Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"double personnalité"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Schizophrénie (Protected)
Message d'origine

leovie (8 messages) Envoyer message email à: leovie Envoyer message privé à: leovie Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
16-03-04, 18:23  (GMT)
"double personnalité"
bonjour,

il y a une croyance commune que la schizophrénie est une double personnalité. Je me demande quel est la force de cette croyance ?

Pour moi evidement, avec l'expérience, je pense à des phénomènes
comme la dissociation ou la dépersonnalisation, le délire ou encore la difficulté à situer mes limites mais sans ces subtilités, je me demande si profondément en moi, cette croyance en une double personnalité n'est pas des plus active.

Je voudrai prendre pour exemple des deuils qui n'ont pas été fait.
Dans ma filiation, des deuils qui aurait laissé une place comme un vide et qui aurait pour conséquence d'entretenir une culpabilité à exister soi-même.

Je me demande si ce double absent n'est pas une partie en moi-même qui s'agit de combler pour se réapproprier soi-même.
Qu'en pensez-vous ?

leovie

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: double personnalité Laurence2 16-03-04 1
   RE: double personnalité leovie 17-03-04 2
       RE: double personnalité leovie 01-04-04 3
           RE: double personnalité Felipe 02-05-04 4
               RE: double personnalité Laurence2 02-05-04 5
               RE: double personnalité amateur 02-05-04 6
                   RE: double personnalité Aloes 02-05-04 7
                       RE: double personnalité Felipe 02-05-04 8

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

Laurence2 (702 messages) Envoyer message email à: Laurence2 Envoyer message privé à: Laurence2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
16-03-04, 20:24  (GMT)
1. "RE: double personnalité"
Bonsoir Leovie,

avoir une double personnalité ne signifie pas qu'on a des côtés de soi qui s'opposent à d'autres. Ce qui pourrait faire penser à une double personnalité dans la schizophrénie, c'est l'ambivalence, mais si je ne me trompe pas, les gens qui souffrent de personnalités multiples vivent en quelque sorte plusieurs vies, faisant avec une personnalité des choses que leur(s) autre(s) personnalité(s) ignore(nt). Je crois qu'il est normal d'avoir des sentiments qui peuvent s'opposer, ou d'être par exemple fort dans certaines situations et fragile dans d'autres, et cela peut être encore exacerbé dans la schizophrénie mais il ne s'agit pas de double personnalité.

Amitiés,

Laurence

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

leovie (8 messages) Envoyer message email à: leovie Envoyer message privé à: leovie Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
17-03-04, 17:52  (GMT)
2. "RE: double personnalité"

bonjour Laurence,

je comprends ce que tu veux dire, c'est vrai que le terme de double personnalité n'est trop approprié à ce que je décrivais.
je posais deux questions en fait :
l'une étant plus lié à l'entrée en maladie dans la schizophrénie :
pourquoi le corps s'organise à nous faire vivre la dissociation par exemple. Mon vécu de la dissociation est la perte de contact conscient avec mon corps, il y a mon conscient et mon corps, il y a deux à ce moment là, c'est basique mais est-il possible que cela soit lié de quelque manière à cette croyance populaire ?
pour une définition simple, archaique, mais dont le corps fait souvent preuve, il y a évidement un vécu subtile et douloureux de tout ça

l'autre est plus en rapport avec le patrimoine filiale,
je parlais des deuils qui n'ont pas été fait dans la famille parce que
le décès a paru brutale, injuste, trop jeune, difficile maladie etc...
quel espace, vide, non comblé continue à perdurer à travers les générations et peut conditionner aussi inconsciemment peut-être un non-apaisement chez des descendants
dans quelle mesure ce conflit se manifeste 3 ou 4 générations plus tard
pour être éclairé...

dans tout ça je présuppose une volonté de guerison du corps,
je sais pas si c'est pas un peu trop exagéré !

amitiés leovie

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

leovie (8 messages) Envoyer message email à: leovie Envoyer message privé à: leovie Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-04-04, 16:39  (GMT)
3. "RE: double personnalité"

bonjour,

je pense, après réflexion que l'ambivalence est d'abord un phénomène naturel. Chaque chose trouve son contraire dans un
prolongement harmonieux, le chaud avec le froid, le jour et la nuit...etc un peu comme dans la conception taoiste du yin et du yang.
ces deux parties formant un tout complet.

Elle devient problèmatique quand notre autorité sur nous-même
nous a été enlevé par des événements traumatisants.
Dans ma schizophrénie, l'ambivalence ne trouvait pas de solution définitive, comme si une idée et son contraire qui la suivait ne pouvait clore le débat, mettre un terme définitif à la première et, qu'au lieu de ça, un nouveau contraire aparaissait et ainsi de suite jusqu'à épuisement.

heureusement qu'il y a les médocs pour me redonner cette autorité
et faciliter mon pragmatisme comme dirait ma psy

leovie

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Felipe (634 messages) Envoyer message email à: Felipe Envoyer message privé à: Felipe Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-05-04, 10:36  (GMT)
4. "RE: double personnalité"
Bonjour leovie ( quel joli prénom ! ),

Je crois aussi que l'ambivalence est naturelle. Elle permet de nous remettre en question et ... de générer sans cesse de nouvelles idées. Je ne sais pas si c'est sa principale fonction ( si on peut dire ) et je devrais relire l'ouvrage d'Eugène Minkowski sur la Schizophrénie pour en apprendre un peu plus, sans vouloir jouer au médecin. Dans ce livre, tout ne nous est pas accessible ( loin de là ). Cependant, on y décrit des états que nous connaissons bien et nous pouvons avoir des certitudes ( être sûr de comprendre ). Il y a des points noirs aussi, que l'on est tenté d'interpréter. Cela a pour effet, comme pour toutes les incertitudes de notre existence, d'éveiller notre curiosité et de faire travailler notre imagination. L'imagination ne suffit pas à élaborer une théorie scientifique, mais elle y contribue. " Puisque cette argumentation n'est pas à ma portée ( mes connaissances en la matière sont insuffisantes ), je fais des hypothèses ( car le vide me fait peur, la mort peut-être ), toutes aussi contradictoires les unes que les autres." Et ce jusqu'au jour où la logique révèle une vérité ( quand nous avons les compétences, les connaissances et le savoir-faire, pour en arriver là ).

Je ne prétends pas avoir raison. Au contraire même. Mon rationnalisme morbide me joue des tours. Mais je m'amuse, comme tout le monde, à émettre des hypothèses.

Finalement, pour mieux comprendre pourquoi on parle souvent ( et pas forcément à tort, tout dépend des croyances de notre société ) de double personnalité, le mieux, à mon avis, serait de savoir dans quel contexte cette dénomination a vu le jour. Qu'entend-on par là ? Je repose la question car vous n'avez pas précisé si vous aviez des sources sûres ( ce n'est pas un repproche ! ). Si notre maladie affecte une partie bien précise de notre cerveau, il est possible que toutes nos pensées "pathologiques" soient regroupées en une seule entité ( quelque soit nos relations avec le monde extérieur ) et que nous ayons réellement deux personnalités, plutôt que plusieurs selon le contexte. C'est une vision très simpliste qui ne prend pas en compte les multiples connexions qu'il y a entre nos neurones, mais nos différents types de mémoire ont pourtant ( il me semble ) bien été localisés dans notre cerveau. Tout ce qui est pathologique en nous est enfouit dans notre mémoire. Mais... la mémoire contient aussi ce qui relève de la normalité en nous ! Cela ne tient pas ( pour d'autres raisons d'ailleurs ).

Qu'il est parfois bon de délirer un peu ! J'ai encore eu la certitude que je m'étais trompé.

D'autres avis sur la question ?

Bonnes lectures. Felipe.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Laurence2 (702 messages) Envoyer message email à: Laurence2 Envoyer message privé à: Laurence2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-05-04, 12:56  (GMT)
5. "RE: double personnalité"
Bonjour Felipe,

je pense aussi que tout le monde connaît l'ambivalence, mais que dans la schizophrénie elle est beaucoup plus forte et est source de souffrance.
Par exemple, quand j'étais malade, je voulais à la fois en parler à certaines personnes des mes problèmes et à la fois non. Je voulais les deux à la fois avec exactement la même force et ça me déchirait, ça m'obsédait, j'en devenais dingue de ne pas savoir quelle solution je préférais. Et si j'en choissisais une, après c'était des regrets atroces, une honte qui me rongeait sans cesse. Bref, aucune solution ne pouvait calmer mes angoisses.

Bonne journée,

Laurence

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

amateur (1136 messages) Envoyer message email à: amateur Envoyer message privé à: amateur Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-05-04, 13:53  (GMT)
6. "RE: double personnalité"
Bonjour Léovie et Felipe,
Je crois que cette idée de Dr Jeckill et Mr Hyde (je ne sais plus l'orthographe) ne reflête pas la schizophrénie. Cette idée provient des hypothèses, fausses, qu'on se faisait au début sur la maladie.
Le problème c'est que ce mot est devenu banal dans le langage courant et qu'il signifie deux visages simultanés et incompatibles d'un même fait.
Mais la maladie qui est toujours nommée par ce terme est certainement beaucoup plus complexe et diffère de que ce que le terme "vulgaire" signifie. Le mieux serait de la rebaptiser pour s'éloigner de ces clichés, mais je suppose que ce n'est pas évident...
Bonne journée
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-05-04, 20:40  (GMT)
7. "RE: double personnalité"
Bonjour tous,

Le terme de "double personnalité" n'a, à ma connaissance, rien à voir avec la schizophrénie. Il s'agit de deux troubles bien distincts.

Il existe un trouble qui, dans la littérature psy actuelle, se nomme "trouble dissociatif de l'identité". Auparavant on nommait ce trouble: personnalité multiple. Ce trouble est loin de se présenter comme on le voit parfois dans la littérature (comme dans le cliché du Dr.jekyll et de M.Hyde par exemple). Voici la description que le DSM fait de cette problématique:

Le trouble dissociatif de l'identité: (auparavant appelé personnalité multiple): est caractérisé par la présence de deux ou plusieurs identités ou "états de personnalité" distincts qui prennent tour à tour le contrôle du comportement du sujet, s'accompagnant d'une incapacité à évoquer des souvenirs personnels. Cette incapacité est trop importante pour s'expliquer par une mauvaise mémoire.

Voici les critères diagnostiques de ce trouble :

A. Présence de deux ou plusieurs identités ou "états de personnalité" distincts (chacun ayant ses modalités constantes et particulières de perception, de pensée et de relation concernant l'environnement et soi-même).

B. Au moins deux de ces identités ou "états de personnalité" prennent tour à tour le contrôle du comportement du sujet.

C. Incapacité à évoquer des souvenirs personnels importants, trop marquée pour s'expliquer par une simple mauvaise mémoire.

D. La perturbation n'est pas due aux effets d'une substance ou d'une affection médicale générale. N.B. Chez l'enfant, les symptômes ne peuvent pas être attribués à des jeux d'imagination ou à l'évocation de camarades imaginaires.

La source de ce texte est prise ici:
http://www.psychomedia.qc.ca/qfr25.htm

Bien qu'il existe des cas qui ont été largement médiatisés dans la littérature comme au grand écran (Sybil par exemple), il est plutôt rare de rencontrer ce trouble dans ces formes spectaculaires. Ces histoires, il ne faut pas l'oublier, ont souvent été romancées.

Il s'agit en fait d'une personne qui adopte des états de personnalités distinctes, dans leur manière de penser, de réagir, de s'habiller, dans leurs goût, leurs intérêts, etc. Certains des "états de personnalité" sont en contact les uns avec les autres, d'autres non. D'où le phénomène dissociatif. La personne ne se rapelle pas tout. Ce qu'il ne faut jamais oublier, c'est qu'il s'agit en fait toujours de la même personne. Il n'y a pas deux personnes, ou plus, dans un même corps. Il s'agit en fait de différentes parties de la même personnalité, séparées artificiellement.

Voilà globalement ce qu'il en est.

Aloès

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Felipe (634 messages) Envoyer message email à: Felipe Envoyer message privé à: Felipe Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-05-04, 22:55  (GMT)
8. "RE: double personnalité"
Bonsoir,

Vous avez raison, il n'est plus question de parler de double personnalité chez les schizophrènes de nos jours.
J'ai bien aimé le témoignage de Laurence. A propos de l'ambivalence, je me pose une question: le problème ne viendrait-il pas du fait que nous en prenons conscience, systématiquement ?
Merci à Aloès pour cet apport d'information scientifique.

Felipe.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: