Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Discussions-Psy
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Discussions-Psy Ce forum traite de santé psychique et de santé mentale. Il est ouvert à tous, et surtout aux personnes désireuses de s’informer à propos des soins psychologiques et psychiatriques.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 17/08/2017, 09h40   #1
julien75010
Membre
 
Date d'inscription: août 2017
Messages: 30
quand tu fais des efforts et rien ne marche

Bonjour,

J ai remarqué qu en fait personne ou presque ne voulait de moi.Partout ou je passe c est le meme bordel.
Les gens ne s interessent pas à moi, ils me fuient.J ai beau essayer d etre souriant, de ne pas trop faire la gueule, mais en fait les gens ne prennent pas plaisir à être avec moi.
Il y a juste 6/7 personnes à tout casser dans ma vie hors ma famille qui sont pour le moment encore présent.Et encore ça reste fragile.
Personne ne veut d un depressif phobique social dans son entourage, même s il fait des efforts.
Il faut être d une certaine façon pour plaire aux autres, et si vous êtes introverti, pas affirmé et vous parlez peu on vous rejettent.
On m a toujours fait comprendre que je n etais pas le bienvenu.Partout ou je suis passé.
C est encore arrivé ce matin, j ai rencontré une voisine avec qui j ai fait le trajet pour me rendre à ce qui me sert de taf en ce moment.
Au début elle était souriante, et genre apres quand elle a vu que je parlais peu, elle a tiré la gueule et ne me regardait plus lorsqu elle me parlait....pareil une collègue ce matin dans les couloirs du taf, la meuf me croise et fait exprès de regarder le sol pour ne pas me voir.
Quand elle a entendu que je lui disais bonjour( je deteste que l on me manque de respect en detournant le regard pour ne pas me dire bonjour), elle s est empressé de me dire bonjour tout de même avec un sourire crispé, et de tracer sa route.
Idem, avec une autre femme qui au début me disait bonjour et du genre au lendemain, tournait la tête pour ne pas me voir.
Tout ça gratuitement...merci la vie, merci l' univers.Je suis de trop, je derange, et cela depuis 36 ans.
Je deteste cette vie de merde, j en viens à detester les gens du coup.
Vivement que je trouve le courage de me buter.
Le pire c est que des gens de ma famille, me disent sans arrêt, tu es quelqu un de bien, tu as des bonnes valeurs, et patati et patata.La preuve que non car quand je vois de nouve"lles personnes on me fait comprendre qu on ne veut pas de moi.
Putain de merde, dire que j avais des projets, que j etais motivé à me battre contre mes saloperies de tares de merde, j avais dit ca ira mieux.
Et la j ai 36 piges, j ai jamais eu de relation epanouissante avec une femme, on profitte de moi, partout ou je passe c est le même bordel avec les autres.
J ai fait des thérapies, du developpement perso, et rien, nada, aucun progres.
Fuck la vie, fuck l existence.
Désolé de vous avoir pollué avec mon message de merde, vous allez me trouver casse couilles probablement à etaler mes problemes ici, donc je m en excuse par avance.
Il est 9h37, et mon début de journée étant ce qu elle est, j avais juste besoin de parler.
Tant pis si on ne me lit pas, on ne me repond pas ou on me juge.J ai l habitude cela fait 36 ans que ça se déroule comme ça.
Bon voilà promis je vous laisse tranquille.
Merci aux personnes ayant eu le courage de me lire.
Je vous souhaite une merveilleuse journée.
Soyez heureux.
Ju
julien75010 is offline   Réponse avec citation
Vieux 17/08/2017, 17h20   #2
tierset
Membre
 
Date d'inscription: mai 2005
Localisation: tourcoing
Messages: 6 887
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

Citation:
Posté par julien75010
Bonjour,

J ai remarqué qu en fait personne ou presque ne voulait de moi.Partout ou je passe c est le meme bordel.
Les gens ne s interessent pas à moi, ils me fuient.J ai beau essayer d etre souriant, de ne pas trop faire la gueule, mais en fait les gens ne prennent pas plaisir à être avec moi.
Il y a juste 6/7 personnes à tout casser dans ma vie hors ma famille qui sont pour le moment encore présent.Et encore ça reste fragile.
Personne ne veut d un depressif phobique social dans son entourage, même s il fait des efforts.
Il faut être d une certaine façon pour plaire aux autres, et si vous êtes introverti, pas affirmé et vous parlez peu on vous rejettent.
On m a toujours fait comprendre que je n etais pas le bienvenu.Partout ou je suis passé.
C est encore arrivé ce matin, j ai rencontré une voisine avec qui j ai fait le trajet pour me rendre à ce qui me sert de taf en ce moment.
Au début elle était souriante, et genre apres quand elle a vu que je parlais peu, elle a tiré la gueule et ne me regardait plus lorsqu elle me parlait....pareil une collègue ce matin dans les couloirs du taf, la meuf me croise et fait exprès de regarder le sol pour ne pas me voir.
Quand elle a entendu que je lui disais bonjour( je deteste que l on me manque de respect en detournant le regard pour ne pas me dire bonjour), elle s est empressé de me dire bonjour tout de même avec un sourire crispé, et de tracer sa route.
Idem, avec une autre femme qui au début me disait bonjour et du genre au lendemain, tournait la tête pour ne pas me voir.
Tout ça gratuitement...merci la vie, merci l' univers.Je suis de trop, je derange, et cela depuis 36 ans.
Je deteste cette vie de merde, j en viens à detester les gens du coup.
Vivement que je trouve le courage de me buter.
Le pire c est que des gens de ma famille, me disent sans arrêt, tu es quelqu un de bien, tu as des bonnes valeurs, et patati et patata.La preuve que non car quand je vois de nouve"lles personnes on me fait comprendre qu on ne veut pas de moi.
Putain de merde, dire que j avais des projets, que j etais motivé à me battre contre mes saloperies de tares de merde, j avais dit ca ira mieux.
Et la j ai 36 piges, j ai jamais eu de relation epanouissante avec une femme, on profitte de moi, partout ou je passe c est le même bordel avec les autres.
J ai fait des thérapies, du developpement perso, et rien, nada, aucun progres.
Fuck la vie, fuck l existence.
Désolé de vous avoir pollué avec mon message de merde, vous allez me trouver casse couilles probablement à etaler mes problemes ici, donc je m en excuse par avance.
Il est 9h37, et mon début de journée étant ce qu elle est, j avais juste besoin de parler.
Tant pis si on ne me lit pas, on ne me repond pas ou on me juge.J ai l habitude cela fait 36 ans que ça se déroule comme ça.
Bon voilà promis je vous laisse tranquille.
Merci aux personnes ayant eu le courage de me lire.
Je vous souhaite une merveilleuse journée.
Soyez heureux.
Ju
Salut ,
j'ai été surpris quand tu as dit que 6(7personnes s'intéressaient encore à toi .Mëme si c'est fragile ,je trouve que c'est pas mal .J'aimerais pouvoir en dire autant .
Essaye de prendre ce qu'il y a à prendre, ces 6ou7 personnes ,ta famille.
Ca te parait peu mais pas à moi .
En même temps ,c'est toi qui ressent les choses et ne t'inquiéte pas ,ce n'est pas parce que je nuance tes propos que je ne les trouve pas valides
tierset is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/08/2017, 07h38   #3
julien75010
Membre
 
Date d'inscription: août 2017
Messages: 30
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

Salut,

je te remercie beaucoup pour ta reponse.
Peut etre que je devrais me satisfaire de ca, mais c est juste que d autres m ont jeté comme une vraie merde.
Merci à toi
julien75010 is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/08/2017, 09h43   #4
maparole94
Membre
 
Date d'inscription: avril 2014
Messages: 3 864
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

Citation:
Posté par julien75010
Salut,

je te remercie beaucoup pour ta reponse.
Peut etre que je devrais me satisfaire de ca, mais c est juste que d autres m ont jeté comme une vraie merde.
Merci à toi
Bonjour

... Oui ça arrive tout le temps que les autres vous jettent et pour plein de raisons qui n'ont rien à voir avec ce que tu es vraiment : c'est parce que certaines personnes se sentent trop différentes de toi, elles ne te comprennent pas.
Elle te jugent et elles se jugent supérieures à toi : ça les rassure, ça les valorise, ca les empêche de voir certains malheurs ou de remettre en cause leurs préjugés, ou de s'interroger sur leurs choix de vie et sur leur comportement etc.
Ca les empêche aussi de se voir vieilles face à des jeunes qui vivent dans un autre monde que le leur : les voisins, les patrons, les familles...
Et ca fait aussi que les jeunes se cramponnent avec également beaucoup d'intolérance à des trucs de jeunes tout aussi normatifs et conventionnels !
...C'est un gain de temps pour ces personnes et c'est une sécurité pour elles de ne pas quitter leurs habitudes et leur zone de confort.

Alors certaines personnes t'excluent de leur fréquentation parce que tu les déranges (sans le vouloir) ou parce que tu les inquiètes : tu ne sembles pas comme elles en apparence, tu ne t'habilles pas pareil, tu ne réagis pas pareil, tu ne joues pas LEUR jeu etc.
Tu es dépressif : ce n'est pas rien la dépression.
Et c'est encore très mal jugé de nos jours.
...Ca s'appelle le conformisme : c'est le cadre social et la communication ordinaire !
Ca demanderait un effort de rentrer en relation avec toi car ce serait précisément aller voir au-delà des apparences et des préjugés ("introverti, pas affirmé, parlant peu" dis-tu par exemple en ce qui te concerne).
Certaines personnes y voient le risque d'être entraînées plus loin qu'une relation superficielle en devant s'engager personnellement ou bien en devant répondre à des sollicitations autres, au-delà de la "simple" relation normative attendue.
...Qui n'est pas une véritable relation individuelle.



A mon avis, tout cela ne dépend pas vraiment de toi : c'est ta personnalité qui me semble sortir de l'ordinaire qui rebute des gens qui me semblent un peu trop conformistes !
C'est plutôt fréquent dans le milieu de travail ou même dans la famille : je suis d'accord avec Tierset sur la rareté des personnes qui acceptent certaines différences de comportement !



Cibler des milieux de rencontre liés à des activités précises pour des goûts personnels que tout le monde ne partage pas (...sport, hobby, théâtre, musique par exemple ) permet à mon avis davantage d'échanges sur des points précis : en valorisant l'originalité des personnes qui pratiquent ces activités par exemple.
Il doit y avoir aussi des groupes de parole pour les "dépressifs phobiques", ou alors des thérapies qui permettent d'aller mieux...


C'est du moins mon avis...
Et c'est un peu mon expérience de vie.
Je me considère encore au vu de certaines réactions comme une "originale" et c'était encore plus vrai dans mon adolescence (difficile, angoissée, dépressive), et encore longtemps après !
J'ai aussi un grand fils assez mutique et volontairement solitaire, mais original dans ses réflexions et très sensible.
C'est le contraire de son frère aîné qui a quantité d'amis et de relations.
Certains se moquent de mon plus jeune fils...sans rien y comprendre.
Il passe parfois pour un débile mental et ça le choquait enfant mais ça l'amuse maintenant : il est dans l'observation plutôt que dans la participation active.
Certains profs lui avaient prédit l'échec avec cette attitude, mais il vient d'obtenir le bac S avec de bonnes notes et c'est l'informatique qui le passionne.
Il voudrait en faire son métier et ça lui correspond parfaitement.
La pratique des arts martiaux l'a rendu zen et peu conflictuel : il n'a plus peur des réflexions (ou des provocations) désagréables à son égard.
Ca lui permet de rester comme il est, sans avoir à redouter les brimades ni les attaques plus ou moins physiques.


Je te dis tout ça en vrac : certaines choses peuvent te concerner et d'autres pas du tout !
...Mais je pense toujours que c'est mieux de ne pas se renier soi-même sous prétexte de plaire aux autres.
Et je pense aussi qu'avec le temps il est possible de rencontrer des gens qui ont une vie originale et une personnalité dans ce sens, plus riche que d'autres.
Mais pour chacun, la différence est difficile à vivre et à assumer.
Il y a peut-être de petites concessions à faire pour être mieux accepté : la propreté et l'apparence soignée (sans être conformiste pour autant) sont par exemple des critères d'intégration sociale importants de nos jours, c'est un cliché sur la "bonne" présentation qui donne confiance aux autres.
...Mais sur le fond, j'encouragerais plutôt à développer la confiance en soi en observant (parfois de loin !) des gens qui sortent de l'ordinaire et qui ont quand même sû s'intégrer dans la société (du moins concernant les gens qui les intéresse) en faisant un atout de leur originalité plutôt qu'un handicap.
...Question de psychologie, de communication, et de développement personnel qui peuvent s'apprendre à n'importe quel moment de sa vie ou qui s'expérimentent peu à peu (mais c'est long et douloureux de trouver sa place).
Quant aux relations entre hommes et femmes, cela me semble rarement simple.


Patience, et courage pour d'autres expérimentations qui peuvent te procurer un plaisir d'échange malgré tout ainsi qu'une valorisation de toi dont tu me sembles avoir besoin.
__________________
"Ne doutez jamais du fait qu'un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En réalité, c'est toujours ce qui s'est passé."
Margaret Mead, anthropologue américaine.

Dernière modification par maparole94 18/08/2017 à 10h13.
maparole94 is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/08/2017, 10h25   #5
julien75010
Membre
 
Date d'inscription: août 2017
Messages: 30
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

merci beaucoup maparole 94 pour ton message qui est tres interessant et tres pertinent.
Tu sembles être une personne assez ouverte, tolerante et ce sont à mon sens des valeurs qui sont magnifiques et tellement rares.
Effectivement, je ne correspond pas aux codes de la société et ce depuis ma petite enfance.On s est tout le temps foutu de moi à l'ecole, je suis même passé par la t^te de turc quand j etais au collège et ca m a vallu de tomber en depression.
Une depression que je n ai jamais reussi à vaincre malgré des efforts de therapies, de developpement personnel, de lectures de livres de developpement perso, etc etc...
J'ai eu une enfance degueulasse, mais c'est du passé et il faut vivre dans l instant présent comme tout le monde me le répète sans cesse ( autrement dit, avance, ferme ta gueule car tu fais chier à raconter tes problèmes qui ne m interesse pas).
Nous sommes dans une société, ou en effet, il faut être d'une certaine façon, et surtout ne pas dévier sinon tu es mis à l 'ecart.
Les seules personnes qui étaient un peu plus " souples" dans mon entourage, étaient des gens rencontrés dans des stages de developpement personnel à base de spiritualité.
Mais au bout d'un moment, même eux ne semble pas me comprendre malgré leur "grande tolérance, ouverture d'esprit etc etc".

Du coup, je me retrouve seul, avec mes problèmes d adaptation et mon etiquette collée sur le front.
Là, je pense bientôt démissionner de mon travail, partir dans les montagnes m'isoler et me laisser mourrir à petit feu.Le suicide j'y pense tous les jours mais je ne pense pas que j'aurai les corroness de passer à l'acte.

Pour couronner le tout, je ne me supporte pas physiquement ( 1m66 pour 63 kilos)et pour un mec c'est pas glorifiant, et encore moins psychiquement.Mais ça, c'est un problème entre moi et ma conscience.

J'ai fait du théatre durant 2 annees dans une petite troupe ou j ai fait connaissance de 4 personnes extra, ou je suis monté sur scene à 2 reprises pour un spectacle et j' étais en kiff total.
Mais cette annee vu les circonstances je ne sais pas si je pourrai reprendre.
Je pense avoir une vie de merde et je n ai malheureusement pas la force de la changer car je ne me sens tres mal avec les gens.
Et paris, j' en ai vraiment ma claque.
julien75010 is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/08/2017, 13h11   #6
Gakoun
Membre
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: normande
Messages: 610
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

bonjour Julien,

Je compatis.
D'ailleurs, je te l'ai déjà dit.

J'espère que tu trouveras un psy un jour qui t'aidera à te faire t'aimer, à te faire regarder au fond de toi ta propre richesse, la richesse de l'être humain, à te faire te débloquer.

Tu as besoin d'aide, d'une prise en charge thérapeutique individuelle, si je peux me permettre, tu te trompes quand tu cherches de l'aide autour de toi dans la vie courante.
Je pense qu'ici nous t'apportons rien de bon non plus, nous te comprenons c'est tout, parce que nous sommes nombreux à être passé par là où tu passes comme sûrement les personnes que tu as rencontré qui ont fait du développement personnel.
Une fois que de te dire que nous te comprenons que dire de plus ?
Tu n'as que 36 ans, tu es si jeune et quand bien même tu serais plus vieux, rien ne serait fichu.

Le vrai courage c'est en vie que tu l'as.
__________________
"Connais-toi toi-même" Socrate
Gakoun is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/08/2017, 13h47   #7
Pée
Tartine à mi-temps
 
Avatar de Pée
 
Date d'inscription: mars 2014
Localisation: Dans ma future maison
Messages: 3 676
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

Je comprends pas trop pourquoi on te rejette, tu as l'air sympa
__________________
Arrêter de dire que les tda(h) ne savent se concen... oh regardez, un oiseau

tumblr
instragram
Pée is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/08/2017, 14h20   #8
maparole94
Membre
 
Date d'inscription: avril 2014
Messages: 3 864
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

Citation:
Posté par julien75010
merci beaucoup maparole 94 pour ton message qui est tres interessant et tres pertinent.
Tu sembles être une personne assez ouverte, tolerante et ce sont à mon sens des valeurs qui sont magnifiques et tellement rares.

Effectivement, je ne correspond pas aux codes de la société et ce depuis ma petite enfance.On s est tout le temps foutu de moi à l'ecole, je suis même passé par la t^te de turc quand j etais au collège et ca m a vallu de tomber en depression.
Une depression que je n ai jamais reussi à vaincre malgré des efforts de therapies, de developpement personnel, de lectures de livres de developpement perso, etc etc...
J'ai eu une enfance degueulasse, mais c'est du passé et il faut vivre dans l instant présent comme tout le monde me le répète sans cesse ( autrement dit, avance, ferme ta gueule car tu fais chier à raconter tes problèmes qui ne m interesse pas).
Nous sommes dans une société, ou en effet, il faut être d'une certaine façon, et surtout ne pas dévier sinon tu es mis à l 'ecart.
Les seules personnes qui étaient un peu plus " souples" dans mon entourage, étaient des gens rencontrés dans des stages de developpement personnel à base de spiritualité.
Mais au bout d'un moment, même eux ne semble pas me comprendre
malgré leur "grande tolérance, ouverture d'esprit etc etc".

Du coup, je me retrouve seul, avec mes problèmes d adaptation et mon etiquette collée sur le front.
Là, je pense bientôt démissionner de mon travail, partir dans les montagnes m'isoler et me laisser mourrir à petit feu.Le suicide j'y pense tous les jours mais je ne pense pas que j'aurai les corroness de passer à l'acte.

Pour couronner le tout, je ne me supporte pas physiquement ( 1m66 pour 63 kilos)et pour un mec c'est pas glorifiant, et encore moins psychiquement. Mais ça, c'est un problème entre moi et ma conscience.

J'ai fait du théatre durant 2 annees dans une petite troupe ou j ai fait connaissance de 4 personnes extra, ou je suis monté sur scene à 2 reprises pour un spectacle et j' étais en kiff total.
Mais cette annee vu les circonstances je ne sais pas si je pourrai reprendre.
Je pense avoir une vie de merde et je n ai malheureusement pas la force de la changer car je ne me sens tres mal avec les gens.
Et paris, j' en ai vraiment ma claque.
Bienvenue au club...de ceux qui sont passés par là.


Ouf !
Tout y passe, les petites et les grandes choses : mais "une enfance dégueulasse" comme tu dis, c'est une grande chose et ce n'est jamais vraiment le passé à mon avis !
"Vivre au présent" c'est donc aussi continuer sa vie entière à gérer un passé lourd et handicapant de bien des manières.
...C'est plus facile de conseiller de l'oublier en disant de passer à autre chose.
Mais cela me semble un conseil d'ami un peu facile avec une conscience limitée de la réalité : une bonne conscience moralisante et rassurante pour soi-même mais superficielle.
Tu me sembles intelligent et lucide sur bien des choses (petites ou grandes !) mais sans le recul qui permet d'encaisser certaines réflexions sans trop souffrir.



De fait, tu me sembles bien déprimé puisque tu vois exclusivement le côté noir et difficile de ta vie : oui, ce côté sombre existe et il est très lourd pour toi (et moins lourd pour d'autres).
C'est vrai aussi que même la tolérance et la gentillesse peuvent s'user : dans n'importe quelles relations...surtout quand il vaut mieux croire au travail sur soi et à la récompense "thérapeutique" d'une évolution possible, également avec une troupe de théâtre par exemple !

Mais dans le théâtre amateur, la majorité des gens viennent pour s'amuser et ce n'est donc pas une "thérapie", qui selon eux se pratique ailleurs : c'est vrai...et ça ne fait pas de toi un paria.
Ca fait seulement de toi une personne (provisoirement) inadaptée à ce groupe de théâtre.
Du théâtre qui est quand même thérapeutique par certains côtés.
...Je le pense parce que moi-aussi je fais du théâtre amateur dans un groupe ultra-sympa, mais il y a quand même des limites à l'individualisme avec certains états d'esprit incompatibles.
C'est toujours le respect demandé pour une communauté qui fonctionne selon ses propres codes, même si de fait ces codes sont plus tolérants et moins coincés que d'autres : je fais du théâtre d'improvisation fondé sur la spontanéité et sur des émotions non-censurées...
Mais attention aux peurs et aux blocages qui relèvent de la thérapie individuelle : c'est toujours ça qui est très compliqué en société, l'adaptation personnelle à des codes fluctuants et non-écrits, avec un lâcher-prise normatif qui devrait toujours être contrôlé malgré tout...

Quant à la thérapie authentique qui ferait du bien, cela me semble différent pour chacun et ça dépend aussi du thérapeute qui peut lui-aussi se montrer coincé, froid, conventionnel...pour ne pas être dérangé.
Et ça peut durer longtemps sans résultat en culpabilisant encore un peu plus pour cela !
...J'ai fini par m'en passer en ne comptant que sur moi-même et en évoluant grâce à des lectures ou bien des rencontres non programmables : c'est rester ouvert à tout et à tous, aux thérapeutes officiels comme aux expériences de vie parallèles.
C'est ne rien exclure en restant sans préjugé ni attente excessive : libre d'expérimenter en sachant qu'un résultat thérapeutique varie selon quantité de données qui ne viennent pas seulement de soi et qui échappent à son contrôle.
C'est aussi la vie en miniature : avec ses inégalités et ses bonnes et mauvaises surprises, à mon avis.
Par exemple je me suis bien plus exprimée et "soignée" depuis trois ans sur ce forum-santé qu'en dix ans de thérapie officielle.
Et ce n'est pas forcément la compréhension ou la compassion trouvées qui m'ont aidée, c'est la liberté des codes d'expression sur un forum de rencontres anonymes et "virtuelles" où les préjugés comme l'intolérance n'ont pas les effets indésirables de la vie réelle.
Je précise aussi qu'ici personne ne voit personne : c'est directement la richesse d'une vie intérieure sans s'arrêter à l'aspect physique, voilà ce qui me semble également unique et irremplaçable sur ce forum.




Par ailleurs, je vis à Paris mais je viens de province : du Sud-Ouest où il y a une communication spontanée et extravertie qui n'est pas celle du "Nord" et de la capitale.
...Mais tous les habitants de Paris ne sont pas de vrais parisiens qui fonctionnent comme de vrais parisiens !
...Et il y a aussi des gens très bienveillants et très humains comme dans n'importe quel milieu.
Même si les personnes réellement ouvertes et tolérantes sont souvent plus rares que d'autres : elles se situent un peu à part, en marge, peu repérables, souvent réservées au premier abord (..sans être forcément timides et introverties) .
Car rester à bonne distance sans trop s'exprimer pour ne pas se sentir vulnérable est une bonne base d'intégration sociale pour ces personnes-là également.
...Faut aller voir au-delà du premier abord et des apparences.



Je pense à te lire que la dépression te rend un peu extrémiste, binaire, dans le sens où tout est noir pour toi et sans alternative ni aucune nuance : c'est tout ou rien et ça se passe mal depuis longtemps, alors ça casse aujourd'hui : c'est plutôt rien de bon qui est envisagé te concernant !
Dommage.
Je suis triste pour toi parce que je pense sincèrement que toute vie peut aussi réserver de bonnes surprises.
Avec des évolutions lentes qui consistent parfois tout simplement à changer le point de vue sur soi sans rien de plus à changer par ailleurs...
Mais faudrait pouvoir tenir jusque-là : survivre !
En arrivant un jour à s'aimer soi-même et en aimant sa vie comme elle est : le pire et le meilleur coexistent souvent.
En se bricolant de petits espaces d'existence pour soi, avec de petits plaisirs accessibles.
...Et oui malheureusement il y a un travail d'adaptation et de réflexion plus dur que pour d'autres !
Et ce travail d'adaptation est sans cesse remis en jeu par toutes sortes de relations, jusqu'à la fin de sa vie.
Quant le compagnon de vie (ou la compagne) sont enfin trouvés, se pose alors parfois le problème des enfants du couple... qui imposent un nouveau rôle familial et social, pas si évident pour tout le monde.
Mais je crois vraiment que la vie est possible, qu'il est possible de surmonter pas mal d'obstacles (pas tous mais qu'importe !) et ça en vaut la peine.

C'est beaucoup d'investissements et d'efforts je le reconnais : alors c'est aussi beaucoup d'admiration pour toi de ma part, pour la personne que tu es DÉJÀ, pour toutes les questions que tu te poses et pour les réponses que tu as déjà trouvées (un travail ?) ou bien que tu ne trouves pas encore, ou bien qui ne te semblent pas satisfaisantes ni suffisantes pour continuer ainsi.
...Bref, je suis sensible à ton désespoir actuel qu'il me semble pouvoir comprendre.
Mais j'essaie aussi de voir plus loin, comme je l'ai souvent fait pour moi-même : survivre, d'abord !
En tirer du plaisir chacun à sa façon ensuite.


Ce qui m'a personnellement sauvé la vie plusieurs fois.
__________________
"Ne doutez jamais du fait qu'un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En réalité, c'est toujours ce qui s'est passé."
Margaret Mead, anthropologue américaine.

Dernière modification par maparole94 18/08/2017 à 15h47.
maparole94 is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/08/2017, 14h28   #9
maparole94
Membre
 
Date d'inscription: avril 2014
Messages: 3 864
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

Etre vivant et en bonne santé, quelle que soit l'apparence physique ou le handicap réel, c'est quand même quelque chose qui peut mener très loin ici-bas !



...Et peu importe le regard méprisant de certains (et de certaines femmes) quant à des mensurations qui ne correspondraient pas aux canons actuels de la virilité (ou de la féminité).
Franchement, ce sont pour moi des personnes qui ont des oeilléres sur l'essentiel.
...C'est bien d'autres considérations qui rendent la vie et les gens intéressants !

Ne t'arrête pas à ce genre de jugement superficiel sur toi, car ça veut dire que ceux qui te jugent sont déjà morts dans leur tête et dans leur sensibilité sans même s'en rendre compte : sottement fiers de leur propre corps !
Pauvres gars, pauvres filles : le coeur aussi est un muscle et ça se travaille, mais ils l'ignorent complètement, et donc ils ne travaillent pas cet organe essentiel à la vie physique ET psychique.
Ca se voit cette indifférence à certaines considérations humaines et je trouve que c'est davantage pathétique qu'admirable, ce genre de valeurs relatives aux apparences.
...C'est ça aussi, la société qui valorise de petites choses superficielles centrées sur son nombril en oubliant des talents et des ouvertures autres, tellement plus intéressantes pour les inadaptés et les individualistes comme nous !

Aimer et être aimé par exemple, ça donne du sens à sa vie et ça donne aussi une énergie incroyable, de l'éclat, un rayonnement de l'être entier, un agrandissement de soi et de ses compétences...
Il y parfois un changement perceptible aux autres qui se demandent alors comment ils ont pu passer à côté de quelqu'un d'aussi sympathique et attirant !
...Ben c'est à cause de leurs préjugés et de leur méchanceté : tant pis pour ce qu'ils ont perdu, mais d'autres ne s'y sont pas trompés.
J'ai foi en l'amour.
Ca se cultive aussi.
En le pratiquant : même sans aucun retour attendu.

La soi-disant beauté corporelle entraîne vite au narcissisme et elle se fane vite : elle paraît bien fade dans ces préoccupations superficielles plutôt égocentriques qui limitent le rapport aux autres, à la vie intérieure, à la vraie vie extérieure...
La vie du monde à mon avis est riche en merveilleuses différences (...y compris dans les canons de la beauté !) autant qu'en horreurs et intolérances.
Par exemple, une femme ronde et bien en chair sera vue par des africains comme une reine de beauté.
Alors pourquoi se lamenter sur son physique en perdant son temps et son argent dans des salles de gym qui limitent sa nature et sa culture : le sentiment d'être déshérité et moins bien loti que d'autres, c'est souvent une question de point de vue !
...C'est relatif et subjectif.
A mon avis, il y a moyen de dépasser ça en allant voir ailleurs dans le vaste monde, sans quitter le monde terrestre pour autant.
Les nouvelles du monde sur Internet, ou par la presse ou par des voyages ponctuels (quand c'est possible) ouvrent l'esprit et le coeur dans ce sens-là.
Au final, chacun a autant de chances à saisir que d'emmerdes à surmonter, à mon avis.
Mais ce n'est pas toujours facile de le voir.


Etre malade, handicapé, ou mort, ça c'est vraiment difficile à vivre : à mon avis toujours.
Et je ne plaisante qu'à moitié.
...Il y a toujours plus difficile à vivre et ça n'aide pas forcément de se l'entendre dire, c'est même carrément énervant alors pardonne-moi.
En ce qui me concerne, ce n'est pas faire reproche d'une plainte réaliste...c'est en tenir compte en considérant qu'il y a vraiment des solutions à certains problèmes plutôt que rien.
Pour ce que j'ai vécu, et à mon âge honorable (et provisoire j'espère) qui implique 60 ans de pratique de la vie, je témoignerais plutôt personnellement dans ce sens-là.



Pardon aussi pour la longueur de mes réponses : j'ai essayé de les nuancer...
__________________
"Ne doutez jamais du fait qu'un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En réalité, c'est toujours ce qui s'est passé."
Margaret Mead, anthropologue américaine.

Dernière modification par maparole94 18/08/2017 à 15h04.
maparole94 is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/08/2017, 16h32   #10
julien75010
Membre
 
Date d'inscription: août 2017
Messages: 30
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

ouah quels beaux messages de votre part
je prendrai le temps de vous repondre un peu plus longuement plus tard mais en tout cas je vous remercie d avoir pris le temps de me repondre.
Ca me touche.
J ai en fait un vrai travail interieur a poursuivre, et la tâche est tellement hardue que je me decourage devant le travailà fournir.
C est comme si tu passais le balai chez toi, et qu en fait plus tu enleves de poussiere, plus il en reste.
Ca n en finit jamais.

Pour ce qui est du groupe de theatre, justement ces personnes là ne m ont jamais tourné le dos et sont au courant de mes problèmes.
On a un groupe whattsapp et j en ai parlé dessus.Certes c etait pas la meilleure des choses à faire mais dans des moments de crise ( appelons un chat un chat), c est tellement violent que j ecris des choses que je ne devrais pas faire.Y compris au boulot ou j ai eu des paroles envers ma responsable qui font que aujourd hui je suis dans une situation compliquee.
J admets que je suis responsable de cette situation.
C'est une experience.

Pour ce qui est de se donner de l amour, d etre bienveillant avec soi meme, il y a un decalage car je pense par moment l etre et les autres me disent que je suis tres dur avec moi même.
Des fois, je suis extrêmement dur avec moi, parfois je me fais des cadeaux comme des week end dans des villages magnifiques ou je me connecte avec les elements comme l eau, la foret, la montagne, les animaux.
Enfin, je pense que c'est un cadeau, du moins je le ressens comme tel.

Apres, je ne sais pas si je suis sympa, les gens semblent plus dérangé par le côté sombre que le côté lumiere en ce qui me concerne
Je suis integre et sincere, et je donne beaucoup par amour......
julien75010 is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/08/2017, 20h23   #11
maparole94
Membre
 
Date d'inscription: avril 2014
Messages: 3 864
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

Ce forum-santé me semble adapté aux moments de crise : c'est sans aucun risque pour toi.
L'essentiel est que ça te fasse du bien de parler et d'en avoir un retour.
...Mais ne te prends pas non plus la tête avec des réponses plus précises de ta part, c'est comme tu en as envie toi !
Et le temps d'une journée est parfois compté.
C'est cette liberté d'intervention qui est aussi appréciable sur ce forum.


La vie n'en finit pas d'être investie, explorée, et remise à jour mais c'est vrai que c'est comme dans une maison : à un moment tant pis pour la poussière, faut lâcher le balai pour en profiter, car la propreté ou la clarté ne sont pas des buts en eux-même.
C'est déjà agréable d'être dans sa maison et y'aura toujours du boulot ET du PLAISIR à y vivre : tant bien que mal et en l'état...

Le mot "plaisir" me semble important : il me semble faire écho aux "cadeaux" que toi tu te fais et que tu sais apprécier, c'est une bonne base d'équilibre psychique à mon avis.

Bonne soirée.
__________________
"Ne doutez jamais du fait qu'un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En réalité, c'est toujours ce qui s'est passé."
Margaret Mead, anthropologue américaine.
maparole94 is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/08/2017, 09h22   #12
julien75010
Membre
 
Date d'inscription: août 2017
Messages: 30
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

bonjour

oui il faut savoir profiter du moment present, et des plaisirs que la vie nous offre.
Moi je ne vis jamais dans le moment present quasiment.Pourtant j ai tenté de pratiquer la meditation, durant environ 2 ans( j en ai fait en stage, je suis allé dans des groupes, chez moi, dans la foret, à la mer, etc...) mais ca n a pas trop fonctionné.
Mon esprit tourne à plein regime tout le temps.
Un thérapeute que je voyais, m' a conseillé "vipassana".C est un stage de meditation de 10 jours, en silence.C'est tres intensif.Il paraît que ca peut être tres efficace et faire avancer à pas de geant pour certain.
Bon par contre, c'est genre 10 heures de meditation par jour et la première commence à 5h00 du matin

Là je pars en vacances aujourd'hui.
Je vais essayer de profiter du mieux que je peux.Les dernières semaines ont été difficiles pour moi.
Durant cette periode je vais essayer de me donner des objectifs et de faire péter les chaines que je me suis moi même mis.
Me libérer de ma prison en quelques sortes.
Tres belle journée à vous
julien75010 is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/08/2017, 09h22   #13
julien75010
Membre
 
Date d'inscription: août 2017
Messages: 30
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

bonjour

oui il faut savoir profiter du moment present, et des plaisirs que la vie nous offre.
Moi je ne vis jamais dans le moment present quasiment.Pourtant j ai tenté de pratiquer la meditation, durant environ 2 ans( j en ai fait en stage, je suis allé dans des groupes, chez moi, dans la foret, à la mer, etc...) mais ca n a pas trop fonctionné.
Mon esprit tourne à plein regime tout le temps.
Un thérapeute que je voyais, m' a conseillé "vipassana".C est un stage de meditation de 10 jours, en silence.C'est tres intensif.Il paraît que ca peut être tres efficace et faire avancer à pas de geant pour certain.
Bon par contre, c'est genre 10 heures de meditation par jour et la première commence à 5h00 du matin

Là je pars en vacances aujourd'hui.
Je vais essayer de profiter du mieux que je peux.Les dernières semaines ont été difficiles pour moi.
Durant cette periode je vais essayer de me donner des objectifs et de faire péter les chaines que je me suis moi même mis.
Me libérer de ma prison en quelques sortes.
Tres belle journée à vous
julien75010 is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/08/2017, 10h19   #14
maparole94
Membre
 
Date d'inscription: avril 2014
Messages: 3 864
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

Bonnes vacances !


Reviens quand tu veux, si tu veux...

Le silence est d'or, mais parler permet aussi de s'évader de ses prisons mentales...
Sans s'enfermer pour autant sur un forum.


Question d'équilibre, comme tout.
__________________
"Ne doutez jamais du fait qu'un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En réalité, c'est toujours ce qui s'est passé."
Margaret Mead, anthropologue américaine.
maparole94 is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/08/2017, 14h22   #15
Gakoun
Membre
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: normande
Messages: 610
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

Bonnes vacances
__________________
"Connais-toi toi-même" Socrate
Gakoun is offline   Réponse avec citation
Vieux 11/09/2017, 09h25   #16
julien75010
Membre
 
Date d'inscription: août 2017
Messages: 30
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

COUCOU tout le monde

Bon voila c est la fin des vacances, je reprends le taf aujourd hui et les tres tres belles energies que j avais durant mes vacances de ouf se sont envolees.
Je suis de nouveau en prison.
Je suis de nouveau retombé dans mes travers.
Je suis tres agressif ce matin, je n ai qu une envie c est e repartir.Si ca ne le fait pas dans ce nouveau taf ce matin, je vais prendre mon courage à deux mains et faire ce pelerinage de compostelle.Meme sous la pluie et la neige c st pas grave.
Au moins j aurais fait un truc de ma vie.
Je veux me liberer de mes chaines c est horrible
julien75010 is offline   Réponse avec citation
Vieux 11/09/2017, 10h41   #17
maparole94
Membre
 
Date d'inscription: avril 2014
Messages: 3 864
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

Citation:
Posté par julien75010
COUCOU tout le monde

Bon voila c est la fin des vacances, je reprends le taf aujourd hui et les tres tres belles energies que j avais durant mes vacances de ouf se sont envolees.
Je suis de nouveau en prison.
Je suis de nouveau retombé dans mes travers.
Je suis tres agressif ce matin, je n ai qu une envie c est e repartir.Si ca ne le fait pas dans ce nouveau taf ce matin, je vais prendre mon courage à deux mains et faire ce pelerinage de compostelle.Meme sous la pluie et la neige c st pas grave.
Au moins j aurais fait un truc de ma vie.
Je veux me liberer de mes chaines c est horrible
Bonjour Julien


Je n'ose pas te dire bonne journée et bonne reprise...

Bon courage ça n'aide pas vraiment non plus...sauf à faire entendre une voix amicale...



Il me semble que ton projet de Compostelle peut te mener sur des chemins où l'effort a du sens.
En te donnant davantage prise sur le monde réel et spirituel : en t'aidant à dépasser les limites de ta prison intérieure.
Il y a la difficulté et aussi la joie de se créer un chemin vers davantage d'ouverture et davantage de confiance en soi grâce à l'épreuve choisie et endurée.
...Pour preuve que la vie n'est pas seulement ce qui use le vivant : c'est aussi ce qui rend vraiment vivant, agissant, motivé, curieux de tout, désireux de connaître et d'éprouver toujours davantage.
Pour le plaisir de se sentir vivant en faisant de sa vie quelque chose d'agréable (ou de cohérent) pour soi-même.
J'y vois un combat personnel contre les ténèbres du désespoir avec une force individuelle (et parfois communautaire) qui peut s'affirmer pour la vie entière !
...Peu importe les raisons de croire en la vie : à chacun ses armes et ses convictions qui me semblent intéressantes du moment qu'elles aident à vivre en révélant le meilleur de la vie : le meilleur de soi et des autres.

Certains dynamisent leur vie ordinaire par une activité sportive ou artistique, d'autres la transcendent par la méditation, mais qu'importe le moyen !
C'est toujours il me semble une façon d'être en accord avec soi-même et ses aspirations : en allant jusqu'au bout de ses capacités, de ses talents, de ses désirs ou exigences individuelles.
C'est cette liberté-là, à mon avis.
Qui se trouve par une expérimentation ou une investigation ou une introspection permanente qui donne sens à sa vie : en harmonie avec soi et le monde.

...Mais ce n'est pas facile de connaître l'exorcisme ou la passion ou la thérapie qui soulage tout en rendant sa vie plus heureuse : une vie qui peut devenir un vrai choix et un enrichissement plutôt qu'un fardeau.


Alors bonne chance dans cette quête de sens et de liberté intérieure qui me semble la tienne, Julien.



Je sais que ça peut paraître de jolis mots, des mots faciles quand la vie ne l'est pas.
Mais pour moi (comme pour d'autres) ces mots-là et ce cheminement c'est du vécu.
Un combat pour survivre, une énergie pour surmonter ce qui rend la vie impossible, même si les épreuves sont différentes pour chacun.
Et ça peut marcher (...si je puis dire).
__________________
"Ne doutez jamais du fait qu'un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En réalité, c'est toujours ce qui s'est passé."
Margaret Mead, anthropologue américaine.

Dernière modification par maparole94 11/09/2017 à 11h23.
maparole94 is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/09/2017, 20h58   #18
julien75010
Membre
 
Date d'inscription: août 2017
Messages: 30
Re : quand tu fais des efforts et rien ne marche

coucou merci beaucoup pour ta reponse

Bon ce soir je vais faire un effort pour ne pas être negatif.
Je suis assez enthousiaste pour faire ce chemin, il parait qu il peut se passer de belles choses sur le plan personnel.
Bon j ai peur par contre, tres peur....
mais j ai tellement passé de bonnes vacances dans des endroits de nature( je suis allé à Langogne dans la haute loire, Avignon, Perpignan, Banyuls sur mer, Tarascon sur ariege, Vic sur cère en auvergne, et le puy en velay).
J ai parlé et abordé des gens, j' avais le sourire et je me sentais bien loin de chez moi et de ma vie parisienne.
Et ensuite je suis rentré, et j ai repris le boulot...
heureusement le chemin est un projet qui se concretise de plus en plus, et je pense pouvoir être fier si je le fais en entier.C'est ma première vraie marche....
J'espère juste ne pas avoir trop de crises...bon au pire y a des viaducs et des ravins( rhhaaaa merde un truc de negatif!!)
julien75010 is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.