Forum médical Atoute.org

Recherche :
Derniers articles publiés :

Précédent   Forum > Forums dédiés à une maladie > Schizophrénie
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Marquer les forums comme lus

Schizophrénie Ce forum est destiné aux personnes souffrant de schizophrénie ou de psychose apparentée à cette maladie. Lisez sa charte pour des informations plus précises.

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 20/12/2008, 07h36   #1
Xenos
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2008
Messages: 39
Piece de theatre

Bonjour ou Bonsoir pour certains,

Je me pesente rapidement, mon pseudo c'est Xenos, j'habite depuis quelques mois au Canada (desole pour les accents sur mon clavier) et je compte rentrer en France bientot.

J'ai entre 20 et 30 ans.

D'apres les psy je souffre de trouble schizo-affectifs. Cela fait maintenant 5 ans que je suis diagnostique suite a ma premiere hospitalisation en HP.
Concernant les medicaments, j'en prend, Depakote et Risperdal pour votre info.

J'ai decouvert recemment le forum, et l'interview radio du Docteur Dupagne m'a plu.

Je souhaitais evoquer avec vous une idee qui m'est venue ce soir. J'ai un peu cherche sur le forum, je vois que certains ont deja fait du theatre ou theatre therapie que je ne connaissais pas.

Je vie en fait assez mal le fait que mes proches ne considrent pas ma maladie comme une realite. Ils ont certainement peur des mots comme schizophrenie, fou, hopital psychiatrique, psychiatre, paranoia, etc, ca leur semble etre a mon avis des mots pejoratifs.

Pourquoi donc ne pas considerer la maladie mentale en l'occurence la schizophrenie comme toute autre maladie, telles que le diabete par exemple?

Je pense que les gens ne sont pas assez informes par cette maladie ou par les differentes psychoses existantes, d'ou confusion et mefiance.

Pourquoi donc ne pas les informer? Le theatre me semble une bonne idee de le faire, de dedramatiser un peu cette situation dans laquelle nous vivons, leur montrer que ce n'est pas une fatalite en soit d'etre malade mental.

Je ne me suis pas bien renseigne encore mais ce que j'ai retenu de mon existence,c'est que tres peu, j'ai vu qu'on a parle de la maladie mentale... surtout en BIEN.

Voila ma pensee:
Nous avons une imagination debordante, du moins quand nous sommes en BDA, nous avons des hallucinations, nous avons fais des sejours en hopital psychiatrique. Pourquoi ne pas en faire une piece de theatre, relatant nos experiences vecues (je ne sais pas si cela a deja ete fait). Je pense que ca merite d'etre creuse.

Qu'en pensez vous?
Quelles sont vos idees si vous en avez?

Merci de m'avoir lu et ravi d'etre parmis vous.

Xenos
Xenos is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2008, 08h00   #2
Xenos
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2008
Messages: 39
Re : Piece de theatre

PS: Une definition de l'art-therapie que j'ai releve sur internet (http://sophrologiesophrologies.ifran...t-therapie.htm)

Citation:
L'intérêt de l'art-thérapie pour la personne souffrant de troubles anxieux, est de considérer l'activité artistique, le théâtre, comme une modalité de restauration de l'expression corporel et de la communication verbale et, de l'affectif et de l'intellectuel. En cela l'art-thérapie va lui permettre d'affirmer sa personnalité et reproduire son rapport entre lui, son monde intérieur et le monde extérieur, dans le sens d'améliorer les troubles de la relation et de la communication verbale ou non verbale. La notion de plaisir, d'émotions de sensations agréables dans l'action est prépondérante pour la rééducation d'une capacité perdue, en proposant à une personne une activité lui faisant oublier ses troubles en lui faisant retrouver des sensations positives, des émotions de bien-être, du plaisir. L'art ( le théâtre) est l'union cohérente entre psychomotricité (l'activité artistique est d'abord une expression par le corps) et le résultat de l'activité artistique (le beau). Sans parler de technique pure, Il va de soi que c'est les qualités humaines naturelles (facultés émotionnelles, expressives, et communicatives), la qualité de l'intérêt que l'animateur porte aux hommes qui va déterminer les résultats. Il est alors l'objet révélateur de la beauté que chaque être humain porte en lui, que l'individu est une "personne" et non une maladie
Xenos is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/12/2008, 09h12   #3
mopi
Persona non grata : personnalité ou état psychologique susceptible de destabiliser d'autres membres.
 
Avatar de mopi
 
Date d'inscription: décembre 2006
Localisation: Rue des charmettes
Messages: 1 432
Re : Piece de theatre

Citation:
Posté par Xenos
Bonjour ou Bonsoir pour certains,

Je me pesente rapidement, mon pseudo c'est Xenos, j'habite depuis quelques mois au Canada (desole pour les accents sur mon clavier) et je compte rentrer en France bientot.

J'ai entre 20 et 30 ans.

D'apres les psy je souffre de trouble schizo-affectifs. Cela fait maintenant 5 ans que je suis diagnostique suite a ma premiere hospitalisation en HP.
Concernant les medicaments, j'en prend, Depakote et Risperdal pour votre info.

J'ai decouvert recemment le forum, et l'interview radio du Docteur Dupagne m'a plu.

Je souhaitais evoquer avec vous une idee qui m'est venue ce soir. J'ai un peu cherche sur le forum, je vois que certains ont deja fait du theatre ou theatre therapie que je ne connaissais pas.

Je vie en fait assez mal le fait que mes proches ne considrent pas ma maladie comme une realite. Ils ont certainement peur des mots comme schizophrenie, fou, hopital psychiatrique, psychiatre, paranoia, etc, ca leur semble etre a mon avis des mots pejoratifs.

Pourquoi donc ne pas considerer la maladie mentale en l'occurence la schizophrenie comme toute autre maladie, telles que le diabete par exemple?

Je pense que les gens ne sont pas assez informes par cette maladie ou par les differentes psychoses existantes, d'ou confusion et mefiance.

Pourquoi donc ne pas les informer? Le theatre me semble une bonne idee de le faire, de dedramatiser un peu cette situation dans laquelle nous vivons, leur montrer que ce n'est pas une fatalite en soit d'etre malade mental.

Je ne me suis pas bien renseigne encore mais ce que j'ai retenu de mon existence,c'est que tres peu, j'ai vu qu'on a parle de la maladie mentale... surtout en BIEN.

Voila ma pensee:
Nous avons une imagination debordante, du moins quand nous sommes en BDA, nous avons des hallucinations, nous avons fais des sejours en hopital psychiatrique. Pourquoi ne pas en faire une piece de theatre, relatant nos experiences vecues (je ne sais pas si cela a deja ete fait). Je pense que ca merite d'etre creuse.

Qu'en pensez vous?
Quelles sont vos idees si vous en avez?

Merci de m'avoir lu et ravi d'etre parmis vous.

Xenos

Bonjour Xenos,

dans le cadre d'une structure hospitalière, je pratique du théâtre depuis 5 ans. Les ateliers se font dans un véritable théâtre et est animé par des professionnelles. L'atelier est supervisé par une psychologue avec des stagiaires psy et des infirmières qui participent aux jeux de scènes. Ces jeux consistent en des exercices d'assouplissements (corps et voix) et une série d'improvisations à partir de thèmes.
L'interêt de cette atelier est pour moi multiple, au début il ne s'agissait que d'une simple thérapie parmis d'autres (écriture, dessin ...) mais maintenant elle est bien plus. après l'aspect désinhibition par l'acte de jouer, la liberté d'être sur scène est totale et il est alors possible de jouer toute la "tragédie" humaine qu'en tant que "fou", je perçoie.
mopi is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/12/2008, 03h13   #4
monos_fr
 
Messages: n/a
Re : Piece de theatre

Bonjour Xénos.

Bienvenu, c'est bien sympa ton idée, si tu te sent pourquoi pas
  Réponse avec citation
Vieux 21/12/2008, 03h53   #5
tito
Membre
 
Date d'inscription: mars 2007
Messages: 74
Re : Piece de theatre

Citation:
Posté par Xenos
Bonjour ou Bonsoir pour certains,

Je me pesente rapidement, mon pseudo c'est Xenos, j'habite depuis quelques mois au Canada (desole pour les accents sur mon clavier) et je compte rentrer en France bientot.

J'ai entre 20 et 30 ans.

D'apres les psy je souffre de trouble schizo-affectifs. Cela fait maintenant 5 ans que je suis diagnostique suite a ma premiere hospitalisation en HP.
Concernant les medicaments, j'en prend, Depakote et Risperdal pour votre info.

J'ai decouvert recemment le forum, et l'interview radio du Docteur Dupagne m'a plu.

Je souhaitais evoquer avec vous une idee qui m'est venue ce soir. J'ai un peu cherche sur le forum, je vois que certains ont deja fait du theatre ou theatre therapie que je ne connaissais pas.

Je vie en fait assez mal le fait que mes proches ne considrent pas ma maladie comme une realite. Ils ont certainement peur des mots comme schizophrenie, fou, hopital psychiatrique, psychiatre, paranoia, etc, ca leur semble etre a mon avis des mots pejoratifs.

Pourquoi donc ne pas considerer la maladie mentale en l'occurence la schizophrenie comme toute autre maladie, telles que le diabete par exemple?

Je pense que les gens ne sont pas assez informes par cette maladie ou par les differentes psychoses existantes, d'ou confusion et mefiance.

Pourquoi donc ne pas les informer? Le theatre me semble une bonne idee de le faire, de dedramatiser un peu cette situation dans laquelle nous vivons, leur montrer que ce n'est pas une fatalite en soit d'etre malade mental.

Je ne me suis pas bien renseigne encore mais ce que j'ai retenu de mon existence,c'est que tres peu, j'ai vu qu'on a parle de la maladie mentale... surtout en BIEN.

Voila ma pensee:
Nous avons une imagination debordante, du moins quand nous sommes en BDA, nous avons des hallucinations, nous avons fais des sejours en hopital psychiatrique. Pourquoi ne pas en faire une piece de theatre, relatant nos experiences vecues (je ne sais pas si cela a deja ete fait). Je pense que ca merite d'etre creuse.

Qu'en pensez vous?
Quelles sont vos idees si vous en avez?

Merci de m'avoir lu et ravi d'etre parmis vous.

Xenos



Bonsoir Xenos,

Pour ma part j'ai fait du théatre plus jeune (je n'avais pas déclarer la maladie) et une autre sorte de "théatre" quand j'étais malade et que je ne me soignais pas. En effet, on pouvais dire que je jouais la comédie dès que je sentais que la société ( qui étais un monde différent du mien) "m'obligais" à le faire. Je pense que j'adorerais faire du théatre et incarner un personnage atteint de schizophrénie. Le truc, c'est que c'est encore trop près de moi, j'ai encore besoin de temps pour jouer avec un complet détachement...mais ça viens; tout doucement...
A+ Xenos!
tito is offline   Réponse avec citation
Vieux 21/12/2008, 12h52   #6
catheriner
Membre
 
Avatar de catheriner
 
Date d'inscription: octobre 2007
Localisation: LYON
Messages: 4 226
Re : Piece de theatre

Bonsoir Xenos,
D'après ce que décrit mopi, on peut imaginer à quel point c'est une bonne idée. Mais tout le monde peut-être ne parvient-il pas à se désinhiber sur une scène. Pour moi, c'est une idée absolument impossible de monter sur une scène et de jouer devant d'autres.
Bienvenue sur ce forum !
catheriner is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/01/2009, 06h08   #7
Xenos
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2008
Messages: 39
Re : Piece de theatre

Bonsoir tout le monde,

Apres y avoir longuement reflechi, et pense a vos propos, je trouve cela difficile de monter une piece de theatre pour schizophrenes par l'intermediaire de ce forum. La distance qui nous separe les uns, les autres peut etre trop grande pour que nous apprenions a nous connaitre correctement. Le thatre que je percevais entre autres comme un moyen d'information n'est pas une chose facile a realiser. Pour ma part, je suis toujours au Canada, mon contrat de travail vient d'etre renouvele et je veux pas perdre mon bouleau pour revenir en France et galerer au chomage, surtout en ces temps de crise economique.

Ce que j'aurais souohaite, si ca vous dit, c'est que chacun d'entre nous evoquions nos delire. Pourquoi, vous me direz, et bien pour nous inspirer et ecrire un scenario...

J'aurai beaucoup aime faire du theatre avec vous mes amis schizophrenes, parce que je me sens different des autres gens dits "normaux". Mais est ce que finalement je me sentirais plus a l'aise avec vous? Je crains beaucoup les malades mentaux meme si j'en suis un, l'idee de me retrouver dans la rue avec d'autres schizophrenes m'effraie en verite, l'inconnu m'effraie, pas vous? est ce que certains d'entre vous ont eu l'occasion de se reunir? Pourtant, quand j'etais a l'hopital psychiatrique, je me sentais a l'aise, peut etre etait ce du au fait que personne n'a evoque avec moi sa maladie. et vous?

Nous avons beau etre schizophrenes et appartenir a une meme maladie, mais jusqu'ou peut aller notre relation, la mienne s'arrete pour l'instant a un ordinateur devant lequel je communique avec vous. Je n'ai garde aucun contact avec d'autre du service dans lequel j'etais hospitalise. Je n'evoquerai pas les jolies filles que j'ai rencontrees.

En tout cas, je peux dire que j'ai vecu des delires et hallucinations qui m'auront marque a vie. Pour l'instant, les seules traces qui me restent en memoire c'est l'argent que j'ai depense inconsciemment, et je suis entrain de le payer cher.

Je remarque souvent, que mes delires sont souvent lies a l'amour. C'est vrai j'etais un fumeur de joint et un buveur excessif d'alcool. Mais l'alcool, les joints, les filles, ca fait partie de la fete, n'est ce pas. Cette envie de vouloir se lacher, profiter de la vie a 400%, a force on se brule les ailes, et c'est ce qui m'est arrive a plus reprises. Aujourd'hui je me demande si je ne vais pas rechuter, ou plutot est ce par une rechute, que je vais vivre la vie a fond et pas au ralenti comme je la vis maintenant. Profiter des nanas, rigoler, s'ouvrir aux autres, est ce bien pour possible dans l'etat dans lequel nous sommes. Vais je rester dans cet etat. En tout cas, je ne vis plus chez mes parents, et comme le voulait ma psy, je suis parti de chez eux. J'aimerais realiser des choses concretes, sourire, et ne pas reflechir au passe constament, ou plutot a ce sentiment d'insecurite dans lequel je me sens.

Mon premier delire etait lie a Oussama Ben Laden, et un 10 septembre a minuit je me suis retrouve a l'hopital pour etre protege d'une attaque d'Al Qaida. L'hopital est pour moi un lieu rassurant, ou je suis entoure de medecins et infirmiers competents, un lieu ou je me sens en securite, ma sensibilte fait que dans le monde exterieur dans lequel nous vivons, je ne me sens pas a l'aise; j'ai l'envie d'etre encadre.

Tres scolaire et pueril, n'est ce pas?
Xenos is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/01/2009, 06h29   #8
Tamworth
Membre
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Australie
Messages: 103
Re : Piece de theatre

Bonjour Xenos,

J' ai un copain ici en Australie qui participe aux pieces de theatres qui se focalisent sur la vie des malades mentaux. Tres recemment, il a joue un role dans une piece de Gogol - l'ecrivain russe - ou tout le monde discutaient de leur etat de sante mentale. Je crois qu'une organisation australienne, pareillle a l'UNAFAM, fournit le metteur en scene, mais tous les comediens sont des malades mentaux. Mais comme tu dis, ca depend de la proximite.

Tam
Tamworth is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/01/2009, 08h27   #9
mopi
Persona non grata : personnalité ou état psychologique susceptible de destabiliser d'autres membres.
 
Avatar de mopi
 
Date d'inscription: décembre 2006
Localisation: Rue des charmettes
Messages: 1 432
Re : Piece de theatre

Citation:
Posté par Tamworth
Bonjour Xenos,

J' ai un copain ici en Australie qui participe aux pieces de theatres qui se focalisent sur la vie des malades mentaux. Tres recemment, il a joue un role dans une piece de Gogol - l'ecrivain russe - ou tout le monde discutaient de leur etat de sante mentale. Je crois qu'une organisation australienne, pareillle a l'UNAFAM, fournit le metteur en scene, mais tous les comediens sont des malades mentaux. Mais comme tu dis, ca depend de la proximite.

Tam

bonjour Tam,

le pire reproche à l'approche de mon expérience de théâtre serais l'accaparation individualiste de la scène.
Le malade en général est égocentriste, le faire jouer un personnage autre, le recentre.
mopi is offline   Réponse avec citation
Vieux 03/01/2009, 18h42   #10
Xenos
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2008
Messages: 39
Re : Piece de theatre

Citation:
Posté par mopi
bonjour Tam,

le pire reproche à l'approche de mon expérience de théâtre serais l'accaparation individualiste de la scène.
Le malade en général est égocentriste, le faire jouer un personnage autre, le recentre.

Je suis d'accord avec toi mopi
Xenos is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/10/2010, 17h32   #11
parteeklio
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2010
Messages: 5
Re : Piece de theatre

Citation:
Posté par Xenos
Bonjour ou Bonsoir pour certains,

Je me pesente rapidement, mon pseudo c'est Xenos, j'habite depuis quelques mois au Canada (desole pour les accents sur mon clavier) et je compte rentrer en France bientot.

J'ai entre 20 et 30 ans.

D'apres les psy je souffre de trouble schizo-affectifs. Cela fait maintenant 5 ans que je suis diagnostique suite a ma premiere hospitalisation en HP.
Concernant les medicaments, j'en prend, Depakote et Risperdal pour votre info.

J'ai decouvert recemment le forum, et l'interview radio du Docteur Dupagne m'a plu.

Je souhaitais evoquer avec vous une idee qui m'est venue ce soir. J'ai un peu cherche sur le forum, je vois que certains ont deja fait du theatre ou theatre therapie que je ne connaissais pas.

Je vie en fait assez mal le fait que mes proches ne considrent pas ma maladie comme une realite. Ils ont certainement peur des mots comme schizophrenie, fou, hopital psychiatrique, psychiatre, paranoia, etc, ca leur semble etre a mon avis des mots pejoratifs.

Pourquoi donc ne pas considerer la maladie mentale en l'occurence la schizophrenie comme toute autre maladie, telles que le diabete par exemple?

Je pense que les gens ne sont pas assez informes par cette maladie ou par les differentes psychoses existantes, d'ou confusion et mefiance.

Pourquoi donc ne pas les informer? Le theatre me semble une bonne idee de le faire, de dedramatiser un peu cette situation dans laquelle nous vivons, leur montrer que ce n'est pas une fatalite en soit d'etre malade mental.

Je ne me suis pas bien renseigne encore mais ce que j'ai retenu de mon existence,c'est que tres peu, j'ai vu qu'on a parle de la maladie mentale... surtout en BIEN.

Voila ma pensee:
Nous avons une imagination debordante, du moins quand nous sommes en BDA, nous avons des hallucinations, nous avons fais des sejours en hopital psychiatrique. Pourquoi ne pas en faire une piece de theatre, relatant nos experiences vecues (je ne sais pas si cela a deja ete fait). Je pense que ca merite d'etre creuse.

Qu'en pensez vous?
Quelles sont vos idees si vous en avez?

Merci de m'avoir lu et ravi d'etre parmis vous.

Xenos

Salut
J'ai trouve ton message en cherchant plus d'infos sur les malades mentaux, et plus precisement les schizophrenes. En fait, je fait du theatre depuis deja 2 ans et j'ai un projet personnel a presenter l'annee prochaine.

Ce que j'ai en tete c'est que mon personnage soit quelqu’un d’handicapé physiquement mais aussi mentalement. Par contre, ce qui sera mis en valeur sera plutot sa maladie mentale.

Mon but est justement d'essayer de comprendre mieux comment ces personnes pensent, mais aussi d'essayer de donner une autre image sur eux, une image plus positive, différente de celle portee envers eux depuis toujours. De plus, a travers mon personnage, j’essaierais de critiquer comment ils sont traites dans les hopitaux psychiatrique et autres. Mais je ne suis pas encore sur et certaine de ce que je ferrais et tout. C'est tout ce que j'ai en tete pour le moment.

J'ai plusieurs amis handicapes et je vois comment les gens les devisagent et/ou les regardent avec pitie...

J'aimerais bien en savoir un peu plus a propos des schizophrenes, comment ils pensent, des exemples d'hallucinations possibles, tout en gros

Et sinon, quand tu parles d'informer les gens avec le theatre, est ce que tu as quelque chose de precis en tete ?

J'espere pouvoir etre une bonne porte-parole ^^
Merci d'avance.
parteeklio is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/10/2010, 18h15   #12
luc
chti ' zonaute - 49 ans
 
Avatar de luc
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Région lilloise
Messages: 4 036
Re : Piece de theatre

Citation:
Posté par parteeklio
Salut
J'ai trouve ton message en cherchant plus d'infos sur les malades mentaux, et plus precisement les schizophrenes. En fait, je fait du theatre depuis deja 2 ans et j'ai un projet personnel a presenter l'annee prochaine.

Ce que j'ai en tete c'est que mon personnage soit quelqu’un d’handicapé physiquement mais aussi mentalement. Par contre, ce qui sera mis en valeur sera plutot sa maladie mentale.

Mon but est justement d'essayer de comprendre mieux comment ces personnes pensent, mais aussi d'essayer de donner une autre image sur eux, une image plus positive, différente de celle portee envers eux depuis toujours. De plus, a travers mon personnage, j’essaierais de critiquer comment ils sont traites dans les hopitaux psychiatrique et autres. Mais je ne suis pas encore sur et certaine de ce que je ferrais et tout. C'est tout ce que j'ai en tete pour le moment.

J'ai plusieurs amis handicapes et je vois comment les gens les devisagent et/ou les regardent avec pitie...

J'aimerais bien en savoir un peu plus a propos des schizophrenes, comment ils pensent, des exemples d'hallucinations possibles, tout en gros

Et sinon, quand tu parles d'informer les gens avec le theatre, est ce que tu as quelque chose de precis en tete ?

J'espere pouvoir etre une bonne porte-parole ^^
Merci d'avance.

Bonjour,

Tu réponds à un message qui a presque 2 ans.

J'ai pratiqué le théâtre pendant des années encadrés par des professionnels et aussi des infirmiers qui jouaient avec nous.

Le théâtre est une très bonne thérapie pour canaliser le trop plein intérieur des personnes psychotiques et cerise sur le gâteau ces derniers sont souvent très doués comme acteurs.

Luc
luc is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/10/2010, 18h27   #13
Clairotte
Membre
 
Date d'inscription: janvier 2010
Messages: 142
Re : Piece de theatre

Les schizophrènes sont tous différents. Il n'existe pas une schizophrénie, mais plusieurs. Pour ma part, je n'ai pas d'hallucination. Par contre un sentiment fort de désêtre, la sensation que le monde autour de moi se transforme par moments (l'image est la même, mais les énergies que renvoient le choses ne sont plus pareilles), la sensation d'être en morceaux, que le regard de l'autre me transperce, qu'il y a des signes et des messages autour de moi qui me sont adressés, la conviction que je viens d'une autre dimension énergétique et que de ce fait je ne comprends pas les codes de cette réalité-ci.
Voici un lien qui explique ce qu'est la schizophrénie
http://www.youtube.com/watch?v=2w6iUVW9kEo
Clairotte is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/10/2010, 18h30   #14
Clairotte
Membre
 
Date d'inscription: janvier 2010
Messages: 142
Re : Piece de theatre

Et voici une partie du recueil de textes que j'ai fait lors de mon hospitalisation. J'espère que ça pourra t'aider pour ton théâtre!

Préface

On m’a diagnostiqué une dépression et surtout un fonctionnement psychotique.
On ne sait comment ça arrive, à partir d’un moment[FONT='Calibri','sans-serif'][1][/font], tout semble différent, le voile du familier qui entoure chacun se déchire, se broie, et la réalité semble crue, toute nue. L’image des choses n’a pas changé, et pourtant l’énergie qui s’en dégage n’est plus du tout la même. Les choses de la réalité sont transformées de l’intérieur. On a peur, tout devient menaçant dans son étrangeté.
En fait, on ressent la seconde réalité parallèle qui était cachée par le voile du familier ; ce-dernier s’étant déchiré, le seconde réalité vient parasiter la première. La première, celle que tout le monde perçoit, apparaît n’être qu’un voile d’illusions, illusions certes, mais qui donne cependant un sentiment de familier ; en ce sens on se retrouve dans un monde étranger, étrange. On se retrouve en équilibre entre deux réalités : celle que tout le monde partage (mais qui apparaît dès lors comme pure illusion) et la réalité parallèle.
Cette seconde réalité montre le monde d’une façon infinie, absolue. On capte les énergies des choses, comme quelqu’un qui serait écorché vif. On ressent ce que cache les paroles des autres : on sent ce qu’ils disent au-delà des mots, c'est-à-dire qu’ils peuvent dire quelque chose avec des mots, et transmettre tout autre chose derrière leurs phrases. On ressent comme une autre dimension énergétique en quelques sortes.
Ainsi, on se retrouve en décalage avec les gens, et face à un flots de stimuli qu’on n’arrive plus à intégrer. On est face à un nouveau langage dont on n’a pas le code. On se sent seul, parce que ce qu’on vit est indicible, et personne ne comprend. Et pourtant on aurait tant besoin d’être entendu ! Et puis on a du mal à trouver un flux de contact normal avec les autres ; rien n’est plus naturel. C’est comme si tout était passé de l’automatique au manuel. On vit comme à côté de soi-même, on n’arrive plus à être présent dans son corps naturellement. On devient à la fois une marionnette dont les ficelles sont tirées par des énergies extérieures, et la personne qui observe le spectacle derrière une vitre sans rien pouvoir faire.
Il a fallu du temps pour réussir à mettre cela en mots. Une chose m’a beaucoup aidé : l’écriture. En m’offrant une possibilité d’exprimer ce que je ressens par des jeux poétiques, cela dégageait un espace où je peux exister, un espace où les deux réalités s’unifient, où le moment présent peut exister. Ce que vous allez lire par la suite est un recueil de ces textes poétiques qui décrivent, du mieux que j’ai pu, mon expérience psychotique. Les textes ne sont pas à lire en essayant de comprendre mot-à-mot, mais plutôt en se laissant habiter par l’atmosphère qu’ils tentent de partager, par les questionnements qu’ils tentent de poser, par le vécu d’une expérience psychotique qu’ils tentent de communiquer. En espérant que ces textes seront partageables avec vous, pour redonner sens à mon existence.
NB : La plupart de ces textes ont été écrits lors de mon hospitalisation en clinique psychiatrique. Vous trouverez donc des références à ce moment bien particulier.
[FONT='Cambria','serif']
[/font]

Comment exister ?

Moments de vide-à-vide. L’absence de choses à faire pose le non-sens, l’anse de sens s’émiette. Le fil du temps se coupe et la houppe s’effondre. La fronde de l’asprasse tourne et terrasse. L’espace fluctue et plein rien ne s’inscrit. Le cri du Réel s’infiltre dans l’oreille. La corbeille contenante du familier est toutisée, séance tenante. Le corps se dilue dans cet uberlu fondu.
L’endroit importe peu puisque les limites des choses s’effondrent. Dans ce vide-à-vide, on est confronté à ce soi qui n’est rien, à ce non-espace, à ce néant qui écrase les pans du familier. Quand on est avec autrui, les bruits donnent l’illusion que l’être a des sions ; mais la séparation n’en révèle que la contradiction. L’existant est emporté au vent de la présence d’autrui. Son absence perd l’anse de sens, on est dans l’infini du Réel, toxique fiel. Seul l’autre prolixe nous donne le sentiment de l’existant. Sa présence fait tenir face au Réel des tirs. Sans l’autre, on est inexistant. On est confronté au vide sans rides, lisse, plongeant dans le néant avide, glisse. Là où devrait être une présence, un désir, se perd l’anse de sens. Même partir et fuir ne peuvent être loisirs, puisqu’on naît ce vide-à-vide. On est la proie des énergies aux abois. Comment tenir sans désir, sans possibilité de fuir ?
Le prisme de l’écriture semble être une piste contre cette torture. Elle encre le corps, le modèle par tenons et maillets, de la plume des courbures lettrées. Elle est une aide dans la lutte incessante contre le désêtre.
L’existant est dans la présence d’autrui, mais en même temps ce-dernier envahit ; il envahit parce qu’on est rien et que notre espace ne tient pas face au sien. ‘’Sien-dent’’, il déchique sous sa dent, par et dans sa présence.
Le problème reste donc entier : comment exister ?

[FONT='Calibri','sans-serif'][1][/font] Pour ma part, tout a commencé à 16 ans, avec un rééquilibrage jusqu’à mes 24 ans, grâce au suivi avec une psychologue, et grâce à certaines personnes avec qui je pouvais me confondre (m’appuyer sur elles jusqu’à devenir une partie d’elles) ; de fait, ça me tenait debout.
Clairotte is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/10/2010, 18h35   #15
Xenos
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2008
Messages: 39
Re : Piece de theatre

Salut

L'idée de faire du théatre est en standby pour moi, je ne me sens pas encore prêt à franchir le pas et à aller dans une MJC me présenter!

Pour en revenir à toi, c'est à la comédie que je pensais. C'est une tache qui me semble difficile puisqu'il faut tourner en dérision les délires et y trouver du positif quelque part.
Chacune de nos histoires est unique même si elle est inspirée par la société dans laquelle nous vivons.
Mon cas personnel: 8 ans auparavant, j'ai adapté le texte de Martin L King I have a Dream à la situation de mon pays, un texte politique, pacifiste, engagé voulant encourager les autres à ne pas abandonner le combat... J'ai diffusé ce texte sur internet, et ai recu différents type de reponses positives negatives et pas de reponses. Consequence megalo, je prends de l'importance et gonfle, gonfle, je me sens suivi, observé, insulté, protégé par le service des renseignements etc... Est ce que c'est interessant, je sais pas : en tout cas il y a de la mégalomanie, du delire de persecution, des accés maniaque, jusqu'à... la fuite et l'isolement en HP. Pour ton info, je considère le personnel soignant des HP comme mes anges gardiens, ce sont des personnes qui m'ont permis de remettre les pieds sur terre...ou presque.

Est ce que je crois toujours à tout ce delire, vaut mieux pas! La vie c'est pas ca.

Il te faudrait je pense un malade mental/une personne handicapé physique qui ai réussi à s'integrer dans notre société avec un travail (important), une independance, une vie de couple, des enfants...ces des exemples, des choses touchantes, des choses qui émeuvents, des choses qui prouvent qu'on peut s'en sortir malgre la maladie. Aujourd'hui, je n'en suis personnellement pas là mais j'y travaille!
Xenos is offline   Réponse avec citation
Vieux 01/10/2010, 20h18   #16
parteeklio
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2010
Messages: 5
Re : Piece de theatre

Merci Clairotte pour la video et ton extrait de recueil, ca m'a pas mal ete utile (et j'ai bien aime ton style d'ecriture au fait)

Sinon, Luc pour ce qui est du fait que je reponde a un message qui date de deux ans, c'est simplement parce que je viens tout juste de decouvrir le site en faisant une petite recherche et que j'avais fait attention a la date qu'apres avoir repondu. D'ailleurs, je m'attendais pas a recevoir de reponses ...

Xenos, je trouve que l'idee de comedie est plutot pas mal. Certes, assez difficile mais bien. Mais sinon ca sera aussi difficile pour moi de trouver un malade mental adulte qui est arrive a s'intergrer dans la societe avec un bon metier et tout du fait que je soit encore qu'une adolescente et que les amis handicapes que j'ai ont mon age.

Sinon, je pense que ce serait quelque chose de positif pour toi que tu fasses du theatre. Ca un a certain effet "magique" sur les personnes je trouve. Et comme l'a dit Luc, "Le théâtre est une très bonne thérapie pour canaliser le trop plein intérieur des personnes psychotiques".

Et pour en revenir a mon projet personnel, au debut, je pensais plutot m’appuyer sur une piece de theatre de Shakespeare (King Lear) ou meme Marat/Sade de Peter Weiss. Maintenant je pense plus partir d’une histoire vraie, quelque chose qu’une personne souffrante de schizophrenie a vecue.
Je ne sais pas si ca serai une bonne idee mais bon.
parteeklio is offline   Réponse avec citation
Vieux 19/10/2010, 16h07   #17
Xenos
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2008
Messages: 39
Re : Piece de theatre

Que penses-tu de "La salle d'attente"?
Xenos is offline   Réponse avec citation
Vieux 20/10/2010, 18h21   #18
parteeklio
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2010
Messages: 5
Re : Piece de theatre

Citation:
Posté par Xenos
Que penses-tu de "La salle d'attente"?

Qui en ai son auteur ? J'en ai jamais entendu parler en fait..

Mais sinon oui, si c'est un bon texte, je pourrais tres bien le proposer a ma classe (il y a eu un changement dans le programme de theatre au bac, donc c'est toute l'option qui devra presenter la meme piece et non chacun son projet personnel. Et on s'est tous mis d'accord que le theme sera celui de la folie, donc on reste un peu dans le meme contexte).

Ce qui a ete propose jusqu'a maintenant sont des textes de Shakespeare , "Marat/Sade" de Peter Weiss et "En attendant Godot" de Beckett. Je prendrais donc en consideration ta proposition aussi.

Merci pour ton aide

A part ca, j'espere que tout ce passe bien de ton cote, a je ne sais quel bout du monde tu te trouves
Prend soin de toi
parteeklio is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/10/2010, 11h01   #19
Xenos
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2008
Messages: 39
Re : Piece de theatre

Son auteur?

Bon en fait je vais t'expliquer, j'étais l'autre jour au centrer medico psychologique de ma commune pour voir ma psychiatre et dans la salle d'attente...il y avait un homme et une femme qui s'étaient retrouver au cmp après leur séjour respectif en hp pendant l'été et ils discutaient à voix haute sur leur expérience de là bas, les petites histoires d'amour (les ragots plutot) des unités de soins...l'un avait divorcé et cherchait une femme l'autre était mère "isolé"...elle donne tout son amour à ses enfants. Lui était un vieux routier du soin, ca fait plus de dix ans qu'il se fait soigner, elle elle vient voir seulement sa psychologue et ne prend plus de traiterment...Elle lui remontait le moral et lui il lui expliquait pourquoi il prenait son traitement, une boite de risperdal consta à côté (cad neuroleptique à injection par voie intra muscultaire, dans le haut du fessier pour etre precis) etc. Ils étaient complices dans leur amitié héphémère d'un séjour en hôpital psychiatrique.

Il y a toute une vie en hopital psychiatrique, les zombies ont un coeur

Prend soin de toi.

A bientot

Xenos
Xenos is offline   Réponse avec citation
Vieux 22/10/2010, 18h27   #20
parteeklio
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2010
Messages: 5
Re : Piece de theatre

Je me sent un peu ridicule la mais bon, ca pourrait faire un bon titre ca , "la salle d'attente" lol

Leur histoire est assez touchante et j'imagine pas ce que ca doit etre de ce faire soigner depuis plus de dix ans. Mais en meme temps, elles peuvent etre ammusantes les visites constantes a l'hopitale psychiatrique, non ? 'fin j'en sais rien moi, mais je me dis qu'a force on se lie d'amitier avec tout le monde la bas , et que c'est peut etre le seul endroit ou l'on se sent bien et on est soit meme, loin des prejuges. Mais je peux avoir tord..

Sinon, ils sont super les zombies moi je trouve, surtout s'ils ont un coeur !

(Ah et desolee pour tous les accents, c'est juste que j'ai un clavier QWERTY donc ... )

A bientot,
bisous
parteeklio is offline   Réponse avec citation
Vieux 24/10/2010, 13h04   #21
Xenos
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2008
Messages: 39
Re : Piece de theatre

Je suis a Montreal et toi, ou es tu pour utiliser une clavier Qwerty????
Xenos is offline   Réponse avec citation
Vieux 24/10/2010, 13h06   #22
parteeklio
Membre
 
Date d'inscription: octobre 2010
Messages: 5
Re : Piece de theatre

Au Liban

t'as quel age au fait ?
parteeklio is offline   Réponse avec citation
Vieux 24/10/2010, 13h08   #23
Xenos
Membre
 
Date d'inscription: décembre 2008
Messages: 39
Re : Piece de theatre

j'ai 29 ans
Xenos is offline   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : non
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide





Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 06h30.


Le forum Atoute utilise le script de forums VBulletin
Les données de ce forum ne peuvent être utilisées sans l'accord écrit de leurs auteurs. CNIL 722655 aucune utilisation de vos données personnelles sans votre accord.



Ce forum n'est pas un chat

Cliquez pour en savoir plus sur le Retour des zappeurs-TDAH !