Forum "Euthanasie ou assistance au suicide ?"

Page d'accueil du site

Recherche :

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Ethique médicale (Protected)
Message d'origine

Rimbaud (24 messages) Envoyer message email à: Rimbaud Envoyer message privé à: Rimbaud Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-04-02, 09:30  (GMT)
"Euthanasie ou assistance au suicide ?"
La récente décision de la Cour européenne mérite que l'on s'y attarde. Mais il est bien abusif de la qualifier d'arrêt concernant l'euthnasie.

Il a été refusé à cette Anglaise atteinte de SLA que son époux (ou tout
autre) puisse la tuer à sa demande. C'est un sujet distinct de l'euthanasie qui est l'abrègement médical de l'agonie.

Au sujet de l'agonie, les questions ne manquent pas, médicales bien plus
qu'éthiques, et pourtant toujours sans réponse claire : quels en sont la
nosographie, les critères diagnostiques, les modalités de prise en charge
recommandées ? On aimerait que ce soit l'ANAES qui s'empare du sujet, plutôt que les idéologues et les journalistes à sensation.

Au sujet du suicide, a contrario, ce n'est pas à la médecine d'y être mêlée. A-t-il une définition légale ? S'il n'est un crime, est-il un droit ? Peut-on aider le suicidant, ou au contraire est-ce un délit de ne pas l'empêcher ? Il faudrait décidément que le législateur s'attelle à la question, sans reporter sa responsabilité sur les médecins.

Pierre

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Euthanasie ou assistance au suicide ? dav 16-11-02 2
   RE: Euthanasie ou assistance au suicide ? dr_r_coquard 30-01-03 3
 RE: Euthanasie ou assistance au suicide ? Raph 06-08-03 4
   RE: Euthanasie ou assistance au suicide ? Cafe_Sante 11-08-03 5
       Et même, pourquoi ne laisserait-on pas cilloux 26-09-03 6
           RE: Et même, pourquoi ne laisserait-on pas Cafe_Sante 26-09-03 7
               Est-ce que la mort est douloureuse ? cilloux 27-09-03 8
                   RE: Est-ce que la mort est douloureuse ? D_Dupagne 27-09-03 9
                   RE: Est-ce que la mort est douloureuse ? Cafe_Sante 27-09-03 10
                       RE: Est-ce que la mort est douloureuse ? cilloux 27-09-03 11
                   RE: Est-ce que la mort est douloureuse ? optidev 22-10-03 12
                       La vie végétative... cilloux 22-10-03 13
                           RE: La vie végétative... yrysa 07-11-03 14
 RE: Euthanasie ou assistance au suicide ? Sonja 02-12-03 15
   RE: Euthanasie ou assistance au suicide ? supervero 26-02-04 16
       RE: Euthanasie ou assistance au suicide ? D_Dupagne 26-02-04 17
 RE: Euthanasie ou assistance au suicide ? Amibien 04-07-04 18
   RE: Euthanasie ou assistance au suicide ? cilloux 04-07-04 19

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

dav (1 messages) Envoyer message email à: dav Envoyer message privé à: dav Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
16-11-02, 00:01  (GMT)
2. "RE: Euthanasie ou assistance au suicide ?"
Etant tombé un peu par hasard sur ce site, je me permets de tenter d'apporter quelques éléments de réponse à votre interrogation sur le suicide.
D'une part un individu à la libre disposition matériel de son corps (c'est à dire qu'il peut se suicider s'il le désire) mais pas juridique : il ne peut vendre ou louer son corps (par exemple, la vente du morceau de peau de votre avant bras gauche ou se trouve le tatouage représentant un caducée stylisé est illicite en plus d'être stupide)

D'un point de vu strictement pénal, le suicide n'est pas une infraction. Conséquence directe, la complicité au suicide n'est pas punissable. Pour les non-juristes, très schématiquement, il y a complicité en cas de provocation, d'instruction, d'aide ou d'assistance à la réalisation d'une infraction.
Par contre, existe l’infraction autonome de provocation au suicide prévu aux articles 223-13 et suivant du nouveau code pénal. La provocation suppose certains moyens : don, promesse, ordre, menace, abus d’autorité ou de pouvoir. C’est relativement flou et je ne connais pas l’interprétation exacte de la jurisprudence sur cette question. Il faut cependant savoir qu’il a été jugé que renseigné une personne, faisant part de son projet de suicide, sur l’efficacité de certaine méthode puis sur la dose mortelle d’un médicament constitue une provocation au suicide (chambre criminelle de la cour de cassation, 26 avril 1988).
La provocation au suicide est un délit puni de 3 ans d’emprisonnement.

Le meurtre sur demande, c’est à dire le meurtre d’une personne consentante est un meurtre comme un autre. C’est un crime punissable au maximum de 30 ans de réclusion (hors cas spéciaux). Cependant existe souvent une certaine indulgence des cours d’assisses dans le prononcé de la peine.
Enfin lorsqu’on se borne à laisser mourir, même sur demande, il y a omission de porter secours à une personne en péril. C’est un délit puni de 5 ans de prison (maximum) ( art 223-6 al 2 code pénal)

J’espère avoir pu vous éclairer un peu. Cela dit, je suis resté évidemment un peu schématique.

David.
Etudiant en droit, spécialisé en droit médical.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

dr_r_coquard (2 messages) Envoyer message email à: dr_r_coquard Envoyer message privé à: dr_r_coquard Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-01-03, 12:51  (GMT)
3. "RE: Euthanasie ou assistance au suicide ?"
Encore les mêmes questions et des approches qui se ressemblent.
Qu'attendez-vous de l'ANAES, organisme extrêmement prudent et conservateur, qui tente de freiner par exemple le développement de certains traitements de haute technologie dans le traitement curatif des cancers alors qu'ils sont validés avec, dans d'autres pays, une large expérience?
Le corps médical est encore une fois montré du doigt et taxé d'hypocrisie. A force de charger la bête, elle finira, un jour, par ne plus avancer.
Le législateur a beaucoup de retard et ne souhaite guère le combler puisque, même sans reconnaissance et sans légitimité, le corps médical acepte, en silence, de faire les basses besognes au nom du devoir d'humanisme.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Raph (3 messages) Envoyer message email à: Raph Envoyer message privé à: Raph Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-08-03, 21:22  (GMT)
4. "RE: Euthanasie ou assistance au suicide ?"
J'ai lu un bouquin sur l'euthanasie, un médecin hollandais qui pratiquer l'euthanasie, ce que cela m'a appris c'est que de toute façon la mort arrive un jour ou l'autre et qu'il est préférable pour un médecin étranger car dans le système français cela n'est pas encore acquis, il est préférable donc que la mort se fasse sans souffrance. je reviens sur ma réflexion sur le système français, celui ci voit la mort sans souffrance comme une perte de dignité, et non comme quelque chose de positif. on en revient à la pensée existencielle de la médecine française: on ne soigne que les blessures physiques et non pas les blessures morales, donc on préfère que le patient souffre pour savoir où il a mal au lieu de calmer dabord la douleur en donnant des antalgiques.
Assistance au suicide? L'expression de suicide est discutable, ce n'est pas une envie de mourir mais une nécéssité dans le cas où la personne souffre plus qu'elle ne vit... D'accord pour assistance car on aide quelqu'un à "mourir en paix"...
En clair il faut que le système français évolue, et qu'il écoute un peu plus les malades...
Aurevoir.
Raph
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
11-08-03, 12:20  (GMT)
5. "RE: Euthanasie ou assistance au suicide ?"
Bonjour,

Je suis contre l'euthanasie et je pratique les soins palliatifs depuis plus de douze ans. Je serais insulté si l'on me disait que je laisse souffrir mes patients. Je les soulage, mais je ne les tue pas. Ils meurent tranquillement souvent, avec un peu d'angoisse parfois et je vois avec eux ce qu'ils veulent (certaines personnes préfèrent rester complètement lucide jusqu'au bout).

L'assistance au suicide est une autre chose qui doit rester privée. Pourquoi demander au médecin de faire ce que vous pourriez faire pour votre conjoint ? Il est très simple de tuer quelqu'un qui est d'accord sans souffrance. Vous n'avez pas besoin de nous et ce n'est pas notre rôle. Je crois que je ferais ça pour ma femme ou mes filles, mais je ne le ferai jamais pour un de mes patients.

Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-09-03, 14:19  (GMT)
6. "Et même, pourquoi ne laisserait-on pas"
le malade se suicider lui-même, si il lui reste par exemple la possibilité de presser un bouton pour décider du moment qui lui convient.

Est-ce qu'on peut, de son vivant, demander à ne jamais être euthanazié ?

Cécile, experte en tentatives de suicide.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-09-03, 21:19  (GMT)
7. "RE: Et même, pourquoi ne laisserait-on pas"
Bonjour,
Le problème est que souvent la personne ne peut pas appuyer sur le bouton.

L'euthanasie étant illégale, on ne doit pas vous euthanasier.

Les seules demandes d'euthanasie que j'ai jamais eu venaient des familles.
Quand la douleur est calmée et le mourant écouté, les demandes sont beaucoup plus rares.

Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-09-03, 03:39  (GMT)
8. "Est-ce que la mort est douloureuse ?"
Bonjour Philippe,

au regard de votre expérience, et sans trahir le secret professionel bien entendu, que pensez-vous de l'agonie et de la mort ?
Est-ce qu'on souffre forcément le martyre ou il y a des gens pour qui ça se passe bien, comme si ils s'endormaient. Est-ce que ça dépend de la maladie que l'on a ?

Cécile, terrorisée par la mort.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-09-03, 06:54  (GMT)
9. "RE: Est-ce que la mort est douloureuse ?"
Bonjour,

Dans la grande majorité des cas, lorsqu'ils sont bien gérés médicalement, la mort est un endormissement indolore et définitif.

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-09-03, 10:44  (GMT)
10. "RE: Est-ce que la mort est douloureuse ?"
Bonjour,

La douleur physique est rarement un problème. La morphine bien utilisée permet de gérer une grande majorité des cas. Pour les autres on bricole, mais on y arrive.

Le problème est l'angoisse de mort. Certaines personnes "s'accrochent" désespérement et sont très angoissées de voir la mort arriver. Nous sommes partagés entre le désir de garder un contact avec le patient qui est alors angoissé et la gestion de cette angoisse qui ne se résoud qu'en endormant quasiment la personne. C'est là que la gestion de la famille (qui veut que cela cesse) et la connaissance que nous avons de la personne, de ses désirs, est importante.

Avec des soins palliatifs de qualité, c'est surtout la famille et l'entourage qui souffrent.
Mais un mourant n'est jamais un beau vieillard à barbe blanche qui s'éteint tranquillement après quelques mots de sagesse. La mort c'est moche, ça fait du bruit (râles), c'est sale (pansements), mais ça fait pas mal.

Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-09-03, 11:01  (GMT)
11. "RE: Est-ce que la mort est douloureuse ?"
Merci Philippe de votre réponse.

Je pensais que c'était la souffrance physique qui était le pire, ne plus pouvoir respirer par exemple.
Je n'avais pas pensé à la souffrance morale de tout quitter.

C'est curieux, cette mort qui est un drame individuel, et pourtant des miliers de générations d'hommes et de femmes y sont passés avant nous, d'autres nous suivront, et ça paraît si naturel.

Pourquoi avons-nous si peur ?

Et pourquoi est-on si impatient de la mort d'un agonisant ? Ce n'est pas agréable, c'est vrai, de voir quelqu'un mourir, parce que ça nous renvoie à notre propre mort et à un scandale qu'on refuse viscéralement.
Mais ça ne devrait pas permettre pour autant d'abréger la vie d'un malade, parce que l'entourage ne supporte pas.

Enfin bref, je parle de ce que je ne connais pas.
Merci quand même pour vos réponses.

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

optidev (1 messages) Envoyer message email à: optidev Envoyer message privé à: optidev Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-10-03, 02:10  (GMT)
12. "RE: Est-ce que la mort est douloureuse ?"
J'ai l'expérience d'états de conscience différents de la veille.

1°) On peut dormir, ça ne fait pas mal.

2°) J'ai passé 21 jours dans le coma et j'en suis ressorti hémiplégique.
Je n'ai aucun souvenir douloureux de cette expérience.
Il n'y a douleur que si il y a conscience, éveillée.
J'ai fait une chute en vélo sur la tête et je suis revenu à moi 3 semaones
plus tard. paralysé définitivement ( à moins de découverte médicale tres extraordinaire ) que j'attends depuis plus de 26 ans.
Il aurait mieux gallu me laisser mourir. Je n'en aurais jamais eu conscience et je ne souffrirais pas ce que je souffre aujourd'hui.
Je n'ai pas de douleur mais je n'ai rien d'autre à faire que d'attendre la mort. Et ça c'est une souffrance.
Je suis ici pour demander à ce qu'on interrompe ma vie qui ne sert à rien car si ceux qui se croient médecins sont incapable d'offrir une vie décente c'est à dire aussi décente que pour n'importe qui. Alors qu'ils aient au moins la décence de reconnaitre leurs limites !!
La vie n'est pas la survie végétative. de tout ou une partie du corp c'est pareil.
Bon je reviendrai car j'ai encore plein de choses à dire.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-10-03, 13:57  (GMT)
13. "La vie végétative..."
Bonjour Optidev,

c'est dur de vous lire parce que ça me renvoie à ma propre vie. Depuis des années, je travaille pour gagner ma croute, je n'ai pas une minute à moi, je lutte pour survivre et aider mes proches. Et dans tout ça, pas tellement de bonheur.

Combien de matins, je suis partie travailler en pleurant. Engourdie de fatigue. Enervée après ceux que j'aime, parce que je suis à bouts.

Vous croyez que c'est une vie, ça ?

La dignité de se lever avant le jour, d'avoir des cernes jusqu'au menton, d'être impulsive et grognon, le visage vieilli, l'amertume de se sentir insipide, morose...

Il ne faut pas croire que tout le monde part au ski à Noël, à Tahiti pour février, aux Seychelles pour Paques etc...
Y'en a qui trime toute l'année, puis d'une année sur l'autre, et qui meurent épuisés une fois arrivés au bout de leurs 40 ans de cotisations. Ils auront eu la dignité de cotiser pour la mère patrie, mais ça leur fait une belle jambe.

Si on devait achever tous ceux dont la vie n'est pas digne, vous ne seriez pas le seul concerné, croyez-moi...

Cécile (un peu déprimée depuis quelques jours/semaines/mois/années).

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

yrysa (70 messages) Envoyer message email à: yrysa Envoyer message privé à: yrysa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
07-11-03, 13:45  (GMT)
14. "RE: La vie végétative..."
bonjour a tous

je suis pour l'euthenasie dans certaine conditions... si quelqu'un veux mourir car la vie n'est pour lui que souffrance je me sentirer coupable de lui imposer ,de l'obliger a vivre pour souffrir.
je me dit que si j'attraper une maladie comme celle que j'ai eu l'ocasion de voir, je voudrez que l'on me laisse appuyer sur le boutons si je peux le faire ou qu'on le fasse a ma place.Et bien entendu je serait prete a le faire pour l'un de mes proche mes tout le monde ne peut pas accepter facilement l'idée de tuer sa mére , son pére ou son enfant...et c'est la que melheureusement on peut avoir recourt a un tier donc au médecin...Désoler au médecin de campagne, je comprend que se soit pas réjouissant mais je pense que la médecine et la pour soulager les souffrance et eventuellement guerrir si elle le peux...
Second cas..si la demande vien de la famille elle ne peux etre accepter..simplement car le malade n'a pas eu son mot a dire et qu'il ce peux que ce soit une histoire d'héritage..(j'ai etait témoins d'une scene comme celle ci en service de réa je ne l'oublirai jamais!)Dans les cas de presonne dans le coma ..je suis contre le fait de les débrancher ! il n'ont pas demander a mourir et personne ne sait s'il vont ou pas ce reveiller.Mon grand pére était mort cliniquement il n'etait censer que "sembler vivre" a cause des machines ...quand il ont débrancher il a a respirer seul...il parait que sa n'arrive jamais...il l'on depuis surnomer le miraculer..enfin il devait pas etre si mort que sa..ou alors on a un ancétre qui s'appelle jesus.(il avait de grave trouble pulmonaire , ceci ce rempliser de liquide se qui l'asfixier ainsi qu'une ernie qui a exploser et d'autres trucs...6 mois en réa..)
Bref l'euthenasie oui a condition que la demande en soit formuler par le malade , que celui ci soit pleinement concient de ce qu'il deamande, et que son cas soit s'en espoir...Pour moi , le probléme et encore plus simple que celui de l'avortement , il suffit de respecter les choix d'autruit.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Sonja (19 messages) Envoyer message email à: Sonja Envoyer message privé à: Sonja Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-12-03, 17:38  (GMT)
15. "RE: Euthanasie ou assistance au suicide ?"
De grâce j'ai 42 ans, je suis atteinte d'un de ces handicaps trop lourd à porter. Je suis trop jeune pour mourir, mais trop malade pour vivre alors je dois faire quoi ? regarder le plafond blanc jusqu'à ce que la dame en noir vient épeler mon nom ? NON ! ce n'est pas la longueur de la vie qui importe, mais sa qualité, mais qui peut parler de qualité lorsqu'on se refuse de pleurer parce que le sel des larmes brûle les yeux et que je ne peux m'essuyer seule alors que ce n'est que l'âme qui lave sa douleur ? "La vie est un cadeau de Dieu, la mort un combat que la médecine nous demande de mener". Par pitié, vous le conseil d'ethique ou du droit de l'homme ou qui que vous soyez arrêtez de vous cacher derrière un DIEU en lequel personne ne croit pour vous excuser de votre lâcheté. Moi je veux que ma famille garde une belle image de moi, pas d'une soeur qui se bave et se pisse dessus ; non vivre et mourir dignement voilà mon désir. Si l'on s'occupait aussi mal des animaux, la S.P.A. serait clôturée et les soignants lourdment pénalisés. De grâce arrêtez l'acharnement thérapeuthique, laissez vivre...mais que ceux qui le veulent et arrêtons de croire qu'il y aura des dérives...les dérives sont à l'heure actuelle : la liberté de tuer sans scrupule sans être pénalisé pour la plus part, et christine Malèvre n'est que cloner un peu partout même si l'orignale est en prison. Il ne faut plus qu'un seul médecin croit qu'il est un lâche lorsqu'il laisse partir, il faut soutenir le smédecins pour qu'ils ne se sentent plus comme des meurtriers.

Mais au fait ...si le conseil d'éthique est si croyant en un Dieu pourquoi se font ils fait gardiens de la celeste cité et refusent-il aux mourrants de passer en paix la porte vers le jardin de la liberté où n'existe plus de souffrance ?
Sonja

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

supervero (1643 messages) Envoyer message email à: supervero Envoyer message privé à: supervero Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-02-04, 17:15  (GMT)
16. "RE: Euthanasie ou assistance au suicide ?"

Bonjour,

Suite à une émission très intéressante sur le sujet passée hier soir sur la 3, je me permets de remonter ce post.

Le débat est en effet très large et je ne tiens pas à polémiquer.

Néanmoins, je souhaite pouvoir "mourir en paix" et surtout (j'insiste) sans souffrances... et je souhaiterai rejoindre une association ou organisation dans ce sens.

Auriez vous des liens internet qui pourraient m'aiguiller ?

Merci !

Véry-Véro

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-02-04, 19:44  (GMT)
17. "RE: Euthanasie ou assistance au suicide ?"
Bonjour,

L'association de référence : http://www.admd.net/sommair.htm

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Amibien (12 messages) Envoyer message email à: Amibien Envoyer message privé à: Amibien Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-07-04, 06:45  (GMT)
18. "RE: Euthanasie ou assistance au suicide ?"
Le suicide assisté est et restera toujours un meurtre

L'euthanasie aussi

La question à se poser est : "tous les meurtres sont ils condamnables ?"

"y-a t'il des circonstances atténuantes ?"

"si oui, ces circonstances atténuantes sont-elles assez fortes pour dissoudre la faute essentielle , en l'occurence celle d'avoir enlevé la vie ?"

Tout est dans l'examen de la conscience de la personne qui pose le geste et tous les cas sont différents et donc il y a autant de réponses qu'il y a d'euthanasiés.

Dîtes-vous que l'euthanasie est pratiquée depuis des temps immémoriaux et le problème devient criant car il y a de plus en plus de cas de maladies débilitantes sans solution thérapeutique.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
04-07-04, 19:28  (GMT)
19. "RE: Euthanasie ou assistance au suicide ?"
"il y a de plus en plus de cas de maladies débilitantes sans solution thérapeutique. "

Ah bon ? C'est nouveau, ça !

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante



Ce forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur le nouveau forum


Le forum médical Atoute.org contient des millions de messages, affinez votre recherche :
Recherche sur Atoute :