Forum "un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient?"

Page d'accueil du site

Recherche :

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Ethique médicale (Protected)
Message d'origine

christele56 (2 messages) Envoyer message email à: christele56 Envoyer message privé à: christele56 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-01-05, 12:09  (GMT)
"un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient?"
bonjour à tous,

voilà je vous explique brièvement : ma maman est décédée le 26 décembre dernier balayée par la maladie en 3 semaines!

ça faisait plus d'un an qu'elle disait qu'elle était fatiguée mais son doc traitant lui disait que ça devait être le changement de temps , de saison qui devait faire ça. ensuite elle s'est plainte de perdre ses cheveux alors le même médecin lui a prescrit des vitamines : cystine b6.
puis tt est allé très vite : en novembre elle a commencé à avoir un peu de mal à respirer, elle a fait une radio des poumons qui n'a rien montré. mais à la suite d'une écho du coeur et électro cardiogramme les docs ont vu q'elle était en insuffisance cardiaque. ensuite de jour en jour elle a été de plus en plus mal.
les docs l'ont mise en clinique le 15 décembre en lui disant à elle ainsi qu'a mon père que tout allait bien qu'il n'y avait rien de grave mais qu'il fallait faire d'autres exams afin de prendre le traitement qui serait adapté.
le 16 après avoir eu des premiers résultats de prise de sang le doc à déclarer : vous pouvez être rassuré il n'y a rien de grave.
le 20 décembre il lui a fait faire un scanner. il nous a dit ensuite qu'il n'y avait rien et que tout allait bien mais ma mère elle, allait de plus en plus mal bref elle est décédée le 26 d'un cancer généralisé!!!
une fois décédée nous avons eu tous les rapports d'exams et le doc nous a menti! le rapport du scanner comporte que les mots "méthastases" "nodules"...
et le doc savait que ma mère avait le cancer généralisé depuis le 13 décembre après avoir fait une écho du foie.
pourquoi ne nous a t-il rien dit? il nous a dit qu'il n'y avait rien de grave!
pourquoi ne nous a t-il pas laisser le temps de lui dire combien on l'aimait?
pourquoi nous a t-il volé ces derniers moments ou elle aurait pu voir ses petits enfants?

alors maintenant j'aimerais savoir s'il a le droit de nous cacher la vérité?

de plus en ressortant les résultats de prise de sang nous nous sommes rendu compte que ses transaminases ont commencé à ne plus être bonnes en 2000!
maintenant son doc traitant nous dit qu'effectivement à l'époque on aurait du faire une écho du foie!!!! le cancer primitif était surement celui du foie!

ma mère n'était pas au courant non plus la dernière fois que je l'ai eu au tel, c'était le 24 décembre elle m'a dit : oh la la! qu'est ce que j'en ai marre! je sais pas ce que j'ai mais c'est une rude saloperie, j'espère qu'ils vont vite me remettre sur pieds!
si elle avait su la pauvre que c'était la dernière fois qu'elle allait me parler, et moi si j'avais su...

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient? thibaut103 12-01-05 1
 RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient? D_Dupagne 12-01-05 2
   RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient? thibaut103 12-01-05 3
       RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient? andrea68 12-01-05 4
           RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient? Cafe_Sante 13-01-05 7
   RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient? christele56 12-01-05 5
       RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient? D_Dupagne 12-01-05 6
 RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient? Prados 23-01-05 8
 La douleur. Une fois, ça suffit, non ? Ln2 26-01-05 9
   RE: La douleur. Une fois, ça suffit, non ? D_Dupagne 26-01-05 10
       RE: La douleur. Une fois, ça suffit, non ? Ln2 27-01-05 11
           RE: La douleur. Une fois, ça suffit, non ? Sylv50 01-02-05 12

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

thibaut103 (9 messages) Envoyer message email à: thibaut103 Envoyer message privé à: thibaut103 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-01-05, 13:28  (GMT)
1. "RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient?"
Bonjour,

Je tiens déjà à te dire que je compatie pour ta mère, j'ai aussi perdu la mienne cet été d'un cancer pulmonaire.
En ce qui me concerne, elle n'avait pas eu de défauts d'information.
Néanmoins, nous n'avons pas pu savoir l'évolution de sa maladie, car:

Le médecin se doit d'apporter une information claire, loyale, appropriée (code de déontologie art 2, 72, 73, loi de modernisation sociale art L 1111-2) à son patient mais pas forcément à la famille.
S'il n'a pas informé ta mère, alors c'est une faute professionnelle. Le médecin aurait pu penser que ta mère "n'était pas apte à l'entendre", alors c'est une dérive (=paternalisation du médecin envers son patient) et il aurait qd même du en parler à la famille s'il jugeait qu'elle n'était pas capable, ou en parler à la personne de confiance.
De plus, si le patient ne veut pas connaître son état (pas le cas de ta mère je crois), le médecin doit respecter ce choix (sauf si risque de tranmission de maladies)
Le médecin peut informer la famille si le patient est d'accord, mais si ce dernier ne veut pas et souhaite dire à se famille que ce qu'il veut (le cas de ma mère), alors le médecin doit respecter. C'est la loi, et c'est puni d'un an de prison et de 15 000 euros d'amende, si divulgation du secret médical.
C'est au patient ensuite de voir ce qu'il fait, ou ne fait pas.
Maintenant, après avoir lu ton histoire, il y a aussi un problème de compétence du médecin.
Les médecins (et ca m'est arrivé aussi pour mon beau-père et ma mère tous deux décédés d'un cancer) ont du mal à prescrire des radios quand des signes cliniques sont pas clairs et pourraient avertir d'une maladie grave. On peut penser qu'il sont soumis à des contrôles de prescriptions par la sécu mais aussi parce qu'ils ne veulent pas penser au pire. Ou encore, ceratins deviennet incompétents, cer ne faisant pas FMC (formation médicale continue), etc...
Si ton histoire tient debout, tu peut toujours en parler avec les médecins qui se sont occupés de ta mère, et voir éventuellement ce qu'en pense le conseil de l'ordre des médecins de ton département. Il n'est pas sûr que les médecins te répondront. Il y a la loi de modernisation sociale (loi du 04/03/2002) qui avec l'article L1110-4 dit que le secret méd. s'applique aussi après la mort.
J'ajouterais aussi que ta mère a pu connaître son état et l'avencement, sans en parler à sa famille, en vous le cachant, pour vous protéger. N'était-ce pas le cas ?

Enfin, pour répondre au sujet de ton message, la réponse est :
"non" sauf si le patient est incapable de comprendre (débile) ou s'il a fait la demande d'être tenu dans l'ignorance.


N'hésite pas à me réecrire, j'ai été un peu dans ton cas.
tu peux aussi consulter sur le site de l'assemblée nationale, ou sur le site legifrance, la loi de modernisation sociale ( loi du 04 mars 2002 et le code de déontologie des médecins) pour connaitre tes droits et devoirs.

A+, bon courage,

Thibaut.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-01-05, 16:59  (GMT)
2. "RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient?"
Bonjour,

La tradition de cacher la vérité au malade en France quand elle est grave s'appuie sur un article du code de déontologie :
http://www.ordmed.org/commente/a35.html

Cet article a été modifié récemment pour augmenter le devoir d'information du médecin.

Il reste néanmoins la phrase stupide "Un pronostic fatal ne doit être révélé qu'avec circonspection, mais les proches doivent en être prévenus, sauf exception ou si le malade a préalablement interdit cette révélation ou désigné les tiers auxquels elle doit être faite." qui incite à ne pas dire la vérité au malade et surtout permet de ne pas le faire.

Dans le cas que vous citez, la seule explication compatible avec la Loi est que la malade ait interdit aux médecins de révéler son affection à ses proches, en jouant l'ignorance dans ses contacts avec eux (situation que j'ai déjà vécue).

Aux proches de voir si cette explication est plausible. Ils peuvent toujours demander aux médecins, voire porter plainte devant le Conseil de l'Ordre pour en savoir plus.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

thibaut103 (9 messages) Envoyer message email à: thibaut103 Envoyer message privé à: thibaut103 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-01-05, 17:34  (GMT)
3. "RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient?"
Merci docteur Dupagne d'avoir résumé ce que j'avais dit..
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

andrea68 (143 messages) Envoyer message email à: andrea68 Envoyer message privé à: andrea68 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-01-05, 18:45  (GMT)
4. "RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient?"
Bonjour,

Ma belle-mère est morte d'un cancer généralisé il y a 7 ans de cela. les médecins nous ont caché pendant 6 mois leur pronostic, disant que ce n'était pas grave, que si ils faisaient de la chimio, c'était pour une autre maladie que le cancer...
Ma belle-mère n'a pas pu se préparer à la mort et nous n'avons pas pu nous préparer à la sienne, puisque les médecins nous affirmaient que sa maladie était guérissable. 7 ans aprés, je dois avouer que je suis encore trés en colère contre eux. Elle avait pourtant un caractére fort qui lui aurait permis de surmonter cette annonce. Un des médecins a consenti à nous dire la vérité quelques heures avant sa mort, et uniquement parce qu'il était entouré des 5 fils de ma belle-mère.
voilà, j'ai un peu l'impression que nous avons tous étaient pris pour des imbéciles, des simplets qui ne peuvent pas comprendre le pourquoi du comment.
Que certaines personnes ne puissent pas supporter un pronostic fatal, je peux le concevoir. Mais que toute une famille (de 20 personnes) soit ainsi mise à l'écart me choque.
Et j'ai une question aux médecins de ce forum: comment déterminez- vous qui est apte ou pas à recevoir un diagnostic de mort?

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
13-01-05, 22:03  (GMT)
7. "RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient?"
Bonsoir,

>comment déterminez-
>vous qui est apte ou pas à recevoir un diagnostic
>de mort?

C'est très "simple". Je leur "demande" s'ils veulent savoir et quand ils veulent que je leur dise. Certaines personnes ne veulent pas savoir. Je crois que l'inaptitude à recevoir une mauvaise nouvelle (quand elle est annoncée correctement) est un fantasme.

Tout ceci nécessite une solide formation à la communication et à la relation d'aide. Formation qui n'est pas faite pendant les études de médecine, même pour les cancérologues.






Philippe,
médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

christele56 (2 messages) Envoyer message email à: christele56 Envoyer message privé à: christele56 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-01-05, 18:48  (GMT)
5. "RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient?"
RE BONJOUR,

je vous remercie sincèrement tous les deux de m'avoir répondu aussi rapidement.

devrais je faire qque chose d'après vous?
si oui, quoi?
vers qui me tourner?

mon père qui se retrouve seul et désespéré a prit contact avec une association sur les erreurs médicales et de diagnostics. la directrice de cette association est une infirmière et après avoir prit connaissance de tous les faits elle nous a dit de ne pas laisser l'affaire là et d'agir.
nous avons rdv avec cette personne le lundi 17/01 à 15h.
croyez vous que ce genre de personnes, d'associations sont de bons conseils et pourraient nous aider?

nous ne voulons pas agir pour l'argent mais surtout pour les autres qui seront amenés comme ma maman à être sous les soins de ce médecin. et de plus nous agissons pour la mémoire de ma maman qui n'aurait pas voulu partir ainsi.

je vous remercie de me lire.

amicalement
christèle

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-01-05, 21:29  (GMT)
6. "RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient?"
Bonsoir,

Vous n'aurez de toute façon pas d'argent en l'absence de préjudice financier, mais vous pouvez prendre les conseils de cette personne.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Prados (2 messages) Envoyer message email à: Prados Envoyer message privé à: Prados Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
23-01-05, 18:10  (GMT)
8. "RE: un médecin a t-il le droit de cacher la prochaine issue fatale d'un patient?"
Bonjour! Je suis belge et kiné. Mon mari est mort d'uncancer, et depuis le début, notre médecin en a parlé très directement, en noustransmettant tousles protocoles...Par contre, j'ai eu une patiente qui savait qu'elle avait une tumeur au cerveau et a préféré changer de médecin parce qu'elle voulait le cacher à safille, par affection et à son mari parce qu'il était une ordure...Sa fille a retrouvé les protocoles dans un tiroir après sa mort. Vous voyez? tout celaest fort aléatoire, mais je suis quand même hurie en lisant votre message: il y a quelque part un fameux manque de confiance... Courage et sympathie!
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Ln2 (2466 messages) Envoyer message email à: Ln2 Envoyer message privé à: Ln2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-01-05, 01:07  (GMT)
9. "La douleur. Une fois, ça suffit, non ?"
Bonsoir,

Question aux médecins du (et bien sûr "lisant le") forum :

Son mari vient de mourir. Elle vous demande : "Est-ce qu'il a souffert, docteur ?"...
Sans doute que oui... Ou assurément. Ou vous n'avez aucun moyen de le savoir.
Mais elle non plus n'a et n'aura aucun moyen de le savoir.

Répondez-vous que non, avec toute votre force de conviction ?

(Les non-médecins sont bien sûr bienvenus pour donner leur avis...)


Cordialement,

Hélène, étudiante en médecine

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
26-01-05, 08:42  (GMT)
10. "RE: La douleur. Une fois, ça suffit, non ?"
Bonjour Hélène,

Je vois deux cas de figure :

- Elle veut savoir s'il a souffert, car elle n'était pas là et qu'elle s'en voudrait. Je pense qu'il faut mentir pour qu'elle ne traîne pas sa culpabilité toute sa vie. Pieux mensonge.

- Elle veut savoir car elle a tout fait pour qu'il ne souffre pas, et elle veut vérifier que ses efforts n'ont pas été vains (dans l'optique de râler fort dans le cas contraire). Tu lui dois la vérité.

Exactement comme à la question du cancéreux "je vais m'en tirer docteur ?" qui peut être prononcée

- Sur un ton affirmatif ("je vous en supplie, dites-moi oui")
- Sur un ton interrogatif ferme ("j'ai vraiment besoin de savoir docteur, je me fiche de mourir mais je dois organiser mes affaires").

Et qui n'appelle pas la même réponse.

Bon courage


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Ln2 (2466 messages) Envoyer message email à: Ln2 Envoyer message privé à: Ln2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-01-05, 10:50  (GMT)
11. "RE: La douleur. Une fois, ça suffit, non ?"
Merci Dominique


Cordialement,

Hélène, étudiante en médecine

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Sylv50 (7 messages) Envoyer message email à: Sylv50 Envoyer message privé à: Sylv50 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-02-05, 20:49  (GMT)
12. "RE: La douleur. Une fois, ça suffit, non ?"
Bonjour,
je ne suis pas médecin, mais je vous donne mon avis quand même. Je crois que la vérité n'a d'intérêt que lorsqu'elle peut apporter quelque chose d'utile. Or, apprendre qu'une personne que l'on aime est morte en souffrant n'est d'aucune utilité pour personne, à moins bien entendu qu'il y ait la nécessité de poursuivre en justice un tiers qui serait en cause dans cette souffrance (ce qui n'est pas le cas dans votre affaire, n'est-ce pas ?). Personnellement, je crois tellement que certaines vérités de ce genre ne doivent pas être dites, qu'il ne me vient même pas à l'esprit de poser ce genre de questions aux médecins que je cotoie. En effet je pars du principe qu'ils ne me répondront pas la vérité, et je préfère m'en tenir à mon ignorance...
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante



Ce forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur le nouveau forum


Le forum médical Atoute.org contient des millions de messages, affinez votre recherche :
Recherche sur Atoute :