Forum médical Atoute.org Lisez le document rédigé collectivement par les membres du forum Alcool : L'alcool, c'est pas un problème...

Recherche :

Précédent   Forum > Conférence Principale > Arrêter l'alcool
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Arrêter l'alcool Ce forum est destiné aux personnes ayant un problème avec l'alcool. Son objet est l'entraide et les échanges.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 30/04/2008, 15h05   #1
Mazhe
 
Messages: n/a
3 mois sans alcoOl mais...

EDIT : JE PRECISE QUE JE SUIS VRAIMENT TRES HEUREUX D'ETRE ABSTINENT.. CE POST N'A PAS POUR VOLONTE DE FAIRE PEUR AUX PERSONNES "Oui mais on est pas heureux dans l'abstinence et j'ai peur"

On est toutes et tous différents et en aucun cas je ne regrette quoique ce soit de mon arrêt...


-----------------------------------------------------

Mééééééééé euh....

Après avoir polluté 2/3 posts avec mes messages de 12 pages de long, je vais créer mon mien en ces lieux, ce sera plusse mieux... Et pis, j'vais faire plusse court...

Juste histoire d'écrire ce qui me passe par la tête en ce moment, libérer un peu l'truc en somme...

Donc, ai arrêté l'alcoOl il ya un peu plus de trois mois (cf signature).... Peu importe comment j'y suis arrivé hein mais ça y est, enfin...

Mais dire que j'ai réussi à arrêter de boire serait un peu trop "généraliste"... Pour autant, je ne m'en sens pas sorti...

Dans ce sens où la vie n'apparait pas plusse belle... J'veux dire par là que la différence entre aujourd'hui et il y a 5/6 mois, ben, c'est pas super flagrant...

J'irais jusqu'à dire que c'est pareil....Sauf que c'est sans alcoOl...

Et je me surprend encore bien souvent à m'imaginer dans telle ou telle situation en train de binouzer... Fort heureusement, me faisant également fort de mon abstinence, je parviens à faire sauter ces idées/images en deux temps, trois mouvements...

Mais y'a un truc qui va pas bien quand même...

De plus, me suis mis aux pétards depuis un mois peut-être... Un peu moins... Fume 3/4 joints par soir... Pfffffff... Alors j'y ai réfléchi...

Le jour où j'ai voulu fumer (j'ai fumé étant plus jeune mais j'ai abandonné pour l'alcoOl), ça m'a traversé l'esprit, me suis dis "pourquoi pas"... Puis j'ai +/- apprécié.. Et j'ai continué...

Mais en fait, je suis en train de sévèrement me questionner... Pourquoi ai-je ce besoin de me retourner le cerveau ????

Je vais certainement lire : "Attention, tu remplaces une addiction par une autre"... Je me souviens avoir dit aussi à Jared je crois que le fait de fumer ne permettrait pas d'arrêter de boire, qu'il fallait tout arrêter...

Néanmoins, moi, j'ai (re)commencé à fumer deux mois après l'alcoOl... Et en aucun cas je ne retoucherai à l'alcoOl.. Encore et toujours aussi déterminé qu'à mes 1ers jours sans... Plus envie de recommencer mes délires alcoOliques et pas envie de foutre x mois d'abstinence en l'air...

Mais je sais pas pourquoi j'ai l'envie d'altérer mon état.... D'autant plus que je ne prends pas spécialement de plaisir une fois que j'ai fumé...Ca a même tendance à me rendre parano... Mais quelque part, ça va "mieux"... Comme si je libérais une certaine frustration...

L'alcoOl qui me manque inconsciemment que j'apaise avec le joint ?
Ma vie que je fuis ?
La faignantise de s'accomoder des simples choses de la vie ?

J'en suis alors arrivé à me demander si je ne devrais pas consulter un psy...

Il y a 3 mois, je refusais cette alternative... Pas besoin pour l'alcoOl... Cures, médecins, mab, médoc n'avaient pas marchés pour moi... Et je m'en sors très bien sans ça... Quelques tentations qui s'effacent illico presto...

Mais consulter pour savoir pourquoi je prends une substance, quelqu'elle soit, pour échapper à la réalité, à je-sais-pas-justement...

Mais pas envie d'remonter à mon enfance... lol

Et pis je remplace pas l'alcoOl par le shit puisque ce ne sont pas du tout les mêmes effets et si ça avait du être le cas, j'aurais fumé dès le début de l'abstinence...

Je sais que ce forum concerne l'alcoOl, que le hash est prohibé mais ça concerne un peu l'alcoOlisme ou plutôt la dépendance... (Pour mon cas du moins).

Dès ce soir, j'ai plus de "matière première"... J'en ai parlé à ma femme, enfin, nous en avaons parlé, s'en est suivi une franche engueulade... Et j'vais arrêter l'pêtard...

Parce que j'arrête pas l'alcoOl pour me mettre à quelque chose d'autre... J'en vois pas du tout l'intérêt...C'est juste une phase... Néanmoins, j'avoue mon inquiétude quant à l'arrêt" justement... Je vais pas aller me rabattre sur l'alcoOl, ça, c'est certain... Mais inquiet car je pense que ça va me gonfler de rien avoir à me mettre dans l'cerveau... Et ça piou du kiou !!!!

Signe qu'il est temps pour moi d'arrêter si je commence à m'inquiéter...

Mais le fond est de savoir pourquoi ce besoin...

Alors ce post n'a pas pour but de générer des réponses puisque je ne pose pas de questions...lol.... C'est juste pour poser, quelque part, mes valises et souffler un peu... Vers des personnes qui connaissent la dépendance, l'alcoOl et qui ne me jugeront pas... Et ça fait du bien...

cesser de se justifier... Mais je crois savoir, finalement, d'où vient mon problème... Plus qu'un manque de confiance en moi, c'est un cas flagrant d'assistanat... En fait, je suis un assisté... Je me pose toujours en gamin, en gars qui doit demander l'autorisation, qui peut pas prendre de décision par peur, etc... Pourquoi ? Parce que j'ai jamais eu à en prendre, on a toujours tout fait à ma place en me disant ce qu'il fallait que je fasse, où et quand...

Et boire/fumer, ça permet limite de dire merde à toutes ces justifications qui me pèsent.. A 30 ans avoir l'impression d'être un gamin de 12 ans qui doit toujours rendre des comptes... Boire/fumer, la seule rebellion que j'ai trouver pour m'affirmer ? Pathétique...

Le souci est qu'en partant de cette constatation, je vois pas ce qu'un psy va bien pouvoir me dire... Le problème, je le connais... Pas besoin de l'entendre...

Encore une fois, 'j'aimerais des solutions, des conseils, mais cette crainte (par rapport à mes diverses et variées consultations naguère) de n'entendre que ma pathologie et pas l'aide...

Enfin bref, vouala, j'ai posé mon post...Ca va un peu mieux, ne serait-ce que de me relire, vous lire, ça me donne de sacrées piqures de rappel, et ça c'est côÔl

Pis une semaine de ouacances à partir de vendredi soir, avec ma femme et ma fille, dans le sud...Sans PC, sans alcool, sans shit.... Faut que j'aère ma tête ! Et faut vraiment que j'y arrive...

Sur ce, je vous souhaite à toutes et tous une excellente continuation...

Et pis vivement que c'te phase à la #{^`[~#{^[~ me passe... -__-"

PS : 'MAIS POURQUOI J'ARRIVE PAS A FAIRE DES MESSAGES COURTS ???? J'le fais pas exprès, j'vous promets !!!

Dernière modification par Mazhe 02/05/2008 à 15h15.
  Réponse avec citation
Vieux 30/04/2008, 15h12   #2
POUTI35
Membre
 
Avatar de POUTI35
 
Date d'inscription: juin 2007
Localisation: ille et vilaine
Messages: 7 527
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

long et alors
tu vides ton sacs et c'est bien.
et puis le principal c'est que ça te fasse du bien
POUTI35 is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/04/2008, 15h47   #3
anna_omega
je vois la vie en...
 
Avatar de anna_omega
 
Date d'inscription: janvier 2008
Localisation: paris
Messages: 2 147
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Hello Mazhe

(je quote pas, hein... )

J'espérais bien que tu allais l'ouvrir, ce post après t'avoir lu sur le fil de Pascesoir...

Alors, plusieurs choses que j'aurais envie de te dire, si tu veux bien... Pi si tu veux pas, j'les dis quand-même (comme dirait S. )...

D'abord, concernant le shit... Effectivement, y'a certainement quelque chose à creuser... Parce que 3-4 pétards tous les soirs, c'est pas rien, surtout pour quelqu'un qui ne fumait pas (ou plus depuis très longtemps) et qui, apparemment, n'aime pas trop ça...

En tout cas, il y a danger, réellement, et sur le front alcool : dans nos neurone, les récepteurs à THP (alcool, pour faire bref) et à THC (cannabis) communiquent entre eux, c'est maintenant prouvé. Ce qui veut dire, qu'en activant tes récepteurs à THC tu réveilles leurs voisins (THP) et ça, c'est clairement ennuyeux... Surtout que ça ne se fait pas tout de suite... ça met environ 3 mois, avec gros risque de rechute sur l'alcool au bout...


Donc, même si tu arrêtes le shit là maintenant tout de suite, gaffe pendant les trois mois qui viennent...

Citation:
J'en suis alors arrivé à me demander si je ne devrais pas consulter un psy...

Il y a 3 mois, je refusais cette alternative... Pas besoin pour l'alcoOl... Cures, médecins, mab, médoc n'avaient pas marchés pour moi... Et je m'en sors très bien sans ça... Quelques tentations qui s'effacent illico presto...

Mais consulter pour savoir pourquoi je prends une substance, quelqu'elle soit, pour échapper à la réalité, à je-sais-pas-justement...

Mais pas envie d'remonter à mon enfance...
Ben oui, mais..

...
Citation:
Mais le fond est de savoir pourquoi ce besoin...


Parce que ça :
Citation:
Parce que j'ai jamais eu à en prendre, on a toujours tout fait à ma place en me disant ce qu'il fallait que je fasse, où et quand...

Et boire/fumer, ça permet limite de dire merde à toutes ces justifications qui me pèsent.. A 30 ans avoir l'impression d'être un gamin de 12 ans qui doit toujours rendre des comptes... Boire/fumer, la seule rebellion que j'ai trouver pour m'affirmer ? Pathétique...
c'est certainement très juste, mais c'est déjà une CONSÉQUENCE... La/les causes sont certainement plus loin, avant, peut-être enfouies... Et là, il vaut mieux être accompagner pour aller y fouiller...

Et puis tu dis...
Citation:
Le souci est qu'en partant de cette constatation, je vois pas ce qu'un psy va bien pouvoir me dire... Le problème, je le connais... Pas besoin de l'entendre...

De l'expérience que j'en ai (et elle est assez longue), jamais un psy ne m'a dit : "vous avez ça et ça, la cause, elle est là, et maintenant, il faut que vous fassiez ça et ça pour vous en sortir"... (si, y'en a eu un qui a essayé... je l'ai rapidement envoyé aux pelotes ). C'est pas son rôle à un psy... Son rôle c'est de t'aider à faire le boulot, toi, t'accompagner, te guider, parfois te pousser un peu quand ça coince pour que ça sorte... Mais si toi tu fais pas, si toi tu veux pas, il ne peut rien... C'est bizarre (), c'est comme si tu attendais d'un psy qu'il fasse exactement ce que tu pointes comme étant problématique pour toi, cad qu'il t'assiste et te dise ce que tu dois faire et comment...

A te lire, t'es pas loin, pas loin du tout... mais ça serait bien de finir le boulot, tu crois pas ?..

Bon, j'espère que je n'y suis pas allée trop fort...

A te lire,
Anne
__________________
annaO
de l'Ô 05/02/2008
de l'air 06/07/2008

L’homme est capable de faire ce qu’il est incapable d’imaginer.
anna_omega is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/04/2008, 16h05   #4
Mazhe
 
Messages: n/a
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Ouais alors là, Anna, t'y es allée super très fort là.... !!!!

(a y est, t'as eu peur ? Tu t'es dis "Arf ! Oups ! S'pas coOl !" ?)

J'dicooooune

Nanmay t'as raison, très certainement...

Après tout, il ne me coute rien d'aller voir un psychiatre hein...

Juste que... Ben voilà quoi, faut l'faire...

THP/THC, je sais... Mais j'ai oublié d'en parler...

Pour l'alcoOl, il y a quelque chose qui fait que je ne peux ni ne veux reboire... Je peux pas, c'est inconcevable même si j'en crève d'envie... 3 mois sans, c'est pas comme 2 jours... Je ne veux pas tout foutre en l'air, en ai trop ch*** pour tout faire capoter...

C'est ce que j'ai dis à ma femme... "Dès que je sens que le pêtard commence à aller trop loin, j'arrête" et c'est ce qui est en train de se produire...

Pas l'impression d'être heureux en fait... Pourtant j'ai tout pour mais.... Y manque un truc... Et je sais pas c'que c'est...

En gros, chui redevenu ce que j'étais il y a quelques mois en arrière.. Paresseux, envie de rien, fatigué, maussade... C'est pas le joint qui me rend comme ça...

C'est comme si j'avais été déçu par l'intérêt qu'apportait l'abstinence... (Que les personnes arrivant en ces lieux ne prennent pas peur hein, ce n'est que mon cas à moi !! loool)

J'veux dire que je vis bien mieux sans alcoOl, j'me réveil frais, je suis frais toute la journée, j'me couche sans problème, je dors bien, mais j'ai l'impression que j'ai la même vie qu'avec l'alcoOl..Ce qui est très vraisemblablement le cas hein...

En fait, je me suis essouflé de mes concepts d'il y a 3 mois...

Je ne suis plus les conseils que je me donnais et que je donne encore aujourd'hui... Je ne comble plus le vide par une activité quelconque et productive...

Faignasse, j'm'énerve tout seul mais je ne parviens pas à me sortir les ***** du ***, c'est affreux... J'ai envie mais non en fait...La flemme énooooorme... Pas motivé pour un sous... Tout m'emmerde...

Exactement comme quand je picolais...

Et ça, s'pas coOl du tout même si, je le clame haut et fort, je ne toucherais plus à l'alcoOl, j'en ai vraiment pas envie... J'ai même pas "soif" à vrai dire...

Mais mon état d'esprit m'ennuie au plus haut point...

Passade qui dure dans le temps et qui m'inquiète car je ne sais que faire...

Et ce que j'attends d'un psy, c'est qu'il me guide, oui... Donc, quelque part, un psy sert à ça je pense, pas uniquement à servir de révélation puisque je sais à peu près d'où je viens et qui je suis ! lol

Mais je suis conditionné comme ça depuis tout petit et j'aimerais bien qu'on m'aide à trouver ce pour quoi je m'intéresse, qu'on m'aide à m'affirmer et à aimer les choses...

C'est saoulant d'être comme ça, j'vous jure... Pffffffffff !

lol

Merci encore à vous pour vot' soutient
  Réponse avec citation
Vieux 30/04/2008, 16h20   #5
anna_omega
je vois la vie en...
 
Avatar de anna_omega
 
Date d'inscription: janvier 2008
Localisation: paris
Messages: 2 147
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Citation:
Posté par Mazhe
Ouais alors là, Anna, t'y es allée super très fort là.... !!!!


Citation:
Posté par Mazhe
(a y est, t'as eu peur ? Tu t'es dis "Arf ! Oups ! S'pas coOl !" ?)

J'dicooooune


Citation:
Posté par Mazhe

Après tout, il ne me coute rien d'aller voir un psychiatre hein...

[/quote] Nan, pas un psychiatre, un psychologue et/ou psychothérapeute, de préférence spécialisé en addictologie... Et ça, ça se trouve... dans les centres d'addictologie, et en pluche, c'est gratuit... Faut juste téléphoner pour prendre rencard...

Passke tu dis, tu boiras plus, quoiqu'il arrive, mais si ça doit être pénible et pas intéressant... sspa une vie, nan ?

Je te le redis, j'ai le sentiment que t'es pas loin, du tout... mais y'a encore un truc qui coince et qui te paralyse...

... un p'tit tour au Calme ?...

Bon, bon, OK, je --- --- ---
__________________
annaO
de l'Ô 05/02/2008
de l'air 06/07/2008

L’homme est capable de faire ce qu’il est incapable d’imaginer.
anna_omega is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/04/2008, 16h28   #6
Mazhe
 
Messages: n/a
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

...loooool...

Non, non, pas de CALME... 2 cures, ça suffit je pense... Enfin, c'est surtout au niveau du taf que je dis ça... Y vont pas apprécier mes chefs...

Quant aux psychologues, j'ai une confiance toute relative...

Psychiatre, c'est quand même docteur étouétou... Et ceux qui sont dans les centres, j'en ai vu... Et ça le fait pas du tout, y s'en foutent (ceux que j'ai vu du moins)...

Alors je sais pas/plus qui aller voir si je me décide...

Un suppo de motivation, une piqure d'intérêt et un patch de joie me seraient nécessaires....

Suis allé au CCAA de là où je vie (Dijon) et ça n'a pas accroché du tout avec le psy donc, j'oublie...

Suis allé à CSV AlcoOl où le psy ne savait que prescrire des médocs donc, j'oublie...

Les mabs, aucun intérêt pour mon souci actuel...

Un "indépendant" ? Donc un psychiatre car remboursé par la sécu... Ben vi hein... Encore faut-il tomber (ENFIN !!!) sur un doc avec qui ça accroche et pas un qui cherche juste son chèque au bout de 15 minutes (ce qui est une tendance très nette chez ceux que j'ai déjà vu)...

Enfiiiiin, j'vais déjà passer une semaine de congés avec ma p'tite famille et on verra c'que ça donne...Ensuite j'aviserai...

J'le sens bien aussi que chui pas loin d'être heureux... Juste que je sais pas ce qu'il me faut, ce qui me manque ou... ben voilà...Est-ce qu'il me manque un truc ou pas ?

Zissizzeuh kouaichtionne

Merky Anna
  Réponse avec citation
Vieux 30/04/2008, 16h40   #7
whisky
Membre
 
Avatar de whisky
 
Date d'inscription: février 2008
Localisation: Breizh
Messages: 284
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Salut Mazhe,

Désolé mais Anna a raison, le psy ne te donnera pas la réponse directos ,il t'aidera à prendre le bon chemin dans ta tête parmi tous les chemins tortueux qui s'y cotoient ! Mais ce n'est pas une raison pour ne pas y aller.
Malgré ton arrêt d'alcool tu te fais ch*** ! Tout te brises les "Tnuuuut" ! Je connais...pour moi çà ressemble à de la déprime voire dépression, et pour çà y a des médocs mais sûrement pas le shit!
Arrête de te ruiner la tronche avec cette merde ! Si t'as réussi pour l'alcool tu y arriveras pour la fumette, c'est sûr.
En ce qui concerne le fait que tout t'emmerde, je pense (même si je ne connais pas ta vie) qu'il faut que tu casses une certaine routine qui a due immanquablement s'installer, casser le rythme habituel. Lances toi dans un truc auquel tu penses de temps à autres en te disant je ferai çà plus tard... Fais toi plaisir. L'alcool devais t'empêcher certainement de faire plein de trucs alors maintenant fais les !!
Courage Amigo,

Franzy,

Dernière modification par whisky 30/04/2008 à 16h43.
whisky is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/04/2008, 17h14   #8
Mazhe
 
Messages: n/a
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Et bien justement mon bon nouvel ami Franzy =) c'est là où le bât blesse*

Qu'est-ce qui me fait plaisir ???

Si je ne faisais que ce qui me fait plaisir, sans tenir compte des autres, voici ce que je ferais :

- Devant mon PC, à jouer...
- Devant la télé...

Voilà, c'est tout...

Ce sont mes "plaisirs".. Passionnant n'est-ce pas ? lol

Nan, c'est pô une vie toussa... 30 ans et j'ai passé la moitié de ma vie à picoler... Donc, par conséquent, rapide calcul, j'ai carrément fouaré mes débuts de vie adulte..

Donc, faut construire en fait... Et m'est d'avis que plutôt que ce souci d'affirmation manquante, il y a ce je-sais-pas-comment-faire.... Je sais pô être naturel...

Toujours le fameux action = réaction... Calculateur (mais pas manipulateur, je précise !), je n'ai de cesse de me poser des questions du genre "si je fais ça, y'aura ça et donc ça ou alors ceci puis...donc non parce que... blablabla"...

Et alcoOl et ou shit, ben, c'est pas réussir à réellement m'engager, pas réellement réussir à couper les ponts avec l'enfance.. Boire pour m'affirmer, me grandir, "m'adultiser"... Et boire pour "souffler"...

Enfin bref..Blablabla...Patati et patata... S'pour ça que j'écris x lignes à chaque fois... Pourtant, chui pas un bavard du tout.. Mais l'écrit, c'est presque le plus efficace pour exprimer ses pensées. Et c'est une bonne thérapie parfois que de se relire quelques temps après ^^

Enfin, déprime ou dépression, j'me souviens que chui déjà passé par cette phase en fait... Lors de mes précédentes tentatives d'arrêt... Serait-ce le fameux "coup de blues des 3 mois" ?

Mouarf, ça va passer... p'tet besoin d'un p'tit coup d'main d'un toubib, mon généraliste pour commencer, et pis on verra..Faisons les choses dans l'ordre, ne nous précipitons pas ! (lol, comment j'retarde l'échéance du psy ! mouhahaha...Bien jouéééé =)

Merci pour votre soutient, ça n'a pas du être chiant à lire un gros blabla comme ça Surtout que j'm'étale sur les z'aut' posts aussi !

EDIT :

Ouais mais en fait non, j'viens de (re)penser à un truc..Faut que je l'écrive..J'avais déjà oublié, pffff..

J'ai un souci d'addiction à l'alcooOoOool.... Je le sais, je ne DOIS PAS oublier ce par quoi je suis passé, ce que j'ai fais subir à mon entourage, etc... Par conséquent, je dois absolument banir tout ce qui altere mon mes esprits...

Je peux pas "jouer" comme ça, s'pas conz'vable =)

non, non..Hop hop hop, y'en a trop jouer avec le feu..Chui stupide moi, s'pas possible...

Voilà, c'est écrit, j'me relirai en temps voulu

S'tout... Bonne soirée tout le mondeuuuh ! Prenez soin de vous...

Dernière modification par Mazhe 30/04/2008 à 17h33.
  Réponse avec citation
Vieux 30/04/2008, 18h08   #9
Gwenlan
 
Messages: n/a
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Citation:
Posté par Mazhe
Est-ce qu'il me manque un truc ou pas ?
Oui.
Le cran de faire enfin face à un truc bloqué en toi.

Lequel?
J'en sais rien, comment pourrais-je le savoir puisque toi même l'ignores.
A force de le fuir.
Car le pétard est un plan B, une fois viré le plan A.
  Réponse avec citation
Vieux 30/04/2008, 18h33   #10
whisky
Membre
 
Avatar de whisky
 
Date d'inscription: février 2008
Localisation: Breizh
Messages: 284
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Nan, c'est pô une vie toussa... 30 ans et j'ai passé la moitié de ma vie à picoler... Donc, par conséquent, rapide calcul, j'ai carrément fouaré mes débuts de vie adulte..

Trop tard c'est fait ! Mais il est jamais trop tard pour bien faire alors ne fouare pas le reste et au contraire construis le pour toi et pour ta Petite Famille (J'ai cru comprendre que tu avais une Pit'chounette).
Poses toi et demandes toi ce qu'il y a de réellement important dans la vie. Cà fait relativiser pas mal de choses et tu verras qu'en haut de la pyramide, à mon avis, il y aura Ta Petite.
Alors c'est quoi l'important ? Cherches bien...

Franzy
whisky is offline   Réponse avec citation
Vieux 30/04/2008, 19h43   #11
Gompat
 
Messages: n/a
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Citation:
Posté par Mazhe
Voilà, c'est écrit, j'me relirai en temps voulu

S'tout... Bonne soirée tout le mondeuuuh ! Prenez soin de vous...

non, surtout continue comme ça, mazhe, ne change pas

tout à l'heure , en te lisant, je me demandais comment aussi tu pouvais avoir la pêche et la sensibilité que tu avais en écrivant ....c'est sympa, tu sais

maintenant, je comprends mieux qu'il nous faille toujours une béquille pour nous appuyer et que pour certains ça peut être la fumette de temps en temps ...

moi, je ne l'ai pas ....alors, ma fumette à moi, c'est la rechute ...

bref, tout ça pour te dire que tes trois mois, je les apprécie tout autant que tu peux le faire


( euh, gaffe au plan B quand même, mais ça n'engage que moi )
  Réponse avec citation
Vieux 30/04/2008, 21h33   #12
coolsharp931
Le Tandem
 
Avatar de coolsharp931
 
Date d'inscription: juin 2007
Messages: 3 395
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Citation:
Posté par Mazhe

............................

Enfin, déprime ou dépression, j'me souviens que chui déjà passé par cette phase en fait... Lors de mes précédentes tentatives d'arrêt... Serait-ce le fameux "coup de blues des 3 mois" ?
...............



S'tout... Bonne soirée tout le mondeuuuh ! Prenez soin de vous...

Salut Mazhe,

"Serait ce le fameux "coup de blues des 3 mois"?

C'est bien possible...

Nous aussi avions envie de rien,
après avoir réussi à
ne plus être dépendant de l'alcool...
Le vide, l'envie de... pas grand chose
pour ne pas dire l'envie de rien.

Cela a duré un moment ...
et puis nous avons continué à être vigilants
et le temps a passé... 5 mois, 6 puis 7 et...
toujours ce vide...

ci-dessous ce sont tes mots

"Donc, par conséquent, rapide calcul, j'ai carrément fouaré mes débuts de vie adulte.."
"Donc, faut construire en fait... Et m'est d'avis que plutôt que ce souci d'affirmation manquante, il y a ce je-sais-pas-comment-faire.... Je sais pô être naturel..."

C'est pas évident... mais peu à peu, le temps fait un travail
que seul le temps sait faire...
Donc il faut donner le temps au temps, apprendre à construire
et commencer a faire les débuts dans cette vie d'adulte,
débuts que tu as "carrément fouarés" ... moi aussi d'ailleurs...et,
nettement plus que, juste le début de, ma vie d'adulte...

Nous,le tandem, en sommes à 10 mois et demi
et le temps commence à nous faire
entrevoir des possibilités,
un tout petit peu plus réjouissantes...

Tu as trente ans...je t'envie...
j'ai du attendre d'avoir 56 ans
pour arriver dans cette vie d'adulte... sans alcool...

trois mois... c'est bien!
une chose à la fois...
abstinence, alcool zéro
A plus

Michael
le tandem

318 jours
je n'ai pas parlé de D & V
je sais que ça te fout les boules...
__________________
philemon et baucis
Si nous etions tous parfaits, il n'y aurait personne sur ce forum
alcool 18 Juin 2007
lets be positive !
If you have nothing to say, say nothing.
tabac 18 Avril 2004

Dernière modification par coolsharp931 30/04/2008 à 21h35.
coolsharp931 is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/05/2008, 10h08   #13
Mazhe
 
Messages: n/a
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Merci à vous pour ces mots....

Nous sommes le 2 mai 2008... Je suis au boulot... Pas de pétard depuis mercredi soir... Hier, suis allé avec ma femme et not' fille à un vide-grenier avec des z'amis puis sommes allé diner chez d'aut' z'amis...

C'était très sympa... Néanmoins, à la buvette du vide-grenier, étant donné qu'on y est resté environ 1h30, j'avoue que j'ai eu un peu de mal.... Je les voyais toutes et tous avec leur verre, etc, etc...

Sur la fin, ma femme m'a dit qu'elle était désolée, qu'elle avait vu que ça avait été difficile pour moi... Le fait est que je n'avais pas envie de boire... J'avais juste envie d'être comme les z'autres. Mais je sais que je ne peux pas me permettre un verre. Le côté frustrant quoi. Ca ne m'a pas mis en danger ou quoique ce soit du genre, je sais que je n'ai pas à retoucher à l'alcoOl, je ne résiste pas ni ne lutte pour ne pas boire, j'arrive vraiment bien à me débarrasser de ces idées lorsqu'elles viennent mais toujours cette "frustration" du je-peux-pas-être-comme-les-z'autres...

Alors, j'ai dis à ma femme lorsque nous rentrions que j'aurais bien fumé un joint, pour pallier cette frustration.... alors aujourd'hui, je suis encore en pour-parler avec moi-même pour savoir si j'achète ou pas.

Je sais que non, y faut pas mais voilà, ça fait comme mes cures précedentes... Si j'ai foiré le CALME et ma cure en HP, si les traitements et autres soins que j'ai reçu n'ont pas fonctionnés, avec du recul, je peux dire que c'est parce qu'ils m'étaient "imposés" dans le sens où je faisais tout ça parce qu'il le fallait... Puis, depuis le 27 janvier 2008, j'ai arrêté l'alcoOl parce que réellement j'avais besoin/envie d'arrêter. Pas de médocs ni médecins et ça fonctionne très bien, comme quoi...

Mais pour le pétard, c'est presque pareil... Je ne compte pas fumer toute ma vie, j'en ai nullement l'intention... Néanmoins, j'me dis que j'arrête la fumette parce qu'il le faut, pas parce que je l'ai décidé ou voulu... Je le fais parce que ça ne plait pas trop à ma femme, parce que c'est pas légal, parce que je suis alcoOlo-dépendant et que c'est +/- risqué, etc... Mais pas parce que j'ai voulu arrêter de fumer... Vous voyez la nuance ?

Je sais que c'est très stupide tout ça... Demain matin, je pars à Port Leucate avec mes deux p'tites chéries, pendant une semaine...Ca va faire du bien mais j'ai peur de faire la yeule encore... J'apprécie pas grand chose à vrai dire... Et tous les soirs, je m'en veux d'avoir passé et fais passé une journée de merde à mon entourage par ma tronche patibuaire.

Je sais ce que j'ai, je sais que je suis pas à plaindre et je ne me plains pas du tout... Juste ce truc à la con qui m'empêche d'être....euh....ben justement, qui suis-je ? De quoi suis-je capable ? De quoi ai-je envie ? Qu'est-ce qui m'intéresse ? A ces questions, je n'ai malheureusement aucune réponse.

Alors j'ai bien conscience que fumer ne m'aidera en aucune façon à y répondre à ces questions... Mais d'un autre côté, j'aimerais cesser d'ajouter à mes frustrations déjà présentes en m'interdisant encore et encore un truc. Je souhaite juste que ça vienne de moi, vraiment... Pas que ça me titille comme si fallait que ... Enfin j'en sais rien quoi...

Relou de pas réussir à profiter des simples choses sans s'poser 30.000 questions... Je calcule, je compte, j'analyse, je dissèque, j'anticipe.. Je peux tout bonnement pas laisser se faire les choses, simplement... Et ça me gonfle.

Je sais toujours pas si je vais, oui ou non, en racheter ou pas, faudrait que j'en parle à ma femme... Je pensais nous laisser la semaine de oucances pour décider et voir ensuite..Mais si je fais la gueule pendant ces jours de congés à cause de ça, ça va pas le faire... Mais p'tet que tout se passera bien justement.

Quand j'y pense, j'en ai pas envie, pas besoin. Juste, quelque part comme dans un autre post de Pierrot_75 je crois, qui a acheté de l'alcoOl qu'il a entreposé sans y toucher, c'est pour le côté "rassurant" de la chose.

Pas facile à expliquer mais je suis sur que vous comprenez.

Ah là là là... Je réalise que j'en fais tout un plat de c'te fumette...Et c'est pas nécessaire... Important, certes, mais pas gravissime...

Une phase de plus.

Qui passera...

Comme les autres.

Mais quand ?

Bien à vous mes virtuel(le)s z'ami(e)s...
  Réponse avec citation
Vieux 02/05/2008, 10h13   #14
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 356
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

salut !

J'ai pas tout lu ; juste une phrase qui me saute aux n'oeils !

Citation:
J'avais juste envie d'être comme les z'autres

C'est marrant "ça" quand même, nan ?

p'tete que j'ai bu (entre autre) pour ne surtout pas être comme '"les z'autres" que je trouvais bip et burpssss ou pas glop et niais et oncs (enfin bref ; t'as kapich j'vais pas en faire un dessin ).

J'ai compris en arrêtant de boire que c'était "là" surtout que je n'étais pas comme tout l'monde ; quelle chance !!!

bon ; je vais lire le reste du post !

bisous,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
Sevrage physique
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/05/2008, 10h28   #15
Mazhe
 
Messages: n/a
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Citation:
Posté par svaincra
salut !

J'ai pas tout lu ; juste une phrase qui me saute aux n'oeils !



C'est marrant "ça" quand même, nan ?

p'tete que j'ai bu (entre autre) pour ne surtout pas être comme '"les z'autres" que je trouvais bip et burpssss ou pas glop et niais et oncs (enfin bref ; t'as kapich j'vais pas en faire un dessin ).

J'ai compris en arrêtant de boire que c'était "là" surtout que je n'étais pas comme tout l'monde ; quelle chance !!!

bon ; je vais lire le reste du post !

bisous,
s.

Quand j'y réfléchis, hier, en les voyant boire, c'était pas spécialement pour être comme eux, "normal"... J'avais envie de m'en mettre une en fait... Me suis souvenu qu'avant, je prenais 4 canettes, un bouquin, que j'me trouvais un banc dans un parc et j'y restait 2-3 heures...Et j'adorais ça, ça me manque...

Impossible pour moi de trouver quelconque intérêt sans le "dopant" qui va (pas) bien.. J'veux dire que je peux plus me poser sur un banc à bouquiner pendant x heures si j'ai rien à boire à côté...

Pourquoi quand j'ai fumé, j'adore faire la cuisine ? Pourquoi quand j'avais bu j'aimais aller faire les magasins ? Pourquoi quand j'ai un truc qui a embrumé mon cerveau j'apprécie faire plein de choses ? Et pourquoi, à jeun, sobre, j'ai envie de rien ?

Sérotonine, endorphine, toussa, toussa.... Mouais... S'pas simple d'en créer quand on fait les choses en se forçant...

P'tet qu'un jour, j'me suis rendu compte qu'arrêter de boire ne signifiait pas un changement radical de la vie. Je le savais mais p'tet pas assez fort. J'ai pas répondu au sondage actuel "libération/privation" parce que pour moi, ce sont les deux..

Bien sur, libre, forcément, obligatoirement....
Privé également de ce qui était un "plaisir" lors des quelques premières gorgées (qui se transformaient vite en cauchemars par la suite).. Privé de ce que cela me permettait de faire. Privé du courage, de la pêche que ça me donnait. Privé car je dois m'empêcher de...

Apprécier être en compagnie de ma femme et de ma fille... Oui, j'apprécie réellement mais ne sais pas l'extérioriser... Je ne sais pas définir mes priorités mêmes si elles sont limpides dedans ma tête. Mettre en pratique ce qui est bon, je sais pas faire...

Juste faut du temps.... Mais le temps s'écoule parfois très lentement et la patience s'effrite...

Aaaaaaaah, j'en ai marreuuuuuuuuh même si je suis content et conscient de ce que je possède...

Faut que je me fais hypnotiser ^^ "Maaaaaaaaathieu, vous respiiiiiiirez la joie de viiiiiiiiiiivre... Vous aiiiiiiiiimez toooout... Vous souriiiiiiiiiiez... Vous avez la foooooooooorme... A 3, vous vous réveillereeeeeeeeez et vous sereeeeeeez définitivement de booooooooonne humeeeeeur..."

Vous croyez que ça peut marcherça ? mouhahahaha
  Réponse avec citation
Vieux 02/05/2008, 11h00   #16
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 356
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

re,

bon ; tu t'fais chier ; je prends bonne note.

J'avoue qu'il m'a fallut un paquet de temps pour ... euh... comment dire.... apprécier des moments...
Même avec mes enfants et mon conjoint.

Lorsque tu parles de mater la tv ou rien faire ; je capte aussi.

d'ailleurs ? c'est exactement ce que j'ai fait = passionnant pour la familia ...
mébon...
j'avais bien dit à mon ami ; ça va pas forcément être youplaboum tralalalalalalalalala pendant ? euh... ché pas ; j'm'emmerde ! tout m'ennuie, tout tout tout !!!
J'vais pas tenir comme ça jusqu'à perpet ; it's impossibeuleuh for me !

que dois-je faire : help again and again

cette sale impression de me plaindre sans cesse...
et plus je me plaignais et ?
moi j'm'aimais en fait -ou un truc dans l'genre...

Ce qui m'a fait bouger ?
le Mab ou j'allais j'crois ben...
et pis le temps ché chur...

j'te dis ; j'ai mis des mois et été à pleins de réu pour trouver "the groupe" hyper sympa, marrant et pitou ; qui me correspondait !

ça m'a changé !
ça a surtout changé ma façon de "voir les chooooses" et les gens...

en fait ; je crois que je me suis pas vraiment donné le choix.
je devenais un énorme légume : alors que dans la picole ; je bougeais tout le temps et pitou.

J'arrivais pas à "trouver l'abstinence" super méga top délire en fait !

mais... si je me forçais pas un peu... il n'allait absolument rien se passer ; ché chur bis !

en gros ; si j'essais pas ; je saurais pas

c toi qui voyyyye !

bisous,
s. qui a arrêté d'attendre que ... le ciel lui tombe sur sa tête !
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
Sevrage physique
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/05/2008, 11h17   #17
Mazhe
 
Messages: n/a
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Toujours là quand il faut S. =)

Et j'aime toujours autant ta façon d'écrire rien katoi... ^^

Un MAB.....

Hmmm... Pourquoi faire ? C'est pô l'alcoOl qui m'prend la tayte. J'arrive à m'en passer sans "problème"... Quoique si final'ment puisque moi y'en a pas être très heureux même si j'ai ce qu'il faut pour l'être...

Mais pourquoi irais-je parler de l'alcoOl ?

Quant à divers AD et Anxyo... Ca, j'y pense même pas.. J'ai pas l'impression que ce soit mes neurones qui défaillent mais plutôt toute (ou tout ?) une façon de vivre que je trouve pas comment konfait !

P'tet que j'essaierai de retourner à Vie Libre, histoire de...Si la section dijonnaise existe encore...

Enfin, c'est sur que t'as raison S., si je fais rien, ça risque pas de s'arranger. Mais force m'est de constater que d'être heureux ou faire en sorte d'être heureux, ça épuise... ô_Ô (Hein !? Quoi ?! Mais kesski dit ?)

Ben vi... S'comme si j'me forçais à l'être... J'me motive, j'me bouge, j'apprécie et vient un moment où....pfffffff.... faut que je souffle... Et s'pas normal ça, ça devrait pas être fatiguant d'aimer faire les choses..

Et le truc est que je me plains pas, je dis plus que ma vie est merdique, je relativise, je vois que je suis qu'un être humain qui est né et qui va mourir alors autant profiter de la vie même si je sers à rien sur cette terre (fondamentalement et philosophiquement parlant)...

Mais punaise, qu'est-ce que ça m'emm******* d'être comme ça.. RhoOoO mais ça va passer...

Les beaux jours, le rhume des foins, la transpiration, les barbecues, la plage, la fraicheur de la nuit tombée, étouétou...

Y'a presqu'un an, je passais les mois de juillet et août en HP... Cette année, je compte bien passer quelques temps à la mer

Y'a du progrès...

Savoir se contenter de ce que j'ai, c'est p'tet ça mon souci justement... Jamais satisfait.. Demander des trucs aux gens alors que je sais même pas moi-même ce que je veux. Pfffff... n'imp...

S'pas intéressant c'que j'écris, c'est du 3615 MaLife mais ça m'fait du bien de l'écrire à défaut de pouvoir le dire. Au moins, chui pas coupé dans mes phrases =)

Reste que je sais toujours pas c'que j'vais faire pour la fumette....
  Réponse avec citation
Vieux 02/05/2008, 11h41   #18
meltan
Membre
 
Avatar de meltan
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Paris
Messages: 2 806
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Citation:
Posté par Mazhe
je vois que je suis qu'un être humain qui est né et qui va mourir alors autant profiter de la vie même si je sers à rien sur cette terre (fondamentalement et philosophiquement parlant)...

Mais punaise, qu'est-ce que ça m'emm******* d'être comme ça.. RhoOoO mais ça va passer...

Salut Mazhe,

Non ce n'est pas normal de sous-vivre.
Je te dis ça et pourtant je suis un mauvais un exemple.
Pas assez de crampons dans la réalité. Et pourtant je suis convaincu que
j'ai le droit de me "réaliser" en tant qu'être humain...

Dans mon MAB je trouve + que simplement parler d'alcool. Je parle d'apprendre à vivre, à être sans alcool, sans béquille, y compris les autres produits...

Mais bon il n'y a pas que le MAB, il y a des psys pas cher, en prendre un pertinent, qui parle, qui guide...

Ca vaut le coup c'est ta vie qui est en jeu


Je dis ça j'aurait pu tout autant écrire
"Ca vaut le coup c'est ma vie qui est en jeu"

Courage à nous
__________________
"Tant que j'gagne je joue, hein !" (Coluche, sketch Le belge)
meltan is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/05/2008, 11h43   #19
Gwenlan
 
Messages: n/a
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Citation:
Posté par Mazhe
Je réalise que j'en fais tout un plat de c'te fumette...Et c'est pas nécessaire... Important, certes, mais pas gravissime...
Si.
  Réponse avec citation
Vieux 02/05/2008, 11h45   #20
Mazhe
 
Messages: n/a
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Merci Meltan...

Et je pense que de passer par la case médecin généraliste qui me conseillerait éventuellement un bon psy n'est définitivement pas à exclure.

Alors j'me laisse c'te semaine de congés, avec ou sans pétard (ça, je sais encore et toujours pas) puis je vais consulter illico à mon retour..

Y'a effectivement un truc qui bloque, qui manque, qui merdoit dedans ma vie... Et c'est bien ça qui m'ennuie... Avoir tout ce qu'il faut pour apprécier et ne pas y arriver... Q_Q

EDIT : Non Gwenlan, s'pas gravissime Ca le serait éventuellement si je pensais à remplacer à nouveau le pétard par l'alcoOl... Ici, le liquide, c'est rédhibitoire, impossible, impensable, inconcevable... A 3000% sur et certain...

Avec le bédot, je pallie la frustration de pas réussir à vivre sans substance. Endorphines fabriquées sans rien = 0... Et ça, c'est pas normal pour quelqu'un qui ne boit plus depuis 3 mois et demi...

Au début, c'est l'euphorie de se sentir fort, de réussir à vaincre ses démons... Puis avec le temps, tout est devenu une habitude... On y pense plus, on vit avec cette abstinence (et c'est tant mieux) mais les efforts décuplés pour s'en sortir au début sont vraiment moindres...Aussi, les "récompenses" sont également diminuées. Et j'ai l'impression que mon naturel (car forgé comme ça depuis 15 ans) revient au galop, flemme, désintérêt notoire, etc...

J'arrive à sourire, à rire, à déconner, etc... Mais quel est le ratio bonne/mauvaise humeur ???
Me proposer une sortie en famille c'est comme si on m'imposait de... Et ça m'agaçe...
Me proposer d'aller voir des amis, c'est comme si on m'imposait de... Et ça m'agaçe...

Et c'est comme ça pour tout... Et c'est pô normal... Limite que c'est à croire que je préférais ma déchéance sous alcoOl... Pfffffff....

Nanmay oh, faut que je fais quelque chose. Anna me disait que j'étais pas loin de trouver...Oui, j'le sens... Faut déjà que je trouve comment faire pour trouver comment être mieux.. (ô_Ô)

"Allo Docteur ? Oui, c'est Mathieu, ce serait pour un rendez-vous svp... Quand ? Le plus tôt possible..Merci ^^"

Dernière modification par Mazhe 02/05/2008 à 11h53.
  Réponse avec citation
Vieux 02/05/2008, 12h44   #21
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 356
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

re,

Citation:
Et c'est pô normal...

ben pour moi ; si !
c'est tout à fait normal : puisque je suis aussi passée par là (ou par là ou ici ou ailleurs ).

Ce que tu me décris là j'te dis que j'y suis passée grrrrrrrrr !
tu fais ta forte teuté mister Mazhe +

J'vois bien c'que tu veux tenter d'essayer de faire passer comme trucs qui vont pas bien mais qu'y vont pas si mal non plus etc...

et pis en pluche j'te signale (texto sms : que c'est la mêmeuh choseuh (Gad pour info ) que quand j'te parle de mab ; j'te parle pas forcément d'alcool ...

A la fin c'était pu vraiment "ça" mon blème ; mon truc ?
c'est pas que j'aimais pas ma vie : non... spa tout à fait ça..
mais un peu quand même

Je savais que je ne pouvais plus boire donc...
mais... mais... mais...
si c'est "ça" la vie sans défonces ; alors ????
ben... euh...

Que ça soit pétard ou picole ; pour moi finalement c'est l'même délire !
besoin de pas être soi.
besoin de prod pour faire ...
pour faire quoi au fait ???
ben ; les trucs normaux de vie !
la bouffe, la vaisselle, dormir, parler, manger, le linge, les gosses, les gens, le taff et + si affinitées.
Sauf que là, dans ces cas présents ; j'avais affinités de rien de personne.

le mab à quoi ça sert ?
si ça ne servait qu'à arrêter la picole ; ça s's'aurait isn't-it ?
(vi ; je suis dans ma phase ; je parle anglais en 3 mots )

nan ; le truc qu'est pas mal c'est que ;
1- tu écoutes
2- tu peux causer
3- tu t'rends compte que t'es pas tout seul à penser c'que tu penses (= ouuuuuuuuuuuuuuuufffffffffffffffffffffff !!! et en pluche ; "on" t'dis que c'est qu'un passage et re-ouuuuuuuuffff !)
4- "on" te donne qq p'tits trucs pour aller mieux (si si !!)

bon ; si tu veux pô et ben ; t'as tords na
et viens pas me dire au bout d'une réu ; oh c'est nul, ils sont sympas mébon etc...
taratata : si le groupe te plaît qu'à moitié (ce qui veut donc dire que l'autre moitié tu l'as trouve toute pourrite) ben ; hopeulà ; cours forest ! change de groupes

En attendant pour le chichon ; taka pas en acheter et toc !
si t'as pas envie d'causer ; ben tu causes pas tiens !
si t'as pas envie d'bouger ; ben ... tu bouges pas et re-tiens (t'auras du boudin bien sûr !)
etc...

Y a un moment ; tu en auras plus que marre de rien faire de ta peau, ta vie etc...
tu verras ... (tu verras : on se retrouveras lalalalililalalalalilouloulou !)

tu sais quoi ?
ben : t'es comme bcp !
je sais pas si ça te réconfortes ... mais... faut prendre ton "cas"' pour une généralité -si, si

c'est quand tes wacances ?

bisous,
s.
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
Sevrage physique
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/05/2008, 13h45   #22
Mazhe
 
Messages: n/a
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

J'viens d'en parler à ma chéouie....Disant que j'avais tout pour être heureux mais que je l'étais qu'à la moitié, qu'au quart, au tiers, au 9/10ème...enfin bref, pas tout à fait heureux.

Ai dis que j'allais consulter mon toubib puis, p'têt un psy...

Ben elle a fait la yeule ma chéouie

Ben vi, elle pense qu'à chaque fois qu'on croit que ça ira ENFIN bien, ben, y'a encore quelque chose qui merdoit. Elle se dit qu'avec elle, chui pas heureux, et que c'est pas flatteur pour elle, étouétou...

Je comprends tout à fait. Elle fait tout pour que tout se passe bien, et elle entend encore de son mec que ça va pas tout à fait bien comme il faut...

Et moi de la rassurer... Ben vi, je comprends son sentiment..C'est sur... Mais force m'est de constater que de picoler pendant xx années et d'arrêter du jour au lendemain, ben, s'pas évident.

Alors, j'ai dis que les cures, soins reçus naguère n'avaient pas portés leurs fruits et que d'arrêter seul, sans aide ni médoc, c'était pas évident tous les jours. De plus, avoir vécu d'une certaine façon pendant autant de temps, s'pas en 3 mois et demi que ça s'efface.

Alors p'tet qu'effectivement, avoir un soutient, un coup de pouce, une aide me permettrait de souffler un peu de ces efforts trimestriels... S'pas tout à fait con c'te raisonnement... Ben beau l'gaillard Mazhe, balaise étouétou d'arrêter d'picoler comme ça... Mais euh.... Il est pas en tungstène extrudé l'mazhe, il a une petite perte de vitesse là, je crois...

Mab, généraliste, Psy... Finalement, peu importe qui ou comment je trouverais de l'aide...Enfin, j'aime pas trop le mot "aide" dans ce cas de figure... Je préfère.....euh.... un soutient... ou bien un r'montant..

Je pense avoir réussi à me débarasser de l'alcoOl (et là j'entends tout le monde hurler au blasphème ! loool) dans le sens où j'éprouve de la répulsion pour ce produit sachant le mal qu'il me fait... Donc, main'nant, besoin d'un soutient pour me filer de l'élan vers "l'heureusité" =)

J'ai essayé de faire comprendre à ma chère et tendre que balayer 15 ans d'alcoOl en 3 mois et demi n'allait pas me faire devenir l'homme que j'aurais du être depuis longtemps... Faut du temps, et ce temps là, je veux aujourd'hui essayer de l'utiliser de la meilleure façon qui soit, en faisant ce qu'il faut et en ne le gachant pas.

Moi qui était pas contre mais pas pour, si le toubib veut me prescrire de l'AD ou Anxyo, j'en suis arrivé à me dire que je les prendrais... Pfffff...

Mais je veux surtout essayer de faire ce qu'il faut pour être heureux et rendre heureuse ma famille, le reste est accessoire dirons-nous. A ce titre, alors, je prendrais ce qu'on me donnera..

Y'a 1h, j'voulais en racheter d'la fumette... Puis y'a 25 minutes, je voulais plus... Puis main'nant, si, je veux.... Puis dans 15 minutes, je voudrais plus, etc, etc...

Et j'aime pas cette sensation, du tout du tout... Oui mais non mais si mais oui mais non...Très instable..

Putain, être Réellement libre, y'aurais moyen, un jour, que ça m'arrive ? RhoOoOO... Y'a que moi qui ait les clés de cette liberté... Tellement habitué à prendre pour faire.

Et de toute façon, je ne peux que consulter, aller dans un MAB ou autre, parce que je le veux et surtout je ne veux pas laisser moisir c'te situation.... Alors j'me ferai ça après mes ouacances qui débutent ce soir (je pars demain matin) et se terminent dans une semaine.

Et pis quite à faire la gueule pendant quelques heures, j'vais pas acheter ...

Mieux vaut que j'fasse la gueule quelques temps plutôt que je décoive une énième fois ma femme... Et pis, de toute façon, ça résoud rien l'pêtard... S'pas ça qui fera que j'irais mieux (à la longue)...

J'ai envie, oui, c'est vrai... Mais à 30 piges, il est temps de m'adultiser, n'est-ce pas ? Et à 30 piges, avec un passif d'alcoOlo patenté, une femme qui a souffert et souffre encore de mes sautes d'humeur, une magnifique petite princesse de bientôt deux ans, je vois pas la place qu'à le pêtard là-dedans...

J'dis pas, si 1 joint me suffisait, de temps en temps, ce serait pas grave mais là, non... C'est pas le cas.

J'essaie, par ces mots, de me convaincre, de convaincre ce putain de subconscient qui fait bien c'qu'il veut... Mon conscient me dit et sait que c'est pas bien, qu'il faut pas, que je veux pas... L'inconscient le réclame...

Le réflexe de trouver dans la défonce, quelqu'elle soit, la "jouissance" de faire les choses...

Elle m'a dit que j'en demandais trop.... Ui, peut-être...Certainement... Mais comment réussir à me satisfaire de ce que j'ai... Et pis, je demande rien moi si ce n'est profiter de tout plein de p'tites choses qui font qu'on est heureux..

'tain, et dire que j'ai passé plus d'un an et demi a vouloir arrêter de picoler, à me poser des questions existencielles et que là, je recommence pour des pétards... Certainement parce que je ne renifle pas le danger avec les joints, je ne me mets pas en danger, je pense pas... Mais j'ai une mauvaise gestion de ce produit...

Ne pas oublier ce par quoi on est passé, ma famille et moi.... Les gens sont heureux sans substances... Moi, j'bois plus et je devrais être heureux alors...

Même pô.... Ou alors, juste par moments...Trop rares...

Si j'pouvais, j'irais dès ce soir consulter.... Mais j'peux point...

Là-bas, en ouacances, faut vraiment que je déconnecte de tout et que je ne me focalise que sur ma famille....

Ensuite, j'aviserai...

J'écris, blablate, parce que j'ai besoin, je ressens le besoin d'écrire, de lacher un peu tout ça, de souffler, d'exprimer ce ressentiment...

S'pas grave s'il n'y a pas de réponses hein mais en tout cas, aux personnes qui ont pris le courage et la patience de lire pour ensuite m'écrire, je vous remercie bien chaleureusement
, sincèrement.

Juste envie qu'un jour, et ce définitivement, j'arrive à être heureux...

Y'a plus forcément beaucoup à faire, c'est presque rassurant...

Et comme j'ai dis à ma femme :

"Ne prends pas le problème comme : arf, faich' y'a encore un truc qui va pas... Dis toi plutôt que ça ira de mieux en mieux..."

Chui pas spécialement enthousiaste quand je me dis qu'il faut que j'aille voir un médecin ou un spécialiste ou un MAB.... Mais le Mazhe, sans picole, c'est p'tet pas un produit certifié iso 9008... Y faut qu'il reçoive le tampon "Prêt à être zen"

S.

Merci vraiment.

EDIT : NOTE POUR PLUS TARD :

Chui en train d'écrire que j'veux aller bien, être heureux, toussa, toussa, que j'vais aller voir une assoc ou un médecin, étouétou et j'me posais encore la question de savoir si j'allais fumer ou pas...

Mais je sais vraiment pas c'que je veux moi hein...

Je dédramatise la fume en fait... et pas "En fête"... Si j'altère mon esprit, comment pourrais-je trouver cette liberté que je recherche ?

Ouais, un pétard de temps à autres, why not... Mais c'est pas le cas, quelque part, je cherche exactement la même chose qu'avec l'alcoOl...

Si j'avais pas eu ce souci avec l'alcoOl, y'aurais (presque) pas de problème... Mais là...

Recherche d'identité, de savoir vivre... P'tet dans 1 an (j'dis ça mais c'est pour imager mes propos), j'pourrais m'permettre de fumer un peu de temps à autres, mais là, aujourd'hui ? Que nenni

A y est, chui colère contre moi, c'est bon signe ça

Le pire étant que je sais ce que je veux mais que je fais pas ce qu'il faut pour y parvenir... J'veux être bien et je me remets encore un truc pas glop dans l'cerveau... Pfffff...

N'imp !

Ouais, là, chui furax contre mon moi-même... Qui qui décide ? Moi ou moi ? Ben c'est moi donc.... Merde alors ! Nanmay oh !




Dernière modification par Mazhe 02/05/2008 à 14h06.
  Réponse avec citation
Vieux 02/05/2008, 14h17   #23
svaincra
Membre
 
Avatar de svaincra
 
Date d'inscription: février 2005
Messages: 11 356
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

re (et pis après ; j'vais m'prendre un ptit kawa avé pasapa ; chouette ! )

Je me souviens qu'une fois (une seule et unique) mon conjoint avait écrit en mp à la femme d'un forumeur qui n'en pouvait plus de voir son mec avachi toute la journée, à mater la tv etc...

J'avais pas lu vraiment... mais se dont je me souviens (après ils sont venus à la zonmai) c'est : le calcul pas !
fait pour l'instant comme si il n'était pas là.
tu fais ta vie en gros !

pas simple lorque tu crois que c'est enfin fini, enfin pu de prises de choux, enfin pu d'inquiétudes etc...
ben nan ; pas pour tout l'monde !
et j'en faisais partie aussi ; pas cool pour lui ; je sais

Je crois que ça l'avait hachement aidé à comprendre ma situation (notre situation plutôt) d'avoir rencontré l'alcoologue.

L'autre fois (ça commence à dater) il est même venu en mab ; just for seeing ( ).
il avait pas hyper envie d'y aller d'ailleurs ; oh allez ! tu vas voir ça va être sympa et pitou.
J'dis pas que j'voudrais qu'il vienne à chaque fois (parce que c'est mon p'tit coin à moué) mais ... je l'ai remercié d'être viendu et lui ? il était contente d'être viendu aussi finalement !
= tout le monde il est content = l'est pô belle la life ?

ché pu où j'ai pu mettre un post de l'époque ou je croyais que j'allais rester kéblo comme ça : à attendre, attendre, ...
dommage...
ça doit remonter en 04 j'pense...

brefouille ;
le seul truc que j'pourrais dire du haut de mon perchoir à ta gentille minette ; c'est qu'elle te calcule pas trop pour l'instant...

parce que ...
et pis parce que...

vi comme tu dis c'est pas en qq mois que hopeulàboum ; t'arrêtes la picole et hopeula ; t'aimes la vie ! t'aimes les gens ! c'est l'délire grave etc !
ben nan ...
Il m'a fallut environs un an j'crois (voir plus en fait !).

mébon ...
au bout du bout ; chui ben contente

Je fais ce que j'aime, j'aime ce que je suis etc...
c'est ti pas rassurant ça ??
meuh si, meuh si !

Pour le bédo ; si tu fumes ou autre ; pour quoi faire ?
hein ?
pour t'emmerder de toute façon qq heures plus tard ?
j'trouve pas que ça vaille hyper le coup en fait...

vi ; pour l'instant (depuis qq mois) c'est comme ça.
spa bien grave qq mois sur 30 ans nan ?

bon ; je file moi !
fais beau, les filles sont belles et les hommes deviennent cons ( ) ; que du bonheur ! ou l'inverse remarque et re

bisous !
s. qu'à pas envie de se relire = des fôtes très sertainemmmend !
__________________
Annuaire des structures de soins en alcoologie :
Sevrage physique
svaincra is offline   Réponse avec citation
Vieux 02/05/2008, 14h53   #24
Mazhe
 
Messages: n/a
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Le pire étant que tout m'énerve en fait... S'pas tant le fait que je veuille rien faire, c'est que ça me gonfle et que ça m'énerve de les faire ces choses...

Je suis, normalement, très patient mais lorsque je fais quelque chose que je n'ai pas décidé de mon propre chef, je m'agace... Genre, ma conjointe me propose une sortie avec not' pépette... J'vais dire oui parce qu'il le faut, parce que je dois me bouger l'cul...Mais j'vais faire la yeule pendant tout le temps de la sortie.

Ce qui, inévitablement, va se finir par une dispute...

Et ça, ça me gonfle././

Bref... S'toujours pareil et c'est pas d'écrire 36 pages de 36 façons différentes que j'vais avancer donc, sert à rien que j'écrive en fait...

J'ai retrouvé ça S. si c'est de ça dont tu parlais...

A moi de trouver ce qu'il faut pour préférer passer du temps avec ma famille et mes z'amis plutôt que de glander devant mon pc ou ma télé...

C'est dingue ça, on dit que l'alcool est social et déshinibiteur... J'ai plus l'impression qu'à terme ça m'a carrément rendu associal...

J'ai une gestion des priorités tout à fait catastrophique...

L'avantage de ce post, même si j'ai écrit que des gros pavés qui disent la même chose de façon différente, c'est que je vais pas racheter de shit en fait..

Le moral, l'envie, l'intérêt, la joie, toussa se travaille..... Et pas en buvant ni en fumant...

Juste un passage à vide..

Ca va r'venir... Y faut...

Bises pour les femmes et poignées de main pour les messieurs, je vous salue bien bas et vous remercie.

Prenez soin de vous et conservez la pomme de terre... Pour ma part, j'vais aller la ramasser, la patate

---------------------------------------------
EDIT : JE PRECISE QUE JE SUIS VRAIMENT TRES HEUREUX D'ETRE ABSTINENT.. CE POST N'A PAS POUR VOLONTE DE FAIRE PEUR AUX PERSONNES "Oui mais on est pas heureux dans l'abstinence et j'ai peur"

On est toutes et tous différents et en aucun cas je ne regrette quoique ce soit de mon arrêt...

Dernière modification par Mazhe 02/05/2008 à 15h16.
  Réponse avec citation
Vieux 02/05/2008, 16h28   #25
brass
Groumf
 
Avatar de brass
 
Date d'inscription: décembre 2007
Messages: 5 929
Re : 3 mois sans alcoOl mais...

Salut Mazhé !

Ca fait une paye, dis-donc...

J'ai pas mal lu ton post, mais ... euh ... pas complètement tout, j'avoue. Je suis un peu fainéant, faut dire .

Donc, d'abord, je te salue bien bas, avec le chapeau à la main et tout.

Alors, comme ça, arrêter de picoler, c'est pas la clé du bonheur ? Ca t'étonne ? Peut-être qu'on peut voir les choses autrement. En picolant, on peut pas être heureux. C'est mazhématique ! (allez, dix balles...). Arrêter, c'est le premier truc à faire. Une condition nécessaire, mais pas suffisante. Après, bien sûr, faut faire "tout le reste". Le reste de quoi ? Ben je sais pas, ça dépend de toi maintenant.

Est-ce que c'est le même désarroi que pour le gars qui sort de tôle ? Libre, certes. Mais quoi faire de cette liberté ? Y'en a qui veulent y retourner. C'est dire...

Alors une question qui me vient : éprouves-tu une satisfaction à l'abstinence elle-même, à défaut de la joie ou du bonheur. Le goût de la liberté, quoi ? Un peu de fierté, une meilleure image de toi, que sais-je ?

Allez, un peu de provoque, le prends pas mal steuplait : tu serais pas le genre de gars à avoir réponse à tout pour pas bouger ? "Ch'sus pas heureux parce que ça, et puis ça, et puis ça aussi, et puis j'ai déjà tout essayé, et j'ai fait ça, et ça, et reça, et chuis comme ça c'est tout, et donc c'est normal que chuis comme ça parce que chuis comme ça, je sais pas pourquoi, ça m'embête, je voudrais bien être autrement mais non".
Eh, je pense pas vraiment ça, mais je me demande si ça peut être une "grille de lecture" pour faire avancer le bouzin.

Un dernier truc, sur "remonter à l'enfance" avec les psys. Je te dis tout de suite : je ne suis pas très fan non plus... Mais j'ai compris un truc : avec un bon psychologue, il ne s'agit pas de commencer par le passé, en faire le tour, fouiller fouiller en partant de là, du passé, pour expliquer le présent. Il s'agit de comprendre la réalité du présent. Et, parfois, pour certains trucs, il peut s'avérer utile de remonter un peu dans le temps. Pour moi, ça fait une sacrée nuance !!!

Bien à toi !
__________________
T'en fais pas, mon p'tit loup...
brass is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 20h54.


Édité par : vBulletin version 3.5.6
Copyright © 2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #7 par l'association vBulletin francophone
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.

Ce forum n'est pas un chat



Rechercher uniquement sur le forum "maladies" du nouveau forum :