Forum Médical

Attention : cette plate-forme de forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur la nouvelle plate-forme
Page d'accueil du site
NANMEO !

"question de définition ...medicaments..."

Envoyer ce sujet à un(e) ami(e)
Format d'impression
Mettre en signet (membres seulement)
 
Précédente | Suivante 
Accueil Général des Forums
Forum : Coups de gueule, coups de coeur (Protected)
Message d'origine

wind (558 messages) Envoyer message email à: wind Envoyer message privé à: wind Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-08-03, 10:00  (GMT)
"question de définition ...medicaments..."
Modifié le 06-08-03 à 10:06  (GMT)

Sans vouloir poursuivre le topic sur alpharegul, une petite question de définition et un avis:
A partir de quand un médicament n'en devient plus un. Un médicament déremboursé reste toujours un medicament, même vendu en parapharmacie ou en grande surface (à la limite!) sous un autre nom ?
merci
bonne journée
Wind
j'oubliais: pour le "frappé d'alopécie à 20 ans" le mot médical est de trop lol lol !!

  Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


  Liste des réponses à ce message

  Sujet     Auteur     Posté le:     ID  
 RE: question de définition ...medicaments... D_Dupagne 06-08-03 1
   RE: question de définition ...medicaments... wind 07-08-03 2
   RE: question de définition ...medicaments... Colin (VNI) 18-08-03 3
       RE: question de définition ...medicaments... pfuf (VNI) 18-08-03 5
           RE: question de définition ...medicaments... D_Dupagne 18-08-03 6
               RE: question de définition ...medicaments... Orfi 29-03-04 17
   RE: question de définition ...medicaments... pfuf (VNI) 18-08-03 4
 RE: question de définition ...medicaments... Rase Mottes (VNI) 18-08-03 7
   RE: question de définition ...medicaments... D_Dupagne 18-08-03 8
       RE: question de définition ...medicaments... Rase Mottes (VNI) 18-08-03 9
           RE: question de définition ...medicaments... wind 18-08-03 10
               RE: question de définition ...medicaments... D_Dupagne 18-08-03 11
           RE: question de définition ...medicaments... D_Dupagne 18-08-03 12
               RE: question de définition ...medicaments... Rase Mottes (VNI) 18-08-03 13
               RE: question de définition ...medicaments... Lulu (VNI) 27-03-04 14
                   RE: question de définition ...medicaments... D_Dupagne 27-03-04 15
                       RE: question de définition ...medicaments... Orfi 29-03-04 16
                           RE: question de définition ...medicaments... D_Dupagne 30-03-04 18
                               RE: question de définition ...medicaments... Orfi 30-03-04 19

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Texte des réponses

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
06-08-03, 14:04  (GMT)
1. "RE: question de définition ...medicaments..."
Bonjour,

Un médicament est un produit qui revendique des propriétés thérapeutiques, c'est à dire qui prétend soigner quelque chose.

Cela n'a pas de rapport avec le remboursement ou avec la délivrance sur ordonnance.

Un médicament ne peut être vendu qu'en pharmacie.

Le contrôle sur la fabrication, la composition et la publicité d'un médicament sont très stricts. Ce n'est pas le cas pour les compléments alimentaires qui jouent sur un vide juridique et sur la vente en pharmacie pour se faire passer pour ce qu'ils ne sont pas.

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

wind (558 messages) Envoyer message email à: wind Envoyer message privé à: wind Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
07-08-03, 10:24  (GMT)
2. "RE: question de définition ...medicaments..."
C'est vrai mais personne ne niera les propriètés thérapeutiques de produits naturels rentrant dans la composition de médicaments que l'on peut trouver également dans la composition d'aliments vendus en grandes surfaces. Une hygiène de vie à partir de la consommation de ces derniers peut éviter l'absorbtion de molécules isolées dans des produits pharmaceutiques.
Mais c'est vrai également que le vide juridique favorisse le mercantilisme.
Tout comme les mauvaises croyances populaires(dans les deux sens) qui affirment que seuls les médicaments à base de produits naturels sont bons ou sont innocents et inversement les molécules de synthèses efficaces où dangereuses pour la santé.
je fais parti de ceux qui pense que l'homéopathie ne soigne que ceux qui y croient, et c'est vendu en pharmacie!
Une petite anectote sur quelqu'un que je connais bien et qui fais attention à ne pas prendre des eaux de source trop mineralisées pour la conso courante et qui à coté prend ses pilules homeo calcium, magné et toute la série ....
mais c'est un autre débat..
amitiés
wind
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Colin (VNI) (5 messages) Voir addresse IP de cet auteur
18-08-03, 11:36  (GMT)
3. "RE: question de définition ...medicaments..."
Docteur Dupagne, vous avez tout à fait raison de dire que les compléments alimentaires (ou nutritionnels) profitent d'un flou (d'un vide) juridique pour se faire passer pour des médicaments: présentation, posologie, argumentaire, etc. Ils sont donc en vente libre, et le top, c'est lorsqu'ils sont vendus en pharmacie, ce que vous précisez aussi. Vous avez d'autant plus raison lorsque vous dites que leur vente en pharmacie les crédibilise. Cela me rappelle, il ya quelques années, la publicité de certains dentifrices exclusivement "vendus en pharmacie". Depuis plusieurs années, ces même dentifrices sont aussi vendus en grandes surfaces. Comme vous le savez très bien, mais il est bon de le préciser pour des internautes, pour obtenir une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché, délivrée par les autorités sanitaires)un laboratoire pharmaceutique doit attendre dix ans en moyenne, après avoir investi des milliards dans la recherche, les essais cliniques et la mise au point du médicament. Pour un complément alimentaire ou nutritionnel, celui-ci peut être mis sur le marché du jour au lendemain. Il suffit d'une bonne campagne publicitaire, de bonnes opérations de marketing, de bons "communiqués rédactionnels" dans certaines presses grand public, et de s'appuyer sur la "satisfaction" de quelques dizaines d'utilisateurs du complément alimentaire pour "cautionner" l'efficacité du fameux complément. Actuellement, l'on parle beaucoup d'alpharégul, complément alimentaire présenté comme étant efficace dans l'arrêt des chutes anormales de cheveux, alors que son efficacité n'est absolument pas démontrée par des essais cliniques rigoureux. Le magazine Capital du mois de juin 2003 dit ce qu'il faut penser des prétentions thérapeutiques de ce fameux antichute. D'autre part, certains disent que tout ce qui est naturel est bon pour la santé (l'amanite phalloïde est aussi naturelle). Mais dans le cas d'une personne qui souffre de telle ou telle pathologie, et qui se voit prescrire par son médecin, les médicaments appropriés, qui dit qu'un ou plusieurs composants de tel ou tel complément alimentaire n'est pas en totale contre-indication avec le principe actif de tel ou tel médicament pris par le patient? Il y a aussi une hypothèse dans le cas des compléments alimentaires ou nutritionnels: les industriels qui les produisent, sachant sciemment que leurs compléments alimentaires sont sans aucune efficacité d'aucune sorte, donc des placebos, ils ne risqueront rien sur le plan sanitaire ou judiciaire. Il reste bien sûr le risque sur le plan de la publicité mensongère. Mais cela, à leurs yeux, doit leur sembler un risque minime au regard des énormes profits réalisés par la vente massive de compléments alimentaires "miracles".
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

pfuf (VNI) (1 messages) Voir addresse IP de cet auteur
18-08-03, 11:46  (GMT)
5. "RE: question de définition ...medicaments..."
???? des millard dans la recherche !!!!!!!!!!!
la ca doit etre très rare voir même utopique
il faut arreter de rever (et pour le magasine capitale qui attaque alpha.... il faut savoir remonter les jeux de filiales et la on tombe sur un concurrent qui ne dépense pas bc d'argent la pour mettre dehor un concurrent) de plus il ne faut pas faire comme le dit ce journal économique !! le prix de vente * par le nombre de boites mais uniquement la marge et quant on voit les marges des pharmacies on peut bien diviser ce chiffre par 10

a bientot

merci

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-08-03, 13:32  (GMT)
6. "RE: question de définition ...medicaments..."
Bonjour,
Le coût du développement d'un médicament, depuis l'isolement de la molécule jusqu'à la veille de la commercialisation, est de l'ordre de 150 millions d'euros, soit un milliard de francs.

Une des causes principales de ce coût est la nécessité de mettre en oeuvre des études cliniques sur des milliers de patients pour vérifier la tolérance et l'efficacité du médicament avant la commercialisation.

Il arrive parfois (et même souvent) qu'un effet indésirable grave soit découvert pendant la phase finale de développement, et que le médicament finisse à la poubelle. Le labo a alors intérêt à avoir les reins solides pour absorber la perte sèche.

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Orfi (438 messages) Envoyer message email à: Orfi Envoyer message privé à: Orfi Voir profil de ce membre CLiquez pour envoyer message ICQ à ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-03-04, 21:51  (GMT)
17. "RE: question de définition ...medicaments..."
Bonjour,

>Le coût du développement d'un médicament, depuis l'isolement de la molécule
>jusqu'à la veille de la commercialisation, est de l'ordre de
>150 millions d'euros, soit un milliard de francs.

Sans compter les tentatives avortées : sinon, on arrive à des chiffres 4 à 5 fois supérieurs.

Cordialement,

Orfi

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

pfuf (VNI) (3 messages) Voir addresse IP de cet auteur
18-08-03, 11:39  (GMT)
4. "RE: question de définition ...medicaments..."
pkoi certain médicament dérebourssés au court du mois de juillet sont juger maintenant dangereux !
voir totalement innéficasse et contradictoire avec l'inffection visée
????????
l agence du médicament sert elle le contribuable ou les grandes industrie pharma ????

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Rase Mottes (VNI) (32 messages) Voir addresse IP de cet auteur
18-08-03, 13:41  (GMT)
7. "RE: question de définition ...medicaments..."
Le Diclofenac (Voltarene) anti inflamatoire le plus vendu, a donné satisfaction pendant des décénnies .
C'est bête , on vient de se rendre compte que ça ne sert à rien , alors: Déremboursé.
Ce qui est encore plus bête , c'est qu'il faut toujours une ordonnance pour l'acheter en paharmacie !
Autrement exprimé, il faut une ordonnance pour acheter un truc qui ne sert à rien.
??!X0+!!?+??!!! =0
Par contre nos chers médecins continueront de percevoir leur dîme au passage.
Eux qui ont déjà trop de boulot voilà qu'on les oblige à prescrire des trucs qui ne servent à rien.
Moi je prends du lévothyrox depuis 20 ans la boite coute 1,07 euros. mais chaque boite coute 24Euros de consultation+ 1,07 Euros d'hormones = 25,07 Euros

Et comme mon pharmacien refuse de me les donner sans ordonnance alors que j'en ferais bien cadeaux à la Sécu. Et bien on recommance tous les mois !
AU SUIVANTTTTTTTTTTTTTT

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-08-03, 13:58  (GMT)
8. "RE: question de définition ...medicaments..."
>Le Diclofenac (Voltarene) anti inflamatoire le plus vendu, a donné satisfaction
>pendant des décénnies .
>C'est bête , on vient de se rendre compte que ça
>ne sert à rien , alors:
> Déremboursé.

Les comprimés ne sont pas déremboursés.

>Moi je prends du lévothyrox depuis 20 ans la boite coute
>1,07 euros. mais chaque boite coute 24Euros de consultation+ 1,07
>Euros d'hormones = 25,07 Euros

Trouvez un médecin qui vous fasse une ordonnance pour un an, c'est légal en France et cela vous coûtera moins cher

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Rase Mottes (VNI) (32 messages) Voir addresse IP de cet auteur
18-08-03, 14:25  (GMT)
9. "RE: question de définition ...medicaments..."
Concernant le Diclofenac, cette information vient de ma caisse ( TNS) A voir?

Sur les traitements "longue durée" ma caisse m'indique que les prescriptions ne
doivent pas dépasser 28 jours de traitement . A voir également ?

Merci d'avoir répondu

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

wind (558 messages) Envoyer message email à: wind Envoyer message privé à: wind Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-08-03, 14:56  (GMT)
10. "RE: question de définition ...medicaments..."
heu... à mon avis une prescription renouvelable pour un an de traitement .... va y avoir une lettre de la CNAM, !!
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-08-03, 15:38  (GMT)
11. "RE: question de définition ...medicaments..."
Non, cette durée maximale de prescription est légale depuis octobre 2002.
http://www.snjmg.org/pdf/dci_1002.pdf page 3

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
18-08-03, 15:49  (GMT)
12. "RE: question de définition ...medicaments..."
>Concernant le Diclofenac, cette information vient de ma caisse ( TNS)
> A voir?

Tout vu. Il ne faut pas confondres les comprimés, remboursés, et les suppos et injectables, non remboursés.

>Sur les traitements "longue durée" ma caisse m'indique que les prescriptions
>ne
>doivent pas dépasser 28 jours de traitement .
> A voir également ?

Tout vu aussi, c'est la délivrance qui ne peut dépasser 28 jours (sauf contraceptifs). La prescription peut prévoir 12 renouvellements de 28 jours (la sécu utilise le mois lunaire, c'est pour cela que nous appelons les médecins conseils les "indiens").
http://forumediamed.online.fr/viewtopic.php?t=461

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Rase Mottes (VNI) (32 messages) Voir addresse IP de cet auteur
18-08-03, 19:16  (GMT)
13. "RE: question de définition ...medicaments..."
Merci de l'info, dommage que mon médecin ne me l'ai pas dit spontanément !
  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Lulu (VNI) (10 messages) Voir addresse IP de cet auteur
27-03-04, 09:24  (GMT)
14. "RE: question de définition ...medicaments..."
>La prescription peut prévoir 12 renouvellements de 28 jours

Euh, je dirais plutôt 13 renouvellements de 28 jours :
en effet, 28 jours=4 semaines de 7 jours, et 4 semaines * 13 = 52 semaines = 1 an.
Ainsi, on s'affranchit des pd de mois à 28,30, 31, voire 29 jours....
Il n'y a plus qu'à faire comprendre celà au grand public, mais surtout aux laboratoires pour qu'il n'y ait plus sur le marché que des conditionnements pour des traitements multiples de 7 jours...

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
27-03-04, 10:05  (GMT)
15. "RE: question de définition ...medicaments..."
Bonjour,

Malheureusement non, le mois sécu fait vraiment 28 jours. La loi prévoit 12 renouvellement d'un mois et non 365 jours de traitement. Et ce ne sont pas les laboratoires qui choisissent le nombre de 28.

Une forme de 35 heures du médicament, en quelque sorte

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Orfi (438 messages) Envoyer message email à: Orfi Envoyer message privé à: Orfi Voir profil de ce membre CLiquez pour envoyer message ICQ à ce membre Voir addresse IP de cet auteur
29-03-04, 21:45  (GMT)
16. "RE: question de définition ...medicaments..."
Bonsoir,

Si je peux me permettre...

>Malheureusement non, le mois sécu fait vraiment 28 jours.

Non, non, le mois Sécu, c'est 30 jours.
28 jours, c'est uniquement pour les stups et les benzodiazépines.

En pratique, je n'ai jamais vu une caisse refuser un remboursement pour un renouvellement 20 jours après la délivrance précédente.

>La loi prévoit 12 renouvellement d'un mois

11 au grand maximum !

Cordialement,

Orfi

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

D_Dupagne (14037 messages) Envoyer message email à: D_Dupagne Envoyer message privé à: D_Dupagne Voir profil de ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-03-04, 00:57  (GMT)
18. "RE: question de définition ...medicaments..."
Bonsoir Orfi,

>Si je peux me permettre...

Tu es toujours le bienvenu
>
>>Malheureusement non, le mois sécu fait vraiment 28 jours.

>Non, non, le mois Sécu, c'est 30 jours.
>28 jours, c'est uniquement pour les stups et les benzodiazépines.

Je vais poser la question en haut lieu

>>La loi prévoit 12 renouvellement d'un mois
>
>11 au grand maximum !

On m'avait pourtant confirmé 12 :
http://www.marseille.ameli.fr/forum/index.php?board=2;action=display;threadid=35

Dr Dominique Dupagne

Administrateur du Forum

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour

Orfi (438 messages) Envoyer message email à: Orfi Envoyer message privé à: Orfi Voir profil de ce membre CLiquez pour envoyer message ICQ à ce membre Voir addresse IP de cet auteur
30-03-04, 20:46  (GMT)
19. "RE: question de définition ...medicaments..."
Bonsoir Dominique,

>Je vais poser la question en haut lieu

Si c'est Mattei, il faut te dépêcher !

>>>La loi prévoit 12 renouvellement d'un mois
>>
>>11 au grand maximum !
>
>On m'avait pourtant confirmé 12 :
>http://www.marseille.ameli.fr/forum/index.php?board=2;action=display;threadid=35

12 mois de prescription, 12 délivrances pour une durée de traitement de 30 jours, donc 11 renouvellements possibles puisque la durée de validité de l'ordonnance est bien de 12 mois. C'est juste une question de sémantique !

A bientôt,

Orfi

  Effacer | Alerte Modifier | Répondre | Répondre en citant | Retour


Fermer | Archiver | Effacer

Lobby | Retour au Forum | Précédente | Suivante

Rechercher sur le site Atoute.org: