Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"Suicides et tentatives de suicide en France"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Santé Psy (Protected)
Message d'origine

ACRO (2475 messages) Envoyer message email à: ACRO Envoyer message privé à: ACRO Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-06-04, 18:44  (GMT)
"Suicides et tentatives de suicide en France"
Une tentative de cadrage statistique.
Resume : 11 000 suicides ont été enregistrés dans les statistiques nationales de causes de décès en 1997, ils en constituent la première cause entre 25 et 34 ans et la deuxième entre 15 et 24 ans, après les accidents de la route. Les suicides sont très majoritairement masculins (8000 hommes contre 3000 femmes) et leur taux croît avec l'âge. Les décès par suicide interviennent le plus fréquemment entre 35 et 55 ans et la majorité des tentatives de suicide donnent lieu à un recours au système de soins (environ 160 000 par an). Les tentatives de suicide sont majoritairement le fait des femmes, surtout des jeunes, et le taux de récidive de l'ordre de 35 à 45 %


Que ce soit au coeur d'un désert, au bord de la mer, au pied d'une montagne, il y a toujours un oiseau pour nous annoncer l'aube nouvelle...

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Suicides et tentatives de suicide en France cilloux 21-06-04 1
   RE: Suicides et tentatives de suicide en France ACRO 21-06-04 2
 RE: Suicides et tentatives de suicide en France gabé (VNI) 21-06-04 3
   RE: Suicides et tentatives de suicide en France ACRO 22-06-04 4
       RE: Suicides et tentatives de suicide en France gabé ! (VNI) 23-06-04 5
           RE: Suicides et tentatives de suicide en France ACRO 23-06-04 6
           Retraités: Payés vos dettes aux jeunes! Stinger (VNI) 23-06-04 7
               suicide tholen (VNI) 25-06-04 8
               ? cilloux 28-06-04 9
                   RE: ? tholen (VNI) 30-06-04 10
                       RE: ? cilloux 30-06-04 11
                           RE: ? gabé (VNI) 10-07-04 12
                               La situation dans les prisons françaises Pandore 13-07-04 13
                                   RE: La situation dans les prisons françaises BENVOUI (VNI) 18-08-04 14
                                       le suicide: une question de sexualité aussi htx 31-12-04 15
                                           RE: le suicide: une question de sexualité aussi Pandore 31-12-04 16
                                           RE: le suicide: une question de sexualité aussi Aloes 31-12-04 17
                                               RE: le suicide: une question de sexualité aussi verotatou 31-12-04 18
                                                   RE: le suicide: une question de sexualité aussi htx 01-01-05 19
                                               RE: le suicide: une question de sexualité aussi htx 01-01-05 20
                                                   RE: le suicide: une question de sexualité aussi Aloes 01-01-05 21
 RE: Suicides et tentatives de suicide en France Felipe 01-01-05 22
   RE: Suicides et tentatives de suicide en France Laurence2 01-01-05 23
       RE: Suicides et tentatives de suicide en France Felipe 11-01-05 25
   RE: Suicides et tentatives de suicide en France pjboulogne 11-01-05 24
       RE: Suicides et tentatives de suicide en France htx 11-01-05 26
           RE: Suicides et tentatives de suicide en France Pinback 11-01-05 27
       RE: Suicides et tentatives de suicide en France Aloes 11-01-05 28
           RE: Suicides et tentatives de suicide en France dom45700 11-01-05 29

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-06-04, 19:00  (GMT)
1. "RE: Suicides et tentatives de suicide en France"
Pour enrayer ce fléau il faudrait lutter contre la méchanceté et la bêtise de l'homme.


Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ACRO (2475 messages) Envoyer message email à: ACRO Envoyer message privé à: ACRO Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-06-04, 19:28  (GMT)
2. "RE: Suicides et tentatives de suicide en France"
Modifié le 21-06-04 à 19:36  (GMT)

Je dirai plutôt incompréhension et indifférence, Cécile,
mais peut-être, faut-il aussi ajouter méchanceté et bêtise ....

Que ce soit au coeur d'un désert, au bord de la mer, au pied d'une montagne, il y a toujours un oiseau pour nous annoncer l'aube nouvelle...

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

gabé (VNI) (4 messages) Voir addresse IP de cet auteur
21-06-04, 21:14  (GMT)
3. "RE: Suicides et tentatives de suicide en France"
bonjour !
il parait que cela va aller aussi en s'acroissant sérieusement avec les enfants du baby booum qui arrive a la retraite !
est-ce vrai ?
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ACRO (2475 messages) Envoyer message email à: ACRO Envoyer message privé à: ACRO Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-06-04, 20:24  (GMT)
4. "RE: Suicides et tentatives de suicide en France"
Quelle réponse attendez-vous gabé ?
Vous voudriez recenser les candidats au suicide pour cette génération ?

Que ce soit au coeur d'un désert, au bord de la mer, au pied d'une montagne, il y a toujours un oiseau pour nous annoncer l'aube nouvelle...

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

gabé ! (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
23-06-04, 00:24  (GMT)
5. "RE: Suicides et tentatives de suicide en France"
ben oui ! je suis de cette génération ! et ce que je vois apparaitre autour de moi c'est le manque de motivation générale , le manque de moyen pour les plus vieux et aussi pour les plus jeunes !
donc cette génération aide à la fois la génération d'avant et celle d'aprés ....on a véçu les trente glorieuses où le travail était facile !
maintenant c'est licenciement à tour de bras, et la retraite remise en question sur le temps qu'il reste a travailler ...ainsi que le montand de cette retraite ! l'avenir pour BEAUCOUP est hyper morose !
des personnes qui se laissent aller ...qui sont aussi en thérapie ...ou qui sont dans une merde folle ...pullulent a tour de bras !
beaucoup d'entre eux pensent ...eh oui ... au suicide !
et vous le savez comme moi que les hommes qui passent a l'acte généralement NE se ratent pas !
je suis bien morose de cela ....mais qu'y faire ! s'y attendre pour les années a venir et advienne que pourra ....
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ACRO (2475 messages) Envoyer message email à: ACRO Envoyer message privé à: ACRO Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
23-06-04, 07:26  (GMT)
6. "RE: Suicides et tentatives de suicide en France"
Modifié le 01-01-05 à 12:55  (GMT)

Bonjour Gabe !

Faut pas baisser les bras, Gabe ... pour l'instant j'émerge de ma couette, sous la douche et boulot, tiens j'avais écrit "boulet" ...
je reviens ce soir pour te répondre, façon plus étoffée .... faut bien que j'alimente les caisses de retraite .... encore et encore ....
Tu sais, un point de CSG en plus, et hop ..... ça baigne ! ...

A ce soir, Gabe, pas de bêtises hein ?
Bises

Que ce soit au coeur d'un désert, au bord de la mer, au pied d'une montagne, il y a toujours un oiseau pour nous annoncer l'aube nouvelle...

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Stinger (VNI) (8 messages) Voir addresse IP de cet auteur
23-06-04, 08:33  (GMT)
7. "Retraités: Payés vos dettes aux jeunes!"
>ben oui ! je suis de cette génération ! et ce
>que je vois apparaitre autour de moi c'est le manque
>de motivation générale , le manque de moyen pour les
>plus vieux et aussi pour les plus jeunes !
>donc cette génération aide à la fois la génération d'avant et
>celle d'aprés ....on a véçu les trente glorieuses où le
>travail était facile !


Bravo ! Vous avez parfaitement raison. J'irai même plus loin.
Les 30 glorieuses sont surtout une période ou l'Etat a commencer à emprunter pour réaliser de grands travaux aux frais des générations futures.
Comprenez moi bien: Si les 30 "glorieuses" n'avaient pas existé, il n'y aurait pas de chomage aujourd'hui car on aurait les moyens financiers de faire maintenant ce qu'on a fait avant et que l'on paye aujourd'hui.

Mieux: Les retraités d'aujourd'hui on une retraite qui a été financée à crédit, rembousable par nos enfants.
exemple:
Monsieur Dupont travaille chez un constructeur de route. Il a un bon job et cumule les point de retraite. Mais si la boite tournait, c'est parceque l'Etat avait emprunté souvent jusq'à 15 et même ,17 % (dernier emprunt SNCF 1981 )
Si non Mr Dupont aureait été au chomage dans les années 70 et n'aurait pas de point de retraite aujourd'hui.

Alors quand on me parle de la solidération entre generation, je dis:

OUI à l'aide des anciens qui devraient rembourser les JEUNES.
Cerise sur le gateau: les anciens cotisaient (a credit payé par les autres) sur 85% de la base et obtenaient 115 % de cette même Base.
Aujourd'hui vous cotisez sur 115 % de la Base pour obtenir 85 %.

Que tous les retraités qui se plaignent fassent l'addition de leur cotisations de retraite pendant toute leur vie.....
Ce qu'il ont payé est une plaisanterie quand on sait qu'un humain à 60 ans devrait avoir capitalisé 3000 000 de Francs (traduisez) pour avoir 10000F par mois pour sa retraite.
J'arrête là vous allez déprimer.!

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

tholen (VNI) (48 messages) Voir addresse IP de cet auteur
25-06-04, 09:57  (GMT)
8. "suicide"
bonjour,

Nous vivons dans une société soit disant "évoluée", basée sur le profit, l'élitisme et l'avidité, qui ne nous promet le bonheur qu'au travers de l'argent et la consommation effreinée..
L'autre jour je regardais ushuaia et Nicolas Hulot qui posait la question à une tribu de nomades Mongoles : "qu'est ce qui vous manque ?"
et l'interprête de répondre : "ils ne comprennent pas la question, ils s'autosuffisent..."

bonne journée à tous

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
28-06-04, 01:50  (GMT)
9. "?"
Je ne crois pas que le coeur du problème soit là.

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

tholen (VNI) (48 messages) Voir addresse IP de cet auteur
30-06-04, 10:44  (GMT)
10. "RE: ?"
"Je ne crois pas que le coeur du problème soit là"

un problème de coeur justement

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-06-04, 14:02  (GMT)
11. "RE: ?"
Oh ne faites pas attention, j'avais un coup de déprime quand j'ai écrit ça.

Je pense que le suicide est étroitement lié à un besoin de repos.

Une analogie idiote entre la mort et le sommeil.

Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

gabé (VNI) (4 messages) Voir addresse IP de cet auteur
10-07-04, 23:58  (GMT)
12. "RE: ?"
pas trop idiot ce que vous dites Cécile ! en fait mort égale bien repos !
mais pour ceux qui restent ...c'est vraiment pas la même chose hélas !
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
13-07-04, 09:14  (GMT)
13. "La situation dans les prisons françaises"
Prisons françaises : 24 suicides pour 1 000 détenus, contre 20 pour 100 000 en population générale

Extraits d'un article du Quotidien du Médecin (13/07/2004 – Philippe Roy)

"Sur 63 652 détenus, pour 49 595 places en cellules, plus de 13 400, soit un quart, sont affectés par des pathologies mentales. Le phénomène touche un entrant sur deux, rapporte une étude de la Santé et des Affaires sociales réalisée en 2002. Pendant la détention, il est fréquent que les problèmes s'aggravent ; et chez les condamnés sans antécédents, il n'est pas rare que surviennent des troubles du comportement.

Au 1er juillet 2004, le taux d'occupation moyen des 188 établissements pénitentiaires était de 128,3 %. On y recense un suicide tous les trois jours (24 suicides pour 1 000 détenus, contre 20 pour 100 000 en population générale) et une tentative quotidienne.

Parmi les nouveaux entrants, 55 % souffrent d'anxiété, 54 % ont des problèmes avec l'alcool et/ou les drogues, 42 % des perturbations psychosomatiques et 42 % des troubles du comportements (impulsivité, tendance au passage à l'acte, colère). Dans 48 % des cas, les difficultés rencontrées sont considérées comme "importantes" par le Groupe français d'épidémiologie psychiatrique. Or nombre d'entre eux échappent à une consultation psychiatrique. Les 26 services médico-psychologiques régionaux fonctionnent chacun avec 3,8 médecins à temps plein pour 1 600 patients suivis par an. Quant aux quatre unités pour malades difficiles (UMD) de Montfavet dans le Vaucluse, de Sarreguemines en Moselle, de Villejuif dans le Val-de-Marne et de Cadillac en Gironde, avec un total de 400 places, elles s'adressent aux condamnés jugés irresponsables au moment des faits qui leur sont reprochés, auxquels s'ajoutent quelques malades internés dans des hôpitaux classiques et qualifiés d'"agités" et de "perturbateurs".

Pour les pouvoirs publics, tout ira mieux avec les USHA, unités hospitalières spécialement aménagées pour les détenus porteurs de pathologies mentales. Prévues par l'article 48 de la loi d'orientation et de programmation pour la justice du 9 septembre 2002, elles se font attendre, cruellement. Au cabinet de Philippe Douste-Blazy, on affirme que le « groupe Santé-Justice » (structure permanente) a mis sur papier la programmation de 19 USHA, représentant 705 lits et quelque 140 millions d'euros de crédits, pour la période 2007-2012. Rattachées au milieu hospitalier, soit spécialisé, soit général, les premières USHA devraient sortir de leurs cartons en 2007."

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

BENVOUI (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
18-08-04, 14:51  (GMT)
14. "RE: La situation dans les prisons françaises"
Moi j'ai aucune pitié pour tous ses suicides en prison...
Je suis peut être dur ou forte de caractère, mais le fais qu'on soit en prison si evidement les juges on bien fait leur travail (ca c'est autre chose aussi) mais on va pas débattre sur tout non plus.

Ben moi ca me fait ni-chaud ni-froid, parce que tout simplement c'est des gens qui méritent ce qu'ils ont chercher. Peut être que cette personne c'est sucidé mais faut savoir ce qu'il a fait avant d'attérir dans ces quatres murs, bien spécial...

Aurait-il violé, tué un enfant ???
Aurait-il assassiné un adolescent ????
Au peut être tué une personne qui passait à ses côtés ???

Pensez aux familles qui perdent un être chèr, pour quelqu'un qui aurait pété les plombs sur un coup de tête.
Réfléchissez si tout le monde agissez comme ca, que deviendrait la vie...

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

htx (5 messages) Envoyer message email à: htx Envoyer message privé à: htx Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
31-12-04, 15:53  (GMT)
15. "le suicide: une question de sexualité aussi"
une chose m'etonne en lisant quelques uns de vos messages:je n'ai pas vu ecris le mot "homosexuel"pourtant il semble que se soit eux les premieres victimes du suicide des jeunes. Suicide du a cause d'un manque d'amour entre pair ( il est dur a 16/17/18 ans de trouver un ami quand on est homosexuel alors que nos amis se rammene avec leurs petites amies et semble eprouvé, et recevoir, de l'amour). A cela s'ajoute une peur de la famille, comment leur dire que l'on est homo, et surtout faut-il leur en parler!?Comment vivre avec la peur continuel que l'un de nos parents decouvre des photos de jeunes garcons cachés sous nos lit, telechargé sur le net.....en clair, comment vivre quand on a peur du rejet des amis, de la famille...on croit alors qu'il ne reste plus qu'un seul moyen:le suicide
Je dirais bien que le suicide n'est pas la solution, j'en suis conscient, mais que repondre a la question Pourquoi?je ne sais pas, a part dire des banalités. le seul element que je peux apporté, c'est de dire qu'une fois en dehors du milieux familial, quand on a un appart a soi, ca devient plus facile a vivre je pense
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
31-12-04, 18:56  (GMT)
16. "RE: le suicide: une question de sexualité aussi"
Bonsoir Htx (ici sur ce forum, la coutume est de dire bonjour en entrant ),

Ton point de vue est intéressant, est-il possible de connaître des chiffres concernant les suicides ou tentatives de suicide de jeunes homosexuels ?

Meilleurs voeux pour cette nouvelle année,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
31-12-04, 19:44  (GMT)
17. "RE: le suicide: une question de sexualité aussi"
Bonjour htx,

L'homosexualité n'est ni une maladie ni une tare. Je comprends qu'il soit difficile de faire sa place, en tant qu'homosexuel, car il y a encore des préjugés tenaces dans la société. Cependant, de plus en plus de gens connus, dévoilent leur homosexualité, et arrivent à faire leur place.

Pour ce qui est des amis, sachez que les vrais amis, que l'on soit homo ou hétéro, nous prennent comme nous sommes.

Pour ce qui est de la famille, cela peut être délicat, certaines familles étant plus ouvertes que d'autres. Mais vous pouvez trouver du soutien dans des associations. J'ai trouvé cette page d'information qui donne quelques liens:

http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/mag_2000/mag0623/se_1856_homosexualite_associations.htm

Prenez contact avec ces associations, ils vous soutiendront, et vous ne vous sentirez plus seul et reprendrez confiance en vous, avec ce que vous êtes. Il y a surement d'autres sites aussi, des forums, en cherchant dans google.

Aloès

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

verotatou (5685 messages) Envoyer message email à: verotatou Envoyer message privé à: verotatou Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
31-12-04, 22:33  (GMT)
18. "RE: le suicide: une question de sexualité aussi"
Bonsoir, htx, Aloes, Pandore, et tout autre lecteur,

Je crois qu'htx parle d'amour, et de se "re-connaître" et de s'accepter, à une époque de la vie, (l'adolescence) où l'on est déjà en quête de soi et de repères. (de certitudes aussi)
Sexualité ici ne signife pas uniquement l'acte, mais également se définir en tant que homme ou femme, dans les rôles attribués inconsciemment.

Si chacun se veut "unique", il ne souhaite pas être marginale pour autant.
Obscurémement, l'adolescent homosexuel sent sa différence et sa marginalité, à un moment où il a besoin d'être rassuré.Comment pourrait-il y faire face ?
Il sait qu'il ne va pas coller au moule de la société (même si celle-ci se libéralise et s'émancipe). Il ne faut pas perdre de vue que l'adolescent n'est pas un simple futur adulte, son expérience est celle d'un enfant (et cela n'a rien de réducteur), d'un être en construction, en devenir.

Adolescent , accepter sa propre homosexualité, c'est un travail ardu dans un contexte de fragilité et de sensiblité (parfois exacerbée). Le problème est infiniment plus vaste que ce que l'on imagine.....

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

htx (5 messages) Envoyer message email à: htx Envoyer message privé à: htx Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-01-05, 03:41  (GMT)
19. "RE: le suicide: une question de sexualité aussi"
Pandore: meilleur voeux a toi aussi. Pour ce qui est des chiffres, il n'y en a pas, mais je peux te donner un extrait d'un article paru dans "Le monde" 2002:

Un risque plus élevé chez les jeunes homosexuels

Dans un rapport sur "Le risque de suicide chez les jeunes à orientation sexuelle non conventionnelle", qui vient de paraître, l'association Homosexualités et socialisme s'étonne qu'aucune étude spécifique n'ait encore été réalisée en France sur ce thème. Aux Etats-Unis, des chercheurs ont démontré depuis dix ans que les jeunes garçons homosexuels, notamment, encouraient (selon les études) un risque cinq à quatorze fois plus élevé de se suicider que leurs camarades hétérosexuels. Ce décalage serait lié à la stigmatisation d'une telle orientation sexuelle. D'où, selon Homosexualités et socialisme, l'importance de la lutte contre l'homophobie pour prévenir le suicide des jeunes : il s'agit d'agir contre l'homophobie en milieu scolaire ; d'informer les professionnels et bénévoles travaillant en contact avec les jeunes dans les secteurs parascolaires et sociaux ; d'inciter à l'édition d'ouvrages pour la jeunesse abordant "les difficultés et les joies de se découvrir gay... "
• ARTICLE DU MONDE PARU DANS L'EDITION DU 06.02.02

Personnellement, j'avais decouvert le probleme du suicide homo dans un livre de Michel Dorais , "Mort ou fif", vraiment très interressant (d'un point de vue scientifique). C'est un livre clair, precis et qui pousse a se bouger un peu.


  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

htx (5 messages) Envoyer message email à: htx Envoyer message privé à: htx Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-01-05, 04:03  (GMT)
20. "RE: le suicide: une question de sexualité aussi"
aloes: il ne me vient pas à l'idée de penser que l'homosexualité est une tare, meme si de nombreuses personnes considerent l'homosexualité comme une maladie.
Pour de ce qui est de faire un comming out.....cela me semble impossible pour beaucoup d'homosexuel(le) bien que nos familles commencent a se rendre compte qu'à 25 ans on a jamais ramené une femme, un garcons, au domicile parental et qu'il commencent a se douter de notre homosexualité.
Pour ce qui est des amis;il faut se rendre compte que beaucoup on peur detre "contaminer": peur de devenir homo a leur tour, peur de l'inconnu tout simplement, peur d'attraper des maladies ( les stereotypes ont la vie dure) et peur d'etre pris pour un homo dans la rue si on se promene avec une personne qui assume sa sexualité.
Les associations homosexuelles étudiantes sont un reel secours pour les jeunes homos.Personnellemnt j'en frequente une sans reellement etre homo (plus par conviction) et j'ai eté decu de voir la difficulté pour s'exprimer dans les universités, il y a une tendance qui est d'exclure tout regroupement homo.
Je tiens aussi a signaler l'association nationale Moule-frite, qui gere les differentes assos etudiantes francaises, et qui est facilement accesible par internet pour ceux que sa interresse.
Puis pour ceux qui ne trouve pas, taper gay, association +la ville desirée, et on tombe directement sur ce que l'on cherche.
Les associations homo sont importantes, car elles sont en general le premier contact avec le monde homo pour bcp de jeune...
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-01-05, 15:42  (GMT)
21. "RE: le suicide: une question de sexualité aussi"
Bonjour htx,

Pour ce qui est des regroupements de personnes homosexuelles dans les université, c'est un peu différent au Québec je crois, qu'en France, car je sais qu'il y a une association dans l'université que je fréquente. Cependant, n'étant pas homo, je ne sais pas ce qu'elle vaut, ni si elle rencontre des difficultés particulières.

Aloès

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Felipe (634 messages) Envoyer message email à: Felipe Envoyer message privé à: Felipe Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-01-05, 20:14  (GMT)
22. "RE: Suicides et tentatives de suicide en France"
Bonjour,

Le suicide n'est pour moi du qu'à une seule chose : le manque de reconnaissance. A l'âge adulte, il peut être le fait de l'exclusion sociale ( précarité, chômage ), mais il peut aussi concerné une personne ayant une bonne situation sociale si ses responsabilités sont dures à assumées.

Pour ce qui est des séniors, je crois que c'est la morosité qui tue. Le fait par exemple de réaliser qu'il n'y aura jamais d'autres horizons ( et cela, quelqu'en soient les raisons : précarité, pas de conjoint, forte nostalgie ... )

Les jeunes quant à eux sont probablement les plus à plaindre, car le temps qu'il leur reste à vivre ne suffit pas à leur donner l'espoir d'une vie meilleure. Ils sont probablement pris dans une logique d'éducation qui manque de souplesse.

Felipe.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Laurence2 (702 messages) Envoyer message email à: Laurence2 Envoyer message privé à: Laurence2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-01-05, 20:18  (GMT)
23. "RE: Suicides et tentatives de suicide en France"
Bonjour Felipe,

je crois qu'il existe d'autres facteurs de suicide. En tout cas, quand je ne pensais qu'à ça, ce n'était pas par manque de reconnaissance mais parce que la souffrance que je subissais à cause de la schizophrènie et de la dépression était insupportable, mourir me semblait le seul moyen d'arrêter de souffrir.

Amitiés,

Laurence

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Felipe (634 messages) Envoyer message email à: Felipe Envoyer message privé à: Felipe Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
11-01-05, 14:49  (GMT)
25. "RE: Suicides et tentatives de suicide en France"
Bonjour Laurence,

Oui, il y a de nombreuses causes, mais quand on est bien entouré, on ne passe pas systématiquement à l'acte.

Cordialement.

Felipe.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

pjboulogne (62 messages) Envoyer message email à: pjboulogne Envoyer message privé à: pjboulogne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
11-01-05, 14:29  (GMT)
24. "RE: Suicides et tentatives de suicide en France"
Bonjour à tous,

D'accord, mais que pouvons-nous, ceux de l'entourage, faire?

J'ai un amie qui est en dépression (sous anti-dépresseur, sommnifère...) et qui m'a récemment avouer qu'elle pense poncutuellement au suicide - pas plus tard que samedi dernier. Elle en a parlé à son médecin (m'a-t-elle dit, j'espère que c'est vrai) mais comment réagir en tant qu'ami?

Je lui a demandé de passer un contrat avec moi, de m'appeller quand elle allait vraiment mal et qu'elle pensais à passer à l'acte. Mais samedi elle m'a pas appellé - elle me l'a dit dimanche.

Je lui a parlé de la suite si jamais elle passais à l'acte - pour ses enfants (il y en a 4 en bas âge), sa famille, son amie... Mais j'ai peur de la cupablisé et finalement de l'éloigner de moi.

J'écoute beaucoup. Elle me demande beaucoup de temps que je donne volontiers. Je vis en ce moment, par contre, dans la crainte.

Je sais que je ne peux rien faire à sa place mais que puis-je faire à ma place???

Merci d'avance pour vos idées...

JB

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

htx (5 messages) Envoyer message email à: htx Envoyer message privé à: htx Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
11-01-05, 14:50  (GMT)
26. "RE: Suicides et tentatives de suicide en France"
bonjour pjboulogne.
Personnellement, je ne connais pas de personne depressive mais j'ai quand meme un contact regulier avec les maladies d'ordre psychologique. Malheureusement, je ne peux faire que contaster que votre amie est sous anti-dépresseur et sommnifere, ce qui me laisse penser que votre ami n'est alléé consulter qu'un medecin generaliste. Malheureusement,(et sa va etre un avis très personnel) ce genre de medicament ne fait que cacher la maladie. Cependant, les angoisses suicidaires sont toujours là, cachés dans l'inconscient, et prete a bondir quand votre ami sera devenue dependante, quand l'effet diminuera petit a petit. Le role d'inhibiteur disparaitra.
Donc, que faire? si elle n'a pas la volonté de consulter un psychologue car sa reste une operation couteuse, ou si on ne lui conseille qu'une prise de medicament quotidienne, se sera malheureusement a vous de l'aider.
Mais cette aide est une grande responsabilité. Et le minimum que vous ferrez sera deja quelque chose d'enorme car a premiere vu vous etes le seul a le faire.
Face à cette peur qui vous envahie aussi, je ne saurais que vous conseiller de lui parler beaucoup, de la voir si possible (mais n'oublier pas de vivre votre vie aussi, si des tensions naissent autour de vous, votre amie le sentira et culpabilisera encore plus) Puis, un conseil un constat un peu naif: j'ai remarqué qu'internet, tout en isolant les gens du monde exterieur, leur permet aussi de s'epanouir par des contacts repetés grace a des dial en simultanée sur des chats, ou par msn...Je reconnais que sa reste très sommaire comme conseil. Bien sur, il faut l'aider a soritr, a rencontrer des gens, a retrouver le gout de vivre qui l'habiter avant, surement qu'une therapie pourrait l'aider a comprendre comment elle est tombée dans ces états depressifs. Mais bon, ca ne reste qu'un constat d'un mec de 22 ans, alors bon, je pense que d'autres personnes pourront mieux vous conseiller
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pinback (205 messages) Envoyer message email à: Pinback Envoyer message privé à: Pinback Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
11-01-05, 15:06  (GMT)
27. "RE: Suicides et tentatives de suicide en France"
Bonjour htx,

Tu as peut-être raison, les troubles de cette personne sont peut-être plus graves qu'on ne le pense. Dans tous les cas il est important que celle-ci en parle à son médecin traitant. Il pourra ainsi évaluer la gravité des troubles et au besoin modifier le traitement médicamenteux, ou orienter la personne vers un spécialiste et dans le cas le plus grave, si les idées suicidaires sont persisitantes, prescrire un séjour en hôpital psychiatrique.
Mais ceci, ce n'est pas à nous d'en décider. C'est au médecin traitant de prendre ce genre de décision.
Donc, le meilleurs conseil que l'on puisse donner à pjboulogne, c'est d'encourager son amie à parler de ses idées suicidaires à son médecin afin que celui-ci prenne les mesures qui s'imposent avant qu'il ne soit trop tard.

Bon courage,

Hervé

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
11-01-05, 15:56  (GMT)
28. "RE: Suicides et tentatives de suicide en France"
Bonjour pjboulogne,

J'ai trouvé cette page sur le net qui peut peut-être vous aider:
http://www.suicideinfo.org/french/hlpfrnd.htm

et un peu plus élaborée:
http://www.barbery.net/psy/suicide/quefaire.htm

-> "Je vis en ce moment, par contre, dans la crainte."

Vous pouvez le lui exprimer, en lui faisant savoir qu'elle compte beaucoup pour vous.

Votre présence lui est certainement très précieuse pour qu'elle vous ait conté ce qui l'habite.

Aussi, il est possible de contacter certaines associations de prévention du suicide, ou l'unafam, qui peuvent vous conseiller, vous guider, quant au soutien que vous pouvez lui apporter et la conduite à tenir.

J'espère que vous trouverez quelques réponses,


Aloès

littéraire et modératrice de Santé Psy (non médecin)

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

dom45700 (421 messages) Envoyer message email à: dom45700 Envoyer message privé à: dom45700 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
11-01-05, 18:30  (GMT)
29. "RE: Suicides et tentatives de suicide en France"
Bonjour Aloès,

Tout à fait d'accord, lui exprimer qu'elle compte beaucoup pour vous, essayer de la faire sortir de son mal être, par des sorties, des visites à l'improviste, par votre bonne humeur, l'accompagner chez son médecin, si elle le désire, essayer de supporter à deux ce qu'elle endure, la laisser parler, sans juger, sans commentaire, en parlant, elle extériorise son mal, la faire participer à la vie, à votre vie pourquoi pas.

Mais lui parler de ses enfants, ça ne changera rien, je crois que quand quelqu'un en passe par là, tous ses proches sont "casés" dans sa tête, pour cette personne, elle ne se sent plus forcément utile à ses enfants, elle a d'ailleurs souvent trouvé pour eux une solution, même virtuelle, qu'elle s'est mise en tête, style, "ils seront mieux chez leur grand parents ou autres", tout est placé.

Bonne soirée.

dominique

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: