Forum médical Atoute.org Lisez le document rédigé collectivement par les membres du forum Alcool : L'alcool, c'est pas un problème...

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Arrêter l'alcool
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Arrêter l'alcool Ce forum est destiné aux personnes ayant un problème avec l'alcool. Son objet est l'entraide et les échanges.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 13/04/2017, 23h53   #1
Riri66
Membre
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 13
l'alcool = sheitan

Bonsoir, je m'appelle Raphael et j'aurai 24 ans cet été. Apres une énième cuite qui a mal viré je me décide à poster un message afin de trouver sur ce forum aide, conseils ou même simple avis.

J'ai commencé à consommer de l'alcool lorsque j'avais 14-15 ans environ, lors de soirées. Au début, (mise à part une mauvaise cuite ou j'avais touché à de l'eau de vie) mon comportement face à l'alcool était assez ordinaires. Quoique, en écrivant mon pavé, je me rends compte qu'il pouvait m'arrivé d'avoir des pertes de contrôle avec agressivité légère, changement de personnalité, trous noirs évidement (comme par hasard les trous noirs correspondent tjr aux pertes de contrôle) ect.

Cependant, ce n'était pas encore trop violent dans le sens où je n'avais pas le vice de ne pas savoir m'arrêter, et ça ne m'arrivait que rarement. La plupart de mes soirées se passaient relativement bien, et je savais m'amuser avec mes amis sans problèmes. J'ai pu "apprécier" les soirées banales jusqu'à mes 17 ans environ, et je dis apprécier car je pouvais boire sans soif que tout se passait bien (je pense d'ailleurs qu'en terme de quantité, je n'ai jamais autant tenu l'alcool qu'à cette époque).
Autant dire que jusqu'à là, rien de bien anormal.

Puis, j'ai commencé à supporter de moins en moins l'alcool, il faut dire que je fumais beaucoup de cannabis à côté, mais chaque cuite se terminait mal (viré de boite notamment). Je faisais donc des pauses de 2-3 mois sans boire (cela dépendait) mais à chaque fois que je reprenais BIM "sheitan" ---> surnom (que moi et mes amis avons fini par donner) de l'état second dans lequel je plonge et où je ne suis plus du tout moi même, mes actions et mes paroles sont alors guidés par un autre moi. Il existe bien évidement différents stades transitoires avant d'en arriver là. J'ai d'ailleurs remarqué qu'il survenait très souvent si je suis fatigué, à jeun ou dans une mauvaise phase (ou mauvais jour). C'est d'ailleurs bien souvent à la suite d'une contrariété (grande ou petite) que survient ma transformation en soirée et par conséquent le point de non retour. Aussi, à cette époque en même temps que j'arrivai dans le monde "adulte" je me construisais une forte identité anti système. Et ce malaise du monde dans lequel on vit ne m'a pas quitté depuis. Je pense que c'est un point que je devrai explorer en psychanalyse.

Pour vous aider à vous représenter un peu, l'animal est totalement désinhibé. Je me distingue aussi généralement par un besoin irrépressible de me faire remarquer (actions les plus insolites les unes que les autres) ; et bien évidement l'obsession de boire sans fin (enfin, jusqu'à qu'il n'y est plus rien à boire ou que le vomi puis bad trip stop le bonhomme).
J'ai eu l'occasion de partir 7 mois en Amérique latine, et d'ailleurs, sur cette période mon sheitan n'est apparu qu'une fois à 1 mois du retour (et il était beaucoup plus soft qu'à son habitude).
Cependant, depuis mon retour, mon double est revenu aussi vite que ma routine et dans des proportions toujours plus violente. Cela ne m'arrive pas à chaque soirée, mais presque et ma consommation d'alcool n'a plus rien à voir, je sens que j'ai besoin de ma dose, pas forcément tous les jours, mais dès que quelques chose ne va pas dans ma vie ---> alcool puis souvent sheitan.

Le réel problème c'est que j'ai passé ma vie à "réparer" ou "essuyer" et payer les merdes que je sème dans cette état. J'ai fais énormément de conneries, je peux m'estimé heureux d'être en vie et surtout de n'avoir tué encore personne. J'ai fais énormément de mal à mes proches, ma famille, mes parents qui m'ont vu trop souvent dans cet état (et dieu sait comme je peux être le pire des connards surtout dans mes propos très blessant). J'ai déçu beaucoup d'amis dans des actions de totale irrespect, mais Dieu merci, je ne les ai pas encore perdu. Je suis passé à côté de tellement de belles choses, et quelle ironie pour un jeune qui se voulait plein de bonnes intentions et anti système que de finir alcoolique.

Vous l'aurez donc compris, ce n'est pas tellement les quantités qui m'ont fais penser à un alcoolisme (quoique ça commence à faire, me je pense avoir un organisme qui tient peu l'alcool sauf exception en grande formes) mais plus mon rapport à l'alcool, ainsi que la non possibilité d'arrêter par gros manque de volonté dès que l'occasion se présente (la tentation est quasi quotidienne).

Heureusement je ne bois pas encore tous les jours mais j'ai recours à une cuite minimum 1 à 2 fois par semaine (en fonction de mon état psycho ainsi que les occasions) et je bois au moins 3 à 4 fois par semaine. Mais, aujourd'hui, je fais une première année infirmier dans le Nord depuis Septembre (j'avais arrêté mes études après le bac) et mon état n'a jamais été aussi inquiétant, depuis le début de l'année, je par en solo me mettre des cuites quand je suis d'humeur et ça finit quasi tt le temps mal. Je pensais qu'en quittant ma routine, un nouveau départ serai idéal, c'était sans compter l'alléchante bière du Nord! JE SAVAIS que j'aurais dû me sevrer avant le début d'année scolaire.
Riri66 is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 00h11   #2
Berlino
stay down
 
Avatar de Berlino
 
Date d'inscription: novembre 2015
Localisation: France
Messages: 457
Re : l'alcool = sheitan

Bonsoir

Citation:
Posté par Riri66
ainsi que la non possibilité d'arrêter par gros manque de volonté dès que l'occasion se présente (la tentation est quasi quotidienne).

Ce n'est pas le manque de volonté; c'est une maladie. Elle se soigne.

bienvenue au club.

Berlino
__________________
"Sometimes in a fight it's best to just stay down" (A. Innes)
Berlino is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 00h13   #3
Riri66
Membre
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 13
Re : l'alcool = sheitan

[quote=Berlino]Bonsoir



Ce n'est pas le manque de volonté; c'est une maladie. Elle se soigne.

bienvenue au club.

Berlino[/QUOTE


Bonsoir, vous pensez
donc que je suis alcoolique ?
Riri66 is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 00h21   #4
Berlino
stay down
 
Avatar de Berlino
 
Date d'inscription: novembre 2015
Localisation: France
Messages: 457
Re : l'alcool = sheitan

tu le dis:

Citation:
Posté par Riri66
Je suis passé à côté de tellement de belles choses, et quelle ironie pour un jeune qui se voulait plein de bonnes intentions et anti système que de finir alcoolique.

moi je ne pense rien, je le suis.

Berlino
__________________
"Sometimes in a fight it's best to just stay down" (A. Innes)
Berlino is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 00h28   #5
Riri66
Membre
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 13
Re : l'alcool = sheitan

Je le dis car mon rapport à l'alcool est un comportement alcoolique. . Mais dans ma tête il y a tellement de choses qui cogitent, je me dis que peut-être je suis trop lâche et faible d'esprit pour stopper mes conneries... Apres, je me doute que l'alcoolisme n'a pas qu'une facette mais si je l'étais, pourais-je me passer de boire pendant deux jours comme ça m'arrive souvent ?
Riri66 is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 00h41   #6
louvaji
Membre
 
Avatar de louvaji
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 8 876
Re : l'alcool = sheitan

Bonjour , j'aurais pu écrire ce texte à 24 ans, j'en 52, j'ai tous perdu, boulot amis, famille, permis, soignes toi maintenant on finit tous pareils bravo pour ta prise de conscience,
__________________
arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014
louvaji is online now   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 00h46   #7
Berlino
stay down
 
Avatar de Berlino
 
Date d'inscription: novembre 2015
Localisation: France
Messages: 457
Re : l'alcool = sheitan

Citation:
Posté par Riri66
Je le dis car mon rapport à l'alcool est un comportement alcoolique. . Mais dans ma tête il y a tellement de choses qui cogitent, je me dis que peut-être je suis trop lâche et faible d'esprit pour stopper mes conneries... Apres, je me doute que l'alcoolisme n'a pas qu'une facette mais si je l'étais, pourais-je me passer de boire pendant deux jours comme ça m'arrive souvent ?

C'est évidemment une mauvaise nouvelle je comprends. Personne n'a envie d'être alcoolique. Le fait de pouvoir s'arrêter de boire quelques jours, voire des semaines ou des mois ne change cependant rien.

le problème se situe là:

Citation:
Posté par Riri66
C'est d'ailleurs bien souvent à la suite d'une contrariété (grande ou petite) que survient ma transformation en soirée et par conséquent le point de non retour.

nous buvons car nous ne savons pas quoi faire de nos émotions, tu te soigneras en apprenant à gérer ton ressenti.

Seulement, je dois être honnête, c'est à vie.

Berlino
__________________
"Sometimes in a fight it's best to just stay down" (A. Innes)
Berlino is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 00h57   #8
louvaji
Membre
 
Avatar de louvaji
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 8 876
Re : l'alcool = sheitan

Berlino a raison
Citation:
nous buvons car nous ne savons pas quoi faire de nos émotions, tu te soigneras en apprenant à gérer ton ressenti.
nos émotions nous font peurs, moi aussi je me transformais dés que je buvais, moi aussi j'avais un surnom, non je ne buvais pas tous les jours, finalement es que tous le monde se prend des cuites dés qu'il boit, je ne crois pas, on s'entoure de personnes qui nous ressemblent
__________________
arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014
louvaji is online now   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 01h01   #9
Riri66
Membre
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 13
Re : l'alcool = sheitan

Merci louvaji pour ton soutient. Merci à toi Berlino de m'aider à comprendre comment se met en place le mécanisme. J'ai vraiment l'impression d'avoir de réels problèmes psychologique. Le pire c'est qu'avant j'étais choqué d'apprendre ce que j'avais pu faire dans cet état.. Aujourd'hui, en me réveillant dans le mal, je sais que trou noir == grosse bavure la veille, et qu'en vient le moment ou on me raconte, je ne suis plus étonné mais dépité, abattue puis viens le schéma classique de culpabilisation, dépression .... tout ce temps perdu, toutes ces capacités gâchées ... jusqu'à la prochaine
Riri66 is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 01h07   #10
Berlino
stay down
 
Avatar de Berlino
 
Date d'inscription: novembre 2015
Localisation: France
Messages: 457
Re : l'alcool = sheitan

Citation:
Posté par Riri66
Merci louvaji pour ton soutient. Merci à toi Berlino de m'aider à comprendre comment se met en place le mécanisme. J'ai vraiment l'impression d'avoir de réels problèmes psychologique. Le pire c'est qu'avant j'étais choqué d'apprendre ce que j'avais pu faire dans cet état.. Aujourd'hui, en me réveillant dans le mal, je sais que trou noir == grosse bavure la veille, et qu'en vient le moment ou on me raconte, je ne suis plus étonné mais dépité, abattue puis viens le schéma classique de culpabilisation, dépression .... tout ce temps perdu, toutes ces capacités gâchées ... jusqu'à la prochaine

et que comptes tu faire maintenant?

Berlino
__________________
"Sometimes in a fight it's best to just stay down" (A. Innes)
Berlino is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 01h11   #11
louvaji
Membre
 
Avatar de louvaji
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 8 876
Re : l'alcool = sheitan

on a tous vécu ça
__________________
arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014
louvaji is online now   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 01h13   #12
louvaji
Membre
 
Avatar de louvaji
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 8 876
Re : l'alcool = sheitan

Tél au CSAPA, c'est associatif il y a des infirmiers, médecin alcoologue
__________________
arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014
louvaji is online now   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 01h17   #13
Riri66
Membre
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 13
Re : l'alcool = sheitan

Citation:
Posté par Berlino
et que comptes tu faire maintenant?

Berlino

J'étais en vacances 1 semaines je suis redescendu dans ma région pour voir la famille. . Au bout de 3 jours, apéro avec des amis, je me suis mis une mine, ma voiture est à la casse, mes amis déçus j'imagine , et mes parents terrifiés. Je vais remonter dans le nord ce week end, je ne veux plus jamais avoir à payer pour des conneries faites dans cet état second. C'est comme si j'étais possédé. Je veux arrêter l'alcool, mais j'ai peur de ne pas tenir une fois seul. Ce qui me paraît le plus dur à concevoir pour le moment, c'est de me dire que je ne boirais plus jamais.
Riri66 is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 01h20   #14
Riri66
Membre
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 13
Re : l'alcool = sheitan

Oui je pense que me faire aider est indispensable. Déjà rien que d'avoir passé ma journée sur les forums, et d'entendre d'autres personnes dans notre cas, on se sent moins seul. Même si dans le fond ça peut paraître malsain de se soulager avec la misère des autres...
Riri66 is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 01h24   #15
Berlino
stay down
 
Avatar de Berlino
 
Date d'inscription: novembre 2015
Localisation: France
Messages: 457
Re : l'alcool = sheitan

Citation:
Posté par Riri66
Je veux arrêter l'alcool, mais j'ai peur de ne pas tenir une fois seul. Ce qui me paraît le plus dur à concevoir pour le moment, c'est de me dire que je ne boirais plus jamais.

tu reboiras, mais pas aujourd'hui.
__________________
"Sometimes in a fight it's best to just stay down" (A. Innes)
Berlino is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 01h26   #16
louvaji
Membre
 
Avatar de louvaji
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 8 876
Re : l'alcool = sheitan

C'est une maladie où les anciens peuvent très aidants justement seul c'est impossible et apprends à penser à aujourd'hui seulement tu verras ça aide bonne soirée
__________________
arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014
louvaji is online now   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 01h26   #17
Berlino
stay down
 
Avatar de Berlino
 
Date d'inscription: novembre 2015
Localisation: France
Messages: 457
Re : l'alcool = sheitan

Citation:
Posté par Riri66
Même si dans le fond ça peut paraître malsain de se soulager avec la misère des autres...

excellent

en tous cas pas aussi malsain que de bousiller sa vie

Berlino

PS: je dois faire dodo, reviens nous voir donner des nouvelles
__________________
"Sometimes in a fight it's best to just stay down" (A. Innes)
Berlino is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 01h44   #18
Riri66
Membre
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 13
Re : l'alcool = sheitan

Citation:
Posté par Berlino
excellent

en tous cas pas aussi malsain que de bousiller sa vie

Berlino

PS: je dois faire dodo, reviens nous voir donner des nouvelles

Bonne nuit, merci pour vos conseils et soutient, je vouus dirai ce qu'il en est.
Riri66 is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 07h44   #19
naratte
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2012
Messages: 20
Re : l'alcool = sheitan

Citation:
Posté par Riri66
Bonsoir, je m'appelle Raphael et j'aurai 24 ans cet été. Apres une énième cuite qui a mal viré je me décide à poster un message afin de trouver sur ce forum aide, conseils ou même simple avis.

J'ai commencé à consommer de l'alcool lorsque j'avais 14-15 ans environ, lors de soirées. Au début, (mise à part une mauvaise cuite ou j'avais touché à de l'eau de vie) mon comportement face à l'alcool était assez ordinaires. Quoique, en écrivant mon pavé, je me rends compte qu'il pouvait m'arrivé d'avoir des pertes de contrôle avec agressivité légère, changement de personnalité, trous noirs évidement (comme par hasard les trous noirs correspondent tjr aux pertes de contrôle) ect.

Cependant, ce n'était pas encore trop violent dans le sens où je n'avais pas le vice de ne pas savoir m'arrêter, et ça ne m'arrivait que rarement. La plupart de mes soirées se passaient relativement bien, et je savais m'amuser avec mes amis sans problèmes. J'ai pu "apprécier" les soirées banales jusqu'à mes 17 ans environ, et je dis apprécier car je pouvais boire sans soif que tout se passait bien (je pense d'ailleurs qu'en terme de quantité, je n'ai jamais autant tenu l'alcool qu'à cette époque).
Autant dire que jusqu'à là, rien de bien anormal.

Puis, j'ai commencé à supporter de moins en moins l'alcool, il faut dire que je fumais beaucoup de cannabis à côté, mais chaque cuite se terminait mal (viré de boite notamment). Je faisais donc des pauses de 2-3 mois sans boire (cela dépendait) mais à chaque fois que je reprenais BIM "sheitan" ---> surnom (que moi et mes amis avons fini par donner) de l'état second dans lequel je plonge et où je ne suis plus du tout moi même, mes actions et mes paroles sont alors guidés par un autre moi. Il existe bien évidement différents stades transitoires avant d'en arriver là. J'ai d'ailleurs remarqué qu'il survenait très souvent si je suis fatigué, à jeun ou dans une mauvaise phase (ou mauvais jour). C'est d'ailleurs bien souvent à la suite d'une contrariété (grande ou petite) que survient ma transformation en soirée et par conséquent le point de non retour. Aussi, à cette époque en même temps que j'arrivai dans le monde "adulte" je me construisais une forte identité anti système. Et ce malaise du monde dans lequel on vit ne m'a pas quitté depuis. Je pense que c'est un point que je devrai explorer en psychanalyse.

Pour vous aider à vous représenter un peu, l'animal est totalement désinhibé. Je me distingue aussi généralement par un besoin irrépressible de me faire remarquer (actions les plus insolites les unes que les autres) ; et bien évidement l'obsession de boire sans fin (enfin, jusqu'à qu'il n'y est plus rien à boire ou que le vomi puis bad trip stop le bonhomme).
J'ai eu l'occasion de partir 7 mois en Amérique latine, et d'ailleurs, sur cette période mon sheitan n'est apparu qu'une fois à 1 mois du retour (et il était beaucoup plus soft qu'à son habitude).
Cependant, depuis mon retour, mon double est revenu aussi vite que ma routine et dans des proportions toujours plus violente. Cela ne m'arrive pas à chaque soirée, mais presque et ma consommation d'alcool n'a plus rien à voir, je sens que j'ai besoin de ma dose, pas forcément tous les jours, mais dès que quelques chose ne va pas dans ma vie ---> alcool puis souvent sheitan.

Le réel problème c'est que j'ai passé ma vie à "réparer" ou "essuyer" et payer les merdes que je sème dans cette état. J'ai fais énormément de conneries, je peux m'estimé heureux d'être en vie et surtout de n'avoir tué encore personne. J'ai fais énormément de mal à mes proches, ma famille, mes parents qui m'ont vu trop souvent dans cet état (et dieu sait comme je peux être le pire des connards surtout dans mes propos très blessant). J'ai déçu beaucoup d'amis dans des actions de totale irrespect, mais Dieu merci, je ne les ai pas encore perdu. Je suis passé à côté de tellement de belles choses, et quelle ironie pour un jeune qui se voulait plein de bonnes intentions et anti système que de finir alcoolique.

Vous l'aurez donc compris, ce n'est pas tellement les quantités qui m'ont fais penser à un alcoolisme (quoique ça commence à faire, me je pense avoir un organisme qui tient peu l'alcool sauf exception en grande formes) mais plus mon rapport à l'alcool, ainsi que la non possibilité d'arrêter par gros manque de volonté dès que l'occasion se présente (la tentation est quasi quotidienne).

Heureusement je ne bois pas encore tous les jours mais j'ai recours à une cuite minimum 1 à 2 fois par semaine (en fonction de mon état psycho ainsi que les occasions) et je bois au moins 3 à 4 fois par semaine. Mais, aujourd'hui, je fais une première année infirmier dans le Nord depuis Septembre (j'avais arrêté mes études après le bac) et mon état n'a jamais été aussi inquiétant, depuis le début de l'année, je par en solo me mettre des cuites quand je suis d'humeur et ça finit quasi tt le temps mal. Je pensais qu'en quittant ma routine, un nouveau départ serai idéal, c'était sans compter l'alléchante bière du Nord! JE SAVAIS que j'aurais dû me sevrer avant le début d'année scolaire.


Sheitan : Diable en arabe ( certains ne connaissent pas forcément le sens du mot arabe que tu utilises )
Selon certains, l'étymologie du mot alcool serait à chercher dans le mot arabe Al Khol qui veut dire grosso modo le "masque", d'où le Khol qui est utilisé par les femmes pour maquiller les yeux .
Effectivement la dynamique que tu décris paraît inquiétante . Que comptes tu faire ? Il n'y a pas de demis mesures avec l'alcool ? La maîtrise de la consommation est un faux semblant pour un alcoolique . Maintenant es tu alcoolique ? Qu'est ce que t'en penses ?
naratte is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 09h14   #20
Heisenberg50
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2015
Localisation: pas loin
Messages: 774
Re : l'alcool = sheitan

Sage décision à toi d'arrêter, ne pense pas à "je ne boirais plus jamais", vise le aujourd'hui c'est déjà pas mal. Comme la rapper le groupe 113 "les années passent les regrets restent". J'ai revu mon frère hier qui a arrêter de boire il y'a 3 mois maintenant, le 1er mois de sevrage dans le comma, trop chouette l'alcool, et il me disait à quel point il était plus heureux maintenant qu'il ne fume plus et qu'il ne boit plus. Moi j'ai arrêté il y'a 1an et demi maintenant après 24 ans de défonce (j'en ai 35) je n'ai jamais était aussi épanoui que maintenant, moi qui me croyais être cool à l'époque je me rend compte que j'étais con. Du courage je ne t'en souhaite pas, car pour moi ce n'est pas une question de courage que d'arrêter, mais je te souhaite beaucoup de détermination, trouve des occupations, fais du sport et essaye de trouver quelque chose que tu prend plaisir à boire, moi je me suis mis au thé .

Oh yeah
Heisenberg50 is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 13h26   #21
Riri66
Membre
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 13
Re : l'alcool = sheitan

Le problème c'est que dans un petit coin de ma tête perdure toujours les "bonnes" cuites moments passées, celles où j'allais me coucher avec le sourire au lèvres tellement on avait rigolé avec mes potes. Certes avec le temps elle sont rarissime, mais il est existe encore. Et je pense vraiment que cette pensée me freine car j'ai toujours tendance à minimiser les choses. D'une part car comme aucun souvenir de mes carnages, j'ai pris l'habitude de me déresponsabilisé de ces méfaits commis (pas dans le sens ou je me défile, ça non je n'ai pas le choix généralement que d'assumer la merde semée), mais car je réagi de plus en plus avec un certain détachement, un peu comme si je fermais les yeux en me disant que ce n'est pas moi de toute façon (car il est souvent plus facil à chaud de ne pas trop y penser) . D'autre part, je minimise dans le sens où je vais arrêter de boire le temps de laisser passer la pilule (souvent une phase de dépression d'ailleurs), puis je recommencerai. Aussi je suis persuadé que j'aurai dû demander à mes amis de me filmer surtout quand je suis en super sheitan (le genre d'état ou on dirait un homme tout droit sorti de l'HP voire pire) car on ne me l'a quasiment jamais fait, et je pense que de voire mon double en image pourrait être un choc...

Parallèlement, cela fait des années que je me questionne. Et quand je ne fini pas chiffon, j'observe le comportement de mes amis. J'ai constaté que d'autres personnes (dans mon groupe de collegues) peuvent réagir comme moi, avec leur propres sheitan : à la seule différence qu'il leur faut souvent plus boire que moi, et que leur état est assez similaire (avec les différences liées à la personne).

Au final, et c'est aussi un point qui résonne au fond de ma tête . Pourquoi durant mes 7 mois passées en Amérique latine je n'ai eu aucun problèmes (un trou noir un soir mais vraiment soft et sans conséquences). Au fond je pense que la réponse est claire : pas de soucis dans la tête ---->pas de sheitan. Puisque cet état ce nourri exclusivement des idées noires. Alors, parfois, je me dis que si je retrouvais une stabilité à être bien dans mon corps dans ma tête, bref dans ma vie, peut-être pourrai-je reboire comme quelqu'un de "normal".

Merci à vous heinsenberg et nanatte! Je pense que pour moi un psy est une étape nécessaire pour faire ressortir toutes ces choses enfouies depuis trop longtemps ! Cependant je n'ai pas les moyens. En effet il y a vraiment urgence, si je ne me soigne pas en rentrant dans le nord et que j'échoue encore une fois, je pense que je ne le supporterai pas. J'ai tellement déçu les gens, honte et culpabilité me ronge chaque jour. Des fois j'aimerai n'avoir personnes derrière moi, alors quitter ce monde serait des plus facile.

Dernière modification par Riri66 14/04/2017 à 13h39.
Riri66 is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 13h44   #22
louvaji
Membre
 
Avatar de louvaji
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 8 876
Re : l'alcool = sheitan

Va au CSAPA c'est gratuit fonce
__________________
arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014
louvaji is online now   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 13h53   #23
vik
Membre
 
Avatar de vik
 
Date d'inscription: juin 2016
Localisation: Bzh
Messages: 311
Re : l'alcool = sheitan

Bonjour Riri66,

Je pense que ça c'est un bon objectif :
Citation:
Posté par Riri66
si je retrouvais une stabilité à être bien dans mon corps dans ma tête, bref dans ma vie,

ça peut être long et pas si facile…mais si tu t'en approches, celui-là
Citation:
Posté par Riri66
peut-être pourrai-je reboire comme quelqu'un de "normal".
ne présentera plus aucun intérêt.

Mais c'est pas la question tout de suite. Faut que tu gardes en tête que le maintien dans l'alcool contribue à t'enfoncer dans tes états dépressifs (culpabilité, honte…) Il faut commencer par poser le verre.

Tu peux déjà aller en CSAPA, tu peux voir différents professionnels (infirmière, médecin addicto psychologue…)… c'est gratuit (arf… doublon avec Louv').
vik is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/04/2017, 14h09   #24
Riri66
Membre
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 13
Re : l'alcool = sheitan

Je remonte demain dans le nord, mon moral est encore au plus bas, une fois seul là haut, rien ne m'empêchera de recommencer. C'est pourquoi je vais dès la semaine prochaine prendre rendez-vous. Je vous remercie tous pour vos conseils, ce soutient est tout ce que j'ai pour l'instant. Je reviendrai vous dire comment cela évolué.
Riri66 is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/04/2017, 18h24   #25
louvaji
Membre
 
Avatar de louvaji
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 8 876
Re : l'alcool = sheitan

Bonjour , surtout n'hésites pas à venir, on peut, te soutenir , te conseiller bonne continuation
__________________
arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014
louvaji is online now   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 19h51.


Édité par : vBulletin version 3.5.6
Copyright © 2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #7 par l'association vBulletin francophone
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.

Ce forum n'est pas un chat



Rechercher uniquement sur le forum "maladies" du nouveau forum :