.
Je suis bien d'accord avec vous. Cependant, il serait bon de faire quelques nuances dans les catégories de dégats. Si physiquement les dégats causés par le TDA/H sont légers, il en va souvent autrement au niveau des conséquences sociales et psychologiques.

La faible image de soi, le sentiment d'être rejeté, les échecs scolaires voilà des conséquences graves en ce sens qu'elles affectent l'ensemble de la vie de celui qui en est atteint. Personnelement je classais ces impacts comme faisant partie des effets secondaire du "non-traitement".

Hyperactivement,
André
__________________
Nous vivons dans le meilleur des mondes possibles d'après les optimistes, et les pessimistes craignent que ça ne soit vrai. [Ivar Ekeland]
Arthur C. Vernes is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/06/2009, 12h13   #84
le gaulois28
Membre
 
Date d'inscription: juin 2009
Messages: 2
Re : Ritaline

bonjour je vois que vos message concernant la ritaline sont de 2005 je voudrais savoir quel regard vous possedez aujourdhui sur ce medicament mon fils a ete reconnu aujourdhui comme etant hyperactif et apres examen sanguin et psychomoteur ils est envisagé de le mettre sous ritaline je me pose en effet enormement de question car il existe enormement d avis sur ce traitement notament sur le site mensongepsy.com ou il est carrement question de drogue mon fils a 5 ans et demi et je suis juste un papa qui s inquiete car en plus il a un psy qui est plutot excusez moi le terme bebete et qui ne sais parlez qu en terme medical (ce qui a le dont de m agacé ) et etant routier il ne m a pas aiguillé plus que ca sur ce medicament
alors c est une bouteille a la mer que je lance aidez moi a comprendre les tenant et les aboutissant ce ce produit et y a t il un danger a court ou long terme avec ce traitement merci d avance cordialement
le gaulois28 is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/06/2009, 12h14   #85
le gaulois28
Membre
 
Date d'inscription: juin 2009
Messages: 2
Re : Ritaline

et excusez moi je n avais pa vu qu il existai plusieur page de forum desolé mais je ne suis qu un routier
le gaulois28 is offline   Réponse avec citation
Vieux 24/06/2009, 19h43   #86
pim pam poum
 
Messages: n/a
Re : Ritaline

Citation:
Posté par le gaulois28
bonjour je vois que vos message concernant la ritaline sont de 2005 je voudrais savoir quel regard vous possedez aujourdhui sur ce medicament mon fils a ete reconnu aujourdhui comme etant hyperactif et apres examen sanguin et psychomoteur ils est envisagé de le mettre sous ritaline je me pose en effet enormement de question car il existe enormement d avis sur ce traitement notament sur le site mensongepsy.com ou il est carrement question de drogue mon fils a 5 ans et demi et je suis juste un papa qui s inquiete car en plus il a un psy qui est plutot excusez moi le terme bebete et qui ne sais parlez qu en terme medical (ce qui a le dont de m agacé ) et etant routier il ne m a pas aiguillé plus que ca sur ce medicament
alors c est une bouteille a la mer que je lance aidez moi a comprendre les tenant et les aboutissant ce ce produit et y a t il un danger a court ou long terme avec ce traitement merci d avance cordialement

Mensonge psy est un site... pour le moins surprenant.
Dans leur rubrique site à voir il y a un lien vers un site co-fondé par l'église de scientologie. Ce sont eux même qui le disent !

Sinon en tapant tda/h dans un moteur de recherche tu peux trouver un site français et un site belge "sérieux".
  Réponse avec citation
Vieux 29/06/2009, 22h04   #87
Arthur C. Vernes
Membre
 
Date d'inscription: février 2008
Localisation: Québec, CAnada
Messages: 13
Re : Ritaline

Bonjour Le gaulois 28,
Il n'y a pas de recette universelle pour traiter un hyperactif, chaque enfant est un cas particulier. Le ritalin est, somme toute, un traitement assez léger mais qui a des effets importants sur l'enfant qui en a besoin. Pour ne pas répéter inutilement des choses que j'ai déjà dites sur mes jumeaux hyperactifs, je vous inciterais à lire le message numéro 71 que j'ai écrit plus tôt (10 octobre 2008) à l'intérieur de cette discussion.

Il ne faudrait pas voir le ritalin comme une solution, il vaudrait mieux le considérer en tant qu'outil nous permettant d'aider nos enfants à s'épanouir malgré leur handicap. L'idée générale est de tenter de limiter les dégâts et de protéger leur estime de soi. Voici quelques pistes de solution.

Mettre les choses au clair.
Une bonne chose à faire pourrait être d'informer votre enfant sur son état et des répercussions de son comportement sur son entourage. Ainsi, j'ai expliqué à mes jeunes que leur comportement agaçant n'était rien de plus qu'une conséquence de leur hyperactivité. Ils n'avaient donc pas à se sentir coupable de leurs comportements extrêmes, ce n'était pas vraiment de leur faute. Ce pendant, il ne s'agissait pas de permettre tous les excès puisque du même souffle je leur ai expliqué l'effet que leurs actions avaient sur moi. En quelque sorte, je cherchais à leur exprimer quelque chose du genre : «Tu est tellement agité que parfois je ne peux plus m'empêcher de m'impatienter envers toi. Cependant, dans de tels moments, si de mon côté je n'oublie pas que ce n'est pas toujours de ta faute, de ton côté à toi, ne vas jamais t'imaginer que mon amour pour toi ait diminué.»

Accumuler des victoires.
Durant la période où nos enfants étaient sous l'influence du ritalin, nous en profitions, mon épouse et moi, pour préparer la période où le médicament cesserait de faire son effet. Nous établissions des règles de vie qui pourraient être appliquées sans cris, ni chicanes. Le secret est de tenter de contrôler un comportement durant le temps où le ritalin ne fait plus effet. Il faut d'abord choisir d'attaquer un comportement raisonnable (un seul à la fois) et fixer clairement les méthodes qui seront utilisées pour atteindre l'objectif fixé. Ensuite plutôt que de blâmer, on applique, sans passion (et sans crier) la sanction prévue. Une petite cérémonie ou une récompense soulignera l'atteinte de l'objectif. N'oubliez pas que les explications ne doivent être données que lorsque le ritalin agit, c'est le seul moment où votre enfant a suffisamment de concentration pour comprendre de quoi il est question.

À titre d'exemple, la première fois que nous avons tenté cette approche, mon épouse et moi, nous avions convenu avec nos deux petites pestes que l'objectif à atteindre consistait de cesser de jeter sa fourchette par terre (pas le couteau, ni la cuillère, seulement la fourchette). En cas d'échec, la punition consistait à se placer face à un coin de la cuisine pour une durée définie (je ne me souviens plus si c'était deux ou cinq minutes). Au bout de quelques jours, l'objectif de trois repas d'affilé avec la fourchette en place fut atteinte et la récompense fut donnée (une friandise rare, remise lors d'une petite cérémonie). Évidemment, si durant les repas suivants, la fourchette se remettait à voler hors de la table, la punition s'appliquait sans que nous ayons à lever la voix : «-Tu as jeté ta fourchette par terre. Comme il est écrit à la ligne 1 de l'entente collée sur le frigo, tu dois aller dans le coin durant deux minutes).» Le tout énoncé sans colère ni sentiments (sauf peut-être des marques de pitié pour celui qui allait subir la punition). Croyez-moi, une fois qu'ils ont réussi à contrôler leur fourchette, tout le reste de la table a suivi très rapidement.

Des ordres brefs.
La durée d'attention d'un enfant hyperactif (sans son ritalin) peut-être très courte. Si vous faites une phrase trop longue, il est possible qu'il ait oublié le début de la phrase avant même que vous n'ayez fini de la dire.

S'adapter.
Nous avons vite compris qu'il était vain de lutter contre l'hyperactivité, il valait mieux trouver des moyens pour désamorcer les situations qui finissaient en crise. Par exemple, puisqu'il était impossible aux enfants de rester assis à la table durant les repas nous leur faisions faire toutes sortes de commissions pour leur permettre de bouger une peu (aller chercher le sel dans l'armoire, aller chercher le poivre, aller reporter le sel dans l'armoire, etc.).

Des règles simples.
N'oublions jamais que le problème concerne un problème d'attention, de distractibilité. Ainsi, lorsque nous attendions l'autobus (situation pénible pour un hyperactif …et pour ses pauvres parents), nous fixions une règle très simple dans le genre de «attrape le poteau de l'arrêt et ne le lâche plus». Ainsi il peut gigoter tout à son aise sans se mettre dans une situation dangereuse comme se lancer dans la rue.

- - - - - - - -
Pour résumer, le ritalin est un traitement physiquement peu important mais qui a des conséquences psychologiques importantes. Cela permet à votre enfant de devenir réceptif durant quelques heures par jour. Comme par magie il pourra comprendre vos explications et vous pourrez négocier des ententes avec lui pour atténuer les instants où il perd en partie le contrôle de ses actes. Par la comparaison que lui-même sera à même de faire entre son état "avec ou sans ritalin", la notion qu'il n'est pas nécessairement "une mauvaise personne" mais plutôt quelqu'un qui souffre d'une maladie, prend alors toute sa valeur.

N'oubliez pas non plus que ces heures où son niveau d'attention est plus élevé peuvent aussi faire la différence entre la réussite ou l'échec scolaire. À titre d'exemple, l'école que fréquentait un de mes enfants avait décidé de l'envoyer dans une classe spéciale pour enfants légèrement attardés car il n'arrivait pas à suivre en classe. Nous avons dû nous discuter ferme pour éviter cela. Eh bien, celui qui avait été jugé "attardé léger" entame un doctorat cette année…

Bon courage !

PS: Pardonnez la longueur de cette réponse. C'est ça qui arrive quand on jette des bouteilles à la mer.
__________________
Nous vivons dans le meilleur des mondes possibles d'après les optimistes, et les pessimistes craignent que ça ne soit vrai. [Ivar Ekeland]
Arthur C. Vernes is offline   Réponse avec citation
Vieux 26/10/2009, 21h10   #88
chrislv34
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2009
Messages: 2
Re : Ritaline

Bonsoir, (pour info j'ai 32 ans)
Je viens de lire quelques messages pas tous dsl , il y en a beaucoup je l'ai lirai plus tard. Mais je voulais vous parler de ma fille et de moi.
Elle a 5 ans et prend de la ritaline depuis bientot un an , elle faisait des crises d'angoisse inexplicable avec un mal etre terrible. Cela été toujours apres la classe car elle devait etre concentré, donc elle se dechargée avec moi.

Depuis son comportement a vraiment changé.
Un jour, en consultation pour ma fille la sceance s'est detournée sur moi, la pedo-spychiatre m'a consseillé d'essayer, de plus je passai des examens, je me suis remise tard aux etudes! il n'y a pas d'age!

Donc je prends de la ritaline depuis juin et mon comportement pour mes proches est spectaculaire. Je suis une autre personne, pour tout! Je suis posée, patiente (je couds et repasse) impossible avt.
Il est evident que j'ai un peu maigri, mais pour une femme ce n'est aps grave.
En ce qui concerne les symptomes rien d'autre. Maintenant que je sais le bien etre que ca m'apporte je ne culpabilise plus pour ma fille.

J'ai conscioence que pour une adulte j'ai de la chance de l'avoir, pareil que certains que j'ai lu "(40ans)" expliqué qu'il avait les memes symptomes, effectivement je suppose que j'ai raté mes etudes a cause de mon hyperactivité.

Mais je tiens a dire (pour les enfants surtout) que ca ne fait pas tout pour les exams faut bosser ca ne viens pas tout seul.
En 3 ans d'étude, je l'ai pris au dernier mois de ma 3eme année j'ai reussi avec des moyennes tres bonnes , mais pour le derniers exams j'avais une concentration tellement intense que je suis la derniere a partir de la salle, j'ai tout verifié.

Enfin c'etait juste pour vous dire mon expérience.....
Histpoire a suivre.
chrislv34 is offline   Réponse avec citation
Vieux 26/10/2009, 21h37   #89
castor
 
Messages: n/a
Re : Ritaline

Citation:
Posté par chrislv34
Bonsoir, (pour info j'ai 32 ans)
Je viens de lire quelques messages pas tous dsl , il y en a beaucoup je l'ai lirai plus tard. Mais je voulais vous parler de ma fille et de moi.
Elle a 5 ans et prend de la ritaline depuis bientot un an , elle faisait des crises d'angoisse inexplicable avec un mal etre terrible. Cela été toujours apres la classe car elle devait etre concentré, donc elle se dechargée avec moi.

Depuis son comportement a vraiment changé.
Un jour, en consultation pour ma fille la sceance s'est detournée sur moi, la pedo-spychiatre m'a consseillé d'essayer, de plus je passai des examens, je me suis remise tard aux etudes! il n'y a pas d'age!

Donc je prends de la ritaline depuis juin et mon comportement pour mes proches est spectaculaire. Je suis une autre personne, pour tout! Je suis posée, patiente (je couds et repasse) impossible avt.
Il est evident que j'ai un peu maigri, mais pour une femme ce n'est aps grave.
En ce qui concerne les symptomes rien d'autre. Maintenant que je sais le bien etre que ca m'apporte je ne culpabilise plus pour ma fille.

J'ai conscioence que pour une adulte j'ai de la chance de l'avoir, pareil que certains que j'ai lu "(40ans)" expliqué qu'il avait les memes symptomes, effectivement je suppose que j'ai raté mes etudes a cause de mon hyperactivité.

Mais je tiens a dire (pour les enfants surtout) que ca ne fait pas tout pour les exams faut bosser ca ne viens pas tout seul.
En 3 ans d'étude, je l'ai pris au dernier mois de ma 3eme année j'ai reussi avec des moyennes tres bonnes , mais pour le derniers exams j'avais une concentration tellement intense que je suis la derniere a partir de la salle, j'ai tout verifié.

Enfin c'etait juste pour vous dire mon expérience.....
Histpoire a suivre.

Bonjour,

Dans le questionnaire auquel le médecin nous a demandé de répondre à mon fils (ado) et à nous, une des questions était :

Des membres de la famille souffrent-ils du TDAH ?

Si la réponse était positive, le risque du TDAH était plus élevé chez l'enfant.

Pour nous, c'était non. Mais notre enfant est adopté.

Mon fils a commencé depuis 3 semaines sont traitement. Aucun effet secondaire. Il n'est pas encore à la dose optimale. Mais il en ressent déjà un appaisement. Et la différence est déjà tangible pour travailler à l'école.

Lorsque l'on m'a parlé de ce trouble lorsqu'il était petit, je n'ai pas voulu qu'il suive de traitement. Il était temps que nous fassions quelque chose. Ces dernières années ont été très dures à vivre pour lui. Il vivait très mal ses échecs, alors qu'il travaillait. Et vivait très mal qu'on le traite de paresseux.

Dernière modification par castor 26/10/2009 à 21h45.
  Réponse avec citation
Vieux 27/10/2009, 08h04   #90
chrislv34
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2009
Messages: 2
Re : Ritaline

Bonjour,

Le pedo-spychiatre m'expliquait qu'il y avit en faites pleins d'adultes qui seraient mieux avec de la ritaline. Comme par exemple son mari a elle, qu'il perdait toute les semaines un truc super important (clef, portable...)

Personnellement je suis fille et petite fille de personnes tres nerveuse qui crient tout le temps et qui s'enerve en aussant la voix des que quelque chose les depasse. Ils seraient mieux sous TDHA. Mais dans le temps on etait comme ça point bas!

Maintenant j'en ri, moi aussi j'etais comme ça avant le traitement. J'etais une boule de nerf, dans ma tete tout etait confu, en tant qu'adulte dès que ma penssée fonctionnée le matin je me faisais une liste enorme et finalement je pensais toujours à des choses à faire. Je les enchainer sans faire une pause , je me harcelais.

Pour votre fils, ne vous soussiez pas, avec tout ce qu'on entend sur la ritaline, croyait moi ca fait beaucoup plus de bien que de mal: (prete de l'appeti) ca c'est vrai !

Moi je me dis que ma fille et moi avont une chance enorme voir extraordinaire que cela a été diagnostiqué. Mieux vaut tard que jamais.
Je suis sur que ce medicament m'aurait été donné ds ma jeunesse j'aurai mieux reussi à l'école.
Et pir encore si mon pere aurait été sous ritaline, peut etre que ma mere ne l'aurait pas quitté! LOL!

En fin voilà juste pour dire que c'est mieux ainsi .... C'est une chance!
chrislv34 is offline   Réponse avec citation
Vieux 27/10/2009, 17h29   #91
castor
 
Messages: n/a
Re : Ritaline

Citation:
Posté par chrislv34
Bonjour,

Le pedo-spychiatre m'expliquait qu'il y avit en faites pleins d'adultes qui seraient mieux avec de la ritaline. Comme par exemple son mari a elle, qu'il perdait toute les semaines un truc super important (clef, portable...)

Personnellement je suis fille et petite fille de personnes tres nerveuse qui crient tout le temps et qui s'enerve en aussant la voix des que quelque chose les depasse. Ils seraient mieux sous TDHA. Mais dans le temps on etait comme ça point bas!

Maintenant j'en ri, moi aussi j'etais comme ça avant le traitement. J'etais une boule de nerf, dans ma tete tout etait confu, en tant qu'adulte dès que ma penssée fonctionnée le matin je me faisais une liste enorme et finalement je pensais toujours à des choses à faire. Je les enchainer sans faire une pause , je me harcelais.

Pour votre fils, ne vous soussiez pas, avec tout ce qu'on entend sur la ritaline, croyait moi ca fait beaucoup plus de bien que de mal: (prete de l'appeti) ca c'est vrai !

Moi je me dis que ma fille et moi avont une chance enorme voir extraordinaire que cela a été diagnostiqué. Mieux vaut tard que jamais.
Je suis sur que ce medicament m'aurait été donné ds ma jeunesse j'aurai mieux reussi à l'école.
Et pir encore si mon pere aurait été sous ritaline, peut etre que ma mere ne l'aurait pas quitté! LOL!

En fin voilà juste pour dire que c'est mieux ainsi .... C'est une chance!

Bonjour,

Il a déjà perdu une partie des kilos qu'il avait pris avec le risperdal. Car avant on avait parlé de trouble psy et il avait été mis sous neuroleptique.

Donc, je suis vraiment soulagée que le tir soit rectifié. Le riperdal avait eu un effet positif au début, parce qu'il diminuait son impulsivité. Mais à la longue, cela l'écrasait totalement. Et il se sentait très mal. S'enfonçait dans la dépression.

J'avais beau dire à la psychiatre que ce médicament ne lui convenait pas, elle ne m'écoutait pas et augmentait les doses. Finalement, mn fils n'a plus voulu le prendre et je l'ai approuvé.

La prise de rilatine (On dit rilatine en Belgique) n'a pas vraiment d'effet visible. Mais il me dit que c'est surtout dans ses pensées. Il arrive à penser calmement. Dans l'ordre. Et les travaux qu'il rend à l'école sont le reflet de ses possibilités. Il répond à la question. Pas à côté. Il est capable de lire un texte sans arriver à la fin et avoir oublié le début...

Moi, j'ai remarqué qu'il était maintenent possible de tenir une conversation suivie sans coq à l'âne. Il écoute les arguments...

Il gère sa médication seul. Alors que d'habitude il faut lui courir après pour qu'il prenne un médicament. Il est vraiment motivé et content.
  Réponse avec citation
Vieux 31/01/2010, 20h44   #92
@#$deTDA
Interdit de forum à sa demande.
 
Avatar de @#$deTDA
 
Date d'inscription: novembre 2009
Localisation: Pres de Chamonix mais en Suisse
Messages: 895
Re : Ritaline

Citation:
Posté par gipsy
D'après quelles études ??



D'après quoi, d'après vous ??
Ce n'est même pas ce qui est marqué sur la notice !! Ce n'est même pas dans les études !
Pas de psychose amphétaminique, pas de malnutrition, pas d'accident vasculaire cérébral, pas de tendance à la violence, pas de troubles rénaux et pulmonaires...
Les effets secondaires sont classés non pas sur le court ou long terme mais sur leur fréquences. Faites attention à ce que vous dites !!
Les plus fréquents sont la nervosité et l'insomnie (en début de traitement), les fréquemment observés sont la diminution passagère de l'appétit.

Ce traitement se donne sous 28 jours maximum par mois.
Sa prescription est très contrôlée, seul un médecin hospitalier peut la prescrire. Elle d'ailleurs prescrite après des examens neuro-psycho approfondis.


POINTS CLEFS:

Ce sont des medicaments surs. Ils existent depuis 1880. L'expression des equivalents du Vidal Americain pour les decrire: "Excellent safety record".

J'en prends moi meme a des doses inhabituellement hautes depuis plusieurs annees: Dans mon TDAH, Ca a fait baisser ma tension (mais HTA PEUT etre un effet secondaire). Helas ca marche moins sur mon TDA que par le passe et j'essaye donc des plantes dont je pourrais parler plus tard.

Si on a des troubles de l'humeur (Bipolaire), Il est IMPERATIF d'etre deja stable avant de prendre sa Ritaline qui dans ces cas stabilise encore plus.

Les doses: C'est comme des lunettes:I l y a des doses moyennes, mais il faut avoir la dose precisement adaptee certains ont besoin de tres peu (notamment les femmes. 0,5 mg/jr), d'autres de 10 ou 20 fois les doses du Vidal. (surtout des hommes, toxicos). C'est assez mal connu des specialistes Francais auxquels je peux communiquer les coordonnees de specialistes Nord Americains qui ont l'experience des patients hors normes. Avec un peu de cahnce vous ne faites pas partie de ces exceptions, mais c'est important de diffuser l'information comme quoi ces exceptions existent, par education.

Je tiens a disposition de ceusses qui veulent des articles issus de la literature scientifque en Anglais sur le sujet.
Warning: Je mets du temsp a repondre.

Cette adresse antispam passera t elle sur le forum?

atoute.z.4nma@spamgourmet.com

Le TDAH n'est pas qu'un trouble. Albert Einstein l'avait probablement. Bon courage.

PS Les regles en France etant assez strictes sur ce que l'on peut dire sur ces forums, et etant Americain, merci de me signaler rapidement si ce que je dis pose probleme.
J'insiste sur le fait que je ne fais pas l'apologie de la consommation de stiumulants, mais qu'il est important de savoir que cela doit etre prescrit correctment: Ni trop, ni trop peu.

Dernière modification par @#$deTDA 31/01/2010 à 20h49.
@#$deTDA is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/01/2010, 22h53   #93
@#$deTDA
Interdit de forum à sa demande.
 
Avatar de @#$deTDA
 
Date d'inscription: novembre 2009
Localisation: Pres de Chamonix mais en Suisse
Messages: 895
Re : Ritaline

Citation:
Posté par brutus
j'ai 17 ans et depuis 2 semaine maintenant on m'a mis sous rilatine pour des trouble de l'attention et de l'hyperactivitée (de premier degrés on m'as dit).
j'ai entendus au nouvelle se matin que la rilatine peux causer une augmentation de la violence et de l'agressivitée. en plus des effet secondaire ecrit dans les boite, qu'elles sont les autre "risques" ou effet produit par ce medicament, j'ai fait des recherche sur different site , et plus je me renseigne moin je sais et moin je comprend! alors j'aimerais savoir quoi croire. Oui la rilatine, fait beaucoup pour moi a l'ecole , et pour mon attention et tout. mais a quelle prix?
j'aimerai savoir qu'elle sont les effets secondaire de ce medicament, si c'est comme on le dit une drogue au meme titre que la cocaïne et autre stupefiants, est ce que je cours un rique en le prennant a long terme, est ce que , comme il est indiqué sur certain site, je vais devenir plus agressif et violent, anti-social?
j'aimerai savoir concretement avant que je ne decide de continuer mon traitement ou pas.
merci beacoup.

La question Brutus:
Est ce que cela te calme ou t'enerve?
Si ca te calme, c'est leffet recherche,
Si ca t'enerve, peut etre que il faut reconsiderer.
__________________
TDAH (impulsif/distrait/timide/colerique)
diagnostique bipolaire pdt 20 ans. ..

(TDAH) désordre ou trouble neurologique non une maladie.

http://solutionstdah.blogspot.ch/
@#$deTDA is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/09/2010, 14h43   #94
ritaline israel
Membre
 
Date d'inscription: septembre 2010
Messages: 1
Re : Ritaline

Bonjour, je suis la grand-mère de 5 petits-enfants de 12 ans, 10 ans et demi, 9 ans, 7 ans et demi et 6 ans qui prennent de la ritaline, depuis que j'ai vu que mon fils leur donnait ce médicament le matin, dans un yaourt je n'arrive plus a être tranquille, je vit en Israël ou ce médicament n'est pas remboursé par la sécurité sociale, 30 dragués valent 100 shequels (20 euros), mais le problème numéro 1, n'est pas principalement l'argent, j'aimerai savoir quels sont les effets secondaires de ce médicament a long terme, combien de temps doit on en prendre et combien de temps doit on faire une pause.
Je voudrais savoir si c'est une maladie héréditaire.
Je voudrais savoir si leurs enfants seront
aussi hyperactifs:
Mes petits enfants aiment rire et faire des blagues depuis que je sais qu'ils prennent ce ritaline, je me fais un souci énorme, les enfants de la ritaline ne sont pas des enfants normaux ???????
2 de mes petits enfants qui sont sous ritaline ont commences à maigrir beaucoup. Combien peut-on maigrir?
Que doit-on manger pour qu'il n'y ai pas de manque de vitamines dans l'organisme.

Pourquoi on ne parle pas de cette maladie à l'école, ou au collège, je n'ai pas encore lu sur la ritaline car on vient de découvrir cette maladie qui fait peur sur mes petits-enfants chéris.
Si chacun de nous écrit ici tout ce qu'on sait ou tout ce qu'on vient de découvrir on pourra avancer.
Merci a tous ceux qui pourront m'aider

ritaline israel
ritaline israel is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/09/2010, 15h00   #95
castor
 
Messages: n/a
Re : Ritaline

Citation:
Posté par ritaline israel
Bonjour, je suis la grand-mère de 5 petits-enfants de 12 ans, 10 ans et demi, 9 ans, 7 ans et demi et 6 ans qui prennent de la ritaline, depuis que j'ai vu que mon fils leur donnait ce médicament le matin, dans un yaourt je n'arrive plus a être tranquille, je vit en Israël ou ce médicament n'est pas remboursé par la sécurité sociale, 30 dragués valent 100 shequels (20 euros), mais le problème numéro 1, n'est pas principalement l'argent, j'aimerai savoir quels sont les effets secondaires de ce médicament a long terme, combien de temps doit on en prendre et combien de temps doit on faire une pause.
Je voudrais savoir si c'est une maladie héréditaire.
Je voudrais savoir si leurs enfants seront
aussi hyperactifs:
Mes petits enfants aiment rire et faire des blagues depuis que je sais qu'ils prennent ce ritaline, je me fais un souci énorme, les enfants de la ritaline ne sont pas des enfants normaux ???????
2 de mes petits enfants qui sont sous ritaline ont commences à maigrir beaucoup. Combien peut-on maigrir?
Que doit-on manger pour qu'il n'y ai pas de manque de vitamines dans l'organisme.

Pourquoi on ne parle pas de cette maladie à l'école, ou au collège, je n'ai pas encore lu sur la ritaline car on vient de découvrir cette maladie qui fait peur sur mes petits-enfants chéris.
Si chacun de nous écrit ici tout ce qu'on sait ou tout ce qu'on vient de découvrir on pourra avancer.
Merci a tous ceux qui pourront m'aider

ritaline israel

Bonjour,

Le trouble de l'attention n'est pas une maladie. C'est plutôt un trait de caractère. Si on a ce trait de caractère poussé à l'extrème, cela peut constituer un réel handicap scolaire et social.

La ritaline peut aider certains enfants.

Aucun médicament n'est anodin. Ce qui est plutôt rassurant, c'est que celui-ci est prescrit et étudié depuis longtemps.

Pour s'informer sur ce trouble, on trouve ce site par exemple :

http://www.tdah.be/
  Réponse avec citation
Vieux 14/09/2010, 18h58   #96
Julien Hugo
Walking dead
 
Avatar de Julien Hugo
 
Date d'inscription: septembre 2010
Messages: 1 204
Re : Ritaline

Moi, ma psychiatre m'a prescrit de la Ritaline 40mg (je suis adulte) pour lutter contre les symptômes négatifs (apathie) de la schizophrénie. Je le prends en plus du neuro. Et c'est vrai que ca a été efficace, mais comme j'ai changé de neuro en même temps je crois plutôt que c'est ce dernier qui m'a sorti de ma torpeur. Car l'effet de la ritaline, pour autant que je le décèle, est un peu étrange : des fois ça m'endors, des fois ça me réveille. Je ne sens aucun effet secondaire particulier, à part peut-être des vertiges. Je vais essayer d'arrêter pour faire le point.
Ma psychiatre hésite jamais avec les médicaments elle y va à fond. Je pense que c'est pas un modèle...
__________________
"Si Platon et Aristote ont écrit à propos de politique, c'était comme pour régler un hôpital de fous." Pascal
Julien Hugo is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/12/2010, 18h03   #97
vanessadarreau@sfr.fr
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2010
Localisation: versailles
Messages: 2
Re : Ritaline

bonjour
j ai un peux tu mal
avec ce médicament ritaline
mon fils prend ce médicament depuis 1 semaine quand les syntone apparaisse ????
merci
vanessadarreau@sfr.fr is offline   Réponse avec citation
Vieux 28/12/2010, 21h33   #98
naily_m3l
Membre
 
Avatar de naily_m3l
 
Date d'inscription: décembre 2010
Localisation: Genève
Messages: 27
Re : Ritaline

Citation:
Posté par gipsy
D'après quelles études ??



D'après quoi, d'après vous ??
Ce n'est même pas ce qui est marqué sur la notice !! Ce n'est même pas dans les études !
Pas de psychose amphétaminique, pas de malnutrition, pas d'accident vasculaire cérébral, pas de tendance à la violence, pas de troubles rénaux et pulmonaires...
Les effets secondaires sont classés non pas sur le court ou long terme mais sur leur fréquences. Faites attention à ce que vous dites !!
Les plus fréquents sont la nervosité et l'insomnie (en début de traitement), les fréquemment observés sont la diminution passagère de l'appétit.

Ce traitement se donne sous 28 jours maximum par mois.
Sa prescription est très contrôlée, seul un médecin hospitalier peut la prescrire. Elle d'ailleurs prescrite après des examens neuro-psycho approfondis.



Bon, ben moi j'ai 46ans et mère de 3 enfants qui semblent aller bien. Prends de la ritaline ou concerta c'est la même molécule depuis 2ans 53mg/jours et je me sens beaucoup mieux. Moins d'impulsivité, beaucoup plus réfléchie, et j'ai arrêté toutes les autres substances... une amélioration de mon quotidien. Un plus sur beaucoup de point.
naily_m3l is offline   Réponse avec citation
Vieux 05/01/2011, 22h09   #99
naily_m3l
Membre
 
Avatar de naily_m3l
 
Date d'inscription: décembre 2010
Localisation: Genève
Messages: 27
On n'entend vraiment n'importe quoi. Le concerta m'a aidé et m'aide énormément...
naily_m3l is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/02/2011, 08h30   #100
barbe
Membre
 
Date d'inscription: février 2011
Messages: 1
Re : Ritaline

Bonjour;

J ai moi aussi un fils sous RITALINE!
Et oui il y a un an le terme TDA/H a fait partit de notre vie!
Sur le moment c'est le drame j'ai eu peur pour son avenir et sans vous mentir pour notre avenir a tous (famille).
Et comme par magie la "ritaline" a fait son travail mon fils recommence
a vivre comme les autres enfants ;
je dirais meme mieu il decouvre que le monde ne tourne pas autour de lui mais qu il y a des gens autour de lui...
Comme bcp la TDA/H n'est pas le seul trouble il est aussi dixorthographique mais par change est aussi precosse ce qui fait de lui un petit garçon tres interressant et surtout tres inteligent.
Il reste tres a l ecart des autres enfants et le dit tres clairement "je dois toujours faire des efforts pour etre accepté par les autres" ,"il me trouve bizard" MAIS ne se decourage pas il inpose sa compagnie
L ecoute c'est le meilleur moyen, on parle, on discute, on lui explique pourquoi il prend de la RITALINE .
barbe is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide





Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 09h23.


Le forum Atoute utilise le script de forums VBulletin
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.



Ce forum n'est pas un chat

Cliquez pour en savoir plus sur le Retour des zappeurs-TDAH !