Forum médical Atoute.org Lisez le document rédigé collectivement par les membres du forum Alcool : L'alcool, c'est pas un problème...

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Arrêter l'alcool
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Arrêter l'alcool Ce forum est destiné aux personnes ayant un problème avec l'alcool. Son objet est l'entraide et les échanges.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 30/12/2006, 00h44   #1
bubulle
 
Messages: n/a
l'alcool et violence conjugale

bonsoir, je viens vous voir car je ne sais pas vers qui me tourner. Je suis mariée à un homme qui a toujours bu. Au départ, je pensais que ce n'était pas grave et qu'il allait s'arréter à la naissance de ma fille mais malheureusement non. Ensuite, il y a eu mon fils et non plus. Les violences ont commencé je ne sais plus quand réellement.Mais c'est certain que çà a vraiment commencé après la naissance de ma fille. Puis çà s'est aggravé. C'est plus souvent et plus violent.
Il boit tous les soirs après le travail et à partir de 19h, l'heure de l'apéro. Il ne va pas boire dans les cafés, il reste à la maison. cà commence par les canettes puis vient le ricard. Parfois, il ne mange pas mais garde son verre à la main. Le week-end, c'est invivable à partir de 11h du matin.
Au départ il est normal puis tout à coup je vois ses yeux qui changent. Mais comme çà; il n'y a pas eu de disputes avant rien de déclenchant. Mais se sont ses yeux, c'est le second mari que j'ai alors en face de moi.
Vous expliquer ce que je vis n'est pas facile. Il me rabaisse tout le temps. Il me traite de grosse merde, que je ne vaut rien, que sans lui je suis rien. Que je suis une mauvaise mère que je ne sais pas éduquer les enfants. Il s'amuse à dire à mes enfants que je ne les aime pas.
Je suis propriétaire de 3 chiens et j'ai une femelle, c'est comme mon bébé et il le sait. Quand il peut il s'attaque à elle et il sait toucher là où çà fait mal. Il s'attaque également à ma famille. A mon père parce qu'il est soumis vis-à-vis de ma mère. A mon frère parce qu'il est homosexuel. Il me dit que mon fils va être comme son tonton parce que c'est dans les gènes.
Il s'attaque à mon fils parce que lui et moi sommes très fusionnel. Il est né le jour de mon anniversaire, j'ai accouché toute seule puisque monsieur fétait un anniversaire et nous sommes restés une semaine rien qu'à deux à la maternité et nous avons toujours été très proche.
Pour vous se sont peut-être des petits détails mais pour moi, c'est très dur. A force de me faire rabaisser, j'ai plus confiance en moi.
Pour vous dire, une fois il a voulu lever la main sur ma fille et je n'ai pas osé bouger. C'est mon fils de 2 ans qui s'est mis entre lui et sa soeur.
Aux dernières vacances, je suis rentrée d'avoir était chercher les enfants de chez mes parents et je m'en suis pris plein la figure alors que je venais tout juste de rentrer. Toujours les mêmes accusation. Je suis une merde, je fou rien ( je travaille en restauration rapide). Je suis une pute car je discute avec des garçons quand je sort mes chiens. ( ce sont des gens de ma rue) Je sais pas m'occuper des enfants et tout ce qui va avec. Ce soir là, moi et ma fille n'arrétions pas de pleurer. on s'encourageait mutuellement pour plus lpeurer ( elle a 4 ans et demi) et mon fils lui disait qu'il était fou sa tête ( il a 3 ans). Là, il m'a bloqué entre les fauteuils et m'a tapé sur la tête. Je peux vous dire que je ne la menais pas large.
Là, c'est les vacances et il est en congé une semaine avec les enfants.
Conclusion de ses journées? Il a des enfants de merde, une femme de merde, une famille de merde. Pour lui, c'est un calvaire de garder ses enfants alors que ce sont ses enfants. je pige pas trop. Là il s'est endormi comme une larve sur le fauteuil. J'ai un sentiment de dégout. J'ai envie de partir et souvent j'ai envie qu'il meurt. Je sais que ce n'est pas bien. Que je suis sencée l'aider mais j'y arrive pas.
Je veux plus qu'il me touche même les baiser deviennent pénible. Les rapports sexuels se sont transformés en viol. Je sert les dents et les poings et pris pour que çà se termine vite.
Je sais vraiment plus quoi faire. Pour lui, il est pas malade parce qu'il boit à la maison. Et de plus je suis pas sa mère

je suis complètement paumée se soir
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 00h49   #2
Stef66
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

Citation:
Posté par bubulle
bonsoir, je viens vous voir car je ne sais pas vers qui me tourner. Je suis mariée à un homme qui a toujours bu. Au départ, je pensais que ce n'était pas grave et qu'il allait s'arréter à la naissance de ma fille mais malheureusement non. Ensuite, il y a eu mon fils et non plus. Les violences ont commencé je ne sais plus quand réellement.Mais c'est certain que çà a vraiment commencé après la naissance de ma fille. Puis çà s'est aggravé. C'est plus souvent et plus violent.
Il boit tous les soirs après le travail et à partir de 19h, l'heure de l'apéro. Il ne va pas boire dans les cafés, il reste à la maison. cà commence par les canettes puis vient le ricard. Parfois, il ne mange pas mais garde son verre à la main. Le week-end, c'est invivable à partir de 11h du matin.
Au départ il est normal puis tout à coup je vois ses yeux qui changent. Mais comme çà; il n'y a pas eu de disputes avant rien de déclenchant. Mais se sont ses yeux, c'est le second mari que j'ai alors en face de moi.
Vous expliquer ce que je vis n'est pas facile. Il me rabaisse tout le temps. Il me traite de grosse merde, que je ne vaut rien, que sans lui je suis rien. Que je suis une mauvaise mère que je ne sais pas éduquer les enfants. Il s'amuse à dire à mes enfants que je ne les aime pas.
Je suis propriétaire de 3 chiens et j'ai une femelle, c'est comme mon bébé et il le sait. Quand il peut il s'attaque à elle et il sait toucher là où çà fait mal. Il s'attaque également à ma famille. A mon père parce qu'il est soumis vis-à-vis de ma mère. A mon frère parce qu'il est homosexuel. Il me dit que mon fils va être comme son tonton parce que c'est dans les gènes.
Il s'attaque à mon fils parce que lui et moi sommes très fusionnel. Il est né le jour de mon anniversaire, j'ai accouché toute seule puisque monsieur fétait un anniversaire et nous sommes restés une semaine rien qu'à deux à la maternité et nous avons toujours été très proche.
Pour vous se sont peut-être des petits détails mais pour moi, c'est très dur. A force de me faire rabaisser, j'ai plus confiance en moi.
Pour vous dire, une fois il a voulu lever la main sur ma fille et je n'ai pas osé bouger. C'est mon fils de 2 ans qui s'est mis entre lui et sa soeur.
Aux dernières vacances, je suis rentrée d'avoir était chercher les enfants de chez mes parents et je m'en suis pris plein la figure alors que je venais tout juste de rentrer. Toujours les mêmes accusation. Je suis une merde, je fou rien ( je travaille en restauration rapide). Je suis une pute car je discute avec des garçons quand je sort mes chiens. ( ce sont des gens de ma rue) Je sais pas m'occuper des enfants et tout ce qui va avec. Ce soir là, moi et ma fille n'arrétions pas de pleurer. on s'encourageait mutuellement pour plus lpeurer ( elle a 4 ans et demi) et mon fils lui disait qu'il était fou sa tête ( il a 3 ans). Là, il m'a bloqué entre les fauteuils et m'a tapé sur la tête. Je peux vous dire que je ne la menais pas large.
Là, c'est les vacances et il est en congé une semaine avec les enfants.
Conclusion de ses journées? Il a des enfants de merde, une femme de merde, une famille de merde. Pour lui, c'est un calvaire de garder ses enfants alors que ce sont ses enfants. je pige pas trop. Là il s'est endormi comme une larve sur le fauteuil. J'ai un sentiment de dégout. J'ai envie de partir et souvent j'ai envie qu'il meurt. Je sais que ce n'est pas bien. Que je suis sencée l'aider mais j'y arrive pas.
Je veux plus qu'il me touche même les baiser deviennent pénible. Les rapports sexuels se sont transformés en viol. Je sert les dents et les poings et pris pour que çà se termine vite.
Je sais vraiment plus quoi faire. Pour lui, il est pas malade parce qu'il boit à la maison. Et de plus je suis pas sa mère

je suis complètement paumée se soir

Salut
Pour l'alcool, c'est à lui de décider s'il veut s'arreter..Par contre s'il te frappe, va voir les flics
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 00h57   #3
paikan
3 nov 2005 - 20h45
 
Avatar de paikan
 
Date d'inscription: novembre 2005
Localisation: france
Messages: 1 708
Re : l'alcool et violence conjugale

Bonsoir.
On te comprends tres bien ici... tu trouveras beaucoup de messages proches du tien en lisant un peu (va voir du coté des sélections...)
Tu ne peux rien faire actuellement pour "l'empecher de boire". L'alcoolisme est une maladie dont souffrent aussi les proches de la personne qui consomme.
Va voir un centre d'aide type CCAA ou association d'aide aux familles et amis d'alcooliques.
Le mieux que tu puisse faire c'est de dire NON à ce qui n'est pas supportable (flic si viol -ence).
Protège toi et tes enfants, ça tu peux le faire.
Alcoolisé, aucune discussion n'est possible.
A jeun tu peux essayer de dire simplement "je" (JE ne veux pas continuer comme ça, JE décide ceci et cela...Pas de menaces ou de prières: simplement des décisions ) et tiens tes paroles.
Fais toi aider, c'est urgent.
__________________
Merci à toi.
Paikan


___________
"La pudeur sied bien à tout le monde ; mais il faut savoir la vaincre et jamais la perdre."
Montesquieu
paikan is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 01h32   #4
Karine
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

Bonsoir Bubulle,

Je ne sais pas si c'est une bonne idée que tu restes avec lui. Tu as deux petits enfants et ça peut être traumatisant pour eux de voir leur père violent avec toi verbalement et physiquement. Moi je peux expliquer à mon petit frère de 10ans qu'il ne faut pas écouter papa quand il est ivre,car il est malade et il dit n'importe quoi, mais tes enfants n'ont que 3 et 4 ans, à 10 ans mon frère ne comprend pas vraiment, alors les tiens. Lorsqu'il est violent avec toi il faut appeler la police,ils sont là pour ça. Pour ce qui est de la maladie de ton mari,j'ai appri une chose sur ce forum c'est qu'un alcoolique peut décider uniquement par lui même d'aller se soigner...
Je te souhaite beaucoup de courage!!
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 02h22   #5
rankxerox
Banni(e) pour comportement inadapté
 
Avatar de rankxerox
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: En Lorraine
Messages: 2 781
Re : l'alcool et violence conjugale

Bonjour Bubulle,

J'ai été ce genre de mari pour ma première femme durant... pas mal d'années. j'étais correct à jeun, mais très "dur à vivre" en ayant bu.

Les enfants, j'étais toujours correct avec eux et je ne levais pas la main sur mon épouse. Ma violence était purement verbale et dirigée contre elle.

Mais... les horreurs que je lui disais..!!

Au reveil, à jeun, je serais rentré sous terre en me remémorant tout cela. Je demandais alors pardon à mon épouse de lui avoir dit toutes ces choses qui me revenaient par bribes...

Celle-ci refusait absolument de me pardonner et me maudissait des jours durant...

Peut-être si elle avait accepté d'engager un dialogue à partir de cette demande de pardon on aurait pu enrayer le processus..

Car ce refus catégorique de me pardonner, constituait bien souvent...le ferment de la dispute suivante..

et ainsi de suite..

Tout ça pour te dire:

Dans une telle affaire, ton mari ne peut pas changer son comportement puisqu'il est malade de l'alcool.

La seule personne qui puisse faire bouger le schmilblick, c'est toi. Attache-toi, si tu le veux, à rompre le cercle. Pour cela ne profite pas de la grande faiblesse de ton mari qui se reveille d'une cuite pour le houspiller. Ca ne sert à rien et ça tend le ressort pour la fois d'après.

Je n'ai pas la science infuse et je ne connais pas toutes les données de ton couple, mais des années et des années aprés toute cette histoire abominable, j'ai la vague sensation que si, mon épouse et moi, on avait pu établir un dialogue et éntamer un processus de soins à partir de ces remords que j'éprouvais et pour lesquels je sollicitais sincèrement un pardon, cela aurait pu se solutionner autrement..

Bonnes fêtes à toi Bubulle,

rankxerox
rankxerox is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 06h52   #6
Christa
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

Citation:
Posté par bubulle
bonsoir, je viens vous voir car je ne sais pas vers qui me tourner. Je suis mariée à un homme qui a toujours bu. Au départ, je pensais que ce n'était pas grave et qu'il allait s'arréter à la naissance de ma fille mais malheureusement non. Ensuite, il y a eu mon fils et non plus. Les violences ont commencé je ne sais plus quand réellement.Mais c'est certain que çà a vraiment commencé après la naissance de ma fille. Puis çà s'est aggravé. C'est plus souvent et plus violent.
Il boit tous les soirs après le travail et à partir de 19h, l'heure de l'apéro. Il ne va pas boire dans les cafés, il reste à la maison. cà commence par les canettes puis vient le ricard. Parfois, il ne mange pas mais garde son verre à la main. Le week-end, c'est invivable à partir de 11h du matin.
Au départ il est normal puis tout à coup je vois ses yeux qui changent. Mais comme çà; il n'y a pas eu de disputes avant rien de déclenchant. Mais se sont ses yeux, c'est le second mari que j'ai alors en face de moi.
Vous expliquer ce que je vis n'est pas facile. Il me rabaisse tout le temps. Il me traite de grosse merde, que je ne vaut rien, que sans lui je suis rien. Que je suis une mauvaise mère que je ne sais pas éduquer les enfants. Il s'amuse à dire à mes enfants que je ne les aime pas.
Je suis propriétaire de 3 chiens et j'ai une femelle, c'est comme mon bébé et il le sait. Quand il peut il s'attaque à elle et il sait toucher là où çà fait mal. Il s'attaque également à ma famille. A mon père parce qu'il est soumis vis-à-vis de ma mère. A mon frère parce qu'il est homosexuel. Il me dit que mon fils va être comme son tonton parce que c'est dans les gènes.
Il s'attaque à mon fils parce que lui et moi sommes très fusionnel. Il est né le jour de mon anniversaire, j'ai accouché toute seule puisque monsieur fétait un anniversaire et nous sommes restés une semaine rien qu'à deux à la maternité et nous avons toujours été très proche.
Pour vous se sont peut-être des petits détails mais pour moi, c'est très dur. A force de me faire rabaisser, j'ai plus confiance en moi.
Pour vous dire, une fois il a voulu lever la main sur ma fille et je n'ai pas osé bouger. C'est mon fils de 2 ans qui s'est mis entre lui et sa soeur.
Aux dernières vacances, je suis rentrée d'avoir était chercher les enfants de chez mes parents et je m'en suis pris plein la figure alors que je venais tout juste de rentrer. Toujours les mêmes accusation. Je suis une merde, je fou rien ( je travaille en restauration rapide). Je suis une pute car je discute avec des garçons quand je sort mes chiens. ( ce sont des gens de ma rue) Je sais pas m'occuper des enfants et tout ce qui va avec. Ce soir là, moi et ma fille n'arrétions pas de pleurer. on s'encourageait mutuellement pour plus lpeurer ( elle a 4 ans et demi) et mon fils lui disait qu'il était fou sa tête ( il a 3 ans). Là, il m'a bloqué entre les fauteuils et m'a tapé sur la tête. Je peux vous dire que je ne la menais pas large.
Là, c'est les vacances et il est en congé une semaine avec les enfants.
Conclusion de ses journées? Il a des enfants de merde, une femme de merde, une famille de merde. Pour lui, c'est un calvaire de garder ses enfants alors que ce sont ses enfants. je pige pas trop. Là il s'est endormi comme une larve sur le fauteuil. J'ai un sentiment de dégout. J'ai envie de partir et souvent j'ai envie qu'il meurt. Je sais que ce n'est pas bien. Que je suis sencée l'aider mais j'y arrive pas.
Je veux plus qu'il me touche même les baiser deviennent pénible. Les rapports sexuels se sont transformés en viol. Je sert les dents et les poings et pris pour que çà se termine vite.
Je sais vraiment plus quoi faire. Pour lui, il est pas malade parce qu'il boit à la maison. Et de plus je suis pas sa mère

je suis complètement paumée se soir

Bonjour ,

Je viens de lire ton témoignage poignant !
Comme les autres je dirai protège toi , Toi et tes Enfants !
Lis, si tu veux bien , les liens d'iseulta et d'autres témoignages !!
Fais toi faire des certificats médicaux par ton médecin au cas où !

Toute cette haine qu'il dégage envers vous , est à mon sens le reflet de la haine et le dégout qu'il a envers lui même : je reprends une phrase célèbre qui illustre ce propos : " T'es (taits) toi quand tu parles " ...

J'ai moi même été battue par mon ex , qui ne buvait pourtant pas !! Et un jour un psy m'a dit "un homme qui tape sa femme une fois la frappera toujours !!!"

Porte plainte, appelle la police dans ces moments là, mais surtout pense à toi , n'y aurait il pas un endroit où toi et tes enfants pourriez aller ??

Ton mari est malade , certes ! Malade de l'Alcoolisme ! Mais tant qu'il n'en aura pas pris conscience et ....décidé de se faire soigner tu ne peux faire grand chose !!

Bon courage ,
tu es la bienvenue sur ce forum ,
A bientôt
Marina
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 10h15   #7
nadine13
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

.................................................. ............................

Dernière modification par nadine13 02/01/2007 à 18h50.
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 10h56   #8
bubulle
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

Merci pour vos réponses, je m'en vais lire les différents témoignages.
Ranx, je suis un peu comme ta femme, sauf que moi il me demande pas pardon. Ah si il m'envoie un texto me disant qu'il est désolé et qu'il m'aime.
Mais le soir, c'est rebelote.
J'ai un autre sentiment idiot, c'est le soir quand je pars travailler. Je suis soulagée de ne pas être à la maison mais en même temps je culpabilise de laisser mes enfants avec lui. J'ai l'impression de les abandonner alors qu'ils sont avec leur père. Et quand je rentre ben le tableau n'est pas très joli. Une fois, je suis rentrée à 21h30 et il dormait. Les enfants étaient dans le fauteuil, les assiettes sur la table et ma fille pleurait. Je peux vous dire que j'étais folle de rage.
Christa, je ne vois pas trop où aller car même mes parents sont de son côté. C'est de ma faute si il est comme çà. Je suis pas souvent là le soir à cause de mon travail. Je ne m'occupe pas assez de lui, je ne lui fais pas assez de calins. Je m'occupe trop de mes chiens et j'en ai trop aussi et il paraît que ce serait bien si je m'en débarassais.( nimpporte quoi ).
Mais en même temps, quand j'étais en congé parental, j'étais à la maison et là j'étais une feignasse qui pompait tout son fric.
Je vous rassure je ne suis pas dépensière, je n'achète rien pour moi et je demande toujours la permission.
Cà aussi, je demande la permission pour tout. Quand je veux sortir avec les chiens, quand je veux acheter quelque chose, quand je dois faire un remplacement.

Donc voilà ma petite vie. J'ai commencé une formation pour être secrétaire médicale. J'arrive même plus à continuer pourtant il me reste deux livres. C'est idiot. Si j'y arrive et que je trouve un poste je suis même pas sure que çà change quoique ce soit. Mais bon voilà.
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 11h50   #9
Christa
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

Chère Bubulle ,

Je viens de lire ta réponse !

Si tu veux te protéger et TES enfants , il me semble , que tu aies des choix à faire !!
Souhaites tu continuer à vivre ainsi jusqu'au restant de tes jours ???
Souhaites tu que tes enfants soient traumatisés à vie , par ce quotidien actuel ??
Je te parais certainement cruelle et dure !! Mais je ne souhaite que votre bonheur !

Tu devrais être ACTRICE de ta vie , et non plus la subir !
Il existe des associations pour femmes battues où l'on vous donne des solutions pour être à l'abri de telles souffrances ...
N'as tu pas une amie chez qui tu pourrais aller te réfugier quelques temps avec tes enfants ??

Qu'en penses tu ??
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 12h00   #10
domi2811
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

Citation:
Posté par bubulle
Merci pour vos réponses, je m'en vais lire les différents témoignages.
Ranx, je suis un peu comme ta femme, sauf que moi il me demande pas pardon. Ah si il m'envoie un texto me disant qu'il est désolé et qu'il m'aime.
Mais le soir, c'est rebelote.
J'ai un autre sentiment idiot, c'est le soir quand je pars travailler. Je suis soulagée de ne pas être à la maison mais en même temps je culpabilise de laisser mes enfants avec lui. J'ai l'impression de les abandonner alors qu'ils sont avec leur père. Et quand je rentre ben le tableau n'est pas très joli. Une fois, je suis rentrée à 21h30 et il dormait. Les enfants étaient dans le fauteuil, les assiettes sur la table et ma fille pleurait. Je peux vous dire que j'étais folle de rage.
Christa, je ne vois pas trop où aller car même mes parents sont de son côté. C'est de ma faute si il est comme çà. Je suis pas souvent là le soir à cause de mon travail. Je ne m'occupe pas assez de lui, je ne lui fais pas assez de calins. Je m'occupe trop de mes chiens et j'en ai trop aussi et il paraît que ce serait bien si je m'en débarassais.( nimpporte quoi ).
Mais en même temps, quand j'étais en congé parental, j'étais à la maison et là j'étais une feignasse qui pompait tout son fric.
Je vous rassure je ne suis pas dépensière, je n'achète rien pour moi et je demande toujours la permission.
Cà aussi, je demande la permission pour tout. Quand je veux sortir avec les chiens, quand je veux acheter quelque chose, quand je dois faire un remplacement.

Donc voilà ma petite vie. J'ai commencé une formation pour être secrétaire médicale. J'arrive même plus à continuer pourtant il me reste deux livres. C'est idiot. Si j'y arrive et que je trouve un poste je suis même pas sure que çà change quoique ce soit. Mais bon voilà.

Je rejoins Christa il est clair que tu ne epux pas rester dans cette situation. Je pense aussi que les medias relatent souvent des drames dans ces circonstances. Vas dans une association c'est tout ce que je peux te conseiller.
Bien à toi et bien venue ici.
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 12h10   #11
harrald
Un coup dans l'eau?
 
Avatar de harrald
 
Date d'inscription: novembre 2006
Localisation: Belgique
Messages: 257
Re : l'alcool et violence conjugale

La seule solution... quitte le! Et vite!
Je sais que la décision est difficile à prendre... Va voir un avocat..
Il t'aidera!
harrald is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 12h21   #12
Rayon2Soleil
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

Bonjour !

Tout d'abord je voulais te dire bravo de faire cette première démarche si importante : EN PARLER. C'est déjà un premier pas vers la libération de ce qui n'est tout simplement pas acceptable et que tu ne dois pas accepter et je suis assez bien placée pour le savoir.

Tu n'as pas le droit de laisser quiquonque te faire du mal, physiquement ou moralement, et même si tu es liée à cette personne par une relation dite d'amour.

Beaucoup de post on été écrit ici à ce sujet (regarde également sur l'ancien forum)... tu verras que tu n'est pas seule à vivre cela et loin de là... Et ce n'est pas aider ton conjoint qui souffre aussi de cette situation que de le laisser dans cette impunité.

J'espère, si tu arrives à mettre de la distance entre vous et à protéger les tiens, que tu pourras protéger aussi votre relation.

Courage !

(et pi peut-être peux tu l'inciter à venir aussi ici... cela pourait peut-être l'aider à avoir son propre "déclic"...)
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 12h30   #13
turquoise369
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

bonjour bubulle ...protège toi...il ne te mérite pas.....il y a aussi des hommes, qui ne boivent pas et qui sont horribles... turquoise369
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 12h42   #14
stane
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

bonjour a vous.

pres touchant ton ton temoignage.

prend des mesures il y a des coups .avant qu il ne soit trop tard.

tu lui explique que tu ne peux plus vivre dans ces conditions.

ces grave tu as des enfants.
ils n as pas le droit de te frappe. stop.
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 12h43   #15
stane
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

bonjour a vous.

pres touchant ton ton temoignage.

prend des mesures il y a des coups .avant qu il ne soit trop tard.

tu lui explique que tu ne peux plus vivre dans ces conditions.

ces grave tu as des enfants.
ils n as pas le droit de te frappe. stop.
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 12h57   #16
Skype
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

Bonjour Bubulle,

je n'aime pas me méler de ce genre de situation car je ne peux pas me mettre à la place de la personne.

Mais la ... apres hésitation, je me permets de repondre a ton post

Je me demande si dans ton cas, je n'irai pas me confier au commissariat de police ou à la gendarmerie du coin ... Je crois qu'ils ont l'habitude et il existe des lois pour te protèger.
Ensuite il te suffira de laisser faire ... les personnes compétentes vont prendre le relais et mettre en place ce qu'il faut pour te protèger ainsi que tes enfants.
Il n'a pas le droit de faire ce qu'il fait. Même sous alcool.
Il ne faut pas attendre qu'il aille trop loin. Un jour ça va dérapper encore plus.
Alors agis maintenant.

Courage.
Pas facile ta vie telle que tu la racontes.
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 14h10   #17
joce39
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

[quote=Skypebis]Courage.

Bonjour bubulle,

Quel horreur, ce que tu vis aujourd'hui, je compatis fortement à ton désarroi et suis à la fois révoltée.

Comme le dit bien, Skypebis, ne le laisse pas faire, l'alcool n'excuse pas tout et surtout pas la violence.....

Prends contact avec le commissariat le plus proche, dépose une main courante, comme ça se fait, c'est juste pour te protéger toi et les enfants si ça devait dégénérer....et en cas de gros problème, tu les appelles, ils sont là pour ça.

Contacte les services sociaux, pour te faire aider dans tes démarches, ils sont là pour t'écouter, et t'aider à prendre des mesures.


Pour l'amour de tes enfants, sauve toi vite...............

Reviens me dire où tu en es, je suis de tout coeur avec toi.

Joce39
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 14h10   #18
nadine13
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

bonjours bubulle.....le premier point qui me semble important ...victime qui culpabilise coup tres classique essaie de passer au stade de victime qui reagis ... deja ca change la donne ....apres faut faire dans sa tete un vrai travail de deuil....la perte de ce bourreau ...apres renseignes toi ...C'est pas a toi de partir ma a lui .....manquerais plus que tu te trouve a la rue avec tes momes .....PAS NORMAL
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 14h15   #19
joce39
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

Citation:
Posté par nadine13
bonjours bubulle.....le premier point qui me semble important ...victime qui culpabilise coup tres classique essaie de passer au stade de victime qui reagis ... deja ca change la donne ....apres faut faire dans sa tete un vrai travail de deuil....la perte de ce bourreau ...apres renseignes toi ...C'est pas a toi de partir ma a lui .....manquerais plus que tu te trouve a la rue avec tes momes .....PAS NORMAL

D'accord à moitié avec toi, Nadine, en attendant tout ça, elle fait quoi ?
Elle attend le drame ?????

On est d'accord que ce n'est pas à elle de partir mais si elle le fait avec l'aide des services sociaux, elle ne sera pas à la rue, il existe des endroits où elle et les petits se mettront à l'abri. Bien heureusement !
On ne peut rien faire contre quelqu'un qui n'a pas conscience de son problème, sinon s'enfuir quant tout va mal, et de plus, c'est un traumatisme pour les enfants.

Je lui souhaite plein de courage........
joce39
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 14h55   #20
nadine13
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

oui ...joyce ..TU as raison ...je ne dis pas le contraire ....
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 14h56   #21
Soleil 1
Membre
 
Date d'inscription: novembre 2006
Messages: 3 763
Re : l'alcool et violence conjugale

Citation:
Posté par bubulle
Je sais vraiment plus quoi faire. Pour lui, il est pas malade parce qu'il boit à la maison. Et de plus je suis pas sa mère

je suis complètement paumée se soir



Bonjour Bubulle

Un homme ne doit pas être violent. L'alcool ne doit rien excuser.
Il ne faut accepter aucune violence, ni psychologique, ni physique. Etre rabaissée et insultée nous détruit. J'ai vécu tout ça, je sais de quoi je parle. Je dois me reconstruire et ce n'est pas facile.
Bubulle, tu as commencé à parler c'est très important. Il faut penser à toi et tes enfants. Tu ne dois plus subir.

Bise

De Guery
Soleil 1 is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 16h04   #22
lascar
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

Bonjour, ton message est très difficile, je ne savais pas comment répondre n'ayant jamais été confrontée (sauf professionnellement !) à ce genre de sittuation mais je vais tenter tout de même, ce que tu dis est trop affreux ...
Il faut que tu cesses de subir, tu ne peux pas continuer à subir toutes ces violences verbales et physiques, tes enfants non plus.
L'alcoolisme de ton mari n'est pas l'urgence à résoudre, en plus ce n'est pas toi qui peut impulser quelque chose à ce niveau.
Il te faut déposer un main courante au plus vite chez les flics, contacter dès mardi l'AS de ton secteur (en centre médico social en général) et lui faire part de ta situation et de celle de tes enfants en détails, sans rien cacher. C'est urgent, tout part en vrille et ça va mal finir ton affaire !
tu ne trahis pas ton mari en faisant cela, tu te protéges, tu protéges tes gamins et tu le protéges de lui même aussi ...
S' il y a une mesur de justice qui lui impose soins, cure etc ... pour son problème d'alcoolisme, tu lui auras rendu service. C'est évident.
Plein de courage à toi, mais crois bien qu'il te faut agir vite pour toi et les autres. Amicalement et plein de courage
  Réponse avec citation
Vieux 30/12/2006, 22h46   #23
davi
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

Citation:
Posté par bubulle
bonsoir, je viens vous voir car je ne sais pas vers qui me tourner. Je suis mariée à un homme qui a toujours bu. Au départ, je pensais que ce n'était pas grave et qu'il allait s'arréter à la naissance de ma fille mais malheureusement non. Ensuite, il y a eu mon fils et non plus. Les violences ont commencé je ne sais plus quand réellement.Mais c'est certain que çà a vraiment commencé après la naissance de ma fille. Puis çà s'est aggravé. C'est plus souvent et plus violent.
Il boit tous les soirs après le travail et à partir de 19h, l'heure de l'apéro. Il ne va pas boire dans les cafés, il reste à la maison. cà commence par les canettes puis vient le ricard. Parfois, il ne mange pas mais garde son verre à la main. Le week-end, c'est invivable à partir de 11h du matin.
Au départ il est normal puis tout à coup je vois ses yeux qui changent. Mais comme çà; il n'y a pas eu de disputes avant rien de déclenchant. Mais se sont ses yeux, c'est le second mari que j'ai alors en face de moi.
Vous expliquer ce que je vis n'est pas facile. Il me rabaisse tout le temps. Il me traite de grosse merde, que je ne vaut rien, que sans lui je suis rien. Que je suis une mauvaise mère que je ne sais pas éduquer les enfants. Il s'amuse à dire à mes enfants que je ne les aime pas.
Je suis propriétaire de 3 chiens et j'ai une femelle, c'est comme mon bébé et il le sait. Quand il peut il s'attaque à elle et il sait toucher là où çà fait mal. Il s'attaque également à ma famille. A mon père parce qu'il est soumis vis-à-vis de ma mère. A mon frère parce qu'il est homosexuel. Il me dit que mon fils va être comme son tonton parce que c'est dans les gènes.
Il s'attaque à mon fils parce que lui et moi sommes très fusionnel. Il est né le jour de mon anniversaire, j'ai accouché toute seule puisque monsieur fétait un anniversaire et nous sommes restés une semaine rien qu'à deux à la maternité et nous avons toujours été très proche.
Pour vous se sont peut-être des petits détails mais pour moi, c'est très dur. A force de me faire rabaisser, j'ai plus confiance en moi.
Pour vous dire, une fois il a voulu lever la main sur ma fille et je n'ai pas osé bouger. C'est mon fils de 2 ans qui s'est mis entre lui et sa soeur.
Aux dernières vacances, je suis rentrée d'avoir était chercher les enfants de chez mes parents et je m'en suis pris plein la figure alors que je venais tout juste de rentrer. Toujours les mêmes accusation. Je suis une merde, je fou rien ( je travaille en restauration rapide). Je suis une pute car je discute avec des garçons quand je sort mes chiens. ( ce sont des gens de ma rue) Je sais pas m'occuper des enfants et tout ce qui va avec. Ce soir là, moi et ma fille n'arrétions pas de pleurer. on s'encourageait mutuellement pour plus lpeurer ( elle a 4 ans et demi) et mon fils lui disait qu'il était fou sa tête ( il a 3 ans). Là, il m'a bloqué entre les fauteuils et m'a tapé sur la tête. Je peux vous dire que je ne la menais pas large.
Là, c'est les vacances et il est en congé une semaine avec les enfants.
Conclusion de ses journées? Il a des enfants de merde, une femme de merde, une famille de merde. Pour lui, c'est un calvaire de garder ses enfants alors que ce sont ses enfants. je pige pas trop. Là il s'est endormi comme une larve sur le fauteuil. J'ai un sentiment de dégout. J'ai envie de partir et souvent j'ai envie qu'il meurt. Je sais que ce n'est pas bien. Que je suis sencée l'aider mais j'y arrive pas.
Je veux plus qu'il me touche même les baiser deviennent pénible. Les rapports sexuels se sont transformés en viol. Je sert les dents et les poings et pris pour que çà se termine vite.
Je sais vraiment plus quoi faire. Pour lui, il est pas malade parce qu'il boit à la maison. Et de plus je suis pas sa mère

je suis complètement paumée se soir
Bonsoir Bubulle,
En lisant ton histoire, il est clair que tu souffres. Tu as 31 ans, 2 enfants en bas age.
1 ) Le fait qu'il boit c'est a lui de faire les démarches s'il veut arreter la picole, y'a pas de secret. Tu peux quant même lui conseiller de se faire soigner dans des centres spécialisés ( centre triestre, hospitaux etc etc)
2 ) Les violences conjugales sont délictuelles, avant il fallait des jours d'Intéruptions Temporaires de Travail pour qualifier le fait en délit, maintenant avec 0 jour d'ITT c'est un DELIT, donc en cas de violences conjugales, appelle le commissariat de roubaix afin de faire intervenir police secours, s'il y a violence et que tu déposes plainte contre lui, il sera placé en garde à vue. A l'issue et ce en fonction des violences commises sur ta personne, il sera soit convoqué devant le tribunal correctionnel ou il peut etre déféré directement devant le tribunal, avec possibilité de mandat de dépot, il est clair qu'en règle général il aura une convocation judiciaire. Je me doute que c'est une décision trés dure à prendre mais qui c'est, une nuit en GAV le fera peut être reflechir.
3 ) Il existe des associations d'aide aux femmes battues, renseignes toi au commissariat central de roubaix ou à la mairie.
4 ) Le fait de ne pas être conscentente a avoir des relations sexuelles avec un partenaire même avec son mari et un viol, c'est un crime. La aussi tu peux déposer plainte.
5 ) Saches que d'aprés des statistiques, les violences conjugales peuvent être héréditaires, tu as des enfants penses y !!!
6 ) Il est clair qu'il faut être conscient que tes 2 tchto malgré leur jeune age doivent être trés trés trés perturbés par ces violences.. Dur dur dans leur petit cerveau de voir ces grands moments de violences de stress et de tristesse. Surtout a l'age du monde des "gentils"...
7 ) Tu as 31 ans, la vie devant toi, tu as fait le 1/3 de ton existence encore 2/3 a vivre. A toi de choisir, s'il n'y a pas de solution proche, soit tu lui proposes de voir des toubibs pour pallier à la situation.
Où tu continues à souffrir à 31 ans 32 ans 33 ans 34 ans... etc etc etc, avec un risque qu'un jour tu reçois un cendrier sur la tête (drame) hé oui les violences conjugales TUENT.
Où alors tu prends la décision d'une maman qui en marre d'avoir la tête comme un compteur à gaz, de voir ses enfants pleurer et tu entammes une procédure de divorce. Tu peux encore avoir 40,50, 60 ans a vivre, pense y. Y'a plein de chose à vivre sur terre.
Je te souhaite plein de courage et un bon réveillon de saint sylvestre.
Davi
  Réponse avec citation
Vieux 31/12/2006, 00h25   #24
bubulle
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

Merci pour vos commentaires. Cà fait du bien de se sentir comprise.
Davi, merci. Je sais que je n'ai que 31 ans et je ne me vois pas continuer comme çà encore longtemps. C'est très dur dans ma tête. Encore ce soir, pas facile. Je rentre à 21h30 et il est là. Il ressemble à rien en faite et j'ai mes petits bouts. Je sais pas trop ce qu'il se passe dans leur tête. J'ai une boule dans l'estomac.
Je sais que pour la plupart vous êtes consommateurs ou ex, je ne sais pas si vous savez pourquoi vous êtes ou vous avez étez victimes de l'alcool, chacun a sa cause. Mais pourquoi faire subir la haine aux autres personnes????? Je sais pas. Moi, je tiens le coup pour mes petits bouts. J'ai de drôles d'idées qui me passent dans la tête mais je ne les lui laisserai pas c'est certain donc je tiens le coup et je ne fais que penser sans passer à l'acte. De toute façon ,je sais que çà servirait à rien bien au contraire. Il utiliserait çà pour me diminuer encore plus.
Là, je vois le mur. Faut juste que je trouve de quoi passer à travers.
J'ai l'impression d'être une parmi tant d'autre mais non car je suis MOI MARIE et çà personne ne me l'enlèvera.
Comme dit DESCARTES : je pense donc je suis. Je suis un être pensant donc j'existe.
  Réponse avec citation
Vieux 31/12/2006, 00h56   #25
lascar
 
Messages: n/a
Re : l'alcool et violence conjugale

la fin de ton post est pleine d'espoir !
fais toi confiance, tu es toi Marie, tu es jeune comme le dit Davi et tu as 2 petits bouts ... alors fais le bon choix pour vous, Marie a des décisions lourdes à prendre mais c'est elle Marie qui va trouver la force en elle pour avancer et sortir de ce cauchemar ... bises
  Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 06h16.


Édité par : vBulletin version 3.5.6
Copyright © 2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #7 par l'association vBulletin francophone
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.

Ce forum n'est pas un chat



Rechercher uniquement sur le forum "maladies" du nouveau forum :