Forum médical Atoute.org

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > La médecine, les soignants et les soignés
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

La médecine, les soignants et les soignés Ethique médicale, bonnes ou mauvaises relations entre patients et médecins, coups de coeur ou coups de gueule médicaux, exercice professionnel : c'est ici.

Réponse
 
Outils de la discussion Rechercher dans cette discussion Modes d'affichage
Vieux 01/05/2005, 20h30   #1
VM éthique
Membre
 
Avatar de VM éthique
 
Date d'inscription: avril 2005
Messages: 12
Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Bonjour à toutes et à tous,



Ce témoignage est susceptible de vous intéresser, que vous soyez soignant ou soignés.

Sa longueur risque de vous décourager, mais il ne vous prendra que 12 minutes de votre temps pour le lire. (J’ai pratiquement mis 4 heures à le taper).

Enfin, n’hésitez pas à me laisser des commentaires et des questions, je me ferai un plaisir de vous répondre.

Pour mes collègues Visiteurs Médicaux, je vais certainement passer pour le vilain petit canard, mais temps pis, je ne fais que relater la stricte vérité.



Introduction :

J’ai découvert votre forum par hasard, en lançant une recherche sur le net sur « l’Alprazolam », qui m’a été prescrit dernièrement par mon médecin généraliste, car je souhaitais lire des témoignages de patients sur ce médicament.
pour votre forum, trés bien fait!

Je ne parlerai pas de mon problème de dépression (réactionnelle) actuel dans cette discussion, mais si j’en ressens le besoin, je le ferai dans la section appropriée.

En parcourant l’ancienne version du forum, je suis tombé sur des messages concernant la Visite Médicale, et, étant en parfait accord avec le point de vue des médecins s’étant exprimés à ce sujet, je me suis dit que mon point de vue pourrait vous intéresser (et en même temps, le fait de « vider mon sac » me ferait le plus grand bien).

Le but de ce témoignage, est de vous montrer de quelle manière les laboratoires pharmaceutiques font la promotion de leurs médicaments, de comprendre ce que l’on demande à un visiteur médical, comment sont-ils formés, comment les médecins réagissent face à ces commerciaux redoutables, et ce qu’il faudrait faire pour améliorer le système.



Mon Cursus :

J’ai toujours eu un esprit scientifique, et me considère comme quelqu’un d’intelligent, ayant toujours une soif d’apprendre et de comprendre.

Après un Bac D, j’ai fait 2 années d’études de Biologie-Biochimie, puis j’ai découvert un métier Paramédical qui m’attirait, car en contact direct avec les patients, je ne me voyais pas passer ma vie derrière une paillasse avec mes tubes à essais, car j’aime le contact humain.

J’ai exercé ce métier paramédical pendant 4 années, puis pour diverses raisons (service national, période où nous étions en surnombre) ne trouvant plus de travail dans cette branche, on me conseilla la Visite Médicale.



La formation des Visiteurs Médicaux :

Plusieurs manières étaient possible pour passer le diplôme : formation de 6 mois en école privée et payante, ou formation rémunérée en contrat de qualification sur 24 mois.

N’ayant pas les moyens de payer une formation de 25000 Francs, sans salaire pendant 6 mois, j’ai opté pour la 2eme solution : le contrat de qualification, qui me permettait d’être rémunéré entre 6000 et 7000 Francs par mois tout en passant le diplôme, et à ma sortie j’aurai déjà une expérience professionnelle.

Les conditions pour pouvoir s’inscrire : posséder un Bac +1 (aucun diplôme Bac +1 n’éxiste en France, cela veut simplement dire qu’il faut avoir fait une 1ere année de BTS par exemple, et d’avoir été admis à passer en 2eme année sans l’avoir réalisée).

La formation en elle-même : elle se compose de 2 parties durant chacune 3 mois.

La première partie, dite professionnelle, nous apprends le fonctionnement du système de santé français : l’agence du médicament, l’autorisation de mise sur le marché d’un médicament et les études qui la précède, la sécurité sociale, etc…

La deuxième partie, dite scientifique, est très complète à première vue. Mais c’est là que le bas blesse : en 3 mois, le programme scientifique proposé était quasiment aussi complet que ce que j’avais fait en 3 ans pour passer mon diplôme Paramédical réputé difficile. Anatomie, physiologie, pathologie, pharmacologie, etc…

Je ne comprenais pas comment des gens ne possédant comme seul bagage un Bac G et une année de BTS Action commerciale (je généralise, mais c’était le cas pour 80% des élèves de ma promotion) pouvaient réussir à assimiler toutes ces informations en si peu de temps. D’autant plus que l’école en question se targuait d’avoir 98% de réussite au diplôme.

Et, en effet, la majorité des élèves ne comprenaient strictement rien à ce qui leur était enseigné, et se contentaient de classer les tonnes de photocopies qu’on leurs distribuaient pendant ces 3 mois.

Puis, on nous expliqua comment se déroulaient les épreuves, et là, j’ai compris que ce diplôme n’était qu’une vaste fumisterie !!

On nous expliqua que l’épreuve écrite scientifique était divisée en 2 partie : QCM, et questions rédactionnelles. On nous distribua ce qu’ils appelaient un Référentiel : il s’agissait d’un livret d’une trentaine de pages, avec plusieurs chapitres. Tout ce que l’on devait savoir pour l’examen se trouvait là. Dans chaque chapitres, une dizaine de mots clefs. On nous expliqua également que même pour les questions rédactionnelles, pas de soucis : les correcteurs ne comprennent pas non plus les questions, et se contentent de relever si les mots du référentiel ont bien été cités par l’étudiant. Fou non ??

Ainsi, si la question était « comment fonctionne le système de filtration du rein », il suffisait de citer les mots néphrons, pyramide de Malpighi, …(tous les mots de ce chapitre du référentiel), de faire quelques phrases qui ne veulent rien dire, et le tour est joué : 20/20.

Ainsi, tout le monde apprenait bêtement des mots par cœur sans les comprendre.

Voilà comment sont formés les Visiteurs Médicaux avant de pouvoir exercer.

Ensuite, bien sûr, les laboratoires dispensent des formations internes avant de nous envoyer sur le terrain, mais beaucoup de visiteurs ne sont pas aptes à comprendre ses informations, et par peur de passer pour ce qu’ils sont (non, je ne l’ai pas dit !), ne posent pas de questions.

Le reste, c’est du marketing, ce que l’on appelle la formation produits.

On vous distribue un argumentaire, qu’il vous faut apprendre par cœur, et réciter à la virgule près à votre Directeur Régional, avant de vous laisser partir sur le terrain pour réciter ceci aux médecins visités.



Mon vécu : 6 ans dans l’Industrie Pharmaceutique comme Visiteur Médical

Ma première expérience était chez un prestataire de service : je devais présenter des produits de différents laboratoires (soit parce qu’ils n’avaient pas de force de vente, soit pour renforcer leurs effectifs sans embaucher) aux médecins généralistes. C’est le pire de la visite médicale : rien à faire du message délivré, la seule chose qui importe le prestataire, c’est le nombre de médecins vus par le Visiteur Médical, afin d’en facturer un maximum aux Laboratoires.

Pour ma deuxième expérience, j’ai été embauché par un Labo spécialisé en gynécologie, et je m’occupais principalement de Traitements Hormonaux Substitutifs. Ce Labo avait une bonne réputation, aussi bien par les visiteurs que par les médecins, considéré comme un labo éthique. Pfffffff…

Pendant la formation, beaucoup de mes collègues n’avaient pas les connaissances scientifiques requises au vu de leurs questions. Comme dans la quasi-totalité des laboratoires, il s’agissait de commerciaux, ils aimaient l’argent, et étaient là pour vendre, gagner des primes, pas pour se cultiver et informer leurs interlocuteurs.

Mon Directeur Régional, quand à lui, n’avait aucuns bagages : il aimait dire qu’il avait fait H.E.R., les Hautes Ecoles de la Rue. Il avait été VRP en porte à porte dans sa jeunesse, puis avait rejoint le Laboratoire il y a 15 ans en tant que Visiteur Médical (il n’y avait pas besoin de diplôme à l’époque), et avait obtenu un poste de Directeur suite à ses excellents résultats.

Au fur et à mesure de notre collaboration, je m’apercevais de son incompétence face à ce poste : par exemple, en discutant sur des chiffres, je vis qu’il ne savait pas faire une règle de trois.

Je reçu de sa part comme formation, une leçon de poignée de main, de sourire, d’empathie. De toutes façon, il s’est vite aperçu qu’il ne valait mieux pas pour lui aborder des discussions médicales et scientifiques avec moi, sous peine de confirmer ses faibles connaissances !

Nos relations se sont vite dégradées, car il n’admettait pas que ma méthode d’aborder la visite médicale fonctionnait, malgré des chiffres acceptables. En effet, j’ai toujours refusé de considérer les médecins comme de vulgaires imbéciles, qui, sous prétexte de leur faire un sourire (ou de mettre une minijupe), une phrase d’empathie sur la beauté de leur cabinet, et de leur offrir un stylo à 5 centimes, commenceraient à prescrire mon produit. Pour moi, un médecin est intelligent, il a fait de longues études, et ne se laisse pas berner par ces commerciaux qui les prennent pour des imbéciles. Cela me faisais rire intérieurement, quand je pensais à mes collègues et leur manière d’agir, je m’imaginait ce que pouvaient penser les médecins de leur prestation après leur départ.

Ainsi, mes résultats étaient honorables, c'est-à-dire que j’arrivais aux objectifs que l’on me fixait, mais à ma manière : pas de sourire forcé, pas d’argumentaire appris par cœur et récité, pas de visuel (plaquette fournie par le marketing du laboratoire pour illustrer l’argumentaire), mais une discussion médicale, en parlant de cas clinique, de leur expérience, et d’études publiées. C’est ainsi que j’étais apprécié du corps médical, grâce à ma crédibilité, et les médecins savaient qu’ils pouvaient me faire confiance quand j’annonçais un argument.

Les problèmes commencèrent en Septembre 2002, quand une vaste étude Américaine, la Women Health Initiative fut publiée, montrant une augmentation du risque cardio-vasculaire et de cancers du sein pour les femmes ménopausées prenant un THS.

Pas de problème pour le labo : le marketing avait réponse à toutes les objections des médecins (et certains étaient vrais tout de même), et nous avions pour ordre d’accentuer la pression sur les médecins pour qu’ils continuent à prescrire malgré les réticences de leurs patientes.

En Septembre 2003, une deuxième étude, anglaise cette fois, la Million Wome Study enfonça le clou sur les THS, confirmant les résultats de la 1ere étude américaine, mais en classant cette fois les différents THS selon leur composition. Nous étions très très mal placés : notre THS était un comprimé, composé d’un estrogène, et d’un vieux progestatif androgénique, à prendre en continu. D’après l’étude, les plus dangereux etaient les comprimés, et les progestatifs de synthèse comme le notre. La presse grand public fit très peur aux patientes, et les médecins étaient un peu perdus. Les recommandations de l’Agence Européenne du Médicament étaient claires : stopper tous les THS après 5 ans de traitement, et ne plus les prescrire de manière systématique aux femmes ménopausées, mais seulement pour celles dont le bénéfice était supérieur au risque, en privilégiant les formes « gels ou patchs » avec un progestatif dit naturel.

Pour moi, c’était terminé, mais pas pour le Labo, le marketing avait encore réponse à tout, mais cette fois leurs arguments étaient vraiment tirés par les cheveux, faux, et se contentaient de trouver des biais à ces études. C’en était trop pour moi. Je continuai à faire mon travail, informer 6 médecins par jour, mais certainement pas en tenant ce discours de vendeurs de tapis !! Ainsi, quand un médecin me demandait ce qu’il devait faire, je lui répondais qu’a sa place je suivrais bien sûr les recommandations de l’Agence du Médicament, à savoir de ne plus instaurer de traitement de manière systématique, de stopper les femmes sous traitement depuis plus de 5ans, et pour les initiations, de s’orienter vers une forme gel ou patch associé à un progestatif naturel.

Mon Directeur Régional à été mis au courant de mon discours (je n’ai jamais su si cela venait de mes collègues, ou d’un médecin acheté par le labo…), il est venu tourner avec moi, et entendant mon discours, m’a insulté, traité de nul, d’incompétent, que je méritai d’être licencié pour faute grave pour n’avoir pas respecter les directives m’étant confiées : mettre la pression sur notre produit auprès des médecins pour maintenir les ventes, et sauver les meubles. Au bout d’une demi-journée, je lui ai dit qu’il valait mieux que l’on en reste là, que je ne pourrai plus jamais travailler avec lui après ce qu’il m’a dit, et j’ai demandé un entretien avec le DRH.

Même discours à la DRH, j’ai commis une faute grave en ne délivrant pas le message fournit par le Laboratoire, menaces de ne plus retrouver d’emploi si je les envoie aux Prud’hommes ou si licenciement pour faute grave, menace de me pourrir l’existence si je refusais de démissionner. Etant faible psychologiquement à cette période, j’ai signé ma démission en Octobre 2003. Et depuis, je descends petit à petit dans la déprime…



Conditions des Visiteurs Médicaux, et anecdotes vécues :

Pour la majorité des personnes travaillant dans l’Industrie Pharmaceutique, c’est un métier génial. Vous êtes autonomes, on vous donne une belle voiture de fonction (VW Passat, Audi A3,…) que vous pouvez utiliser à titre personnel, un téléphone portable, un ordinateur, téléphone fax, vous êtes en costume cravate, un bon salaire pouvant exploser quand arrive les primes (salaire variant entre 1800 et 3500 Euros par mois selon l’expérience et le poste, avec des primes pouvant aller jusqu’à 6000 Euros tous les 3 mois), une participation aux bénéfices (et quels bénéfices !!), 15 Euros par jour pour déjeuner au restaurant, etc… Tous les 6 mois, votre laboratoire vous emmène en Séminaire afin de préparer la nouvelle campagne marketing, dans des endroits paradisiaques (République Dominicaine, Sénégal, Emirats Arabes, Maroc,…) le tout en hôtel 5 étoiles.

Que demander de plus ??

Pour obtenir tout cela, il suffit de ne pas se poser de questions comme moi, de ne pas avoir de conscience, et d’être un fidèle perroquet sachant sourire.

Dans ces conditions, n’importe qui capable d’apprendre par cœur un court discours est capable de le faire, et moins vous réfléchissez, plus on sera content de vous !

Ainsi, beaucoup de Visiteurs Médicaux gagnent mieux leur vie que les médecins qu’ils visitent !!

Mon Directeur Régional, que je considère comme un imbécile incompétent, gagnait 4200 Euros par mois, touchait également des primes selon nos résultats en plus de son salaire, roulait en grosse Audi A4 de fonction !! Il n’a jamais eu de problèmes de conscience, était fier de son métier, et offre à sa famille et ses enfants un train de vie luxueux, alors, dans l’histoire, je me dis que parfois je préférerai ne pas avoir de conscience ou d’éthique, et que le vrai imbécile, c’est moi …



Le corps médical reproche souvent tout cela à l’Industrie Pharmaceutique, mais croyez-moi, certains médecins sont pires ! (Sauf que pour les visiteurs médicaux, 90% sont pourris, et peut-être 10% intègres, alors que pour les médecins, les chiffres s’inversent).

Ainsi, certains médecins (rassurez-vous, je n’en ai rencontré que 5 dans mon exercice) m’ont clairement dit : votre discours, je m’en fiche : qu’est-ce que vous pouvez faire pour moi ?

Ne voulant pas comprendre, je leur demande d’approfondir : c’est pourtant simple, vous n’avez jamais rien fait pour moi, tandis que votre collègue de tel labo m’a offert un lecteur DVD, un autre un congrès à l’île Maurice, encore un autre un agenda, mais vous, jamais rien !! Je leur demande alors clairement : Ce que vous êtes en train de me dire, c’est que pour prescrire mon produit, il faut que je vous offre un cadeau, c’est bien ça ?? Bah oui, c’est normal, vous êtes si nombreux à faire des THS, je privilégie les visiteurs qui m’aident…

Je leur fait remarquer la loi Anti-cadeau faisant partie des DMOS (Diverses mesures d’ordre social) existe, et qu’ils risquent gros à jouer ce jeu, ainsi que les Labos qui rentrent dans leurs jeu ; je rajoute que je suis désolé, mais que je n’ai pas la même vision de la médecine qu’eux, que je me félicite que les membres de ma famille ne les consultent pas vu leur manière de choisir un traitement.

Il y a également les réunions de FMC (Formation médicale continue) ou un intervenant soit disant neutre présente sa façon de penser à ses confrères : il faut savoir que beaucoup ne sont pas neutres, et sont payés voir salariés pour certains par des laboratoires, ce que bien sûr, les médecins présents ne savent pas (et ont du mal à le croire, car certains sont même des Leaders d’opinions nationaux dans leurs discipline).



Ma vie depuis ma démission :

Je suis allé rapidement travaillé en usine comme manutentionnaire en intérim, de manière à pouvoir faire vivre ma famille (j’ai une femme et un fils), et que mes droits aux Assedic soient ouverts en attendant de retrouver un travail mieux rémunéré.

J’ai tenu le coup 8 mois (de novembre 2003 à Juin 2004), suffisamment pour toucher un petit quelque chose des assedic.

Je recherche toujours dans la Visite Médicale, de manière à refaire surface financièrement, mais les entretiens d’embauchent finissent tous négativement arrivé devant le DRH. J’arrive à convaincre les Directeurs Régionaux facilement, mais pas les DRH (c’est un petit monde ou tout le monde se connaît, et j’ai l’impression que je suis grillé partout, que l’on m’a fait une réputation d’emmerdeur).

Seul avec ma conscience, mon entourage familial ne me comprends pas quand je leur explique que cela ne me dérangerai pas de gagner 2 fois moins qu’avant, de ne plus bénéficier de tous ses avantages, mais de dormir avec la conscience tranquille et de ne plus avoir honte de dire ce que je fais quand on me le demande, on me répond: « Tu te rends compte, des tas de gens aimeraient être à ta place, tu as la chance d’avoir un diplôme et de pouvoir très bien gagner ta vie, tu te pourris vraiment la vie avec ta façon de penser ! Tu dois bien être le seul dans ce cas, comment font les autres ? ».

Actuellement, je ne sais pas ce que dois faire. Accepter un poste de VM, si j’en trouve un, pour faire plaisir à ma femme et à ma famille, ou changer complètement d’orientation, mais mon entourage ne comprendra pas ce virage à 180°…

En attendant, je ne vais pas bien du tout, je suis en dépression réactionnelle depuis Février 2005, et après avoir attendu et refusé toute aide médicamenteuse, je vais certainement écouter les conseils de mon médecin et suivre un traitement léger d’anti-dépresseurs pour essayer de sortir la tête de l’eau et d’y voir plus clair.



Quel avenir professionnel ?

Si je continue la visite médicale dans ces conditions, je ne tiendrai pas longtemps moralement, à moins de tomber sur un Laboratoire sérieux, partageant mon point de vue de ce métier. Mais est-ce que cela existe ?? (Je n’en connais qu’un, qui s’occupe de Maladies Orphelines, mais là c’est l’inverse, c’est moi qui n’ai pas le niveau : leurs VM ont au minimum un Bac +5)

Messieurs du corps médical, si vous connaissez un ou des labos qui pourraient me convenir, laissez-moi un message privé, je leur enverrai ma candidature).

Si vous êtes en contact avec la revue « prescrire » également, j’aimerai beaucoup travailler pour eux, peut-être ont-ils des consultants sur le terrain, afin d’épingler les mauvaises pratiques de l’Industrie Pharmaceutique.


à ceux qui auront eu le courrage de lire ce roman!!
Cordialement,
VM éthique
__________________
"Un médicament, ça ne se prend pas à la légère"
Alors pourquoi autorise t-on les Laboratoires Pharmaceutiques à embaucher des vendeurs de tapis pour en faire la promotion??

Dernière modification par VM éthique 01/05/2005 à 20h34.
VM éthique is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/05/2005, 21h26   #2
Cafe_Sante
Administrateur
 
Avatar de Cafe_Sante
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 4 890
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Citation:
Posté par VM éthique

Messieurs du corps médical, si vous connaissez un ou des labos qui pourraient me convenir, laissez-moi un message privé, je leur enverrai ma candidature).

Si vous êtes en contact avec la revue « prescrire » également, j’aimerai beaucoup travailler pour eux, peut-être ont-ils des consultants sur le terrain, afin d’épingler les mauvaises pratiques de l’Industrie Pharmaceutique.


Bonsoir,
J'ai été très intéressé par votre message. Je ne reçois plus les visiteurs médicaux depuis plus de dix ans après m'être aperçu qu'il était impossible qu'il y ait une visité éthique. Ce système arrange tout le monde ; les labos qui vendent et les médecins qui peuvent continuer à croire qu'ils se forment et s'informent tout en étant valorisé et comblés de petits cadeaux. Seuls les patients pourraient faire changer le système, mais ils ne le connaissent pas ou, de toute façon, pensent que leur médecin est au dessus de ça.

Vous avez choisi le bon côté de la Force Mais votre chemin est le plus difficile.

Bon courage et bonne chance !
__________________
Philippe, médecin à la campagne
Cafe_Sante is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/05/2005, 00h17   #3
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 876
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Bonjour,

Vous faites partie des rebelles, de ceux qui placent leur éthique personnelle au dessus de leur porte-monnaie.

Moi non plus, comme Philippe, je ne reçois plus les visiteurs médicaux, car rien ne m'a surpris dans ce que vous avez décrit.

Pour nous médecins, c'est également difficile de lutter contre un système aussi bien installé. Nous sommes quelques-uns à lutter contre ce système : http://www.formindep.org/

Nous avions déjà abordé ce sujet dans l'ancien forum : http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID14/9.html

J'ai bien peur que vous deviez envisager une reconversion professionnelle.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/05/2005, 00h43   #4
sylvaine
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Cher VMéthique,
bravo pour votre courage. C'est difficile de rester fidèle à ses idéaux quand il y a une telle pression... A mon sens, vous avez fait le bon choix en quittant votre laboratoire. Mais je crois qu'effectivement, vous aurez du mal à rester dans la branche tout en conservant votre éthique. Le commercial et le médical ne peuvent pas faire bon ménage...
Soignez vous bien et restez "éthique" : si ce n'est pas le chemin le plus facile, c'est le plus beau.
Amicalement
Sylvaine
  Réponse avec citation
Vieux 02/05/2005, 20h55   #5
Frangin Deloup
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Bonjour VM,
j'ai lu votre témoignage, je l'ai imprimé et je le fait lire autour de moi. Bravo pour votre droiture d'ésprit, l'éthique prend tout son sens quand on vous lit.
C'est extrèmement rare de voir ce genre de témoignage surtout quand la personne est en pleine carrière, parfois il y a des témoignages post activité, quand les risques sont pratiquement nuls.
Je vous réitère mon admiration, je commençais à sérieusement douter du courage moral de la plupart des gens. Vous faites remonter l'estime du genre humain.
Je vous souhaite de trouver votre voie qui n'est assurément pas dans le mercantilisme brut, avez vous pensé au social? On sent une chaleur de ce côté là.
Bonne journée.
Amicalement.
  Réponse avec citation
Vieux 04/05/2005, 10h19   #6
Freden
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Bonjour.
Avant toute chose, merci à ceux qui ont créé ce forum. Cela fait du bien de voir pareils témoignages.
Ensuite, je remercie VMEthique pour ce message courageux, pour dénoncer ce qui est un commerce et non une réelle intention de guérir. il s'agit avant tout de vendre, de faire marcher le commerce.
Merci VMEThique pour poursuivre dans la voie de ce que vous ressentez être juste, même si cela doit vous couter votre place. C'est merveilleux de respecter ses valeurs.
Je peux ajouter que depuis mes dix ans je fréquente le milieu psychosomatique, et je connais plusieurs médecin maintenant qui ont plusieurs cordes à leurs arc, utilisant différents outils pour aider leurs patients.
Bravo encore et bon courage. Tous ensemble, nous pouvons y arriver.
Frederic
  Réponse avec citation
Vieux 04/05/2005, 16h06   #7
letotor
multiposteur
 
Date d'inscription: mars 2005
Messages: 5 561
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Bonjour,

Comme mes confrères ici présent, je ne reçoit pas non plus de Visiteurs médicaux, et ce pour une raison simple, c'est que les discours commerciaux réussissaient à m'influencer du genre: Mais nom d'un petit bonhomme, pourquoi je prescris ça moi?
Il y a à l'évidence une incompatibilité majeure entre vos convictions et la pratique dans le secteur marchand!!!
Mise à part une reconversion totale je ne vois pas comment vous pourriez agir.
Sauf, qu'il n'est pas interdit de mettre ses convictions de côté et de considérer votre métier comme un simple gagne pain...
C'est un peu ma nouvelle façon de concevoir les choses: Après 7 ans de sacerdoce médical, des consultations trop longues et trop détaillées pour être rentables, un adhésion totale à "l'evidence base medecine" je me suis rendu compte que je n'avais aucune récompense financière ni reconnaissance particulière de mes patients... Cela à fini par avoir raison de ma santé. J'ai tenté de mettre fin à mes jours début janvier... La reprise s'annonçant bientôt, j'ai pris la ferme résolution de mettre mes beaux principes de côté et de faire de l'acte. Ca me permettra de mieux gagner ma vie et de consacrer plus de temps à ma fille et à faire de la musique ce qui est ma vrai passion. A quoi bon avoir de grands principes éthiques quand les soignés s'en contrefoutent?
letotor is offline   Réponse avec citation
Vieux 04/05/2005, 18h17   #8
VM éthique
Membre
 
Avatar de VM éthique
 
Date d'inscription: avril 2005
Messages: 12
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Bonjour à tous,

Un grand merci pour vos messages, qui m'ont bien réconfortés.

=>Cafe_Sante: Merci pour votre message. Je suis bien d'accord avec vous, la visite médicale éthique est impossible tant il y a d'argent à la clef pour les laboratoires. Mais je reste persuadé qu'elle pourrait être améliorée, si la formation et le diplôme de Visite Médicale était mieux contrôlée. Je ne pense pas par contre que seuls les patients puissent faire que le système change, mais au contraire le corps médical! Si tous les médecins refusaient du jour au lendemain de ne plus recevoir les visiteurs médicaux, peut-être que les choses changeraient dans le bon sens...Car il ne faut pas se leurrer, les médecins peuvent très bien se passer de la visite médicale, vous en êtes la preuve, et il y a bien d'autres moyens de s'informer sur les nouveaux médicaments (presse spécialisée, congrès...), mais vous faites partie d'une minorité, vous êtes également des rebelles!
Mais la solution qui me paraît la plus adaptée pour mettre en avant ces dysfonctionnements serait plutôt que les médecins reçoivent les visiteurs médicaux, et fassent un rapport auprès de l'Afssaps des débordements des labos (fausses informations, tentatives de corruption violant la loi anti-cadeau...), qui leur infligerait une belle punition (grosse amende, dé-remboursement de leur médicament voir son retrait, ce qui il me semble est déjà prévu dans les textes). Il me semble d'ailleurs que c'est ce que font déjà les médecins faisant partis du réseau "prescrire", tant haïs par les Labos. Le problème, c'est que vous avez déjà beaucoup de travail, que vous êtes sous-payés par rapport aux études que vous avez effectuées et aux heures que vous faites chaque semaine (les 35H, vous ne devez pas connaître j'imagine), alors pourquoi y rajouter une surcharge de travail bénévole qui apaiserait votre conscience mais qui aurait peu de chance d'aboutir à quelque chose de concret...Je comprends

=>D_Dupagne: Merci pour votre message. Même réponse que ci dessus. Je pense également que je devrai envisager une reconversion professionnelle, dans le jardinage par exemple, qui est ma passion. Je vais déjà tâcher de reprendre le dessus sur la dépression qui s'est installée pour ne pas prendre une décision que je pourrai regretter par la suite...

=>Sylvaine: Merci beaucoup pour votre message, qui m'a vraiment fait chaud au coeur!Je pense moi aussi que le commercial et le médical ne font pas bon ménage! Je n'ai absolument rien contre les commerciaux, mais pas quand il s'agit de la santé de nos concitoyens: qu'ils aillent vendre des photocopieurs où ce qu'ils veulent à qui ils veulent...

=>Frangin Deloup: Merci également pour votre message très réconfortant!
Merci aussi d'avoir fait lire ce message autour de vous. Mais étais-ce vraiment une preuve de courage moral? J'en doute, vu l'état psychique dans lequel je suis depuis plusieurs mois; cela ressemble plutôt à un "suicide de carrière professionnelle", le monde de la visite médicale étant petit où tout le monde se connaît, peut-être espérais-je inconsciemment que ce message serait lu par mes anciens collègues, et mettrait une fin définitive à ma carrière de VM, m'empêchant de retrouver du travail dans ce milieu.
Concernant une reconversion dans le social, vous avez visé juste, j'adorerai travailler dans le social, m'occupper d'enfants en en difficulté, ou d'adultes handicapés par exemple. Je vais me renseigner rapidement s'il m'est possible de trouver une formation pour cela.

=>Freden: Merci pour votre message réconfortant. Concernant mon état de santé, j'ai trouvé un médecin généraliste génial, qui n'hésites pas à me recevoir tardivement en fin de ses consultations pour pouvoir se consacrer pleinement à moi, il m'a reçu pendant 1H30, réconforté, et prescrit de quoi m'aider (le tout pour 20 Euros! et m'a même proposé de revenir gratuitement les prochaines fois si j'en ressentais le besoin, vu ma situation financière!).

=>Letotor: Merci pour votre message. Vous êtes le premier à me tenir ce discours, à savoir qu'il n'est pas interdit de mettre ses convictions de côté et de considérer son métier comme un simple gagne pain: c'est le discours que me tient mon entourrage familial. Vous n'avez pas tord, et connaissez le problème pour l'avoir vécu également, et mal vécu même, puisque cela à failli vous en coûter la vie...Votre façon de penser vous rends donc certainement plus fort maintenant, mais moi, vraiment, je ne suis pas près pour cela: je suis encore faible psychiquement, et resigner pour un labo qui me mettra une pression d'enfer ne fera que renforcer le problème pour l'instant, j'en suis persuadé. Pourquoi pas plus tard, si je n'arrive pas à trouver un travail qui conviendrai à mes convictions, mais je serai franchement déçu de moi-même.
J'aime à penser que le genre humain n'est pas si mauvais qu'il n'y parraît, que tous les gens sur cette terre ne sont pas des pourris ou égoïstes, que le bien vaut mieux que le mal, etc...et que je suis du bon côté de la barrière. Si un jour j'en fais le deuil, je pourraît peut-être rebosser pour un labo, juste pour manger, cela voudra également dire que j'aurrai fait une croix sur ce que je pense être bien, je deviendrai alors pessimiste, aigri, égoïste. Peut-être suis-je dans le "faux" depuis le début de ma vie, que le monde est pourri est qu'il faut vivre pour soi s'en se soucier de ses congénères, non non, ce n'est pas possible. Il y a des gens bien sur cette terre, la preuve, il y en a déjà beaucoup sur ce forum!!

Cordialement,
VM éthique
__________________
"Un médicament, ça ne se prend pas à la légère"
Alors pourquoi autorise t-on les Laboratoires Pharmaceutiques à embaucher des vendeurs de tapis pour en faire la promotion??
VM éthique is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/05/2005, 18h39   #9
Apokrif
Membre
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 343
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Citation:
Posté par VM éthique
les correcteurs ne comprennent pas non plus les questions, et se contentent de relever si les mots du référentiel ont bien été cités par l.étudiant

J'ai entendu dire que c'était souvent le cas dans les études menant à des professions de santé. Je lis dans un descriptif de DCEM (un fichier nommé dcem234.pdf que je n'ai pas réussi à retrouver sur le web):

« Epreuve orale
Chaque année d.étude est sanctionnée par une épreuve orale organisée en juin
et portant sur l.ensemble des enseignements de l.année. Le jury est composé de trois
membres comportant au moins un professeur des universités-praticien hospitalier.
L.épreuve porte sur l.analyse des comportements de l.étudiant en face d.une
situation donnée, notamment sur sa capacité à justifier ses choix et à informer ses
interlocuteurs des risques et avantages des examens et traitements qu.il prescrit. Les
situations cliniques, les questions afférentes et les mots clés de la grille de réponse
sont élaborés sous la direction des responsables de module et validés par le Bureau
de Docimologie. »
Apokrif is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/05/2005, 09h47   #10
Cafe_Sante
Administrateur
 
Avatar de Cafe_Sante
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 4 890
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Citation:
Posté par Apokrif
J'ai entendu dire que c'était souvent le cas dans les études menant à des professions de santé. Je lis dans un descriptif de DCEM (un fichier nommé dcem234.pdf que je n'ai pas réussi à retrouver sur le web):»

Bonjour,
Bien sûr. C'est le cas de tout examen sérieux. Il y a toujours une grille de correction pour que la subjectivité du correcteur soit minimisée. L'important n'est pas la grille, mais les mots choisis dans la grille.
__________________
Philippe, médecin à la campagne
Cafe_Sante is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/05/2005, 14h46   #11
lunairiala
lunaiiala
 
Date d'inscription: mai 2005
Localisation: paris
Messages: 45
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Je comprends votre position.Vous êtes resté intègre et c'est tout à votre honneur.
L'industrie pharmaceutique vit très bien trop bien.
Enfin moi je pense que les patients devraient être "éduqués" et être bien conscients que tout médicament a des effets secondaires et que parfois on peut éviter de prendre des médicaments ou en prendre moins. Par ex si on a un peu d'hypertension suivre un régime hyposodé et arrêter de prendre la pilule. Si on a du choletérol suivre un régime adapté.
En France on est trop habitué à prendre des médocs pour un oui ou pour un non et c'est vrai l'industre pharmaceutique est trop puissante et donc c'est très difficile de la freiner.
lunairiala is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/05/2005, 19h04   #12
halib
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

J'ai lu attentivement votre témoignage. Merci pour votre sincérité, votre récit m'a beaucoup questionné.
j'envisage de me diriger vers le métier de VM, mais j'avoue que ce que vous racontez me refroidit terriblement !

Votre souci éthique est évidemment honorable. Il est pour le moins paradoxal que votre entourage intime vous reproche votre honneteté.
Le prix à payer est élevé, mais au moins vous pouvez vous regarder en face.

Votre témoignage me pose problême, car dans une situation telle que celle que vous racontez je ne me vois pas réagir de façon différente.
C'est pourtant une profession qui semble très interessante et avant de renoncer à mon projet je cherche à bien évaluer la situation.
La situation ( conflit entre la morale et les interets du labo ) que vous avez vécu est elle si courrante ? est elle inevitable ?
Etait il possible de donner le change au Directeur Régionnal en faisant semblant ponctuellement, ne serait-ce qu'une journée ?
Tout en maintenant votre discours honnête en solo...
Quitte à avertir par téléphonne les médecins visités...Je l'avoue ce double jeu n'est pas facile à mener.

Etait il possible de temporiser en attendant que le vent tourne" ?... de se mettre en arrêt maladie par exemple !


Par ailleurs, n'existe t il pas des Laboratoires ( au delà de celui que vous citez et qui recrute à Bac+5 ) qui auraient pour politique de preserver une bonne image de marque par le respect rigoureux de règles éthiques ?
Après tout, une bonne réputation en matière d'éthique devrait pour eux s'avérer rentable à long terme, puisque à la longue elle pourrait induirela confiance des médecins...
Doit-on déduire de votre témoignage que TOUS les laboratoires seraient corrompus et dans le but d'augmenter les ventes diffuseraient systématiquement une information biaisée aux médecins?

En dehors de ce conflit éthique, le métier semblait vous plaire. Vous avez de l'expérience, une formation plus solide que la moyenne des VM
et une position éthique qui a fait ses preuves. Autant de qualités qui rendent votre profil très interessant pour un labo sérieux.

J'ose espérer que ça existe !

Quoi qu'il en soit vous faites bien de témoigner et de raconter...
La dernière des choses à faire est de se replier sur soi, de s'isoler pour gamberger et ruminer...
Malheureusement c'est justement ce qu'on a tendance à faire dans une telle situation.
Vous faites donc bien de vous ouvrir aux autres, même par le net...c'est la bonne démarche !
Merci encore ! Et bonne chance !

Halib
  Réponse avec citation
Vieux 01/06/2005, 19h05   #13
Docteur Sophie
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Ca faisait longtemps que je voulais réagir à cette discussion; elle est tellement en résonnance avec ce que je pense et ma façon de voir la visite médicale en général...Je lis Prescrire avec tout ce que ça implique "écouter les VM c'est mal" Comme mon esprit critique s'exerce aussi visà vis de ma revue préférée, j'ai tout de même décidé de recevoir de nouveau les VM, par...courtoisie! Tous ne sont pas des empaffés en costume, débitant des sottises avec d'autant plus d'assurance qu'ils ont une bonne présentation! Tous ne contemplent pas avec amour leurs tongs et leurs mollets bronzés en m'agressant avec des données invérifiables et farfelues sur des produits divers. J'ai aussi rencontré des gens bien, respectueux de leur métier et ayant gardé, peut-être, un reste de déontologie vis-à-vis des patients. Donc je les reçois, je reste courtoise, et si je bous intérieurement je mets le VM poliment dehors; ça permet de rester à jour sur les nouveautés qui sortent (tout en lisant le rapport scientifique dans Prescrire), de tomber de temps en temps sur des personnes sympathiques et intéressantes, et ça me change les idées.

Je n'ai pas fait de statistique, malheureusement sur quel labo a des VM éthiques ou non (de toute façon même un VM sympa ne parle jamais des effets indésirables des médicaments. Il vendrait des bonbons ce serait pareil...). Certains labos ont une sale réputation depuis mes stages hospitaliers (certaines formules restent comme: "ah, voilà les putes de chez S..."!! Je ne sais pas si la réputation est encore vérifiée!!).

Il y a probablement moyen de "tester" le sérieux d'un labo en parlant avec ses cadres...Je ne sais pas trop comment vous pourriez faire, Halib et VM éthique.

En tout cas je vous souhaite une bonne chance , et vous avez raison de ne pas nous prendre uniquement pour des imbéciles: c'est TRES dommageable pour le produit, vous-mêmes, le labo, tout.
  Réponse avec citation
Vieux 01/06/2005, 20h04   #14
Cafe_Sante
Administrateur
 
Avatar de Cafe_Sante
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 4 890
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Citation:
Posté par Docteur Sophie
J'ai aussi rencontré des gens bien, respectueux de leur métier et ayant gardé, peut-être, un reste de déontologie vis-à-vis des patients. Donc je les reçois, je reste courtoise, et si je bous intérieurement je mets le VM poliment dehors;

Bonsoir,
Moi aussi, j'ai rencontré des gens bien. Je les vois de temps en temps… au bistrot en prenant un café. Mais surtout ne pas parler de "produits". Même ceux qui étaient mes copains me désinformaient parfois. Ils ont très bien compris ma décision. Ce sont les autres qui ont laissé des mots vengeurs sur mon tableau d'affichage.

Le rapport bouillir/intérêt n'était pas bon. Je bouillais bien trop souvent. Je me sers de ce temps pour faire autre chose.

Pour les nouveautés, il suffit d'ouvrir le Quotidien du Médecin et de regarder les pubs.
__________________
Philippe, médecin à la campagne
Cafe_Sante is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/06/2005, 22h27   #15
Poulette
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Salut !!!!!

J'ai pris le temps de lire ton témoignage, pas si long !!!!
J'espère que cela aura pu te libérer et si ca peut te réconforter je te comprends totalement.

J'ai eu l'occasion de pratiquer le métier de VM pendant seulement quelques mois !!!
J'ai eu mon diplôme l'année dernière et j'ai été embauchée directement par un labo (un gros), j'ai tout enchainé, les examaens et ensuite la formation de 6 semaines du labo !!!
La pression n'est pas redescendue et quand je suis arrivée sur le terrain j'ai craqué !!!!

Heureusement pour moi, j'ai eu une binôme super top qui m'a beaucoup aidé !!!!

Ce que je n'ai pas apprécié dans ce métier c'est parfois la non reconnaissance des médecins. Tu attends comme tout le monde que ce soit ton tour, tu te présentes poliment, avec la sourire, tu présentes ton labo et là, pour certains médecins, ils te remettent à ta place en te disant " encore une nouvelle, mais c'est bon je vois déjà votre binôme et autres, je n'ai pas besoin d'une autre personne qui me rabâche la même chose !!!!!

et tout et tout !!!

je comprends tout à fait le point de vue de certains médecins, car c'est incroyable le nombre de délégués qu'il y a sur le terrain, pour moi je l'ai même vécu comme du harcélément quand on t'oblige à voir les même médecins tout les 15 jours parfois !!!!

Je l'ai très mal vécu et eu du mal à assumer la pression qu'on me mettait au début ( on me demandait 5,5 de contact)

On a mis fin à ma période d'essai par la suite.

par contre une chose que je ne peux nier, c'est que je suis tombée sur un labo géniale, une formation en béton, une binôme super sympa qui m'a été de bons conseils, un DR super sympa aussi, qui a quand même été présent (pas toujours) mais bon on peut comprendre que eux aussi ont la pression derrière du labo.

Au jour d'aujourdhui je regrette beaucoup de ne pas mettre battu plus, mais d'un autre, je me dis est-ce fait pour moi !!!

je suis un peu comme toi, si je fais mon boulot c'est pour en tirer une certaine satisfaction, une certaine valorisation, et surtout que ça me plaise !!!!

Comme tu l'as fait remarquer, beaucoup de monde ne comprend pas pourquoi on peut arrêter un boulot ou l'on gagane aussi bien sa vie !!!!

Aujourd'hui, je souhaite retenter le coup !!! une chose est vrai c'est surtout pour l'argent et après 1 an de galère pour trouver quelque chose qui me plaît et correctement payé, c'est IMPOSSIBLE et surtout quand on regarde autour de soit, qui va au boulot par plaisir !!!!

Je ne sais pas quoi te dire, une chose est sure pendant ces quelques mois j'ai été sous traitement ça m'a aidée, mais bon attention à la dépendance et surtout parfois ça t'enfonce plus que ça ne t'aide !!!

Le mieux, tu prends une feuille, tu notes tous les points positifs et négatifs, tu réfléchis bien tu relativises et si tu ne peux vraiment pas envisager d'y retourner, et bien tu changes d'orientation, dans la vie ça fait du bien un peu de nouveautés !!!!!

Je te souhaite pleins de courage et suis tout coeur avec toi


Citation:
Posté par VM éthique
Bonjour à toutes et à tous,
Ce témoignage est susceptible de vous intéresser, que vous soyez soignant ou soignés.
(...).

Dernière modification par Ln2 01/06/2005 à 22h55.
  Réponse avec citation
Vieux 02/06/2005, 14h15   #16
VirginMed
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Bonjour a tous!!!
je passe mon diplome de VM ce mois ci... qui a d'ailleur bien changé sur la forme
...mais toujours ces foutu mots/idées clefs!!!
j'ai une solide formation bio/med/pharma donc pas de probleme de comprehension, mais j'ai pas toujours de bonnes notes car je ne sort pas les mots clefs!!! et a l'ecole certes on nous les eparpilles parfois dans le cours mais on nous ne les precise pas... il parait que c'est interdit par le CPNVM de communiquer le referentiel?
enfin tout çà pour dire que si vous aviez ces mots/phrases/idées clefs; meme si c'est de l'ancien programme... çà pourai bien m'aider!!!
merci d'avance...Virginie!!!
  Réponse avec citation
Vieux 16/07/2005, 13h58   #17
the_white_baroness
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

[quote=VM éthique] Un grand merci pour vos messages, qui m'ont bien réconfortés.

hello!


je ne sais pas si je vais te réconforter a mon tour, mais sache que tu n est pas le seul a penser ce que tu penses!! une amie VM a négocier son licenciement suite a son dégout des pratiques financieres et peu éthiques de son labo + plus rupture avec son ami = dépression et maladie!!

mais sache que je t admire! tu dois etre fier de toi (et ton enfant aussi!!) ! enfin, sache aussi que ce milieu pharmaceutique n est pas le moins mauvais! ce forum n est pas l endroit pour parler de cela, mais j étais prof dans le privé, et conjuguer intérets financiers favoritisme financier et éducation m ont vite dégouté de ce milieu (je passe le détail sur les pratiques que j ai vues): direction le public, ou rien ne m a donné envie de rester, car la quel que soit le temps passé avec les élèves le prof est démotivé et est payé de la meme facon!! de plus le soutien des proviseurs et du rectorat est a revoir completement (sauf qq personnes , trop rares, lucides et absolument compétentes et aimables!!)!! donc j ai enseigné le francais a l étranger, dans un alliance francaise, mais ma rencontre avec un vieu de la vieille des alliances francaises a l étranger m a ouvert les yeux sur les dérives financieres et les petites luttes de pouvoirs intestines !!! et apres déprime aussi...est ce aussi peu éthique de meler intérets financiers et éducation et interets financiers et santé? .....

il faut aussi se dire que sans argent, les recherches sur les nvx médicaments et nvelles thérapies ne seraient pas, idem pour l éducation, les profs demandent plus d argent! il faut donc de l argent, mais tout est dans la maniere dont on le demande, et l usage qu on en fait! l argent est partout! malhuereusement, meme dzans les métiersde l humanitaire (certains pays sont presque exempts de missions car pas stratégiques...!!)
espérons que le métier de VM sera plus recadré, car vendre des médicaments, n est pas vendre des machines a lever...A ce sujet, quel est le labo sur les maladies orphelines dont tu parles? tu en parle de facon si élogieuse que ca m intéresserai de le connaitre!!....

JE TE SOUHAITE de retrouver ton chemin, soigne ta conscience,

bises

la baronne...
  Réponse avec citation
Vieux 13/08/2005, 14h25   #18
Than
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Bonjour Vm éthique,

J'ai lu ton témoignage avec attention.
Tout d'abord, je te souhaite de bien te remettre et tu as raison de t'aider de médicaments même légers et d'un médecin en qui tu as confiance et peux te confier ...

Je sens vraiment un dilemne chez toi; tu restes malgré tout "attaché" à l'industrie pharmaceutique ... ce qui signifie qu'au fond de toi tu espères que les labos ne soient pas tous les mêmes, tout en étant partagé par l'envie de te reconvertir, ce qui risque de surprendre ta famille.

Mais toi ? Quelle est ta réelle envie ? Il est certain qu'aucun métier n'est évident, il y a des avantages et des inconvénients pour TOUS les métiers ...

Pèse bien le pour et le contre, mais avant cela prend le temps de BIEN de remettre, tu n'en seras que plus fort par la suite, et plus sûr de toi dans tes décisions.

Personnellement je pense que éthique et industrie pharmaceutique peuvent cohabiter, et heureusement, je pense notamment au matériel médical ... on ne va quand même pas promouvoir et vendre des prothèses quelles quelles soient "bancales" ? Il s'agit du bien être des patients n'est ce pas ?

Que penses tu de tout cela ?

Bon courage !

  Réponse avec citation
Vieux 18/08/2005, 12h35   #19
mihosan
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Bonjour,

Non votre message n'est pas long et oh combien interressant!!
Ce qui est rassurant c'est de constater que dans ce metier il reste des gens non lobotomisés car sur le terrain le son de cloche est nettement différent! les vm se plaignent en effet, mais surtout de leur avantages qui font peau de chagrin, ou que leur seminaire n'a plus lieu dans une destination lointaine et paradisiaque et qu'ils ne peuvent plus choisir leur audi a3 de fonction: quelle tristesse!!!
J'ai choisi d'etre vm il y a 1an et demi et j'ai bossé pour un labo qui m'a fait passé le diplome en alternance: je croyais avoir enfin trouvé le job en or! j'etais tellement naive que je croyais que ce job serait moins agressif (commercialement parlant!) que mes precedents boulots et que je pourrai user de connaisances scientifiques( j'ai commencé medecine il y a quelques années!)
Mon dieu quelle erreur d'avoir cru ca!!
La formation produit au labo n'a dure que une semaine ( 5 malheureux petits jours) pour 4 produits! et comparativement le temps de formation pour apprendre a se servir de l'outil informatique (pour les rapports,les frais...) a duré 2 jours: deja il y a un petit souci!!
Sur le terrain j'ai mis 1 mois pour etre ecoeurée: J'etais comme vous quand le medecin me sort un argument vrai, il m'est ethiquement impossible de lui raconter des inepties!!
J'avais beaucoup de mal a suivre comme un mouton ce que le labo me demandait de faire, car plus je faisais des recherches sur les pathologies que je présentais, et plus le discours du labo me paraissait un peu tiré par les cheveux!
Un jour j'ai posé une question a mon DR, car mon esprit critique et de logique ne comprenait pas: je me suis entendue dire que je n'avais pas à poser de genre de questions car cela reflétait un manque de confiance dans le laboratoire et que dans ce cas c'etait grave!! en gros, ne reflechis pas et avance!! Là j'ai definitivement compris que l'on prenait les vm pour des cons( désolée ça m'a echappé) et les médecins avec!
et je ne me suis pas trompée car à la fin de mon contrat, mon dr m'a appris qu'il ne me gardait pas car j'etais trop technique et scientifique pour le labo et ceci malgré mes tres bon chiffres durant mon contrat ( tout mes produits étaient en evolution, tous les mois). J e crois que c'est plutot car je posais pas les bonnes questions : du moins celles où il avait la réponse!!
Tellement que je suis vraiment dégoutée du milieu car ne vous faites pas d'illusion, dans le commerce, il faut avoir cet esprit pognon,et ne pas se poser de questions. Dés lors que vous vous en posez ( et ça c'est un trait de personnalité, on ne le change pas, sinon on en souffre), il faut changer de voie et c'est ce que je vais faire de nouveau ( alors que je viens d'avoir le dilpome).
Renseignez vous sur les formations auxquelles vous pouvez acceder par le biais de l'anpe et meme le cned; rien ne vous empeche de bosser et de continuer dans la bio par le biais d'une licence par exemple. Ca sera dur, certes mais au moins vous vous épanouirez.
Car vous parlez de votre entourage qui ne comprend pas , mais je vous rassure le mien non plus ne comprend pas que je ne veuille plus continuer :"tu te rends compte ce boulot, avec ce que tu gagnes et les avantages?? il y a des gens qui tueraient pour avoir ton niveau de vie!!"
Ce que la majorité des gens ne comprend pas c'est que l'épanouissement personnel est nettement plus enrichissant que tous ces euros!!
A choisir je prefere m'orienter vers un metier peut etre moins bien payé mais où le matin je pourrai me lever sans avoir honte de ce que je fais.
Et je suis sûre que votre femme et votre fils vous prefereront épanoui, car soyez certain que si vous n'etes pas fait pour ce metier tel que les laboratoires le veulent ( et ca c'est pas pres de changer meme avec la nouvelle charte!) vous vivrez tres mal la pression que l'on vous mettra sur le dos!
Moi là suis au chomage depuis Juillet et je me renseigne pour éventuellement bifurquer vers un metier dans le paramedical car le domaine de la santé me plait beaucoup.
Ecoutez vous, pesez le pour et le contre avant de postuler dans la vm et dites vous bien une chose: ca sera partout pareil, vous etes dans un metier commercial, mais qui ne doit pas l'avouer car "on ne vend pas, on informe le medecin" (Foutaises!!), et donc vous vous retrouverrez toujours confronté à votre ethique!!
Voyez moi aussi je suis tres longue,
Bon courage à vous surtout et preneez le temps de faire un tour d'horizon avant de ressauter dans la jungle des salles d'attente!
si vous avez besoin d'un coup de main ou d'infos, n'hésitez pas, si on peut s'aider!!
mihosan
  Réponse avec citation
Vieux 18/08/2005, 23h02   #20
eschi
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

salut,

moi aussi j'ai eu une expérience de vm, deux ans et demi, ça a été deux ans et demi d'enfer !

le matin tellement j'avais la pression je tremblais de peur !

de toute façon faut se faire une idée, ma première expérience a été pas trop mauvaise, le dr et ma drh connaissait mes problèmes de santé (schizophrénie), je comprend pas d'ailleurs que ça ne m'ai pas posé plus de problèmes, à la limite dans ce labo on me laissait un peu tranquille.

la cata ça été chez cider santé, ce sont des salopards de premières dans cette boite. il m'ont traité de paranoiaque quand il m'ont viré, tout ça parce que je voulais savoir pourquoi ils utilisaient de telles méthodes (contrôle continu pendant la formation, interdit de parler aux formateurs du labo : VOUS VOUS RENDEZ COMPTE !)

bref, pas mécontent de ne plus faire partie de ces gens si peu aimés que sont les vm (personnes ne nous aiment : patients, médecins, passants).

en plus il n'y a que des culs terreux à faire ce boulot, des gens égocentriques, hautains et sans cultures. mis à part des gens qui ferment leur gueule, il y a beaucoup de frimes dans ce milieu.

vivement la dispartion de ce job tiens ! (ça fait un bien fou de se défouler !!!!!)

@+
  Réponse avec citation
Vieux 01/09/2005, 16h59   #21
tesa
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Salut à tous
j' ai passé un bTS diététique, raté, et puis pas de débouché. Je veux rester dans le médical, alors je dois faire mon choix entre une formation de VM ou de délégué pharma pour septembre. Je ne sais pas laquelle choisir, d' autant plus que je vous ai lus. Dites-moi quelle formation est la plus porteuse en terme d' emploi, avec laquelle je pourrai travailler au plus vite, laquelle est la plus intéressante, et si il y a une sécurité dans ces emplois, ou alors si on est en train d' arriver à une saturation sur la marché de l' emploi

Dernière modification par tesa 01/09/2005 à 17h04.
  Réponse avec citation
Vieux 01/09/2005, 18h10   #22
eschi
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Citation:
Posté par tesa
Salut à tous
j' ai passé un bTS diététique, raté, et puis pas de débouché. Je veux rester dans le médical, alors je dois faire mon choix entre une formation de VM ou de délégué pharma pour septembre. Je ne sais pas laquelle choisir, d' autant plus que je vous ai lus. Dites-moi quelle formation est la plus porteuse en terme d' emploi, avec laquelle je pourrai travailler au plus vite, laquelle est la plus intéressante, et si il y a une sécurité dans ces emplois, ou alors si on est en train d' arriver à une saturation sur la marché de l' emploi

salut tesa,

si tu veux vraiment faire ce genre de métier je te déconseille la visite médicale, l'examen et les cours sont devenus très durs. en terme d'emploi, c'est pareil avec la vm, c'est bouché, j'ai cherché deux ans avec une expérience de deux ans et un classement premier france sur un produit, j'ai rien retrouvé, mais il existe la chance du débutant.

par contre, je sais que délégué pharmaceutique n'est pas encore trop bouché, mais c'est plus de la vente pure et les labos sont plus exigeant que dans la vm d'après mon expérience. la formation doit être également plus accessible.

voilà, je suis objectif jusque là. personnellement, je déconseille à n'importe qui de travailler pour la branche commerciale de l'industrie pharmaceutique, c'est un milieu où il ne faut pas avoir la "foi" car on te la vole... mais ça a toujours été ainsi, ce n'est pas nouveau, les labos sont des nazes... c'est peu dire...

bonne chance,
ne peux tu pas trouver un métier plus médical, car là c'est surtout du commerce... ?

@+
eschi
  Réponse avec citation
Vieux 01/09/2005, 20h47   #23
Outre_monde
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Votre famille ne vous comprend pas ?

Rares sont les personnes capables de comprendre qu'on ne fait pas forcémment un métier pour l'argent, mais aussi pour le plaisir et le plaisir n'est pas indépendant de la conscience pour les gens comme vous, fort heureusement.

C'est ainsi que l'on se retrouve avec des professeurs qui se fichent des élèves et de l'éducation ... des visiteurs médicaux qui n'ont aucun interet pour la médecine ... des hommes politiques qui ne sont pas philanthropes ... etc


Et je dois dire qu'il est parfois difficile de choisir un métier quand autour de soi tout le monde vous pousse vers telle direction sous pretexte que

" tu feras partie de l'élite de la société",
"tu auras un travail qui rapporte beaucoup",
"tu pourras enseigner à l'université, dans les grandes écoles" ... etc

J'ai choisi une filière poubelle, une filière mal considérée, une filière bouchée, une filière où il y a tant de risques d'être au chômage ...
mais je l'ai fais par conviction et pour moi c'est l'essentiel. Mais beaucoup n'ont pas compris pour ne pas dire la plupart... Nul ne viendra admirer mon cursus d'étude .

De nos jours les gens manquent grandement de convictions autres que lucratives.
  Réponse avec citation
Vieux 07/09/2005, 11h20   #24
Celia_bf
 
Messages: n/a
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Bonjour à tous,

Je suis diplômée de la visite depuis juin 2005. Après 5 ans d'activité dans la formation et le commerce (Industrie auto) et ne trouvant pas de boulot suite à la mutation de mon ami , j'ai décidé de suivre cette formation car j'ai des amis dans le milieu et que je pense pouvoir être utile et avoir un rôle dans la Santé publique...
Après vos divers témoignages, je crains de m'être trompée mais, on va quand même essayer...
Pour en revenir à la formation, j'ai suivi la mienne dans un faculté de médecine et non en Ecole privée... J'avais un bac+4 en arrivant mais rien à voir avec le scientifique... Cela a été une année plus que difficile pour moi qui ai pourtant toujours été bonne élève.
La partie commerciale a été +/- "baclée", ça tombe bien, c'est ce que je connais le mieux..., mais la partie scientifique était plus que complexe avec des matières démentes dont je ne comprenais pas le nom sans l'aide d'un dictionnaire... Pharmacognosie, pharmacodynamie, pharmacocinétique... De plus, beaucoup de matières dispensées dans cette fac n'étaient pas demandées par le CPNVM : chimie thérapeutique (4e et 5e années de pharma !!!), anglais, statistiques, informatique... Bref, beaucoup d'heures, beaucoup de matières, beaucoup de difficultés pour moi et une épreuve santionnant chaque matière soit 26 épreuves en 9 mois de formation.
Cette formation était éthique et je souhaite mettre à profit cette année dans mon futur métier.
De plus, aujoud'hui, la formation a été réformée et la sélection naturelle va se faire et les "marchands de tapis" seront vite écoeurés de la difficulté à obtenir le diplôme.
Anciennement dans le commerce, je tiens à dire que les "vendeurs de tapis" et les "marchands de chansons" ne survivent pas longtemps : ils vendent bien mais une seule fois !!! La vente, le commerce, doit toujours être une relation gagnant / gagnant sinon, cela ne dure pas

Bon courage à tous et le monde n'est pas si pourri ...
Céli@ - Une "presque" VM.
  Réponse avec citation
Vieux 11/09/2005, 12h31   #25
d_dupagne
Administrateur et responsable légal du site
 
Avatar de d_dupagne
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: France
Messages: 14 876
Re : Visite Médicale éthique: une utopie?=>Témoignage

Citation:
Posté par Celia_bf
Bon courage à tous et le monde n'est pas si pourri ...
Céli@ - Une "presque" VM.

Bonjour Celia,

Nous sommes impatients d'avoir vos premiers retours d'expérience.
d_dupagne is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion Rechercher dans cette discussion
Rechercher dans cette discussion:

Recherche avancée
Modes d'affichage

Navigation rapide



Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.