Forum médical Atoute.org Lisez le document rédigé collectivement par les membres du forum Alcool : L'alcool, c'est pas un problème...

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Arrêter l'alcool
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Arrêter l'alcool Ce forum est destiné aux personnes ayant un problème avec l'alcool. Son objet est l'entraide et les échanges.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 19/08/2016, 14h55   #1
jp2
Membre
 
Date d'inscription: août 2016
Localisation: Belgique
Messages: 58
Cheminement d'une réussite en cours

Bonjour, cela fait 5 mois que je ne bois plus.


La maturation a été longue, mais finalement j'en suis venu à accepter totalement que l'alcool était plus fort que moi, que je n'avais aucune chance en essayant de me battre contre lui. J'ai abdiqué totalement.


Convaincu que cette addiction est pathologique (une maladie), j'ai donc repris langue avec la médecine et nous avons opté, mon médecin et moi, sur base des statistiques médicales de réussite, pour une approche pharmacologique (baclofène).
Au bout de 2 mois, cela a donné de bons résultats: j'ai pu arrêter de boire sans effort, l'alcool s'est évaporé de mon cerveau, je n'y pense tout simplement plus...


Dés l'arrêt, j'ai fréquenté assidûment les AA, cela contribue beaucoup à mon évolution positive.


En 5 mois, je peux déjà ressentir bien des bénéfices:

- physiologiques: mes paramètres médicaux (prise de sang) se sont tout à fait normalisés;

- intellectuels: mon cerveau fonctionne bien mieux, mes idées sont plus claires, mes raisonnements plus lucides;

- relationnels: je ne suis plus dans le conflit, comme c'était souvent le cas auparavant. Mes relations aux autres s'apaisent;

- estime de soi: les autres me renvoient une image bien plus positive de moi. Ils constatent le changement. Je redeviens plus fréquentable à leurs yeux. Et c'est précieux.


Bref: que du positif à stopper l'alcool.

Dernière modification par jp2 04/06/2017 à 10h06.
jp2 is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/08/2016, 15h05   #2
jojo035
Membre qui incite systématiquement à converser en privé mais qui n'a pas de mauvaises intentions. Depuis le temps on le saurait ;-)
D. Dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 6 405
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Bonjour jp2

Très beau témoignage
Bravo et continue
Va voir message prive
Amitiés sincères
Jojo

Citation:
Posté par jp2
Bonjour, cela fait 5 mois que je ne bois plus.


La maturation a été longue, mais finalement j'en suis venu à accepter totalement que l'alcool était plus fort que moi, que je n'avais aucune chance en essayant de me battre contre lui. J'ai abdiqué totalement.


Convaincu que cette addiction est pathologique (une maladie), j'ai donc repris langue avec la médecine et nous avons opté, mon médecin et moi, sur base des statistiques médicales de réussite, pour une approche pharmacologique (baclofène).
Au bout de 2 mois, cela a donné de bons résultats: j'ai pu arrêter de boire sans effort, l'alcool s'est évaporé de mon cerveau, je n'y pense tout simplement plus...


Dés l'arrêt, j'ai fréquenté assidûment les AA, cela contribue beaucoup à mon évolution positive.


En 5 mois, je peux déjà ressentir bien des bénéfices:

- physiologiques: mes paramètres médicaux (prise de sang) se sont tout à fait normalisés;

- intellectuels: mon cerveau fonctionne bien mieux, mes idées sont plus claires, mes raisonnements plus lucides;

- relationnels: je ne suis plus dans le conflit, comme c'était souvent le cas auparavant. Mes relations aux autres s'apaisent;

- estime de soi: les autres me renvoient une image bien plus positive de moi. Ils constatent le changement. Je redeviens plus fréquentable à leurs yeux. Et c'est précieux.


Bref: que du positif à stopper l'alcool.
jojo035 is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/08/2016, 16h31   #3
tesla92
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2006
Messages: 3 259
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Citation:
Posté par jp2
Bonjour, cela fait 5 mois que je ne bois plus.


La maturation a été longue, mais finalement j'en suis venu à accepter totalement que l'alcool était plus fort que moi, que je n'avais aucune chance en essayant de me battre contre lui. J'ai abdiqué totalement.


Convaincu que cette addiction est pathologique (une maladie), j'ai donc repris langue avec la médecine et nous avons opté, mon médecin et moi, sur base des statistiques médicales de réussite, pour une approche pharmacologique (baclofène).
Au bout de 2 mois, cela a donné de bons résultats: j'ai pu arrêter de boire sans effort, l'alcool s'est évaporé de mon cerveau, je n'y pense tout simplement plus...


Dés l'arrêt, j'ai fréquenté assidûment les AA, cela contribue beaucoup à mon évolution positive.


En 5 mois, je peux déjà ressentir bien des bénéfices:

- physiologiques: mes paramètres médicaux (prise de sang) se sont tout à fait normalisés;

- intellectuels: mon cerveau fonctionne bien mieux, mes idées sont plus claires, mes raisonnements plus lucides;

- relationnels: je ne suis plus dans le conflit, comme c'était souvent le cas auparavant. Mes relations aux autres s'apaisent;

- estime de soi: les autres me renvoient une image bien plus positive de moi. Ils constatent le changement. Je redeviens plus fréquentable à leurs yeux. Et c'est précieux.


Bref: que du positif à stopper l'alcool.

Concernant le baclofène tu as des effets secondaires?
tesla92 is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/08/2016, 19h21   #4
jp2
Membre
 
Date d'inscription: août 2016
Localisation: Belgique
Messages: 58
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Citation:
Posté par tesla92
Concernant le baclofène tu as des effets secondaires?

Bonjour Tesla92.

J'en ai eu mais je n'en ai plus.

En pratique, je savais par mon médecin à quoi m'attendre.

Il y a 2 phases: la montée en dose puis la stabilisation.

- La montée en dose qui a duré 7 semaines (de 10 mg à 170 mg) fut par moment très très pénible;

- La stabilisation: une fois arrivé à mon seuil, je suis stabilisé à 175 mg depuis 5 mois, avec la même régularité des prises. La tolérance est devenue bien meilleure, j'ai une bonne qualité de vie.

Donc, pour mon expérience personnelle, je dirais qu'il faut une solide motivation pour prendre ce genre de traitement: pendant des semaines on n'a que des inconvénients (parfois sévères) pour aucun bénéfice.
Mais une fois qu'on atteint sa dose seuil, l'effet anti-craving est assez spectaculaire.

Voilà, j'espère répondre à ta question.
jp2 is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/08/2016, 20h08   #5
Ronald
< un sept milliardième
 
Avatar de Ronald
 
Date d'inscription: mars 2011
Localisation: Bruxelles
Messages: 4 253
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Beau témoignage jp2.

Les effets du baclo furent sur moi très différents que sur Tesla.

Contexte: courte mais vertigineuse rechute après des années d'abstinence et l'abandon des mab, sans Atoute, ni aide quelconque puisque tout allait bien, spa... et que je me sentais fortiche

Vache volonté de stopper, vais chez toubib sain qui connaît l'alcoolisme et qui m'annonce que le baclo commence à être utilisé comme accompagnement du sevrage avec semble-t-il un remarquable effet de diminution de l'attraction et de soulagement des tensions y afférentes.

La faible dose que j'ai alors prise quotidiennement m'a donné quasi immédiatement le léger "plus" indispensable à mon décrochage.
Sans le baclo je doute que je fusse parvenu à m'arracher à l'attraction comme je l'ai fait jour après jour jusqu'à ce qu'elle devienne aisément coupable (sens premier du mot )

Aucun effet secondaire du baclo chez moi.
J'ai de moi-même diminué progressivement les doses jusqu'à l'arrêt total après quelques semaines, tout au plus une paire de mois.
Quand j'ai revu le toubib je n'avais plus rebu et les envies étaient facilement détournées; je refricottais aussi avec les AAmis

Depuis lors... quelle simplification de ma vie, quelle liberté !!!

Merci le baclo et les aidants de tout poil !
Et merci à moi aussi tant qu'à faire

__________________
"What a Wonderful World" Louis Armstrong
Ronald is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/08/2016, 23h12   #6
salmiot1
Membre
 
Avatar de salmiot1
 
Date d'inscription: février 2014
Messages: 315
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

je refricottais aussi avec les AAmis :

je retiendrai surtout ce bout de phrase Ronald .
Perso, je n'ai jamais "fricotté" qu'avec A.A. et cela m'a réussi dès ma seconde tentative . Je souhaite "fricotter" avec eux jusqu'à mon dernier souffle et partager aussi avec d'autres le bonheur que cette association m'a offert .
Je suis très reconnaissant et je respecte le serment de Toronto autant que faire se peut :
Je suis responsable
Lorsque n’importe qui, n’importe où, tend la main en quête d’aide, je veux que la main de A.A. soit toujours là. Et de cela je suis responsable.
__________________
Ne pas prendre le premier verre.
salmiot1 is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/08/2016, 13h26   #7
jp2
Membre
 
Date d'inscription: août 2016
Localisation: Belgique
Messages: 58
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Bonjour,

Dès l'arrêt de l'alcool, il y a 5 mois, j'ai fréquenté les AA.

Il y a une dizaine de groupes dans ma ville, je fais 2 réunions par semaine en moyenne. J'ai un groupe de base hebdomadaire et je visite les autres au gré des affinités que j'y lie ou pas.

Dans le fond, sans connaitre les AA, j'avais pleinement accompli, tout seul, la première étape. J'avais compris mais surtout accepté que j'étais alcoolique, qu'il n'y avait rien à faire contre l'alcool, qu'il serait toujours plus fort que moi.
J'ai donc décidé d'abdiquer devant lui, et de passer à l'action: m'abstenir de boire.


Je crois que sans cette acceptation, profonde et totale, de notre maladie, rien de solide n'est possible à terme.


Après, je suis un pragmatique. Je prends tout ce qui peut m'aider à atteindre mon seul objectif: me débarrasser de mon alcoolisme.

Pharmacologie, groupe de parole, sport, tcc, etc. tout fait farine à mon moulin.
jp2 is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/08/2016, 22h33   #8
salmiot1
Membre
 
Avatar de salmiot1
 
Date d'inscription: février 2014
Messages: 315
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Salut compatriote ! Un bonheur de te lire .

j'ai moi aussi capitulé, abdiqué si tu préfères, devant l'alcool après une vingtaine d'années d'essais infructueux et des milliers de promesses qui fondaient comme neige au soleil, car je me laissais toujours reprendre dans les mailles du filet alcool.
Suis revenu un soir mort bourré dans un local A.A. et aussi bizarre que cela puisse paraître , je me suis réveillé le lendemain matin, je ne sais plus très bien dans quel état physique mais psychologiquement libéré . Plus jamais je n'ai repris le premier satané verre et plus jamais je n'ai quitté A.A. Je suis A.A. au plus profond de mes tripes et tout comme toi, j'ai tout pris et en faisant du service , j'ai essayé de rendre une petite partie de ce que j'ai reçu . Un véritable bonheur pour moi car en ce faisant je me prémunis contre une rechute éventuelle. Je sais que je n'ai qu'un répit quotidien et je reste vigilant mais avec de plus en plus de facilité .

Bonne continuation à toi

Amicalement ,

salmiot1
__________________
Ne pas prendre le premier verre.
salmiot1 is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/08/2016, 00h03   #9
âmeseule
Membre
 
Avatar de âmeseule
 
Date d'inscription: juillet 2016
Messages: 99
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Citation:
Posté par jp2
Bonjour Tesla92.

J'en ai eu mais je n'en ai plus.

En pratique, je savais par mon médecin à quoi m'attendre.

Il y a 2 phases: la montée en dose puis la stabilisation.

- La montée en dose qui a duré 7 semaines (de 10 mg à 170 mg) fut par moment très très pénible;

- La stabilisation: une fois arrivé à mon seuil, je suis stabilisé à 175 mg depuis 5 mois, avec la même régularité des prises. La tolérance est devenue bien meilleure, j'ai une bonne qualité de vie.

Donc, pour mon expérience personnelle, je dirais qu'il faut une solide motivation pour prendre ce genre de traitement: pendant des semaines on n'a que des inconvénients (parfois sévères) pour aucun bénéfice.
Mais une fois qu'on atteint sa dose seuil, l'effet anti-craving est assez spectaculaire.

Voilà, j'espère répondre à ta question.

Bonsoir JP2
Merci pour ton témoignage. Mon compagnon est alcoolique malheureusement et l'infirmière spécialisée en alcoolisme qu'il voit ne lui conseille pas du tout le Baclofène car selon elle, vu son GROS alcoolisme, il lui faudrait environ une vingtaine de cachets par jour !!! Elle lui a donc parlé d'un autre traitement qui est sorti récemment mais je ne sais pas lequel.
Cordialement
âmeseule is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/08/2016, 12h33   #10
jp2
Membre
 
Date d'inscription: août 2016
Localisation: Belgique
Messages: 58
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Citation:
Posté par âmeseule
Bonsoir JP2
Merci pour ton témoignage. Mon compagnon est alcoolique malheureusement et l'infirmière spécialisée en alcoolisme qu'il voit ne lui conseille pas du tout le Baclofène car selon elle, vu son GROS alcoolisme, il lui faudrait environ une vingtaine de cachets par jour !!! Elle lui a donc parlé d'un autre traitement qui est sorti récemment mais je ne sais pas lequel.
Cordialement

Bonjour Ameseule

J'ai lu la charte du forum et en particulier ce qui concerne le baclofene.
Donc je ne compte pas parler techniquement de ce produit ici, ni en faire la pub. Je te réponds donc par MP.

J'en parle en terme générique et de mon expérience. Et de comment il s’intègre dans mon projet: me débarrasser de mon alcoolisme.

Bien conduit, ce traitement permet de désactiver les circuits neuronaux impliqués dans l'addiction (alcool, cocaïne).

De mon expérience, c'est assez puissant: l'alcool s'est évaporé de mon esprit. Je n'y pense tout simplement plus, il ne me dit plus rien. Même en banquet, en soirée alcoolisée, en barbecue estival etc., je n'ai nulle tentation.

En pratique, cela rend mon abstinence très confortable. Et c'est cela que nous visions avec mon médecin. Ni plus ni moins.

Car il faut être très clair: ce n'est pas un produit "miracle". Il marche dans un cas sur deux. Et le facteur déterminant de réussite, dans les études cliniques, c'est la forte motivation des patients à sortir de leur alcoolisme.

On en revient toujours au même point: accepter pleinement son état d'alcoolique et vouloir à tout prix s'en sortir, voilà le prérequis indispensable à toute réussite.

---------------------

PS
Le nouveau médicament dont parle l'infirmière, c'est une nouvelle classe thérapeutique qui vise à diminuer la quantité absorbée lors des alcoolisations. Cela n'est donc pas du tout relevant dans le cas qui nous occupe ici sur ce forum: sortir de l'alcoolisme.

C'est plutôt un médicament à utiliser dans le binge drinking.

Bien à toi.
jp2 is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/08/2016, 16h45   #11
âmeseule
Membre
 
Avatar de âmeseule
 
Date d'inscription: juillet 2016
Messages: 99
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Citation:
Posté par jp2
Bonjour Ameseule

J'ai lu la charte du forum et en particulier ce qui concerne le baclofene.
Donc je ne compte pas parler techniquement de ce produit ici, ni en faire la pub. Je te réponds donc par MP.

J'en parle en terme générique et de mon expérience. Et de comment il s’intègre dans mon projet: me débarrasser de mon alcoolisme.

Bien conduit, ce traitement permet de désactiver les circuits neuronaux impliqués dans l'addiction (alcool, cocaïne).

De mon expérience, c'est assez puissant: l'alcool s'est évaporé de mon esprit. Je n'y pense tout simplement plus, il ne me dit plus rien. Même en banquet, en soirée alcoolisée, en barbecue estival etc., je n'ai nulle tentation.

En pratique, cela rend mon abstinence très confortable. Et c'est cela que nous visions avec mon médecin. Ni plus ni moins.

Car il faut être très clair: ce n'est pas un produit "miracle". Il marche dans un cas sur deux. Et le facteur déterminant de réussite, dans les études cliniques, c'est la forte motivation des patients à sortir de leur alcoolisme.

On en revient toujours au même point: accepter pleinement son état d'alcoolique et vouloir à tout prix s'en sortir, voilà le prérequis indispensable à toute réussite.

---------------------

PS
Le nouveau médicament dont parle l'infirmière, c'est une nouvelle classe thérapeutique qui vise à diminuer la quantité absorbée lors des alcoolisations. Cela n'est donc pas du tout relevant dans le cas qui nous occupe ici sur ce forum: sortir de l'alcoolisme.

C'est plutôt un médicament à utiliser dans le binge drinking.


Bien à toi.

Bonjour JP2
Merci de m'avoir répondu
Le souci est que mon compagnon refuse l'abstinence totale. Il souhaite diminuer mais continuer à avoir une vie normale ce qui inclus donc de boire un apéro de temps à autre. Et c'est suite à ses propos que l'infirmière lui a conseillé ce médicament (dont il n'a pas su me donner le nom). Elle n'a pas parler de "binge drinking". Elle lui aurait dit que c'est un médicament qui donne l'impression d'avoir eu sa quantité de boisson alors qu'en réalité il aurait bu très peu.
Pour l'instant il a réussi à diminuer fortement sa consommation SANS RIEN d'autre que sa propre volonté. Mais je m'inquiète car il l'a déjà fait... il a tenu 3 semaines pour replonger ensuite. C'est pour cela que je cherche des renseignements concernant ce médicament qui est censé le faire tenir (car, quand il est alcoolisé, c'est l'enfer ici)
Cordialement

Dernière modification par âmeseule 21/08/2016 à 16h50.
âmeseule is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/08/2016, 13h28   #12
jp2
Membre
 
Date d'inscription: août 2016
Localisation: Belgique
Messages: 58
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Gain de temps de cerveau disponible

Ce qui me frappe le plus, depuis 5 mois que j'ai atteint ma dose-seuil et que je ne bois plus, sans effort, c'est le temps de cerveau disponible que je récupère pour moi.

Je n'imaginais pas à quel point l'alcool avait pris le contrôle de toute ma vie diurne.

Je buvais en fin d'AM jusqu'au coucher. Je savais ce temps perdu. Mon craving montait à partir de 16h00, donc à partir de cette heure, je savais que l'alcool me contrôlait.

Mais je n'imaginais pas qu'il contrôlait aussi tout le reste de mon temps.
En effet, dès mon réveil, mon cerveau pensait déjà à la logistique de l'alcool: comment m’approvisionner pour être sûr d'avoir la dose prête et fraîche pour 17h00-18h00, comment organiser mon emploi du temps pour être sûr d'être libre à cette heure, etc.

C'est seulement maintenant que j'en prends conscience: mis à part quand je dormais, l'alcool était tout le temps présent: en pensée, en craving ou en conso...

----------------------
@âmeseule
Je te réponds en mp.
jp2 is offline   Réponse avec citation
Vieux 24/08/2016, 18h45   #13
La Mouette
Membre
 
Avatar de La Mouette
 
Date d'inscription: octobre 2010
Messages: 3 426
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Bonjour JP2,

Citation:
Posté par jp2

C'est seulement maintenant que j'en prends conscience: mis à part quand je dormais, l'alcool était tout le temps présent: en pensée, en craving ou en conso...

Il était aussi présent quand tu dormais, en altérant la qualité de ton sommeil. L'alcool agissait donc 24 h / 24 et 7 j/7!

La Mouette
La Mouette is offline   Réponse avec citation
Vieux 24/08/2016, 19h52   #14
Oldblush
Alien lambda
 
Avatar de Oldblush
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 5 892
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Citation:
Posté par La Mouette
Bonjour JP2,

Il était aussi présent quand tu dormais, en altérant la qualité de ton sommeil. L'alcool agissait donc 24 h / 24 et 7 j/7!

La Mouette

Il n'y a qu'à se souvenir de certains réveils pour s'en convaincre...

Bravo, JP2. Savoure et poursuis. Je trouve très intéressant ce retour sur ton arrêt et le bilan de ses bienfaits, ça ne peut que t'ancrer. Et merci de nous en faire profiter !
__________________
18-07-2016 : jour 1 de l'an 1
Ca n'est pas la date de l'arrêt qui compte, mais celle du nouveau départ qui doit suivre.
Oldblush is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/09/2016, 15h32   #15
jp2
Membre
 
Date d'inscription: août 2016
Localisation: Belgique
Messages: 58
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Le confort

J'arrive aux six mois d'indifférence. Depuis ce jour béni, plus aucune conso, plus aucune idée d'alcool, donc plus aucune envie, plus aucun craving. On dirait que l'alcool s'est évaporé de mon cerveau...

Retour sur le baclofène. Des études récentes viennent encore de le confirmer: loin d'être une panacée, ce médicament s'avère très efficace chez 1 patient sur 2.

Par chance, je suis du bon côté de la balance: le baclo est très efficace sur mon organisme et je le tolère bien (à 175mg).

Mais ce qu'il m'apporte le plus, je trouve, c'est le confort de mon abstinence.

- le confort de ne plus avoir de pensée-alcool, bien entendu;
- mais surtout le confort de n'avoir pas dû changer mes habitudes sociales: je vais aux mêmes soirées qu'auparavant, aux mêmes soirées foot, aux mêmes barbecues etc. Je n'ai besoin d'aucune stratégie d'évitement.

Je sais maintenant d'expérience qu'en ces ambiances alcoolisées, je ne serai pas en danger, tout simplement parce que l'alcool ne me dit plus rien du tout, je n'en ai tout simplement plus envie.

Aux réunions AA que je fréquente, c'est le seul point qui suscite de l'incrédulité chez mes amis.

Dernière modification par jp2 19/09/2016 à 15h48.
jp2 is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/09/2016, 22h59   #16
Luluvivi
Membre
 
Date d'inscription: juin 2016
Localisation: Europe
Messages: 151
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Bonsoir jp2,

Je me retrouve bien dans cette non-envie: comme écrit sur un autre post, je ne suis sensible que 4 ou 5 jours par mois aux envies d'alcool, toujours les mêmes ( cause hormonale?). Le reste du temps, je ne ressens aucune envie, et même au contraire, du dégoût. Alors que je suis en permanence confrontée au produit. C'est cette indifférence qui m'étonne le plus, alors qu'avant je n'envisageais pas la vie sans alcool.
En tout cas tant mieux, et profites-en, c'est mieux comme ça que de souffrir des envies!
Luluvivi is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/09/2016, 23h19   #17
Morgenstern
Membre
 
Avatar de Morgenstern
 
Date d'inscription: janvier 2016
Messages: 86
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Gain de temps de cerveau disponible c'est exactement ça. Et du temps et de l'énergie pour faire plus de choses, me remettre à la musique, aux langues, aller nager, lire plus en ce qui me concerne. Sept kilos en moins aussi. Une plus grande stabilité émotionnelle, une meilleure qualité de sommeil. Bref une amélioration exponentielle de ma qualité de vie.
Morgenstern is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/09/2016, 11h51   #18
jp2
Membre
 
Date d'inscription: août 2016
Localisation: Belgique
Messages: 58
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

En réponse à une question sur le fil "craving".

Citation:
Posté par Árnheiður
Telle que tu présente cette étude on pourrait croire que baclo=fin de l'addiction systématique.
C'est loin d'être le cas, et je pense qu'il ne faut pas induire en erreur ceux qui nous lisent.


Bonjour Árnheiður
C'est que je me suis mal exprimé.

Je le dis bien ici sur mon fil: le baclofène n'est pas une panacée. D'après les études cliniques sur un an ou deux, il se montre efficace chez 50% des patients. C'est nettement mieux que les prises en charge classiques (15%). Mais c'est clair, ce n'est pas LA solution à l'alcoolisme. Ce peut être un bon outil. Mais qui n'exclut pas d'autres outils.

Par chance, je fais partie de ces 50%. Je ne m'en plains pas, que du contraire.

Quant aux travaux que je mentionne dans le fil sur le craving, il faut bien comprendre que ce sont des travaux de recherche fondamentale ou pré-clinique.

Le baclofène est la plus puissante molécule anti-craving que l'on connaisse aujourd'hui. Donc il est pas mal utilisé dans la recherche fondamentale, en particulier dans les modèles animaux de la dépendance. Ces recherches visent surtout à mieux comprendre les mécanismes neurophysiologiques à l'oeuvre dans le cerveau en cas de dépendance.

La thérapeutique suivra plus tard. Sans doute le baclofène, de par sa courte demi-vie, est peu adapté à la prise en charge de l'alcoolisme. A l'avenir viendront sans doute des formes retard ou, mieux, des molécules plus ciblées sur des aires spécifiques du cerveau.
Aujourd'hui, le traitement par baclo reste encore un peu du bricolage...

Qui vivra verra...

J'espère avoir répondu à ta légitime question.

Dernière modification par jp2 20/09/2016 à 12h15.
jp2 is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/09/2016, 17h53   #19
Árnheiður
Membre
 
Avatar de Árnheiður
 
Date d'inscription: octobre 2015
Messages: 3 332
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Citation:
Posté par jp2

J'espère avoir répondu à ta légitime question.
Oui, merci, c'est parfaitement clair.

J'apprécie surtout cette partie là :

Citation:
Je le dis bien ici sur mon fil: le baclofène n'est pas une panacée. D'après les études cliniques sur un an ou deux, il se montre efficace chez 50% des patients. C'est nettement mieux que les prises en charge classiques (15%). Mais c'est clair, ce n'est pas LA solution à l'alcoolisme. Ce peut être un bon outil. Mais qui n'exclut pas d'autres outils.

J'ai peut-être trop lu ici ou ailleurs que la chimie et surtout les récents baclo et autres sélincro étaient la pilule miracle que je suis plus que réservée à ce sujet.
Probablement aussi parce que j'ai longtemps cru que poser le verre était la finalité alors que ce n'était que le début de l'aventure et qu'il fallait vite entreprendre un travail sur moi qui était indispensable sous peine de méchantes rechutes.
Je pense qu'il faut bien insister pour ceux qui seraient tentés sur le fait que ce ne peut être qu'un outil.
Árnheiður is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/09/2016, 14h14   #20
jp2
Membre
 
Date d'inscription: août 2016
Localisation: Belgique
Messages: 58
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

J'ai retrouvé la vidéo du prof. Childress sous titrée en français.

Il faut bien comprendre que c'est de la recherche fondamentale qui vise à mieux comprendre les mécanismes neurophysiologiques du craving et de voir si une approche pharmacologique, avec des médications anti-craving, permet de les contrôler pour éviter le passage à la consommation..

http://www.dailymotion.com/video/xij...OOK_OG_HTML5=1

La science progresse vite de nos jours. Il faut être optimiste pour l'avenir...

Dernière modification par jp2 21/09/2016 à 14h18.
jp2 is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/09/2016, 15h59   #21
louvaji
Membre
 
Avatar de louvaji
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 8 879
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Ameseule, tu n'as regarder la 5 hier soir, avec les personnes comme ton mari, il ne lui parle pas d'abstinence, mais à long terme c'est le but visé, l'alcoologue
disait que pendant des années jusqu'a très récement, il ne prônait que l''abstinence dés le 1er rendez-vous, il ne le fait plus, c'était très interrésant, bon courage
__________________
arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014
louvaji is online now   Réponse avec citation
Vieux 21/09/2016, 16h42   #22
renais-sance
détabalcoolisé 11e dan
 
Avatar de renais-sance
 
Date d'inscription: novembre 2006
Localisation: sur la voie de la détabalcoobésitance
Messages: 9 542
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Citation:
Posté par louvaji
l'alcoologue disait que pendant des années jusqu'a très récement, il ne prônait que l''abstinence dés le 1er rendez-vous, il ne le fait plus

Mon alcoologue ne m'a pas conseillé l'abstinence tout de suite et heureusement parce que je serais parti en courant, il m'a amené à comprendre que c'était la seule solution pour moi. Cela ne s'est pas fait du jour au lendemain mais quand j'en ai été intimement persuadé nous avons pu commencer mon sevrage...

Et ayant lu différents témoignages ici, cette méthode est courante.

René

P.S. je n'ai pas regardé le documentaire, et à l'époque de ma "renaissance" les pilules annoncées comme magiques n'existaient pas.
__________________
Bonjoir toutes, tous, toux et Atoute ! Prudence : rien de tel que les petits remontants pour descendre bien bas.
renais-sance is online now   Réponse avec citation
Vieux 22/09/2016, 13h05   #23
jp2
Membre
 
Date d'inscription: août 2016
Localisation: Belgique
Messages: 58
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Citation:
Posté par renais-sance
Mon alcoologue ne m'a pas conseillé l'abstinence tout de suite et heureusement parce que je serais parti en courant...

Oui tu as bien raison, René.

Moi, je voulais vraiment sortir de mon alcoolisme, mais cela me semblait une montagne insurmontable, cette abstinence à vie... L'idée même me paniquait et m'inhibait: je n'y arriverais jamais.

C'est sans doute pour cela que, jusqu'il y a 20 ans, on considérait que seul 10% des alcooliques étaient ou avaient été suivis médicalement. C'est que la médecine n'avait rien à proposer, sinon l'abstinence à la dure...
Aujourd'hui on estime ce taux de patients suivis à 20%. Il a doublé, ce n'est pas mal.

Depuis le début des années 80, la médecine a commencé à proposer de réelles prises en charge prometteuses, psychothérapeutiques (TCC) ou médicamenteuses.
Certes, c'est encore balbutiant, mais le mouvement est lancé et ne s'arrêtera plus, j'en suis persuadé.

Et puis le dogme de l'abstinence, comme unique solution, commence à s'effriter sérieusement...
jp2 is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/09/2016, 16h42   #24
Árnheiður
Membre
 
Avatar de Árnheiður
 
Date d'inscription: octobre 2015
Messages: 3 332
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Citation:
Posté par jp2
Et puis le dogme de l'abstinence, comme unique solution, commence à s'effriter sérieusement...
L'abstinence c'est pourtant bien la voie que tu as choisie si je ne me trompe ?
Árnheiður is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/09/2016, 17h02   #25
INUKSHUK
Libre et heureux
 
Avatar de INUKSHUK
 
Date d'inscription: janvier 2011
Localisation: là où le majestueux se rétrécit
Messages: 4 585
Re : Bienfaits rapides de l'arrêt de l'alcool

Citation:
Posté par Árnheiður
L'abstinence c'est pourtant bien la voie que tu as choisie si je ne me trompe ?

Patience ! Un craving est en préparation.
__________________
INUKSHUK

Libéré

Si tu ne changes rien, rien ne changera.
https://www.youtube.com/watch?v=UyBd4Su1q_w

Benjamin Franklin
INUKSHUK is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 23h22.


Édité par : vBulletin version 3.5.6
Copyright © 2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #7 par l'association vBulletin francophone
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.

Ce forum n'est pas un chat



Rechercher uniquement sur le forum "maladies" du nouveau forum :