Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"Les graves risques d'une psychiatrie au rabais"

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Santé Psy (Protected)
Message d'origine

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-01-05, 13:57  (GMT)
"Les graves risques d'une psychiatrie au rabais"
Bonjour,

Un article intéressant de Jean-Pierre Olié, Chef de Service à l'hôpital Sainte-Anne de Paris et de Raphaël Gaillard, Vice-Président de l'Intersyndicat National des internes des hôpitaux, paru dans le Monde du 11 janvier 2005.

http://www.lemonde.fr/web/recherche_articleweb/1%2C13-0%2C36-393678%2C0.html

Pandore

Non médecin, juste "patiente"
Modératrice de Santé Psy

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: Les graves risques d'une psychiatrie au rabais Pinback 12-01-05 1
   RE: Les graves risques d'une psychiatrie au rabais Aloes 12-01-05 2
       RE: Les graves risques d'une psychiatrie au rabais Pandore 12-01-05 3
 RE: Les graves risques d'une psychiatrie au rabais D_Dupagne 12-01-05 4

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

Pinback (205 messages) Envoyer message email à: Pinback Envoyer message privé à: Pinback Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-01-05, 14:22  (GMT)
1. "RE: Les graves risques d'une psychiatrie au rabais"
Bonjour,

Cet article est très intéressant. Je le recommande.

Hervé

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Aloes (653 messages) Envoyer message email à: Aloes Envoyer message privé à: Aloes Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-01-05, 14:40  (GMT)
2. "RE: Les graves risques d'une psychiatrie au rabais"
Bonjour Pandore,

Perso, quand je clique sur le lien, cela m'envoie à une page d'erreur...


Aloès

littéraire et modératrice de Santé Psy (non médecin)

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Pandore (1637 messages) Envoyer message email à: Pandore Envoyer message privé à: Pandore Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-01-05, 14:50  (GMT)
3. "RE: Les graves risques d'une psychiatrie au rabais"
Bonjour Aloès,

Ici ça marche... essaie d'aller sur http://www.lemonde.fr/
et fait une recherche avec le mot "psychiatrie" sur une période de 7 jours. Tu vas tomber sur l'article.

A +

Pandore

Non médecin, juste "patiente"
Modératrice de Santé Psy

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
12-01-05, 15:51  (GMT)
4. "RE: Les graves risques d'une psychiatrie au rabais"
Bonjour,

Un petit extrait car le lien sera sans doute bientôt inopérant :

"Aujourd'hui la psychiatrie publique embauche et donne le statut de spécialistes à deux fois plus de médecins non spécialisés que de psychiatres, en propulsant psychiatres des hôpitaux des médecins étrangers et des généralistes. Deux tiers des psychiatres français de demain auront été formés au rabais ! Cela ne va pas améliorer la qualité du service, même si certains de ces collègues auraient eu toutes les capacités pour bénéficier d'une formation qu'ils n'ont pas reçue. Cette pénurie va aller en s'accentuant. Pour l'ensemble de la psychiatrie, les effectifs devraient s'être réduits de 36 % entre 2002 et 2025. Sans parler du manque d'infirmier (e) s : les budgets réels ne permettent plus de recruter l'effectif théoriquement prévu ! Pour n'être pas en faillite, bien des hôpitaux fonctionnent avec 50 ou 100 infirmier (e) s en moins par rapport à l'effectif théorique !

Concernant les hébergements alternatifs à l'hospitalisation au long cours, des centaines de psychotiques chroniques vivent seuls dans des hôtels faisant fonction de "résidences thérapeutiques" (!). Nombre de handicapés mentaux sont orientés vers des institutions belges, auxquelles la Sécurité sociale française paie un prix de journée : les familles ne peuvent les visiter que de loin en loin ! Sans parler des psychotiques délirants hallucinés qui vivent dans la rue ou se retrouvent en prison."

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: