Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
Discussion fermée - Lecture uniquement 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Santé Psy (Protected)
Message d'origine

berlibo (2 messages) Envoyer message email à: berlibo Envoyer message privé à: berlibo Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
10-01-05, 12:56  (GMT)
"crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
BOnjour,

je souffre depuis quelque temps de crise de panique et d'anxiété.

Les symptomes sont diverses: j'ai les jambes en guimauve, j'ai le coeur qui bat a 200, je n'arrive plus a m'expimer comme je le voudrais, j'ai des tremblements, j'ai une veritable phobie des rapports sociaux (une simple discussion avec un collègue de bureau et parfois une terrible epreuve, j'ai l'impression que je vais m'evanouir a tout moment), je deviens carrement antisocial et c est ce qui me pose le plus de probleme car je n'arrive plus a communiquer avec les autres, ce qui me mets encore plus en panique lors de mes crises.

J'aimerai me faire soigner car on a beau se dire que ça va passer,..., bah le resultat est que ça ne passe pas. Mais seulement se pose pour moi le reel probleme du choix du soignat, du cout et du remboursement.
En effet devant toutes les denominations des psychologues, psychiatres, psychanalystes, je suis un peu perdu.
Je ne sais pas qui aller voir, qui peut (dans l'absolu) me soigner le mieux ,et surtout lequel est remboursé.
De plus, dois je aller voir un généraliste??

Trop de questions sans réponses qui ne font qu'accentuer mon trouble...

merci.

  Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Pinback 10-01-05 1
 RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Sophilune 10-01-05 2
   RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Aloes 11-01-05 3
       RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Sophilune 11-01-05 4
           RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? berlibo 13-01-05 6
               RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Pinback 13-01-05 7
 RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? sofi_so 12-01-05 5
 RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Gabbby 19-01-05 8
   RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Sperenza 19-01-05 9
   RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Aloes 20-01-05 10
       RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Gabbby 20-01-05 11
           RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Aloes 21-01-05 12
               RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Sperenza 21-01-05 13
                   RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Pinback 21-01-05 14
                       RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Sperenza 21-01-05 15
                           RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Pinback 21-01-05 16
                           RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Pandore 21-01-05 17
                               RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Gabbby 22-01-05 18
               RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Gabbby 22-01-05 19
                   RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Pinback 22-01-05 20
                       RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Gabbby 22-01-05 21
                           RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ? Aloes 22-01-05 22

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

Pinback (205 messages) Envoyer message email à: Pinback Envoyer message privé à: Pinback Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
10-01-05, 13:31  (GMT)
1. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Bonjour Berlibo,

Tu as des problèmes psychologiques mais tu ne sais pas vers quel soignant te tourner. Voilà ce que je peux te répondre :
La première chose que tu peux faire, c'est de te tourner vers un médecin généraliste. Normalement toi ou les personnes de ton entourage en connaissez sûrement un de fiable à qui tu pourras te confier. Ensuite, selon la gravité de tes troubles, il pourra continuer à te suivre ou te confier à un spécialiste. Normalement il devrait pouvoir t'orienter vers quelqu'un de sérieux. Il existe plusieurs type de soignants. D'autres sauront mieux t'expliquer que moi les différences entre chacun. Ce qu'il faut retenir de plus important, c'est que le psychiatre est un médecin qui applique des tarifs de spécialiste, le psychologue a fait des études de psychologie (il n'est donc pas médecin mais est diplômé dans sa matière et ne peut prescrire de médicament contrairement au précédent) le psychanalyste fait des cures de psychanalyse mais je ne saurais t'expliquer exactement en quois il diffère des autres, et le psychothérapeute est un métier qui n'est pas protégé, c'est à dire que tout le monde peut s'autoproclamer psychothérapeute. Il peut donc y avoir des charlatans.

En tout état de cause, le généraliste est la personne la plus à même de t'orienter vers le bon spécialiste en fonction de tes troubles.

Bon courage,

Hervé

  Retour

Sophilune (2 messages) Envoyer message email à: Sophilune Envoyer message privé à: Sophilune Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
10-01-05, 14:34  (GMT)
2. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Bonjour

parallèlement à vos recherche, je vous conseille un livre fort aidant:

La peur d'avoir peur: Guide de traitement du trouble panique, par André Marchand, Andrée Letarte, Stanké, 1993. Généralement très apprécié. Permet l'apprentissage autodidacte des méthodes les plus reconnues pour surmonter l'agoraphobie, autres phobies et la panique.

http://www.hlhl.qc.ca/divers/peur.htm

bonne continuation
Sophilune

  Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
11-01-05, 01:15  (GMT)
3. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Modifié le 11-01-05 à 01:33  (GMT)

Bonjour,

Hervé je trouve ta réponse à Berlibo tout à fait adéquate.

Consulter un généraliste est le premier pas à faire, il pourra mettre en route un traitement s'il y a lieu, et si ce n'est pas suffisant, de référer à d'autres spécialistes. Ça vaut la peine de consulter Berlibo, bon courage.

Coucou Sophilune, je suis contente de te voir ici .


Aloès

littéraire et modératrice de Santé Psy (non médecin)

  Retour

Sophilune (2 messages) Envoyer message email à: Sophilune Envoyer message privé à: Sophilune Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
11-01-05, 03:15  (GMT)
4. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
coucou Aloès !

Alors Berlibo... des nouvelles ?

  Retour

berlibo (2 messages) Envoyer message email à: berlibo Envoyer message privé à: berlibo Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
13-01-05, 13:22  (GMT)
6. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
salut et merci pour vos reponses

Tout d'abord, des news :
j'ai commandé le livre indiqué ci dessus et je vais prendre RDV chez un généraliste aujourd'hui meme

Une autre petite question me turlupine. Je me demande si la cause de mes problemes ne serait pas relative à la consommation de cannabis car en effet j'etais un fumeur regulier (un joint par jour environ).
Mais je ne pense pas que cela est une relation rééle avec ce qui m'est arrivé mais que cela est plutot accentué mes troubles car auparavant j'ai fumer pendant plusieurs années sans avoir de problèmes.

Vos conseils et experiences me sont d'un grand intérêt.

Merci
@plus...

  Retour

Pinback (205 messages) Envoyer message email à: Pinback Envoyer message privé à: Pinback Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
13-01-05, 13:39  (GMT)
7. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Bonjour Berlibo,

Je ne suis pas médecin donc je ne peux t'expliquer en détail le fonctionnement du cannabis sur l'organisme humain, cependant j'an sais assez pour pouvoir te dire que sa consommation n'est sans doute pas anodine dans la manifestation de tes troubles. S'il n'en est pas la cause, il peut tout à fait en être le révélateur et l'amplificateur. Ainsi, si tu n'en avais pas consommé, peut-être ne seraient-ils pas apparus, ou moins prononcés et plus tard.

J'espère avoir répondu à ta question.

Amicalement,

Hervé

  Retour

sofi_so (1 messages) Envoyer message email à: sofi_so Envoyer message privé à: sofi_so Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-01-05, 23:12  (GMT)
5. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Coucou!

Je ne faisais que passer sur ce forum en me demandant si ce n'était pas une secte! lol!
Mais ton message a attiré mon attention car j'ai vécu exactement la même chose (crise d'angoisse, les mêmes symptômes et les mêmes interrogations).
J'ai été consulter un médecin généraliste très compétent et très à l'écoute. Il m'a convaincu après plusieurs consultations, de suivre un traitement assez fort (je ne sais pas si je peux citer les noms mais je tente quand même puisque ça a marché!) il s'agissait du deroxat pour traiter le problème de fond (une bonne dépression enfouie) et le xanax pour stopper les manifestations de l'angoisse. J'ai passé quelques jours dans le gaz, mais cela fait maintenant 9 mois que j'ai arrêté et ma vie a changé. Les crises n'ont pas totalement disparues de ma vie (surtout quand il y a des épisodesde stress ou beaucoup de fatigue) mais à la différence d'il y a deux ans.... j'arrive à les maîtriser.
Ce n'est pas facile et il faut être soutenue au maximum (famille, amis et surtout médecin) mais il faut surtout en parler.
En tout cas, je suis sûre que tu vas vite oublier ce mauvais moment (et dieu sait qu'il est plus que mauvais parfois) mais je pense qu'on en sors grandies et que l'on apprend à mieux se connaître dans cette douleur que l'on ne peut partager avec personne!
Ne perds pas les pédales, la sortie est proche!
j'espère avoir de tes nouvelles!

courage!

sofo_so 23 ans

  Retour

Gabbby (9 messages) Envoyer message email à: Gabbby Envoyer message privé à: Gabbby Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-01-05, 20:24  (GMT)
8. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Modifié le 19-01-05 à 20:27  (GMT)

Bonsoir,

Ton probleme semble un ESPT (Etat de Stress Post Traumatique) : l'EMDR est une technique trés efficace pour ce genre de cas.

Je suis actuellement en thérapie EMDR, et le résultat est plus que surprenant : on entre avec un probleme, on ressort sans. Ca va trés vite, si le protocole est bien appliqué. Je ne pensais pas que c'etait aussi efficace que les psys le prétendent : mais, il faut admettre qu'effectivement, ca déménage !

Il doit y avoir quelque chose qui s'est passé dans ta vie qui te met dans de tel états : peut etre l'a tu oublié...

Cordialement,

Gabriel

  Retour

Sperenza (3 messages) Envoyer message email à: Sperenza Envoyer message privé à: Sperenza Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
19-01-05, 22:44  (GMT)
9. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Modifié le 19-01-05 à 22:58  (GMT)

Modifié le 19-01-05 à 22:50  (GMT)

Modifié le 19-01-05 à 22:48  (GMT)

Bonjour,

Il existe plusieurs méthodes pour se débarrasser des crises de paniques. Déjà trouver la cause de la crise. L'angoisse n'est qu'un signal d'alarme qui vous informe qu'un hypothétique danger vous guète. Si vous êtes sujets à des crises de paniques aigues (Comme je l'ai été), c'est que vous vous cachez certainement des problèmes en vous et que vous redirigez cette pression continue sur des idées idiotes (Théorème de l'angoisse : idée souvent délirante qui a aucun sens..., la preuve est que l'on angoisse jamais pour le même truc et que le motif de l'angoisse peut changer dans la minute...) Le cercle vicieux est de penser que ces idées idiotes vous tracasse et la pompe se met à chauffer... Une mauvaise hygiène de vie mentale (préjugés en nous : croire à la fatalité, être trop rigide dans nos pensées...) ou physique (mauvaise alimentation) peuvent accentuer les phénomènes.

Il existe des tas de techniques plus ou moins saines pour diminuer vos angoisses :

Ce concentrer sur le présent, trouver la source du mal ; Détecter vraiment ce qui nous tracasse, quand on est stressé, souvent on pense que la première chose qui nous viens à la tête est la source de nos problème mais c'est FAUX. Trouver le vrai mal, penser à ce que l'on a pu faire à court, moyen ou long terme de tracassant dans la semaine. Exemple : Imaginez que vous avez un boulot hyper stressant et que vous vous mettez à angoisser peu de temps après pour une idée délirante, souvent on en arrive à penser que le seul problème que l'on a est l'angoisse délirante mais qu'au boulot tout roule. On en oublie la cause principale (Travail) qui continue à taper sur le système. Viens s'ajouter l'angoisse inutile.

- L'angoisse est une mauvaise gestion du stress, essayer de ne pas analyser vos pensées angoissantes, restez confiant quand elle apparaissent, après quelques passage dans votre tête, ces dernières disparaîtrons, c'est incroyable au début, mais je vous promet que ça marche...)

- Dites vous bien que l'angoisse n'est pas un énemi, au contraire, ça vous sauvera dans des situations chaudes :
Exemple : L'angoisse et l'anxiété servent à vous ramener à la raison. Imaginez vous hyper remonté contre une personne qui vous a fait du mal, vous voulez absolument lui faire la peau, grâce à l'angoisse, vous vous tiendrez à carreau car la sonnette d'alarme sera tiré et vous vous apercevrez que ce que vous vouliez faire sur le coup est très mal. Ca vous évitera l'irréparable !

- Prendre du recul et relativiser les choses.

- prendre le temps de se relaxer (yoga, sophrologie,...) L'angoisse est une réaction nerveuse.... Mauvaise gestion du stress, dirigé directement dans les "parties sensibles du cerveau...". Si vous êtes hyper relaxé et calme, vous n'angoisserez pas.

- Le Sport. (Le meilleur remêde...). En cas de problème concret, ca vous permettra d'avoir les idées claires, de rester calme mais Ca ne soignera pas la cause.

- Parlez en : Le simple fait d'en parlez au seins de votre cercle intime vous libérera souvent. Vous vous apercevrez souvent même avant de finir vos phrases que ce que vous aviez à dire n'était qu'un délire (TOTALEMENT INNOFENSIF !)...

- aider les gens. Répondre au forums en passant ce message, en exprimant vous idées positives...

- Vacances : Soleil et SKY

- Aller à la messe le dimanche

- Si vous avez des troubles et que ces derniers sont récent, EVITEZ DE RENTRER DANS UNE THERAPIE MEDICAMENTEUSE (Deroxat,...). Essayer plus tôt de vous ménager, faite une coupure et trouvez votre véritable MAL. Plus vite il sera trouvé, mieux ca ira. Le mieux est de prendre des vacances, faites vous préscrire un anxiolitique pour pas que ces dernières soit gachées, faite vous rassurer sur votre problème et ca ira mieux par la suite...

- Quelque phrases clefs :

- Qui n'angoisse plus est un homme mort dans la dépression.
- Ca n'arrange rien d'angoisser
- Quel est le but de la vie ? Posez vous la question ? On envoie des sondes sur Saturne ?. Fassinant non ?
- Des gens ont engoissé toute leur vie, ils sont toujours en vie.
- Savoir cerner l'angoisse demande une certaine ouverture d'esprit. On peut acquérir cette dernière.


- Il est vrai que l'EMDR est une bonne techique. Le problème est que tous les pratiquant ne savent pas l'utiliser comme ils devraient

En revanche, Gabriel, si tu pouvais m'informer de ton psy qui pratique l'EMDR, ça me ferait plaisir car le mien, il était vraiment pas bon.
et

NO STRESS TOUT LE MONDE, CA PEUT ETRE DUR A SURMONTER, MAIS RAPELLEZ VOUS QUE CE N'EST PAS LA CAUSE DE VOS SOUCILS ET QUE SI VOUS N'AVEZ PLUS QUE CE SOUCILS EN TETE ALORS UN BON REPOS DE 7 à 15 j SUFFIRA. LE TOUT EST DE NE PAS SE POSER DE QUESTIONS

  Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
20-01-05, 03:09  (GMT)
10. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Bonjour Gabriel,

-> "Ton probleme semble un ESPT (Etat de Stress Post Traumatique) : l'EMDR est une technique trés efficace pour ce genre de cas."

J'en profite pour faire un petit rappel:
Un diagnostique ne peut se poser que dans le cabinet d'un médecin ou d'un psychiatre, après avoir vu de visu, et eu des entretiens avec la personne concernée en chair et en os. Il en est ainsi du ou des traitements proposés en lien avec la pathologie ou les problèmes repérés.

Merci de ne pas chercher à diagnostiquer les participants à ce forum de troubles, quels qu'ils soient.

D'ailleurs vos deux messages ressemblent davantage à une propagande publicitaire autour du EMDR qu'autre chose. Nous ne cautionnons pas une approche ou une autre, et l'EMDR est encore une thérapie bien controversée et ne convient pas à toutes les pathologies.

Partagez votre expérience personnelle si vous le voulez, mais ne dirigez pas les personnes du forum vers cette thérapie ou une autre.

Cordialement,


Aloès

littéraire et modératrice de Santé Psy (non médecin)

  Retour

Gabbby (9 messages) Envoyer message email à: Gabbby Envoyer message privé à: Gabbby Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
20-01-05, 10:14  (GMT)
11. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Je suis tout a fait d'accord. Je n'ai pas fais un diagnostique, j'ai simplement émis l'hypothèse que, comme toutes les crises de panique, cela puisse etre un état de stress post traumatique. C'est un etat de stress, sinon qu'est-ce ? La question est : est-il post traumatique ou d'origine névrotique ?

Bien.

L'EMDR est le mode de traitement des ESPT qui a fait l'objet du plus d'études : elles concluent toutes a une efficacité égale voir nètement supérieur au TCC.

Egalement, de plus en plus l'EMDR sort du traitement des ESPT pour etre appliquée, avec succés, conjointement a un travail d'ordre psychanalytique ou comportementale. Je l'expérimente avec beaucoups de succés.

L'EMDR me semble donc une approche tout a fait viable.

Gabriel

  Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-01-05, 07:16  (GMT)
12. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Bonjour Gabriel,

-> "Je n'ai pas fais un diagnostique"

Ceci est ce que j'apelle faire un diagnostique:
"Ton probleme semble un ESPT (Etat de Stress Post Traumatique)"

Et ceci, induire une idée de soins totalement hypothétique:
"l'EMDR est une technique trés efficace pour ce genre de cas."

Merci de comprendre et de respecter le fait que ce forum n'est pas là pour ce genre d'interventions.

-> "j'ai simplement émis l'hypothèse que, comme toutes les crises de panique, cela puisse etre un état de stress post traumatique."

Les crises de panique n'ont pas toutes pour origine un état de stress post traumatique. Elles se retrouvent dans bon nombre de pathologies psychiques, n'ont pas toutes la même cause, et ne se soignent pas toutes de la même manière.

-> "L'EMDR est le mode de traitement des ESPT qui a fait l'objet du plus d'études : elles concluent toutes a une efficacité égale voir nètement supérieur au TCC."

Désolée de modérer votre enthousiasme, mais voici la conclusion d'un article très intéressant, tiré de ce site:
http://charlatans.free.fr/emdr.shtml

"Il serait intéressant que les partisans de l'EMDR puissent empiriquement prouver leurs déclarations au sujet de l'efficacité du traitement EMDR. Il est clair que l'EMDR ne manque pas seulement des bases théoriques nécessaires pour être considérée comme une méthode scientifique, les preuves de son efficacité sont elles aussi manquantes et inconsistantes. L'EMDR n'a pas encore été validée de manière convaincante par quelque étude qui soit, et rien ne prouve que ses effets thérapeutiques ne soient pas dus au hasard, ou à d'autres aspects du traitement (par exemple l'attente du client, l'effet placebo, etc.) en dehors de la procédure de mouvements oculaires. Tenant compte de ces nombreuses incohérences et de ce manque manifeste de consistance, c'est avec précaution qu'il faut considérer l'EMDR comme application clinique utile lors de problèmes psychologiques sérieux, étant clair que l'EMDR, tant dans sa théorie que dans sa pratique reste très éloignée des standards de la science."

-> "Je l'expérimente avec beaucoups de succés."

Plutôt de nous en parler comme si vous cherchez à vendre cette thérapie, je vous suggère, de parler de votre expérience personnelle - autrement que par des généralités du style "Je l'expérimente avec beaucoup de succès" - plutôt sous forme de petit témoignage par exemple.

Bien à vous,


Aloès

littéraire et modératrice de Santé Psy (non médecin)

  Retour

Sperenza (3 messages) Envoyer message email à: Sperenza Envoyer message privé à: Sperenza Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-01-05, 18:55  (GMT)
13. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Modifié le 21-01-05 à 18:57  (GMT)

En ce qui me concerne, j'ai passé un EMDR, ca ne m'a rien fait du tout, J'ai même pris peur. Il est vrai maintenant peut être que ça un effet au niveau de la concentration qui nous permette d'analyser correctement les phrases du narateur. A ce moment là, une séance de sophrologie revient au même.

  Retour

Pinback (205 messages) Envoyer message email à: Pinback Envoyer message privé à: Pinback Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-01-05, 21:23  (GMT)
14. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Bonsoir,

Afin de mieux comprendre l'enjeu du débat, quelqu'un peut-il m'expliquer en quoi consiste l'EMDR dont vous parlez?

Merci de m'expliquer ou de poster des liens.

Bonne soirée,

Hervé

  Retour

Sperenza (3 messages) Envoyer message email à: Sperenza Envoyer message privé à: Sperenza Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-01-05, 22:19  (GMT)
15. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Bonjour,

C'est une technique récente qui consite a faire disparaitre certaines peur du patient en éffectuant des mouvemants oculaires.
Moi, ca m'a rendu ivre... Je n'ai pas arrêté de rigoler pendant 5 jours.

  Retour

Pinback (205 messages) Envoyer message email à: Pinback Envoyer message privé à: Pinback Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-01-05, 22:39  (GMT)
16. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Bonsoir,

si c'est ça l'EMDR, je veux bien me faire pendre si on arrive à trouver la moindre preuve scientifique à ce genre de procédé...
C'est comme l'homéopathie. Au pire, c'est un effet placebo!

Bonne nuit!

Hervé

  Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
21-01-05, 22:40  (GMT)
17. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Bonsoir,

Voilà un lien qui explique un peu l'EMDR http://www.reseauproteus.net/fr/therapies/guide/fiche.aspx?doc=emdr_th

J'aimerais beaucoup avoir ici des témoignages de personnes qui ont bénéficié de ce traitement.

Pandore

Non médecin, juste "patiente"
Modératrice de Santé Psy

  Retour

Gabbby (9 messages) Envoyer message email à: Gabbby Envoyer message privé à: Gabbby Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-01-05, 12:37  (GMT)
18. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Je peux que vous proposer d'aller sur ce forum ou j'explique assez précisément comment je vie l'EMDR.

http://forum.doctissimo.fr/psychologie/psychotherapies/sujet-797.htm

Cordialement,

Gabriel

  Retour

Gabbby (9 messages) Envoyer message email à: Gabbby Envoyer message privé à: Gabbby Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-01-05, 12:41  (GMT)
19. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Je n'aurais que trois choses a dire, face votre ignorance :

1) On ne s'explique pas les raisons de l'efficacité de l'EMDR.

2) En moins de 10 ans, l'EMDR est devenue un des modes de traitement psychothérapeutique du PTSD ayant donné lieu au plus grand nombre d’études cliniques. De fait, à ce jour, l'EMDR est une des méthodes de traitement des états de stress post-traumatiques les mieux documentées par la littérature scientifique.

3) En juillet 2002, Francine Shapiro, qui a découvert et formulé la technique, a reçu le prix Sigmund Freud décerné conjointement par le Congrès Mondial de Psychothérapie et la ville de Vienne.

Voici quelques étude concluant d'une manière générale a des résultats trés positifs de l'EMDR, l'EMDR répondant a la conclusion d'une diminution voir d'une supression des symptomes :

American Psychiatric Association (2004). Practice Guideline for the Treatment of Patients with Acute Stress Disorder and Posttraumatic Stress Disorder. Arlington, VA: American Psychiatric Association Practice Guidelines

EMDR given the same status as CBT as an effective treatment for ameliorating symptoms of both acute and chronic PTSD.

Bleich, A., Kotler, M., Kutz, I., & Shalev, A. (2002). A position paper of the (Israeli) National Council for Mental Health: Guidelines for the assessment and professional intervention with terror victims in the hospital and in the community. Jerusalem, Israel.

EMDR is one of only three methods recommended for treatment of terror victims.

Chambless, D.L. et al. (1998). Update of empirically validated therapies, II. The Clinical Psychologist, 51, 3-16.

According to a taskforce of the Clinical Division of the American Psychological Association, the only methods empirically supported for the treatment of any post-traumatic stress disorder population were EMDR, exposure therapy, and stress inoculation therapy.

(2003). The management of post traumatic stress disorder in adults. A publication of the Clinical Resource Efficiency Support Team of the Northern Ireland Department of Health, Social Services and Public Safety, Belfast.

Of all the psychotherapies, EMDR and CBT were stated to be the treatments of choice.

Department of Veterans Affairs & Department of Defense (2004). VA/DoD Clinical Practice Guideline for the Management of Post-Traumatic Stress. Washington, DC. http://www.oqp.med.va.gov/cpg/PTSD/PTSD_cpg/frameset.htm

EMDR was one of four therapies recommended and given the highest level of evidence.

Dutch National Steering Committee Guidelines Mental Health Care (2003). Multidisciplinary Guideline Anxiety Disorders. Quality Institute Heath Care CBO/Trimbos Intitute. Utrecht, Netherlands.

EMDR and CBT are both treatments of choice for PTSD

Foa, E.B., Keane, T.M., & Friedman, M.J. (2000). Effective treatments for PTSD: Practice Guidelines of the International Society for Traumatic Stress Studies New York: Guilford Press.

In the Practice Guidelines of the International Society for Traumatic Stress Studies, EMDR was listed as an efficacious treatment for PTSD

INSERM (2004). Psychotherapy: An evaluation of three approaches. French National Institute of Health and Medical Research, Paris, France.

.Of the different psychotherapies, EMDR and CBT were stated to be the treatments of choice for trauma victims.

Sjöblom, P.O., Andréewitch, S . Bejerot, S., Mörtberg, E. , Brinck, U., Ruck, C., & Körlin, D. (2003). Regional treatment recommendation for anxiety disorders. Stockholm: Medical Program Committee/Stockholm City Council, Sweden.

.Of all psychotherapies CBT and EMDR are recommended as treatments of choice for PTSD..

Therapy Advisor (2004): http://www.therapyadvisor.com

An NIMH sponsored website listing empirically supported methods for a variety of disorders. EMDR is one of three treatments listed for PTSD.

United Kingdom Department of Health (2001). Treatment choice in psychological therapies and counselling evidence based clinical practice guideline. London, England.

.Best evidence of efficacy was reported for EMDR, exposure, and stress inoculation.

Meta-analyses

Davidson, P.R., & Parker, K.C.H. (2001). Eye movement desensitization and reprocessing (EMDR): A meta-analysis. Journal of Consulting and Clinical Psychology, 69, 305-316.

.EMDR is equivalent to exposure and other cognitive behavioral treatments. It should be noted that exposure therapy uses one to two hours of daily homework and EMDR uses none.

Maxfield, L., & Hyer, L.A. (2002). The relationship between efficacy and methodology in studies investigating EMDR treatment of PTSD. Journal of Clinical Psychology, 58, 23-41

A comprehensive meta-analysis reported the more rigorous the study, the larger the effect.

Van Etten, M., & Taylor, S. (1998). Comparative efficacy of treatments for post-traumatic stress disorder: A meta-analysis. Clinical Psychology and Psychotherapy, 5, 126-144.

This meta-analysis determined that EMDR and behavior therapy were superior to psychopharmaceuticals. EMDR was more efficient than behavior therapy, with results obtained in one-third the time.

Randomized Clinical Trials

Carlson, J., Chemtob, C.M., Rusnak, K., Hedlund, N.L, & Muraoka, M.Y. (1998). Eye movement desensitization and reprocessing (EMDR): Treatment for combat-related post-traumatic stress disorder. Journal of Traumatic Stress, 11, 3-24

Twelve sessions of EMDR eliminated post-traumatic stress disorder in 77% of the multiply traumatized combat veterans studied. Effects were maintained at follow-up. This is the only randomized study to provide a full course of treatment with combat veterans. Other studies (e.g., Pitman et al./Macklin et al.) evaluated treatment of only one or two memories, which, according to the International Society for Traumatic Stress Studies Practice Guidelines, is inappropriate for multiple-trauma survivors. The VA/DoD Practice Guideline also indicates these studies (often with only two sessions) offered insufficient treatment doses for veterans.

Chemtob, C.M., Nakashima, J., & Carlson, J.G. (2002). Brief-treatment for elementary school children with disaster-related PTSD: A field study. Journal of Clinical Psychology, 58, 99-112.

EMDR was found to be an effective treatment for children with disaster-related PTSD who had not responded to another intervention. This is the first controlled study for disaster-related PTSD, and the first controlled study examining the treatment of children with PTSD.

Edmond, T., Rubin, A., & Wambach, K. (1999). The effectiveness of EMDR with adult female survivors of childhood sexual abuse. Social Work Research, 23, 103-116.

EMDR treatment resulted in lower scores (fewer clinical symptoms) on all four of the outcome measures at the three-month follow-up, compared to those in the routine treatment condition. The EMDR group also improved on all standardized measures at 18 months follow up (Edmond & Rubin, 2004, Journal of Child Sexual Abuse).

Edmond, T., Sloan, L., & McCarty, D. (2004). Sexual abuse survivors’ perceptions of the effectiveness of EMDR and eclectic therapy: A mixed-methods study. Research on Social Work Practice, 14, 259-272.

Combination of qualitative and quantitative analyses of treatment outcomes with important implications for future rigorous research. Survivors’ narratives indicate that EMDR produces greater trauma resolution, while within eclectic therapy, survivors more highly value their relationship with their therapist, through whom they learn effective coping strategies.

Ironson, G.I., Freund, B., Strauss, J.L., & Williams, J. (2002). Comparison of two treatments for traumatic stress: A community-based study of EMDR and prolonged exposure. Journal of Clinical Psychology, 58, 113-128.

Both EMDR and prolonged exposure produced a significant reduction in PTSD and depression symptoms. Study found that 70% of EMDR participants achieved a good outcome in three active treatment sessions, compared to 29% of persons in the prolonged exposure condition. EMDR also had fewer dropouts.

Jaberghaderi, N., Greenwald, R., Rubin, A., Dolatabadim S., & Zand, S.O. (In press). A comparison of CBT and EMDR for sexually abused Iranian girls. Clinical Psychology and Psychotherapy.

Both EMDR and CBT produced significant reduction in PTSD and behavior problems. EMDR was significantly more efficient, using approximately half the number of sessions to achieve results.

Lee, C., Gavriel, H., Drummond, P., Richards, J. & Greenwald, R. (2002). Treatment of post-traumatic stress disorder: A comparison of stress inoculation training with prolonged exposure and eye movement desensitization and reprocessing. Journal of Clinical Psychology, 58, 1071-1089.

Both EMDR and stress inoculation therapy plus prolonged exposure (SITPE) produced significant improvement, with EMDR achieving greater improvement on PTSD intrusive symptoms. Participants in the EMDR condition showed greater gains at three-month follow-up. EMDR required three hours of homework compared to 28 hours for SITPE.

Marcus, S., Marquis, P. & Sakai, C. (1997). Controlled study of treatment of PTSD using EMDR in an HMO setting. Psychotherapy, 34, 307-315

Funded by Kaiser Permanent. Results show that 100% of single-trauma and 80% of multiple-trauma survivors were no longer diagnosed with post-traumatic stress disorder after six 50-minute sessions.

Marcus, S., Marquis, P. & Sakai, C. (2004). Three- and 6-month follow-up of EMDR treatment of PTSD in an HMO setting. International Journal of Stress Management, 11, 195-208.

Funded by Kaiser Permanent, follow-up evaluation indicates that a relatively small number of EMDR sessions result in substantial benefits that are maintained over time.

Power, K.G., McGoldrick, T., Brown, K., et al. (2002). A controlled comparison of eye movement desensitization and reprocessing versus exposure plus cognitive restructuring, versus waiting list in the treatment of post-traumatic stress disorder. Journal of Clinical Psychology and Psychotherapy, 9, 299-318.

Both EMDR and exposure therapy plus cognitive restructuring (with daily homework) produced significant improvement. EMDR was more beneficial for depression and required fewer treatment sessions.

Rothbaum, B. (1997). A controlled study of eye movement desensitization and reprocessing in the treatment of post-traumatic stress disordered sexual assault victims. Bulletin of the Menninger Clinic, 61, 317-334.

Three 90-minute sessions of EMDR eliminated post-traumatic stress disorder in 90% of rape victims.

Scheck, M., Schaeffer, J.A., & Gillette, C. (1998). Brief psychological intervention with traumatized young women: The efficacy of eye movement desensitization and reprocessing. Journal of Traumatic Stress, 11, 25-44.

Two sessions of EMDR reduced psychological distress scores in traumatized young women and brought scores within one standard deviation of the norm.

Shapiro, F. (1989). Efficacy of the eye movement desensitization procedure in the treatment of traumatic memories. Journal of Traumatic Stress Studies, 2, 199–223.


Seminal study appeared the same year as first controlled studies of CBT treatments. Three-month follow-up indicated substantial effects on distress and behavioural reports. Marred by lack of standardized measures and the originator serving as sole therapist.

Soberman, G. B., Greenwald, R., & Rule, D. L. (2002). A controlled study of eye movement desensitization and reprocessing (EMDR) for boys with conduct problems. Journal of Aggression, Maltreatment, and Trauma, 6, 217-236.

The addition of three sessions of EMDR resulted in large and significant reductions of memory-related distress, and problem behaviors by 2-month follow-up.

Taylor, S. et al. (2003). Comparative efficacy, speed, and adverse effects of three PTSD treatments: Exposure therapy, EMDR, and relaxation training. Journal of Consulting and Clinical Psychology, 71, 330-338.

The only randomized study to show exposure statistically superior to EMDR on two subscales (out of 10). This study used therapist assisted “in vivo” exposure, where the therapist takes the person to previously avoided areas, in addition to imaginal exposure and one hour of daily homework (@ 50 hours). The EMDR group used only standard sessions and no homework.

Vaughan, K., Armstrong, M.F., Gold, R., O'Connor, N., Jenneke, W., & Tarrier, N. (1994). A trial of eye movement desensitization compared to image habituation training and applied muscle relaxation in post-traumatic stress disorder. Journal of Behavior Therapy & Experimental Psychiatry, 25, 283-291.

All treatments led to significant decreases in PTSD symptoms for subjects in the treatment groups as compared to those on a waiting list, with a greater reduction in the EMDR group, particularly with respect to intrusive symptoms. In the 2-3 weeks of the study, 40-60 additional minutes of daily homework were part of the treatment in the other two conditions.

Wilson, S., Becker, L.A., & Tinker, R.H. (1995). Eye movement desensitization and reprocessing (EMDR): Treatment for psychologically traumatized individuals. Journal of Consulting and Clinical Psychology, 63, 928-937.

Three sessions of EMDR produced clinically significant change in traumatized civilians on multiple measures.

Wilson, S., Becker, L.A., & Tinker, R.H. (1997). Fifteen-month follow-up of eye movement desensitization and reprocessing (EMDR) treatment of post-traumatic stress disorder and psychological trauma. Journal of Consulting and Clinical Psychology, 65, 1047-1056.

Follow-up at 15 months showed maintenance of positive treatment effects with 84% remission of PTSD diagnosis.

Non Randomized Studies

Devilly, G.J., & Spence, S.H. (1999). The relative efficacy and treatment distress of EMDR and a cognitive behavioral trauma treatment protocol in the amelioration of post-traumatic stress disorder. Journal of Anxiety Disorders, 13, 131-157.

The only EMDR research study that found CBT superior to EMDR. The study is marred by poor treatment delivery and higher expectations in the CBT condition. Treatment was delivered in both conditions by the developer of the CBT protocol.

Fernandez, I., Gallinari, E., & Lorenzetti, A. (2004). A school- based EMDR intervention for children who witnessed the Pirelli building airplane crash in Milan, Italy. Journal of Brief Therapy, 2, 129-136.

A group intervention of EMDR was provided to 236 schoolchildren exhibiting PTSD symptoms 30 days post-incident. At four-month follow up, teachers reported that all but two children evinced a return to normal functioning after treatment.

Grainger, R.D., Levin, C., Allen-Byrd, L. , Doctor, R.M. & Lee, H. (1997). An empirical evaluation of eye movement desensitization and reprocessing (EMDR) with survivors of a natural catastrophe. Journal of Traumatic Stress, 10, 665-671.

A study of Hurricane Andrew survivors found significant differences on the Impact of Event Scale and subjective distress in a comparison of EMDR and non-treatment condition

Puffer, M.; Greenwald, R. & Elrod, D. (1997). A single session EMDR study with twenty traumatized children and adolescents. Traumatology-e, 3(2), Article 6.

In this delayed treatment comparison, over half of the participants moved from clinical to normal levels on the Impact of Events Scale, and all but 3 showed at least partial symptom relief on several measures at 1-3 m following a single EMDR session.

Silver, S.M., Brooks, A., & Obenchain, J. (1995). Eye movement desensitization and reprocessing treatment of Vietnam war veterans with PTSD: Comparative effects with biofeedback and relaxation training. Journal of Traumatic Stress, 8, 337-342.

One of only two EMDR research studies that evaluated a clinically relevant course of EMDR treatment with combat veterans (e.g., more than one or two memories; see Carlson et al., above). The analysis of an inpatient veterans’ PTSD program (n=100) found EMDR to be vastly superior to biofeedback and relaxation training on seven of eight measures.

Silver, S.M., Rogers, S., Knipe, J., & Colelli, G. (in press). EMDR therapy following the 9/11 terrorist attacks: A community-based intervention project in New York City. International Journal of Stress Management.

Clients made highly significant positive gains on a range of outcome variables, including validated psychometrics and self-report scales. Analyses of the data indicate that EMDR is a useful treatment intervention both in the immediate aftermath of disaster as well as later.

Solomon, R.M. & Kaufman, T.E. (2002). A peer support workshop for the treatment of traumatic stress of railroad personnel: Contributions of eye movement desensitization and reprocessing (EMDR). Journal of Brief Therapy, 2, 27-33,

60 railroad employees who had experienced fatal grade accident crossing accidents were evaluated for workshop outcomes, and for the additive effects of EMDR treatment. Although the workshop was successful, in this setting, the addition of a short session of EMDR (5-40 minutes) led to significantly lower, sub clinical, scores which further decreased at follow up

Sprang, G. (2001). The use of eye movement desensitization and reprocessing (EMDR) in the treatment of traumatic stress and complicated mourning: Psychological and behavioral outcomes. Research on Social Work Practice, 11, 300-320.

In a multi-site study, EMDR significantly reduced symptoms more often than the CBT treatment on behavioral measures, and on four of five psychosocial measures. EMDR was more efficient, inducing change at an earlier stage and requiring fewer sessions.

Information Processing, Procedures, and Mechanism of Action

EMDR contains many procedures and elements that contribute to treatment effects. While the methodology used in EMDR has been extensively validated (see above), questions still remain regarding mechanism of action. An information processing model (Shapiro, 2001, 2002) is used to explain EMDR's clinical effects and guide clinical practice. This model is not linked to any specific neurobiological mechanism since the field of neurobiology is as yet unable to determine the neurobiological concomitants of any form of psychotherapy (nor of many medications). However, since EMDR achieves clinical effects without the need for homework, or the prolonged focus used in exposure therapies, attention has been paid to the possible neurobiological processes that might be evoked. Although the eye movements (and other dual attention stimulation) comprise one only one procedural element, this element has come under greatest scrutiny. Controlled studies evaluating mechanism of action of the eye movement component follow this section.

MacCulloch, M. J., & Feldman, P. (1996). Eye movement desensitization treatment utilizes the positive visceral element of the investigatory reflex to inhibit the memories of post-traumatic stress disorder: A theoretical analysis. British Journal of Psychiatry, 169, 571–579.

One of a variety of articles positing an orienting response as a contributing element (see Shapiro, 2001 for comprehensive examination of theories and suggested research parameters). This theory has received controlled research support (Barrowcliff et al., 2003, 2004).

Perkins, B.R. & Rouanzoin, C.C. (2002). A critical evaluation of current views regarding eye movement desensitization and reprocessing (EMDR): Clarifying points of confusion. Journal of Clinical Psychology, 58, 77-97.

Reviews common errors and misperceptions of the procedures, research, theory.

Ray, A. L. & Zbik, A. (2001). Cognitive behavioral therapies and beyond. In C. D. Tollison, J. R. Satterhwaite, & J. W. Tollison (Eds.) Practical Pain Management (3rd ed.; pp. 189-208). Philadelphia: Lippincott.

Note that the application of EMDR guided by its information processing model appears to afford benefits to chronic pain patients not found in other treatments.

Stickgold, R. (2002). EMDR: A putative neurobiological mechanism of action. Journal of Clinical Psychology, 58, 61-75.

Comprehensive explanation of the potential links to the processes that occur in REM sleep. Controlled studies have evaluated these theories (see below; Christman et al., 2004; Kuiken et al. 2001-2002

Rogers, S., & Silver, S. M. (2002). Is EMDR an exposure therapy? A review of trauma protocols. Journal of Clinical Psychology, 58, 43-59.

Theoretical, clinical, and procedural differences referencing two decades of CBT and EMDR research.

Shapiro, F. (2001). Eye movement desensitization and reprocessing: Basic principles, protocols and procedures (2nd ed.). New York: Guilford Press.

EMDR is an eight-phase psychotherapy with standardized procedures and protocols that are all believed to contribute to therapeutic effect. This text provides description and clinical transcripts.

Shapiro, F. (2002). (Ed.). EMDR as an integrative psychotherapy approach: Experts of diverse orientations explore the paradigm prism. Washington, DC: American Psychological Association Books.

EMDR is an integrative approach distinct from other forms of psychotherapy. Experts of the major psychotherapy orientations identify and highlight various procedural elements.

Randomized Studies of Hypotheses Regarding Eye Movements

Andrade, J., Kavanagh, D., & Baddeley, A. (1997). Eye-movements and visual imagery: a working memory approach to the treatment of post-traumatic stress disorder. British Journal of Clinical Psychology, 36, 209-223.

Tested the working memory theory. Eye movements were superior to control conditions in reducing image vividness and emotionality.

Barrowcliff, A.L., Gray, N.S., Freeman, T.C.A., MacCulloch, M.J. (2004). Eye-movements reduce the vividness, emotional valence and electrodermal arousal associated with negative autobiographical memories. Journal of Forensic Psychiatry and Psychology, 15, 325-345.

Tested the reassurance reflex model. Eye movements were superior to control conditions in reducing image vividness and emotionality.


Barrowcliff, A.L., Gray, N.S., MacCulloch, S., Freeman, T. C.A., & MacCulloch, M.J. (2003). Horizontal rhythmical eye-movements consistently diminish the arousal provoked by auditory stimuli. British Journal of Clinical Psychology, 42, 289-302.

Tested the reassurance reflex model. Eye movements were superior to control conditions in reducing arousal provoked by auditory stimuli.


Christman, S. D., Garvey, K. J., Propper, R. E., & Phaneuf, K. A. (2003). Bilateral eye movements enhance the retrieval of episodic memories. Neuropsychology. 17, 221-229.

Tested cortical activation theories. Results provide indirect support for the orienting response/REM theories suggested by Stickgold (2002). Saccadic eye movements, but not tracking eye movements were superior to control conditions in episodic retrieval.

Kavanagh, D. J., Freese, S., Andrade, J., & May, J. (2001). Effects of visuospatial tasks on desensitization to emotive memories. British Journal of Clinical Psychology, 40, 267-280.

Tested the working memory theory. Eye movements were superior to control conditions in reducing within-session image vividness and emotionality. There was no difference one-week post.

Kuiken, D., Bears, M., Miall, D., & Smith, L. (2001-2002). Eye movement desensitization reprocessing facilitates attentional orienting. Imagination, Cognition and Personality, 21, (1), 3-20.

Tested the orienting response theory related to REM-type mechanisms. Indicated that the eye movement condition was correlated with increased attentional flexibility. Eye movements were superior to control conditions.

Sharpley, C. F. Montgomery, I. M., & Scalzo, L. A. (1996). Comparative efficacy of EMDR and alternative procedures in reducing the vividness of mental images. Scandinavian Journal of Behaviour Therapy, 25, 37-42.

Results suggest support for the working memory theory. Eye movements were superior to control conditions in reducing image vividness.

Van den Hout, M., Muris, P., Salemink, E., & Kindt, M. (2001). Autobiographical memories become less vivid and emotional after eye movements. British Journal of Clinical Psychology, 40, 121-130.

Tested their theory that eye movements change the somatic perceptions accompanying retrieval, leading to decreased affect, and therefore decreasing vividness. Eye movements were superior to control conditions in reducing image vividness. Unlike control conditions, eye movements also decreased emotionality.

Additional Neurobiological Evaluations

Lamprecht, F., Kohnke, C., Lempa, W., Sack, M., Matzke, M., & Munte, T. (2004). Event-related potentials and EMDR treatment of post-traumatic stress disorder. Neuroscience Research, 49, 267-272.

Lansing, K., Amen, D.G., Hanks, C. & Rudy, L. (in press). High resolution brain SPECT imaging and EMDR in police officers with PTSD. Journal of Neuropsychiatry and Clinical Neurosciences.

Levin, P., Lazrove, S., & van der Kolk, B. A. (1999). What psychological testing and neuroimaging tell us about the treatment of posttraumatic stress disorder (PTSD) by eye movement desensitization and reprocessing (EMDR). Journal of Anxiety Disorders, 13, 159-172.

van der Kolk, B., Burbridge, J., & Suzuki, J. (1997). The psychobiology of traumatic memory: Clinical implications of neuroimaging studies. Annals of the New York Academy of Sciences, 821, 99-113.

---------------------

Je n'en ai mis qu'une partie. Donc merci de ne pas prendre cette liste comme exhaustive !

En conséquence, je ne saurais que vous inviter a plus de prudence quand a vos jugements.

Avant d'émetre un quelconque jugement total et définitif, veuillez démontrer l'invalidité, point par point, toutes les études citée ci-dessus.

C'est la seulle attitude qu'on puisse qualifier d'honnettetée intelectuelle.

A défaut, votre avis n'aura de valeur qu'au travers de votre expérience, c'est a dire votre expérience de la technique EMDR, que vous vous devez d'attayer d'exemples précis, de références a ce qui est atablis en psychothérapie ou à d'autres travaux sur le meme sujet, et de démonstration contextuelles ou référentielles.

Merci,

Gabriel

  Retour

Pinback (205 messages) Envoyer message email à: Pinback Envoyer message privé à: Pinback Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-01-05, 13:15  (GMT)
20. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Bonjour Gabriel,

Vous m'excuserez, mais j'ai grandi dans un milieu culturel scientifique et j'ai fais des études d'histoire (4 années), je sui donc assez bien placé pour pouvoir vous dire que la plus grande connaissance encyclopédique ne peut remplacer l'esprit critique. C'est apparamment ce qui vous manque.
La longueur de votre post n'a d'égale que votre manque d'esprit scientifique.

"A défaut, votre avis n'aura de valeur qu'au travers de votre expérience, c'est a dire votre expérience de la technique EMDR, que vous vous devez d'attayer d'exemples précis, de références a ce qui est atablis en psychothérapie ou à d'autres travaux sur le meme sujet, et de démonstration contextuelles ou référentielles."
Ceci est une manière de m'exclure du débat, technique bien peu cavalière d'avouer votre incapacité à prouver scientifiquement vos dires.

De fait, je suis plutôt d'avis de suivre l'opinion d'Aloès et de son lien.

Cordialement,

Hervé

  Retour

Gabbby (9 messages) Envoyer message email à: Gabbby Envoyer message privé à: Gabbby Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-01-05, 14:23  (GMT)
21. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Votre poste sous entends plusieurs choses qui sont ridicules, et par leur coté grotesque elle m'évoque une prétention d'un égo démesurée :

1 - Vous prétendez que tous les spécialiste qui ont fait ces études sont des petits rigolos (comparé a vous meme) sans esprit scientifique ni critique. Qui est-vous pour les juger ainsi ? Egallement le prix Sigmund Freud décerné conjointement par le Congrès Mondial de Psychothérapie et la ville de Vienne a Francine Shapiro n'est que le fruit d'un lobying sectaire ? Laissez-moi rire...

2 - Vous prétendez que venir d'un millieu scientifique et avoir fait 4 ans d'histoire vous donne une capacitée de jugement supérieur a l'ennsemble de ces scientifiques. En d'autres termes, vous seriez plus inteligents qu'eux ? Comment se fait il que le géni que vous etes sois inconnu ?

3 - "La longueur de votre post n'a d'égale que votre manque d'esprit scientifique." - c'est que vous ne l'avez pas lu, car il est long parceque justement, il démontre exactement l'inverse de ce qui a été dit plus haut : L'EMDR est effectivement une des psychothérapie les plus étudiées, et dont les résultats sont les plus probants !

4 - Il semblerait que vous niez la guérison des millions de personnes par l'EMDR : ceci dit, certains sont négationnistes (ils disent qu'il n'y a pas eu d'extérmination des juifs durant la 2 emem guerre mondiale, c'est leur névrose).

5 - La guérison par l'EMDR est mesuré par la disparition des symptomes : c'est une mesure tout a fait scientifique, meme si aujourd'hui le mécanisme de l'EMDR n'est pas encore expliqué.

Bref.....

Je crois bien que c'est vous qui vous prétendez scientifique sans l'etre : avez vous, comme moi, été selectionné pour la présentation du fruit de ses recherches a un partaire de professeurs d'un grand nombre de labos du monde lors d'une grande conférence européenne sur les nouvelles technologies logicielles ?

Je connais votre réponse. Le logiciel, ce n'est pas de la "science". Je ne vous démontrerez pas pouquoi vous evez tors...

Avez vous, comme moi, fait une auto-annalyse pour sortir de l'état de suicidaire anxieu associable et pour cela, avez-vous lu des ouvrages sur la psychannalyse, les mouvements de pensés nouvelles, les bases de lapsychothérapie, et cela sur ces 8 dernieres années ?

Si vous aviez la culture scientifique que j'ai, vous sauriez que toute la science est fondée sur un nombre important de théoremes non vérifiées. Autrement dit, dans la science, il y a un nombre important de phénoménes dont les résultats sont intégrés au démonstration scientifiques, mais dont on ignore les mécanismes ou les fondements !

Cela clos tout débat autours des espects scientifique de l'EMDR.

Alors s'il vous plait, arrettez votre prétention, cessez de revendiquer un esprit scientifique : car sinon, aprés de l'agacement, c'est de la pitié que j'éprouverais a votre égard.

Cordialement,

Gabriel

  Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
22-01-05, 15:35  (GMT)
22. "RE: crise de panique , comment se soigner, par qui et quel cout ?"
Bonjour,

-> "Avant d'émetre un quelconque jugement total et définitif "

Mon seul jugement, est de dire aux internautes d'user de prudence face à une technique controversée en l'heure actuelle.

-> " (...) veuillez démontrer l'invalidité, point par point, toutes les études citée ci-dessus."

Ce forum n'est pas ici pour démontrer ou invalider quoi que ce soit. Ce sont aux scientifiques à le faire, et pour le moment, il est démontré que cette technique est controversée et ne s'appuie pas sur des arguments scientifiques solides.

-> "C'est la seulle attitude qu'on puisse qualifier d'honnettetée intelectuelle."

Une attitude d'honnêteté intellectuelle consiste à ne pas faire une généralité de son cas personnel, et de s'informer de divers points de vue sur le sujet. Je répète que cette technique est pour le moment controversée par le milieu scientifique même.

Si, dans le futur, on finit par démontrer son efficacité de manière solide et scientifique, et applicable dans telle ou telle pathologie, alors tant mieux et cela viendra régler cette controverse.

Si, dans le futur, on finit par démontrer scientifiquement, que cette méthode n'a pas plus de résultats que l'effet placebo par exemple, alors on pourra l'envoyer aux oubliettes.

Pour le moment, ce n'est ni un, ni l'autre, et il est demandé d'user de prudence - les avis scientifiques étant partagés sur le sujet.

-> "Cela clos tout débat autours des espects scientifique de l'EMDR."

En effet, le débat est clos. N'ayant tout simplement pas lieu d'être sur ce forum. C'est dans le monde scientifique que ce débat a lieu d'être, pas sur un forum d'entraide.
______________

Ceci étant dit, votre dernier post adressé à Hervé (Pinback) était de trop. Je ferme cette discussion qui prend une tournure agressive. Vous oubliez que vous vous adressez à des personnes en difficultés psychiques, et que personne ici n'a besoin de se faire agresser.

Pour ceux et celles qui souhaitent témoigner de manière personnelle (sans alimenter le débat autour de la fiabilité de cette technique, qui n'est pas, en l'heure actuelle, démontrée de manière solide et convaincante), de ce qu'ils ont vécu en thérapie EMDR, c'est par ici:
http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID34/10.html#

Bonne journée,


Aloès

littéraire et modératrice de Santé Psy (non médecin)

  Retour


Ouvrir | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: