Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Santé Psy (Protected)
Message d'origine

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
31-12-04, 19:45  (GMT)
"Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses"
Modifié le 31-12-04 à 19:56  (GMT)


Bonjour à tous,

j'aimerais savoir ce qui vous ressource dans la vie.

Quels sont les choses, concrêtes, qui vous font du bien, qui vous donnent de la force morale, qui remplissent vos batteries ?

Sur quels critères savez vous que quelques chose sera positif ?
Le côté "agréable" est important, certes, mais il y a le risque de dépendance. Quelles sont les activités qui sont à la fois nourrissantes et grandissantes.

J'espère que vous comprendrez le sens de ma question et que mon vocabulaire asseptisé ne fera peur à personne. Je n'ai rien trouvé de plus précis.

Merci à vous.
Cécile dans sa tour de contrôle d'ivoire

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses Laurence2 31-12-04 1
   RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses cilloux 31-12-04 2
       RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses Laurence2 31-12-04 3
           RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses Pandore 01-01-05 4
               RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses ACRO 01-01-05 5
                   RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses amateur 01-01-05 6
                       RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses Pinback 01-01-05 7
 RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses balzy 01-01-05 8
 RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses Felipe 01-01-05 9

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

Laurence2 (702 messages) Envoyer message email à: Laurence2 Envoyer message privé à: Laurence2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
31-12-04, 21:20  (GMT)
1. "RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses"
Bonjour Cécile,

pour moi, ce sont les livres, je ne m'en lasse jamais, ça me permet de me faire plaisir, de me détendre, d'apprendre, etc... Et puis le temps passé dans les bus, salles d'attente, etc... passe beaucoup plus vite avec un bouquin. Pendant mes pauses au travail, je lis quelques pages, ça me permet de me déconnecter quelques minutes. J'apprends plein de choses en lisant et en même temps, c'est des heures de plaisir, c'est mon activité agréable, nourrissante et grandissante. Quant au côté dépendance,
il est là mais ce n'est pas très grave! La lecture ne m'empêche pas de voir des gens ou d'avoir d'autres activités, par contre c'est un peu comme une drogue car si je ne lis pas avant d'aller travailler par exemple, je ressens un manque, pareil si je ne lis pas le soir, etc... et j'ai souvent dans la journée des envies de lire un peu comme on a envie d'une clope, mais bon ce n'est pas nocif!

Amitiés,

Laurence

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

cilloux (2292 messages) Envoyer message email à: cilloux Envoyer message privé à: cilloux Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
31-12-04, 21:41  (GMT)
2. "RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses"

Merci de ta réponse, Laurence.

Je suis contente de voir que ma question, finalement, était compréhensible.

Pour le choix des bouquins, tu fais comment ?

Au collège, j'avais une prof qui nous faisait lire des auteurs bizzares, moitié fous, moitié drogués, c'était difficile à comprendre, tordu, anxiogène...

Si tu as des titres à proposer...
Même des BD éventuellement (heu, vous connaissez "les psys" en BD ?)


Cécile

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Laurence2 (702 messages) Envoyer message email à: Laurence2 Envoyer message privé à: Laurence2 Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
31-12-04, 22:39  (GMT)
3. "RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses"
Bonsoir Cécile,

j'aime bien les auteurs tordus et à moitié fous ! Mais je ne lis pas que ça, je lis beaucoup de styles différents en littérature, des essais aussi, des livres d'art, etc... A peu près tout ce qui me tombe sous la main (c'est comme ça que je choisis en général, je prends le livre, je lis la quatrième de couverture et si ça me plaît, je me lance), sauf justement des BD, je n'accroche pas même s'il y en a des très belles. Ou alors je choisis parce que j'ai un projet en tête (pour l'instant c'est de lire les textes importants de la psychologie).
Pour l'instant, je lis "Les Trois médecins" de Martin Winckler, c'est la suite (sauf que ça se passe avant) de "La Maladie de Sachs", l'histoire de la formation d'un médecin généraliste, j'adore, les personnages sont très attachants et en plus c'est "éminememment littéraire" comme disait un de mes profs en parlant de "La Maladie de Sachs".

Amitiés,

Laurence

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-01-05, 12:58  (GMT)
4. "RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses"
Bonjour Cécile et Laurence,

Bonne année à toutes les deux

Pour essayer de répondre à ta question, Cécile, en fait je crois que je ne "nourris" pas mon psychisme du tout de la même façon quand ça va très mal ou quand ça va à peu près bien.

Quand ça va mal, j'arrive à me concentrer sur très peu de choses. Mais j'arrive à me concentrer principalement sur tout ce qui concerne la psycho en général (psychanalyse en particulier - ne dites rien à Philippe - mais aussi tout ce qui touche le domaine du psychisme, du cerveau, et aussi la philosophie). J'aime aller sur internet. Internet m'a énormément apporté, surtout pour me rendre compte que je n'étais pas seule sur la terre à avoir certains problèmes ou à me poser certaines questions.

Quand ça va à peu près bien, je peux élargir mes centres d'intérêts, comme Laurence j'aime bien lire, j'aime aller au cinéma, discuter avec des amis, j'aime aller au restaurant, j'aime aussi beaucoup dessiner, aller à des expositions et dans des musées, car j'habite Paris et nous sommes vraiment gâtés de ce point de vue. J'aime aussi beaucoup les films consacrés à des peintres. Par exemple je conseille de voir Pollock (sur la vie de Jackson Pollock) et Frida (sur la vie de Frida Kahlo), ces films sont disponibles en DVD.

Contempler de belles choses est je crois l'activité qui est la plus "grandissante" pour moi.

Quand ça va très très bien, j'aime particulièrement recevoir, préparer un bon repas. Par contre dès que ça va mal, je ne peux plus le faire, préparer un repas devient une vraie galère (heureusement qu'il y a les surgelés !).

Voilà Cécile j'espère avoir bien compris ta question, que j'ai trouvée très intéressante. J'aime bien aussi l'image de la tour de contrôle d'ivoire

A bientôt,

Pandore

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

ACRO (2475 messages) Envoyer message email à: ACRO Envoyer message privé à: ACRO Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-01-05, 13:35  (GMT)
5. "RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses"
Modifié le 01-01-05 à 14:10  (GMT)


Bonjour à toutes, et à tous

Je pense que nous avons tous et toutes une bonne recette pour nourrir son psychisme. C'est indispensable. Comme l'explique très bien Pandore, lorsque des baisses de moral sévissent, la concentration devient plus difficile, les centres d'intérêt s'éparpillent. Nous connaissons chacun et chacune de tels moments. Il faut veiller à ce que ces périodes ne s'éternisent pas trop.

Pour ma part, ces moments sont très courts, parfois fréquents ; ils arrivent comme une alarme. Je les interprète comme le devoir de changer quelque chose dans mon existence.

A chaque événement difficile à surmonter, il ne m'a pas été difficile de faire face. Je me souviens par exemple, que la période "divorce" m'a permise de découvrir toute la musique classique, tantôt Mozart, tantôt Berlioz, tantôt encore Bizet, Vivaldi (un vrai remède contre le spleen) ... Bach ... je ne vais pas vous les citer tous, mais chacun d'entre eux a été une vraie découverte, une panacée, un embellisement de cette partie de mon existence ; le fil étant tissé, il m'a fallu les livres relatant leur existence. J'ai accroché très fort, parce que chacun de ces livres ponctué par la partie "histoire" que traversait le musicien, m'a ouvert un autre centre d'intérêt ; le volet "histoire" avait toute sa place à côté de la musique et j'étais insassiable. Les plus beaux livres d'histoire de France, il me les fallait tous, et c'est là que ma passion de l'Egypte s'est révélée .... un livre sur les hiéroglyphes "Principes généraux de l'écriture sacrée égyptienne" - Jean-François Champollion - L'exemplaire 14836 (plus de 100 euros - je n'étais pas très riche en ces temps là ! ) devenait ma bible.

Le fil m'amène aux langues orientales, d'abord l'arabe ; pendant trois ans, travail d'arrache-pied en autodidacte. Une vraie drogue. Comblée par la calligraphie, et la difficulté, je n'ai de cesse de retrouver mon manuel et mes cassettes. M'endormir avec une leçon imcomprise et me réveiller avec la solution : point de doctrine établi comme une vérité fondamentale, incontestable qui m'amène à me demander, comment ai-je pu m'en passer si longtemps ! ! !

Ensuite, le Japonais, toujours en autodidacte, .... les amis .... les invitations ... les salons de chat .... les leçons sur internet .... la web cam ..... et les discussions "life" !

Humm ... le parcours est simple, salvateur parfois, émouvant souvent parce que le relationnel prend et garde une grande place. On ne peut vivre correctement sans relationnel intense.
Pardon d'avoir été pénible à lire.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

amateur (1136 messages) Envoyer message email à: amateur Envoyer message privé à: amateur Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-01-05, 14:48  (GMT)
6. "RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses"
Bonjour Cécile, Pandore, Acro,

Acro, pourquoi pardon? C'est passionnant ce que tu écris. Tu sembles avoir une sacrée volonté en plus de facilités pour apprendre ces langues difficiles.

Moi, j'ai atteint un stade de fatigue, où je n'ai plus trop le courage de lire, si ce n'est des romans policiers. Le jardinage, avec sa part de rêve, me ravit. J'espère retrouver un jour plus d'énergie pour pouvoir à nouveau m'adonner à de multiples passions. On peut rêver

Alexia
http://www.atoute.org/logoforum/arbr
eamateur.gif


On n'en finit pas d'être un homme.Ne
désespérez jamais. Faites infuser
davantage.
Henri Michaux
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pinback (205 messages) Envoyer message email à: Pinback Envoyer message privé à: Pinback Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-01-05, 15:59  (GMT)
7. "RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses"
Bonjour à Cilloux et aux autres,

La question de ce topic est intéressante.
Pendant un temps, la lecture a été ce qui marchait le mieux pour moi : je lisais beaucoup, presque un livre par semaine. C'était la période de mes études en fac d'histoire à Bordeaux. J'étais en chambre universitaire, sans TV. Comme il était difficile de sortir, je me suis réfugié dans la lecture. Elle m'aidait à supporter la solitude de la chambre universitaire. Je me souviens avoir lu une fois plus de 1000 pages en 36 heures pour décompresser du stress des examens. C'était une autre époque.
Deux ou trois ans après, j'ai fortement réduit ma consomation de livre. La faute sans doute à mes troubles psychologiques qui m'empêchent de me concentrer durablement sur ma lecture. Ma dépression m'empêche aussi de trouver la satisfaction dans ce que je lis. Donc, je ne lis que par petits bouts.

Il y a aussi la musique. Très importante. Elle m'aide beaucoup à supporter la sollitude ou mes idées noire. J'en écoute quasi en permanence. C'est presque curatif. Elle m'aide à maîtriser mes émotions.

Enfin, il y a la photo. J'ai réussi à mettre la main sur un vieux réflex d'occasion avec lequel je fais de très bonnes photo. L'ennuie, c'est que c'est un loisir qui finis par coûter cher, mais quelle satisfaction de se trouver devant une prise de vue qui est belle, qui plaît (encore que certains de mes proches soient très avares en compliment à l'égard de mon travail) et de se dire que c'est une image dont je suis l'auteur, le créateur. C'est un sentiment important parce qu'il me donne l'impression que je ne vis pas pour rien, qu'au delà de moi, il restera après ma mort quelque chose, une oeuvre aussi modeste soit-elle, fussent seulement UNE bonne photo. Je me sens ainsi un peu moins inutile et repousse ainsi de manière efficace les raisons de me suicider...

Voilà ce qui nourrit mon esprit!

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

balzy (4696 messages) Envoyer message email à: balzy Envoyer message privé à: balzy Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-01-05, 17:31  (GMT)
8. "RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses"
Bonsoir Cécile, bonsoir à tous,

Pour moi, deux choses essentielles : le chant et le sport, non que je sois particulièrement douée ni pour l'un ni pour l'autre, mais je ressens ce bien-être difficile à décrire d'avoir sorti quelque chose de moi-même, tout en étant "nourrie de l'intérieur".
A une époque, c'était plutôt le dessin, la peinture, mais je suis allée trop loin dans ce domaine et j'ai abandonné depuis trop longtemps pour me satisfaire de mes productions actuelles quand il m'arrive de recroiser un pinceau. Il s'ensuit un grand désenchantement, une déception quand je compare ce que j'ai fait à ce que j'étais capable de faire auparavant. Alors que, pour le reste, n'ayant aucune illusion sur mon niveau, chaque petite performance est un étonnement, une joie sans mélange

Balzy

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Felipe (634 messages) Envoyer message email à: Felipe Envoyer message privé à: Felipe Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
01-01-05, 19:41  (GMT)
9. "RE: Sain, malsain... Nourrir son psychisme avec de bonnes choses"
Bonjour Cécile,

Moi, j'attendais avec impatience mon rendez-vous à l'ANPE. On m'a proposé une formation, j'ai sauté sur l'occasion. C'est bête, si mon psy m'avait dit " tu peux reprendre les études " au lieu de " tiens donc, tu as des envies, c'est bien ", je me serais sûrement remis à lire, et par plaisir.

L'ouverture sur le monde passera donc par cette formation. La présence d'autrui me ressource, me donne envie d'avoir des activités, bref, de mener une vie équilibrée.

Sinon, je me nourris de science fiction, mais à défaut d'avoir envie de lire, je m'imagine chaque soir avant de m'endormir dans une tour d'ivoire moi aussi, à l'abris de ma médiocrité ( je dis ça pour moi !!! )

Dernièrement, j'ai relu la BD " L'Incal " de Jodorovksi et Moebius. Là, je suis en train de finir " 2010, Odyssée deux ", d'Arthur C. Clarke. En attente : " Les politiques sociales en Fance au XXème siècle ".

La lecture donc, sans hésitation. La téléportation dans un autre univers. Et je vous jure que je ne dis pas cela avec cynisme. C'est un réel plaisir !

Felipe.

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: