Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"Alerte au psychosomatique"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Santé Psy (Protected)
Message d'origine

Cilou (VNI) (2 messages) Voir addresse IP de cet auteur
21-02-03, 11:06  (GMT)
"Alerte au psychosomatique"
Bonjour a tous,

Si l'avenement de la psychanalyse et de la psychologie a amene certaines bonnes choses, il y aussi de sacres revers. En particulier le fameux "c'est psychosomatique". Symptomes pas clairs, diagnostic infaisable, au lieu de repondre "je ne sais pas", beaucoup de medecins repondent "c'est psychosomatique". Seulement voila, le "c'est psychosomatique" est parfois mortel, ou peut avoir de graves consequences. Voici quelques exemples puises dans mon entourage.

Mme A. est femme de medecin. Depuis des annees elle se plaint de douleurs abdominales. Meme son mari lui dit "c'est psychosomatique", et sa fille le repete a ses amis. Un jour elle est hospitalisee d'urgence. Lorsque je la revois, elle a un anus artificiel et perd ses superbes cheveux noirs a pleines poignees. Jamais le mot cancer n'a ete prononce. Elle est morte trois mois plus tard, d'une oclusion intestinale, a l'age de 36 ans.

M. F. est un homme plein de vie, grand, mince, athletique, superbe. Il a environ 45 ans. Un jour nous apprenons qu'il ne va pas bien. Il est soigne pour depression nerveuse. Lorsque je le revois qques annees plus tard il a le visage d'un vieillard. Comme les toxycomanes il a "decolle", il est d'une maigreur effrayante. Finalement il est amene aux urgences par sa famille. Le medecin de garde decouvre le pot aux roses et pique une veritable colere. Cancer generalise sans aucun espoir. M.F. decedera quelques jours plus tard.

Mme I. parle mal le francais, elle n'a pas invente la poudre, elle est d'un naturel assez gemissant, mais elle est gentille. Elle se plaint souvent de fatigue excessive, de vertiges, elle se sent mal. Son medecin lui donne des drogues censees soigner la depression nerveuse. Plusieurs annees plus tard, des troubles de la vision l'amene chez l'ophtalmo. Le fond de l'oeil est mauvais, reaction immediate, l'ophtalmo l'envoie faire prendre sa tension d'urgence. Resultat: 21 ! Som medecin ne lui avais jamais pris la tension.

Mlle J. a une crise d'adolescence particulierement epouvantable. Deja bebe, sa mere a du mal a etablir le contact avec elle, ce bebe ne reagit pas tout a fait normalement, elle ne cherche pas du regard. La catastrophe scolaire demarre des la maternelle, elle sert le plus souvent de bouc emissaire aux eleves et aux instits. A 6 ans il faut la mettre dans un etablissement specialise. Sans succes, on voit bien qu'elle est intelligente, mais elle a
des sautes d'humeur et un manque d'attention chronique. Au depart de l'adolescence c'est le desastre, elle s'en va dans des milieux inavouables,elle ere parfois seule sans savoir ou elle va, elle devient violente avec sa mere, elle est ramenee par la police. Depuis longtemps les psy s'en sont meles. Et pour quoi fais-tu ci, et pourquoi fais-tu ca ? On tente meme d'accuser le pere d'inceste. Jusqu'a ce qu'enfin un toubib intelligent fasse faire un encephalogramme serieux. Diagnostic : crises d'epilepsie complexes. Autant dire que les questions des psys n'avaient aucun sens. Mlle J. va bien maintenant, 12 ans plus tard elle a fini par s'en sortir. Mais on a frise la desocialisation totale.

Mme H. se plaint de douleurs abdominales, a des infections intestinales a repetition, se trouve beaucoup plus fatiguee qu'elle ne devrait. Son generaliste ne comprend pas, c'est psychosomatique. Au fil des annees il finit meme par la classer hypocondriaque. Mme H. change de medecin, et finit par trouver un specialiste serieux. Diagnostic difficile, mais fait, polypes multiples qu'il faudra enlever et surveiller de pres a vie.Mme H. est d'ailleurs bien malchanceuse car 15 ans plus tot, un autre medecin generaliste voulait l'envoyer en maison de repos, jusqu'a ce qu'un autre medecin diagnostique ... une hepatite !

Dans tous ces exemples, il y a deux faits fondamentaux. La fatigue du medecin qui devant des symptomes incomprehensibles declare "c'est psychosomatique". Ca evite de se sentir en etat d'echec et coupable, c'est la faute du patient et pas la mienne. Une raison etant trouvee il devient inutile de faire des examens complementaires. Le dossier est classe. L'autre aspect est la confusion frequente entre la cause et l'effet, erreur de logique. Meme ma grand-mere savait deja que les cancereux sont depressifs, alors que les malades du systeme digestifs sont irritables et nerveux. On dit bien de quelqu'un qu'il est billieux. Il est bien evident que quelqu'un de gravement malade ne peut pas etre dans son etat normal, au moins l'inconscient sait toujours que le corps est malade. Meme vous, soignants, ne me dites pas qu'epuises apres 48 heures de garde vous etes encore dans un etat normal.

Mais ce n'est pas la depression nerveuse qui rend cancereux, c'est le cancer qui rend depressif !!!

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Alerte au psychosomatique tuesday (VNI) 07-04-03 1
   RE: Alerte au psychosomatique wiscat (VNI) 17-04-03 2
       RE: Alerte au psychosomatique Wiscat (VNI) 17-04-03 3
 RE: Alerte au psychosomatique gaëlle (VNI) 22-06-03 4
   RE: Alerte au psychosomatique D_Dupagne 22-06-03 5
       RE: Alerte au psychosomatique Ln2 24-06-03 6
           Une petite contribution... Tuesday (VNI) 24-07-03 7
           RE: Alerte au psychosomatique shackleton (VNI) 25-06-04 30
               RE: Alerte au psychosomatique De Brabander Johan (VNI) 18-08-04 31
       RE: Alerte au psychosomatique Cafe_Sante 25-07-03 8
           RE: Alerte au psychosomatique ber (VNI) 30-07-03 9
               RE: Alerte au psychosomatique D_Dupagne 30-07-03 10
                   RE: Alerte au psychosomatique MartineH (VNI) 28-03-04 27
           RE: Alerte au psychosomatique chloee 31-10-03 11
 RE: Alerte au psychosomatique Giulia 01-11-03 12
   RE: Alerte au psychosomatique Pascal (VNI) 19-11-03 19
       RE: Alerte au psychosomatique Cafe_Sante 19-11-03 20
 RE: Alerte au psychosomatique nounou (VNI) 06-11-03 13
   RE: Alerte au psychosomatique chloee (VNI) 07-11-03 15
   RE: Alerte au psychosomatique Daniel Bouquet (VNI) 07-10-04 35
 RE: Alerte au psychosomatique yrysa 07-11-03 14
   RE: Alerte au psychosomatique Pandore (patiente) (VNI) 13-11-03 16
   RE: Alerte au psychosomatique jpmirouf 18-11-03 17
       RE: Alerte au psychosomatique yrysa (VNI) 18-11-03 18
 RE: Alerte au psychosomatique josefa (VNI) 13-02-04 21
   RE: Alerte au psychosomatique Costermans 21-02-04 22
       RE: Alerte au psychosomatique shackleton (VNI) 21-02-04 23
 RE: Alerte au psychosomatique isabella (VNI) 26-02-04 24
   RE: Alerte au psychosomatique elisabeth (VNI) 26-03-04 25
       RE: Alerte au psychosomatique GERARDIN (VNI) 27-03-04 26
           RE: Alerte au psychosomatique Nath999 09-04-04 28
               RE: Alerte au psychosomatique maryline (VNI) 20-08-04 32
               RE: Alerte au psychosomatique cilloux 07-10-04 36
 RE: Alerte au psychosomatique Parisfrance 26-09-04 33
   RE: Alerte au psychosomatique Elise (VNI) 27-09-04 34

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

tuesday (VNI) (2 messages) Voir addresse IP de cet auteur
07-04-03, 11:41  (GMT)
1. "RE: Alerte au psychosomatique"
Bonjour

je trouve très étonnant que personne n'ait répondu à ce message fort édifiant et consternant. Peut etre est parce qu'on ne peut qu'hocher la tête à la lecture de ces histoires. J'ai deja ressenti aussi cette fuite vers la solution psychosomatique, mais aussi j'ai aussi dejà vu le contraire se produire, ce qui est plutôt rassurant: des médecins qui devant des vertiges, faire des analyses poussées, procédures normales somme toutes, et ces vertiges finalement n'avoir aucune autre cause que nerveuse. Des médecins trouver des ganglions gonflés à la base du cou, faire faire des analyses derechef, et finalement un autre médecin trouver ces ganglions fonctionnels. Les ganglions en question n'ayant pas bougé depuis, il se peut que le dernier ait raison...
Mais j'ai aussi rencontré des médecins, notamment un qui à l'idée que sa patiente pouvait etre séropositvie oser à peine l'ausculter (ce n'etait pas en des temps reculés, 5 ans ont passé...), et lui dire que "sa santé c'est de la salade" (sic). La patiente va bien elle n'avait rien, enfin son statut sérologique de ce point de vue etait negatif.
Quelques années plus tard, cette même patiente devait refaire les tests HIV et obtenait des resultats qu'on appelle "douteux" (impossible de lire, tests brouillés, quelque chose interferait, faisait écran, qui n'avait rien à voir au final avec le sida!)
mais cette fois-ci elle tomba sur des médecins à l'ecoute, qui expliquaient, et meme un biologiste qui n'hesita pas à la rappeler pour la rassurer.
On voit donc dans le milieu médical toutes sortes de médecins, à l'hopital, il me semble que c'est pire, l'IVG est, par certains, mal vue, on sent un regard où affleure une ombre de jugement (et que dire du médecin echographe qui dit, devant une absence d'activité cardiaque et foetale ("non mais ca mademoiselle, ca viendra plus tard, quand le bébé va grandir..." alors qu'on est la pour une ivg?)
tout ca dirais je, ne semble pas gagné, mais j'ai bon espoir, les médecins sont faillibles, mais au terme de longues etudes, au terme meme d'un apprentissage de l'humanité, la plupart nous sauvent la vie, nous aident, nous soutiennent.
Quand sera t il pour les futures generations de médecins, puisque l'apprentissage de la médecine est maintenant une sorte de bourrage de cranes, la technique l'emportant sur les humanités dira t on? ce ne sont pas quelques seminaires à droite et à gauche qui forment l'humanité d'un médecin ni son altruisme. Et comment ces nouveaux médecins seront ils traités? quel avenir pour eux?
bien à tous...
On voit semblerait il

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

wiscat (VNI) (14 messages) Voir addresse IP de cet auteur
17-04-03, 21:33  (GMT)
2. "RE: Alerte au psychosomatique"
Modifié le 18-04-03 à 09:20  (GMT) par D_Dupagne (admin)

Ce n'est pas parce qu'une certaine personne est médecin qu'elle est automatiquement psychologue ,à l'écoute et "parfaite" !!!
il faut arrêter de prendre les médecins pour des gens qui doivent tout savoir.Simplement ,il est vrai que quelques médecins ne prennent pas de gants ...pour ma première grossesse ,j'étais à quatre mois et je vais voir ma gynécologue une certaine madame W. à Compiègne !Je lui demande de me faire écouter le coeur de ma fille ;j'étais heureuse de la "voir"à l'échographie mais l'écoute du coeur m'a été refusée par cette femme ....j'ai immédiatement changer de gynéco pour un homme Dr B. qui a été une bénédiction et un réconfort morale tout au long de ma première et deuxième grossesse .
Tout est histoire d'avoir un peu d'écoute ,d'attention de la part de ces médecins ;de la psychologie ,ils en auraient bien besoin !!!!!
Et ça devrait être obligatoire pendant les études !!!

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Wiscat (VNI) (187 messages) Voir addresse IP de cet auteur
17-04-03, 21:36  (GMT)
3. "RE: Alerte au psychosomatique"
Modifié le 18-04-03 à 09:21  (GMT) par D_Dupagne (admin)

Modifié le 18-04-03 à 09:21  (GMT) par D_Dupagne (admin)
J'ai anonymisé les noms. Je partage votre sentiment, mais il n'est pas possible de laisser des noms sur un forum.

J'oubliais de préciser que madame W. m'avait refuser l'écoute du coeur de mon enfant parce que "j'étais trop CURIEUSE "!
Est-ce une raison franchement pour une future maman ???????
Je ne l'excuserais jamais ,même au bout de 9 ans !!!

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

gaëlle (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
22-06-03, 20:34  (GMT)
4. "RE: Alerte au psychosomatique"
Merci de dénoncer enfin cette arme absolue qu'est l'argument du psychosomatique, car enfin, on possède tous autant un corps qu'un cerveau. Notre corps a lui aussi son langage, et peut lui aussi envoyer des messages à notre cerveau. Si seulement nos médecins allopathes étaient plus humbles et avouaient parfois leur impuissance !!! C'est terrible de se sentir casé dans le rayon des hyponcondriaques, ou des névrosés quelconque quand on sait pertinnement que ce n'est pas le cas. Mais oui la dépression a bon dos !
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-06-03, 21:33  (GMT)
5. "RE: Alerte au psychosomatique"
Bonjour,
Le gros problème, avec les affections psychosomatiques qui représentent 80% de notre activité, c'est qu'il est difficile de faire comprendre que cela n'a rien à voir avec l'hypocondrie ou des troubles psychiques.
Les maladies psychosomatiques touchent des gens normaux et sont des troubles réels, qui n'ont rien d'imaginaire.

Tout est dans la définition, et surtout, dans les explications du médecin. Le redoutable "vous n'avez rien, c'est nerveux" est en effet particulièrement stupide et encore répandu.
Si on n'avait rien, on ne serait pas venu consulter le médecin.

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Ln2 (2466 messages) Envoyer message email à: Ln2 Envoyer message privé à: Ln2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
24-06-03, 03:09  (GMT)
6. "RE: Alerte au psychosomatique"
Modifié le 19-07-03 à 02:00  (GMT)


Bonjour,

Ma réponse tiendra plus du remerciement au Dr Dupagne que de la participation au débat, mais tant pis....
Je suis vraiment heureuse de vous lire, comme à chaque fois que je découvre mes idées formulées par un autre et bien mieux que je n'aurais su le faire...

La confusion entre "psychosomatique" et "imaginaire" est malheureusement tenace, dans l'oreille des patients mais aussi dans la bouche des médecins.

Lors de ma deuxième année de médecine je vois, à l'hôpital, un patient hospitalisé depuis quelques semaines qui se tord de douleurs. Il a 30 ans et il pleure comme un gamin. Examens, bilans, rien n'y fait : personne ne trouve d'origine organique à cette douleur, ni de lien avec le motif d'hospitalisation.
Sentence sans appel, diagnostic magistral dont le médecin nous fait part une fois sorti de la chambre : "C'est psy".
Avec évidemment le haussement d'épaule et le rien de mépris dans le ton, ça fait plus chic.
Et évidemment pas d'antalgiques.
Que cet homme ait vraiment mal ne l'a pas effleuré.

Et quand par bonheur l'amalgame n'est pas dans l'esprit du médecin, il l'est dans ceux des patiens, qui pensent souvent qu'on ne les croit pas ou qu'on ne les prend pas au sérieux dès lors qu'on a prononcé le moindre mot contenant les trois lettres "psy"...
Alors la médecine se cache, il faut inventer des mots... "Dystonie neurovégétative", faut dire, ça en jette....

Entre le mépris et la fuite, le temps des explications trouve peu sa place, souvent considéré comme perdu alors qu'il n'est qu'investi.

Quand on dira "cérébrodépendant" au lieu de "psychosomatique", j'espère que je serai en retraite depuis longtemps.

Hélène-parfois énervée (mais jamais longtemps )

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Tuesday (VNI) (5 messages) Voir addresse IP de cet auteur
24-07-03, 06:47  (GMT)
7. "Une petite contribution..."
Bonjour

Je tenais à soumettre à vos yeux bienveillants une petite anecdote de mon fait. Il y a quelques mois de cela, j'ai commencé à ressentir une hypoesthésie sur le dessus du pied gauche. La sensation était semblable à celle que l'on éprouve lorsque l'on porte des chaussures trop hautes ou trop serrées, et que le dessus du pied est comme anesthésié conséquemment, par endroits. A la différence que je ne portais pas de chaussures trop serrées et que cette sensation ci est survenue le lendemain d'une journée passée assise les jambes croisées devant mon pc.
J'ai consulté mon médecin qui a diagnostiqué une sciatique sensitive et qui m'a un peu fait peur en me parlant d'un syndrome de la queue de cheval à terme. J'en suis devenue toute blanche, puis violette. Ma foi, la paralysie et l'incontinence je l'avoue me tentent tout de même très peu. Je suis donc repartie avec des cachets de cortisone prescrits par mon médecin, mais au premier cachet j'ai fait un chox allergique (j'avais à prendre 60 mg de cortisone par jour, une dose tt de même assez élevée). j'ai dc arrêté de suite de prendre ces cachets. J'ai consulté un autre médecin en me disant que deux avis valent mieux qu'un, sans non plus courir de droite et de gauche afin d'aller visiter tous les médecins de la place! Il m'a parlé alors de cruralgie en rejetant le diagnostic de sciatique sensitive, en me parlant de stress et autres. Crurarlgie oui lui dis je, je le veux bien moi, mais je ne souffre pas du tout.Oui mais bon... me dit-il. Ah bon fis je... c'est une cruralgie sans douleur alors ?
Bon je suis repartie chez moi et ai décidé de laisser tomber les visites chez les médecins durant un mois. Puis constatant que la sensation d'hypoesthésie ne disparaissait pas, mais qu'en plus j'avais des fourmillements, avec dans une moindre mesure tout de même une drôle de sensation d'hypoesthésie dans la jambe à présent, sur le dessus de la main dans le bras et dans le visage en passant par la langue et la pommette, et cela du côté toujours senestre, je me suis dit qu'il fallait bien retourner voire mon médecin initial.
Lequel a pris acte de ces nouveaux symptômes et m'a envoyé chez un neurologue et ce fort à propos.
Lequel m'a fait des examens, electromyogramme et mesure des potentiels évoqués, assortis d'une irm cérébrale, et tout s'est révélé normal heureusement. Il s'est avéré que pour mon pied, il s'agit du nerf poplité externe qui a été coincé soit en dormant (mauvaise position mais aussi je ne cesse de me dire "arrête de dormir en x,y, z' aussi toi lol) ou alors justement et plus probablement, en croisant les jambes des heures durant devant mon pc!!! mon neurologue m'a donné des vitamines neurotropes que j'avoue je prends irrégulièrement (je n'aime pas les médicaments j'essaie de m'en passer tant que faire se peut, ce n'est que devant la nécessité que j'en prends je l'avoue).
je remercie ici mon médecin et mon neurologue tous deux tres attentifs et très à l'écoute, qui ont fait les examens qui s'imposaient afin d'eliminer dans un premier temps de vilaines maladies comme la sclérose en plaques fort peu réjouissante. Au delà de cela, ils ont été très professionnels et ont posé des diagnostics aiguisés. les symptômes qui touchaient la partie supérieure gauche de mon corps ont disparu, ils sont générés par l'angoisse qui me taraude presque en permanence, et reviennent mais d'une manière très fugace, lorsque je m'enerve, là à l'intérieur oui docteur lol, et que je refuse de me détendre (comme s'il etait honteux de le faire il faut d'ailleurs que j'examine ce point). Il semble même qu'en se detendant on parvient à perdre plus facilement du poids, comme si les barrières psychologiques tombaient.
J'ai tres envie de reapprendre à vivre de cette manière, sereine et détendue. je vais m'y atteler. J'ai envie d'apprendre de moi et de voir de quoi je suis capable en etant davantage à mon écoute et moins à l'écoute des caprices des autres.
Bonne journée

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

shackleton (VNI) (71 messages) Voir addresse IP de cet auteur
25-06-04, 18:07  (GMT)
30. "RE: Alerte au psychosomatique"
Bonsoir, Ln2,

Mon cousin a traîné une fatigue chronique, des diarrhées sévères et une anémie sévère pendant 10 ans avant qu'on ne découvre qu'il était allergique au gluten...

Depuis qu'il suit son régime, tout va bien. Et on l'a traité de malade psy pendant dix ans, il y a eu même un toubib, ponte dans sa partie - la nutrition - pour lui dire que ça l'arangerait bien d'avoir quelque chose de physique ! :-o

Pour ma part, j'en veux toujours à mort à l'interne des urgences qui a pris mon pneumothorax pour une crise d'angoisse - non, sans rire, vous vous retrouvez à suffoquer en marchant, c'est bizarre de flipper !!!

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

De Brabander Johan (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
18-08-04, 15:22  (GMT)
31. "RE: Alerte au psychosomatique"
Bonjour
Ce petit message pour faire que mon témoignage soit entendu car à ce jour auncun médecin ou autres charlantan n'a pu trouver d'où provenait mon mal.
En effet quoi que je mange, sitôt après je suis au toilette avec une crise de diarhée alors qu'il y a encore 4 ans je pesais 68kg j'en suis à 55 et je n'arrive plus à grossir bien que je m'empiffre à longeur de journée et que je mange pour 3 aux heures des repas. On m'a déjà mis cette saloperie sur le compte de mon diabète mais c'est depuis que je suis mieux équilibré que cela n'arrête plus. Il y a des jours où je m'empêche de manger pour que je puisse passer une bonne nuit de sommeil. Même les médicaments comme les imodium ne font pas d'effets.
Merçi d'avoir pu lire mon témoignage et si il existe une solution faites là moi parvenir au mail debrabanderjohan@hotmail.com
>
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
25-07-03, 20:36  (GMT)
8. "RE: Alerte au psychosomatique"
>Bonjour,
>Tout est dans la définition, et surtout, dans les explications du
>médecin. Le redoutable "vous n'avez rien, c'est nerveux" est en
>effet particulièrement stupide et encore répandu.
>Si on n'avait rien, on ne serait pas venu consulter le
>médecin.

J'essaye de banir, le "vous n'avez rien" qui disqualifie la personne en face de nous. J'essaye de dire : "Nous n'avons rien trouvé."

Le problème des médecins est que pendant leurs longues et pénibles études, il n'ont pas eu un seul cours de communication, pour apprendre à écouter l'autre et à mieux comprendre son langage.

Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ber (VNI) (93 messages) Voir addresse IP de cet auteur
30-07-03, 00:04  (GMT)
9. "RE: Alerte au psychosomatique"
Bonjour!!cela fait plus d'un an que j'ai une sensation de gene dans la gorge,comme si quelque chose etait resté "coincé"...écographie de la thyroide, rien,
fibro par voie nasale:rien! j'ai même arreté de fumer(à chaques choses, malheur est bon) depuis pensant à une irritation,toujours pareil:rien
dianogtic:psychosomachin!!!!
comment se fait-il que "l'esprit se serve de son corps comme d'un signal d'alarme pour montrer à lui même qu'il ne va pas bien
autrement dit:d'accord, j'ai compris,j'ai mal à la gorge parce que ma tête est malade mais je ne sais pas se qu'elle a ma tête et, je ne sais pas comment faire partir mon mal de gorge non plus!!!! si chaque fois qu'un problème survient,ça doit me donner mal aux pieds,ou à l'auriculaire, alors 99% des pathologies sont d'origines pchycosomatiques parce que tous le monde est stressé ou a des problèmes.
du coup, je n'ose plus aller voir mon médecin de peur qu'il ne me dise:
c'est psychosomachin
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-07-03, 06:34  (GMT)
10. "RE: Alerte au psychosomatique"
Bonjour,

Comme vous l'avez compris, psychomachin ne veut pas dire que vous n'avez pas mal à la gorge, et en effet, la majorité des symptômes que nous rencontrons sont dûs au stress.

Par exemple, dans votre cas, on peut imaginer que le stress contracte votre estomac, fasse remonter de l'acide la nuit qui attaque votre gorge. C'est une hypothèse parmi d'autre.

Il faut aller voir votre médecin et s'il se contente de vous dire "c'est psychomachin" sans vous proposer de solution (médicamenteuse ou non), en trouver un autre.

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

MartineH (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
28-03-04, 09:41  (GMT)
27. "RE: Alerte au psychosomatique"
bonjour,
et que faire de ce(s) médecin(s) peu consciencieux ??? il risque faire des dégats auprès de ses patients

avez vous un quota de perte comme à l'armée ??

c'est aussi facile d'aller chercher "un autre médecin" si sur le marché on n'élimine pas les mauvais !!!
une patiente en colère pour le coup

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

chloee (1 messages) Envoyer message email à: chloee Envoyer message privé à: chloee Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
31-10-03, 17:48  (GMT)
11. "RE: Alerte au psychosomatique"
Bonjour à tout le monde, j'ai hésité avant de me lancer, devais je raconter ce qui m'était arrivé, ce que des médecins m'ont fait subir, justement en mettant mes douleurs sur le compte de mes angoisses.
Et je me suis dit que oui, que cela pourrait être utile aussi bien pour les patients que pour certains médecins.
Je viens de remporter mon procès, et je viens aujourd'hui de recevoir mon chèque soi-disant pour le pretium-doloris, car la douleur a un prix.
Il y a 4 ans, presque le 4 Novembre 1999, j'ai fait une chute terrible dans mon escalier, je suis arrivée sur la tête jusqu'en bas....
Je passe tous les détails, à l'hopital ou je fus transportée après avoir eu ( pas moi, mon mari) un médecin du SAMU au téléphone, l'interne décide dès le départ que je fais du cinéma, que j'arrête de me plaindre, me fait quand même une radio, qu'il a été incapable de lire, et m'a ordonné de me lever et de repartir.
J'avais une fracture de la tête d'odontoïde déplacée de la première vertèbre cervicale, ce qui fut vu 36 jours plus tard.
J'ai vu pendant ces 36 jours et mon médecin traitant, et le médecin de garde et encore un autre médecin, et ils ont été unis comme un seul homme je n'avais rien puisque l'interne l'avait dit.
J'ai souffert le martyr, j'ai du subir une traction trans crânienne, je devrais être MORTE.
Je ne pouvais pas tenir ma tête, je n'arrivais plus à avaler, je ne dormais plus, ma voix changeait, je souffrais comme ce n'est pas permis, et ils m'ont dit que j'étais angoissée, que je n'avais qu'a me décontracter;
Mais comment aurais je pu, j'avais si mal, mon enfer a commencé le 4 Novembre 1999 avec cet interne imbu de lui même, a continué avec ces médecins inhumains, et a enfin pris fin quand j'ai été transporté à un CHU de toute urgence le 9 Décembre 1999, j'avais un risque de mort iminente et ce depuis plus d'un mois.
J'ai été opérée par un Neuro-Chirurgien d'une compétence assez rare, il m'a réparé de façon prodigieuse, jamais je ne le remercierai assez, pour sa gentillesse, pour tout ce qu'il a fait pour moi, pour que je vive....
Je passe volontairement les détails parceque ce n'est pas ça l'important, l'important étant que nous les patients quand nous disons que nous souffrons, nous souffrons.
Et je veux dire aussi que c'est trop facile de dire " c'est psychosomathique", j'ai failli mourir, alors je dis STOP,il faut que ce genre de FAUTE car c'est une FAUTE, ne se repoduise plus, il ne faut pas.
Je n'ai pas de haine farouche envers le corps médical tout entier, mais envers ceux qui nous méprisent oui, mais je respecte et j'admire les Médecins qui n'ont pas de médecin que le nom, mais respecte leur code de déontologie à la lettre.
Victime de Faute médicale, on ne s'en remet jamais complètement, mais j'ai gagné mon procès, ce fut un sacré parcours, mais là aussi j'ai eu la chance d'être défendue par une Avocate qui se bat contre ces fautes médicales justement.
Maintenant c'est derrière moi, je me reconstruis, mais plus jamais je ne serai comme avant, j'ai trop souffert,Je suis vivante et c'est ça l'important, et je pense que les médecins qui ont été condamnés ne recommenceront plus jamais ce genre de Faute.
Voilà en résumé mon histoire vraie terribllement vraie.
Prenez soin de vous, et quand vous avez mal dites le, criez le jusqu'à ce que l'on fasse quelque chose pour vous soulager.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Giulia (435 messages) Envoyer message email à: Giulia Envoyer message privé à: Giulia Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-11-03, 20:39  (GMT)
12. "RE: Alerte au psychosomatique"
Bonjour
J'ai moi-meme subi ce genre de chose, quand on disait à mes parents que c'était de leur faute si je m'intégrait pas dans les groupes. Seulement alors que j'avais 15 ans et beaucoup de difficultés sociales, ma mère m'a emmené chez quelqu'un de compétent qui a fait un audiogramme qui a révélé... une surdité partielle !! Triste exemple, moins que d'autres, mais qui pourrait s'ajouter parmi ceux des médecins qui ne font pas leur boulot et ne se décarcassent en rien pour aider les patients !!

Julie

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pascal (VNI) (18 messages) Voir addresse IP de cet auteur
19-11-03, 20:42  (GMT)
19. "RE: Alerte au psychosomatique"
Permettez moi de donner mon avis sur les maladies psychosomatiques : pour moi, les maladies psychosomatiques sont un fourre-tout dans lequel les médecins rangent ce qu'ils ne savent pas expliquer, au même titre, comme il est indiqué plus haut, que la dépression permet d'expliquer, de donner un "sens" à un mal-être général (qui peut être organique, comme un cancer, cf plus haut).
Pour faire une comparaison avec la psycho (puisque dans psychosomatique, il y a psycho, en tant que rapport à la "pensée"), je dirais qu'est psychosomatique toute affection organique ayant sa cause dans un problème mental. Mais voilà, le problème est qu'on ne sait pas toujours expliquer le mental (il y a Freud bien, sur, mais d'autres courants de pensée avec chacunes leurs explications...)et les médecins d'aujourd'hui risquent, à mon avis, de coller une étiquette de "psychosomatique" comme autrefois on collait une étiquette de "fou" à celui qui n'était pas intégré dans la société.(cf Michel Foucault et son étude de la folie).
Pour moi, le psychosomatique, c'est de l'irrationnel. Tant mieux s'il rassure, mais au lieu de "jetter" une étiquette, je suis assez d'accord avec ceux qui souhaitent un diagnostic plus approfondi.

D'ailleurs j'en profite pour poser une questions aux médecins s'ils lisent ce texte : comment arrivez-vous à diagnostiquer une maladie au travers des multiples descriptions de symptômes, souvent identiques et redondants pour des maladies différentes ? Ce doit être l'expérience j'en doute, ce qui fait qu'il y a de "bons" et de "mauvais" médecins, c'est-a-dire des médecins capables de reconnaître et d'identifier dans le temps des symptômes faisant référence à une maladie type. Mais n'est-ce pas, cette fois-ci, remettre de la subjectivité, voire de l'irrationnel dans la description des symptômes ? Autrement dit, à une même affection, à un même symptome décrit par le corps médical peut correspondre plusieurs affections ? L'une d'entre elle ne pourrait-elle pas être, justement, "psychosomatique" ?


Pascal

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Cafe_Sante (8965 messages) Envoyer message email à: Cafe_Sante Envoyer message privé à: Cafe_Sante Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-11-03, 20:59  (GMT)
20. "RE: Alerte au psychosomatique"

>D'ailleurs j'en profite pour poser une questions aux médecins s'ils lisent
>ce texte : comment arrivez-vous à diagnostiquer une maladie au
>travers des multiples descriptions de symptômes, souvent identiques et redondants
>pour des maladies différentes ?

Tout d'abord, il faut des connaissances. Beaucoup !! L'expérience aide, bien sûr.
>Mais n'est-ce pas, cette fois-ci, remettre de la
>subjectivité, voire de l'irrationnel dans la description des symptômes ?

Notre métier étant essentiellement un métier de communication, l'irrationnel comme vous dites est présent partout.

>Autrement dit, à une même affection, à un même symptome
>décrit par le corps médical peut correspondre plusieurs affections ?

C'est pour cela que nous ne répondons pas aux messages qui décrivent des symptômes et espèrent un diagnotic.



Philippe, médecin à la campagne

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

nounou (VNI) (20 messages) Voir addresse IP de cet auteur
06-11-03, 18:05  (GMT)
13. "RE: Alerte au psychosomatique"
Bravo pour ce forum.Il faudrait publier ce coup de gueule dans les journaux.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

chloee (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
07-11-03, 15:57  (GMT)
15. "RE: Alerte au psychosomatique"
Oui Nounou, c'est vrai je suis d'accord il faudrait que la presse s'empare de tels faits, quand une victime de faute médicale va jusqu'au bout, quand elle gagne son procès, quand le juge du Tribunal de Grande Instance condamne ces "pseudo" médecins....Mais...........
Je dis mais, car vois tu, moi j'ai contacté le journal local, je voulais que ce soit publié, je voulais que cela se sache, j'en avais tellement bavé.
Le journal local, n'a pas voulu de mon cas, pourquoi? et bien parceque cela dérangeait, c'était à la campagne, et je dérangeais le bon ordre avec cette histoire.
Si j'avais perdu mon procès, sûr que la presse locale se serait frottée les mains et aurait sauté sur son clavier, mais pas là...
Ca aussi je le dénonce, car ce n'est pas normal, les journalistes ont un devoir d'information me semble t'il...
Je dis la presse locale, car ce ne fut pas le cas de la presse en général, a FR2, ils n'ont pas hésité à me faire témoigner, et le procès ne faisait que commencer.
Tu vois il y a des médecins qui nous méprisent, et il y a des journalistes qui ont fréquenté la même école, je faisais tâche, dans le paysage ,dailleurs j'ai déménagée depuis et je me sens mieux.
Je voulais dire aussi qu'en lisant tous les témoignages, cela fait froid dans le dos quand même.
Mais pour engager une procèdure, il faut savoir que c'est très difficile, on ne gagne pas comme ça, c'est semer d'embûches , le système est fait de telle façon que tu n'en peux plus et que tu veux tout stopper, mais il faut tenir le coup, car être enfin reconnue, c'est commencer à pouvoir tourner la page, c'est commencer à se reconstruire, c'est un soulagement immense.
Et puis tout ça me permet de pouvoir parler en connaissance de cause, et de comprendre toutes les personnes victimes comme moi, je peux me permettre également de critiquer certains " médecins" car je suis une victime reconnue, et c'est très important.
Aucun esprit revenchard ne m'anime, mais si je peux aider quelqu'un, victime comme moi, je le ferai, non pas contre les médecins, mais pour la victime.
Prenez soin de vous.
Chloée.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Daniel Bouquet (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
07-10-04, 13:16  (GMT)
35. "RE: Alerte au psychosomatique"
Entièrement d'accord avec vous. Vais chercher à contacter un "régional" on ne sais jamais je doute que malheureusement "ça" les interesse.j'essaie.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

yrysa (70 messages) Envoyer message email à: yrysa Envoyer message privé à: yrysa Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
07-11-03, 10:26  (GMT)
14. "RE: Alerte au psychosomatique"
Modifié le 07-11-03 à 12:57  (GMT)

bonjours
je viens ajouter mon histoire a celle des autre car pour moi psycosomatique sa a laisser ma maladie grossir durant 12 ans!
SA a commencer vers l'age de
9 ans (pas encore regler)j'était prise de terrible maux de ventre dont personne n'a trouver la cause sauf un spyciatre il a dit un mot magique "hyperanxieuse".on me colle sous divres somminifaire qui ne serve a rien .berf l'hyperanxieuse est regler 1 ans plus tard et mes regles sont terrible!Douleurs atroce qui me cloue au lit durant trois jours .On ajoute donc au sommnifaire des anti inflamatoire.pour mon généraliste c'est douleurs sont spycosomatique et il faudra que je fasse des cures en maison de repos plus tard...(mais biensur) Arriver a l'age de 12 ans une crise plus forte que les autre nous fait appeler le médecin de garde qui lui me colle l'étiquette "crise d'histérie fasse a la perte de son sang" moralité deux injection de valium et une ordonance ( gélumaline, mon premier codéiné)heureusement entre temps j'ai arreter les somnifaires... suite des réjouissance..vers 13 ans la codéine n'a plus aucun effet on y rajoute mon premier morphinique la lamaline...14 ans je m'automédicamante tous les mois (par prise un advil 2 gelumeline 1 lamaline) et j'ai toujours mal...15 ans dépression . n'ayant jamais a l'ecole normalement et prenant des médicament qui m'abrutisse les autres eleves ne me supporte plus et je me retrouve seule...donc recapitulons une maladie spycosomatique de l'hyperanxiété et une depression on rajoute au cocktail des ..des ..des anti depresseurs...moralité j'avale tous les mois du xanax puis du tranxténe (étonnant sa marcher pas) avec des morphinique et des codéinique plus des anti inflamatoire au passage comme le coltramil (ben oui j'avait tres mal au dos aussi)...16 ans dégradation généraliser du colom et des intestins...Je prend des platres et stoppe les anti depresseur et anti inflamatoire qui mon légumiser et je commence a prendre la pillule...17 ANs la lamaline et tout le reste n'a plus aucun effet sur moi je les avale par paquet de douze, la pillule n'a rien arranger et me provoque un deréglement hormonal (15 kl veine qui explose siagnement anarchique et toujours mal)...Je craque j'ai mal et rien ni fait , tous les toubib me dise que tout est normal ...20ans Je stoppe la pillule et tous les médicaments..je me tournes vers des décoctions de plantes que je teste sur moi un peux comme un chimiste( tres dangeureux mais efficaces youppi).Je ne cache absolument pas cette pratiques a mes differant médecins qui en rigoles et me dise de continuer...21 ans Je déménage et je cherche un doc plus compétant..rien a faire... 22 ans mais douleurs s'intensifie et a presant j'ai mal deux fois par mois (lors des regles puis le 15 J du mois) lors d'une crise au 15J j'atterie en urgence a l'hopital..Echographie ..enorme kiste fonctionnel..sa va passer..on me renvoie chez moi et personne ne fait attention a mes douleurs ..je recommence les médicaments (association de 3 morphinique +vicéralgine) rien ni fait j'ai mal...23 ans je craque ! je peux ni conduire ni avoir une vie normale, je ne peux plus faire l'amour car j'ai mal...Je saute sur une gynéco dans l'annuaire ..Chance elle me sort pas le discourt abituel..Elle me parle d'endométriose me dit qu'elle ni connait rien et et m'envoie chez un spécialiste...Hourra Apres la consultation et un irm Je sais enfin ce que j'ai.adenomyose focale +ovaire micro polikystiques distrophiques...malheureusement mais douleurs sont devenus constantes..Je me fait opérer un mois plus tard . sortie de l'op grosse douleurs inexpliquer...stupeur dans le service rien de ce qui me donne y compris la morfine en injection n'a deffet sur moi...l'anesthésie ni comprend rien et pense que j'ai cacher mes médicaments dans ma chambre (hahahaha)...Moraliter il refuse de me placer une péridurale et j'en bave pendant 5 jours (l'opération m'avait provoquer un pneumo péritoine découvert grace a une infirmiére qui a crus a mes douleur et ne ma pas refiler du tesmesta comme on lui avait dit de le faire ) depuis je suis en convalecence j'essaye de ne pas prendre de médicament...

Morale de l'histoire:
Sur le compte que j'etait une fillette puis une fille et enfin une jeune femmes mais douleurs etaient spycologique car cher dieux Freud l'a dit.Les femmes sont toutes nevroser...
Toutefois il y a des maladies spycosomatique j'en ai une ou deux exéma , pseuraisis et je suis la premiére a reconnaitre que si je stresse sa apparait...Miantenant quand une souffrance apparait quelques soit votre etat mental c'est qu'il y a une cause physique...Et ce n'est pas parcequ'on ne la trouve pas (la cause) qu'elle est cacher dans le "sur moi" du patiant...
La "connerie " humaine helas n'épargne pas les médecins j'en est encore eu un exemple il y a 2 semaine..j'ai appeler le 15 car mes douleurs etait abominable .J'ai du expliquer mon opération durant pres de 30 minute expliquer que je ne pouvait pas marcher que mon pneumo péritoine me faiser souffrir que ce n'etait pas du a une injection de gaz car mon opertion n'en necessiter pas..pour finalement m'entendre dire "madame on va pas deranger un médecin parceque vous avez mal au ventre , prennez du spasfon , et aller voir un docteur demain matin!

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (patiente) (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
13-11-03, 20:48  (GMT)
16. "RE: Alerte au psychosomatique"
Bonjour,

Il se trouve que quand j'avais 17 ans j'ai passé plus d'un an dans une clinique psychiatrique pour les étudiants. (C'était il y a pas loin de 30 ans). Toutes les maladies psychiatriques étaient soignées dans cet établissement de grande qualité, les malades étaient traités avec les médicaments de l'époque, et aussi par des psychothérapies d'inspiration analytique et le psychodrame. Le personnel soignant était très à l'écoute des malades, et les interprétations allaient bon train, parfois pas loin de la "psychanalyse sauvage"…

Evidemment les pensionnaires étaient parfois physiquement malades, et là ce n'était pas toujours facile d'obtenir d'être soigné : presque tout (à part les fractures et les coupures) était diagnostiqué "psychosomatique".

C'est comme ça que j'ai dû faire face toute seule et sans médicaments à une diarrhée aiguë qui m'a obligée à changer draps et pyjama en pleine nuit… L'origine était peut-être psychique, mais il me semble qu'une gélule du style Imodium aurait pu stopper net ce désastre et m'éviter des angoisses supplémentaires…

Une de mes amies avait une toux sèche particulièrement opiniâtre peu de temps avant de quitter l'établissement, c'était bien évidemment la conséquence d'une angoisse de séparation… (Moi, quand un de mes enfants a la même chose, je sors mon Toplexil sans me poser de question, ça permet à toute la famille de passer une bonne nuit !).

Mais ce qui nous a fait le plus rire, mes copines et moi (parce que malgré les problèmes, on rigolait bien entre nous des petits travers et des outrances des médecins) c'est le jour où l'une d'elles, au cours de son rendez-vous chez le psychiatre, lui dit : "Je ne sais pas ce que j'ai en ce moment, j'ai les jambes bleues". Et bien sûr celui-ci lui répond d'un air grave "C'est psychosomatique".

Or quelques jours plus tard, ma copine a trouvé toute seule l'origine de son mal : son jean tout neuf déteignait sur ses jambes !... Cette histoire a été bien sûr colportée, et nous a fait rire pendant des semaines…

Tout cela est plutôt drôle, et n'a pas eu de graves conséquences parce que nous étions jeunes et en relativement bonne santé physique, mais il y a gros à parier que ce genre d'erreur se produit dans tous les établissements psychiatriques, ainsi que dans les hôpitaux généraux et au cabinet du généraliste quand il s'agit d'un malade mental. Je crois me rappeler qu'Isabelle, sur le forum schizophrénie ou sur son site, a relaté un problème de ce type auquel elle a été confrontée à l'hôpital, et qui aurait pu avoir de graves conséquences.

Le simple bon sens me dit, à moi qui ne suis pas médecin, qu'il faut d'abord écarter les autres diagnostics au moyen de tous les examens nécessaires avant de dire qu'une affection est psychosomatique ; et le fait qu'une maladie soit d'origine psychosomatique n'empêche pas de soigner les symptômes efficacement.

A bientôt, cordialement,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

jpmirouf (1 messages) Envoyer message email à: jpmirouf Envoyer message privé à: jpmirouf Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-11-03, 10:20  (GMT)
17. "RE: Alerte au psychosomatique"
>Modifié le 07-11-03 à 12:57  (GMT)
>
>bonjours
>je viens ajouter mon histoire a celle des autre car pour
>moi psycosomatique sa a laisser ma maladie grossir durant 12
>ans!
>SA a commencer vers l'age de
>9 ans (pas encore regler)j'était prise de terrible maux de ventre
>dont personne n'a trouver la cause sauf un spyciatre il
>a dit un mot magique "hyperanxieuse".on me colle sous divres
>somminifaire qui ne serve a rien .berf l'hyperanxieuse est regler
>1 ans plus tard et mes regles sont terrible!Douleurs atroce
>qui me cloue au lit durant trois jours .On ajoute
>donc au sommnifaire des anti inflamatoire.pour mon généraliste c'est douleurs
>sont spycosomatique et il faudra que je fasse des cures
>en maison de repos plus tard...(mais biensur) Arriver a l'age
>de 12 ans une crise plus forte que les autre
>nous fait appeler le médecin de garde qui lui me
>colle l'étiquette "crise d'histérie fasse a la perte de son
>sang" moralité deux injection de valium et une ordonance (
>gélumaline, mon premier codéiné)heureusement entre temps j'ai arreter les somnifaires...
>suite des réjouissance..vers 13 ans la codéine n'a plus aucun
>effet on y rajoute mon premier morphinique la lamaline...14 ans
>je m'automédicamante tous les mois (par prise un advil
>2 gelumeline 1 lamaline) et j'ai toujours mal...15 ans dépression
>. n'ayant jamais a l'ecole normalement et prenant des médicament
>qui m'abrutisse les autres eleves ne me supporte plus et
>je me retrouve seule...donc recapitulons une maladie spycosomatique de l'hyperanxiété
>et une depression on rajoute au cocktail des ..des ..des
>anti depresseurs...moralité j'avale tous les mois du xanax puis du
>tranxténe (étonnant sa marcher pas) avec des morphinique et des
>codéinique plus des anti inflamatoire au passage comme le coltramil
>(ben oui j'avait tres mal au dos aussi)...16 ans dégradation
>généraliser du colom et des intestins...Je prend des platres et
>stoppe les anti depresseur et anti inflamatoire qui mon légumiser
>et je commence a prendre la pillule...17 ANs la lamaline
>et tout le reste n'a plus aucun effet sur moi
>je les avale par paquet de douze, la pillule n'a
>rien arranger et me provoque un deréglement hormonal (15 kl
>veine qui explose siagnement anarchique et toujours mal)...Je craque j'ai
>mal et rien ni fait , tous les toubib me
>dise que tout est normal ...20ans Je stoppe la pillule
>et tous les médicaments..je me tournes vers des décoctions de
>plantes que je teste sur moi un peux comme un
>chimiste( tres dangeureux mais efficaces youppi).Je ne cache absolument pas
>cette pratiques a mes differant médecins qui en rigoles et
>me dise de continuer...21 ans Je déménage et je cherche
>un doc plus compétant..rien a faire... 22 ans mais douleurs
>s'intensifie et a presant j'ai mal deux fois par mois
>(lors des regles puis le 15 J du mois) lors
>d'une crise au 15J j'atterie en urgence a l'hopital..Echographie ..enorme
>kiste fonctionnel..sa va passer..on me renvoie chez moi et personne
>ne fait attention a mes douleurs ..je recommence les médicaments
>(association de 3 morphinique +vicéralgine) rien ni fait j'ai mal...23
>ans je craque ! je peux ni conduire ni avoir
>une vie normale, je ne peux plus faire l'amour car
>j'ai mal...Je saute sur une gynéco dans l'annuaire ..Chance elle
>me sort pas le discourt abituel..Elle me parle d'endométriose me
>dit qu'elle ni connait rien et et m'envoie chez un
>spécialiste...Hourra Apres la consultation et un irm Je sais enfin
>ce que j'ai.adenomyose focale +ovaire micro polikystiques distrophiques...malheureusement mais douleurs
>sont devenus constantes..Je me fait opérer un mois plus tard
>. sortie de l'op grosse douleurs inexpliquer...stupeur dans le service
>rien de ce qui me donne y compris la morfine
>en injection n'a deffet sur moi...l'anesthésie ni comprend rien et
>pense que j'ai cacher mes médicaments dans ma chambre (hahahaha)...Moraliter
>il refuse de me placer une péridurale et j'en bave
>pendant 5 jours (l'opération m'avait provoquer un pneumo péritoine découvert
>grace a une infirmiére qui a crus a mes douleur
>et ne ma pas refiler du tesmesta comme on lui
>avait dit de le faire ) depuis je suis en
>convalecence j'essaye de ne pas prendre de médicament...
>
>Morale de l'histoire:
>Sur le compte que j'etait une fillette puis une fille et
>enfin une jeune femmes mais douleurs etaient spycologique car cher
>dieux Freud l'a dit.Les femmes sont toutes nevroser...
>Toutefois il y a des maladies spycosomatique j'en ai une ou
>deux exéma , pseuraisis et je suis la premiére a
>reconnaitre que si je stresse sa apparait...Miantenant quand une souffrance
>apparait quelques soit votre etat mental c'est qu'il y
>a une cause physique...Et ce n'est pas parcequ'on ne la
>trouve pas (la cause) qu'elle est cacher dans le "sur
>moi" du patiant...
>La "connerie " humaine helas n'épargne pas les médecins j'en est
>encore eu un exemple il y a 2 semaine..j'ai appeler
>le 15 car mes douleurs etait abominable .J'ai du expliquer
>mon opération durant pres de 30 minute expliquer que je
>ne pouvait pas marcher que mon pneumo péritoine me faiser
>souffrir que ce n'etait pas du a une injection de
>gaz car mon opertion n'en necessiter pas..pour finalement m'entendre dire
>"madame on va pas deranger un médecin parceque vous avez
>mal au ventre , prennez du spasfon , et aller
>voir un docteur demain matin!

Réponse DR.JPM
Vous pouvez essayer des intra-musculaires de Procaïne 2% aux niveaux des points douloureux sous-ombilicaux des muscles abdominaux.
Je l'utilise fréquemment en Médecine Générale avec de bons résultats.
1 ou 2 séances de 1 ou 2 injections sont suffisantes pour atténuer les douleurs durant plusieurs mois.
Référence bibliographique scientifique:
"Douleurs et troubles fonctionnels myofasciaux"
Dr Travell et Simmons
Edit:Haug.2 tomes.
Bonne Chance

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

yrysa (VNI) (4 messages) Voir addresse IP de cet auteur
18-11-03, 12:54  (GMT)
18. "RE: Alerte au psychosomatique"
bonjours
pour l'instant on m'a mis sous rivotil...car mes douleur viendrai d'un nerf pelvien tres abimer du a ma maladie...le rivotril ne me conviant pas vriamenet..il me (desoler du therme) "defonce " et me donne des probléme de comportement .Effectivement j'ai moins mal mais je suis apsolument pas capable de prendre le volant avec sa...
pourriez vous me parler un peut plus de ces injections?

apres avoir fait quelques recherche je me demande donc:
Procaïne 2% c un anesthesique d'apres ce que je vien de lire ? Et qu'est ce que un "syndromes douloureux myofasciaux"

éclairer moi svp..
yrysa

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

josefa (VNI) (3 messages) Voir addresse IP de cet auteur
13-02-04, 10:22  (GMT)
21. "RE: Alerte au psychosomatique"
ma soeur maigrissait à vue d'oeil et toussait,lorsque un jour elle a craché du sang là le médecin a pris son air intelligent pour lui dire sans faire de radio vous avez une pneumonie donc traitement aux antibios pendant trois mois et rien un jour ma soeur atterri aux urgences suite à un malaise à la maison avec perte de connaissance là on lui dit que c'est dans sa tête et on la renvoie chez elle avec lettre pour un psyquiatre rebelote ma soeur fait un deuxième malaise retour aux urgences et là on a presque fait de la lutte grécoromaine pour qu'on lui fasse un scanner surprise désagréable metastase au cerveau et cancer des bronches quatre mois plus tard ma soeur était décedée elle avait 37 ans elle etait belle elle aimait la vie la musique la fête on l"aimait et aujourd'hui elle nous manque chaque jour un peu plus la vie s'est arretee le 20 octobre 2000 dans une chambre d'hopital du kremlin bicetre et depuis le rire a disparu de notre bouche nous en voulons à tous ces medecins à l'eau de rose voilà la triste histoire de quatre soeur qui aujourd'hui ne sont plus que trois .
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Costermans (1695 messages) Envoyer message email à: Costermans Envoyer message privé à: Costermans Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-02-04, 07:37  (GMT)
22. "RE: Alerte au psychosomatique"
Bonjour

A moi aussi, un médecin très gentil m'avait dit, avec précaution et très gentiment : "vous devriez consulter un bon psy..."

J'étais tombée et je m'étais fait très mal au bras. Radiosgraphies répetées, scanner... "Rien, vous n'avez rien, pas même un petit bleu !"... et je continuais à souffrir et à consulter d'autres médecins et à être insultée par un médecin...

Trois mois après (je dis bien : 3 mois), au 3ème CHU consulté (dans une autre ville), un arthroscanner, revèle 3 petites fractures internes au coude (j'ai oublié les termes médicaux). Commentaire du médecin : "Hélàs, chère Madame, il est trop tard pour vous soigner convenablement, il fallait venir tout de suite !"

Depuis lors, je ne sais plus plier mon bras et c'est bien embêtant, car, comme je souffre de mes jambes, j'ai besoin de mes deux bras...

Pourtant, je continue à croire qu'une médecine plus satisfaisante (les études de médecine incluant une psychologie élementaire p.ex.) est possible et nécessaire...

Tant de fois, des médecons consciencieux m'ont aidé (sans eux, je ne serai plus en vie), je leur doit beaucoup de reconnaissance...

Oui, chers toubibs, malgré vos côtés parfois irritantes, nous vous aimons et nous avons vraiment besoin de vous !

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

shackleton (VNI) (71 messages) Voir addresse IP de cet auteur
21-02-04, 11:49  (GMT)
23. "RE: Alerte au psychosomatique"
Bonjour,

Un de mes cousins a attendu dix ans avant de savoir qu'il avait une allergie au gluten. Il a été taxé d'hypocondrie majeure, d'anxieux chronique, et j'en passe...

Le malheureux souffrait de diarrhées chroniques, de douleurs aux articulations, de douleurs abdominales sévères, de fatigue intense - il ne fume pas, et c'était jusqu'à ce que l'allergie se déclare un coureur de semi-fond. Par ailleurs, il était d'une maigreur effrayante - 58 kg pour... 1 m 88. Il a été soigné pendant des années pour problèmes dépressifs.

Jusqu'à ce que son médecin, par "acquis de conscience", lui fasse passer le test de l'allergie au gluten. Bingo !!!

C'était il y a trois ans. Depuis, mon cousin suit une diète sans gluten sévère, contraignante - mais il a ressuscité : il a pris onze kilos, il a la pêche, et il peut à nouveau courir. Mais il ne comprend tou,jours pas comment on a pu le laisser souffrir pendant dix ans.

Un autre exemple : ma grand-mère, diabétique, a été soignée pendant un an pour de soi-disantes douleurs à l'estomac. Par ailleurs, son essoufflement permanent était mis sur le compte de l'anxiété.

En décembre 2002, elle est hospitalisée pour un oedème pulmonaire aigu. Et là, le cardiologue pique une grosse colère : à l'examen, il s'est rendu compte que ma grand-mère a fait cinq infarctus, et que ses reins sont défaillants. Elle avait facilement 10 litres d'eau en trop dans le corps, que ses reins ne pouvaient plus évacuer. Elle avait de quoi mourir 10 fois ! Ses douleurs à l'estomac étaient en fait des infarctus, et elle était essoufflée parce qu'elle avait déjà de l'eau dans les poumons.

Ma grand-mère a été soignée aux petits oignons ; quand elle est sortie de l'hôpital, elle avait huit kilos en moins, et surtout elle respirait bien.

Son médecin traitant, alerté par ma mère, n'a jamais jugé bon de s'excuser.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

isabella (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
26-02-04, 22:50  (GMT)
24. "RE: Alerte au psychosomatique"
bonjour,
je ne sais pas si vous etes medecin mais je suis d'accord avec vous et je site mon cas comme exemple comme maladie psychosomatique:
cela fait 15 mois que je souffre!!! de maux de tête bizarre brulure, sensation de liquide ,ça depuis Le 3ème jour de mon accouchement par cesarienne en urgence: tout le monde s'en fou,ce n'est rien cela va passer je passe irm, consulte medecin ,neurologue en vin en passant par des anitdeprsseurs je finis pas le rivotril qui me drogue toute la journée!! en fin mince ou sont les medecins competents vais- je finir comme tous ces gens que vous sitez!!!
ma derniere chance je consulte en avril un professeur en neurologie, je crois que je vais presque exiger une hospitalisation voire une ponction lombaire jusqu a ce que l'on trouve!!! je ne suis pas folle croyez nous pauvre patient que vous prenez pour des dingues!! ou alors ayez l' honneté de nous dire que vous ne savez pas mais ne nous envoyez pas chez les psy pour résoudre des plbes bien réels de grace
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

elisabeth (VNI) (12 messages) Voir addresse IP de cet auteur
26-03-04, 23:00  (GMT)
25. "RE: Alerte au psychosomatique"
j'ai connu le cas d'une petite fille agée d'un an qui ne voulait plus marcher depuis que sa mère venait d'accoucher d'un petit frère. Ah, madame, c'est psycho, c'est la naissance etc. Finallement quelques jours plus tard, on s'apercoit que la petite fille marche quand elle est pied nus . Résultat de l'enquete: elle avait des chaussures beaucoup trop petites que sa mère, occupée avec son second accouchement, n'avait pas penser à changer. Voilà un beau problème psycho, tout inventé.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

GERARDIN (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
27-03-04, 11:44  (GMT)
26. "RE: Alerte au psychosomatique"
Les médecins sont nuls et refusent d'avouer leur incompétence. Alors, une bonne parole, un peu de lexomyl et ...ça passera.
J'ai souffert de névralgies faciales et de douleurs à l'oreille et aucun médecin n'a pu faire de diagnostic (radios, scanner(s) etc.)
Actuellement, les médecins me disent : s'il n'y a rien d'organique, c'est certainement votre état dépressif...
Qui croire ? Que croire ? Dans ce cas, en effet, on se sent à la fois coupable et responsable de son état, ce qui n'arrange rien.
HELP LES TOUBIBS REAGISSEZ....
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Nath999 (13 messages) Envoyer message email à: Nath999 Envoyer message privé à: Nath999 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
09-04-04, 23:15  (GMT)
28. "RE: Alerte au psychosomatique"
"Les médecins sont nuls et refusent d'avouer leur incompétence" - je crois qu'il ne faut pas généraliser. Effectivement, il existe beaucoup de médecins qui prescrivent des produits pour se calmer, pour dormir et déstresser dès qu'ils ne trouvent pas l'origine de notre problème. Mais je crois que c'est aussi à nous de réagir et de ne pas marcher dans cette méthode.
Personnellement, j'ai changé de médecin parce qu'il insistait trop sur les anxiolitiques chaque fois que j'allais le voir. J'ai la chance de ne pas supporter ses produits, ils me rendent plus malade qu'autre chose.
L'idéal est de trouver un médecin qui sache et qui prenne le temps d'écouter. Quand nous sommes malades, il y a toujours une partie de symptomes qui sont logiques, et d'autres qui apparaissent avec le stress, l'angoisse d'être pas bien. Je crois que nous pouvons faire l'effort de "trier" dans les symptomes, ceux les plus objectifs, si tant est qu'on ait un médecin en face de soit qui soit disponible pour faire l'autre moitié de l'effort. Celui d'écouter sans se précipiter sur l'explication du stress et du psychosomatique !

En France, nous avons encore la chance de pouvoir choisir notre médecin, alors je crois qu'il ne faut pas hésiter. Se soigner c'est aussi avoir confiance en son médecin, et je crois que sans confiance, çà ne marche pas.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

maryline (VNI) (14 messages) Voir addresse IP de cet auteur
20-08-04, 12:33  (GMT)
32. "RE: Alerte au psychosomatique"
Le choix de pouvoir aller consulter ailleurs on risque de ne plus l'avoir
si on doit avoir un medecin référent...
Moi aussi on m'a donné du psychosomatique. J'admets d'ailleurs que j'angoisse facilement et je sais très bien que si j'attrappe de l'éxéma c'est que les examens approchent ou que si je suis très contrariée je risque d'avoir une crise de migraine. Mais quand on est fatigué ou que l'on a des douleurs alors que le moral est bon et qu'il n'y a pas de nuages à l'horizon s'entendre dire que c'est la dépression qui nous guette peux être assez énervant. Et il est certain que si personne ne daigne se pencher sur notre cas pour au moins soulager nos douleurs il y a de quoi faire une dépression surtout si cela dur depuis plusieurs années. En juin j'ai pu décrocher un RDV dans un centre anti-douleur (mais il faut être patient) j'ai vu le médecin mais il m'a prévenu que la prochaine visite ne serai qu'après le mois d'août car le centre fermait tout l'été comme si on avait envie d'aller promener nos douleurs sur les plages ou comme si elles disparaissaient miraculeusement avec le soleil. Enfin on a commencé a aborder le problème des migraines qui polluent ma vie et il m'a prescrit des séances de massages craniens qui dans mon cas sont 100 fois plus efficaces que tous les cachets qu'on a pu me préscrire auparavant et qui on l'avantage de ne pas me bousiller l'estomac (j'ai déjà eu des ulcères à l'estomac par 2 fois) mais parallèlement j'ai accépté de revoir un psychiatre. Reste encore à prendre en charge tous les autres problèmes dont mes douleurs articulaires qui vont en s'agravant depuis l'adolescence. J'essaie de garder espoir j'aime la vie je suis active passionée par plein de choses mais c'est comme si chacunes de mes actions me demandaient 3 fois plus d'efforts que quelqu'un de normal. J'ai l'impression de devoir lutter depuis des années et parfois j'enrage ou je suis lasse de devoir supporter tous mes prolèmes de santé et d'avoir en plus à me justifier à convaincre les gens que je ne ments pas que ce n'est pas de la paresse ou de la mauvaise volonté. Parfois je me sents encore plus vieille que ma grand-mère, on a d'ailleurs déjà du me faire avaler plus de cachets et pillules en tout genre qu'elle durant toute sa vie. S'apitoyer sur son sort n'est pas une solution mais ne pas cherche ce qui ne va pas, ne pas se soigner n'en est pas une non plus.
Je ne vous citerai pas tous les exemples me concernant ou concernant mon entourage seulement celui de mon grand-père a qui on infligait des massages et des exercices chez un kiné alors qu'il avait un cancer généralisé qu'un autre médecin a diagnostiquer mais trop tard et bien sur il en est mort.
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
07-10-04, 13:29  (GMT)
36. "RE: Alerte au psychosomatique"
Bonjour,

oui c'est vrai qu'il ne faut pas se précipiter sur les médicaments.

Cependant, quand votre angoisse est dûe à un chef tyranique qui vous harcèle, ou à un conjoint qui vous frappe, ou à votre maison qui va s'écrouler suite à la sécheresse... l'écoute du médecin ne règle pas le problème. Dans ce genre de situation, les anxiolitiques aident à retrouver le sommeil, un certain confort de vie, dans un premier temps, pour reprendre des forces et attaquer ensuite le problème à bras le corps.

Mais bon, les médecins ne sont pas Dieu, ils ne peuvent pas tout gérer à notre place, il faut savoir aussi s'entraider dans la famille, entre amis, entre voisins.

Pas si simple...

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Parisfrance (0 messages) Envoyer message email à: Parisfrance Envoyer message privé à: Parisfrance Voir addresse IP de cet auteur
26-09-04, 16:32  (GMT)
33. "RE: Alerte au psychosomatique"
Les raisons sont très diverses tout dépend des médecins.Personnellement, je pense qu'on devrait dire que c'est psychologique qu'après avoir élucider toutes les autres éventualites et ne pas mettre la charue avant les boeufs et ne pas faire encourir des risques vitaux aux patients.

- parce que la médecine ne peut pas tout expliquer
- parce que le médecin pense qu'une personne angoissée voire dépressive ne peut pas être malade, ce qui est avouons le n'est pas tres rationel pour des esprits sensés être cartésiens
- parce que les maladies rares ou des symptomes rares que l'on ne leur a pas enseigner durant leur 8 ou 9 années de facultés et qu'ils méconnaissent donc pour eux c'est psychosomatique
- parce que le médecin ne soigne que la bobologie(rhume, angine, gastro,lumbago,etc)et que les autres maladies plus graves ne l'interesse pas ou parce que c'est un médecin incompétant(il en existe), qu'il ne recommande quasiment jamais ses malades à un confrère spécialiste ou de faire des examens
- parce qu'il faut resorber le déficit de la sécurité sociale et ne préconiser des examens que pour ses patients qui ont un certain prestige social ou en foncion d'autres critères (age, situation familiale, etc...)_parce que le medecin n'est pas infaillible
-parce que le médecin est particulièrement arrogant et qu'il ne sait pas de quelle pathologie est atteint son patient et lui dit que "c'est psychosomatique" pour ne pas lui avouer qu'il ne sait pas et qu'il cesse de multiplier de voir 3 fois pour une maladie qu'il ignore et de l'importuner avec cela...
_parce que un certain nombre de maladie sont psychosomatiques (et que c'est réellement le cas), les placébos dans ce cas ont l'effet escompté...
- parce que c'est psy est le fourre tout pour des medecins notament pour ceux qui on des convictions religieuses ou sectaires et ou la mort des patients n'est "que l'ame qui sort du corps", ou " le passage" et auusi la solution de facilité pour ses medecins pour qui la mort est vraiment derisoire...
_ parce que les psy sont les nouveaux maitres à penser de nos sociètes occidentales et influence beaucoup la medecine traditionnelle

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Elise (VNI) (41 messages) Voir addresse IP de cet auteur
27-09-04, 12:35  (GMT)
34. "RE: Alerte au psychosomatique"
Voilà un sujet bien passionnant!
Je connais les effets du "c'est psychosomatique" : mon père, très nerveux, s'est évanoui un jour, diagnostic du médecin "crise d'hystérie". Quelques mois plus tard, cancer et mort.
Cependant, pourquoi opposer le psychisme et le physique?
Je me suis fait un claquage au mollet, c'est physique, je le traite comme tel. Mais je sais aussi pourquoi j'ai eu cet incident. Il me faut traiter les deux en parallèle.
Si je souffre d'une maladie, je me soigne, naturopathie ou allopathie, cela dépend de l'intensité. Mais je sais qu'une séance de relaxation me fait aussi le plus grand bien dans ces cas-là!
Peut-être que physique et psychisme agissent de concert et non pas de façon dissociée. Peut-être que l'on peut aborder une maladie ou un accident par les deux bouts!
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: