Forum médical Atoute.org

Recherche :
Derniers articles publiés :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Maladies, traitements, médicaments
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Maladies, traitements, médicaments Sur ce forum, vous pouvez parler des maladies et de leurs traitements. Ne venez jamais chercher un diagnostic ou une réponse personnalisée en exposant vos symptômes, ce forum ne remplace pas une consultation médicale et votre message serait effacé.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 30/10/2010, 17h32   #26
vanille50
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2010
Messages: 1
Re : Enurèsie chez l'adulte

bonjour
j'ai 30 ans et j'ai touours "fait pipi au lit", de maniere plus ou moins variable en fonction des periodes. On a tout essayé noter les jours pour voir s'il y avait pas des causes, arreter de boire aprés 18h00...
Bref, en vieillissant ca c'est un peu calmé mais dés que j'y pensais plus ca revenait.
Traitement pipi stop, minirin... Rien à faire. Le seul truc qui pouvait faire de l'effet le ditropan mais à long terme pas trés bon pour l'organisme.
J'ai eu un faux espoir pendant ma premiere grossesse (l'année derniere) car bien que j'aille aux toilettes toutes les 5 minutes le jours rien la nuit et meme aprés. J'étais contente et là cette semaine rebelote j'ai refait une fois je suis dégoutée. C'est humiliant, même si mon mari est compréhnsif je me sens sale et bête. Je me demande en plus si ya une question d'heredité car mon ptit bout risquerait d'en souffrir aussi.
vanille50 is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/03/2011, 19h56   #27
scorpion92
Membre
 
Date d'inscription: mars 2011
Messages: 1
Re : Enurèsie chez l'adulte

Bonjour, je suis dans le même cas que la plupart d'entre vous, et j'en ai marre, j'en peux plus de me réveiller dans un lit trempé qui pu. J'en ai marre de devoir me lever pour changer mes draps, d'avoir froid. J'en ai marre d'avoir peur de m'endormir quand je suis ailleurs...
Je suis avec quelqu'un depuis 2 ans et demi, il est au courant de ce fardo et est très compréhensif, mais moi je me dégoûte, je me sens sales, je ne veux même plus qu'il me touche dans ces cas là.
Ca fait 19ans qu'on me dit que ca passera, qu'il faut un peu de temps, mais merde ! Ca passe pas, et j'ai plus de patience...
J'ai essayé de choses : homéopathie, hypnose, minirinmelt (comme tout le monde on dirait bien, et ca a marché, mais dès que j'ai arrêté, c'était reparti), je suis allée voir des mutliples psy, j'ai fait des tests de sommeils (j'ai le sommeil très profonds, mais selon eux ce n'est pas la cause, et de toutes façons il n'y a rien a faire), urologiques (tout allait bien aussi)...
Je désespère franchement... Donnez moi une piste si vous en avez une !
Je sais pas vous, mais moi ca ne me console pas du tout de me dire qu'il y a pire ! C'est une chose dont il est difficile de parler, quasiment impossible, mais c'est un poids si lourd
Merci, et courage
scorpion92 is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/03/2011, 00h21   #28
gomme
Membre
 
Avatar de gomme
 
Date d'inscription: mars 2005
Localisation: Montréal
Messages: 41
Re : Enurèsie chez l'adulte

Citation:
Posté par Mariely
Cela peut se produire environ 2-3 fois par année, pendant que je rêve. C'est toujours le même scénario: j'ai envie d'uriner, je m'assied sur une toilette et j'ai de difficulter à uriner ++. Je dois vraiment forcer mais lorsque ça commence tout devient facile... Je commence alors à m'éveiller car mon urine se répend sur moi .
--- Mariely

Bonjour !
Je ne sais pas si ce que je vais vous raconter va vous aider. J'ai été propre jour et nuit à l'age de 2 ans. Puis, on va dire jusqu'à l'âge de 5 ou 6 ans, peut-être 8, j'avais de temps en temps des "accidents". Comme tous les enfants je suppose. Ce qui m'interpelle, c'est que je me rappelle très bien que lors de ces rares "accidents" c'est ce rêve que je faisais. Exactement le même. Peut-être une piste à creuser avec un psy. En tous cas cela semble montrer que lorsqu'on est énurésique, on incorpore l'envie d'uriner dans le rêve, et donc on ne se réveille que mouillé, quand on est pas énurésique, on n'inclut pas l'envie d'uriner dans un rêve, et on se réveille.... Je dis peut-être des bêtises.... une piste à suivre.
Bon courage
__________________
A-t-on déjà vu quelqu'un embrasser l'instant qui passe ? (François Poirié)
gomme is offline   Réponse avec citation
Vieux 07/04/2011, 03h32   #29
Morogoth
Membre
 
Date d'inscription: avril 2011
Messages: 1
Re : Enurèsie chez l'adulte

Bonjour à tous et toutes.

Je suis actuellement étudiant infirmier et je cherchais des informations pour une démarche de soins (un travail long et assez ******, je vous épargne les détails).

Une patiente que je prends en soins est âgée et a des incontinences nocturnes. Elle en souffre d'être dépendante de l'équipe de nuit qui viens la réveiller plusieurs fois dans la nuit (elle a un sommeil léger) pour lui changer sa protection. Elle en porte aussi en journée car elle émet des urines lorsqu'on la mobilise. Elle est très honteuse de ce traitement et prend tout sur elle même, alors que ce n'est que l'âge qui veut ça.

Ce que nous avons mis en place (l'équipe soignante, la patiente et moi) c'est de ne plus la faire boire après 16h30-17h (elle sous Lasilix un diurétique) et ses nuits se passent mieux, l'équipe de nuit la réveille moins et tout se passe pour le mieux pour elle ces derniers jours.

Sinon, pour le problème posé par Chantchant en début de topic, l'alcool (et les amateurs de bière le savent) provoque des mictions importantes, en particulier lors de forte consommation.

Une kiniséthérapie peut aussi être envisagée lors d'énurésie causée par un problème au niveau des sphincters (les parties mobiles qui aident à se retenir). Une rééducation des muscles pelviens (en particulier chez la femme) peut être miraculeux (mon ex y est passée et elle n'en souffre plus!).

J'ai pu lire aussi que Zero05 souffrait d'anxiété, ce qui te cause des énurésies. Dans ces cas là tu peux aller voir un médecin pour qu'il te prescrive des anxiolithiques légers lorsque tu traverse ces périodes.

Je ne sais pas si je suis de bon conseil, mais dans tous les cas, bonne soirée à tous!
Morogoth is offline   Réponse avec citation
Vieux 16/06/2011, 03h49   #30
Miaouuss
Membre
 
Date d'inscription: juin 2011
Messages: 1
Re : Enurèsie chez l'adulte

Bonjour/bonsoir à tous et à toutes !

Je viens vous demander un peu d'aide. En réalité, je ne souffre pas du tout d'énurésie. Par contre, mon petit ami qui a 20 ans, oui. Il a déjà été voir des spécialistes, et il en voit toujours. Apparemment ce n'est pas un problème d'urine, ni psychologique, mais il aurait un sommeil trop profond. Néanmoins, les spécialistes ne savent toujours pas réellement.

Si je viens à vous, c'est parce que je sais qu'il en souffre intérieurement. Il m'en parle que très rarement, mais je sais que ça l'affecte, et c'est bien normal. Je suis la première personne extérieure à sa famille à qui il en parle, et qu'il a laissé dormir dans sa chambre. Je pense qu'il a comprit que j'étais très compréhensive face à ce problème, et que je le soutiendrais. J'aimerais juste avoir vos avis, vous qui savez ce qu'il ressent, j'aimerais vous demander : que puis-je faire pour lui montrer mon soutient ? Pour essayer d'atténuer sa souffrance ? Car c'est quelqu'un de très fort dans la vie, et savoir qu'il se sent impuissant face à ce problème, je sais que ça le met très en colère contre lui-même. Bref, je sais qu'il en souffre, et vous qui connaissez cette douleur, j'aimerais que vous me disiez ce que je peux faire pour l'aider en n'importe quelle façon... L'aider à lui redonner confiance en lui... ?

En tout cas, pardonnez-moi pour le dérangement, et merci pour votre écoute. L'énurésie de mon petit ami m'affecte plus qu'il ne le croit, et j'aimerais vraiment pouvoir faire quelque chose pour qu'il se sente mieux...

Encore merci, et bonne journée/soirée à tous et à toutes !
Miaouuss is offline   Réponse avec citation
Vieux 12/08/2011, 08h50   #31
PLATANO
Membre
 
Date d'inscription: août 2011
Messages: 1
Re : Enurèsie chez l'adulte

J'aurai bientôt 18 ans et je décide enfin de poster un message ici à la suite des nombreux témoignages que j'ai pu lire.

Je souffre exclusivement d'énurésie nocturne. Depuis tout petit je crois que je n'ai jamais cessé d'avoirs des "soucis la nuit".
Pourtant avec le temps il est vrai que les accidents se sont espacés, jusqu'à dix ans c'était toutes les nuits et aujourd'hui çà peut varier d'une semaine sans rien, un mois ou deux, puis revenir sur 3 jours en continue...(je reviens de vacances et il ne m'arrive jamais rien pendant ce temps là).
J'ai bien sûr tout essayé mais je suis venu sur ce forum pour chercher des réponses, et je crois que j'ai trouvé la source de mon probleme.
Le membre MIAOUSSS explique dans le message précédent que son ami a un sommeil profond et je pense qu'il est possible que ce soit la cause de mes ennuis.
Je n'arrive pas, et depuis la nuit des temps, à me réveiller la nuit.
Ma famille et moi même avons tous essayé, ils venaient me secouer dans mon lit quand j'étais plus jeune, je ne levais même pas un sourcil. Les réveils, encore pire. On a même fait un test, ils se sont mis à courir dans les escaliers en tapant des pieds: aucun résultat.
Tout çà pour dire que peut être si j'arrivais à me lever la nuit (car je n'ai même pas cette sensation d'un rêve durant lequel je serai aux toilettes), je pourrai peut être régler ce probleme une bonne fois pour toute.
Je tiens à préciser que je suis qqn de nerveux, pas de stress, mais plutôt dans le sens où je ne peux pas rester sans rien faire plus de deux minutes. Peut être est-ce aussi une des causes à mes problemes la nuit.

Inutile de préciser combien cela à gacher mon enfance et me détruit petit à petit car je suis qqn qui deteste se reposer sur les autres. Mais bon, il faut savoir ce qu'on veut.

Merci à tous pour ces témoignages =)

Dernière modification par PLATANO 12/08/2011 à 09h08.
PLATANO is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/01/2012, 13h54   #32
Mariedur
Membre
 
Date d'inscription: janvier 2012
Messages: 1
Re : Enurèsie chez l'adulte

J'ai trouve une solution et un seul mot à dire : Génial !
Ma fille de 6 ans n'avait jamais passé une nuit au sec, elle faisaitpipi plusieurs fois par nuit et avait un sommeil très lourd !
C'étaitl'inondation tous les jours !
Je lui ai mis l'Alarme stop pipi tous les soirs pendant un peu plus d'un moiset plus rien ! Elle se réveille au sec[
Je ne regrette absolument pas mon achat !
Mariedur is offline   Réponse avec citation
Vieux 23/01/2012, 14h38   #33
pedia
Membre
 
Avatar de pedia
 
Date d'inscription: janvier 2011
Messages: 1 031
Re: Re : Enurèsie chez l'adulte

Citation:
Posté par Mariedur
J'ai trouve une solution et un seul mot à dire : Génial !
Ma fille de 6 ans n'avait jamais passé une nuit au sec, elle faisaitpipi plusieurs fois par nuit et avait un sommeil très lourd !
C'étaitl'inondation tous les jours !
Je lui ai mis l'Alarme stop pipi tous les soirs pendant un peu plus d'un moiset plus rien ! Elle se réveille au sec[
Je ne regrette absolument pas mon achat !
Bien planqué la pub
__________________
Frédéric, Assistant en pédiatrie
pedia is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/04/2012, 23h03   #34
pupuce92
Membre
 
Date d'inscription: avril 2012
Messages: 1
Re : Enurèsie chez l'adulte

Bonsoir,
je rebondis sur ton message Miaouuuss car je vis la même chose que toi... mon petit ami est atteint d’énurésie nocturne
J'accepte la situation par amour... mais lui le vit très mal. Nous ne pouvons pas imaginer partir en week end par peur qu'il arrive "quelque chose"
Mais cette maladie influe également sur sa vie quotidienne... les nuits sont pénibles, il repousse l'heure du coucher en espérant que cela va éviter les soucis, le matin il est fatigué et impossible de se lever, pas le courage d'aller bosser et ça le déprime... un parfait cercle vicieux !
J'aimerais tellement pouvoir l'aider.
Il refuse de se protéger la nuit, cela serait "accepter" le problème et ça, ça serait impensable pour lui

Peut être qu'en parler avec quelqu'un qui vit la même chose que lui pourrait peut être l'aider car j'ai bien essayé de lui en parler, ca tourne vite court... le fait d'en parler, l'y fait penser et y penser, c'est presque sur que la nuit va être "mauvaise"

Pour avoir lu tous vos témoignages, je ne vois pas de solutions émerger, si quelqu'un a trouvé ne serait qu'un début de solution, je suis preneuse... je refuse que cette maladie mette en péril notre histoire....

Merci a vous tous de m'avoir écouté



Citation:
Posté par Miaouuss
Bonjour/bonsoir à tous et à toutes !

Je viens vous demander un peu d'aide. En réalité, je ne souffre pas du tout d'énurésie. Par contre, mon petit ami qui a 20 ans, oui. Il a déjà été voir des spécialistes, et il en voit toujours. Apparemment ce n'est pas un problème d'urine, ni psychologique, mais il aurait un sommeil trop profond. Néanmoins, les spécialistes ne savent toujours pas réellement.

Si je viens à vous, c'est parce que je sais qu'il en souffre intérieurement. Il m'en parle que très rarement, mais je sais que ça l'affecte, et c'est bien normal. Je suis la première personne extérieure à sa famille à qui il en parle, et qu'il a laissé dormir dans sa chambre. Je pense qu'il a comprit que j'étais très compréhensive face à ce problème, et que je le soutiendrais. J'aimerais juste avoir vos avis, vous qui savez ce qu'il ressent, j'aimerais vous demander : que puis-je faire pour lui montrer mon soutient ? Pour essayer d'atténuer sa souffrance ? Car c'est quelqu'un de très fort dans la vie, et savoir qu'il se sent impuissant face à ce problème, je sais que ça le met très en colère contre lui-même. Bref, je sais qu'il en souffre, et vous qui connaissez cette douleur, j'aimerais que vous me disiez ce que je peux faire pour l'aider en n'importe quelle façon... L'aider à lui redonner confiance en lui... ?

En tout cas, pardonnez-moi pour le dérangement, et merci pour votre écoute. L'énurésie de mon petit ami m'affecte plus qu'il ne le croit, et j'aimerais vraiment pouvoir faire quelque chose pour qu'il se sente mieux...

Encore merci, et bonne journée/soirée à tous et à toutes !
pupuce92 is offline   Réponse avec citation
Vieux 09/05/2012, 00h33   #35
Xavier38
Membre
 
Date d'inscription: mai 2012
Messages: 1
Re : Enurèsie chez l'adulte

Bonjour,
Depuis toujours j'ai un soucis d'énurésie primaire. Je n'ai jamais été propre la nuit.A mon souvenir, je crois que j'ai eu une seule période de 4 semaines ou je n'ai eu que 5 ou 6 accidents.
Je mouille environ mon lits 6 jours sur 7. Une chose est certaine, c'est que je suis incapable de passer une nuit sans avoir besoin d'aller aux toilettes si par chanche je me réveille.
J'ai un someille très ( trop) profond selon mon épouse.
Il n'y a aucun facteur psychologique.
Nous avons fait avec mon épouse toutes les solutions possibles que nous connaissions : Alarmes, Médecin, desmopressin, minirin, et j'en passe.
J'ai fait des tests uro-dynamique, j'ai fait un examen de la prostate qui n'ont rien révélé.
Je me trouve aujourd'hui dans un impasse.
Par contre, il est important de souligner que je vais très souvent au toilettes en journée car j'ai une petite vessie .
Avez vous des solutions ou des témoignages à me fournir pour m'aider car je commence vraiment à ne plus savoir quoi faire. Merci de votre aide.
Xavier38 is offline   Réponse avec citation
Vieux 18/07/2012, 21h28   #36
elidor
Membre
 
Date d'inscription: juillet 2012
Messages: 1
Re : Enurèsie chez l'adulte

Bonsoir,
Je vois qu'il y a énormément de problemes d'énurésie Adulte. Je suis une personne définie "terrain Anxieux" par le Médecin. Moi toutes les nuits je fais beaucoup de mauvais reves de type anxiogènes : c'est toujours des choses a faire, et je n'y arrive jamais. Ca m'arrive de pleurer en dormant, ca me donne envie d'uriner de tellement que je m'énerve dans le reve. Alors je reve que je suis aux toilettes et l'autre nuit j'ai tout uriné au lit.
Je vais voir un urologue directement. A Bientot.
elidor is offline   Réponse avec citation
Vieux 14/01/2013, 03h19   #37
Alex86
Membre
 
Date d'inscription: janvier 2013
Messages: 1
Re : Enurèsie chez l'adulte

Citation:
Posté par pupuce92
Bonsoir,
je rebondis sur ton message Miaouuuss car je vis la même chose que toi... mon petit ami est atteint d’énurésie nocturne
J'accepte la situation par amour... mais lui le vit très mal. Nous ne pouvons pas imaginer partir en week end par peur qu'il arrive "quelque chose"
Mais cette maladie influe également sur sa vie quotidienne... les nuits sont pénibles, il repousse l'heure du coucher en espérant que cela va éviter les soucis, le matin il est fatigué et impossible de se lever, pas le courage d'aller bosser et ça le déprime... un parfait cercle vicieux !
J'aimerais tellement pouvoir l'aider.
Il refuse de se protéger la nuit, cela serait "accepter" le problème et ça, ça serait impensable pour lui

Peut être qu'en parler avec quelqu'un qui vit la même chose que lui pourrait peut être l'aider car j'ai bien essayé de lui en parler, ca tourne vite court... le fait d'en parler, l'y fait penser et y penser, c'est presque sur que la nuit va être "mauvaise"

Pour avoir lu tous vos témoignages, je ne vois pas de solutions émerger, si quelqu'un a trouvé ne serait qu'un début de solution, je suis preneuse... je refuse que cette maladie mette en péril notre histoire....

Merci a vous tous de m'avoir écouté


Bonsoir j'ai 19 ans et pour la première fois je me résous a en parlée sur un forum j'ai toujours eu des Soucy la nuit même si parfois il y a des période de 1 moi au maximum ...mais rare ou je ne mouilles pas mes draps ...
Je revient sur ce que tu disais car j'ai une copine depuis 7 moi avec qui je dort chaque weekand il ne c'ettais jamais rien passé au niveau des accident de nuit ..
Et donc je repousse également aussi a chaque fois l'heure du couche quitte a m'endormir a 05h00 du matin ... Mais être au sec ..
J'ai plus que honte car cette nuit malgrés ne pas avoir bus de la soirée et fais tus ce qu'il fallais c'est arrivée ...
En petite quantité (dieu merci) ou pas ..
Elle ne sais rendu compte de rien mais je commence vraiment a avoir peur et surtout a en avoir marre ... Si ton copain veut en parlée sa m'intéresserais aussi ... J'en ai jamais parlée a personne j'ai honte c'est pas facile ..
Et j'espère que ma copine réagirais comme vous deux ..
Voilà j'espère avoir des réponses à bientôt ...
Alex86 is offline   Réponse avec citation
Vieux 28/05/2013, 13h02   #38
reinette
Membre
 
Date d'inscription: mai 2013
Messages: 1
Re : Enurèsie chez l'adulte

Bonjour,
cela fait plus de 4 mois que je suis avec mon copain et j'ai découvert 3 jours après notre rencontre qu'il avait un problème... donc je lui ai dit que ce n'était pas grave... mais il était super gêné ! et depuis ça arrive plusieurs fois par semaine si ce n'est tout les jours (presque!) je me suis montré compréhensible pour ce problème mais ça fait 15 ans qui n'a pas été voir un médecin (1998) à ce qu'il me dit, il a fait tout les examens possibles pour conclure qu'il a une petite vessie. Je sais qu'il en souffre mais dès que je lui en parle, il se ferme ! et depuis hier, c'est source de dispute car il sait qu'il a un problème et je comprends tout à fait ! juste que pour lui c'est devenu normal au quotidien et il laisse faire les choses en restant ignorant envers moi!! donc je voudrais avoir des conseils suite a ça ou avoir l'avis de qlqu'un qui a la même situation que moi!! car je ne sais plus quoi faire car à cause de ça on a de moins en moins de relation sexuelle!!!
merci de me lire
reinette is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/06/2013, 11h25   #39
calinedora
Membre
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 1
Re : Enurèsie chez l'adulte

bonjour
depuis ma naissance, je vis avec ce problème "l'énurésie" nocturne, je ne vous cache pas que ça me pourris la vie, pas de voyage, la famille ne vous accepte pas chez eux ( à part 2 pers.), et coté relation , toujours célibataire. Ayant fait et eux énormément d'examen, des traitements médicaux, sans compter les cures, toujours le même problème et quasi tous les soirs. Depuis 3 ans, je mets des protections de nuit, on va dire que ça "change" un peu le quotidien car tous les matins, je ne suis plus obligée de changer les draps comme je le faisais avant. Maintenant, ce qui sont en couple, ne gâchez pas ça, acceptez de mettre des protections ( je sais pas facile), ne faite pas fuir la personne que vous aimez et surtout qui vous aime comme vous êtes, c'est très dur de trouver quelqu'un qui accepte se problème, discutez en, ça en vaut la peine. Pour vous dire j'ai 43 ans, lesbienne et ça se termine par des réflexions méchante derrière votre dos, ou des que vous en parlez dans une 1ere rencontre face à face ou un contact sur pc, on vous dit non, je ne peux pas vivre a côte de se problème et là vous demandez pourquoi? pas de réponse

Donc voilà pourquoi je viens d'arriver sur ce forum, je recherche des dials et pourquoi pas une femme qui m'accepterai comme je suis.

Pour ceux qui on des enfants comme ça, surtout et j'insiste, ne les grondez pas, les punissez pas bref soyez a cote d'eux car s'est son avenir qui est en jeu, j'en parle de connaissance de cause, les miens ont fait tout ce qu' il ne fallait pas, ........,

excusez moi si mon texte est long mais il fallait que j'en parle alors si quelqu'un veut en discuter, pas de soucis, au contraire.

bon courage à tous et à toutes
calinedora is offline   Réponse avec citation
Vieux 08/12/2013, 19h09   #40
suspensi0n
Membre
 
Date d'inscription: juillet 2013
Messages: 2
Re : Enurèsie chez l'adulte

Bonjour,
Je viens poster un petit message positif, qui donnera peut-être de l'espoir à certains d'entre vous. J'ai été énurétique pendant très longtemps, jusqu'à 17 ans environ.
Vers l'âge de 2 ans, je suis apparemment devenue propre pendant 2 ou 3 mois, parce que c'était la contrepartie pour avoir une poupée dont je rêvais à Noël. Mais ça n'a pas duré. Les couches ont fait parti de mon quotidien jusqu'à 14 ans je crois et les nuits où elles étaient sèches se faisaient rares car je ne me rendais compte que le matin que j'avais eu un "accident".

J'ai essayé plusieurs traitements : des gouttes dans le nez, des comprimés. J'ai tenu un calendrier "soleil et nuage" : parfois j'étais fière de moi car il y avait plus de soleils, mais la plupart du temps, les nuages s'enchaînaient. Et c'était pareil pour mon petit frère malheureusement.

Dans mon souvenir, l'attitude de mes parents était assez humiliante parfois : ils nous sermonnaient sur les économies qu'ils feraient s'ils n'avaient plus à acheter de couches, faisaient du chantage (si tu n'arrêtes pas de faire pipi tu iras en pension). Je me souviens qu'ils m'ont fait croire que je n'avais pas été acceptée dans un collège parce que je faisais toujours pipi... Et puis je me sentais humiliée lorsque j'allais dormir chez quelqu'un et que je me rendais compte qu'ils avaient prévenu la personne (ou ses parents) de mon problème, alors que je savais gérer cela toute seule : mettre ma couche discrètement le soir et l'enfermer dans un sac plastique le matin. Mais ce problème me pourrissait la vie....

Vers 14 ans, j'ai arrêté les couches mais je mouillais souvent mes draps (sommeil trop profond pour m'en rendre compte). J'allais quand même dormir chez des amies, et il ne m'est jamais arrivé de mouiller leurs draps ! J'avais la ruse de ne plus boire après une certaine heure et d'aller faire pipi plusieurs fois avant de m'endormir. Et puis j'avais sûrement le sommeil plus léger chez elle...

Et c'est à partir du lycée que mes nuits étaient de plus en plus sèches. J'ai eu un copain et je crois que c'est à partir de ce moment-là que le déclic s'est fait. Car oui, ça a été un déclic : pas besoin de solution miracle. J'ai juste grandi et je me suis mise à me sentir mieux dans ma peau, à ne plus être constamment dans le milieu familial.
J'ai vécu plusieurs années sans mes parents, et je crois pouvoir compter sur les doigts de deux mains le nombre de fois où un accident est arrivé en 3 ans (le plus souvent lorsque je revenais chez mes parents d'ailleurs). Et quand ça arrivait, je me réveillais souvent avant que le pipi ne touche mes draps.

Une fois il m'est arrivé de faire pipi alors que j'étais avec mon copain alors que je considérais être sortie de ce problème. Il m'a rassuré en me disant que ce n'était pas grave, mais moi je pleurais car je me sentais humiliée et je repensais à toutes ces années de pipi-couches-nuages. Le fait qu'il ne dramatise pas la situation m'a encore aidé, et depuis 1 an, il ne m'arrive plus rien, mais mon sommeil est plus léger et mes relations avec mes parents meilleures...

Alors, je n'ai pas de solution miracle, mais je vous conseillerais de réfléchir à votre sommeil, et aussi pour ceux à qui ça arrive depuis toujours, à penser s'il il n'y a pas un lien avec votre famille.
Si l'énurésie vient d'un problème psychologique, elle s'arrêtera toute seule, quand le problème sera réglé...

Bon courage à tous !
suspensi0n is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide





Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 02h54.


Le forum Atoute utilise le script de forums VBulletin
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.



Ce forum n'est pas un chat

Cliquez pour en savoir plus sur le Retour des zappeurs-TDAH !