Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"Perte de poids et santé"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Maigrir (Protected)
Message d'origine

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
13-06-04, 15:53  (GMT)
"Perte de poids et santé"
Bonjour,

-> régime hyperprotéiné / montignac / Dunkan / etc.
-> liposuccion
-> obsession du poids
-> pilule resadan / reductil / etc.
-> coupe faim
-> crème amincissante
-> etc.

Ceci est une sélection de quelques uns des titres de la dernière page de messages proposés dans ce forum. Personnellement, c'est assez pour me donner des frissons dans le dos, et ne me donne aucune envie d'aller en lire les contenus.

Je vous raconte brièvement mon histoire:

J'ai vécu des troubles alimentaires à l'adolescence, (phases anorexiques alternant avec des phases de boulimie vomitive), non-soignés. Par la suite, j'ai cessé de me faire vomir, et, comme je mangeais toujours un peu plus qu'à ma faim pour gérer mes émotions, j'ai pris du poids au fil des années.

Il y a 3 ans et demi, j'ai été confrontée à une maladie inflammatoire des intestins (maladie de crohn). J'ai eu des diarhées et n'arrivais plus à me nourrir adéquatement. Pour conséquence, j'ai perdu beaucoup de poids dans un très court laps de temps.

10 mois plus tard, une fois la crise sensiblement résorbée, j'ai pu manger normalement. Et j'ai recommencé à prendre du poids. C'est là que j'ai un peu paniqué, et j'ai revécu une période de troubles alimentaires (boulimie). Je me suis prise en main, et j'ai été me faire soigner dans une clinique spécialisée pour les troubles de l'alimentation, à l'externe. J'avais une thérapie de groupe, une thérapie individuelle, un suivi nutritionnel, et un suivi médicamenteux.

La thérapie de groupe comprenait un volet éducatif en plus de la thérapie en elle-même. Ça m'a permis de comprendre le trouble dont je souffrais, de comprendre le chemin pour m'en sortir, de comprendre mieux la fonction que ça jouait dans ma vie et de connaître les conséquences de tout ceci. J'ai pu aussi échanger avec des personnes qui connaissaient un vécu par moment semblable au miens et qui eux-aussi cherchaient à régler tout ça.

La thérapie individuelle m'a permis d'explorer les raisons d'être de ce trouble, de trouver des manières de gérer autrement et d'apprendre comment je fonctionnais.

Le suivi nutritionnel, m'a permis d'apprendre des comportements alimentaires sains, de faire le ménage dans mes habitudes alimentaires. De réapprendre à manger assis à table avec d'autres gens, et tout le "rituel" entourant les repas.

Le suivi médicamenteux m'a permis de me stabiliser suffisamment pour que je puisse entreprendre ce cheminement.

Environ un an plus tard, je n'avais plus de troubles alimentaires. Je mangeais normalement. La seule chose qui m'embêtait, était cette prise de poids. J'étais rendue en surpoids. Par contre, on m'avait très bien expliqué, qu'après une période de sous-alimentation (ici induite par la maladie de crohn, et par les troubles alimentaires ensuite), le métabolisme ralentit de beaucoup. Ce qui veut dire que le corps accumule des réserves. C'est un mécanisme très ancien, qui permet à l'être humain de survivre en cas de famine. Le corps, quand il est privé de nourriture, eh bien, il pare pour la prochaine famine. Ce qui explique, entre autre, les prise de poids après les régimes. L'effet "yoyo".

Un régime c'est une restriction alimentaire, après un certain temps, cela ne fonctionne plus. Le corps se protège contre ces restrictions qui ne lui sont pas bénéfiques.

Alors, comment perdre du poids me direz-vous?

C'est tout simple, mais ça demande de la patience.

Premièrement il faut accepter de manger, et de manger régulièrement, sans sauter de repas. Ce que j'ai fait. Car dès qu'on saute un repas (le petit déjeuner par exemple) c'est une restriction alimentaire. Donc trois repas et des petites collations. Au début, j'ai pris un peu de poids, mais comme on m'a assuré que c'était normal, et que c'était là le chemin pour m'en sortir, j'ai fait confiance en mes spécialistes, et j'ai fait fi de cette prise de poids.

Après plusieurs mois de se nourrir régulièrement, le corps finit par comprendre de lui-même, qu'on ne le sous alimente plus. Que le risque de famine n'est plus, et que les réserves n'ont plus lieu d'être. Alors, de manière tout à fait naturelle, j'ai commencé à perdre du poids, après environ 6 mois de mise en place d'une bonne alimentation, sans restriction, en mangeant à ma faim.

Quand j'ai vu ça, j'ai décidé de soutenir ce processus.

J'ai modifié petit à petit certaines habitudes alimentaires. Je mange beaucoup moins sucré qu'avant, je choisis des aliments sains (légumes, fruits, viandes, produits céréaliers, etc.). Je mange très varié, j'ai un plaisir fou à faire mon épicerie et à me choisir des aliments que j'ai envie de cuisiner et de manger. Je mange peu de "junk food", d'aliments qui contiennent beaucoup de calories mais peu de nutriments. Quand je mange, j'ai toujours en tête de manger des aliments qui nourissent.

Et je trouve ça assez fou de me promener dans un marché d'alimentation. Bien que ce soient des produits "comestibles", il y a des tas d'aliments qui sont vides sur le plan nutritif, et parfois de grandes rangées (le rayon des chips et grignotines, des boissons gazeuses, des biscuits et desserts). Personnellement, je me réserve quelques gâteries par semaine (par exemple une glace, du chocolat, etc) mais de manière très modérée. Bref, je ne me prive de rien, mais tout est une question de dosage, de quantité.

J'ai retrouvé le plaisir de manger. Je savoure ce que je mange, en sachant en plus que ça sert à fournir tout ce dont mon organisme a besoin.

Aussi, comme je ne faisais plus de sport, je me suis trouvée une activité sportive que j'aime. Ça fait deux moins que je me suis inscrite au gym et je m'y entraîne environ 3 fois par semaine. J'y vais seule, ou avec mon mari ou avec des gens que je connais. C'est encourageant pour tout le monde.

J'ai perdu du poids. Et j'en perds encore. J'ai encore un surplus de poids, mais il diminue petit à petit. Lentement, mais régulièrement. Et surtout, j'ai beaucoup plus d'énergie pour mes projets, pour ma famille, pour mes amis, pour tout. Et le poids que je perds, eh bien je le perds en santé. Et ça se fait graduellement et ça a toutes les chances d'être permanent.

Pour revenir à mes propos du début. Je comprends mal toutes ces folies autour de la perte de poids. Celles véhiculées ici-même dans ce forum, qui sont un reflet de la société dans laquelle nous baignons. Ces discours à propos des sacros-saints régimes et ces méthodes à la noix pour maigrir à tout prix.

Dîtes-moi, que faites-vous après vous être tant privés dans un régime? Chaque fois que vous faites un "régime" quelconque pour perdre du poids, dites-vous ceci: Tous les régimes qu'on pense à adopter pour un temps, ne fonctionnent justement qu'un temps. Alors que changer le choix des aliments qu'on met dans notre assiète, parce qu'on en fait le choix justement, et qu'on décide de mettre en place ceci de manière définitive, eh bien c'est davantage là que réside la clé, bien plus que dans un régime temporaire.

D'autant plus qu'il ne s'agit pas "d'une méthode" "d'un régime" à proprement parler, mais bel et bien d'un choix d'habitudes alimentaires, d'habitudes de vie. Pareil comme on prends une douche régulièrement, et bien on mange bien, on bouge bien. Ça prends un temps pour installer ses habitudes dans notre vie, mais ça en vaut grandement la peine.

Je mange à ma faim, sans me priver aucunement, je prends plaisir à manger avec les miens. Je transmet en plus à ma fille des bonnes habitudes. Je me permet des petites gâteries de temps en temps. Je m'alimente et je perds du poids. Je me sens en bien meilleure forme.

J'ai cherché un forum pour échanger sur les bonnes habitudes et avec des gens qui cherchent à prendre soins d'eux-même, de cheminer vers la santé, et semble-il que c'est plus rare qu'on ne le croit. Il est peut-être temps qu'un peu plus de gens qui ont à coeur leur santé osent dire.

Bien à vous,

Aloès

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Perte de poids et santé couret 18-08-04 1
   RE: Perte de poids et santé Aloes 25-08-04 5
       RE: Perte de poids et santé stressgirl 27-08-04 8
 Superbe message, Aloes cilloux 18-08-04 2
 RE: Perte de poids et santé SJ 20-08-04 3
   RE: Perte de poids et santé cilloux 22-08-04 4
       RE: Perte de poids et santé Aloes 25-08-04 7
   RE: Perte de poids et santé Aloes 25-08-04 6
 "Mon poids" Aloes 30-11-04 9
   RE: "Mon poids" rosalie 01-12-04 10
       RE: "Mon poids" Aloes 01-12-04 11
           RE: "Mon poids" Aloes 11-12-04 12

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

couret (2 messages) Envoyer message email à: couret Envoyer message privé à: couret Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-08-04, 22:42  (GMT)
1. "RE: Perte de poids et santé"
J'ai entrepris il y a 6 ans une thérapie du comportement alimentaire car j'en avais assez de faire le yoyo. Je suis tombée sur "une " toubib avec qui le contact est tres vite passé. Elle m'a aidé à me sentir mieux dans ma tête et dans mon corps. J'ai arrété de manger pour compenser un manque ou pour calmer mes émotions. Bref tout allait pour le mieux sauf que la balance affiche toujours le même poids. Pourtant je ne fais plus de cride de boulimie, j'essaie de manger sainement et à ma faim mais mon poids reste stable. Malgrès toutes ses années passées à refuser la restriction alimentaire, je suis sur le point de craquer et de me lancer vers la diète protéinée. Je sais que ce sera surement bénéfique au début et beaucoup moins par la suite mais j'en ai marre de ce poids qui reste désespérément stable. Alors Aloès si tu peux m'aider, c'est volontier.
J'attends de tes nouvelles
M couret
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-08-04, 03:22  (GMT)
5. "RE: Perte de poids et santé"
Tout d'abord, bonjour Couret, Cécile et SJ. J'ai mis du temps à voir qu'on avait répondu à ce message et du temps à y répondre.

Couret,

Je ne peux pas vous conseiller au point de vue alimentaire tellement plus que je ne l'ai fait en postant mon témoignage, car en dehors de ce que j'ai déjà dit, je m'y connais que très peu en matière de perte de poids et de nutrition.

Simplement vous dire que moi je n'ai pas choisi de prendre un régime hyperprotéiné, car de ce que j'ai lu c'est efficace pour perdre du poids rapidement oui, mais que la majorité des gens qui utilisent cette méthode, reprennent leur poids perdu, et parfois en reprennent d'avantage. Et je préfère regarder dans une optique à long terme, que de me retrouver au point de départ ou pire, dans quelques mois ou années. Surtout si, comme vous semblez le souligner, vous avez déjà eu des troubles alimentaires, c'est un peu triste de défaire tout le travail thérapeutique et tous les efforts que vous avez mis pour vous sortir de ces troubles. Et de ce que j'ai appris en clinique, en cas de troubles alimentaires, tous les régimes peuvent être un piège et une voie d'accès pour retomber dans les mêmes problématiques.

Pour le reste, je vous conseille d'aller voir une nutritionniste, et/ou un médecin qui puisse vous conseiller, selon ce que vous êtes, vos habitudes de vie, votre système, votre histoire, vos antécédents, et les médicaments que vous prenez ou non. Ce sont les gens les mieux placés pour évaluer avec vous ce qui est possible de faire. Cela vaut grandement la peine je crois d'investir à ce niveau.

En dernier recours, il est toujours possible de trouver de l'aide pour accepter votre poids et ne pas vous rendre malade avec cette situation. Le docteur dupagne a déjà donné un lien, dans un message, vers un site qui valorise les gens en surpoids, mais je ne me rapelle plus le nom. Il est surement possible de le retrouver en fouillant un peu dans le moteur de recherche sur le site.

Bonne route,

Aloès

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

stressgirl (3 messages) Envoyer message email à: stressgirl Envoyer message privé à: stressgirl Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-08-04, 23:38  (GMT)
8. "RE: Perte de poids et santé"
bonjour à tous
je connais bien le problème régime/prise de poids, le régime hyperprotéiné est peut être celui aprés lequel j'ai le plus grossi, et compris ce qu'était:"la restriction cognitive".
A ce propos n'hésiter pas à visiter le site du G.R.O.S. (groupe de réflexion sur l'obésité et le surpoids)dont le professeur Zermati fait parti. Ils expliquent pourquoi les régimes sont un traitement reconnu innéficace à long terme. Ce n'est pas encourageant quand on est gros (je sais de quoi je parle!!) mais cela permet d'ouvrir les yeux sur le vrai problème: pourquoi mange t-on plus, ou plus mal? Et être mince ne rend pas heureux, c'est un leurre!
autre site sympa (notamment le livre noir): Allegro fortissimo (association de personne de forte corpulence) plein d'humour, de conseils, de réconfort...
Livre super interessant:
"Maigrir sans régime", du prof. Zermati et "Je mange donc je suis" du dr Apfeldorfer. Personnellement ils m'ont permis de prendre du recul par rapport au poids ainsi qu'une thérapie brève.
courage!!!
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-08-04, 23:42  (GMT)
2. "Superbe message, Aloes"
Merci beaucoup.

Je n'ai rien à dire de plus, ça ne fait que trois semaines que je mange chaque jour : fruit-légumes-viande-matière grasse-soupe-pain-laitage
(en quantité comme ça tombe)

Je n'ai pas pris de poids et ça ne m'inquiète pas trop.

Pour moi aussi, la santé passe avant l'esthétique. Et d'ailleurs, si la santé est là, le physique suit.

Le sport (piscine) m'aide beaucoup, moralement et physiquement.

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

SJ (1 messages) Envoyer message email à: SJ Envoyer message privé à: SJ Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
20-08-04, 13:20  (GMT)
3. "RE: Perte de poids et santé"
Bonjour,

Ton témoignage me touche particulièrement car j'ai pas mal de problème de poids et j'ai dû mal à m'en sortir.

J'ai commencé un premier régime à l'âge de 6 ans....puis après une adolescence où je me senatis mal, j'ai commencé pas mal de régime divers et variés...alternant perte et prise de poids...qq années plus tard, je me suis prise en main en me disant que ce n'était pas des régimes qu'il fallait faire mais changer mon alimentation....j'ai essayé par moi-même mais c'est la galère....je suis suivi depuis qq mois par une dietéticienne....je perds progressivement....mais ce n'est que la surface de l'iceberg....

c'est un véritable combat car je lutte pour ne pas manger...j'ai faim en permanence et même si j'ai quasiment stoppé mes grignotages depuis 2-3 ans...je suis encore soumise à des crises....je vais manger toute la journée à m'en faire mal, à me remplir comme si ça allait compenser mon mal être....je suis fatiguée....je pense qu'il faudrait que j'arrive à règler ces problèmes pour m'en sortir....mais je ne sais pas comment m'y prendre....j'ai honte même si j'arrive à me lancer des défis (j'ai fait du théatre), mon corps me gêne....tu expliques que tu as été dans une clinique spécialisée dans les troubles de l'alimentation, pourrais-tu m'en dire un peu plus et si tu as des adresses m'en donner qq unes...merci d'avance....

Si d'autres parmi vous ont des conseils, n'hésitez pas à me les envoyer..

Bonne journée
Sandra

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-08-04, 22:46  (GMT)
4. "RE: Perte de poids et santé"
Bonjour Sandra,

après une période de boulimie assez impressionnante, j'ai beaucoup réfléchi au phénomène qui consiste à se jeter sur la bouffe comme un goinfre.

En fait, dans mon cas, et dans le cas de pas mal d'anorexiques/boulimiques, on s'est complètement détaché de plein de petits plaisirs (volontairement ou pas).

Ainsi, le seul et unique plaisir qui subiste, par la force des choses, est la nourriture.

En cas d'angoisse, de soucis, de chagrin, quand on a besoin de se consoler, la nourriture est un réflexe.

Ces temps-ci, je m'entraine à trouver de petites joies ailleurs que dans la nourriture : un savon qui sent bon, une paire de semelles confortables dans mes chaussures, un truc à la citronnelle dans la voiture (j'aime bien la citronnelle), prendre mon temps pour faire les courses et trainer dans les rayons (comme au musée)...

Chacun a ses petites joies, je ne sais pas pour vous. Cet état d'esprit n'est pas naturel du tout, ça demande un entrainement intensif comme en sport. Le but est de créer de nouveaux réflexes basés sur autre chose que la nourriture.

Il faut compter quelques semaines d'entrainement quotidien pour se "déconditionner" et se "reconditionner" mais je pense que ce n'est pas si long que ça. Par contre, il faut le faire sérieusement.

Si vous voulez en discuter...

Bon courage,
Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-08-04, 04:22  (GMT)
7. "RE: Perte de poids et santé"
Bonjour Cécile,

Et puis l'alimentation, ça continue d'aller?

Vos messages sont intéressants et je dois dire que le sport me fait à moi aussi beaucoup de bien. C'est un élément que j'ai eu tendance à négliger avant, et en m'y mettant régulièrement, j'ai pu voir une grande différence, tant pour la forme, la santé et l'énergie en général, que pour calmer l'anxiété. J'ai un peu négligé, durant l'été, pour cause de jardinage, mais j'ai repris les entraînements en vue de l'automne (qui est déjà à nos portes, il fait frisquet cet été au Québec, j'ai vu des arbres aux feuillages rouge et la nuit dernière on a même eu de la gelée au sol, c'est terrible en plein mois d'août).

Votre message sur les petits plaisirs fait plaisir à lire

Je désire ajouter, que parfois, en tout les cas pour moi, la nourriture est devenue un plaisir, non pas pendant mes crises de boulimies, mais une fois celles-ci réglées. J'éprouve paradoxalement aujourd'hui, beaucoup plus de plaisir à manger, à goûter, bref à vivre des plaisirs gastronomiques et autres, que lorsque j'étais malade.

C'est une superbe idée de se reconnecter sur nos sens et sur les petits plaisirs. J'ai lu un extrait d'un livre, qu'il faudra bien que je lise en entier un jour, qui s'intitule "La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscule". L'extrait que j'ai lu était de toute beauté et consistait à décrire l'écossage des petits pois. La lecture de cet extrait était comme si nous y étions, à passer nos doigts dans le bol rempli de pois, et ressentir tout le plaisir de cette expérience, même pour moi qui n'a jamais écossé des petits pois.

Cet état d'esprit devient naturel à force de le pratiquer je crois. D'ailleurs, vous avez un verbe tout à fait intéressant et beaucoup de choses à dire, avez-vous déjà pensé à écrire quelque chose avec vos idées, vos coups de gueule, et vos coups de coeur?

Je sais que vous n'aimez pas les psys et cie, et votre témoignage est intéressant car il exprime votre manière de vous sortir de vos difficultés avec vos propres moyens. Il est unique, comme vous. Je trouve important de respecter le chemin de chacun, car il n'est aucun cheminement qui soit identique, aucun qui mérite d'être écarté, et chacun a de la valeur. Que l'on choisisse de cheminer seul, ou avec des aides spécialisées, je crois qu'il est important de montrer qu'il y a plusieurs possibles. À chacun de trouver celui qui lui convient, sans balayer le choix des autres car tous sont valables.

Bons petits plaisirs,

Aloès

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-08-04, 03:45  (GMT)
6. "RE: Perte de poids et santé"
Bonjour SJ,

Je vous trouve courageuse d'avoir entrepris un suivi avec une diététicienne. C'est un bon point de départ. Si vous n'avez pas réussis à résoudre vos troubles avec son aide, et vous parlez aussi de votre mal être, ça peut aussi être important de consulter à ce niveau en plus des consultations diététiques.

J'ai lu un livre qui m'avait beaucoup encouragé un peu avant que j'entreprenne le cheminement thérapeutique qui m'a soignée de mes troubles alimentaires. C'est "La tortue sur le dos" d'Annick Loupias. C'est le témoignage d'une femme qui souffrait de boulimie, qui a réussit, après plusieurs années, à se sortir de cet enfer. Elle a été accompagnée, dans son cheminement, par une nutritionniste et une psychologue. D'ailleurs les deux témoignent aussi dans son livre. C'est inspirant de lire des témoignages de personnes qui ont réussit à s'en sortir. Même si nous avons toutes et tous des histoires différentes, cela nous inspire parfois à poursuivre la notre.

Le chemin pour s'en sortir est rarement simple, souvent difficile et les progrès viennent petit à petit, mais c'est un cadeau superbe à s'offrir. Car ensuite, cela demeure pour toute la vie. Lorsque je doute, de ma vie et de mes choix, je m'appuie souvent sur cette expérience, je sais que je me suis sortie de ceci, et que je peux très bien me sortir de d'autres situations difficiles. Autant on se sent honteuse d'avoir ces difficultés et comportements, autant, une fois qu'on a fait le chemin pour aller mieux, on développe le sentiment d'être fière de soi et du chemin parcouru. Personnellement, ça m'a aussi permis de dégager de l'énergie pour d'autres projets qui me tiennent à coeur et lesquels je négligeais car toute mon énergie passait auparavant à gérer ces crises.

Pour les adresses des centres spécialisés dans le traitement des troubles alimentaires, je ne les connais pas en France. Je vis au Québec, et j'ai reçus mes soins dans le centre le plus spécialisé à ce niveau au Québec, qui est à Montréal. Pour les gens de chez moi, je peux donner les références si quelqu'un me les demande, autrement, pour la France, peut-être pouvez-vous vous adresser à un médecin? Qui pourra vous référer au bon endroit. Ça prend du courage, beaucoup de courage, mais même dans la tourmente, on peut très bien y arriver, et faire les efforts nécéssaires pour être mieux. En tout les cas, je l'ai fait, c'était loin d'être simple, et je m'en porte beaucoup mieux aujourd'hui.

Bonne route,

Aloès

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-11-04, 21:00  (GMT)
9. ""Mon poids""
Bonjour,

J'entends souvent, les gens dire: "moi mon poids est ceci ou cela". Bref un poids qu'ils ont depuis plusieurs années, assez stable.

Je me demande comment on fait pour savoir quel est notre poids?

J'imagine que la seule manière de le savoir est d'attendre que le tout se stabilise, à l'intérieur du mode de vie que j'ai instauré.

Auparavant j'avais des oscillations de poids, entre la minceur et l'obésité. Celà fait maintenant un an et demi que je n'ai plus de troubles alimentaires, que je mange mes repas régulièrement, et que j'arrive à gérer les petites crisettes inflammatoires (crohn) en me nourissant suffisemment (en changeant seulement le type, et la consistance des aliments, et en mangeant plus petit, plus souvent).

J'étais en surpoids, j'ai encore un léger surpoids, mais je continue à perdre du poids tranquillement tout en maintenant mes habitudes alimentaires.

Je me demande, mon poids à moi, c'est lequel? Je le saurai éventuellement.

Aloès

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

rosalie (367 messages) Envoyer message email à: rosalie Envoyer message privé à: rosalie Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-12-04, 09:02  (GMT)
10. "RE: "Mon poids""
Bonjour Aloès,

Je me demande, mon poids à moi, c'est lequel? Je le saurai éventuellement.

Le sait t'on vraiment.Il y a des chiffres théoriques ,des bornes à ne pas dépasser, mais je ne suis pas sûre que celà soit significatif.ça pourraît être le poids auquel on vit bien, mais on peut bien vivre avec un surpoids ,et ce surpoids peut nuire à notre santé.

Un jour ma diététicienne m'a dit que je devais être à mon poids d'équilibre car il ne bougeait plus depuis un an.Sauf que ce poids est encore trop élevé pour ma santé .

Il y a le poids qui s'affiche sur la balance ,celui que l'on a dans la tête et l'image subjective que nous renvoie notre miroir ,pas facile de faire la part des choses.Alors , où est "notre poids" dans tout ça ?

Je serais tentée de dire que quand on a des problèmes de poids on n'a pas vraiment de poids "à nous" et qu'il faut se référer à notre ressenti ,en essayant d'être le plus objectif possible, et en plus tenir compte du poids qui nous met en danger ,aussi bien le poids maximun que le poids minimun.

Désolée , je crois que je ne vous aide pas beaucoup là.

Bonne journée

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-12-04, 15:20  (GMT)
11. "RE: "Mon poids""
Bonjour Rosalie,

Merci pour votre message .

-> Désolée , je crois que je ne vous aide pas beaucoup là.

Pas de problèmes, je ne recherchais pas vraiment d'aide, en fait, je crois que je réfléchissais un peu tout haut!

Mais vos réflexions sont intéressantes. Car en effet, j'ai conscience que je n'aurai pas de réponse à cette question, avant un petit moment.

Je me posais simplement cette question car j'entends souvent des personnes parler de leur poids, et autour de moi les gens ont en général un poids stable depuis plusieurs années. Comme mon mari pour qui son poids varie un tout petit peu en fonction de s'il s'entraîne plus une période ou un peu moins, mais en général c'est une toute petite variation seulement. Ma mère et son r-v annuel chez le médecin, pour qui elle est toute fière de me dire qu'elle a pris ou perdu, selon le cas, moins d'un demi-kilo dans une année.

Moi je ne sais pas c'est quoi mon poids. Tout simplement parce que j'ai eu des troubles alimentaires qui ont beaucoup fait varier mon poids avec les années, et aussi connu une maladie inflammatoire des intestins, en plus de certains médicaments, un temps, qui m'ont fait prendre du poids. J'arrive à gérer assez bien le tout depuis un an et demi. Et je suis plutôt satisfaite des résultats. Je continue à perdre du poids, doucement.

-> Il y a le poids qui s'affiche sur la balance ,celui que l'on a dans la tête et l'image subjective que nous renvoie notre miroir ,pas facile de faire la part des choses.Alors , où est "notre poids" dans tout ça ?

Ça c'est bien vrai que c'est complexe et mélangeant. Parfois je me dis que mon poids est le point de jonction entre tout cela. Évidemment lorsque le poids que l'on a en tête est réaliste et que l'on met en place les habitudes pour y arriver. Je ne sais pas si c'est comme cela pour tout le monde, je parle ici de manière très subjective. Car il y a aussi beaucoup d'autres facteurs à tenir en compte.

J'ai parfois le sentiment que mon poids suit mon évolution psychique, un peu comme un miroir qui me dit des choses. Je crois que mon poids va se stabiliser de lui-même, lorsque mon corps aura trouvé celui qui lui convient.

Aloès

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
11-12-04, 20:39  (GMT)
12. "RE: "Mon poids""
Bonjour,

Un petit bilan en ligne, que je trouve encourageant:

En un peu plus d'un an, un IMC de 34,1 à 25,8. Et une perte de 26 kilos. Tout cela en ayant des prises alimentaires régulières, en privilégiant des choix d'aliments sains et avec un soucis de bouger d'avantage.

J'ai eu à gérer des difficultés de digestion cet automne, dû à crohn (prises alimentaires plus petites mais plus fréquentes, choix d'aliments compatibles avec ma digestion et ajout de supléments alimentaires).

Malgré ces pépins ponctuels, je crois avoir réussit à bien mener ma barque à ce niveau, et suis assez fière des résultats. Je me sens mieux à l'intérieur de mon corps.

En souhaitant que ça encourage aussi ceux et celles qui souhaitent perdre du poids, à faire les bons choix pour eux.

Aloès

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: