Forum médical Atoute.org

Recherche :
Derniers articles publiés :

Précédent   Forum > Conférence Principale > La médecine, les soignants et les soignés
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

La médecine, les soignants et les soignés Ethique médicale, bonnes ou mauvaises relations entre patients et médecins, coups de coeur ou coups de gueule médicaux, exercice professionnel : c'est ici.

Réponse
 
Outils de la discussion Rechercher uniquement dans cette discussion Modes d'affichage
Vieux 02/02/2011, 23h29   #826
Sybille
Sybille
 
Date d'inscription: janvier 2007
Messages: 1 780
Re : amoureuse de son medecin?

Ben moi, ça me fait rigoler, ces histoires d’ « amoureuse de son médecin ».
Médecin de quoi et pour quoi, au juste ???
Des médecins, j’en ai vus me pleurer dessus d’impuissance, j’en ai vus m’engueuler haineusement d’impuissance et j’en ai vus m’aimer, du fond de leur impuissance. Et j’en ai vus exulter parce que j’étais encore en vie (euh, franchement…).
Bref, j’étais malade, très malade.
Il est où là , au juste, l’abus du médecin, par rapport à quoi, de vrai, d’important, de grave ?
C’est quoi, ce petit jeu de paumé du cul financé par la Sécu ?
Sybille is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/07/2011, 09h05   #827
belle70
Membre
 
Date d'inscription: juin 2011
Messages: 4
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par letotor
Bonjour,
Pour ma part, je vis avec une ancienne patiente, mais j'ai d'emblée mis au point ma démarche de séduction hors du cabinet médical et lui ai rapidemment demandé de faire appel à un autre médecin. Ceci dit elle n'était pas en état de faiblesse affective (je ne la voyai que pour des renouvellement de pilule deux fois par an)


Votre message m interesse, car je suis dans le même cas. Mon medein et moi avons une attirance l'un envers l'autre mais, il ne se prononce pas. C un spécialiste dont je n'aurais pas à consulter régulièrement. Notre relation médecin patiente tire à sa fin dans 3 semaines car ça sera la dernière consultation, après il suivra ma fille qui a besoin d'un suivi orthopédique. La question est la suivante : connaissant la déontologie médicale, relation amoureuse médecin / patient interdite me fera t il part de ses sentiments à la fin de notre collaboration ? Merci
belle70 is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/07/2011, 16h23   #828
Rapsody
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par Sybille

C’est quoi, ce petit jeu de paumé du cul financé par la Sécu ?

Heureusment que le monde médical n' a pas à soigner uniquement des situations extremes comme la votre Sybille.
Les médecins restent des humains, la majorité des patients en recherche de repères, ma foi, ca fait aussi l'humanité de notre médecine et de la vie.

Dernière modification par Rapsody 23/07/2011 à 16h27.
  Réponse avec citation
Vieux 19/08/2011, 01h41   #829
CoccinelleVole
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Bonsoir,
Arrive-t-il "régulièrement" que des patientes soignées pour cancer du sein tombent amoureuses de leur chirurgien? (et que ce ne soit pas réciproque, bien sûr)
Je reste générale car difficile à vivre au quotidien...douloureux cet amour impossible...
Peut-être le sujet a-t-il déjà été abordé ailleurs sur le forum?
Y a-t-il une explication? Serait-ce une forme de transfert?
Merci
  Réponse avec citation
Vieux 29/08/2011, 23h08   #830
CoccinelleVole
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Puisque personne ne répond, je vais expliquer un peu plus.
Je suis tombée amoureuse du chirurgien-plasticien qui m'a opérée suite à un cancer du sein.
Ce n'est pas arrivé tout de suite, bien que je le trouvais, physiquement fort beau et très gentil, ça se limitait à ça.
Après la 1ère opération (une mastectomie bilatérale prophylactique), je le voyais toutes les semaines pendant un mois et c'est quand il m'a dit qu'il me reverrais 4 mois plus tard, que là, je me suis demandée comment j'allais faire pour rester autant de temps sans le voir.
Du coup, j'y ai pensé jour et nuit, j'étais complètement dans un autre monde! C'était vraiment "obsessionnel". Je suis en couple et je ne culpabilisais pas puisque ça m'est tombé dessus sans que je le décide!
Je l'idéalisais complètement, c'était l'homme parfait pour tout : compétent, doux, compréhensif, beau,... L'Homme Parfait et Idéal, un Dieu... Après analyse de la situation je me suis demandée si c'était parce qu'il m'avait "reconstruite", c'était mon créateur, le créateur de ma seconde chance, du reste de ma vie...
Après la 2ème opération (moins lourde), je lui ai dit ce que je ressentais. Je sentais que c'était le seul moyen pour moi d'exorciser cette situation qui était très douloureuse pour moi. Il a été très à l'écoute et très professionnel. Il m'a tout de suite dit qu'il venait de se marier, que j'étais une patiente, qu'il était en position de "domination" vis-à-vis de moi et que si ça ne me passait pas, il ne pourrait plus me suivre. Il avait l'air mal à l'aise.
Je l'ai remercié pour son écoute et suis sortie sans pleurer mais je me suis effondrée dans ma voiture. J'ai pleuré non-stop pendant 3 jours.
La consultation suivante a été expédiée en 2 minutes. Je crois qu'il avait peur que je ne reparle de ça.
Je l'ai revu un an après pour une 3ème petite intervention. Il a fait semblant de ne plus se souvenir exactement de mon parcours (pourtant pas si courant) et on a fait comme si de rien n'était.
Il m'arrive encore d'y penser et même de pleurer en pensant à lui mais uniquement quand j'ai des soucis personnels. Il restera pour moi un homme pas comme les autres (je ne trouve pas les mots), un amour impossible. Je le savais, mais j'avais besoin de l'entendre me le dire.
Je crois ne pas être la seule femme à avoir ressenti ça, mais je n'ai pas trouvé d'explication, pourtant, j'en ai cherché. Pouvez-vous m'éclairer? Me dire si c'est ce qu'on appelle un transfert? Si ça arrive plus facilement aux femmes atteintes de cancer du sein? C'est tellement significatif, se faire reconstruire les seins, c'est ...miraculeux. Il a fait un travail remarquable. Je me sens plus féminine depuis la MBP, j'avais de petits seins et il a ajouté une taille de plus. Et grâce à lui, je risque tellement peu d'avoir un autre cancer du sein (génétique, BRCA).Il a été mon sauveur.
J'espère que vous me répondrez ou que mon témoignage pourra aider quelqu'un.
Merci de m'avoir lue malgré la longueur!
  Réponse avec citation
Vieux 30/08/2011, 21h59   #831
Eugénia
Membre
 
Avatar de Eugénia
 
Date d'inscription: juillet 2011
Messages: 16 476
Re : amoureuse de son medecin?

Oui, Coccinelle, je pense que ça relève d'une sorte de transfert.

Et cela peut arriver aussi avec d'autres soignants qui "réparent" d'autres aspects de soi qui ont de l'importance pour nous : un dentiste qui nous rend une bouche normale, un kiné qui nous refait marcher...

Le fait de les voir très régulièrement sur de longues périodes, pour des problèmes de santé très intimes, et d'apprécier leur humanité, en plus de leur efficacité, peut nous les faire considérer comme nos sauveurs, voire nos dieux !

Le "trouble", sensuel et amoureux, est quelque chose de normal !

Mais en fin de compte il ne doit rester que la reconnaissance envers quelqu'un qui a su très bien nous traiter, et nous respecter !

Ils ont très bien fait leur travail, et ils ne sont pas forcément bien équipés (éduqués) pour gérer ces histoires de transfert...

Ton chirurgien a été quelqu'un de bénéfique pour toi, c'est le principal
Eugénia is offline   Réponse avec citation
Vieux 31/08/2011, 09h43   #832
CoccinelleVole
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Merci beaucoup pour la réponse.
Je trouve moi aussi regrettable que la formation des médecins ne comporte que trop peu de cours de psychologie.
Heureusement que "mon" chirurgien a pu faire face, mais il était très mal à l'aise...
Je ne crois pas qu'il mesure réellement l'impact que ce genre d'opération peut avoir sur les patientes. D'ailleurs je lui ai dit que le corps cicatrise plus vite que le "mental".
Encore merci pour votre réponse, je vais me pencher sur la notion de transfert, que je connais mal.
  Réponse avec citation
Vieux 07/09/2011, 03h22   #833
belle70
Membre
 
Date d'inscription: juin 2011
Messages: 4
Re : amoureuse de son medecin?

Je consulte un specialiste pour une courte duree. Ce specialiste eprouve des sentiments pour moi je ne me trompe pas. Je reste sur non intuition. Je suis en attente qu il me declare sa flamme. Cela dit a quel moment me declarera t il sa flamme? Les sentiments sont reciproques. Le dernier rdv c pour bIentot apres je ne le reverrai plus. Repondez moi svp
belle70 is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 00h32   #834
Aie!Socrate
Membre
 
Avatar de Aie!Socrate
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 129
Re : amoureuse de son medecin?

Bonjour / bonsoir à toutes et à tous,

Je me lance sur ce forum pour exposer ce qui constitue un "trouble", ce sujet a longuement été traité de long en large ici et sur d'autres forums alors navrée de remettre çà sur le tapis mais j'espère trouver ici des "yeux attentifs" qui sauront me conseiller sans aucune valeur de jugement.

Je me sens troublée par une situation plus qu’embarrassante, je n'évoquerai pas l'amour parce que ce terme évoque du haut ou du bas de mes 30 ans une science inexacte et si incertaine, je parlerai donc simplement d'attirance troublante !

je précise que le but de ma présence ici n'est pas motivée par un besoin de psychanalyse quelconque, tant pis si je dois paraitre ridicule ou avoir 15 ans, je ne peux en parler à personne autour de moi sous peur de faire l'objet de moqueries, d'incompréhensions, de mauvaises interprétations et j'en passe.

Vous parler me fera du bien... et je me dis qu'il y a bien des personnes qui ont vécu un contexte similaire, ceci me serait précieux... j'ai parcouru pas mal de témoignages ici et là, et je vous avoue ne pas avoir parcouru les 43 pages dans leur totalité....

Pardonnez moi !!!

Coccinelle, en témoignage plus récent, je me retrouve un peu en toi, et puis je me suis retrouvée un peu aussi au travers d'autres témoignages plus anciens..

Seulement je me sens toujours désemparée.

J'expose les faits, sinon vous n'aurez pas le courage de me lire en entier !!

Je suis attirée, très bizarrement par mon chirurgien esthéticien !!!

Oui çà y est, je les vois arriver les : transfert émotionnel et compagnie !!

Ne vous inquiétez pas, toutes les théories ont déjà traversé mes pensées !!

Je ne rentrerai pas dans les détails de ma démarche vers cette spécialité de la chirurgie car je n'y vois pas de rapport, il me semblait important de préciser qu'il s'agit juste d'esthétie pour éliminer l'hypothèse de la relation faiblesse/force, je ne suis pas en situation de faiblesse vis à vis de "mon" chirurgien, je n'aime guère employer les pronoms possessifs, j'ai toujours entendu dire que dans la marine on n'emploie pas "mon" capitaine ou "mon" commandant car dans ce corps d'armée on considère que personne n'appartient à qui que ce soit (ce concept me plait).

Pour en revenir à nos moutons

Ceci est récent, l'opération a eu lieu récemment et tout a vraiment commencé là, depuis l'envie de sa peau me ronge..

A la 1ère consultation, rien d'anormal, çà ne m'a pas traversé l'esprit une seule seconde que je pouvais être autant attirée par ce chirurgien.
Démarche plus que normale et classique, je l'ai choisi pour sa réputation, ses compétences, sa notoriété, etc... je voulais le meilleur, naturellement et je ne sais pas pourquoi, mon intuition (je crois beaucoup au 6ème sens) me disait d'aller vers lui alors que j'ai eu d'autres alternatives avec d'autres bons chirurgiens, même son confrère direct !
Mais non, fallait que ce soit lui, oui çà y est, vous l'avez déjà tous compris, je suis têtue !

1er RDV nickel. Rien de suspect.

Le jour J de l'opération. Tout a démarré ce matin là, 7.30 du matin.
Il entre dans la chambre, journée merveilleuse et ensoleillée, le soleil se lève à peine, lui toujours sympathique et surtout très très professionnel. Ce que j'apprécie par dessus tout étant moi même très à cheval sur le professionnalisme.

Et là, l'ivresse de lui à commencé (punaise mais que suis je bête, je continue à me le dire : "ton chirurgien, mais arrête ! arrête ! çà va pas dans ta tête", pff, il en a rien à foutre de toi, bon ok, il est plus humain que les autres, il ne te considère pas comme une pièce de boeuf mais quand même arrête ! et en plus, cet homme là, brillant comme il est, il doit être bien maqué avec enfants, etc.. une vie bien rangée... cet homme est intègre, y'en a plus d'une qui ont du avoir le béguin pour lui, tu vas quand même pas faire comme elles, voyons !!"

Ce matin là, j'étais silencieuse, ne voulant surtout pas déconcentrer le maître et puis quelque part excitée de le jour J soit enfin arrivé sans réaliser vraiment....

Il s'est assis sur le lit dos à la fenêtre, moi face à lui avec ce beau lever de soleil, à semi dans la lueur de l'aube, il a commencé son travail... et son allure, sa chevelure, ses mains, sa voix, et son odeur subtil avec un léger parfum enivrant qui me pénétrait jusque dans les entrailles ont eu l'impact d'un boomerang !

mais que m'arrive t'-il ? pourquoi d'un coup, cet homme, qui plus est mon chirurgien (pas simple la situation) me fait cet effet là alors que rien auparavant ne le présageait, je l'avais rencontré une 1ère fois, certes charmant mais sans plus, "OH c'est mon chirurgien, y'a la déontologie" etc... la barrière que j'ai toujours établi entre l'infranchissable et moi.

Je suis très respectueuse de ces valeurs et je maintiens les distances. je précise que les blouses blanches n'ont jamais fait partie de mes fantasmes, pas plus aujourd'hui.

Ensuite, je n'essaie pas de traduire les gestes d'empathie qu'il a eu envers moi car je considère qu'il est identique avec toutes ces patientes dans la mesure où c'est un chirurgien très consciencieux qui a su garder un certain humanisme.
Il est consciencieux et tellement irrésistible à présent à mes yeux ! (faut que je change de lunettes, mince je n'en porte pas !)

Je ne veux surtout pas me faire des plans sur la comète, pas me faire de films, pas me construire d'illusions qui ne mènent qu'à l'auto destruction...

Mais cette attirance ne me lâche plus, bon diou de bonsoir!

j'ai pas demandé çà, çà me tombe dessus, il est très rare qu'un homme me fasse autant d'effet, je suis très draconienne en matière de sélection.

Je n'accepte pas la médiocrité.
Alors certes, pour aimer un homme j'ai besoin de l'admirer.

Dans son cas, çà joue énormément puisque j'en suis admirative. Mais ce n'est pas non plus une idylle. çà reste un homme derrière la plaque de chirurgien.

Et là, en l’occurrence, c'est l'homme qui m'attire, aussi mystérieux soit il car soyons clair, évidemment je ne sais rien de lui, si ce n'est ce que les autres professionnels m'ont dit de lui...

Après l'opération (veuillez m'excuser pour l'exposition aléatoire et désordonnée des faits...), je l'ai trouvé extrêmement bienveillant :

le matin juste avant l'opé., puis au bloc, puis en salle de réveil où il est venu me voir (après une anesthésie générale chacun réagit à sa façon, moi j'suis à l'ouest et ma 2nde question à la salle de réveil après "est ce que çà s'est bien passé" fut " ou es le Dr xxxxxx" ? mais il opère encore madame !



lorsqu'il est venu me voir en salle de réveil pour me dire que tout s'est bien passé, je ne sais plus trop comment cela s'est déroulé, mais à un instant nous nous sommes tenu la main, rien n’obligeait ou n’incitait cette prise de contact enfin c'est comme si ce geste fut naturel et je lui ai dit que j'étais contente de le voir et que je ne m'inquiétais pas pour l'opération car ma confiance en lui était entière. Il est resté humble et régulier, comme beaucoup de médecin, sans manifester aucune réaction ni émotion.

Je m'attendais à le revoir seulement le lendemain à ma sortie, mais surprise !

le soir il passe dans ma chambre, il était presque 20h, wouah, mais j'étais encore un peu sonnée et shoutée de l'opération, quand il est arrivé, j'ai pas manqué (les traits de mon visage ne trompent jamais) de montrer ma joie de le voir (subtilement quand même) !!

La nuit s'est passée, tant bien que mal mais j'étais tellement pressée de le revoir !

Hop le lendemain matin le revoilà, yep yep yep (on dirait une gosse de 15 ans là) (bé oué çà doit être mon âme d'enfant)

toujours très professionnel et rassurant, ah son allure, son charisme, son odeur, sa "gueule" originale, un peu décalé sérieux, ses chaussures, je suis très attentive aux détails, je me suis dit : ah çà, c'est un homme de goût, quelqu'un qui sait conjuguer l'élégance à la virilité, ma ma mia... j'en grince

Bon, Monsieur chirurgien était quand même overbooké, je l'ai bien compris (fallait tout boucler avant son départ en vacances aussi)

il ne trainait pas trop avec moi tout de même, il sait faire son taff à merveille et laisse ce mystère envoûter ma chambre.

Il a tout vérifié, même ce qu'il n''avait pas à vérifier car c'était le taf des infirmières.

Alors là, j'suis peut être très c.... mais je reste une femme et sensible à son charme, lorsqu'il m'a dirigé dans la sdb devant le miroir pour me montrer et qu'il était derrière moi, que je sentais nos corps s’effleurer, ses mains se poser sur moi pour me dessiner et toucher le résultat... cet instant limite de nirvana (oui j'suis c.... : geste très certainement que médical pour lui et maintes fois répétés...) fut court mais si intense....

Et je craque lorsqu'il m'appelle "miss" tout çà parce qu'il ne se souvient pas de mon prénom, normal, j'suis loin d'être la 1ère et dernière patiente, il est très demandé et des patients lorsqu'il intervient, il les enchaine.

Sortie d'hôpital, il donne parfois l'impression d'être dans son univers, parle tout bas et vite... il n'est pas très grand, à peu près comme moi et avec des talons je le dépasse, il ne correspond pas particulièrement à mes critères d'attirances physiques mais avec lui y'a une réaction chimique. curieux. Etrange.

Le hic est que je veux éviter de fantasmer donc pour cela être fixée et stopper de penser à lui ainsi...

A la sortie donc, je retourne dans son cabinet de consult. pour récupérer un document administratif, il était tout speed car il aidait en même temps son confrère, il m'a fait çà en 2 temps 3 mouvements et ne se souvenait même plus de mon nom !!

c'était limite vexant...

Rdv une semaine après...

vous imaginez qu'il n'a pas quitté mes pensées durant cette semaine d'attente.

Je souhaitais tenter un moyen d'approche mais délicat pendant la consultation, mais comment faire autrement aussi?

Alors j'ai mis en place une tactique de séduction afin d'éclairer un peu le chemin, essayer de détecter si réciprocité...

Je me suis donc mise sur mon 31 pour mettre tous les atouts en ma faveur sans non plus paraître pour une aguicheuse, attention, j'opte toujours la discrétion et la subtilité, opération séduction donc, jeux de regards, jeux de sourires

Attente à la salle d'attente, il enchaine les visites (il parait en vacances le soir même), j'étais prévue à 12h mais lui pas de pause, la secrétaire non plus,

et cerise sur le gâteau : c'est son assistante qui me reçoit

Je fais mine de rien mais glisse un petit, "ce n'est pas Dr xxx qui s'occupe de moi ?"

"Il est très pris, aujourd'hui c'est moi son, assistante machin truc" etc...

Bref, je fais mine de rien, très positive, etc...

L'assistante s'occupe de moi, je suis allongée sur le divan à papoter avec elle et là qui déboule ? !

Chirurgien m'amour, ah là d'un seul coup l’assistante n'existait plus. Elle s'est d'ailleurs d'elle même effacé lorsqu'il est entré, je n'ai pu cacher ma joie de le voir, c'est à dire grand sourire et regard pétillant, lui aussi est arrivé en trombe "hello miss" avec un grand sourire également, serrage de main, moi contente car cherchant le contact avec lui, je suis tactile en plus...

Tac rdv très formel, professionnel comme d'hab. je le sens toutefois un peu déstabilisé, pas comme d'habitude, faut dire que j'avais sorti quelques bonnes cartes tout de même et là je n'étais plus dans mon état de sortie d'anesthésie et de sortie de bloc opératoire !!

J'étais sous un meilleur jour, du haut de mes escarpins noirs vernis, jupe droite noire haut framboise et parfum subtil et surtout ce jour là j'ai fait l'effort du brushing + maquillage

Au moment où il me consulte en me donnant des recommandations, je le regarde très fixement dans les yeux, il y a eu un bref échange de regard assez intense entre nous, chose peu commune pour l'avoir retenu, puis au moment de la fin, il m'indique "bon dans 6 mois maintenant" :

"quoi ? 6 mois ? dans ma tête résonne : mais c'est loin çà !!"

puis il ajoute en répétant à plusieurs reprises : mais n'hésitez surtout pas à revenir si besoin, n'hésitez pas, il m'indique même son confrère (grrr çà m'a moins plu) aussi puis rajoute n'hésitez pas à me revoir avant" en insistant.

Je termine avec son assistante, au moment de partir il ressort de son cabinet où il était en consult. avec qn d'autre et me chope le bras en me prétextant un truc en rapport avec l'opération, un truc que son assistante m'avait déjà dit et donné le résultat !

heum heum, je le sens déstabilisé, pas dans son habitude.. et sans plus, on n'étaient pas seuls... je voulais lui filer ma carte de visite mais impossible. Nous n'étions pas seuls

Voilà. j'en suis là. Cursif mais intense.

Trop troublée, j'ai préparé un mail restant très formel en le plébiscitant pour le résultat, son sens du professionnalisme, etc... mais je doute que son adresse mail soit toujours valide et qu'il en ai pris connaissance.

Je suis réellement attirée par cet homme même si je trouve le contexte inapproprié et ridicule, je m'interdis ce genre de fantasme, c'est pas réalisable voyons et d'un autre côté, j'aimerai juste savoir si au delà du sermont de socrate etc.. l'attirance est réciproque. Juste çà.

Au pire, pas envie de nourrir cette attirance pour lui, pas envie de passer pour une idiote etc..

Je ne sais pas quelle approche adopter, çà ne m'est jamais arrivé ce genre de situation, c'est embarrassant, et c'est mon chirurgien.

Je ne veux pas paraitre aguicheuse, c'est délicat, je me sens coincée, je ne souhaite pas le rendre mal à l'aise si je trouve le courage de lui avouer mon attirance pour lui...

je n'ose rien tenter avant la fin de nos consultations, j'ai envie de le revoir, donc pas envie d'attendre 6 mois, je saisirai sa proposition de re visites médicales en prétextant de simples contrôles post opératoires

et en lui je n'ai jamais saisi de confusion me permettant d'oser une tentative d'approche plus directe, je souhaite rester subtile sans tomber dans le ridicule.

Vos conseils seront les bienvenus, qui ne tente rien à rien.

Comment procéder pour tenter une approche sans le braquer et sans me faire passer pour une dérangée psychiatrique ?

Si vous avez eu le courage de me lire en entier, je vous remercie de m'apporter vos vécus, vos conseils, ...

Bises à vous !

Dernière modification par Aie!Socrate 29/10/2011 à 01h10.
Aie!Socrate is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 01h17   #835
CoccinelleVole
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Je trouve pas mal de ressemblances entre nos deux "histoires"
Maintenant, je ris, c'était il y a tout juste 2 ans quand 'ça" m'est "tombé dessus", exactement comme tu le dis!
Comme toi, je n'ai pas ressenti cette attirance tout de suite.
L'opération des seins faisait suite à un cancer débutant . Malgré ça, crois-moi, je n'ai pas été insensible à son charme!
J'étais, moi aussi, très sensible et attentive au moindre geste d'attention qu'il pouvait avoir envers moi.
J'ai connu, moi aussi, ce fameux reflet dans le miroir...
Puis aussi, il m'aidait à attacher les multiples agrafes du "fameux" soutien gorge de l'après opération, qui s'attache par devant, tu vois...Et il le faisait si délicatement...
Une fois, il m'avait téléphoné lui-même pour changer un rendez-vous!
Sa sympathie pour me dire bonjour, son grand professionnalisme, sa douceur, toutes les qualités.
Très vite, j'ai compris que pour qu'il sorte de ma tête, il fallait que je lui parle franchement de mes sentiments.
J'ai attendu que la seconde opération soit faite et à la visite qui a suivi, je lui ai dit ce que je ressentais.

Finalement, je l'ai revu cette année, un an après.
Il a fait mine de ne pas se souvenir de moi, pourtant, ce n'est pas le genre d'opération courante qu'il fait souvent.

Alors, je ne m'explique toujours pas ce qui s'est passé : transfert? je l'ai vu comme mon sauveur, le créateur de ma seconde vie, de ma seconde chance...???

En tout cas, sa réaction a été très professionnelle et j'ai été libérée de cette obsession.

Je ne me permettrais pas de te conseiller, moi, ma solution a été de lui parler en toute franchise.

Il m'a dit aussi que si ça ne me passait pas, il ne pourrait plus me suivre.
Lorsque je l'ai revu cette année, ça a été, j'ai accepté la réalité.

Voilà, je ne sais pas si j'ai pu t'aider, mais avec le recul, je crois que j'ai bien fait de lui parler. C'était ma seule solution pour m'en sortit parce que je souffrais, bien sûr, je pleurais ,en secret, sur cet amour impossible...
Que tout aille bien pour toi...

Dernière modification par CoccinelleVole 05/11/2011 à 16h39.
  Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 01h34   #836
Aie!Socrate
Membre
 
Avatar de Aie!Socrate
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 129
Re : amoureuse de son medecin?

Rho coccinelle !!

je suis contente de te lire et t'as eu le courage de parcourir mon roman, pour cela ! chapeau !!

Oui nos ressentis se ressemblent.

J'espère, car cela reste le plus important, que ta maladie, cancer, est totalement guérie.

Après, je ne suis pas spécialiste dans le domaine affectif parce que de mon côté c'est pas glop si je me retourne en arrière, pourquoi faudrait il qu'il y ait a tout pris transfert ?

En plus, tu me confies être mariée depuis longtemps au même homme, tu es humaine, ce que tu as ressenti me sembles normal et gare à celui qui voudrais te jeter la pierre car qui peut bien se regarder dans un miroir en affrontant tous les traits de sa personnalité même les plus enfouis ?

Tu as eu une attirance pour cet homme qui fut ton chirurgien, et surtout, tu es très courageuse de lui avoir avoué tes sentiments, je trouve qu'il a manqué de tact vis à vis de toi, comme beaucoup d'hommes, lorsqu'ils sont face à la réalité ne manquent pas de lâcheté, attention j'ai précisé comme beaucoup d'hommes donc je n'englobe pas tous les hommes !

Je ne suis pas psycho., peut être as tu des manques affectifs et qu'en tant que femme tu aies envie te t'émanciper un peu, d'être séduite, de séduire, de te ressentir femme, ce qui ne me semble pas bon et attention je ne prétends pas être la bonne personne pour être de bons conseils, jsuis mal placée, ce qui est mauvais pour toi c'est de nourrir cet amour impossible, car c'est nuisible, je le sais pour l'avoir vécu par le passé. Et idéaliser une personne n'est pas bon pour soi non plus.

Je sais, quand on a qulequ'un dans la peau c'est dur de s'en détacher mais avec ténacité et volonté on y arrive, il faut se faire une pause et de poser les bonnes questions, se faire violence comme on dit.

Je ne rêve pas non plus concernant "mon" chirugien, c'est pas une bombe atomique, il doit avoir 45 piges passés, j'en sais rien, son confrère lui est jeune et beau gars mais ne m'attire absolument pas bien que plus proche de mes attirances physiques habituelles.
Mais comme toi, ne serait ce que pour ne pas regretter, j'espère trouver le courage et la bonne manière de lui confier ce trouble au risque de ne jamais plus le revoir.

Juste que je n'ai pas trouvé le remède.

Te concernant, je n'aime pas te savoir souffrir pour un homme, même si je ne te connais pas, je l'ai vécu, et crois, personne ne mérite qu'on se foute en l'air pour lui, surtout un homme qui ne manifeste aucun sentiment réciproque envers toi.

Que t'as t'-il répondu lorsque tu lui avais tout avoué ?
Aie!Socrate is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 01h57   #837
CoccinelleVole
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Je lui ai dit qu'il fallait que je lui parle de quelque chose d'important, que je devais "exorciser" : "c'est que je pense à vous 24h/24".
Voilà comment je lui ai présenté les choses.
Forcément, vu le manque de cours de psycho qui sont donnés en médecine, il a semblé mal à l'aise.
Il m'a dit que je suis et resterais toujours une patiente et qu'aucune relation n'est possible dans ce cadre-là où je suis en position de fragilité par rapport à lui, etc
Il a aussi ajouté que, en tant qu'homme, il regarde une jolie femme, mais que si c'est une patiente, elle le restera.
Je ne trouve pas qu'il a été trop dur, peut-être un peu maladroit au début, mais il fallait qu'il me le dise.
Je devais l'entendre!
Je ne regrette rien, tout cela m'a profondément changée, je suis devenue, beaucoup plus coquette, plus féminine et plus sûre de moi.

Je suis très contente d'avoir pu échanger tout ceci avec toi!

Dernière modification par CoccinelleVole 05/11/2011 à 16h42.
  Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 02h12   #838
Aie!Socrate
Membre
 
Avatar de Aie!Socrate
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 129
Re : amoureuse de son medecin?

Chez moi aussi c'est la nuit et la nuit tous les chats sont gris et n'ont surtout pas envie de dodo à cause de Docteurs m'amour

Tu as tenté, je trouve hyper courageux de l'honnêteté que tu as eu envers lui, je dis pas qu'il a été méchant mais qu'il a manqué de tact, il a du être surpris et n'a pas su quoi te répondre si ce n'est se cacher derrière sa déontologie.

Mais ok, tout çà ont le sait !!!

Ce sont des hommes après tout aussi! et pourquoi relation avec son docteur serait moins improbable qu'un patron avec son employée ? qu'un vieux avec une jeune ? qu'une vieille avec un jeune ? etc.... il n'y a pas de règles.

Il a noyé le poisson, tu lui as parlé en tant que femme, il aurait eu plus de tact en te répondant en tant qu'homme, en tant que femme, et vu ta franchise je pense que pour ton bien tu aurais préféré un " désolé mais j'aime ma femme etc... et ne suis pas attirée vers vous), bon certes il t'as fait comprendre qu'il ne te voyais pas autrement que comme une patiente.

Ne retiens que le positif, et le positif est ce que tu m'as dit : tu as retrouvé ta féminité, etc... alors hop la force est avec toi comme dirais maitre JEDI et c'est pas un "idéal" qui v ate dominer, jette ton dévolu sur un autre, pour passer d'une addiction à l'autre, quand addiction y'aura plus, hop tu seras sevrée ! l'amour c'est un peu comme une cigarette, y'a pas une chanson qui dis çà d'ailleurs ? !!

Bref, merci pour l'orientation clop stop masi ayé pour moi c'est un problème réglé et ce gràce à mon enfant, une des rares avantages de la grossesse ! : un profond dégoût pour le tabac et cela fait 3 ANS que çà dure, j'ai repris le sport, çà fait du bien, c'est un bon échappatoire.

QUand à cette histoire avec mon chirurgien, je pense fabuler, je sais que c'est pas bon alors va falloir prendre le taureau par les cornes quitte à me prendre un gros râteau ! tou ouh !!! j'adore les râteaux çà tombe bien.

Le truc est que je suis timide en sa présence... alors je ne sais pas ni quand aborder la chose, et en même temps je ne veux pas attendre à nourrir ce faux espoir, les faux espoirs STOP aussi c'est comme la nicotine !

Peut être une approche le devançant, du style : "Docteur, je crains ne pouvoir continuer à être médicalement suivie par vos soins"...

Pourquoi "miss" ?

euh bé parce que.., parce que socrate m'as dit qu'il est interdit d'être attiré par son chirurgien d'autant plus lorsque ce dernier est hyper profesisonnel, marié et compagnie et qu'il n'a jamais eu de comportements confus à mon égard...

et hop, je me casse dans ma souricière, honteuse... mais délivrée d'un poids
Aie!Socrate is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 02h16   #839
Aie!Socrate
Membre
 
Avatar de Aie!Socrate
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 129
Re : amoureuse de son medecin?

et hop pour le clin d'oeil

Bon c'est pas tout jeune mais j'aime les vieilleries parait il, dont mon chirurgien mais comme on dit chez moi, les hommes c'est comme le bon vin, plus çà vieillit, meilleur c'est (à condition que çà tourne pas en vinaigre )

http://www.youtube.com/watch?v=X1TUw7A8L2k
Aie!Socrate is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 02h26   #840
CoccinelleVole
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Je pense qu'il faut faire ce qu'on sent qui sera bon pour soi.
Moi aussi, en temps normal, je suis assez timide, mais là, je sentais que je devais lui parler.

C'est toi qui vois comment tu dois agir.

Après tout, ils sont là aussi pour nous écouter, que ce soit en tant que professionnel ou en tant que personne "tout court".

Dernière modification par CoccinelleVole 05/11/2011 à 16h44.
  Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 02h26   #841
Aie!Socrate
Membre
 
Avatar de Aie!Socrate
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 129
Re : amoureuse de son medecin?

ah oui l'accroche du SG de contention...

j'y ai eu droit comme toi, avec tant de délicatesse et de sensualité...

mmmm, j'aurai voulu que cet instant dure une éternité...

Bon j'avais pas besoin qu'il me montre comment faire, quoique, pourriez vous recommencer docteur xxxxxx ?

je crois que j'ai pas très bien compris !!

Lol

1 semaine après lorsqu'il m'a préconisé les massages à pratiquer, j'ai spontanément rétorqué : "j'essaierai de le faire aussi bien que vous...."
Aie!Socrate is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 02h31   #842
CoccinelleVole
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

...

Dernière modification par CoccinelleVole 05/11/2011 à 16h45.
  Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 02h44   #843
Aie!Socrate
Membre
 
Avatar de Aie!Socrate
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 129
Re : amoureuse de son medecin?

Bé en fait je vais avoir beaucoup besoin de le voir trève de plaisanterie,

il m'a bâclé un petit dans 6 mois (je pensais 3) mais a insisté en disant que si j'avais besoin ne pas hésiter à venir avant...

Comme j'ai des tendances hypocondriaques je peux nécessiter le besoin de contrôles post opératoires, voir si tout évolue bien, etc..

Il me l'a proposé mais je peux pas avoir l'air d'en abuser non plus, alors les

" relation médecin/patiente" impossible OK respect

mais relation homme/femme possible donc en dehors du cabinet je ne suis plus votre patiente comme vous n'êtes plus mon médecin et si c'est çà le pb, envoyez moi à votre confrère dont le bureau est juste à côté ! ce qui est certain est que je ne tenterai rien d’embarrassant dans son cabinet mais je n'ai pas d'autres moyens de l'aborder, je vais quand même pas faire le guet à sa débauche, je ne sais même pas quand il revient de vacances et quand il va revenir il ne se souviendra même pas de moi !!

Pour limiter les pertes de mémoire, je pensais fixer un rdv à l'avance avec lui (çà a déjà été une chance inouïe qu'il puisse m'opérer aussi vite, je devais attendre l'année prochaine normalement !)

Psychologiquement j'aimerai un suivi régulier et là je risque d'être reçue par son confrère mignon mais qui ne me fait rien...

J'ai ^peur de sa réaction quand je vais lui avouer le trouble qui m'anime vis à vis de lui, cette attirance que je ne soupçonnais pas...

Si y'avait besoin d'une quelconque nouvelle intervention, c'est sûr j'aimerai que ce soit lui et je conçois qu'il peut refuser dès l'instant où je vais lui confier que...

Bon en même temps confier c'est pas passer à l'acte !! et de l'eau peut passer sous les ponts.

Commetn lui dire... de quelle manière... à quel moment ? au cours de notre dernier dernier rdv ou dès lors de notre prochain rdv possible où j'aimerai être seule avec lui...

Avant de dire quoi que ce soit, j'aimerai détecter des signes de sa part, mais dans l'éventualité peu probable qu'il ait des attirances sérieuses à mon égard (chose que j'ai du mal à croire tout comme toi qu'un truc gigantesque comme çà puisse m'arriver) et qu'il n'ose le manifester à cause de ses principes et professionnalisme, c'est une personne d'une autre génération en plus, des personnes distinguées qui n'apprécierait sans doute pas que je sois trop dans l'initiative...

Rester subtile mais j'ignore encore comment allier subtilité et direct' attitude... No confusion, faut éclairer tout çà, c'est un chirurgien esthéticien, humain mais avec qui j'ai pas vraiment eu de supports de communication outre que le sujet médical en lui même. Il aborde difficilement d'autres sujets, il est très très professionnel justement, distant malgré quelques timides approches tactiles, sans doute pour se protéger car il a déjà du être confronté à ce genre de situation et d'amalgame affectif et cherche donc à s'en protéger...

Y'a sa blouse blanche derrière laquelle il se protège bien et dans laquelle il brille mais moi j'voudrai le temps d'un instant laisser tomber le masque et m'adresser à l'homme....

Le faire pendant une consultation me semble tout à fait inapproprié...

Donc comment, lui laisser ma carte de visite dans un petit cadeau, je ne trouve cette démarche assez directe..

Faut que je l'affronte ! droit dans les yeux, que j'affronte face au miroir ma chute !
Aie!Socrate is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 02h48   #844
Aie!Socrate
Membre
 
Avatar de Aie!Socrate
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 129
Re : amoureuse de son medecin?

Citation:
Posté par CoccinelleVole


A mon avis, il a vu qu'il te troublait.
Sont pas toujours "fut fut" les hommes, mais sont pas aveugles, quand-même!!!

ALORS Là JE SUIS ENTIEREMENT D'ACCORD AVEC TOI

Non mais c'est clair, il est intelligent, expérimenté avec les femmes, il doit vraiment me prendre pour une goss, surtout en m'appelant "miss" hey oh j'ai 30 ans et toutes mes dents et je sais ce que je veux : je te veux lol

Non mais pas dit comme çà va falloir avoir en face de lui le courage de mes convictions et ne pas cultiver ce jeu de séduction... et laisser traîner, traîner..

Oui va falloir lui dire simplement qu'il me trouble.
Je suis troublée parce qu'attirée par lui en tant qu'homme pas en tant que médecin et que cela est impossible.... .... ... ..... ... .... ...
Aie!Socrate is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 03h01   #845
Aie!Socrate
Membre
 
Avatar de Aie!Socrate
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 129
Re : amoureuse de son medecin?

J'avais pensé à la fin du prochain rdv ou au tout dernier lui offrir une boîte de délicieux mets avec ma carte à l'intérieur et un mot très bref mais assez éloquent, le contenu du mot, je n'y ai pas encore réfléchis mais souvent je trouve qu'un mot est pas assez direct et conserve une connotation encore trop juvénile...

Lui laisser un cadeau en marque de reconnaissance et de félicitations mais oralement lui dire à la fin d'une consultation, bon tout va bien, nicke, super, je suis ravie de votre talent exercée sur moi etc... mais à présent je souhaite m'adresser non pas au professionnel que vous êtes mais à l'homme : contre toute attente une attirance est née et bien que la situation soit embarrassante je n'en demeure pas moins une femme et vous un homme... oui déontologie et tout le tralalalalalalallalalallalala

il réagira sans doute très mal à l'aise ou prompt à me répondre : ouhlallalal pauvre fille je ne m'occupe pas de toi

dans le cas n° 1 ; je trace en laissant ma carte avec un petit "au cas où..."

et hop je trace
Aie!Socrate is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 03h02   #846
CoccinelleVole
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

Si je peux t'apporter un conseil, c'est de ne pas te faire d'illusion, dis-toi que, forcément, il refusera quoi que ce soit...

Dernière modification par CoccinelleVole 05/11/2011 à 16h46.
  Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 03h11   #847
CoccinelleVole
 
Messages: n/a
Re : amoureuse de son medecin?

merci pour ce partage!

Dernière modification par CoccinelleVole 05/11/2011 à 16h48.
  Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 03h13   #848
Aie!Socrate
Membre
 
Avatar de Aie!Socrate
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 129
Re : amoureuse de son medecin?

Hihiih tnat mieux si je te donne le sourire je préfère cela et je te le donne aussi parce qu'à travers mes propos tu te revois çà me ferait pareil à ta place, oui, en général dans tous les cas je me dis toujours que çà va pas le faire pour pas que la chute soit trop douloureuse, alors je pourrai partir du principe de ne rien lui dire dans ce cas mais je crois que c'est trop tard et je me dois d'être aussi "clean" que lui donc honnête sinon à chaque fois que je voudrai le voir ce sera pour lui et pas pour une raison médicale !!

par contre jsuis pas ok avec ta psy, l'attirance entre 2 personnes n'a pas de limites d'âge ou de je en sais quoi, pas de règles, mais beaucoup de personnes sont très réactionnaires quand à des situations qu'il ne faut pas voir se réaliser...

Un médecin peut tomber sous le charme de sa patiente et réciproquement mais ceci est extrêmement rare et je sais pertinemment que ce n'est pas le genre de chose qui peut m'arriver.

Je vais me prendre un vent mais au moins j'aurai été honnête envers lui en montrant que je n'attends rien mais qu'en raison de cette attirance je ne peux poursuivre à le voir même si c'est un chirurgien très compétent.
*
Oué je me fais des scénarios pour essayer de conclure à celui qui serait le plus juste sans trop me casser les dents

mais je sais très bien également qu'il ne faut pas se faire d'illusions, d'en parler me permet de recadrer et de rester les pieds sur terre, merci, car j'imagine que pour toi coccinnelle çà doit pas être évident de raviver ces évènements...

J'essaie de transformer positivement la situation en me disant qu'au meilleur du pire après, çà me fera une anecdote rigolotte à raconter !

mais pourquoi as t'-il fallu que je tombe sous son charme, je ne lui en trouvait même pas au début ! il n'a rien d'exceptionnel physiquement, jsute atypique...
Aie!Socrate is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 03h17   #849
Aie!Socrate
Membre
 
Avatar de Aie!Socrate
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 129
Re : amoureuse de son medecin?

.. mais pas pour moi


quand à mistinguette nicotine oui j'ai eu beaucoup de chance, j'ai eu le dégout profond de la clop avant même d'apprendre que j'étais enceinte, du coup ce fut une bonne raison de continuer sur cette belle lancée et çà dure ! !

mais il m'a fallu longtemps... la cigarette palliait à des addictions précédentes... etc..; etc... maintenant c'est le sport (enfin va falloir attendre encore un peu), c'est une dépendance bienfaisante, le sport..

je suis enchantée d'avoir échangée avec toi, ce fut une agréable surprise et un réel plaisir, au plaisir aussi de nouveaux épisodes et je te souhaite pleins de belles choses
Aie!Socrate is offline   Réponse avec citation
Vieux 29/10/2011, 03h21   #850
Aie!Socrate
Membre
 
Avatar de Aie!Socrate
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 129
Re : amoureuse de son medecin?

oui çà cogite gavé !

vais me coucher au moins quand jdors je rêve je pense pas !!

c'est pourquoi HELP au secours, va falloir que je lui parle au prochain RDV, je serai soulagée et puis c'est bon je peux le faire, l'opération est passée, je serais suivie par son confrère et puis voilà

bisous, merci à toi, pour ta disponibilité et ta gentillesse, je te raconterai comment çà s'est passé, çà roule, douce nuit à toi aussi

Aie!Socrate is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion Rechercher uniquement dans cette discussion
Rechercher uniquement dans cette discussion:

Recherche avancée
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide





Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 15h46.


Le forum Atoute utilise le script de forums VBulletin
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.



Ce forum n'est pas un chat

Cliquez pour en savoir plus sur le Retour des zappeurs-TDAH !