Forum médical Atoute.org Lisez le document rédigé collectivement par les membres du forum Alcool : L'alcool, c'est pas un problème...

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Arrêter l'alcool
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Arrêter l'alcool Ce forum est destiné aux personnes ayant un problème avec l'alcool. Son objet est l'entraide et les échanges.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 10/09/2017, 23h01   #1
Trackdu05
Membre
 
Date d'inscription: août 2017
Messages: 122
Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Tout est dans le titre y'a t'il que des alcoolo dépendants repentis sur ce site ou bien y'a t'il aussi des conjoints qui comme moi cherchent des réponses sur ce forum ?
Trackdu05 is offline   Réponse avec citation
Vieux 11/09/2017, 21h44   #2
Trackdu05
Membre
 
Date d'inscription: août 2017
Messages: 122
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Bon 220 vues et zéro réponse, il semble que ce site n'intéresse pas les conjoints d'alcoolo dépendants, dommage !
Trackdu05 is offline   Réponse avec citation
Vieux 11/09/2017, 22h23   #3
vik
Membre
 
Avatar de vik
 
Date d'inscription: juin 2016
Localisation: Bzh
Messages: 311
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Bonsoir Trackdu05,

Peut être que certains vont directement participer à des groupes al-anon. Au cas où cela t'intéresse, tu as la liste des réunions et les horaires ici : http://al-anon-alateen.fr/reunions/ (mais je n'ai rien vu à Briançon, le plus près c'est peut être Grenoble, j'ai pas exploré plus que ça et je ne connais pas bien ma géographie du quart sud-est… en tout cas, tu as des adresses mail de contact pour les régions PACA : marialanon@hotmail.com ; Rhônes-Alpes : fatiha.alanon@gmail.com).

Sur cette même page tu as également des infos sur des groupes Al-anon en ligne, mais pas sous le mode forum : échanges de mails (groupe courage-gfa) ou tchat à date fixée (groupe arc-en-ciel). Faut juste demander par mail à s'inscrire avant.

Tiens, ben, niveau forum, j'ai trouvé :
- un forum sur alcool-info-service : http://www.alcool-info-service.fr/Le...ur-l-entourage
ça à l'air moins conséquent qu'ici et c'est systématiquement filtré par le modo… mais c'est toujours ça.

- un forum al-anon http://alanon-francite.forumchti.com/forum
Le forum public n'a pas l'air trop fourni mais il semble qu'il y ait aussi des forums privés.

Je ne sais plus si tu as déjà fait un tour dans un CSAPA, l'accueil de l'entourage fait théoriquement parti de leurs missions, mais je ne pense pas qu'ils proposent des outils dédiés pour l'entourage (à part l'accueil et l'orientation).

Sinon, ben tu peux toujours mettre une alerte sur ton fil au cas où quelqu'un dans la même situation que toi passe ici, mais de mon point de vue, c'est un peu une bouteille à la mer… tu aurais plus de chance chez les al-anon.

Voilà…

Bonne soirée.
__________________
Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi, ni à personne, voilà je crois, toute la morale.Chamfort
vik is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/09/2017, 00h34   #4
alconyme
AVANT D'EN ARRIVER A CINQ
 
Date d'inscription: août 2014
Messages: 1 222
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Vous voyez que l'on sait se ternir, nous les femmes (cf. autre fil fermé ), quand le titre est clair.
Je vous souhaite de trouver des réponses très rapidement, ici ou ailleurs...
__________________
Envie d'avoir une date d'anniversaire ! J'essaye... en espérant que ce sera la bonne : 13 février 2017.
alconyme is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/09/2017, 07h47   #5
Al!ce
Anciennement Blush
 
Avatar de Al!ce
 
Date d'inscription: octobre 2016
Localisation: De l'autre côté du miroir
Messages: 1 590
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Citation:
Posté par alconyme
Vous voyez que l'on sait se ternir, nous les femmes

Parle pour toi !

__________________
Un truc que j'ai compris : ça. Un autre, plus intéressant :
"Those who don't believe in magic will never find it." Lewis Carroll
Al!ce is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/09/2017, 13h00   #6
alconyme
AVANT D'EN ARRIVER A CINQ
 
Date d'inscription: août 2014
Messages: 1 222
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Tenir ! Tenir ! Tenir !!!
Oops, au diable les correcteurs automatiques !
Comme Track trouvait qu'il y avaient trop de dames qui venaient donner un avis sur son premier fil, alors que, selon lui, on n'y connaissait rien...
Je voulais écrire "se tenir" = se taire quand il le faut.
Désolée pour le mot erroné qui est sorti à la place !
__________________
Envie d'avoir une date d'anniversaire ! J'essaye... en espérant que ce sera la bonne : 13 février 2017.
alconyme is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/09/2017, 15h07   #7
pépite*
Membre
 
Avatar de pépite*
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 928
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Citation:
Posté par alconyme
Tenir ! Tenir ! Tenir !!!
Oops, au diable les correcteurs automatiques !
Comme Track trouvait qu'il y avaient trop de dames qui venaient donner un avis sur son premier fil, alors que, selon lui, on n'y connaissait rien...
Je voulais écrire "se tenir" = se taire quand il le faut.
Désolée pour le mot erroné qui est sorti à la place !


pour traduc comment ça ya trops de femmes????(le vilain!!!!)
j'arrive mon petit, pan pan, punition!!! oui je c miammmmme tu te régale a l'avance
je sors de mon bain!!!!! et j'arrive!!!!!!!!non mais

Dernière modification par pépite* 12/09/2017 à 15h32.
pépite* is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/09/2017, 15h56   #8
Trackdu05
Membre
 
Date d'inscription: août 2017
Messages: 122
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Ah mes copines du post précédent, elles sont toutes là, manque ma préférée mais elle va pas tarder !
Bon, sinon, sur le forum "onsaide" j'ai trouvé de nombreux sujets très proche de mon cas de figure aussi je vais y poster dès que j'aurais le temps ....
Merci Vick pour tes conseils mais j'ai regardé depuis longtemps, le centre le plus proche est à 2H30 de chez moi, c'est pas évident !
Trackdu05 is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/09/2017, 16h49   #9
Suzan
Membre
 
Avatar de Suzan
 
Date d'inscription: août 2010
Localisation: Citoyenne du monde
Messages: 1 131
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Citation:
Posté par Trackdu05
Ah mes copines du post précédent, elles sont toutes là, manque ma préférée mais elle va pas tarder !
Bon, sinon, sur le forum "onsaide" j'ai trouvé de nombreux sujets très proche de mon cas de figure aussi je vais y poster dès que j'aurais le temps ....
Merci Vick pour tes conseils mais j'ai regardé depuis longtemps, le centre le plus proche est à 2H30 de chez moi, c'est pas évident !

Bonjour,

J'espère que tu trouveras sur l'autre forum des personnes qui te soutiendront et avec qui les échanges seront satisfaisants puisque, à la lecture de certaines interventions ici, tu risques de te faire torpiller.

C'est si facile la mesquinerie derrière l'anonymat et un clavier.

Bonne journée!
__________________

Suzan
_____________________
« Pour réussir, notre désir de réussite doit être plus fort que notre peur de l'échec » Bill Cosby
Suzan is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/09/2017, 17h12   #10
pépite*
Membre
 
Avatar de pépite*
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 928
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Code HTML:
[quote=Suzan]Bonjour, J'espère que tu trouveras sur l'autre forum des personnes qui te soutiendront et avec qui les échanges seront satisfaisants puisque, à la lecture de certaines interventions ici, tu risques de te faire torpiller. C'est si facile la mesquinerie derrière l'anonymat et un clavier

c un forum, difficile de faire autrement que de rester derrière son clavier!

Dernière modification par pépite* 13/09/2017 à 09h36.
pépite* is offline   Réponse avec citation
Vieux 13/09/2017, 20h51   #11
Trackdu05
Membre
 
Date d'inscription: août 2017
Messages: 122
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Citation:
Posté par Suzan
Bonjour,

J'espère que tu trouveras sur l'autre forum des personnes qui te soutiendront et avec qui les échanges seront satisfaisants puisque, à la lecture de certaines interventions ici, tu risques de te faire torpiller.

C'est si facile la mesquinerie derrière l'anonymat et un clavier.

Bonne journée!

Merci Suzan, ma préférée parce que tu sait rester objective et prendre du recul, tu sait réfléchir un minimum avant de répondre et ça c'est très bien.
Et puis ton avatar me remonte le moral à chaque fois .....
Il est exact que sur l'autre forum j'ai trouvé des cas extrêmement proches du mien avec des ruptures d'après cures aussi surprenantes que la mienne.
Pour moi, ce qui est compliqué c'est que ma femme est sérieusement bi polaire, un jour elle me demande d'organiser son retour à la maison, le lendemain elle me pourrit au téléphone et me dit que plus jamais elle ne viendra vivre avec moi.
Elle fait du yoyo en permanence et c'est usant !
Trackdu05 is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/09/2017, 05h40   #12
Suzan
Membre
 
Avatar de Suzan
 
Date d'inscription: août 2010
Localisation: Citoyenne du monde
Messages: 1 131
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Citation:
Posté par Trackdu05
Merci Suzan, ma préférée parce que tu sait rester objective et prendre du recul, tu sait réfléchir un minimum avant de répondre et ça c'est très bien.
Et puis ton avatar me remonte le moral à chaque fois .....
Il est exact que sur l'autre forum j'ai trouvé des cas extrêmement proches du mien avec des ruptures d'après cures aussi surprenantes que la mienne.
Pour moi, ce qui est compliqué c'est que ma femme est sérieusement bi polaire, un jour elle me demande d'organiser son retour à la maison, le lendemain elle me pourrit au téléphone et me dit que plus jamais elle ne viendra vivre avec moi.
Elle fait du yoyo en permanence et c'est usant !

Bonsoir,

J'ai assez souvent lu ici et ailleurs que la bipolarité est associée à l'alcool en ce sens que tant que la maladie n'est pas diagnostiquée et contrôlée avec des médicaments adaptés, le malades se tournent vers l'alcool avec l'espoir de soulager leurs symptômes.

Est-ce que ta conjointe à un traitement pour sa bipolarité? Certains membres de ce forum ont vu leur condition nettement s'améliorer lorsque la bipolarité a été prise en compte. Une fois cette problématique sous contrôle, il semble plus aisé de "s'attaquer" à l'alcool.

Le yoyo, effectivement c'est épuisant.

Bonne fin de soirée!
__________________

Suzan
_____________________
« Pour réussir, notre désir de réussite doit être plus fort que notre peur de l'échec » Bill Cosby
Suzan is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/09/2017, 07h38   #13
louvaji
Membre
 
Avatar de louvaji
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 8 887
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Coucou ,diagnostiquée à 49 ans, j'ai pu enfin devenir abstinente
Citation:
J'ai assez souvent lu ici et ailleurs que la bipolarité est associée à l'alcool en ce sens que tant que la maladie n'est pas diagnostiquée et contrôlée avec des médicaments adaptés, le malades se tournent vers l'alcool avec l'espoir de soulager leurs symptômes.
bonne journée
__________________
arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014
louvaji is online now   Réponse avec citation
Vieux 14/09/2017, 18h17   #14
Trackdu05
Membre
 
Date d'inscription: août 2017
Messages: 122
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Citation:
Posté par louvaji
Coucou ,diagnostiquée à 49 ans, j'ai pu enfin devenir abstinentebonne journée

En fait, seule le médecin généraliste à diagnostiquée la bi polarité, l'ensemble des psychiatres préfèrent lui conseiller de changer de vie, de logement et de conjoint!
Trackdu05 is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/09/2017, 18h59   #15
louvaji
Membre
 
Avatar de louvaji
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 8 887
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Je ne crois pas qu'un génèraliste puisse te diagnostiquer, il faut être souvent hospitaliser, bonne soirée
__________________
arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014
louvaji is online now   Réponse avec citation
Vieux 14/09/2017, 22h02   #16
Fleurbleue69
Membre
 
Avatar de Fleurbleue69
 
Date d'inscription: septembre 2015
Localisation: France
Messages: 121
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Bonsoir Track,

Si votre femme est bipolaire, les médicaments et l'alcool ne font pas bon ménage du tout.. Il vaut mieux guérir l'addiction à la "boisson" avant de prendre ce genre de traitement. Je n'invente rien, c'est écrit sur les notices..
En ce qui concerne les associations pour les co-dépendants, même si elles sont loin de chez vous, vous pouvez tout de même prendre contact avec les membres (téléphone, forum, mails..). Ils vous épauleront tout de même.

Courage
__________________
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"
Fleurbleue69 is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2017, 00h41   #17
Espoir de Vivre
Membre
 
Date d'inscription: novembre 2010
Localisation: Montréal. Qc
Messages: 3 773
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Citation:
Posté par Trackdu05
En fait, seule le médecin généraliste à diagnostiquée la bi polarité, l'ensemble des psychiatres préfèrent lui conseiller de changer de vie, de logement et de conjoint!
Salut,

Je ne suis pas une spécialiste, mais ça me surprendrait qu'un généraliste soit apte à diagnostiquer la bipolarité. Et si tel est le cas, j'imagine qu'il a proposé un traitement.
Pour ce qui est des changements d'humeur et de l'attitude girouette de Martine, c'est souvent aussi un des effets d'une consommation excessive d'alcool, sans nécessairement être de la bi-polarité.
Je me rappelle qu'après un ou 2 verres, voir plus, j'étais d'accord avec des choses qui ne me tentaient pas du tout une fois dessaoûlée, ou inversement. Je pouvais m'embarquer dans des projets, proposer des trucs, et le lendemain, ou quelques verres plus tard, changer complètement d'avis. Ça fait malheureusement parti des effets de l'alcool. Pour moi en tout cas. Et pour plusieurs, j'en suis sûre.
Une fois le verre posé, je sais ce que je veux, ce dont j'ai besoin. J'ai fini de changer d'avis. Et je n'ai plus aucun trouble "bi-polaire".
Espoir de Vivre is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2017, 09h18   #18
Ronald
< un sept milliardième
 
Avatar de Ronald
 
Date d'inscription: mars 2011
Localisation: Bruxelles
Messages: 4 268
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Citation:
Posté par Espoir de Vivre
Je ne suis pas une spécialiste, mais ça me surprendrait qu'un généraliste soit apte à diagnostiquer la bipolarité. Et si tel est le cas, j'imagine qu'il a proposé un traitement.
Pour ce qui est des changements d'humeur et de l'attitude girouette de Martine, c'est souvent aussi un des effets d'une consommation excessive d'alcool, sans nécessairement être de la bi-polarité.
Je me rappelle qu'après un ou 2 verres, voir plus, j'étais d'accord avec des choses qui ne me tentaient pas du tout une fois dessaoûlée, ou inversement. Je pouvais m'embarquer dans des projets, proposer des trucs, et le lendemain, ou quelques verres plus tard, changer complètement d'avis. Ça fait malheureusement partie des effets de l'alcool. Pour moi en tout cas. Et pour plusieurs, j'en suis sûre.
Une fois le verre posé, je sais ce que je veux, ce dont j'ai besoin. J'ai fini de changer d'avis. Et je n'ai plus aucun trouble "bi-polaire".

Tout le monde a des hauts et des bas de l'humeur et de l'activité, chacun a ses cycles de relatives dépressions et périodes dynamiques, et l'alcoolisme pratiquant ou chipotant, combinant absorptions excessives et périodes d'abstinence,peut transformer ces cycles en montagnes russes ! Ce qui ne signifie pas qu'on est bipolaire, ou, comme certains l'appellent encore, frappé d'une psychose maniaco-dépressive ! Depuis longtemps j'entends des psychiatres (pour lesquels j'ai de l'estime, ce qui est loin d'être toujours le cas ) alarmés par l'inflation des sur-diagnostics de bipolarité.
Moi-même il y a bien longtemps, alors que j'étais en cure dans une clinique réputée, un psychiatre m'a envisagé PMD, j'ai contesté et l'ai convaincu, sinon j'aurais été bon pour la prise de médocs qui m'auraient séparé à perpétuité de ma propre personnalité . Le mec a reconnu son erreur, nous sommes encore en contact, et je constate qu'il a beaucoup et positivement évolué, devenu beaucoup moins "moléculariste", il ne méprise plus les AA (dont il a admis une antenne dans sa clinique) et a perdu ses a priori négatifs ( et symptomatiques ) à l'égard de toute forme de psychanalyse.
Le diagnostic abusif de bipolarité conduit à des traitements médicamenteux inadéquats qui peuvent créer maints troubles mentaux et comportementaux qui eux-mêmes conduisent etc.
__________________
"What a Wonderful World" Louis Armstrong
Ronald is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2017, 09h47   #19
Morgenstern
Membre
 
Avatar de Morgenstern
 
Date d'inscription: janvier 2016
Messages: 86
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Je me permets d'intervenir non directement sur le sujet du fil mais sur le surdiagnostic de la bipolarité.
Ce qui m'a en tout dernier lieu motivée pour arrêter définitivement la bière au petit déjeuner et le rosé toute la journée, c'est le fait que ma psychiatre ait voulu me mettre sous lithium et Tegretol parce qu'elle me pensait PMD. J'ai dit non, j'essaie autre chose d'abord, autre chose c'était arrêter complètement l'alcool et depuis mon humeur c'est bien entendu considérablement stabilisée. Je suis en train de diminuer drastiquement les divers médocs.
Si je l'avais écoutée, j'aurais eu une camisole chimique et aurais éventuellement continué à picoler d'importance puisque pour elle ça n'était pas le cœur du problème. Je ne vois plus cette psy. Je ne peux qu'inciter à la plus extrême méfiance quand aux diags de bipolarité pour quelqu'un qui est encore dans l'alcool. Il y a là un réel problème de santé publique si j'en crois les différents témoignages concordants.
Morgenstern is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2017, 09h58   #20
Ronald
< un sept milliardième
 
Avatar de Ronald
 
Date d'inscription: mars 2011
Localisation: Bruxelles
Messages: 4 268
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Citation:
Posté par Morgenstern
Je me permets d'intervenir non directement sur le sujet du fil mais sur le surdiagnostic de la bipolarité.
Ce qui m'a en tout dernier lieu motivée pour arrêter définitivement la bière au petit déjeuner et le rosé toute la journée, c'est le fait que ma psychiatre ait voulu me mettre sous lithium et Tegretol parce qu'elle me pensait PMD. J'ai dit non, j'essaie autre chose d'abord, autre chose c'était arrêter complètement l'alcool et depuis mon humeur c'est bien entendu considérablement stabilisée. Je suis en train de diminuer drastiquement les divers médocs.
Si je l'avais écoutée, j'aurais eu une camisole chimique et aurais éventuellement continué à picoler d'importance puisque pour elle ça n'était pas le cœur du problème. Je ne vois plus cette psy. Je ne peux qu'inciter à la plus extrême méfiance quand aux diags de bipolarité pour quelqu'un qui est encore dans l'alcool. Il y a là un réel problème de santé publique si j'en crois les différents témoignages concordants.

Hélas, j'en ai connu plusieurs dans ce cas. C'est effrayant, une personnalité et une vie effacées par un mauvais diagnostic. Des bonheurs gâchés... d'inutiles souffrances endurées à perpèt...
__________________
"What a Wonderful World" Louis Armstrong
Ronald is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2017, 10h44   #21
pépite*
Membre
 
Avatar de pépite*
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 928
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Citation:
Posté par Morgenstern
Je me permets d'intervenir non directement sur le sujet du fil mais sur le surdiagnostic de la bipolarité.
Ce qui m'a en tout dernier lieu motivée pour arrêter définitivement la bière au petit déjeuner et le rosé toute la journée, c'est le fait que ma psychiatre ait voulu me mettre sous lithium et Tegretol parce qu'elle me pensait PMD. J'ai dit non, j'essaie autre chose d'abord, autre chose c'était arrêter complètement l'alcool et depuis mon humeur c'est bien entendu considérablement stabilisée. Je suis en train de diminuer drastiquement les divers médocs.
Si je l'avais écoutée, j'aurais eu une camisole chimique et aurais éventuellement continué à picoler d'importance puisque pour elle ça n'était pas le cœur du problème. Je ne vois plus cette psy. Je ne peux qu'inciter à la plus extrême méfiance quand aux diags de bipolarité pour quelqu'un qui est encore dans l'alcool. Il y a là un réel problème de santé publique si j'en crois les différents témoignages concordants.

heureusement que tu as été(que tu es lucide)par rapport a ton ancien psy, je suis de ton avis comment poser 1 diagnostique franc de bipo pour 1 personne sous l'emprise de l'alcool
pépite* is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2017, 10h52   #22
pépite*
Membre
 
Avatar de pépite*
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 928
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

je sais je risque de passer pour 1 monstre, mais ta femme bipo, son fils schizophrène (dans un de tes messages anciens) toi sportif équilibré, ayant tout réussi, sain[COLOR="DarkRed"]t[/COLOR] d'esprit ne voulant que le bien, je suis mal a l'aise quand je lis tes messages, qui es-tu ? toi seul le sait ! surtout ne répond pas cela ne servirait a rien

ne m'en veux pas, mais ton post je ne le sent pas!

Dernière modification par pépite* 15/09/2017 à 11h41.
pépite* is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2017, 12h04   #23
Trackdu05
Membre
 
Date d'inscription: août 2017
Messages: 122
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Pépite :tu me dit : "ne réponds pas, ça servirait a rien " !!!!!!
Tu te prends pour le président de la république ? Moi, j'ai le droit de dire n'importe quoi mais il est interdit de me répondre !
Je pense que les participants du forum jugeront de ton sens de la discussion a sens unique ....
Sinon, pour répondre pour les autres : lorsque je suis tombé amoureux de ma femme, je n'ai pas effectué une enquête de moralité pour savoir si elle avait des antécédents d'alcool ou maladie bi polaire. D'ailleurs, la maladie bi polaire diagnostiqué il y a seulement quelques années a peut être démarrée après 15 ou 18 ans de vie commune ....
Quand à son fils, il n'était pas reconnu skizo lorsque j'ai connu ma compagne, la maladie s'est développée suite a une consommation excessive de drogues en tout genre, essentiellement cannabis, comme dans 95 % des jeunes qui abusent de ces drogues très jeunes ...
Ces problèmes de santé qui affectionnent ma femme et son fils ne m'obligent pas moi à être alcoolique, drogué ou skizo !
J'ai beaucoup de mal a comprendre ta réflexion ?
Quand au diagnostic révélé par notre médecin généraliste, c'est une femme, et elle a connue des dizaines de bi polaire, peut être plus que certains psychiatres qui ne vont jamais sur le terrain et reçoivent leurs patients pour tester tout ce qu'ils ont appris de la vie dans des beaux livres brochés.
Moi, j'ai plus confiance à ma toubib qui a été médecin urgentiste et a vu mourrir des gens dans ses bras, la vie et la mort, elle connait mieux que quiconque ....

Pour ceux que ça intéresse, un extrait de l'analyse du psychiatre, christian Gay, spécialiste des maladies maniaco-dépressive et de la bi polarité :

Qu'est-ce qui permet de poser le diagnostic ? Comment faire la différence avec les changements d'humeur que nous connaissons tous au gré des événements de la vie ?
C'est avant tout la multiplicité et l'intensité des symptômes qui mettent sur la voie. Par exemple, les phases d'excitation des personnes souffrant de troubles bipolaires sont quelque peu démesurées par rapport à celles que l'on peut connaître: euphorie, désinhibition, excès en tous genre, caractérisent ces phases. D'autre part, les symptômes vont s'étaler dans la durée. Ils ont donc un caractère particulièrement invalidant dans leurs manifestations, notamment dans la vie sociale, affective, professionnelle, etc.


Quels signes doivent alerter les proches ?
C'est une maladie qui commence jeune (15-20 ans) mais qui n'est diagnostiquée qu'assez tard finalement car on ne sait pas forcément que l'on est malade. Ce qui alerte le plus souvent les proches, c'est la cassure par rapport à l'éta antérieur, le changement de comportement qu'ils perçoivent chez la personne. Ils ne la reconnaissent plus. Les excès, les dépenses inhabituelles, une mise en danger de sa vie et surtout, les tentatives de suicide peuvent également être de bons indices.

50% des bipolaires font une tentative de suicide

La tentative de suicide est-elle fréquente chez les personnes souffrant de troubles bipolaires ?

La tentative de suicide est fréquente lors de périodes dépressives. Néanmoins, le risque suicidaire existe aussi lors des phases mixtes (intrication de dépression et d'excitation) ou en descente de phase maniaque.

Environ 50% des personnes souffrant de troubles bipolaires font une tentative de suicide. C'est là tout l'enjeu du diagnostic précoce car il est possible, à un niveau thérapeutique, de limiter :

- Les risques de désinsertion.

- Les risques de suicide.

- Les risques de résistance au traitement.

- Les risques de comportements dangereux, de dérives, etc.

Quelles sont les causes des troubles bipolaires ?
Elles sont multiples et variées. De manière générale, on se réfère au modèle biopsychosocial, c'est-à-dire que l'on considère les données :

Biologiques : même si on ne peut absolument pas parler de maladie génétique, la composante héréditaire est à prendre en compte car il existe des gènes de vulnérabilité, un terrain prédisposant.

Psychologiques : il peut y avoir eu des événements durant l'enfance ou l'adolescence qui fragilisent la personnalité.

Environnementales : là encore, il y a des événements qui jouent le rôle de détonateur. Cela peut être à cause d'événements stressants récurrents, de cassures de rythme, d'abus de substances psychotropes, etc.

Est-ce une maladie qui peut se soigner ?

Bien sûr, heureusement. Encore une fois, plus tôt le traitement est entrepris, plus efficace il est. Par ailleurs, le traitement est adapté selon les causes même des troubles.

La psychoéducation permet au patient d'avoir une participation active à sa prise en charge.
Trackdu05 is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2017, 13h13   #24
pépite*
Membre
 
Avatar de pépite*
 
Date d'inscription: avril 2017
Messages: 928
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Citation:
Posté par Trackdu05
Pépite :
Code HTML:
[b]tu me dit : "ne réponds pas, ça servirait a rien " !!!!!! Tu te prends pour le président de la république ? Moi, j'ai le droit de dire n'importe quoi mais il est interdit de me répondre ! [/b]
Je pense que les participants du forum jugeront de ton sens de la discussion a sens unique ....
Sinon, pour répondre pour les autres : lorsque je suis tombé amoureux de ma femme, je n'ai pas effectué une enquête de moralité pour savoir si elle avait des antécédents d'alcool ou maladie bi polaire. D'ailleurs, la maladie bi polaire diagnostiqué il y a seulement quelques années a peut être démarrée après 15 ou 18 ans de vie commune ....
Quand à son fils, il n'était pas reconnu skizo lorsque j'ai connu ma compagne, la maladie s'est développée suite a une consommation excessive de drogues en tout genre, essentiellement cannabis, comme dans 95 % des jeunes qui abusent de ces drogues très jeunes ...
Ces problèmes de santé qui affectionnent ma femme et son fils ne m'obligent pas moi à être alcoolique, drogué ou skizo !
J'ai beaucoup de mal a comprendre ta réflexion ?
Quand au diagnostic révélé par notre médecin généraliste, c'est une femme, et elle a connue des dizaines de bi polaire, peut être plus que certains psychiatres qui ne vont jamais sur le terrain et reçoivent leurs patients pour tester tout ce qu'ils ont appris de la vie dans des beaux livres brochés.
Moi, j'ai plus confiance à ma toubib qui a été médecin urgentiste et a vu mourrir des gens dans ses bras, la vie et la mort, elle connait mieux que quiconque ....

Pour ceux que ça intéresse, un extrait de l'analyse du psychiatre, christian Gay, spécialiste des maladies maniaco-dépressive et de la bi polarité :

Qu'est-ce qui permet de poser le diagnostic ? Comment faire la différence avec les changements d'humeur que nous connaissons tous au gré des événements de la vie ?
C'est avant tout la multiplicité et l'intensité des symptômes qui mettent sur la voie. Par exemple, les phases d'excitation des personnes souffrant de troubles bipolaires sont quelque peu démesurées par rapport à celles que l'on peut connaître: euphorie, désinhibition, excès en tous genre, caractérisent ces phases. D'autre part, les symptômes vont s'étaler dans la durée. Ils ont donc un caractère particulièrement invalidant dans leurs manifestations, notamment dans la vie sociale, affective, professionnelle, etc.


Quels signes doivent alerter les proches ?
C'est une maladie qui commence jeune (15-20 ans) mais qui n'est diagnostiquée qu'assez tard finalement car on ne sait pas forcément que l'on est malade. Ce qui alerte le plus souvent les proches, c'est la cassure par rapport à l'éta antérieur, le changement de comportement qu'ils perçoivent chez la personne. Ils ne la reconnaissent plus. Les excès, les dépenses inhabituelles, une mise en danger de sa vie et surtout, les tentatives de suicide peuvent également être de bons indices.

50% des bipolaires font une tentative de suicide

La tentative de suicide est-elle fréquente chez les personnes souffrant de troubles bipolaires ?

La tentative de suicide est fréquente lors de périodes dépressives. Néanmoins, le risque suicidaire existe aussi lors des phases mixtes (intrication de dépression et d'excitation) ou en descente de phase maniaque.

Environ 50% des personnes souffrant de troubles bipolaires font une tentative de suicide. C'est là tout l'enjeu du diagnostic précoce car il est possible, à un niveau thérapeutique, de limiter :

- Les risques de désinsertion.

- Les risques de suicide.

- Les risques de résistance au traitement.

- Les risques de comportements dangereux, de dérives, etc.

Quelles sont les causes des troubles bipolaires ?
Elles sont multiples et variées. De manière générale, on se réfère au modèle biopsychosocial, c'est-à-dire que l'on considère les données :

Biologiques : même si on ne peut absolument pas parler de maladie génétique, la composante héréditaire est à prendre en compte car il existe des gènes de vulnérabilité, un terrain prédisposant.

Psychologiques : il peut y avoir eu des événements durant l'enfance ou l'adolescence qui fragilisent la personnalité.

Environnementales : là encore, il y a des événements qui jouent le rôle de détonateur. Cela peut être à cause d'événements stressants récurrents, de cassures de rythme, d'abus de substances psychotropes, etc.

Est-ce une maladie qui peut se soigner ?

Bien sûr, heureusement. Encore une fois, plus tôt le traitement est entrepris, plus efficace il est. Par ailleurs, le traitement est adapté selon les causes même des troubles.

La psychoéducation permet au patient d'avoir une participation active à sa prise en charge.

présidentE, eh oui tu es le seul a ne pas être au courant
oui comme tu le dit tu as le droit de dire n'importe quoi c le principe de la démocratie!!

ps : si tu veux on peut s'engueuler en mp, j'ai pas envie de me faire virer du forum

Dernière modification par pépite* 15/09/2017 à 13h18.
pépite* is offline   Réponse avec citation
Vieux 15/09/2017, 13h26   #25
Espoir de Vivre
Membre
 
Date d'inscription: novembre 2010
Localisation: Montréal. Qc
Messages: 3 773
Re : Y'a t'il des conjoints d'alcool dépendants sur ce forum

Citation:
Posté par Trackdu05
Pour ceux que ça intéresse, un extrait de l'analyse du psychiatre, christian Gay, spécialiste des maladies maniaco-dépressive et de la bi polarité :

Qu'est-ce qui permet de poser le diagnostic ? Comment faire la différence avec les changements d'humeur que nous connaissons tous au gré des événements de la vie ?
C'est avant tout la multiplicité et l'intensité des symptômes qui mettent sur la voie. Par exemple, les phases d'excitation des personnes souffrant de troubles bipolaires sont quelque peu démesurées par rapport à celles que l'on peut connaître: euphorie, désinhibition, excès en tous genre, caractérisent ces phases. D'autre part, les symptômes vont s'étaler dans la durée. Ils ont donc un caractère particulièrement invalidant dans leurs manifestations, notamment dans la vie sociale, affective, professionnelle, etc.

Je serais curieuse de voir les résultats d'une étude similaire faite sur des alcooliques non bi-polaire. Je suis quasiment sûre qu'on leur détecterait un trouble quelconque avec des symptômes équivallents.
L'alcool produit tous ces effets. Et je vais te le redire, depuis que j'ai posé le verre, les symptômes ont disparu.
Un généraliste, quelque soit sont expérience d'urgentiste ou pas, ne me semble pas être approprié. De plus, tant que Martine continue de boire abusivement, il me semble difficile de poser un diagnostique. Et même si... comment pourrait-elle prendre un traitement adéquat pour stabiliser ses humeurs sachant que celui-ci est carrément un cocktail explosif si mélanger à l'alcool.

Et toi? Où en es-tu dans tes démarches? Que fais-tu pour prendre soin de toi, pour comprende l'alcoolisme, ......?
Espoir de Vivre is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 18h46.


Édité par : vBulletin version 3.5.6
Copyright © 2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #7 par l'association vBulletin francophone
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.

Ce forum n'est pas un chat



Rechercher uniquement sur le forum "maladies" du nouveau forum :