Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"" La détention psychiatrique ""

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Santé Psy (Protected)
Message d'origine

Felipe (634 messages) Envoyer message email à: Felipe Envoyer message privé à: Felipe Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
31-01-05, 21:12  (GMT)
"" La détention psychiatrique ""
Modifié le 31-01-05 à 21:20  (GMT)

Bonjour,

Ce soir, sur France 2, dans complément d'enquête consacré à Albert Londres ( journaliste ), il y aura un reportage intitulé " La détention psychiatrique ". Il s'agira probablement d'une retranscription du travail qu'à effectué Albert Londres " dans l'univers des asiles de l'entre-deux-guerres ". Cette émission débute à 22h40, mais elles comporte plusieurs reportages, dont l'un d'eux concerne la détention psychiatrique.

J'en profite pour vous demander quelle est votre vision de la psychiatrie clinique actuelle. Si vous avez déjà été interné, comment avez-vous vécu ce type de soins et comment a évolué votre point de vue à ce sujet ?

Je vous laisse libres d'enrichir ce débat à votre façon. Les expériences et opinions de personnes ayant travaillé sur ce sujet seront les bienvenues.

Nous pourrons également nous interroger sur l'image des internements psychiatriques que nous donnent les médias.

Bonne soirée !

Felipe.

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: " La détention psychiatrique " cilloux 31-01-05 1
   RE: " La détention psychiatrique " Felipe 01-02-05 2
       RE: " La détention psychiatrique " anya 01-02-05 3
           RE: " La détention psychiatrique " Octobre 01-02-05 4
               RE: " La détention psychiatrique " Aloes 03-02-05 9
 RE: " La détention psychiatrique " elora 02-02-05 5
   RE: " La détention psychiatrique " amateur 02-02-05 6
       RE: " La détention psychiatrique " Iphigenie 02-02-05 7
           RE: " La détention psychiatrique " Felipe 03-02-05 8
               RE: " La détention psychiatrique " Aloes 03-02-05 10

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
31-01-05, 23:56  (GMT)
1. "RE: " La détention psychiatrique ""

Aucune évolution en hopital psy depuis 50 ans.


Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Felipe (634 messages) Envoyer message email à: Felipe Envoyer message privé à: Felipe Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-02-05, 00:29  (GMT)
2. "RE: " La détention psychiatrique ""
Ce reportage n'avait absolument rien à voir avec Albert Londres. Il a servi à rassurer les gens après le drame de Pau, mais surtout, il s'agissait comme toujours de préparer le téléspectateur à une prochaine émission. On parle aujourd'hui de psychiatrie, demain, ce sujet intéressera de nouveau les gens. voilà comment on vend une émission et comment on oublie de faire de l'information ( je pense notamment à un post sur le forum schizophrénie : quand un schizophrène commet un crime, on ne nous dit jamais s'il se soignait ou pas ... ).

Bonjour Cécile

Je ne sais pas comment se déroulait une hospitalisation il y a 50 ans ( j'avoue que je suis pas mal déçu par cette émission ), mais moi, je les ai très mal vécues. On ne nettoyait pas les toilettes tous les jours par exemple, c'était à vomir ! Nos journées se résumaient par les repas, la prise des médicaments et les mégots de cigarettes qu'on fumait à défaut de pouvoir s'acheter d'autres paquets. Pas moyen de faire le moindre achat ! La prison en somme. La différence était peut-être qu'on pouvait sortir dans une cour en plein air, mais bien souvent, il ne fallait trop pas s'exposer au soleil, à cause du tercian je crois.

...

Felipe.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

anya (10897 messages) Envoyer message email à: anya Envoyer message privé à: anya Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-02-05, 11:59  (GMT)
3. "RE: " La détention psychiatrique ""
Bonjour,

Je n'ai jamais été hospitalisée en psy, mais mon amie oui, c moi qui l'y ai emmené et j'en ai été malade de la laisser là dedans, d'ailleur 3 jours plus tard je venais la récupérer ...

Un bâtiment moche, tout fermé, le Cerber, Maitre des clés que l'on entend arriver de loin, impossible de rentrer ou de sortir sans lui (même pour aller fumer dans la cour, il faut l'autorisation ...).

à l'étage, les chambres ... un lit, une fenetre avec barreau, un lavabo.
Les toilettes communs sont sales et souvent fermé (la nuit, il faut demander l'autorisation pour y aller). Les douches communes sont crades et fermées également.

Pas de machine à laver, le linge doit être nettoyé à la main et mis à sècher où l'on peut ...

Bon, il parait que les bâtiments ont été refait depuis et que c tout beau, mais je suppose que le Cerber est toujours présent ...

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Octobre (13 messages) Envoyer message email à: Octobre Envoyer message privé à: Octobre Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-02-05, 18:48  (GMT)
4. "RE: " La détention psychiatrique ""
Moi j'aimerais bien connaitre l'état actuelle des établissements psychiatriques au Québec si possible
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
03-02-05, 01:59  (GMT)
9. "RE: " La détention psychiatrique ""
Bonjour Octobre,

Je suis québécoise, mais je ne peux pas répondre d'une manière générale. Simplement dire que je suis satisfaite des soins reçus dans les cliniques externes de psychiatrie que j'ai fréquenté.

Salutations,


Aloès

littéraire et modératrice de Santé Psy (non médecin)

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

elora (29 messages) Envoyer message email à: elora Envoyer message privé à: elora Voir profil de ce membre CLiquez pour envoyer message ICQ à ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-02-05, 03:46  (GMT)
5. "RE: " La détention psychiatrique ""
Bonjour,
Après avoir lu ces posts je voulais m'exprimer. J'ai été hospitalisée plusieurs fois en CLINIQUE psy. Je souligne que je ne connais pas les hôpitaux.
L'état de ces cliniques était tout a fait correct, propre et relativement vivant. Les chambres des étages ont des barreaux, pas celles du rez de chaussée. Les sanitaires étaient propres, et ouverts constament.
J'ai beaucoup appris au cours de ces périodes. J'ai été soignée "relativement" bien, c'est à dire dans l'urgence mais pas pour le long terme.
J'ai rencontré beaucoup de patients, plus ou moins "shootés", qui ont tous quelque chose à nous apprendre de la vie.
Je tiens donc à poster mon avis sur ces cliniques mais je pense également que les hôpitaux plublics n'ont rien à voir.
A bientôt,
Elora
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

amateur (1136 messages) Envoyer message email à: amateur Envoyer message privé à: amateur Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-02-05, 14:49  (GMT)
6. "RE: " La détention psychiatrique ""
Bonjour,
J'ai été soignée en clinique privée luxueuse et en hôpital psy. C'était le jour et la nuit au point de vue du décor, de la promiscuité. Mais les établissements psy de ma région ont été refaits, repeints. Maintenant c'est apparemment mieux qu'il y a 15 ans. Je crois que les choses changent gentimment... quand il y a de l'argent. Mais c'est vrai que les cerbères sont toujours présents, tout comme les barreaux aux fenêtres dans certaines unitiés.
Alexia


On n'en finit pas d'être un homme.Ne
désespérez jamais. Faites infuser
davantage.
Henri Michaux
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Iphigenie (25 messages) Envoyer message email à: Iphigenie Envoyer message privé à: Iphigenie Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
02-02-05, 18:00  (GMT)
7. "RE: " La détention psychiatrique ""
Bonjour,
J'ai été hospitalisée deux fois en HDT en hôpital public et une fois en cure en clinique privée. A l'hôpital, le principal problème, c'était la promiscuité. Trois dans une chambre de moins de 15 m2, il y avait juste la place pour les trois lits et les armoires, même pas une table pour écrire, ce qui m'a beaucoup manqué. A la salle commune, la télé était allumée en permanence, en général sur les chaînes les plus nulles. J'étais en pavillon fermé alors que j'étais venue me faire hospitaliser seule avec ma propre voiture. Une fois là, on change mon hospitalisation libre en HDT et on me boucle dans le pavillon le plus vétuste de l'hôpital. Je l'ai mal pris. Il y avait une douche (vétuste) pour 16 personnes, et deux toilettes mixtes.
Sur la propreté, rien à dire, je pense que les ASH font leur travail du mieux qu'elles peuvent en tenant compte de la vétusté des lieux.
Heureusement que je ne suis restée là que 12 jours. La mixité est sympa le jour, mais je la trouve un peu limite la nuit. Une nuit, je me suis réveillée en sursaut, un patient était debout à côté de mon lit. Il s'est fait engueuler, mais j'ai trouvé la surveillance limite.
Mon expérience en clinique m'a laissé de bien meilleurs souvenirs. Chambre individuelle agréable, bon choix d'activités, allées et venues libres dans la clinique et en ville. Cette cure m'avait fait beaucoup de bien, alors que les hospitalisations n'ont servi qu'à me surveiller dans les débuts du traitement par neuroleptiques.
Voilà pour mon expérience personnelle.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Felipe (634 messages) Envoyer message email à: Felipe Envoyer message privé à: Felipe Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
03-02-05, 00:01  (GMT)
8. "RE: " La détention psychiatrique ""
Bonjour,

En fait, l'idéal est de prendre soi-même la décision de se faire hospitaliser. On a alors des autorisations de sortie ( mais ça reste strict en principe ). Et puis il vaut mieux aller dans une clinique ( privée ), si on a une bonne mutuelle. Dans le privé, il y a toujours quelu'un pour s'occuper de nous ( je me souviens de cette infirmière avec qui je pouvais discuter à n'importe quelle heure de la nuit, alors que j'étais au plus mal ), il y a de nombreuses activités à l'intérieur de la clinique ( un photographe professionnel était venu nous initier à sa spécialité, à la vidéo aussi, on pouvait faire du dessin, préparer des bouquets, faire du sport dans une salle de gym, regarder des films, et pas seulement la tv ... ), à l'extérieur aussi ( des petites randonnées, de l'escalade ... ), il y avait même un lieu où l'on pouvait se recueillir, une salle pour fumer la nuit, on n'était jamais seul la nuit, je voyais le psy plusieurs fois par semaine ...

Je ne vous dit pas la note. Il y avait aussi des séances de relaxation, un sauna, le téléphone dans la plupart des chambres ... Du luxe ? Pour certaines choses oui ( le sauna par exemple ), mais il s'agissait surtout de détendre le patient, de lui donner envie de se confier et de retrouver goût à la vie.

Entre le privé et le public, de mon côté, la différence était énorme. Quelqu'un de souffrant devrait toujours pouvoir se confier, y compris la nuit. En HP, c'était : debout à 6 heures, déjeuner à midi, repas du soir, et couché à 22 heures. Quelques sénaces de relaxation et de musico-thérapie, mais jamais la possibilité de faire du sport par exemple. Tout le monde n'en avait pas envie, mais pourtant, quand je me suis mis à courir dans la cour, certains m'ont suivi. Si notre environnement au moment de notre hospitalisation était plus agréable, je suis certains que les malades pourraient se motiver ensemble et même s'organiser pour avoir une activité. Il y en avait un qui était plus shooté que moi, et bien quand j'ai pris ma guitare, il s'est mit à chanter. En plus des infirmiers et des infirmères, des animateurs devraient se rendre dans les HP. Même sous une forte dose de médicament, on peut stimuler les malades, plutôt que de les laisser fumer clops sur clops et regarder dans le vide.

...

Felipe.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
03-02-05, 02:04  (GMT)
10. "RE: " La détention psychiatrique ""
Bonjour Felipe,

Je crois que les gens se rétabliraient beaucoup plus rapidement dans un environnement de soins comme vous le décrivez (clinique privée), que dans les milieux publics. À moins que les patients n'y prennent goût!

Salutations,


Aloès

littéraire et modératrice de Santé Psy (non médecin)

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: